person:jacques richir

  • Lille : ils manifestent en peignoir contre la fermeture des derniers bains-douches de la région M.D. avec Maxime Lictevout et Bruno Espalieu - 10 Novembre 2018 - France 3 Régions
    https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/nord-0/lille/video-lille-ils-manifestent-peignoir-contre-fermeture-d

    La mairie de Lille veut fermer les derniers #bains-douches toujours ouverts au nord de Paris. L’an dernier encore, ils ont enregistré 12 000 entrées.

    Un député et des militants en peignoir... Une action symbolique mais surtout insolite menée par une vingtaine de personnes : des politiques et des associatifs, devant les bains-douches de Lille. L’objectif : s’opposer à la fermeture du dernier établissement de la région. 

    https://www.youtube.com/watch?v=r6wNsrXZeBU

    « Il permet à certaines personnes qui sont dans la misère, la précarité ou qui n’ont pas les moyens de prendre une douche chez eux, de venir se laver ici, assure Ugo Bernalicis, député LFI du Nord. Et je sais que la mairie propose que ça se fasse dans quelques salles de sport ou piscines mais c’est quand même pas la même chose, notamment en termes de dignité, de le faire dans un lieu dédié à cela. »

    Ces bains-douches sont les derniers à exister au nord de Paris. Tout le monde peut s’y laver, du mercredi au dimanche. Pour les plus précaires, l’entrée est gratuite et pour les autres, elle n’excède pas 2,50 euros.

    Arrivé d’Algérie en 2004, Saïd les a utilisé pendant trois ans pour sa seule douche de la semaine. « Il faudrait arrêter de détruire les biens sociaux des pauvres gens parce que c’est ce que nous sommes. Il faut défendre ce bâtiment pour que les gens puissent se laver quelque part », assure-t-il.

    Pour la mairie de Lille, pas le choix : le bâtiment, vieux de 65 ans, est vétuste. Il doit fermer, mais la ville promet des alternatives aux usagers.

    On va trouver des solutions pour chacun qui reposeront sur le fait de se rendre dans des associations qu’on accompagne. On va aussi ouvrir des bâtiments où les gens en lien avec des associations pourront se rendre pour bénéficier de bains", propose Jacques Richir, adjoint au cadre de vie à la mairie de Lille.

    L’établissement fermera en 2019 assure la mairie, sans plus de précision sur la date. L’année dernière, les bains ont enregistré 12 000 entrées.

    #Lille #aubry #ps #en_marche #précarité #hygiène #guerre_aux_pauvres #france

  • La Ville irrespirable : bientôt 300 000 habitants supplémentaires à Lille ? Hors-Sol - 24 Septembre 2018

    La Ville irrespirable

    Le chantage au logement social nécessiterait de construire 150 000 logements à Lille

    Suivant le ratio de logements vraiment sociaux par construction nouvelle, comme par exemple à Saint-Sauveur, les élus devraient construire 150 000 logements et accueillir près de 300 000 personnes pour lutter contre le « mal-logement ». Soit multiplier par deux la population. Une aberration écologique, sanitaire et sociale.

    Face aux critiques à l’égard du projet Saint-Sauveur, ses promoteurs ne ratent pas une occasion de faire du chantage au logement social. Faisons le calcul, pas à pas, de ce que cela impliquerait s’ils faisaient ce qu’ils disent :

    – 2 500 logements sont prévus sur Saint Sauveur,

    – dont 35 % de logements sociaux, soit 875 logements,

    – dont 25 % de logements « vraiment » sociaux (minimum imposé par la loi, on ne connaît pas « l’ambition » de la Ville), soit 219 logements dits en « P.L.A.I. » (7,5 % du total).

    Aujourd’hui 14 689 ménages sont en attente d’un logement social à Lille, dont 75 % éligibles à un logement vraiment social. Soit : 11 017 ménages en attente d’un P.L.A.I.(1)

    – Au ratio de 7,5 % de logement vraiment social construit à chaque projet immobilier, il faudrait construire en tout 146 857 logements à Lille pour satisfaire la demande, et ne plus se voir tirer des larmes de crocodile par S. Dendievel et M. Aubry.

    – Puisque l’on compte en moyenne 2 personnes par ménage, Lille devrait ainsi accueillir 293 713 personnes supplémentaires sur son territoire.

    Combien se déplaceront en voiture à carbone, en métro à uranium ? Quelle quantité d’eau sera ponctionnée dans des nappes phréatiques qui déjà n’en peuvent plus ? L’élu lillois Jacques Richir peut balayer d’un revers de main notre « malthusianisme » (VDN, 24/6/18), il n’en doit pas moins répondre à la question : Comment fait-on matériellement pour faire vivre en bonne santé 526 454 personnes à Lille intra-muros ?

    N’attendez pas la ville irrespirable
    Rejoignez la contestation de la ZAC Saint-Sauveur : https://parcsaintsauveur.wordpress.com

    https://hors-sol.herbesfolles.org

    1. Agence d’urbanisme de lille, 2018.

    #Lille #Ville #Logement #ZAC #saint-sauveur

  • [Soutien à la Mangouste] C’est parce que nous voulons vivre dans des conditions matérielles décentes que nous rentrons en contradiction avec ce monde triste, cynique et non-vivant et vice-versa | LE JURA LIBERTAIRE
    https://juralib.noblogs.org/2015/06/19/soutien-a-la-mangouste-cest-parce-que-nous-voulons-vivre-dans-des-c

    Texte lu pendant le rassemblement :

    Il y a quelques mois, nous étions une dizaine à ouvrir un immeuble vide depuis plus de 6 ans, bâtiment appartenant à l’Institut Pasteur. Nous avions besoin d’un toit pour nous loger, pour #vivre. Mais pas seulement. Dans la foulée de notre expulsion, Jacques Richir, président de l’Institut Pasteur, a déclaré que ce n’étaient pas des jeunes sans ressources qu’il expulsait, mais des #militants politiques, des gens qui ne sont pas dans le besoin. Jacques Richir, également conseiller régional, voudrait opposer le #besoin vital à l’acte #politique, l’envie de vivre au besoin de porter une parole et des gestes subversifs. Jacques Richir est aussi adjoint à la mairie de Lille. Pour lui, la politique est une fonction, un métier, qui s’exerce quelques heures dans un bureau, déconnecté du monde extérieur. Pour nous, la politique n’a jamais été ça.

    #logement #squat #expulsion #socialistes