person:andrea cavazzini

  • Devenirs de l’operaïsme
    Situations, postérités et dérives d’une théorie critique
    http://grm.hypotheses.org/1333

    Jeudi 27 novembre

    10 h 30 – Accueil et ouverture
    11 h 00 – Andrea Cavazzini (Groupe de Recherches Matérialistes) : Constellation de l’opéraïsme
    12 h 00 – Fabrizio Carlino (Università del Salento/Sorbonne, Groupe de Recherches Matérialistes) : Acte et puissance comme forces autonomes : sur quelques effets de la disjonction de structure et conjoncture
    13 h 00 – Pause midi
    14 h 30 – Eva Mancuso (FNRS/Université de Liège, Groupe de Recherches Matérialistes) : Machiavel :Utopie et désutopie. Althusser et Negri
    15 h 30 – Diego Melegari (Centro Studi per la Stagione dei Movimenti-Parma) : Socialisation et dépendance. Théories de l’imperialisme chez Luciano Ferrari Bravo et Giovanni Arrighi
    16 h 30– Pause café
    17 h 00 – Sergio Bologna (consultant, chercheur indépendant) : Un opéraïsme sans ouvriers(-masse) est-il possible ? Prospérités et infortunes de l’opéraïsme dans le post-fordisme
    18 h 30 – échanges libres

    Vendredi 28 novembre

    9 h 30 – Jean-François Gava (PHI, Université Libre de Bruxelles) : Le triomphe contemporain de l’apostasie comme anomie normée. Crépuscule impérial du katechon et nostalgie eschatologique dans la dernière théologie politique de Massimo Cacciari
    10 h 30 – Frédéric Monferrand (Université de Nanterre/Sophiapol-ATER à l’université de Rouen) : Du jeune-hégélianisme au post-opéraïsme ? L’idée de critique ontologique du capitalisme de Marx à Negri
    11 h 30 – Pause café
    11 h 50 – Vincent Chanson (Université de Nanterre/Sophiapol) : Théorie critique “francfortoise” et opéraïsme : retour sur deux paradigmes
    12 h 50 – Pause midi
    14 h 30 – Werner Bonefeld (University of York) : The neoliberal theory of the state : Political theology and class struggle
    15 h 30 – Jean-Claude Paye (chercheur indépendant) : Le rapport capital/classe ouvrière au sein des Quaderni Rossi : l’opposition Panzieri/Tronti
    16 h 30 – Pause café
    17 h 00 – Salomé Frémineur (Université Libre de Bruxelles) : Opéraïsme XXIe siècle : work in progress ?

    #opéraïsme #Italie


  • Althusser et l’opéraïsme. Notes pour l’étude d’une « rencontre manquée »
    http://revueperiode.net/althusser-et-loperaisme-notes-pour-letude-dune-rencontre-manquee

    L’althussérisme et l’opéraïsme de Tronti représentent deux des tendances les plus marquantes du marxisme des années 1960. Pourtant, malgré certaines similarités, ces deux expériences théoriques se sont mutuellement ignorées, et il aura fallu attendre les élaborations postopéraïstes de Negri pour qu’elles commencent à dialoguer. C’est cependant sur un tout autre terrain que Fabrizio Carlino et Andrea Cavazzini esquissent ici un rapprochement entre Althusser et Tronti : celui du rapport entre la théorie et la pratique, dont la problématisation culmine dans la double thèse du primat des classes sur leur lutte et du caractère intrinsèquement politique de l’économie.

    #opéeraïsme #Italie #France