person:cecile gintrac

  • David Harvey : la revanche de l’espace by Cecile Gintrac

    Le géographe marxiste David Harvey développe depuis plusieurs années un « matérialisme historico-géographique » permettant notamment de penser les conflits entre les territoires comme un enjeu central de la domination capitaliste. Reprenant à Henri Lefebvre le concept de « droit à la ville », il réfléchit également aux manières d’en sortir

    « Le capitalisme est accro à l’expansion géographique autant qu’au changement technologique et qu’à la croissance économique » David Harvey

    Lire la suite dans : https://www.causecommune-larevue.fr/david_harvey_la_revanche_de_l_espace

    #periurbain #harvey #geopolitique #capitalisme #blanc_des_cartes

  • Yves Lacoste, ex-héros de la géographie, est devenu islamo-paranoïaque - 10 novembre 2016 - Bibliobs - L’Obs

    http://bibliobs.nouvelobs.com/idees/20161108.OBS0915/yves-lacoste-ancien-heros-de-la-geographie-est-devenu-islamo-par

    A propos du livre de Frédéric Encel et Yves Lacoste, par Cécile Gintrac (géographe).

    C’est une lecture assez pénible pour ceux qui associent encore le nom d’Yves Lacoste à la lutte anti-impérialiste, pour ceux qui attendent de la géopolitique une vision informée et solide d’un monde complexe, et pour ceux qui pensent que les PUF proposent des ouvrages basés sur des « contenus structurés » et des « connaissances certifiées », ainsi que le promet leur site. Cette « Géopolitique de la nation France », rarement étayée de références, est truffée d’approximations. On s’attendait aussi à davantage de cohérence dans la construction générale d’un ouvrage qui se présente en réalité comme la réunion de deux essais dont les chapitres alternent.

  • Beaucoup de géographes (Anne-Laure Amilhat Szary, Bénédicte Tratjek entre autre) ont posté sur FB ou Twitter la liste des publications du géographe Matthieu Giroud tué au Bataclan vendredi soir, je reprends leur liste pour la publier ici aussi. Je ne le connaissais pas personnellement.

    La page univeersitaire de Matthieu Giroud :

    Anne-Laure Amilhat Szary Quelques publications de Matthieu Giroud en ligne :
    – la thèse de Matthieu Giroud : "Résister en habitant ? Renouvellement urbain et continuités populaires en centre ancien (Berriat Saint-Bruno à Grenoble et Alcântara à Lisbonne)" https://tel.archives-ouvertes.fr…/filename/TheseMGiroud.pdf
    – avec Cécile Gintrac : "Villes contestées. Pour une géographie critique de l’urbain" http://www.lesprairiesordinaires.com/villes-contesteacutees
    – "Mixité, contrôle social et gentrification" http://www.laviedesidees.fr/Mixite-controle-social-et-gentr
    – avec Olivier Milhaud : "Sur Le Château ambulant. Être ici et là-bas au même instant" http://www.espacestemps.net/articl…/sur-le-chateau-ambulant/
    – "Au-delà de l’« urbanisation planétaire » : refonder la recherche urbaine contemporaine" http://www.metropolitiques.eu/Au-dela-de-l-urbanisation.html
    – "Les rêves urbains du capitalisme" http://www.metropolitiques.eu/Les-reves-urbains-du-capitali
    – avec Sandrine Berroir, Anne Clerval, Matthieu Delage, Antoine Fleury, Sylvie Fol, Lina Raad et Serge Weber "Commerce de détail et changement social urbain : immigration, gentrification, déclin. Lectures croisées"

    #géographie #géographie_critique #gentrification

  • Parmi tant de morts absurdes et désolantes, celle du géographe Matthieu Giroud, auteur d’une oeuvre déjà conséquente et remarquée.

    "Chères et chers collègues géographes,
    Notre ami Matthieu Giroud est décédé suite à l’attaque du Bataclan vendredi soir.
    Il aimait passionnément la musique, le foot, mais aussi la vie, ses proches, ses amis, Grenoble et Lisbonne où il avait fait sa thèse, les villes qu’il arpentait pour en explorer toutes leurs contradictions et les luttes qu’il faut y mener pour construire un monde meilleur.
    C’est un immense vide qu’il laisse, pour ses collègues, mais aussi pour ses amis et ses amies.
    Sa sensibilité inégalée nous manque déjà, mais elle nous portera longtemps.
    Ses collègues et ami.e.s"

    Quelques publications de Matthieu Giroud en ligne :
    – la thèse de Matthieu Giroud : "Résister en habitant ? Renouvellement urbain et continuités populaires en centre ancien (Berriat Saint-Bruno à Grenoble et Alcântara à Lisbonne)" https://tel.archives-ouvertes.fr…/filename/TheseMGiroud.pdf
    – avec Cécile Gintrac : "Villes contestées. Pour une géographie critique de l’urbain" http://www.lesprairiesordinaires.com/villes-contesteacutees
    – "Mixité, contrôle social et gentrification" http://www.laviedesidees.fr/Mixite-controle-social-et-gentr
    – avec Olivier Milhaud : "Sur Le Château ambulant. Être ici et là-bas au même instant" http://www.espacestemps.net/articl…/sur-le-chateau-ambulant/
    – "Au-delà de l’« urbanisation planétaire » : refonder la recherche urbaine contemporaine" http://www.metropolitiques.eu/Au-dela-de-l-urbanisation.html
    – "Les rêves urbains du capitalisme" http://www.metropolitiques.eu/Les-reves-urbains-du-capitali
    – avec Sandrine Berroir, Anne Clerval, Matthieu Delage, Antoine Fleury, Sylvie Fol, Lina Raad et Serge Weber "Commerce de détail et changement social urbain : immigration, gentrification, déclin. Lectures croisées"

  • #Villes contestées - Les Prairies ordinaires
    http://www.lesprairiesordinaires.com/villes-contesteacutees.html

    VILLES CONTESTÉES
    Pour une géographie critique de l’urbain
    Cécile Gintrac et Matthieu Giroud
    416 pages, 24 €
    ISBN 978-2-35096-083-8

    Ville globale, ville créative, ville multiculturelle, ville intelligente… Autant de slogans à la mode qui imposent et diffusent une vision aseptisée et consensuelle des réalités urbaines. Les villes doivent au contraire être bousculées, chahutées, contestées. C’est précisément ce que ce recueil se propose de faire en réunissant pour la première fois un ensemble d’auteurs dont la réflexion n’épargne ni les espaces urbains, ni les élites qui les façonnent et les gouvernent.
    Par la #radicalité de leurs analyses, qui portent entre autres sur la financiarisation de la production urbaine, sur les trompe-l’œil que représentent le développement durable, la #mixité sociale ou le multiculturalisme, sur les dispositifs de surveillance et de contrôle des populations, et plus globalement sur les formes de domination qui régissent les rapports sociaux en ville, les onze textes réunis dans ce recueil parviennent à identifier, et par là à contester, les nombreuses contradictions #spatiales et urbaines que le système capitaliste produit et reproduit. Ils nourrissent ainsi une géographie critique de l’urbain et, indirectement, une #critique en profondeur des sociétés contemporaines.

    Avec des textes de : Jennifer Robinson ; Melissa R. Gilbert ; David #Harvey ; Erik Swyngedouw, Frank Moulaert et Arantxa Rodriguez ; Roger Keil et Julie-Anne Boudreau ; Bernd Belina ; Kanishka Goonewardena et Stefan Kipfer ; Neil Smith ; Don Mitchell ; Marcelo Lopes de Souza ; Edward W. Soja.

  • #parution #revue Ce quatrième numéro des #Carnets_de_géographes, coordonné par Yann Calbérac et Marianne Morange est consacré aux #géographies_critiques. En vous souhaitant bonne lecture !

    CARNETS DE DEBATS

    Yann Calbérac et Marianne Morange
    Géographies critiques : "à la française" ?

    Entretien avec Anne Clerval et Serge Weber
    Retour sur la création du colloque "#Espace et #rapports_sociaux de #domination : chantiers de recherche"

    Entretien avec Bernard Bret
    Retour sur un parcours de recherches

    CARNETS DE RECHERCHES

    Nicolas Bautès et Clément Marie dit Chirot
    Pour une #géographie_sociale de l’action

    Frédéric Barbe
    Géographie de la #littéracie.
    Close et distant reading au #Mali

    Anne Clerval et Mathieu Van Criekingen
    La #gentrification, une approche de géographie critique

    Cécile Gintrac
    Géographie critique, #géographie_radicale : comment nommer la #géographie_engagée ?

    Sabine Planel
    « Une petite expérience de méthode »
    #Foucault, #échelles, #espace et #justice à #Tanger_Med (Maroc)

    Camille Vergnaud
    Qu’est-ce que cela signifie être enseignant-chercheur "critique" ?


    CARNETS DE TERRAIN

    Camille Schmoll et Nathalie Bernadie-Tahir
    la voix des chercheur(-e)s et la parole du #migrant
    Ce que les coulisses du terrain maltais nous enseignent
    #Malte

    Karine Ginisty
    A la recherche de la #justice et de l’#injustice en ville
    Récit d’un terrain critique à #Maputo

    Thomas Radovcic
    #Inégalités et pouvoirs au centre-ville du #cap
    Une nécessaire lecture critique
    #Le_Cap

    Roman Stadnicki
    Enquête « géophotographique » aux marges des villes du #golfe arabique… ou comment dépasser la critique

    VARIA

    Rémi de Bercegol
    Au fin fond de l’#Uttar_Pradesh… Observations personnelles sur quelques péripéties vécues et l’empirisme qu’elles ont induit

    CARNETS DE LECTURES

    Yann Calberac
    Hérodote (1977-4 ET 1978-1), « L’enquête et le terrain »

    Martine Drozdz, Cécile Gintrac et Sarah Mekdjian
    Actualités de la géographie critique, retour sur la dernière conférence internationale de géographie critique (Francfort et Berlin, 16-20 août 2011)

    Marianne Morange
    Naudier D. et Simonet M. (dir.), 2011, Des sociologues sans qualités ? Pratiques de recherche et engagements, Paris, La Découverte

    Marianne Morange et Amandine Spire
    Compte-rendu de la table ronde « Justice spatiale dans les villes du Sud » Colloque CNFG « La ville compétitive, à quel prix ? », 19 janvier 2012, Université de Paris-Ouest Nanterre

    CARNETS DE SOUTENANCES

    Maud Balestrat
    Système d’indicateurs spatialisés pour la #gouvernance_territoriale : application à l’occupation des sols en zone périurbaine languedocienne

    Sophie Bantos
    Les sociétés ultramarines face aux risques de montée du niveau marin. Quelles stratégies d’adaptation ? Exemples des iles de Wallis et Futuna, Mayotte et Lifou
    #mer

    Laurent Beauguitte
    L’Assemblée générale des #Nations _unies de 1985 à nos jours : acteur et reflet du #Système-Monde. Essai de géographie politique quantitative

    Ansoumana Bodian
    Approche par modélisation #pluie-débit de la connaissance régionale de la ressource en #eau : application au haut bassin du #fleuve #Sénégal

    Séverine Bouard
    Les politiques de #développement à l’épreuve de la territorialisation. Changements et stabilités dans une situation de #décolonisation négociée, la province nord de la #Nouvelle-Calédonie

    Marie Chabrol
    De nouvelles formes de gentrification ? Dynamiques résidentielles et commerciales à #Château­‐Rouge (#Paris)

    Ludovic Falaix
    Des vagues et des hommes : la glisse au cœur des résistances et contestations face à l’institutionnalisation des territoires du #surf en #Aquitaine

    Sylvanie Godillon
    La #rénovation_urbaine, une opportunité de réduire les inégalités socio-spatiales d’être impliqué dans un accident dans les espaces publics

    Gaële Lesteven
    Les stratégies d’adaptation à la #congestion_automobile dans les grandes #métropoles : Analyse à partir des cas de #Paris, #São_Paulo et #Mumbai

    Lydie Ménadier
    Paysages de #fromages : sensibilités au #paysage, pratiques des #agriculteurs et #ancrage_territorial des #AOC fromagères de moyennes montagnes d’#Auvergne et de #Franche-Comté

    Olivier Thomas
    Des émigrants dans le passage. Une approche géographique de la condition de #clandestin à #Cherbourg et sur les côtes de la #Manche

    #migration

    http://www.carnetsdegeographes.org/archives/sommaire_04.php

    #géographie_critique
    cc @reka

  • Géographie et cartographie radicale.

    En août 2012 s’est tenu à Toronto une conférence de géo et carto radicale (Mapping Transnational Space,July 23/24 2012,CCGES, York University). Je n’ai pas pu y aller, mais j’avais demandé à Cécile Gintrac (qui est géographe et enseigne dans le secondaire) de me dire quelles présentations elle avait préféré. Voici ses réponses :

    1 - Christian Bittner « Old Game, new Rules ?
    Web 2.0 Mapping in Israel/Palestine », sur les nouveaux outils de cartographie en ligne (ex : Zochrot.org qui représente les villages détruits en Israël ; Palestine Crisis Maps qui recense les accrochages et représente le conflit ; le site de Steven Feldman, Gaza and the Rockets) Dans une certaine mesure, cette démocratisation de la cartographie, certes limitée, correspond à l’émergence de nouveaux acteurs.

    Zochrot and the Nakba map

    http://zochrot.org/en

    Nakba is an Arabic word that means “catastrophe.” The Nakba was the destruction, expulsion, looting, massacres and incidents of rape of the Palestinian inhabitants of this country. It was keeping refugees out by force at the end of the war, in order to establish the Jewish state. And it is the ongoing destruction of Palestinian localities, the disregard for the rights of refugees and displaced people, and the prohibition against teaching and commemorating the Nakba in schools and civic groups.

    Zochrot will act to promote Israeli Jewish society’s acknowledgement of and accountability for the ongoing injustices of the Nakba and the reconceptualization of Return as the imperative redress of the Nakba and a chance for a better life for all the country’s inhabitants.

    Zochrot will act to challenge the Israeli Jewish public’s preconceptions and promote awareness, political and cultural change within it to create the conditions for the Return of Palestinian Refugees and a shared life in this country.

    Zochrot carries out different projects to advance understanding of Nakba and Return. This website is one of those projects. The site presents information about the Palestinian localities that Israel destroyed in 1948 and about the Nakba’s place in our lives today. The Nakba and Return are spoken in different voices on this site — in photographs, testimonies, maps, prose, and more. Zochrot’s is one of these voices, a voice that seeks recognition for injustice and new paths toward change and repair.

    2 - « Jess Bier The Colonizer in the Computer : the Bristish Influence in Palestinian Authority Cartography » : cette géographe montre comment la cartographie palestinienne s’est faite à partir des anciennes cartes coloniales britanniques. Digitalisation des cartes britanniques. Cela a toujours des impacts : les cartes britanniques avaient laissé de côté certains lieux ce qui conduit Jérusalem à les revendiquer.

    3 - « Mapping the External Borders of the European Union through Emergency Measures : Frontex and Rapid Border Intervention Teams » : le travail sur Frontex de Andrew Burridge, The RABITs Rapid Border Intervention Teams, qui interviennent en cas d’urgence et de pression migratoire exceptionnelle à la demande des Etats qui le demandent.

    #cartographie_radicale

    #israël #palestine #nakba #europe #migration #asile #frontex

  • Retour sur la dernière conférence internationale de géographie critique (Francfort et Berlin, 16 20 août 2011)

    http://www.carnetsdegeographes.org/PDF/lect_04_02_Gintrac.pdf

    Par Martine Drozdz, Cécile Gintrac et Sarah Mekdjian

    La 6e conférence internationale de géographie critique s’est déroulée à Francfort du 16 au 20 août 2011. Pendant quatre jours, environ trois cents participants venus de nombreux pays se sont réunis pour débattre autour des « crises » (Causes, Dimensions, Réaction), thématique incontournable au moment même où la crise des dettes souveraines européennes s’intensifiait. Cette conférence fut la 6ème organisée depuis la création de cet évènement en 1997 à Vancouver, et la seconde à être organisée en Europe, et offrait un éventail varié des approches et des thématiques qui se retrouvent sous la bannière des géographies critiques.

    #géographie-critique

  • #Cartographieradicale #Cartographie #Israel #Palestine #Europe #Visualisation #Frontières

    Une rencontre sur la cartographie radicale à Toronto en juillet 2012
    Je regrette de ne pouvoir y être, c’est très appétissant...

    Mapping Transnational Space
    July 23/24 2012
    CCGES, York University, Toronto

    Monday 23.7., 305 York Lanes

    9:30 Introduction, welcome
    Ulrich Best, Boris Michel

    10:00-12:30 Mapping and critique
    Cecile Gintrac (Paris): The critique of maps in French geography
    Rosa Orlandini (York): Ethno-linguistic maps of South-Eastern Europe: an overview and discussion of
    the Volkstumskarte maps
    Boris Michel (Erlangen): commentary

    12:30-13:30 Lunch break

    13:30-15:15 Mapping and surveillance
    Henning Fueller (Erlangen): Syndromic surveillance and the mapping of an unknown unknown
    Bernd Belina (Frankfurt): Crime mapping/CompStat: a neoliberal technology going transnational?

    15:30-17:30 Mapping Israel/Palestine
    Christian Bittner (Erlangen): Old Game, new Rules? Web 2.0 Mapping in Israel/Palestine
    Jess Bier (Maastricht): The Colonizer in the Computer: The Influence of Transnational Materialities on Digital Cartography in the Palestinian Authority
    Kevin DeJesus (Rhode Island): Commentator

    Tuesday 24.7., 305 York Lanes

    10:00-12:30 European borders
    Ulrich Best (York): Putting Poland on the map: the making of Poland as a border space after 1989
    Jörg Mose (Muenster): Cartography and spatial identity in Spain
    Andrew Burridge (Durham): Mapping border management at the external borders of Europe: Frontex and Greece

    12:30-13:30 Lunch break with a poster presentation by Kevin DeJesus

    13:30-16:30 North American borders
    Heather Nicol (Trent): Border Stories: Universalizing US Hegemony in North America Through Border Metaphors
    Juanita Sundberg (UBC), Andrew Burridge (Durham), Geoffrey Boyce (Arizona): Becoming Geographer: Mapping the Altar Valley in Arizona’s Contested Borderlands

    16:30-17 Conclusion

    The workshop is supported by a grant from the DAAD, the German Academic Exchange Service

    –-

    Ulrich Best
    DAAD Visiting Professor
    Canadian Centre for German and European Studies
    and Department of Geography
    York University
    4700 Keele Street
    Toronto, ON, M3J 1P3

    Tel: 416 736 2100 ext. 22406
    email: ubest@yorku.ca

  • Bousculer la nation ? Une géographie critique du territoire national est-elle possible ? | Cécile Gintrac, Sarah Mekdjian (aggiornamento hist-geo)
    http://aggiornamento.hypotheses.org/859

    A notre connaissance, en France, de telles approches critiques sont peu visibles au sein de la géographie, et a fortiori la géographie scolaire, qui place au coeur de sa réflexion la notion de territoire. Or l’enseignement du « territoire national » tel qu’il est conçu par le programme de 1re crée un « malaise » voire un « rejet » de la part d’une partie des enseignants (cf. article de Patrick Blancodini sur ce blog. Nous partons du principe que ce programme n’est qu’une géographie de la France, et non la géographie de la France. On pourrait en imaginer bien d’autres. Comment une approche critique peut-elle nous servir pour penser une autre géographie de la France ? Une démarche critique relève d’une critique épistémologique des savoirs institués, tout en s’articulant résolumment à une critique sociale, qui vise la transformation des rapports sociaux et l’émancipation collective et individuelle. (...) Source : aggiornamento hist-geo