person:gérard bapt

  • Levothyrox : la nouvelle formule remise en cause par une association - Libération
    http://www.liberation.fr/france/2018/06/14/levothyrox-la-nouvelle-formule-remise-en-cause-par-une-association_165903

    Menée à la demande d’une association de malades, une étude montre que certains lots du nouveau médicament seraient mal dosés, et qu’on y trouverait de la dextrothyroxine soupçonnée de causer des effets secondaires.

    Le nouveau #Levothyrox ne serait-il pas exactement celui que l’on croit ? La question se pose après l’étude que vient de réaliser l’Association française des malades de la thyroïde (AFMT). « Notre association ne prétend pas disposer d’une preuve indiscutable, tempère l’#AFMT dans un communiqué publié ce jeudi matin, mais elle apporte un fait nouveau important car si ces résultats étaient confirmés ils pourraient constituer une explication rationnelle à cette crise, d’origine toujours inconnue. »

    Cette étude est, en tout cas, troublante. Et propose indéniablement une relecture des événements survenus depuis maintenant un an avec l’arrivée de cette nouvelle formule de Levothyrox du laboratoire Merck. On s’en souvient, les autorités sanitaires avaient poussé #Merck à modifier la formule de son médicament star, utilisée par près de 2,5 millions de personnes, pour stabiliser son taux d’hormones. Un changement mal préparé qui avait provoqué près de 20 000 signalements d’effets secondaires, phénomène d’ampleur aussi inattendu qu’inexpliqué, le labo affirmant qu’il n’y avait rien de nouveau dans la nouvelle formule, juste une simple modification des « excipients ». Bizarre, d’autant que l’ancienne formule, utilisée depuis des années, n’avait entraîné, elle, que très peu de signalements.

    « Des problèmes d’une gravité considérable »

    Et voilà donc que l’AFMT s’est lancée en solitaire, en demandant à un laboratoire de plutôt bonne réputation d’analyser l’ancienne et la nouvelle formule. Leur but ? « Face à la passivité de l’Agence nationale de sécurité des médicaments et aux tenants d’un prétendu "effet Nocebo" nous avons continué à chercher une explication rationnelle à la crise sanitaire du Levothyrox. » Cette nouvelle étude révèle « des problèmes d’une gravité encore plus considérable ».

    Selon l’AFMT, en comparant par chromatographie la teneur en lévothyroxine, qui est à la base du produit, d’une boîte ancienne formule (AF) avec celle d’une nouvelle formule (NF), il est apparu « que les résultats, notamment la teneur en lévothyroxine, sont normaux s’agissant de l’"AF". Mais qu’à l’inverse s’agissant des deux lots de "NF", la teneur en lévothyroxine est gravement inférieure aux spécifications en vigueur ». Et surtout, selon cette même étude, on constate « la présence très anormale, de dextrothyroxine ». Si cela se confirmait, cette présence pourrait expliquer l’épidémie d’effets secondaires. « Il revient à l’#ANSM dont c’est la mission de faire expertiser, en urgence, par des laboratoires indépendants, un nombre significatif d’échantillons pris parmi les boîtes de lots de "NF" utilisés par des patients-victimes et à titre de comparaison pris sur des lots d’"AF" », conclut l’association.

    Pharmacovigilance

    Pour l’ancien député socialiste et cardiologue, Gérard Bapt, – qui sert d’experts à plusieurs associations de malades –, cette étude est au minimum déroutante. « Le laboratoire n’est pas catégorique, mais il évoque une forte probabilité. La présence de dextrothyroxine, élément qui provoque des effets secondaires assez proches de ceux que l’on a observés avec la nouvelle formule, est vraiment troublante. Il faut la confirmation de nouvelles études, mais il est incroyable que ce travail soit fait aujourd’hui par une association et non par l’ANSM. »

    L’agence, interrogée, ne fait pour l’instant « pas de commentaire », soulignant juste que des études avaient déjà été entreprises. Et qu’en juillet une nouvelle réunion du comité de suivi de pharmacovigilance se tiendra.
    Eric Favereau

    Supprimer l’ANSM serait une mesure de santé publique
    #industrie_pharmaceutique #santé_publique #médicament

  • Gérard Bapt défend les abeilles - 28/10/2017 - ladepeche.fr
    https://www.ladepeche.fr/article/2017/10/28/2674436-gerard-bapt-defend-les-abeilles.html

    #Gérard_Bapt, président du groupe de suivi du plan national de santé environnemental, dénonce le « viol » de la loi biodiversité par l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) qui vient d’autoriser la mise en marché par le laboratoire Syngenta de deux nouveaux #néonicotinoïdes mortels pour les #abeilles. Il explique que « Les multinationales utilisent toujours la même « habileté » en sortant des molécules nouvelles présentées comme ayant moins d’effets indésirables mais avant toute étude d’impact et appartenant à la même famille tueuses des pollinisateurs. »

    Ce qui fait suite à

    Abeilles : sur proposition de Gérard Bapt, l’Assemblée nationale vote l’interdiction des néonicotinoïdes en 2016 - France 3 Occitanie
    http://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/2015/03/19/abeilles-sur-proposition-de-gerard-bapt-l-assemblee-nat

    Le gouvernement était contre, l’Assemblée nationale n’en a pas tenu compte. Elle a voté jeudi l’interdiction à compter de janvier 2016 des produits phytosanitaires de la famille des néonicotinoïdes, réputés toxiques pour les abeilles, via un amendement des socialistes Delphine Batho et Gérard Bapt, député de Haute-Garonne.

    #écocide #insectes #butineurs #sulfoxaflor #Syngenta #ANSES #assassins

  • #Levothyrox  : au moins 1500 cas d’effets indésirables graves depuis deux mois
    http://sante.lefigaro.fr/article/levothyrox-au-moins-1-500-cas-d-effets-indesirables-graves-depuis-deu

    Les déclarations d’effets indésirables liés au Levothyrox s’empilent. Et elles ne concernent pas que des pertes de cheveux, une grande fatigue ou des crampes musculaires : « Certaines patientes ont des troubles très sérieux comme des vertiges avec chute et des troubles du rythme cardiaque », observe un pharmacovigilant. Selon nos informations, au moins 1500 cas graves ont déjà été enregistrés depuis deux mois.

    Comment une bonne idée a-t-elle pu, par insuffisance administrative, négligence, mépris des patients et manque d’anticipation, générer un fiasco et une psychose d’ampleur nationale rarement atteinte dans un pays pourtant cumulard en matière de scandales sanitaires ? Car, au départ, l’objectif - garantir une stabilité plus importante de la teneur en substance active d’une hormone thyroïdienne, la lévothyroxine, tout au long de la durée de conservation du médicament - était évidemment louable. Mais c’était compter sans une gestion défaillante du changement de formule par l’Agence du médicament.

    Euh, je résume : la super #bonne_idée de l’industriel (allemand…, son nom, #Merck_Serono, est cité pour la première fois juste après ce passage) devient un #fiasco par la #négligence_administrative de l’#ANSM (Agence nationale de sécurité des médicaments et des produits de santé)

    Mais alors, le reproche repris ici, c’est à qui qu’il faut l’adresser ?

    L’ancien député PS, Gérard Bapt, spécialiste des questions de santé et ancien membre du conseil d’administration de l’ANSM, a écrit à la ministre pour lui faire part de sa « préoccupation » concernant la crise actuelle. Il n’a pas reçu de réponse.« C’est dégueulasse de changer la formule d’un médicament dans un pays où il n’y a pas d’alternative. »

    • Là où ça se corse, c’est, qu’à l’occasion, on voit pour une fois pointer dans un MSM un #léger_doute sur les #effets_indésirables qu’induirait l’extension du champ de la #vaccination_obligatoire.

      C’est marrant (ou pas…) ça va encore être la faute de l’ANSM…

      Le tableau ne serait pas complet sans la mention que la direction de l’ANSM - qui n’a pas répondu à nos questions - entend diminuer le nombre de centres de pharmacovigilance en France. Un expert conclut : « L’ANSM veut la peau du réseau des centres de pharmacovigilance. Mais, en pleine tempête, est-ce vraiment le meilleur moment pour débarquer les marins du bord ? Quand les 11 vaccins seront obligatoires pour les enfants, il ne manquera pas, sur la masse de patients concernés, d’y avoir des effets indésirables et de nombreuses déclarations. La ministre de la Santé aura-t-elle tiré les leçons de la gestion calamiteuse du Levothyrox ? Si elle ne l’a pas fait, alors la crise actuelle n’est rien à côté de celle qui l’attend. » Agnès Buzyn et son conseiller Lionel Collet, proche d’Emmanuel Macron, ont reconduit cet été Dominique Martin à la tête de l’agence.

      Euh, j’ai bien lu ?
      Sur la masse des patients concernés, les 11 vaccins obligatoires ne manqueront pas d’avoir des effets indésirables.

      Donc l’ANSM s’effondre quand on modifie la formule d’un médicament pris par quelques (dizaines de ?) milliers de patients, qu’est-ce que ça va être lorsqu’on va imposer les formules multivalentes à des millions d’enfants ?

    • Les années passant et ma connaissance du système médical français s’accroissant j’ai réduit ma consommation de médicaments à quasiment rien. Quand j’ai un problème je cherche systématiquement du côté de la médecine non allopathique. Et je n’étais pas forcément prédisposée à ça. Il est impossible de faire confiance à ces fous dangereux !
      Je plains sincèrement les patients contraints de prendre des traitements médicamenteux sur une longue durée, ils sont pieds et poings liés.
      Concernant la vaccination, là où c’est dingue c’est que les vaccins subissent des contrôles moins nombreux parce qu’ils bénéficient d’un statut particulier n’étant pas considérés comme des médicaments.

    • Par les Décodeurs du Monde

      Pourquoi le médicament Levothyrox fait-il polémique ?
      http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/09/07/pourquoi-le-medicament-levothyrox-fait-il-polemique_5182477_4355770.html

      En France, cette hormone de synthèse est prescrite à 3 millions de patients, dont 80 % de femmes. Le traitement est quotidien et doit être pris à vie par les personnes ayant subi une ablation de la thyroïde – 40 000 opérations sont réalisées chaque année, selon l’Assurance maladie.
      […]
      En dépit de la polémique et des pétitions, le fabriquant du Levothyrox a confirmé qu’il n’était « pas du tout question de revenir à l’ancienne formule ». « Nous comprenons la détresse des patients, mais il n’y a pas de solution miracle. Il faut voir avec son médecin s’il y a un besoin de nouveau dosage, et si ce n’est pas le cas, il faut attendre que le corps s’habitue », a déclaré à l’Agence France-Presse (AFP) une porte-parole de Merck, qui rappelle que le changement avait été réalisé à l’initiative de l’ANSM et « dans l’intérêt du patient ».
      « A ce stade, il n’y a aucun effet indésirable dont la cause est liée au médicament. Les symptômes relatés sont classiques d’un dysfonctionnement thyroïdien, lié à une quantité de principe actif moins importante »
      […]
      Reconnaissant que « certains patients ont ressenti des effets secondaires indésirables et très gênants », la ministre a assuré que ces symptômes devraient « s’estomper avec le temps » et qu’il n’y avait « pas de mise en danger de la vie des gens ».
      Pour la ministre de la santé, « ce n’est pas un scandale sanitaire, c’est une crise. Il n’y a pas de faute, il n’y a pas de fraude (…). L’enjeu, c’est l’information. » Un paramètre qui n’a sans doute pas suffisamment été pris en compte dès le départ.

      Superbe communication !
      #Tout_va_bien #Ça_va_passer
      #C'est_pour_votre_bien
      #Il_faudra_bien_que_vous_vous_y_habituiez
      #Y_a_pas_mort_d'homme
      #D'ailleurs_il_ne_s'est_RIEN_passé

      bizarre, il manque (mais on sent bien que le cœur y est)
      #il_faut_faire_œuvre_de_pédagogie

    • Levothyrox. 9 000 signalements pour des effets indésirables, selon Agnès Buzyn
      http://www.ouest-france.fr/sante/levothyrox-9-000-signalements-pour-des-effets-indesirables-selon-agnes-

      La nouvelle formule a été mise sur le marché fin mars. L’Agence du médicament l’avait réclamée au laboratoire dès 2012 afin, selon elle, de rendre le produit plus stable.

      Au début de l’article :

      « Si l’on regarde les enquêtes de pharmacovigilance et ce qui remonte du terrain, nous sommes à 9 000 signalements sur les trois millions de personnes » qui prennent en France du Levothyrox, a […] déclaré [la ministre de la Santé Agnès Buzyn] lundi sur RTL.

      0,3% (ou 3‰) qu’est-ce que vous allez m’embêter avec ce chiffre ridicule, alors qu’il y a eu 10 enfants (oui DIX, deux fois cinq) enfants morts de rubéole en 10 ans !

    • L’ancienne version du Levothyrox sera accessible dans quinze jours
      http://www.lemonde.fr/sante/article/2017/09/15/l-ancienne-version-du-levothyrox-sera-accessible-dans-quinze-jours_5185960_1

      A la suite de la polémique qui enfle depuis plusieurs semaines au sujet du médicament pour les troubles de la thyroïde, la ministre de la santé, Agnès Buzyn, a annoncé vendredi 15 septembre que l’ancienne formule du Levothyrox serait « accessible » dans quinze jours. Des « alternatives » à ce médicament, l’un des plus prescrits en France, seront également disponibles « dans un mois », a ajouté la ministre.

      « Nous avons fait en sorte (…) que l’ancien Levothyrox soit accessible de façon à ce que ceux qui le réclament puissent le prendre (…), a-t-elle déclaré au micro de France Inter. Et dans un mois nous aurons des alternatives, c’est-à-dire d’autres marques, d’autres médicaments, qui permettront progressivement aux patients de pouvoir choisir le médicament qui leur convient le mieux ».

  • La CAF se modernise en refilant vos données aux GAFA


    Sur caf.fr ou sur l’appli mobile Caf Mon Compte

    Madame, Monsieur,

    Pour calculer vos droits, nous avons besoin de connaître vos revenus du dernier trimestre.

    C’est pourquoi, vous devez faire au plus vite votre déclaration de ressources sur caf.fr, espace Mon Compte > rubrique « Déclarer mes ressources trimestrielles » ou sur l’application mobile Caf Mon Compte, disponible sur Google Play et l’APP store.

    #CAF #GAFA #vendu_au_grand_capital #guerre_aux_pauvres

    • Je ne suis pas certain de bien comprendre ton propos.

      Une application que tu places sur les stores Apple et Google est une application qu’en tant que développeur tu maîtrises de bout en bout. Je veux dire : il n’y a aucune obligation de partager quoi que ce soit des données que gère l’application avec les GAFA quand tu mets une application sur les stores.

      Par contre, les personnes qui veulent télécharger une application présente sur un Store doivent posséder un compte Apple ou Google, c’est en effet obligatoire.

    • La version 1.1.1 peut accéder aux éléments suivants :
      Identité

      rechercher des comptes sur l’appareil

      Contacts

      rechercher des comptes sur l’appareil

      Photos/multimédia/fichiers

      Lire le contenu de la mémoire de stockage USB
      Modifier ou supprimer le contenu de la mémoire de stockage USB

      Espace de stockage

      Lire le contenu de la mémoire de stockage USB
      Modifier ou supprimer le contenu de la mémoire de stockage USB

      Caméra

      prendre des photos et filmer des vidéos

      Autre

      recevoir des données depuis Internet
      afficher les connexions réseau
      bénéficier d’un accès complet au réseau
      contrôler le vibreur
      empêcher la mise en veille de l’appareil

      Des fonctionnalités peuvent être automatiquement ajoutées au sein de chaque groupe en cas de mise à jour de l’application "Caf - Mon Compte".

      http://www.frandroid.com/android/developpement/214541_devez-absolument-verifier-vos-permissions-dinstaller-application
      http://wearemobians.com/2013/05/securite-android-gestion-permissions

      "Jeudi dernier, l’Assemblée nationale a adopté un amendement au projet de loi sur le financement de la sécurité sociale co-rédigé par Gérard Bapt, député socialiste de la Haute-Garonne, et Pierre Morange, député UMP des Yvelines. Leur objectif ? Renforcer l’efficacité d’un « super fichier » destiné à lutter contre la fraude aux prestations sociales.

      Encadré par l’article L114-12-1 du Code de la sécurité sociale depuis décembre 2006, le répertoire national commun de protection sociale (RNCPS) a mis longtemps à prendre son envol. Il a en effet fallu attendre 2009 pour qu’un premier décret d’application vienne en préciser les modalités de mise en place, puis deux ans supplémentaires pour que le dispositif soit complété par un arrêté.

      Aujourd’hui, il contient des informations sur les bénéficiaires de nombreuses prestations sociales : du RSA au chômage, en passant par les allocations familiales, les pensions de retraite (voir la liste complète)... Ce « super fichier » est donc alimenté par des dizaines d’organismes, lesquels peuvent venir consulter les données déposées par d’autres, en vue de contrôles anti-fraude. Pôle Emploi, les CAF et l’Assurance maladie font partie des principaux utilisateurs de ce dispositif, tout en sachant que le fisc peut lui aussi être amené à profiter de certaines de ses informations."

      Il est plus que temps de faire un grand ménage dans ses applis.

  • Les Casques blancs syriens reçus à l’Élysée créent le malaise - France Révolution
    http://france-revolution-investigative-reporter.over-blog.com/2016/10/les-casques-blancs-syriens-recus-a-l-elysee-creent-le-malaise.html

    François Hollande a reçu ce mercredi le chef des Casques blancs syrien, un groupe de secouristes bénévoles qui travaillent dans les zones tenues par l’opposition en Syrie.

    Le chef de la République française a également accueilli une délégation de personnalités d’Alep, qui compte notamment des médecins de la ville soumise depuis presque un mois à des bombardements et des tirs intenses. « Les Casques blancs et le Comité civil d’Alep font chaque jour l’impossible dans cette ville martyre, face au déferlement de violence. Leur action a permis de sauver des dizaines de milliers de vies », a indiqué l’Élysée dans son dossier de presse consacré à la visite.

    Financés notamment par Londres et Washington, les Casques blancs sont accusés par Damas d’être liés aux groupes les plus extrémistes de la rébellion syrienne et de porter notamment assistance aux terroristes blessés dans les bombardements. En dépit du fait que l’organisation bénéficie d’un soutien financier américain, le chef de la structure Raed al-Saleh est interdit d’entrer aux États-Unis.

    Certains députés français ont également émis des critiques concernant la visite des Casques blancs à Paris. Ainsi, Jacques Myard (LR) a fait part d’« une impression de malaise et de manipulation », alors que Gérard Bapt (PS) a « vu très mal » ce qu’il considère comme « une opération de communication », vouée à éclipser, dit-il, les souffrances des quartiers ouest d’Alep, tenus par les forces gouvernementales et bombardés au mortier par les groupes rebelles.

    En savoir plus : https://fr.sputniknews.com/international/201610191028266158-france-casques-blancs-syriens

  • Il n’y a qu’un élu socialiste pour penser à faire payer les malades afin d’éponger le scandale de la dépakine. Et encore, ne nous plaignons pas, il aurait pu mettre à contribution l’assurance maladie.
    Quant aux dirigeants de Sanofi, ils doivent bien rigoler !...
    Doit-on insulter dès maintenant le député PS Gérard Bapt ou on attend encore un peu ?

    Dépakine : indemniser les victimes en taxant les médicaments
    http://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/17268-Depakine-indemniser-les-victimes-en-taxant-les-medicaments

    #big_pharma #dépakine #sanofi #socialauds

    Voir aussi https://seenthis.net/messages/517902

  • Abeilles : l’Assemblée vote l’interdiction des #insecticides néonicotinoïdes en 2016
    http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/03/19/abeilles-l-assemblee-vote-l-interdiction-des-insecticides-neonicotinoides-en

    L’Assemblée nationale a voté jeudi 19 mars l’interdiction à compter de janvier 2016 des produits phytosanitaires de la famille des #néonicotinoïdes, réputés toxiques pour les abeilles, en adoptant un amendement des socialistes Gérard Bapt et Delphine Batho. Un vote contre l’avis du gouvernement, défavorable à la mesure au motif notamment que « le cadre européen ne permet pas une interdiction stricte », selon la ministre de l’écologie, Ségolène Royal.

  • Ah, pour la lettre ouverte dans le journal, c’est Fafa qui s’y colle : « Le maître de Damas ne peut pas être l’avenir de la Syrie »
    http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/02/27/le-maitre-de-damas-ne-peut-pas-etre-l-avenir-de-la-syrie_4584662_3232.html

    Et pour le tout-venant des usual-suspects, nous avons déjà Joseph Bahout qui retweet le message de Ziad Majed relayant le complotiste Ignace Leverrier : En justifiant son escapade à Damas, le député Jacques Myard expose sa méconnaissance de la Syrie
    http://syrie.blog.lemonde.fr/2015/02/28/en-justifiant-son-escapade-a-damas-le-depute-jacques-myard-expose

    On a même un sondage… Le séjour à Damas des parlementaires : les Français "désapprouvent"
    http://www.lejdd.fr/Politique/Le-sejour-a-Damas-des-parlementaires-les-Francais-desapprouvent-720256

    La majorité des Français, interrogés par l’Ifop pour le JDD, « désapprouvent » le voyage à Damas de trois députés (dont l’UMP Jacques Myard et le socialiste Gérard Bapt) et d’un sénateur. D’ailleurs, il n’approuvent pas l’idée même de renouer le dialogue avec Bachar el-Assad du fait de ses responsabilités dans la guerre civile qui ensanglante la Syrie.

    #Alors_ça_c'est_fait… (En réalité, je pense que ça ne fait que commencer…)

  • Comment le gouvernement a cédé au patronat sur la taxation des dividendes
    http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/10/30/comment-le-gouvernement-a-cede-au-patronat-sur-la-taxation-des-dividendes_45

    Après quelques jours de lobbying patronal intense, le gouvernement a décidé de renoncer, jeudi 30 octobre, à soumettre certains dividendes au paiement de cotisations sociales. Cette disposition complexe, votée par les députés dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2015, devait permettre d’éviter des « phénomènes d’optimisation » fiscale, avait précisé l’auteur de l’amendement en question, le député PS Gérard Bapt, rapporteur du projet de loi. « Un amendement qui n’est pas compris, c’est un amendement qui est mauvais. Le gouvernement demandera au Parlement de modifier et de retirer cette disposition », a expliqué, jeudi, le ministre des finances, Michel Sapin.

  • Chasse aux fraudeurs : les données fiscales et sociales seront croisées en 2016
    http://www.leparisien.fr/economie/chasse-aux-fraudeurs-les-donnees-fiscales-et-sociales-seront-croisees-en-

    A la faveur du vote du budget pour la Sécurité sociale, ce mardi à l’Assemblée, qui promet une abstention massive des frondeurs, les députés devraient entériner une mesure de lutte anti-fraudes. Jeudi dernier, lors des discussions sur le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2015, 39 députés de gauche et de droite ont voté pour le #croisement_des_fichiers_sociaux jusque dans les montants des aides accordées.

    Proposé par Pierre Morange, député UMP des Yvelines, et porté par Gérard Bapt, député PS de Haute-Garonne, ce texte prévoit que le répertoire national commun de la protection sociale (#RNCPS), plate-forme d’échange d’informations en place depuis 2007, mette systématiquement en corrélation les impôts et les montants d’aides ou de pensions versés par des centaines de #caisses. #Chômage, famille, congés payés, retraite, invalidité... dès lors qu’il y a versement d’une aide ou d’une prestation, le gigantesque fichier pourrait être utilisé pour recouper les informations. Et donc débusquer les fraudeurs.

  • Solvadi, le médicament qui coûte 2,50 euros à produire et que le labo veut vendre 650 euros - Le Nouvel Observateur
    http://tempsreel.nouvelobs.com/sante/20140708.OBS3032/solvadi-le-medicament-qui-coute-2-50-euros-a-produire-et-que-le

    Facturer plus de 650 euros un antiviral contre l’hépatite C alors qu’il ne coûte que 2,50 euros à produire ? C’est le souhait du labo américain Gilead, que des députés veulent combattre.

    Cinq députés de la majorité ont écrit à Michel Joli, président du laboratoire pharmaceutique américain Gilead, pour qu’il baisse le prix de son nouveau médicament contre l’hépatite C, le Solvadi, révèle « Le Parisien », lundi 7 juillet.

    L’initiative des députés PS Gérard Bapt, Catherine Lemorton (présidente de la commission des affaires sociales à l’Assemblée), Olivier Véran, Bernadette Laclais et Jean-Louis Touraine, est inédite. Le prix du médicament, bénéficiant pour l’instant que d’une « autorisation temporaire d’usage », aussi......

    >>>

    56.000 euros par patient, 4,8 milliards pour la Sécu ?

    <<<

    #Sécurité_Sociale
    #Assurance_maladie
    #laboratoire
    #Médicament
    #Solvadi

  • Financement de la Sécurité sociale : sous le signe de l’austérité
    http://www.lutte-ouvriere-journal.org/?act=artl&num=2314&id=6

    D’ici à la fin de l’année, selon Gérard Bapt, député socialiste et rapporteur général de la loi de financement de la Sécurité sociale, le Haut Conseil de la protection sociale imaginé par Sarkozy en novembre 2011, mais mis en place par Ayrault en septembre 2012, doit « étudier différents scénarios à même de concilier au mieux la nécessité de financer les besoins sociaux et l’exigence de renforcer la compétitivité de l’économie française ». C’est presque mot pour mot l’objectif que Sarkozy fixait à ce Haut Conseil de la protection sociale, lorsqu’il en avait défendu l’idée, en même temps que celle de la TVA sociale. Cela n’augure évidemment rien de bon.