person:bart de wever

  • Des « razzias » organisées à Anvers pour « Air Francken »
    https://www.levif.be/actualite/belgique/des-razzias-organisees-a-anvers-pour-air-francken/article-normal-1141121.html

    Bart De Wever, Theo Francken et les leurs ont développé une stratégie bien réfléchie dans les médias et sur les réseaux sociaux. Mais de quoi parlent-ils avec leurs militants et membres quand les caméras et les micros sont absents ? Le journaliste indépendant Aubry Touriel a suivi discrètement une dizaine de réunions internes de la N-VA à Anvers, pendant trois ans, pour Le Vif/L’Express. À travers son récit, il analyse la rhétorique du parti nationaliste flamand et dépasse les clichés qui l’entourent. (...)

    #migration #discrimination #surveillance #N-VA

  • Attaques à la grenade à Anvers : l’indifférence de Bart De Wever Kris Vanmarsenille, Guillaume Deneufbourg - 20 Mars 2019 - Daardaar
    https://daardaar.be/rubriques/politique/attaques-a-la-grenade-a-anvers-lindifference-de-bart-de-wever

    Elle aura donc quand même fini par venir, cette réaction du bourgmestre d’Anvers suite aux multiples attaques à la grenade perpétrées dans sa ville. Après concertation avec la justice et les services de police, Bart De Wever a annoncé un renforcement des contrôles d’identité, une multiplication des patrouilles et l’ajout de caméras de surveillance. Il a aussi incité les jeunes anversois à ne pas se laisser appâter par l’argent facilement gagné. Et le bourgmestre de lancer au passage une pique aux « bobos-cocos[1] », en référence aux adeptes autoproclamés d’un mode de vie plus sain qui sniffent à l’occasion un rail de cocaïne.

    Toujours est-il que les habitants du quartier où les faits se sont produits restent abandonnés à leur triste sort et n’auront pas le privilège d’une visite mayorale. Mardi matin, quelques heures après l’explosion d’une nouvelle grenade sous une voiture, Bart De Wever a rappelé qu’il était tenu au silence afin de « laisser la justice faire son travail ». Il a raison : un bourgmestre ne peut s’exprimer sur une enquête judiciaire en cours. Personne ne lui avait d’ailleurs demandé de déroger à cette règle.

    Le bourgmestre a en revanche bel et bien le devoir de soutenir les habitants de sa ville dans les situations difficiles, de faire preuve de compréhension et d’écoute vis-à-vis de leurs peurs et de leur colère, et de leur garantir qu’il mettra tout en œuvre pour assurer leur sécurité.

    Par le passé, certains bourgmestres se sont déplacés pour moins que cela. Des grenades qui explosent sur le pas de votre porte, des vitres qui volent en éclats, des voitures endommagées, des enfants apeurés. Se coucher chaque soir en se demandant où sautera la prochaine voiture. Des faits qui n’ont rien d’une bagatelle. Dans ce genre de situation, deux ingrédients sont nécessaires pour apaiser les esprits : la promesse que tout sera fait pour mettre fin aux violences et un mot de soutien aux services responsables de la sécurité. Le premier a enfin été apporté, le deuxième se fait toujours attendre.

    À l’évidence, Bart De Wever ne peut trouver de solution miracle à ces attaques du jour au lendemain. Personne n’en serait capable. La problématique de la drogue à Anvers est immense, tentaculaire, multiple. Et ces attaques à la grenade ne sont qu’un aspect du problème.

    Si elles n’ont jusqu’à présent fait aucune victime, elles sont toutefois loin d’être de simples nuisances auxquelles les citoyens de certains quartiers chauds doivent s’habituer. Chaque incident doit ainsi conduire à une réaction du chef de la ville, qui doit songer à ceux qui ont simplement eu la malchance de compter un dealer dans leur voisinage. Les attaques à la grenade doivent certes impliquer une augmentation des contrôles et des caméras de surveillance, mais elles doivent aussi et surtout pousser le bourgmestre à faire preuve de plus d’empathie et de compassion.
     
    [1] NDT : Le terme néerlandais « yogasnuivers », littéralement les « yogis sniffeurs », a fait couler beaucoup d’encre en Flandre. Il s’inspire du terme anglais « cocaine yogis ». Cet article http://www.standaard.be/cnt/dmf20190319_04268642 du Standaard revient sur son étymologie

    #cocaïne #trafic_de_drogue #violence bart_de_wever #Belgique

  • Anvers 40 tonnes de cocaïne saisies en 2017 RTBF - 24 Février 2018

    . . . . . . . .
    « Anvers est aujourd’hui la capitale européenne du trafic de cocaïne », indiquait jeudi à la Chambre le député Eric Thiebaut (PS), relayant la presse nationale et internationale. Evoquant des rapports de l’Observatoire européen des drogues, le député socialiste s’inquiétait de l’évolution des saisies, passées de 5 tonnes en 2014 à 40 tonnes l’an dernier, due à une explosion du trafic. Enfin, il relatait les dires du directeur de la police judiciaire fédérale à Anvers, évoquant, en corollaire, une explosion de la violence, avec des tirs à la Kalachnikov dans les rues de la métropole.

    . . . . . . . .

    Extrait de l’article : Bart De Wever sur la sellette face à l’explosion de la criminalité anversoise
    https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_bart-de-wever-sur-la-sellette-face-a-l-explosion-de-la-criminalite-anver

    Le Bourgmestre d’Anvers (Jan Jambon) est vice-premier ministre et Ministre fédéral de la Sécurité et de l’Intérieur, droite extrême.

    #cocaïne #drogue #mafia #santé #société #trafic #Anvers #Belgique #extrême_droite flamande #Facho #politique #fachos #mondialisation

  • Bart De Wever donne une crédibilité nouvelle à l’ouverture des frontières comme projet politique.

    C’est pas si souvent qu’on entend ce point de vue, non ? pourtant, c’est la seule option pour le futur. Il n’y en a pas d’autres si on veut continuer de (sur)vivre.

    « Bart De Wever a raison : il faut discuter de l’ouverture des frontières », pour François Gemenne - Le Soir Plus

    http://plus.lesoir.be/136106/article/2018-01-25/bart-de-wever-raison-il-faut-discuter-de-louverture-des-frontieres-pour-

    La tribune publiée ce mercredi dans De Morgen par le président de la N-VA est intéressante – stimulante, oserais-je dire – à plus d’un titre. En premier lieu parce qu’elle fait de l’ouverture des frontières une option politique crédible. Jusqu’ici, cette option était gentiment remisée au rayon des utopies libérales, des droits de l’Homme laissés en jachère. En l’opposant brutalement et frontalement à la préservation de la sécurité sociale, Bart De Wever donne une crédibilité nouvelle à l’ouverture des frontières comme projet politique. Surtout, elle place la question de la politique migratoire sur le terrain idéologique, celui d’un projet de société articulé autour de la frontière.

    #migrations #asile #frontières #circulation

  • « Avec Francken ou sans la N-VA » : l’ultimatum de Bart De Wever
    Dimanche soir, Bart De Wever a dit soutenir son secrétaire d’Etat, quels que soient les résultats de l’enquête sur les Soudanais expulsés. L’opposition dénonce une « prise d’otage » des institutions démocratiques. http://plus.lesoir.be/132789/article/2018-01-07/avec-francken-ou-sans-la-n-va-lultimatum-de-bart-de-wever

  • Des milliers de clients Proximus touchés par une panne en Wallonie RTBF avec Agences - 19 Novembre 2017
    https://www.rtbf.be/info/regions/detail_grosse-panne-reseau-chez-proximus-en-provinces-de-namur-et-du-hainaut?id

    Une importante panne réseau touche Proximus dans les province de Brabant Wallon, Namur et du Hainaut. Des milliers de clients n’ont plus aucune connexion TV, internet et téléphone.

    Le porte-parole de Proximus a confirmé auprès de nos confrères de RTL que les communes de Fleurus, Sombreffe, Tamines, Mellet et Moustier-sur-Sambre étaient touchées, mais il est possible que d’autres communs soient touchées, notamment dans le Namurois et dans le Brabant Wallon. Des milliers de clients seraient concernés.

    A l’origine de la panne, un acte de vandalisme qui a eu lieu la nuit dernière dans le Hainaut, précise la société sur son compte Facebook.  Des câbles en cuivre et en fibre optique ont été coupés volontairement à Tamines et Gosselies.
    https://www.rtbf.be/info/regions/detail_grosse-panne-reseau-chez-proximus-en-provinces-de-namur-et-du-hainaut?id
    « On fait tout notre possible pour réparer au plus vite la panne et limiter au maximum les désagréments pour nos clients », indique Haroun Fenaux, porte-parole. Celui-ci précise que les techniciens étant à pied d’oeuvre depuis tôt dimanche matin, les clients devraient petit à petit être remis en service.

    La police a été appelée sur place pour constater l’intrusion. Une enquête a par ailleurs été ouverte.

    #Belgique #Sabotage ? #insurrection_qui_vient # #communication #réseau #téléphone #web

  • Belgique : le ministre de l’intérieur ment sur son appartenance passée à un cercle d’extrême droite
    http://lahorde.samizdat.net/2014/12/10/belgique-le-ministre-de-linterieur-ment-sur-son-appartenance-passe

    Les journaux en ligne antifascistes AFF/Verzet (Anvers) et RésistanceS.be (Bruxelles) dévoilent une nouvelle tentative de manipulation orchestrée par #Jan_Jambon, ministre #N-VA de l’Intérieur sur son appartenance passée à la direction d’un cercle de débat d’extrême droite. Jan Jambon, le meneur du parti de Bart De Wever au gouvernement fédéral, depuis sa désignation au poste de vice-premier ministre et [&hellip

    #Autres #International #Jean-Marie_Le_Pen

  • Bart De Wever est-il négationniste ?

    http://blog.marcelsel.com/archive/2012/02/03/proces-mertens-saura-t-on-mardi-si-bart-de-wever-est-un-nega.html

    Je n’ai jamais fait mystère de mon soutien à Pierre Mertens dans l’affaire qui l’oppose à Bart De Wever. Ce dernier lui reproche en effet de l’avoir diffamé en le qualifiant de « négationiste ». C’est ce mardi 7 février 2012 que la chambre du conseil se prononcera dans cette affaire. Il est très probable qu’elle se contente d’évoquer la prescription, ce qui permettrait à Bart De Wever d’une fois encore manipuler l’opinion publique en faisant usage d’un droit qu’il sait par avance tronqué. Quoi que la justice décide, il pourra tirer un profit politique de la situation, comme je le montre dans l’extrait des Secrets de Bart De Wever que je vous offre pour l’occasion, à savoir tout un chapitre (dans la suite de l’article). Au minimum, la question n’est pas tant de savoir si Bart De Wever est ou non un négationniste, mais bien si l’on a encore le droit en Belgique, à partir des propos pour le moins révisionistes qu’il a tenus, d’écrire tout haut qu’on le pense. Autrement dit, de savoir si notre pays est encore une terre de liberté où la mémoire du pire événement de tous les temps peut être défendue, ou un espace étriqué où l’homme politique peut se permettre toute fantaisie sur le sujet sans avoir à en répondre, d’une part, et en traînant ceux qui le critiquent devant une justice (devenue symbolique) d’autre part.

    #Marcel_Sel, #Bart_De_Wever, #Pierre_Mertens, #négationisme

  • Un Wallon vice-président de la N-VA Bruxelles

    http://www.levif.be/info/actualite/belgique/un-wallon-vice-president-de-la-n-va-bruxelles/article-4000038820831.htm

    Comment un Wallon carolo se retrouve vice-président de la N-VA Bruxelles-Ville. Itinéraire d’un transfert sud-nord, qui a troqué la « nonchalance » wallonne pour embrasser la mentalité flamande.

    Il y a toujours eu de « braves gens » qui rêvent de devenir collabo, même en Wallonie.

    #collabo, #N-VA, #le_grand_Israël_flamand, #Bart_De_Wever

  • Ntango ya ba Falama. Ou la génération spontanée des Congolais flamingants.

    http://blog.marcelsel.com/archive/2011/12/27/ntango-ya-ba-falama-ou-la-generation-spontanee-des-congolais.html

    Tout le monde a vu les manifestants pro-Tshisekedi marcher dans Bruxelles (et Anvers) avec des drapeaux indépendantistes flamingants, des portraits de Bart De Wever, le logo de la N-VA et l’une ou l’autre pancarte qui dans un autre pays aurait été qualifiée de raciste. L’une d’entre elles porte l’inscription : « Vive les Flamands. Les Wallons les voleurs ». On se croirait dans un meeting du Vlaams Belang, ou de l’arrière-ban radical de la N-VA.

    Bien des journaux ont commenté cette étrange association. D’autant plus tristement cocasse que la N-VA ne fait pas mystère de sa politique de regroupement familial qui reviendrait, si elle était appliquée, à renvoyer un certain nombre de ces manifestants au Congo, purement et simplement. Le parti de Bart De Wever a en effet proposé d’interdire à toute personne arrivée par regroupement familial d’en faire venir une autre par la même filière. En d’autres termes, un fils de Congolais arrivé après son père pourrait épouser une Congolaise et avoir des enfants, mais ne pourrait plus les faire venir en Belgique. Alors, quand les anti-Kabila ont brandi des drapeaux flamingants, au Nord comme au Sud, on a rapidement conclu à une excentricité plutôt amusante, et l’on s’est contenté d’expliquer que « les » (sic) Congolais pensent que les Francophones soutiennent Kabila et que les Flamands, à l’instar de Karel De Gucht ou de Bart De Wever, sont pro-Tshisekedi par nature.

    #Marcel_Sel, #N-VA, #Kabila, #flamingant, #flamand, #francophone, #Belgique, #Congo

    • Interpellant. Ce serait donc un résultat du populisme activiste (ou de l’activisme populiste ?) de Linda Mbungu.

      Car rien de tout cela n’est arrivé par hasard. La source, c’est Linda Mbungu, une militante de la N-VA qui fut très active au sein des anti-Kabila de la communauté congolaise. Au point qu’on trouve dans des forums lingala comme http://congodiaspora.forumdediscussions.com/t3151-aux-compatroites-congolais-belges des appels à voter N-VA pour « raisons stratégiques » : « Yango wana tosala vote stratégique tovoter NVA, to voter Linda Mbungu n°4 sur la liste 11 de NVA. » Traduction : « c’est pourquoi nous ferons un vote stratégique, nous voterons NVA, nous voterons Linda Mbungu (etc.) » Si vous cherchez à comprendre pourquoi Linda Mbungu a eu 4101 voix de préférence le 13 juin 2010 (ce qui est loin d’être négligeable), il ne faut peut-être pas chercher beaucoup plus loin.

      Reste à voir comment cette approche a priori un peu légère peut percuter quand on recoupe les appuis/soutiens supposés avec les « argumentaires » nationalistes. Et là, ça pique.

      Du reste, le point de vue de Mbungu, un pur produit N-VA, focalisé sur la dualité belge, et pas grand-chose d’autre, apparaît clairement dans cette interview parue sur le site Congoindependant.com d’où proviennent aussi les deux citations précédentes. Linda y raconte qu’elle se considère comme une « congolo-flamande ». Et se lance rapidement dans un prosélytisme de bon aloi aux arguments très Deweveriens toutefois : « Il est notoire que pour l’instant, le Congo est dirigé par des partis francophones belges (sic) ». Ah, ben tiens, v’là aut’ chose ! Elle précise « C’est le cas notamment du parti libéral francophone, le ‘MR’. (sic) » Ben oui. Kabila prend ses ordres chez Louis Michel, c’est bien connu ! Et elle continue : « Je ne crois pas que les relations entre les deux pays seront plus détestables que dans l’état actuel se caractérisant par l’immixtion de certains partis francophones. Il faut dire que les Néerlandophones gèrent leur Région avec rigueur et sens de responsabilité […] Je voudrais que les Congolais s’inspirent de l’expérience flamande. Je constate que les habitants du Nord de la Belgique font preuve de plus de discipline que ceux du Sud. » Bref, du communautarisme N-VA pur jus, pour ne pas dire de la franco- ou wallophobie !

      Pfiou...

      Merci @madame pour l’info et le lien !

    • Je dois dire qu’interloquée, j’ai été discuter avec certains manifestants. La logique de bas étage derrière les drapeaux jaunes au lion noir brandis haut et fort, frôlait le caniveau. Je me vois désolée de dire que la rhétorique politique de mes interlocuteurs était plate, sans argument, une sorte de mouvement de suivi mécanique très décevante. Il leur fut aussi impossible d’expliquer la logique du soutien à la NVA que pourquoi ils soutenaient Tshisekedi. Sic, comme on dit.

      Dans une telle ambiance, proche de la ferveur évangéliste, dans un contexte où le clientélisme communautaire est la règle (du PS au Cdh, et donc du MR à la NVA), on ne peut que souhaiter l’improbable, à savoir qu’au milieu du pillage généralisé des richesses du pays, loin des appartenances régionales caressées par Mobutu et les Kabila, se relève la conscience politique congolaise, et pourquoi pas un nouveau Lumumba.

  • « Rotte kers op rotte taart, Vlaamse melkkoe kan omvallen » - Wetstraat - De Morgen
    http://www.demorgen.be/dm/nl/5036/Wetstraat/article/detail/1354135/2011/11/27/Rotte-kers-op-rotte-taart-Vlaamse-melkkoe-kan-omvallen.dhtml

    Titre pouvant signifier : « Cerise pourrie sur une tarte pourrie, la vache à lait flamande peut tomber/s’étaler (se vider). »

    Bart De Wever est le sympathique président de la Nieuw-Vlaamse Alliantie, Il n’est pas pour rien dans la durée du blocage : son populisme a fait merveille lors des élections de juin 2010 et disons que cela ne l’a pas encouragé à avoir envie de négocier cool. Résultat, il a fallu se passer de lui et de son parti (27 députés sur 150, 1er groupe du parlement) pour arriver à « quelque chose » au niveau institutionnel. Son avis à propos de l’accord budgétaire :

    „Men heeft het gewoon zo laten doorrotten dat men met alles tevreden is”, oordeelt hij. „Men zegt merci, maar kijkt niet meer na wat er precies instaat. De politieke crisis is een rotte kers op een rotte taart. Het feit dat men een regering heeft, gaat alleen aan die kers iets doen, die rotte taart daaronder blijft gewoon staan. België is al een belastingkoning in de Oeso en nu gaan we als enige in Europa meer belasten dan besparen. Dit zal ons investeringsklimaat schaden in plaats van dat de nieuwe belastingen een terugverdieneffect zullen creëren. Dat verhaal is op drijfzand gebouwd. De Vlamingen worden verder uitgemolken, maar de koe kan op een bepaald moment omvallen. Onze Vlaamse bedrijven gaan het moeilijk krijgen.”

    Ce qui pourrait se traduire :

    « On a simplement tellement laisser les choses pourrir qu’on est désormais content avec tout », juge-t-il. « On dit merci (en fr. dans le texte), mais on n’analyse plus ce qu’il y a vraiment là-dedans. La crise politique est une cerise pourrie sur une tarte pourrie. Le fait qu’on ait un gouvernement va seulement faire quelque chose pour la cerise, la tarte pourrie la-dessous, elle va simplement rester là. La Belgique est déjà le roi des impôts de l’OCDE et voilà qu’on va être les seuls en Europe à taxer plus qu’à épargner. Cela va faire du tord à notre climat d’investissement au lieu de faire en sorte que les nouveaux impôts ne créent un effet de gain de retour. Cette histoire est bâtie sur des sables mouvants. Les flamands sont traits davantage, mais à un moment donné la vache peut tomber/s’étaler. Nos entreprises flamandes vont au devant de difficultés. »