person:dominique strauss kahn

  • Le #Prix_Nobel de la #paix 2018 a été décerné à #Denis_Mukwege et #Nadia_Murad, pour dénoncer les victimes de #violences_sexuelles.

    J’étais surpris que l’on récompense un homme pour son action en faveur des femmes, et une femme comme simple victime, mais comme beaucoup se sont réjoui ici de la récompense de Denis Mukwege, je n’ai rien dit.
    https://seenthis.net/messages/726904
    https://seenthis.net/messages/726918

    Et puis on apprend que Nadia Murad ne cesse de prendre Israël comme exemple et comme soutien.
    https://seenthis.net/messages/727264
    https://seenthis.net/messages/727820

    Alors on se rappelle des calculs géopolitiques du comité Nobel et on réalise que pour dénoncer les victimes de violences sexuelles, on ne prend que des cas de violences perpétrées par des Noirs et des Arabes, ce qui permet d’invisibiliser les violences faites aux femmes par de riches hommes blancs comme Harvey Weinstein, Woody Allen, Roman Polanski, Donald Trump, Bertrand Cantat, Dominique Strauss Kahn, Luc Besson, Brett Kavanaugh...

    #racisme

    • on ne prend que des cas de violences perpétrées par des Noirs et des Arabes, ce qui permet d’invisibiliser les violences faites aux femmes par de riches hommes blancs comme Harvey Weinstein, Woody Allen, Roman Polanski, Donald Trump, Bertrand Cantat, Dominique Strauss Kahn, Luc Besson, Brett Kavanaugh...

      @sinehebdo Depuis l’affaire Weinstein il n’y a pas une semaine sans que les médias occidentaux ne parlent des violences sexuelles perpétrés dans ces même pays occidentaux par des hommes blancs (l’affaire Polanski reprise aussi très régulièrement et actions contre Cantat ) alors que par ailleurs, absolument rien dans les médias sur les viols en RDC (juste quelques travaux universitaires sur le viol comme arme de guerre) et tu parles d’invisibiliser les violences faites aux femmes par de riches hommes blancs ?

    • Depuis un an, ces violences-là, perpétrées par des mecs (ajoutons Claude Lanzmann, tiens) qui jouissent d’un statut social élevé et maltraitent les femmes qui leur sont plus ou moins proches, a donné un autre visage aux violences alors que le patriarcat s’acharnait à dire que le viol, c’est dans de sombres allées par des inconnus ou les violences conjugales, des ouvriers alcooliques. Ça nous change et c’est important, de dire que les femmes sont plus en danger chez elles que dans un parking mal éclairé ! Je pense que c’est un moment, qu’il est utile mais qu’en effet il faudra remettre le projecteur sur tous les autres types de violences. Un papier récent signale la prévalence du suicide pour les femmes indiennes, @odilon tu nous rappelles le viol comme arme de guerre (y’a pas qu’en Bosnie). Essayons de n’oublier personne ! Et ma pensée du jour va aux femmes, en Amérique latine ou du Nord, qui sont privées de la liberté d’avorter et qui subissent plus que les autres le backlash conservateur, voire fasciste, du continent.

      Et le Alain, on est quelques-unes à l’avoir bloqué parce qu’il ne prend pas tes pincettes, @sinehebdo, pour donner son avis. Il a gentiment éclairé de son ignorance les questions que les féministes d’ici ont bien documentées et discutées, avec l’intelligence dont vous pouvez admirer un exemple ici et sans jamais bouger sa couille d’un millimètre devant les arguments de meufs féministes. L’exemple du macho de merde qui prolifère sur Twitter (mais qui, je l’espère, trouve ici contradiction et portes closes, et pas que des femmes qu’il prend de haut).

    • @odilon , désolé, je ne parlais pas (et je ne voulais pas) d’invisibiliser les victimes racisées (Nafissatou Diallo en sait quelque chose, mais aussi les enfants violés par les soldats de l’armée française en Centrafrique), mais de la tentative d’invisibiliser les #grands_hommes prédateurs sexuels occidentaux, et de perpétuer l’idée qu’il n’y a que les Noirs et les Arabes qui sont violents et sexistes (là bas comme ici).

      En d’autres termes, je ne conteste pas à Denis Mukwege d’avoir mérité son prix, mais vu qu’il y avait une troisième place sur le podium, une organisation comme #metoo qui dénonce le sexisme aux Etats-Unis (par exemple) aurait peut-être pu partager ce prix...

    • Brave Alain, pourquoi as-tu besoin de corriger tout le monde, de ne jamais céder d’un pouce, de te présenter comme le super féministe qui apporte ses lumières et le spectacle de sa méritante position anti-sexiste chaque fois qu’il est question de féminisme alors que tu ne connais rien ou si peu sur le sujet et que tu n’accordes aucun crédit à une femme dans une conversation ? Pourquoi ce besoin de remettre ton ordre chaque fois qu’il te semble menacé ?

      Un début de réponse ici : http://blog.ecologie-politique.eu/post/Un-profeminisme-toxique.

      #misandrie et si ça te fait plaisir, d’imaginer que je n’ai aucun ami ou amant sur ce réseau (ah ah !), que je hais les hommes et que #misogynie s’écrit avec deux y...

    • Harvey Weinstein, Woody Allen, Roman Polanski, Donald Trump, Bertrand Cantat, Dominique Strauss Kahn, Luc Besson, Brett Kavanaugh

      Ce sont tous des hommes blancs en position de pouvoir (politique, économique, prestige) qui ont fait violence à des femmes et ont été défendus avec plus ou moins de mauvaise foi. Parmi ces violences, il y a des viols, des abus sur mineures, des violences conjugales... Mais toujours il y a eu le dénigrement des victimes, le déni des faits ou de leur gravité, etc.

      Marie Trintignant, elle avait mauvais caractère, ce n’est qu’un accident, il ne faut pas voir une intention de faire mal. Dans le refus de voir un grand type costaud se mettre sur la gueule avec une femme petite et nier la responsabilité de cette exploitation de sa vulnérabilité physique, il y a un air connu avec les autres cas de violences.

      Les Espagnol·es parlent de violence de genre pour ces violences que les hommes font aux femmes parce qu’elles sont femmes, parce qu’ils croient pouvoir les violer, les frapper, etc. Violences qu’ils ne feraient pas à d’autres hommes. Par exemple, les hommes sont plus menacés dans la rue par la violence d’inconnus alors que les femmes sont plus menacées par la violence de leurs proches. Cette violence a un caractère genré et c’était l’objet du post avant qu’Alain vienne expliquer la vie à tout le monde...

    • Question : qui auriez-vous récompensé comme personnalité ou organisation symbolique de la lutte contre les violences faites aux femmes en occident ?

      Harvey Weinstein, Woody Allen, Roman Polanski, Donald Trump, Bertrand Cantat, Dominique Strauss Kahn, Luc Besson, Claude Lanzmann, Brett Kavanaugh... et j’en oublie un : Jean-Claude Arnault !

      (...) la légitimité même de l’académie suédoise qui est en cause et sa gestion d’une crise historique, qui a débuté en novembre 2017, en plein mouvement #metoo. Dix-huit femmes accusaient le mari d’une des académiciennes de viols et d’agressions sexuelles. Un Français, Jean-Claude Arnault, 71 ans, directeur d’un lieu d’expositions culturelles dans la capitale du royaume. Un audit, mené par un cabinet d’avocats, a depuis révélé que l’académie lui versait de généreuses subventions. Le parquet financier a ouvert une enquête.

      Le prix Nobel de littérature en 2018 reporté d’un an
      Anne-Françoise Hivert, Le Monde, le 4 mai 2018
      https://abonnes.lemonde.fr/livres/article/2018/05/04/l-academie-suedoise-ne-decernera-pas-de-prix-nobel-de-litterature-en ?

      A la place, le prix nobel alternatif de littérature a été décerné à la Guadeloupéenne Maryse Condé :

      Maryse Condé remporte le Nobel « alternatif » de littérature
      La Libre Belgique, le 12 octobre 2018
      https://seenthis.net/messages/728549



  • En finir avec le présidentialisme
    http://blog.mondediplo.net/2014-11-29-En-finir-avec-le-presidentialisme

    Dominique Strauss Kahn aurait dû nous déprendre de cette institution qui nous domine : la présidence de la République. S’il avait été élu, l’Elysée serait devenu un lupanar. La semi-fiction peut être prolongée. Pourquoi n’élirait-on pas un président fatigué par de longs combats politiques et seulement capable de « jouir du pouvoir », ou bien un candidat soucieux d’échapper à des poursuites judiciaires, voire un chef de gang ayant jeté son dévolu sur l’Etat ?


  • Je republie ici ce que j’ai publié cet été le 29/06/2011 sur Rue89. Je le fais car Rue89 n’est pas fiable dans son archivage des commentaires :
    http://www.rue89.com/2011/06/29/vous-cumulez-la-fonction-de-vice-president-du-cercle-de-lindustrie-et-le-mand

    À l’époque Pierre #Moscovici était candidat à la primaire socialiste, parce que Dominique Strauss Kahn était en prison. Ce jour là il jura même qu’il ne se rallierait pas facilement à un autre candidat. Le lendemain il se ralliait à François #Hollande pour devenir son actuel directeur de campagne.

    –— Ma question ---

    Si vous êtes désigné par le Parti Socialiste... ah non pardon... Si vous êtes désigné par « n’importe-qui qui a donné une pièce de 1€ » pour représenter le Parti Socialiste à l’élection présidentielle de 2012, quitterez-vous votre poste de vice-président du « #Cercle_de_l_industrie », lobby patronal fondé par DSK ?

    Autrement dit, cumuler la fonction de vice-président d’un lobby dont les membres (électeurs du vice président) sont les PDG des plus grandes entreprises françaises (voir ci-dessous) avec les mandats de député et de président de la République ne constitue-t-il pas un conflit d’intérêt majeur ?

    Liste des membres du Cercle de l’industrie :

    Air France Klm ; Areva ; Air Liquide ; Alcan Engineered Products ; Alcatel-Lucent ; Alstom ; Arkema ; EADS ; EDF ; France Telecom ; GDF Suez ; Lafarge ; Lagardère ; SCA L’Oréal ; Michelin ; PSA Peugeot Citroën ; Publicis Groupe SA ; Rhodia ; Safran ; Saint-Gobain ; Sanofi Aventis ; SNCF ; Thales ; Total ; Valeo ; Veolia Environnement ; Vivendi

    références :
    http://cercleindustrie.eu/fr/qui-sommes-nous-/liste-des-membres.html
    http://ec.europa.eu/dgs/secretariat_general/eu2020/docs/cercle_industrie_fr.pdf

    –—Sa réponse---

    « Alors, ça constituerait un conflit d’intérêt si d’une part le Cercle de l’Industrie était un lobby constitué. En quoi ça consiste ? C’est une réunion qui se tient... tous les deux-trois mois, un diner... où il y a effectivement tous les plus grands patrons de l’industrie ou il y a quelques parlementaires de droite et de gauche qui font effectivement un lobby . Un lobby pour quoi ? Un lobby pour l’industrie française. Un lobby pour les emplois français. Un lobby pour produire français.
    Et par exemple nous rencontrons très fréquemment d’une part les grandes personnalités politiques mais d’autre part aussi les commissaires européens. Et dans ce cercle là j’ai eu l’occasion de rencontrer à peu prêt tous les commissaires européens, président de la commission, commissaire de la concurrence, pour leur dire que la concurrence libre et non faussée, qu’il y a dans la lettre du traité, ne devait pas s’appliquer de manière dogmatique. Qu’elle ne devait pas empêcher la constitution de champions européens. Donc c’est un club, c’est pas un lobby.
    Et évidement je dois ajouter une chose que cette activité, qui est très discontinue, est totalement bénévole, non rémunérée. Enfin bref il s’agit de participer à des réunions. Et si un député ne peu plus participer à des réunions avec des chefs d’entreprises alors où allons-nous ? Non, conflit d’intérêt c’est absurde ! »

    http://www.youtube.com/watch?v=cdOR30IOJ0U&feature=player_embedded

    –—Mes réponses---

    [1]
    Il commence par dire que ce n’est pas un lobby mais des diner entre patron et députés. Sauf que c’est bien une association loi 1901 dont les membres sont des patrons de très grandes entreprises(1). Et ce sont eux qui ont élu Pierre Moscovici au poste de Vice-président.
    On peut consulter sur le site du journal officiel les annonces indiquant les modifications d’adresse du siège social (très proches du peuple les quartiers) :

    11/03/2000
    Siège social : 171, avenue Charles-de-Gaulle, 92200 Neuilly-sur-Seine. Transféré ; nouvelle adresse : 260, boulevard Saint-Germain, 75007 Paris. Mél. : cercle@imaginet.fr.

    et

    08/03/2003
    260, boulevard Saint-Germain, 75007 Paris. Transféré ; nouvelle adresse : 5, rue Tronchet, 75008 Paris. Date de la déclaration : 27 janvier 2003.

    Voici l’Objet déclaré au Journal Officiel du 29 septembre 1993 par Dominique Strauss Kahn et ses potes patrons le 6 septembre 1993, annonce n°1242 :

    assurer une veille permanente auprès des différentes instances que sont la Commission des C.E., le Parlement européen, le GATT, etc., concevoir et diffuser par les moyens adéquats l’information nécessaire auprès de ces instances, organiser les interventions au plus haut niveau politique.

    Ça ressemble paaaas du touuut à un lobby.

    (1)Ok, je suis allé vite en besogne il y a 7 politiques : 3 UMP, 1 UDF, 3 PS (dont Strauss Kahn et Moscovici) et 38 PDG

    Références :
    http://www.journal-officiel.gouv.fr

    [2]
    Puis après nous avoir dit que ce n’est pas un lobby il reconnait que les membres :

    « font effectivement un lobby. Un lobby pour quoi ? Un lobby pour l’industrie française, un lobby pour l’emploi français, un lobby pour produire français ».

    Cet argument je m’y attendait, deux critiques :

    – c’est un argument nationaliste alors que Moscovici et Strauss Kahn font parti des gens qui nous gonflent avec l’ #Europe comme communion des peuples contre le nationalisme.
    – Depuis quand les patrons représentent les intérêts d’un pays et des travailleurs ? ! Surtout quand on sait que nombre de ces entreprises comme #Total et L’Oréal pratiquent massivement « l’optimisation fiscal » pour payer le moins d’impôts possible en France, donc au peuple français, donc aux travailleurs qui ont le plus intérêts à ce qu’il y ai des services publiques de la Santé, de la retraite, de l’éducation, de la justice, de l’eau, etc.

    [3]

    Nous rencontrons aussi les commissaires européens pour expliquer que le principe de la concurrence libre et non faussée ne doit pas empêcher la création de champions européens.

    Donc la concurrence libre et non faussée serait bien pour détruire les monopoles publics tels que La Poste, EDF, GDF, la SNCF mais pas pour contrer des monopoles ou oligopoles privés (j’ai en tête #Microsoft, qui n’est pas européenne certes, mais qui finance un autre cercle de propagande Strauss Kahnien : #Terra_Nova) ? !

    [4]

    C’est une activité to-talement bénévole.

    Ce n’était pas le cas pour son ami #Strauss_Kahn qui bénéficiait d’une secrétaire et d’un bureau payés par Elf Aquitaine International

    http://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/quand-elf-salariait-la-secretaire-de-dsk_492644.html

    [5]
    Enfin quand Pierre Moscovici parle de #lobby, ah non pardon de diners organisés avec les commissaires européens, voici un exemple de ce que ça donne :

    – Sur les recours collectifs (« class action » en anglais) ils publient en avril 2011 un document dont la position est résumée ainsi :

    les membres du Cercle de l’Industrie ont réaffirmé leur opposition à toute initiative législative de l’Union européenne en matière de recours collectif.

    – Sur la surveillance du marché carbone :

    le Président du Cercle de l’Industrie, Denis #Ranque, a adressé, le 15 septembre 2011, une lettre aux Commissaires Michel #Barnier et Connie #Hedegaard, pour leur rappeler que le Cercle ne soutenait pas la qualification des quotas d’émissions en instruments financier

    s

    http://www.cercleindustrie.eu/fr/2011.html

    Et dans ce document voici comment ils se présentent (comment ils comptent leur cheptel, ça transpire la représentation démocratique) :

    Le Cercle de l’Industrie regroupe les Présidents des vingt-cinq plus grandes entreprises industrielles françaises et des hommes politiques qui emploient près de 3 millions de personnes et représentent un chiffre d’affaires d’environ 800 milliards d’euros


  • Qui est Edward Jay Epstein, le journaliste du « complot contre DSK » ? | Rue89
    http://www.rue89.com/2011/11/26/qui-est-edward-jay-epstein-le-journaliste-du-complot-contre-dsk-226931

    Son enquête publiée dans le New York Review of Books a redonné de l’espoir aux avocats américains de Dominique Strauss Kahn. En dévoilant des zones d’ombres dans le scénario initial de l’affaire du Sofitel, le journaliste américain Edward Jay Epstein relance l’hypothèse d’un complot politique contre l’ex-patron du FMI.

    Une visite sur le site du journaliste révèle un enquêteur porté sur la « face cachée » de tous les grands scandales de ces quarante dernières années. Sa bibliographie est toute entière consacrée à ces événements dont la part de mystère alimente les thèses les plus folles : le 11 septembre, l’anthrax, les réseaux d’Hollywood... Il nourrit une passion non dissimulée pour les meurtres de présidents, traduite en livres sur l’assassinat de Kennedy, celui (non prouvé) de Zia (Pakistan) et sur la tentative de meurtre contre Fidel Castro en 1963.