person:david rachline

  • La Société Générale veut clôturer les comptes du FN, qui s’indigne !
    https://www.crashdebug.fr/actualites-france/14217-la-societe-generale-veut-cloturer-les-comptes-du-fn-qui-s-indigne

    BANK versus DEMOCRATIE :...la Société Générale veut clôturer les comptes bancaires du FN

    1...Preuve que la démocratie n’existe plus depuis longtemps

    2...Demain sans cash, les banques aurait le pouvoir absolu

    Contributeur anonyme

    Crédit photo (c) Reuters

    "Il semblerait que cette banque ne veuille plus de nous, on se demande pourquoi", a déclaré à Sud Radio le directeur de la communication de parti, David Rachline...

    (Boursier.com) — La Société Générale s’est fait épingler mardi par le Front national, en réaction aux révélations de France Inter et Mediapart. Les deux médias affirment en effet que la banque historique de la formation d’extrême droite lui aurait demandé de clôturer ses comptes.

    "Il semblerait que cette banque ne veuille plus de nous, on se demande pourquoi", a (...)


  • Présidentielle : à quelques heures de la fin de la campagne, le camp Le Pen se vautre dans ses fakes anti-Macron - Marianne
    https://www.marianne.net/politique/presidentielle-quelques-heures-de-la-fin-de-la-campagne-le-camp-le-pen-se-

    En cette dernière journée de campagne présidentielle, Florian Philippot, David Rachline ou encore Gilbert Collard ont relayé des rumeurs et « fake news » à gogo sur les réseaux sociaux. Vivement la quille...

    Est-ce l’énergie du désespoir ? Les lieutenants de Marine Le Pen ne semblent plus savoir quoi faire pour tenter de déstabiliser Emmanuel Macron, favori du second tour de l’élection présidentielle. En cette dernière journée de campagne, vendredi 5 mai, ils ont noyé les réseaux sociaux sous une avalanche de faux grossiers censés mettre en cause leur adversaire.

    #Linfiltré #PhoneStories #FN #Fachosphere


  • Marine Le Pen tente d’encaisser le choc après son débat raté
    http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/05/05/marine-le-pen-tente-d-encaisser-le-choc-apres-son-debat-rate_5122564_4854003

    Ils sont venus, ils sont tous là, même ceux de Rome ou de New York, pour sa dernière soirée de campagne, jeudi 4 mai. Ils ont entendu le cri, la complainte de Marine Le Pen qui ne supporte pas que les « élites » et les « marquis poudrés » critiquent sa prestation lors du débat de l’entre-deux-tours face à Emmanuel Macron, la veille.

    La candidate vient de finir son discours. La rue principale d’Ennemain, village de 220 habitants de la Somme, est barrée pour les besoins de la « grande fête populaire » qu’organise la représentante du Front national (FN) à l’élection présidentielle.

    L’orchestre joue Radiohead et The White Stripes, les enfants renversent leurs frites sur l’herbe, les adultes crient d’effroi dans le manège qui tourne de haut en bas puis de bas en haut et les supporteurs se pressent aux grilles de la mairie pour prendre une photo. Leur star est à l’intérieur, avec tous ses amis : son directeur de campagne, David Rachline, son bras droit, Florian Philippot, et Jean-Lin Lacapelle, son secrétaire général adjoint au FN.

    Frédéric Chatillon est là, lui aussi, l’ami, le prestataire sulfureux à plus d’un titre, car impliqué dans les affaires sur le financement du parti et soupçonné de sympathies néonazies. Salarié de la campagne frontiste, mais installé à Rome, il est venu avec un autre résident de la capitale italienne, Jildaz Mahé O’Chinal, un ancien, comme lui, du groupuscule étudiant radical le GUD. Ce dernier, un entrepreneur dans le domaine de la gastronomie, a cofondé l’association Egalité et réconciliation avec le polémiste antisémite Alain Soral.

    #Linfiltré #PhoneStories #FN #Fachosphere


  • Site FN piraté : communiqué de David Rachline, Directeur de campagne de Marine Le Pen, et Gaëtan Bertrand, responsable du Pôle communication digitale - Front National
    http://www.frontnational.com/2017/05/communique-de-presse-de-david-rachline-directeur-de-campagne-de-marin

    Tout au long de la campagne présidentielle, et plus particulièrement depuis le début de l’année 2017, notre site de campagne <www.marine2017.fr> a fait l’objet d’attaques informatiques régulières et ciblées, utilisant des procédés différents et bien connus des pirates.

    A chaque fois, nous avons réussi à contrer ces attaques qui se sont intensifiées lors d’événements-clés : réunions publiques avec retransmission en direct, soirée électorale…

    Nous avons identifié plusieurs de ces pirates et avons transmis l’ensemble des données les concernant aux services de Police dans le cadre d’un dépôt de plainte.

    Après investigation, les services spécialisés ont interpellé cette semaine, sur le sol français, un premier pirate, proche des milieux d’extrême-gauche, qui a confirmé être l’auteur de plusieurs attaques contre notre site internet de campagne. Son matériel informatique a été saisi. Nous tenons donc à remercier tout particulièrement l’unité de police de lutte contre la cybercriminalité pour son travail et sa réactivité.

    #Linfiltré #PhoneStories #FN #Fachosphere


  • FN : Briois et Rachline visés par une information judiciaire pour propos haineux - Le Parisien
    http://www.leparisien.fr/sevran-93270/fn-briois-et-rachline-vises-par-une-information-judiciaire-pour-propos-ha

    Au tribunal de Bobigny, un juge d’instruction a été nommé pour faire la lumière sur des messages visant Stéphane Gatignon (UDE), le maire de Sevran, en Seine-Saint-Denis et postés par des élus du FN.

    Les élus (FN) Steeve Briois et David Rachline seront-ils inquiétés par la justice pour des propos publiés sur leurs comptes Facebook ? Au tribunal de Bobigny, un juge d’instruction a été nommé pour faire la lumière sur des messages visant Stéphane Gatignon (UDE), le maire de Sevran, en Seine-Saint-Denis.

    L’élu de Sevran avait fait l’objet d’un déferlement de propos haineux après la diffusion d’un reportage diffusé sur M 6 consacré à l’islam et à la ville de Sevran après le départ de plusieurs jeunes pour la Syrie.

    Les messages diffusés par des internautes sur les comptes Facebook des deux leaders frontistes juste après la diffusion qualifiaient le maire de Sevran de « belle ordure à exterminer avec le reste », réclamaient la « démission du maire qui a vendu son âme aux mécréants salafistes, une petite bombe sur l’école le dimanche quand les responsables sont réunis. Et une bastos pour le maire ».

    #Linfiltré #PhoneStories #FN #Fachosphere


  • Débat d’entre-deux-tours : Comment Anne-Claire Coudray a été sacrifiée - Ozap
    http://www.ozap.com/actu/debat-d-entre-deux-tours-comment-anne-claire-coudray-a-ete-sacrifiee/525274

    lors d’une réunion mardi au siège du CSA, superviseur de la soirée, cette double présence masculine a brusquement posé problème.
    « C’est hors de question ! Tout mais pas elle ! »

    A l’occasion de cette rencontre, l’équipe d’Emmanuel Macron et les représentants du CSA ont ainsi souligné la nécessité d’avoir une animation paritaire du débat. Embarrassées, les chaînes ont alors tenté de trouver une solution de rechange. Catherine Nayl, directrice de l’information de TF1, a fini par sortir de son chapeau le nom d’Anne-Claire Coudray. La présentatrice du 20 Heures week-end de la Une apparaissait comme la remplaçante naturelle de Gilles Bouleau avec qui elle a animé toutes les soirées politiques de la campagne. C’était sans compter sur l’opposition immédiate de Florian Philippot, représentant avec David Rachline les intérêts de Marine Le Pen lors de cette réunion. « C’est hors de question ! Tout mais pas elle ! », a ainsi tonné le vice-président du FN. Comme de nombreux journalistes et médias, Anne-Claire Coudray est en effet accusée par le Front national de rouler pour Emmanuel Macron.

    #Linfiltré #PhoneStories #FN #Fachosphere


  • Jean-François Jalkh, remplaçant de Marine Le Pen, accusé de négationnisme - Libération
    http://www.liberation.fr/france/2017/04/26/jean-francois-jalkh-remplacant-de-marine-le-pen-accuse-de-negationnisme_1

    Jean-François Jalkh n’a pas donné suite aux sollicitations de Libération. Il a cependant démenti, auprès d’un journaliste de la Croix,avoir tenu ces propos. Contactée par Libération, Magali Boumaza confirme, elle, ses écrits : « J’ai rencontré monsieur Jalkkh en avril 2000 au siège du Front national. Les propos en question représentent trois minutes d’un entretien qui a duré trois heures ». La chercheuse, aujourd’hui en poste à Istanbul, assure disposer en France d’un enregistrement de l’entretien.

    Interrogé mercredi matin sur RMC-BFM TV, le directeur de campagne de Marine Le Pen, David Rachline, a lui aussi contesté ces accusations : « [Jean-François Jalkh] a démenti évidemment les propos qu’on lui prête, il le conteste, il a déposé une plainte parce que cette affaire est montée de toutes pièces. » David Rachline a également démenti que Jean-François Jalkh ait été présent, en 1991, à une messe en mémoire du maréchal Pétain célébrée en l’église Saint-Nicolas du Chardonnet à Paris. Une présence dont fait pourtant état un article du Monde publié à l’époque.

    #Linfiltré #PhoneStories #FN #Fachosphere


  • Comment les cadres FN ont masqué leur déception - Libération
    http://www.liberation.fr/france/2017/04/24/comment-les-cadres-fn-ont-masque-leur-deception_1564860

    Deuxième étape : rectifier. Après une nuit de brainstorming, les Rachline, Bay et consorts investissent les plateaux des matinales avec plus de billes. Tellement de billes que le vice-président du FN, Florian Philippot - que Collard n’aime pas trop d’ailleurs - ouvre les hostilités sur RMC/BFM en reconnaissant sur-le-champ que Marine Le Pen « était annoncée depuis longtemps au second tour ».

    Habile, le stratège frontiste souligne ensuite que les pronostics ont souvent été déjoués ces derniers mois (éliminations successives de Sarkozy, Juppé et Valls lors des primaires) pour montrer que Marine Le Pen est parvenue à tenir son rang « contre vents et marées ». Le directeur de campagne de Marine Le Pen, David Rachline, lui emboîte le pas dans la posture victimaire : « Franchement avec ce qu’on a vécu dans la campagne de premier tour, avec le déferlement et cette coalisation (sic), cette, heu… cet ensemble cohérent, médiatique, qui a lutté contre nous de manière tout à fait violente, le résultat est exceptionnel, spectaculaire et Marine l’a dit hier : historique. » Face à cette « coalisation », l’exploit d’atteindre le second tour « prouve que les Français ont fait un choix mûrement réfléchi, un vrai vote d’adhésion », conclut Philippot.

    #Linfiltré #PhoneStories #FN


  • La main droite prise dans le pot de confiture des conflits d’intérêt - regards.fr
    http://www.regards.fr/politique/article/la-main-droite-prise-dans-le-pot-de-confiture-des-conflits-d-interet

    Marine le Pen, elle, « visée par une enquête pour « financement illégal », se trouve au cœur d’un réseau auquel s’intéresse la justice ». Un « réseau » où l’on retrouve David Rachline, le jeune maire FN de Fréjus et sa société de conseil ou le très sulfureux Frédéric Chatillon, ex-gudard, propriétaire de – ou impliqué dans - plusieurs sociétés, notamment Riwal, « principal prestataire de Jeanne, le micro-parti du FN ». Chatillon est considéré par la Justice « comme le personnage central du système organisé par le FN depuis 2011 pour ses campagnes électorales ».

    #Linfiltré #PhoneStories #FN


  • Florian Philippot : ce que cache le vernis de la « dédiabolisation du FN » - Les Inrocks
    http://www.lesinrocks.com/2017/04/news/florian-philippot-ce-que-cache-le-vernis-de-la-dediabolisation-du-fn

    Le vice-président du Front national a fait entrer au parti des anciens de la gauche souverainiste. C’est ce que révèle Le Monde dans une longue enquête consacrée au plus proche conseiller de Marine Le Pen. C’est lui qui a initié le tournant vers une ligne nationale-républicaine du parti.

    Une formation souverainiste

    Florian Philippot est “le leader d’une petite troupe persuadée de pouvoir couper le parti de son passé et d’en faire une simple formation souverainiste” écrit Le Monde. Pour cette frange de militants, souvent venus de la gauche, c’est l’arrivée au pouvoir de Marine Le Pen et de son bras droit, en 2011, qui marque le début de la véritable histoire du parti, martèle le quotidien.

    Supposé incarner l’aile modérée, il a fait entrer au parti des personnalités diverses, au parcours parfois plus radical que l’on en pourrait le penser. Bertrand Dutheil de La Rochère, bras-droit de Florian Philippot et dirigeant du Rassemblement Bleu Marine, est un ancien communiste. Il a dirigé le MRC de Jean-Pierre Chevènement avant de rejoindre le camp frontiste en 2011. Mais auprès du Monde, il refuse de prendre position quant à l’antisémitisme d’Alain Soral, le conseiller de Marine Le Pen en 2007, plusieurs fois condamné pour contestation ou apologie de crime contre l’humanité.

    “Je n’ai jamais vu Soral, explique-t-il. Je constate juste que David Rachline est directeur de campagne. Quand on me dit que Soral est antisémite, et que David est ou était proche de Soral, je dis : ‘Ah bon ?‘”. Le père du maire de Fréjus était de confession juive.

    Des anciens militants radicaux

    Dans l’équipe proche de Florian Philippot, on trouve aussi Alain Avello. Aujourd’hui président du collectif Racine (qui vise à implanter le parti chez les enseignants), il a milité pour Egalité et Réconciliation, l’association d’Alain Soral.

    “J’ai adhéré un an à Egalité et réconciliation. Je ne suis jamais allé à aucune réunion. Il faut faire le distingo entre le Soral de 2008 et celui d’aujourd’hui. Il avait suscité un certain espoir, il avait un discours social”, affirme-t-il au Monde.

    Pourtant, le polémiste antisémite avait déjà été condamné en 2008 par la cour d’appel de Paris pour incitation à la haine raciale.

    Dans son sillage, on trouve aussi la députée européenne FN Sophie Montel. Dans les années 1990, l’élue a milité pour Terre et peuple, un courant identitaire. Elle aurait même défendu “sans trembler les propos de Jean-Marie le Pen qui affirmait ne pas croire à ‘l’égalité des races’”, explique le quotidien.

    #Linfiltré #PhoneStories #FN


  • En vue du premier tour, Marine Le Pen mise tout sur le discours anti-immigration
    http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/04/18/en-vue-du-premier-tour-marine-le-pen-mise-tout-sur-le-discours-anti-immigrat

    Officiellement, au sein du Front national, personne ne craint une déconvenue. « Marine sera bien sûr en tête au soir du premier tour de l’élection présidentielle. L’enjeu sera d’avoir la plus grande avance possible », a encore lancé David Rachline, directeur de campagne de Mme Le Pen, lundi à la tribune. Mais le simple fait d’évoquer l’hypothèse d’une non-qualification pour le second tour témoigne des difficultés rencontrées au cours de cette campagne.

    Discours musclé

    Habituée à se retrouver au centre des controverses, la députée européenne a parfois semblé seule dans son couloir, ne suscitant pas ou peu de réactions de la part de ses concurrents. Y compris lorsque son propos semblait à même d’éveiller des débats ou des indignations.

    « Il y a une volonté de la part de nos adversaires de ne pas répondre, s’étonne Jérôme Rivière, membre du comité stratégique de campagne de Mme Le Pen. Aucun candidat n’a imposé un de ses thèmes, chacun s’est évité. Marine a parlé de la France comme d’une université du djihadisme, et personne ne reprend, alors que c’est une position très forte. » Idem lorsqu’elle a mis en cause « 1 000 Roms », lors d’un déplacement à Denain (Nord), en janvier, pour expliquer tout de go l’insécurité que subit la ville.

    #Linfiltré #PhoneStories #FN


  • Après l’hologramme de Mélenchon, l’appli futuriste de Marine Le Pen - Orange Actualités
    http://actu.orange.fr/politique/presidentielle-apres-l-hologramme-de-melenchon-l-appli-futuriste-de-mari

    il suffit d’installer l’application, de la lancer et de pointer son appareil vers l’affiche ou l’un des tracts de campagne de Marine Le Pen pour voir la candidate surgir de ces visuels et exposer les grandes lignes de son programme. Le système fonctionne pour l’instant seulement sur une affiche et deux tracts de la candidate, mais son équipe compte bien l’étendre à tous les supports de communication. L’application permet également de se prendre en photo avec un béret orné d’une rose bleue ou avec des drapeaux tricolores sur les joues.

    A un mois du premier tour de scrutin, prévu le 23 avril, l’état-major du FN souhaite ratisser large. Interrogé par LCI, David Rachline, porte-parole de Marine Le Pen, explique ce choix : « Il y a des gens qui peuvent être touchés par cette application qui ne le seraient pas forcément avec nos documents de campagne classiques. C’est important pour nous de pouvoir élargir au maximum. On utilise déjà beaucoup le web, Facebook, Twitter, mais il faut être présent dans les innovations les plus récentes ».

    #PhoneStories #Linfiltré #FN


  • Frédéric Chatillon, la propagande collée au Front
    https://lesjours.fr/obsessions/communication-politique/ep8-chatillon-fn-le-pen

    Frédéric Chatillon a toujours été un prestataire discret du FN, notamment en période électorale. Son habitude n’est pas de figurer dans un organigramme de campagne, pas plus cette année qu’en 2012. Au sein de l’équipe de Marine Le Pen, la com est prise en main par Florian Philippot, vice-président du FN, membre du conseil stratégique et grand habitué des médias, ainsi que par le sénateur David Rachline, promu au poste de directeur de campagne. Une cellule « idées-images » a aussi été créée. Elle est dirigée par le beau-frère de Marine Le Pen, Philippe Olivier (mari de sa sœur aînée, Marie-Caroline) et par Sébastien Chenu, transfuge de l’UMP, parti au sein duquel il créa GayLib, son association de défense des droits des homosexuels. Absents des médias, ils soignent les visuels, organisent les déplacements et chapeautent les meetings. Aucune agence ayant pignon sur rue ne veut travailler avec le FN, sous peine de perdre des clients.

    Pourtant, #Frédéric_Chatillon est bien présent sur la campagne présidentielle de Marine Le Pen. Il a été aperçu en marge de la convention nationale organisée par la candidate les 4 et 5 février à Lyon, véritable lancement de la campagne. Il était aussi à Brachay (Haute-Marne) lors de la rentrée politique de Marine Le Pen en septembre. Riwal avait imprimé les affiches de l’événement. Ou lors de l’inauguration de L’Escale, le QG de la candidate, rue du Faubourg-Saint-Honoré à Paris, deux mois plus tard. Il est considéré comme un rouage essentiel du système Marine Le Pen, et la candidate n’a aucune intention de s’en passer. Comme autrefois Jean-Marie Le Pen avec son imprimeur, Fernand Le Rachinel, aussi grand bailleur de fonds du parti, le FN a besoin de professionnels totalement acquis à sa cause. Avec Riwal, Frédéric Chatillon n’a plus le droit d’entretenir de relations commerciales avec le FN. Mais comme l’a relevé le site d’Europe 1, l’agence e-Politic, qui gère le site internet de la candidate et sa stratégie numérique, appartient au groupe Erer, qui est aussi la maison-mère de Riwal. D’ailleurs, sa compagne, Sighild Blanc, a déposé, le 13 juin 2016, à l’Institut national de la propriété intellectuelle (Inpi), le slogan de la candidate, « Au nom du peuple ». Bref, Chatillon est loin d’avoir déserté et la justice ne lui fait pas peur.

    #Linfiltré #PhoneStories #FN


  • (1) Non, C8 n’a pas bidonné son documentaire sur le FN avec un employé de Canal+ - Libération
    http://www.liberation.fr/desintox/2017/03/16/non-c8-n-a-pas-bidonne-son-documentaire-sur-le-fn-avec-un-employe-de-cana

    En fait de « complot médiatique », c’est donc plutôt une grossière intox qui a été relayée jeudi par de nombreux responsables frontistes. De Steeve Briois à David Rachline, de nombreux hiérarques du FN s’en sont pris à C8, sans prendre la peine de vérifier la véracité de leur « information ». Se livrant sans vergogne à la « désinformation » qu’ils reprochent régulièrement aux médias. On y verra une tentative désespérée de nier le racisme de certains militants lepénistes. Ou une nouvelle et consternante démonstration de l’amateurisme en vigueur au sein du parti.

    #Linfiltré #PhoneStories #FN


  • Retour sur le passé : le FN, défenseur des droits des femmes ? Mediapart
    https://www.mediapart.fr/journal/france/121216/retour-sur-le-passe-le-fn-defenseur-des-droits-des-femmes?onglet=full

    Mardi 6 décembre, #Florian_Philippot affirme sur BFMTV qu’au sein du FN, #Marion_Maréchal-Le_Pen est « seule et isolée sur la question de l’IVG ». C’est l’occasion pour le vice-président de répéter la position « officielle » du parti sur ce sujet : l’IVG est un droit sur lequel le Front national ne reviendra pas. « Sur l’avortement, Marion tient un propos qui n’est pas conforme au programme du Front national », confirme Gilbert Collard, député du Gard et secrétaire général du Rassemblement bleu Marine. De son côté, Marine Le Pen ne tarde pas à réagir. Au 20 heures de TF1 mercredi 7, elle remercie le présentateur Gilles Bouleau « d’évoquer cette petite friction » entre sa nièce et elle… Une occasion de « clarifier » sa position : « Que les choses soient très claires. Je ne remettrai pas en cause l’accès à l’IVG de quelque manière que ce soit », affirme la présidente du FN. Et de rajouter : « J’espère que les choses auront été entendues. » Son directeur de campagne David Rachline revient également à la charge : le projet présidentiel de 2017 ne fera aucune retouche au « dispositif actuellement en vigueur ».

    Tous réagissent vivement à une interview de la députée du Vaucluse parue le 5 décembre dans Présent. Le journaliste du quotidien catholique-traditionaliste demande notamment à Marion Maréchal-Le Pen de s’exprimer sur les « questions de la défense de la vie ». Plus précisément, « quelles réponses apportera le programme présidentiel de Marine Le Pen, alors que François Fillon apparaît comme “le candidat de la Manif pour tous” » ? Les propos de la petite-fille de Jean-Marie Le Pen sont parfaitement clairs : « Plutôt que de mettre en place des objectifs, des quotas d’IVG dans les établissements de santé, il faudra soutenir financièrement les structures qui proposent d’accompagner les femmes isolées et hésitantes. Il faudra revenir sur le remboursement intégral et illimité de l’avortement car les femmes sont des êtres responsables qui doivent être traités comme tels. Il faudra mettre en place l’adoption prénatale et restaurer le délai de réflexion pour éviter les décisions précipitées dans un moment de panique pour acter que l’avortement n’est et ne sera jamais un acte anodin. Enfin il faut absolument dégager des solutions financières pour une politique familiale digne de ce nom, en particulier pour les mères isolées, alors qu’aujourd’hui 47 % des femmes avortent pour des raisons économiques. »

    La jeune femme ne fait pas que répondre au nom du parti qu’elle représente. Pour la énième fois, elle affiche ses divergences sur l’IVG avec la ligne mariniste. Le « combat en faveur de l’avortement est certainement l’un des plus symboliques », souligne, avec raison, Marion Maréchal-Le Pen dans Présent. Depuis quasiment la création du FN, ce débat parcourt d’ailleurs régulièrement l’histoire du parti lepéniste. Car il est inhérent à un enjeu de taille pour le FN : le vote des femmes. Contrairement à son père, Marine Le Pen serait parvenue à séduire l’électorat féminin en proposant une image de femme « moderne », pourquoi pas féministe, au parler franc mais sans trop d’outrances. Pour la présidentielle de 2012, les femmes ont voté pour elle pratiquement autant que les hommes. Ce vote reste instable et varie en fonction des élections.

    #PhoneStories #Linfiltré #FN


  • Marine2017.fr : le dernier né de la galaxie Chatillon
    http://www.marianne.net/marine2017fr-dernier-ne-galaxie-chatillon-100244724.html

    Le 14 juillet dernier, un nouveau site a vu le jour sur la toile : Marine2017.fr. « Un nouvel outil essentiel pour la cause nationale », dixit Marine Le Pen. Une plateforme censée lui permettre de rester « au top de la modernité, au top des nouvelles technologies de communication », en vue de l’élection présidentielle du printemps prochain. Pour développer cet espace, la candidate n’est pas allée chercher bien loin. Comme à son habitude, la présidente du Front national a mis les copains sur le coup, confiant la prestation à une jeune boîte de communication : e-Politic.

    Créée il y a deux ans, cette SARL de quatre salariés est dirigée par Paul-Alexandre Martin. Inconnu du grand public, ce jeune entrepreneur de 26 ans fait partie des jeunes pousses qui gravitent dans le giron de Marine Le Pen et de ses plus vieux amis – et prestataires : Frédéric Chatillon et Axel Loustau. Les deux anciens leaders du GUD (un syndicat d’extrême droite actif dans les années 80-90) sont englués dans l’affaire du financement illégal des campagnes électorales du FN. Un dossier qui leur vaut des mises en examens multiples. L’un, Frédéric Chatillon, 48 ans, pour son rôle à la tête de Riwal, la société soupçonnée d’avoir surfacturé des kits de campagne pour des candidats aux législatives de 2012, ainsi que des prestations fournies au parti au moment de la présidentielle, la même année. Et l’autre, Axel Loustau, 45 ans, pour sa casquette de trésorier de Jeanne, le micro-parti de Marine Le Pen, accusé d’avoir prêté de l’argent avec des taux d’intérêts élevés à ces mêmes candidats pour qu’ils achètent les fameux kits.

    A l’époque, Paul-Alexandre Martin, n’est pas encore passé côté business. Mais déjà, l’étudiant à la fac de droit d’Assas milite activement au FN, où il fréquente Loustau, Chatillon et leur groupe de jeunes et anciens « rats noirs ». Numéro 2 du Front national de la jeunesse (FNJ) alors présidé par son grand copain, Julien Rochedy, le jeune homme originaire de Chartres obtient sans difficulté l’investiture aux élections législatives dans la 8ème circonscription du Rhône (photo ci-contre). Il perd. Mais qu’importe : A 22 ans, Paul-Alexandre Martin sait qu’il peut compter sur de solides appuis dans le premier cercle de la patronne.

    En juin 2014, avec la bénédiction de ses deux mentors, l’ambitieux lance e-Politic et s’installe au rez-de-chaussée du 27 rue des vignes, dans le XVIème arrondissement de Paris. A l’endroit même où Marine Le Pen et sa bande préparent la campagne de 2017 (lire notre enquête ici). Dans ses nouveaux bureaux, l’apprenti businessman côtoie la Patrouille de l’événement, une boîte qui gère les festivités de la ville de Fréjus, bastion du sénateur-maire David Rachline (lire nos articles ici ou là). Mais aussi Click and apps, une boîte qui développe des sites Web, ou Stream on fire, qui fait dans la diffusion d’événements en direct. Il y retrouve également Frédéric Chatillon et les salariés de Riwal, ainsi que le gérant de la SCI qui a acheté les murs du « 27 », Axel Loustau (photo ci-dessous - au centre - en compagnie de Julien Rochedy et Paul-Alexandre Martin), qui en a d’ailleurs profité pour y domicilier Jeanne. Que du beau monde, donc.

    Un mois après la création de la boîte, en juillet, un nouvel associé fait son apparition : Frédéric Chatillon. Via l’une de ses sociétés, le groupe Erer, l’homme d’affaires rachète 370 parts sur les 1.000 que détenait initialement son poulain. Très vite, les contrats tombent. Avant de s’occuper du site perso de Marine Le Pen, Paul-Alexandre Martin a mis sur pieds les sites des élus FN au Parlement européen. Ceux de nombreux candidats aux dernières élections régionales. Ou encore celui de David Rachline, dont le nom est cité dans l’enquête judicaire sur le financement illégal du Front national. Rachline est soupçonné d’avoir bénéficié d’un emploi fictif de deux mois chez Riwal pendant la dernière campagne présidentielle.

    #Linfiltré #PhoneStories #FN


  • A New York, l’étonnant compagnon de voyage de Marine Le Pen
    https://www.crashdebug.fr/actualites-france/13021-a-new-york-l-etonnant-compagnon-de-voyage-de-marine-le-pen

    Si Trump a refusé de la voir c’est que le NOM mise sur FILLON CQFD

    Contributeur anonyme

    Une image diffusée avec l’aimable autorisation de Samuel Levine, montre Marine Le Pen le 12 janvier 2017 prenant un

    café au Trump Ice Cream Parlor, l’un des cafés situés au rez-de-chaussée de la Trump Tower, QG de Donald Trump à

    New York. Photo Samuel LEVINE. AFP

    En « déplacement privé » aux Etats-Unis, la présidente du FN est accompagnée de Pierre Ceyrac, ancien député FN et ex-représentant en France de la secte Moon.

    Officiellement, il s’agit d’un « déplacement privé » : à trois mois de l’élection présidentielle, c’est pour « respirer un peu », selon les mots de son directeur de campagne David Rachline, que Marine Le Pen séjournerait depuis mercredi à New York. Discrétion maximum : ni la candidate, ni son parti (...)

    #En_vedette #Actualités_françaises


  • Presidentielle 2017 : quand Jean-Marie Le Pen finance la campagne de Marine
    https://www.crashdebug.fr/actualites-france/12935-presidentielle-2017-quand-jean-marie-le-pen-finance-la-campagne-de-

    La candidate à l’élection présidentielle va emprunter 6 millions d’euros à son père, exclu du Front national, via son microparti Cotelec.

    Le parti d’extrême droite va emprunter cette somme « avec libération progressive des différentes tranches », a déclaré son directeur de campagne, David Rachline. « Il n’y a rien de nouveau sous le soleil », a-t-il ajouté en assurant que cet accord « date d’il y a plusieurs mois ». L’accord porte sur « environ 6 millions d’euros », a confirmé un proche de Jean-Marie Le Pen.

    M. Le Pen avait annoncé à l’automne avoir prêté cette somme au FN pour la présidentielle de 2017, une information que les dirigeants du parti refusaient jusqu’à présent de confirmer publiquement tout en reconnaissant des « discussions ».

    La semaine précédente, Wallerand de Saint Just avait démenti des (...)

    #En_vedette #Actualités_françaises



  • #David_Rachline, une victoire pour la « GUD-connection »
    https://www.mediapart.fr/journal/france/180916/david-rachline-une-victoire-pour-la-gud-connection

    David Rachline lors des #Estivales, à #Fréjus, le 18 septembre. © Twitter #Marine_Le_Pen a choisi le sénateur et maire de Fréjus pour diriger sa campagne présidentielle. En apparence consensuel, ce choix est aussi un gage supplémentaire donné à la « #GUD connection », ce groupe de radicaux mis en examen dans l’affaire du financement du #FN, et dont David Rachline est proche. Enquête sur ce jeune élu qui fait le pont entre les trois générations Le Pen.

    #France #Front_national #Jean-Marie_Le_Pen #Marion_Maréchal-Le_Pen


  • « Mêlez-vous de vos fesses ! » : comment le maire #FN de #Fréjus parle à l’opposition
    https://www.mediapart.fr/journal/france/230616/melez-vous-de-vos-fesses-comment-le-maire-fn-de-frejus-parle-lopposition

    David Rachline, le 30 mars 2014. © Reuters À Fréjus, le sénateur et maire FN #David_Rachline multiplie les attaques contre la presse et l’opposition. Mercredi soir, les tensions ont redoublé au #conseil_municipal : journalistes taxés de « militants politiques » et relégués dans le public, élus insultés sous les huées d’un public acquis au maire. L’opposition a quitté la salle.

    #France #Front_national


  • À #Fréjus, la #préfecture retoque la #Surf_Academy du maire #FN
    https://www.mediapart.fr/journal/france/100516/frejus-la-prefecture-retoque-la-surf-academy-du-maire-fn

    La préfecture du #Var juge « irrégulière » la délibération du maire FN David Rachline prévoyant l’installation d’une Surf Academy à Fréjus. En cause : « la société retenue », qui « ne dispose d’aucune existence légale ». Mediapart avait révélé les dessous de ce vaste projet de 4,6 millions d’euros.

    #France #Front_national #mairie


  • Un ancien néonazi derrière la #Surf_Academy de la mairie de #Fréjus
    https://www.mediapart.fr/journal/france/240416/un-ancien-neonazi-derriere-la-surf-academy-de-la-mairie-de-frejus

    Yann Tran Long, présenté comme le directeur général de Loft Overseas Management. © Site heroicland.com À Fréjus, le sénateur et maire #FN David Rachline lance un vaste complexe baptisé Surf Academy, le premier sur la Côte d’Azur. Derrière ce projet de 4,6 millions d’euros, on trouve une société basée à #Hong_Kong et dirigée par #Yann_Tran_Long, un ancien néonazi. Le volet événementiel est, lui, assuré par la société de son frère, Minh Tran Long.

    #France #Front_national #Loftus_Overseas_Management


  • Un ancien néo-nazi derrière la #Surf_Academy de la mairie de #Fréjus
    https://www.mediapart.fr/journal/france/240416/un-ancien-neo-nazi-derriere-la-surf-academy-de-la-mairie-de-frejus

    Yann Tran Long, présenté comme le directeur général de Loft Overseas Management. © Site heroicland.com À Fréjus, le sénateur et maire #FN, David Rachline, lance à grand renfort de communication un vaste complexe baptisé Surf Academy, le premier sur la Côte d’Azur. Derrière ce projet de 4,6 millions d’euros, on trouve une société basée à #Hong_Kong et dirigée par #Yann_Tran_Long, un ancien néonazi. Le volet événementiel est, lui, assuré par la société de son frère, Minh Tran Long.

    #France #Front_national #Loftus_Overseas_Management


  • En direct : alerte à Bruxelles – EurActiv.fr
    http://www.euractiv.fr/section/all/news/live-terror-hits-the-capital-of-europe

    Plusieurs explosions ont eu lieu ce matin, peu avant 8 heures, à l’aéroport de Bruxelles Zaventem. Le métro a été évacué après une autre explosion à la station de métro de Maalbeek, au coeur du quartier européen.