person:amidou château

  • La vie des château par François Maliet
    http://cqfd-journal.org/La-vie-des-Chateau

    Poser deux yourtes dans le Luberon, c’est un peu comme lâcher une horde de Huns dans les jardins de l’Élysée : ça fait tache. Au cœur d’un paysage voué à la résidence secondaire cinq étoiles, Stéphanie et Amidou Château ont voulu vivre autrement, mais se sont heurtés à un plan local d’urbanisme conçu pour les riches.

    La cour d’appel de Nîmes est réputée pour son manque de souplesse, et même les avocats du cru lui reprochent sa « sévérité » : les peines de première instance y seraient aggravées dans « des proportions inhabituelles ». Stéphanie et Amidou Château peuvent en témoigner, Monsieur le Président. Le tribunal d’Avignon les ayant relaxés le 29 août 2011, et le parquet ayant fait appel, ils ont été remoulinés par la Cour de la préfecture du Gard le 9 mars dernier. Et, sans surprise, le couple a été condamné à mille euros d’amende ainsi qu’aux frais de justice, ils ont trois mois pour déguerpir, et une astreinte de 75 euros par jour de retard. N’en jetez plus. Avant que ne se déchaînent les foudres judiciaires, ils avaient un toit et un travail. « Ils ont fait de nous des SDF, des chômeurs et des gens endettés », constate amèrement Amidou. Mais quel forfait innommable a bien pu commettre ce couple et ses deux minots pour être condamné de la sorte ? Deux yourtes. Ils ont monté et habité deux yourtes. Dans le Luberon – les terroristes !