person:marc guez

  • Aznavour, Mitchell, Hallyday : les « jeunes créateurs » les plus aidés en 2015 | Le Lanceur
    http://www.lelanceur.fr/aznavour-mitchell-hallyday-les-jeunes-createurs-les-plus-aides-en-2015

    Les albums de Chimène Badi, Charles Aznavour, Eddy Mitchell et Johnny Hallyday ont été parmi les plus aidés par la SCPP, société de producteurs de #musique, en 2015, grâce à un fonds d’aides que Catherine Tasca, ancienne ministre de la Culture, définissait comme permettant — Permalink

    #création #majors

    • 1 – Chimène Badi, Au-delà des maux (Universal) – 184 912 euros

      2 – Charles Aznavour, Encores (Universal) – 166 470 euros

      3 – La légende du roi Arthur (Warner) – 151 090 euros

      4 – Eddy Mitchell, Quelque chose a changé (Universal) – 128 960 euros

      5 – Sur la route des Enfoirés (Les Restaurants du Cœur) – 127 780 euros

      6 – Johnny Hallyday, De l’amour (Warner) – 115 932 euros

      7 – Zazie, Encore heureux (Universal) – 104 004 euros

      8 – Christophe, Les Vestiges du chaos (Universal) – 101 028 euros

      9 – Tribute to Alain Souchon (Universal) – 83 200 euros

      10 – Les Innocents, Mandarine (Sony) – 82 732 euros

      –-----------

      Aides à la création musicale : une commission de contrôle pas contrariante | Le Lanceur
      http://www.lelanceur.fr/aides-a-la-creation-musicale-une-commission-de-controle-pas-contrariante

      À ce jour, je n’ai pas reçu de demande de changement

      En mars dernier, la SCPP, par la voix de son directeur général, Marc Guez, nous confiait qu’un changement de la politique d’aide “est de la compétence du conseil d’administration, puis de l’assemblée générale”, avant d’ajouter : “À ce jour, je n’ai pas reçu de demande de changement.”

      Si, en plus, la commission de contrôle ne maintient pas une pression régulière, il n’y a aucune raison pour que la société fasse évoluer sa politique.

  • HADOPI : La Haute Autorité remet la SCPP à sa place | bluetouff
    http://reflets.info/hadopi-la-haute-autorite-remet-la-scpp-a-sa-place

    Nous avions attiré votre attention sur la dernière sortie médiatique de Marc Guez. Ce dernier, après avoir sucé le contribuable en venant pleurnicher pour une loi que tout le monde savait stupide dés le départ, a récemment décidé qu’il pouvait très bien se passer de l’HADOPI et tenter d’imposer ses outils de filtrage du Net. Nous avons, chez Reflets, été particulièrement surpris de la non réaction de la presse sur les propos hallucinants de Marc Guez. Et bien visiblement l’HADOPI, elle n’a pas du tout apprécié. Petit rappel des faits Il y a quelques jours sur 01Net, Marc Guez, président de la Société Civile des Producteurs de Phonogrammes (SCPP) se lance dans une hasardeuse spéculation sous entendant que vu le manque d’efficacité de la Haute Autorité, la SCPP allait proposer ses propres solutions de filtrage. Quand on connait le bonhomme, on sait tout de suite de quoi il parle. Il l’avait d’ailleurs clairement expliqué il y a plusieurs mois face à Fabrice Epelboin : le monsieu

  • HADOPI et SCPP : Pourquoi et comment la situation peut dégénérer | bluetouff
    http://reflets.info/hadopi-et-scpp-pourquoi-et-comment-la-situation-peut-degenerer

    Nous vous faisions part, hier, de nos inquiétudes face aux récentes déclarations de Marc Guez, président de la SCPP, sur 01Net. L’analyse de la situation a de quoi ne pas nous plaire. Hier, Numerama revenait également sur le cavalier législatif de Franck Riester, visant à permettre aux ayants-droit de demander un dédommagement. Pour rappel, cette disposition avait été censurée au Conseil Constitutionnel. Nous devrions la revoir passer dans l’hémicycle lundi prochain. Soyons clairs, cette disposition faisait partie du deal. Elle permettra certainement aux ayants-droit de se trouver un nouveau prestataire pour jouer les cowboys sur les réseaux P2P... mais ça leur coûtera de fait un peu plus cher. De quoi rappeler que la sécurité a un coût et que ce n’est pas en inscrivant dans la loi une contravention pour négligence caractérisée qu’on fait changer les choses. Et c’est justement de sécurité que nous allons parler. Si vous avez attentivement lu notre précédent article, vous aure

  • La SCPP veut court-circuiter HADOPI | bluetouff
    http://reflets.info/la-scpp-veut-court-circuiter-hadopi

    L’actualité HADOPI n’en finit plus entre hier et aujourd’hui, c’est un flot quasi ininterrompu d’infos qui tâchent que nous recevons. Il y a d’abord celles très directes dont nous parlerons pas pour le moment, mais qui en temps voulu, devraient vous faire sourire, voire vous révolter, elles ne concernent pas HADOPI directement mais une certaine agence de communication qui aurait des commandos ninjas sur-entraînés. Il y a ensuite des infos plus subtiles comme celles qui motive l’écriture de ce billet. Ce matin je tombais de haut en lisant cet article de Numerama. Rapportant les propos de test de Marc Guez tenus sur 01Net, on y apprenait que les ayants-droit, excusez du peu, cherchent maintenant à by-passer l’HADOPI... c’est ça la principale information et non le délirum du blocage des sites de direct download. Tout d’abord le pourquoi Et bien c’était prévu depuis belle lurette. L’industrie du disque ne se satisfait pas d’HADOPI, et le législateur a donné à l’industrie du disque toutes l