person:raphaël meyssan

  • a propos de blocage pour complotisme supposé : https://seenthis.net/messages/655358#message659284 Aux bloqueurs, diffamateurs, diffuseurs de fausses infos, et délateurs a propos d’Annie Lacroix Riz et son engagent pour la paix dans le monde lors d’une réunion Axis For Peace en 2005 : " Surtout qu’ici personne ne sait qui est le soit disant « historien » déconstructeur de Annie-Lacroix Riz VRAIE historienne elle contrairement à l’obscur prof « Tietie006 » ? Ok je vous met son site en ligne car il fréquente des gens comme Bernard Shalscha ami de BHL entr’autres et bien facho sur les bords. http://tietie007.over-blog.com/2017/11/de-l-islamo-gauchisme-en-france-insoumise.html oui depuis il s’est rajouté un 1 et fait dans le 007 le pauvre ancien prof d’histoire de collège : https://www.linkedin.com/in/thierry-giraud-19185144. Excusez moi du peu, mais participer à une réunion pour la paix ne fait pas de vous une méchante et mauvaise historienne là vous colportez (tiens votre pseudo ?) des rumeurs et diffamations. Mme Lacroix Riz a perdu une partie de sa famille pendant la seconde guerre mondiale, elle est « juive » d’origine et l’insulter à ce point est grave.
    Bien à vous

    • Merci @bce_106_6 pour ces infos, hélas très juste sur l’Ukraine actuelle, et de plus d’après un rapport 8 millions d’ukrainiens sont partis à l’étranger après le putsch du Maidan .La guerre en Europe existe bel et bien. Andrei Biletsky le fasciste suprémaciste, adorateur de Hitler a été invité au Parlement européen alors qu’en France on interdit des personnes un comique et un essayiste pour leur idées antisémites alléguées ou leur extrêmisme. On peux ne pas les soutenir sans avoir a les interdire systématiquement. Géométrie variable totale et hypocrisie en prime voilà en plus en France des gens se permettent de juger d’autres personnes et les bloquent pour un « complotisme » supposé, si on sait que c’est le mot crée pour diviser exclure, des gens qui ne pensent pas EXACTEMENT comme eux. Nous nous américanisons car c’est bien la CIA qui a crée ce mot « conspiracy theorist » pour exclure du débat a propos de la mort de Kennedy. Repris après le 11 septembre pour bloquer la parole a ceux qui doutaient de la « responsabilité unique » de Ben Laden dans cette affaire.
      C’est surtout l’israelo-américain Daniel Pipes qui l’a lancé dans les médias. Et voilà en France la 5 ème colonne pro-israelienne de la Fondation Jean Jaurès (Rudy Reichstadt and co) qui l’ont repris a fond pour « disqualifier » le discours dissident sur des faits actuels que se soit Israel et les Palestiniens, les conflits contre les pays arabes, Irak, Lybie Syrie, et en Europe l’Ukraine ou là si on ne suis pas « leur narrative » pro-occidentale on serait donc « pro-russe » ou pro-dictateur.
      D’autre part insulter des gens comme l’historienne Annie Lacroix Riz de la part de ces escrocs de ré-écriture de l’histoire version « oligarchie » suivi d’innombrables partisans « officiels » du NPA ou d’autres partis de gauche, antifas, ou féministes qui ont le même discours que les tenant de la VO version OTAN est incroyable et criminel. Gilbert Achcar en est l’exemple type, il a même rencontré en Suède un des chefs des terroristes Bhuran Ghalioune, connus pour leurs crimes (décapitations, meurtres ethniques, etc) sur la population syrienne. https://www.wsws.org/fr/articles/2013/08/achc-a16.html ces gens là seront j’espère jugés pour crimes contre la paix. Encore un trotskyste qui est passé de l’autre côté.

    • Le WSWS seul parti trotskyste a ne pas s’aligner sur l’OTAN et ces guerres impérialistes « humanitaires » a été censuré par Google et ces avatars : https://www.wsws.org/fr/articles/2018/01/13/jpil-j13.html face a la « gauche collabo » comme dit Annie Lacroix Riz qui elle connait bien le sujet ..Et que je sache si Raphael Meyssan est bien le fils de son père quand bien même celui serait un criminel (il ne l’est pas sauf que ces idées sont classées comme telles) a le droit de vivre et considéré différent si c’est un adulte. Ou est le crime de le suivre ? Les bloqueurs sont des collabos et utilisent la réthorique de l’oligarchie a propos des dissidents avec l’exclusion, l’intolérance, la diffamation, délation incroyable de la part de gens voulant la liberté d’expression. Cela me rappelle Ornella Guyet dans la méthode ...

    • @bce_106_6 quand on voit ce qu’est devenu la gauche on finit par regretter De Gaulle malgré ces défauts, il était contre l’Otan au moins et ne voulait pas s’aligner sur l’atlantisme béat. Au fait j’ai trouvé ceci sur la BD sur la Commune de Paris selon Raphael Meyssan : https://twitter.com/RFIculture/status/934286803036618752 étrange qu’il soit diabolisé par les faux purs de la gauche collabo ou les antifas ...même FR3 salue son oeuvre : https://twitter.com/F3PaysdelaLoire/status/936584629288685570

  • Tiens, Annie Lacroix-Riz aussi. Après avoir découvert qu’un participant au réseau Voltaire était apprécié ici au point que sous couvert de bd, de spip ou que sais-je, cette participation soit passé sous silence (parce qu’on « connait sa situation »...), je découvre qu’il y a des seenthisiens qui « aiment bien » (sic) Annie Lacroix-Riz. Décidément le complotisme bénéficie ici d’une étonnante indulgence. Sauf qu’il n’est nul besoin des théorie de ALR pour savoir que dès 1933 une bonne part de la classe dominante française préférait Hitler à quoi que ce soit de populaire, et pas non plus besoin des livres de ALR pour comprendre la défaite française face à l’Allemagne nazie.
    La notice wikipedia est certes orientée (le fils de Louis Renault fait de l’histoire y ais-je appris...), mais elle donne des infos sur le personnage, et renvoie à des avis d’historiens.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Annie_Lacroix-Riz

    Annie Lacroix-Riz à la conférence Axis for Peace 2005 organisée par le Réseau Voltaire (leurs réus ont l’air bien moins suivies que leurs articles) :


    Les pages qui suivent comportent plusieurs réfutations factuelles décisives des assertions d’ARL. Elles soulignent une absence totale de critique des sources sur lesquelles elle se fonde (extrême droite et police) pour étayer sa thèse.

    Lecture critique du Choix de la Défaite, d’Annie Lacroix-Riz.
    https://forum.hardware.fr/hfr/Discussions/Arts-Lecture/lecture-critique-lacroix-sujet_97717_1.htm

    #anticapitalisme_acéphale => #complotisme
    #stalino_nationalisme #falsification #histoire_tronquée #vision_policière_de_l'histoire #Annie_Lacroix-Riz #çarenifle

    • Ta façon de faire fait limite intimidation, style sites sur le confusionnisme. Si tu veux apporter des précisions sur le pedigree de quelqu’un cité ici, libre à toi. Libre aux autres de ne donner que les détails connexes qui semblent pertinents au sujet ou à l’oeuvre traitée

    • Merci de résumer à une question de "pédigrée", @nicolasm mais il est plus essentiellement question d’une escroquerie intellectuelle au service de positions politiques parfaitement contradictoires avec toute visée émancipatrice. Désolé de te le dire mais tu noies le poisson en parlant du « connexe ». Ci-dessus, il est très directement question d’un livre à succès (publié plusieurs fois par Armand Colin), Le Choix de la Défaite et des incohérences radicales qu’il contient et qui jugent son auteur tout autant qu’elles hypothèquent l’intelligence de l’histoire et des rapports sociaux.
      En tant que "commissaire politique" (merci @unagi pour le nom d’oiseau, BHL aurait pas mieux dit), l’examen des arguments et positions de cette prof aux thèses en vogue dans une gauche décomposée ( et débile au point de gober l’appât de supposées critique du capitalisme, on peut multiplier les exemples, plus ou moins nocifs, il y a 10 ans, certains « aimaient bien » Onffray) me paraît nécessaire.
      Rassurez vous, à supposer que j’en ai le goût, je n’ai et n’aurait pas le pouvoir d’envoyer ARL au goulag ou de décider de son interdiction professionnelle.
      En revanche, que l’on puisse prendre une seconde au sérieux une ARL pour qui les massacres de Katyn ont été commis par les nazis, Milosevic fut un dirigeant émérite et la grande Serbie un objectif politique légitime, le CNR un modèle d’union nationale à prolonger en toutes circonstances (comme c’est historien…), les chevenementistes, Asselineau, Cheminade et le RV des interlocuteurs de premier plan et les aveux des accusés des procès de Moscou quant à leur participation à un "complot hitléro-trostskistes", une preuve de l’existence de celui-ci est proprement ahurissant. Et si les éléments que je propose ci dessus ne sont finalement d’aucune utilité, il faudra bien que je m’en accommode.

      Il m’est arrivé de poster ici en en sachant pas assez sur ce que je postais, puis, grâce à d’autres intervenants, d’en apprendre ensuite assez pour savoir que mes sources étaient insuffisantes, voire saumâtres. Pourtant, l’échange et la collaboration, la confrontation depuis des matériaux - sans exiger d’accord politique strict ou de style homogène- comme support d’une intelligence collective ne garanti en rien la qualité des positions, analyse et infos présentes ici. Il y a non seulement du très faible mais aussi du nocif qui a droit de cité de façon acritique (cf. ARL). Ne serait-ce que l’omerta sur l’activité dans le RV d’un intervenant sur seenthis a montré que j’ai surestimé ce réseau social, trop voulu croire sans doute trouver sur le net un espace libre, commun.

      Comme disait Hérodote, l’indifférence est le poids mort de l’histoire. On me fera pas gober des analyses staliniennes, ni même tolérer leur présence en silence.

      #confusion

    • Ah mais je ne sais toujours pas pourquoi la participation de RM au RV est passée sous silence ici
      https://seenthis.net/messages/655358
      ayant du chercher, mes questions restant sans réponse si ce n’est un « on connait sa situation », j’ai vu que RM est aussi contributeur spip alors que je suis malheureusement réduit aux conjectures sur les raisons de ce silence. J’aurais préféré apprendre que RM s’était clairement dissocié du RV et n’y participais plus, ce happy end n’a pas eu lieu.

    • Merci pour ces infos @colporteur perso je ne connais pas le réseau voltaire et c’est l’intérêt de seenthis de permettre l’accès à des infos comme celles que tu met ici. Ca serais plus juste que tu le fasse sans accusé tout seenthis de complotisme ou complaisance avec l’extrême droite.
      L’extrème droite utilise certaines idées qui sont venues de la gauche (c’est a mon avis les seuls « idées » dont illes sont capables).
      Pour le féminisme que je connais mieux, il m’arrive souvent de faire cette veille sur le site matricien.org que beaucoup de gens, y compris féministes convaincus utilisent sans savoir que cette source est masculiniste. A part quant la personne est clairement masculiniste (et là je mâche pas mes mots), je part du principe que cette source est utilisé par ignorance et je fournis l’info. Sachant cela libre à chacun·e de laisser cette source, la retiré, chercher une autre source, ne rien faire (j’ai deja signalé l’info c’est ca qui est important).

    • Merci @parpaing, je me sens moins seul :)
      @mad_meg, content aussi que les petites fouilles sur le RV puisse t’être de quelque utilité...
      Je me demande combien d’abonnés et lesquels distillent du bullshit conspi, et à quel point c’est volontaire mais je n’accuse « tout seenthis » de rien. J’ai pointé des difficultés quant à des éléments référencés ici (qu’en est-il de Raphael Meyssan ? en quoi le RV et Annie Riz-Lacroix ne sont pas fiables mais nuisibles à la réflexion) et dit que trouver de telles références présentées ici sans critique diminuait ma confiance dans le fonctionnement de seenthis. La coopération collective, le croisement des sources et avis sont bien moins efficaces qu’imaginé et escompté par moi. Sans doute ais-je pour partie rêvé seenthis comme un espace exempt de diverses turpitudes, je me suis gouré.
      Lacroix Riz, par exemple est citée ici depuis longtemps et je n’ai rien vu qui mette en cause ses assertions. Je n’ai ni le goût ni le temps de jouer les accusateurs mais en revanche j’ai besoin d’un minimum de fiabilité des sources, des positions et je n’oublie pas que les états et les dominants n’ont pas le monopole de l’intox, des théories captieuses et mensongères (ce qu’a trop bien montré par le passé le succès des thèses négationnistes à propos de l’extermination des juifs par les nazis).

    • La perfection n’existe pas, je voie pas pourquoi seenthis devrait etre parfait, pure, immaculé, irréprochable, infallible... alors que le concept meme d’infallibilité est impossible.
      Si tu diminue ta confiance en seenthis c’est très bien. Il y a pas à avoir de confiance aveugle en qui ou quoique ce soit.

  • Désormais bloqué par @nidal qui joue à confondre les dealeurs en complotisme et leurs clients, une réponse rapide à https://seenthis.net/messages/642685
    Oui, j’ai confondu bd Voltaire qui n’avait pas à être cité ici avec le réseau Voltaire. Ce dernier ne semble cité nulle part sur seenthis, sauf par son propre compte, en 2011, @ reseau_voltaire.

    A moins que ce soit de notoriété publique et tu seulement ici, que Jean-Louis Robert ai relu le manuscrit de cette BD et en soit remercié n’indique absolument pas qu’il sache que Raphaël Meyssan travaille pour le réseau Voltaire, depuis des années. Ce n’est pas ou plus le cas des lecteurs du seen précité.
    Sur le réseau Voltaire, organisation complotiste et manipulatrice, je le maintien, il suffit de lire la fort diplomatique (...) notice wikipédia pour savoir combien de gens de gauche y ont participé au départ. Ça n’a surement pas plus d’importance ou de signification que son hébergement et son financement ultérieur par la Syrie.
    C’est sûrement l’amour... de la BD qui rend aveugle.

    #complotisme

    • Je n’ai pas découvert ces faits sur R.M sur gogole comme tu le dis, @unagi, [edit quant à « la pureté en politique », c’est aussi m’imputer une positon à la fois débile et néfaste, passons], je l’ai signalé, suite à un tweet des éditions Libertalia qui avait recommandé son livre, tout comme je l’avais stupidement fait grâce à seenthis .
      Plutôt furieux d’avoir recommandé le livre d’un tel personnage grâce à seenthis , j’ai cherché à vérifier la chose et une source primaire que l’on doit à R.M lui même a permis de le faire. C’est pas difficile, j’y insiste à nouveau, c’est pas du gogole décérébrant contrairement à ce que tu dis, c’est pas des tiers malintentionnés ou une intox c’est ce qu’affirme R.M sur son propre site professionnel lorsqu’il cite le réseau Voltaire parmi ses « références ».
      http://www.editorial-design.org
      Parmi ces « références » on trouve d’ailleurs d’autres entreprises ou organes de presse liés à ce « Réseau Voltaire » : Intelligencia (Liban) par exemple, et pour le reste je laisse aux connaisseurs le soin de regarder, sachant que la mention de Syria Alghad vient de disparaître de cette liste de « références »... Ménage et lustrage en cours semble-t-il.

      Faut dire qu’une version bien plus sympatoche est en cours d’officialisation (on le voit ici même, comme dans la presse mainstream)
      http://www.meyssan.com/Biographie-de-Raphael-Meyssan
      « Ses clients sont des personnes qui ont des choses à dire et non à vendre : artistes, chercheurs, psychanalystes, archivistes... (...) Son écriture haletante s’inspire de certaines séries télé d’investigation » dit-il de lui même.

      Un exemple local et récent des positions politique de ce réseau, pour Thierry Meyssan, Nuit debout c’est la CIA
      https://seenthis.net/messages/479203

      Un exemple en milieu scolaire d’une difficulté à appréhender les théories conspirationnistes que l’on pouvait penser moins prégnante sur seenthis
      https://seenthis.net/messages/462719#message462753

      De cette participation au Réseau Voltaire de @raphael il ne doit pas être question puisque ici sous peine d’ostracisme, on est tous d’accord : "on sait tout de même qui est Raphaël" (@nidal).

      #senthis_arnaque
      #conspirationnisme #manipulation

    • En 2000
      http://transfert.net/Archives-en-ligne-le-FN-deboute

      Président de l’association Réseau Voltaire, Thierry Meyssan manifestait son désappointement à la sortie de l’audience. Mercredi 6 décembre, la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris l’a relaxé du délit de diffamation à l’égard de Karl Lang. Elle a également rejeté les poursuites du secrétaire général du Front National contre Raphaël Meyssan, fils de Thierry et #webmestre du site du Réseau Voltaire.

      et aujourd’hui ? et il y a un ou deux ans ?
      On peut toujours lui envoyer un message par l’entremise du site du réseau machin
      http://www.voltairenet.org/email14.html?lang=fr
      webmestres et lecteurs de BD de tous bords unissez vous ?

    • En 2002 (merci @unagi je finis par faire ce que tu m’imputais, regarder sur gogole)

      Les complotistes tissent leur toile
      https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-internet/20090203.RUE8178/les-complotistes-tissent-leur-toile-1-2-de-meyssan-a-loose-change.html

      Le 10 février 2002, le fils de Thierry Meyssan, Raphaël, publie sur un site internet qu’il dirige, Asile.org, un « jeu des sept erreurs » sur le Pentagone. Le but ? Alerter les lecteurs « de manière ludique et dédramatisante », selon Raphaël Meyssan. Le site, habitué à quelques centaines de visiteurs quotidiens, en reçoit plus de 80 000 par jour, toujours d’après son fondateur. Un succès rapidement interprété par les journalistes comme un coup de pub. Un mois plus tard, le 11 mars 2002, sort le livre de Thierry Meyssan, « L’Effroyable Imposture »,

      Une entreprise qui marche : La désinformation par le net ?
      https://www.clicanoo.re/node/361014

      Le mardi 12 mars, alors que ni la thèse du Réseau Voltaire ni asile.org n’ont bénéficié de relais dans la presse, ce site culmine à 85 000 visites selon les mesures de son hébergeur, Gitoyen. Largement plus que beaucoup de sites de la presse écrite française. Et « environ deux tiers de nos connexions viennent des États-Unis », assure Raphaël Meyssan.

      Une belle success story qui vaut qualification.
      Sur son site : http://www.editorial-design.org :

      « Nous concevons des journaux, tant imprimés que sur Internet. Notre recherche pour mettre à profit les nouvelles technologies dans une logique éditoriale s’est avérée fructueuse, en France et en Amérique latine. »

      Le sens du buzz, et un réseau « libertaire » (si si)
      http://www.technikart.com/heros-malgre-lui

      Olivier se rend au bureau, la vie prend un tout nouveau jour. Il prend contact avec le Réseau Voltaire, une officine libertaire qui lutte pour la liberté d’expression sur le Net.
      Samedi 14 avril (début d’après-midi). Thierry Meyssan (fondateur du Réseau, mais moins drôle que Voltaire), débarque au bureau avec trois acolytes et quelques dossiers déjà préparés. Raphaël Meyssan, le fils de Thierry : « C’est génial, tu es assigné ! »

      Une fidélité au père et à ses âneries à toute épreuve ?
      Internet véhicule une rumeur extravagante sur le 11 septembre
      http://pascalfroissart.online.fr/2-presse/2002-lemonde.pdf

      Mais, le 10 février, le site L’Asile utopique (asile.org), géré par le fils de Thierry Meyssan, Raphaël, publie une version allégée de cette thèse. La présentation, courte et scandée, exhibe des photos de l’attentat contre le Pentagone, toutes reprises de sites officiels américains. Une minute suffit à parcourir ce montage, agrémenté de légendes au ton badin et énigmatique, qui stigmatisent l’absence de débris sur les lieux de l’attentat mais ne démontrent pas la théorie du complot. Dans cette sélection sur asile.org, la photo d’Associated Press (AP), montrant un morceau de fuselage gisant à une centaine de mètres du Pentagone, n’y figure toutefois pas. « On nous raconte que l’avion s’est complètement désintégré (...), mais on retrouve à plusieurs dizaines de mètres de l’explosion un morceau de carlingue tordu, mais pas calciné », rétorque Raphaël Meyssan.

      En août 2011, R.M donne des nouvelles de son père
      http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-il-y-a-eu-des-coups-de-feu-a-l-interieur-de-l-ho

      On peut changer de position, mais dans ce cas là, j’ai beau chercher, rien ne le montre. Si quelqu’un en sait quelque chose parmi ceux qui savent bien qui est R.M ou d’autres, j’aimerais être tenu au courant, je me sentirais moins berné que je ne l’ai été.

    • @touti, je le redit, le problème n’est pas la filiation (sauf peut-être pour R.M. lui même). J’indiquais juste après l’avoir mentionné que "Ce Raphaël Meyssan est le graphiste du Réseau Voltaire" ce que personne ici n’a jusqu’alors démenti.

      Le problème est l’activité de R.M., "la situation de Raphaël", selon l’euphémisme de @nidal toujours des plus imprécis sur cette dimension ("on sait tout de même qui est Rapaël"). Quant aux #, chercher à faire croire comme le fait @nidal qu’ils sont employé ad hominem alors qu’ils concernent le RV, c’est se moquer du monde. Ce genre de réponse qui ne dit rien ou cherche à discréditer mon propos par des moyens controuvés n’a donc rien de convaincant. Je comprends même pas comment il se fait que ce ne soit pas relevé.

      La question n’est pas non plus, @rastapopoulos, que R.M continue de revendiquer sa participation au RV (cf son site), car pour ce qui est de cet aspect de son passé, il serait fort difficile à cacher, mais bien que pour ce qui est du présent, personne ici parmi ceux qui savent (?), dont @raphael et @fil, n’en dit rien.
      Que la mention de Syria Alghad ait disparu de la liste de « références » de R.M. laisse penser en revanche que ce qui craint mais n’a pas fait l’objet d’articles (comme son implication dans le RV) est en train d’être dissimulé...

      On peut se gourrer dangereusement, ne plus être d’accord avec le RV par exemple, et ne pas le cacher mais au contraire l’expliquer. Jusqu’à plus ample informé il ne semble pas que R.M. en soit là (si c’était le cas, sans doute aurait-il fait supprimer la page du site de RV qui permet de prendre contact avec lui). On serait devant le scénario devenu un classique du/des confusionnisme/s (cf Soral, Philippot), un conspirationniste qui s’approprie un pan de la culture "de gauche" ou révolutionnaire (La Commune) et se fait sa pub depuis ça ?

      Je n’ai nulle part dit que cette BD ne serait pas "remarquable", j’ai tout au contraire relayé l’annonce de cette publication, ce pourquoi je ne suis pas indigné mais furieux d’avoir été berné (oui, @de_quels_droits_, j’ai dans ce cas "colporté de travers"). La mauvaise foi et le déni se sont ensuite manifesté à plein tube (un des multiples exemples en plus de ceux déjà cité : non je ne compares R.M. à un troll facho, le cas parait bien différent) sans dire quoi que ce soit de l’implication de R.M. dans le RV.

      Seenthis est aussi un outil supposé relever des cas de #désinformation, ces derniers ne sont pas toujours d’origine mainstream. Que -jusqu’à plus ample informé- quelqu’un ici travaille pour le RV ne poserait pas problème puisqu’il n’en parle pas ici, ne véhicule rien depuis cette provenance et que personne n’en parle ici ?

      Pour ma part, au vu des non réponses, la fiabilité et l’intégrité de #seenthis sont en cause. Et c’est grave emmerdant.

    • Bien qu’il y ait ici des gens bien plus qualifiés que moi pour conduire de telles recherches, personne ne donne de précisions. Je continue à en chercher, maladroitement certes, et sachant que sur une échelle de 1 à 10 mon degré de confiance dans la confrontation des infos ici a du dégringoler de 7 à 3 (sur ce Raphael, ça chute à -5).

      Un rappel : Syrie, été 2006. De gauche à droite : Ahmed Moualek, du site Labanlieuesexprime, Dieudonné, Thierry Meyssan du Réseau Voltaire, Alain Soral et Frédéric Chatillon


      Dans « Comment un ancien du GUD fait la promo de la Syrie » (2009)
      http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2009/12/18/comment-un-ancien-du-gud-fait-la-promo-de-la-syrie

      Sur Syria Alghad (la mention effacée des références de R.M sur son site) voilà ce que je trouve (citation ne vaut pas accord, il s’agit d’un papier geek sur les moyens de com du RV)
      Le réseau voltaire et la Syrie (2012)
      http://pixellibre.net/2012/03/le-reseau-voltaire-et-la-syrie

      Le réseau voltaire dispose également d’une antenne en Syrie, à Damas pour être précis, elle s’appelle Syria Alghad. C’est une radio (le 104.4) et le réseau avait (et a encore) pignon sur rue dans Damas et en Syrie.

      On trouve aussi, une mention, spécial panier de crabes, selon une source très française (...) dans : Conspirationnisme : Thierry Meyssan, le maître à fausser (2015)
      https://www.lexpress.fr/actualite/societe/conspirationnisme-thierry-meyssan-le-maitre-a-fausser_1672294.html

      A Damas, Thierry Meyssan forme des cadres du régime au sein de l’institut de recherche politique Syria Al-Ghad (Syrie Demain). (...) Depuis le déclenchement de la guerre civile syrienne, en 2011, notre « journaliste en exil » assure, en vidéo, le service après-vente de la propagande du régime de Bachar el-Assad.

      Ailleurs je lis que T.M. s’était vanté d’avoir par le passé, travaillé avec les services israéliens, ou ensuite négocié la libération d’otages... Ça grenouille entre agent d’influence, espionnage (réel et/ou imaginaire). Ce type est un jobard, qui semble décidé depuis l’enfance à jouer un « rôle important » (faire de la politique, faire l’espion, influencer), passé selon un chemin tortueux (responsabilités chez les radicaux de gauche,etc) d’une éducation en secte catho charismatique à un autre #antisémitisme.

      « La galaxie Dieudonné : Pour en finir avec les impostures » (Syllepses), cite de nombreuses fois TM et le RV.
      https://books.google.fr/books?id=hmSYAgAAQBAJ&pg=PT19&lpg=PT19&dq=journal+Syria+Alghad+réseau+v

      Ce livre comporte une note 64 -dont je ne sais à quelle partie du texte elle se rattache, celle-ci n’étant pas accessible en ligne - j’imagine au titre des publications liées au RV ou auxquelles le RV a vendu ou offert son « expertise » (oui, c’est ténu, mais je vais pas commander le livre ni même le chercher en bibliothèque, si quelqu’un l’a merci de préciser et de démentir le cas échéant cette hypothèse si elle est fausse) ,en gras les publications cités parmi les « références » media de RM :

      Agencia Cubana de Noticias (Cuba), Agencia Nacional de Communicacion (Argentine), Agenca Informe de Prensa Internacional (Pérou), Contralinea (Mexique), Fortuna (Mexique), Horizon et Débats (Suisse), Opcion (Equateur), Syria Alghad (Syrie), New Orient News (Liban)

      Parmi les références media de R.M., la mention de Syria Alghad a disparu il y a quelques jours (qu’en diraient ceux qui « connaissent la situation de RM » ?). Ces références sont quoi qu’il en soit incomplètes, plus précisément, R.M. occulte certaines de ses activités, passées ou présentes (?), préférant citer des contributions plus neutres ou plus flatteuses, par exemple Periódico de las Madres de Plaza de Mayo, et se faire admettre/admirer pour sa BD.
      http://www.editorial-design.org

      Agencia Informe de Prensa Internacional (Pérou), Agencia nacional de comunicación (Argentine), Alia2 (Venezuela), Altercom (Équateur), Bolpress (Bolivie), Contralínea (Mexique), Desde Abajo (Colombie), Éditions des Arènes (France), El Juguete Rabioso (Bolivie), El Sucre (Équateur), Federación Latinoamericana de Periodistas (Mexique), Fortuna (Mexique), Intelligencia (Liban), Observatorio de Medios (Argentine), Opción (Équateur), Periódico de las Madres de Plaza de Mayo (Argentine), Punto Final (Chili), Question (Venezuela), Réseau Voltaire (France), Unión de Trabajadores de Prensa de Buenos Aires (Argentine).

      Blanchot est passé de l’extrême droite à tout autre chose. Ça arrive aussi dans ce sens là, fort heureusement. Mais où en est donc aujourd’hui cet homme de média et dessinateur là ?

      #çarenifle

    • La recherche « Raphaël Meyssan » sur seenthis donne une réponse étonnante
      https://seenthis.net/recherche?recherche=raphaël+meyssan

      502 Bad Gateway
      nginx

      Bug technique ou volonté de sucrer cette référence des résultats de moteurs de recherche ?
      Si c’est la seconde hypothèse, les admins ont mon mel, il me semble. Si d’aucun estiment que des explications publiques n’ont pas à être données, il aurait été possible de m’indiquer que je fais fausse route avec ces questions. Le cas échéant j’aurais pu supprimer mes posts à ce sujet. Drôle de gestion.

      Par ailleurs, je viens de voir
      https://seenthis.net/messages/31388
      ou, en août 2011, @seenthis écrivait

      « Nos nouveaux camarades de jeu aujourd’hui : (...) @ reseau_voltaire, (...). Bienvenue sur Seenthis ! »

      ce qui me surprend aussi, comment ignorer ce qu’était le RV en 2011 ?

      Pour finir, sauf erreur de ma part, rares sont les comptes ici qui citent TM ou le RV sans aucune distance ou critique :
      brujitafr
      caucasecircassie
      florencio1
      folamour
      jacqueschapman
      roger_g

      Mes seens à ce propos gâchent l’ambiance, c’est ballot. Mais j’ai décidé de ne pas m’exclure de moi même comme le consensuel silence sur ces questions y incite. Après tout j’ai des archives ici, et puis j’aimerais pouvoir encore apprécier seenthis.

    • @fil j’accuse réception de ta réponse
      https://seenthis.net/messages/642685#message658665
      ici car je ne peux le faire sur la page d’origine...
      pour t’en remercier, grâce à cela je comprend mieux ce qui s’est passé.
      Survolté je l’ai été effectivement car il aura fallu un mois, et que ce soit moi qui joue le mauvais rôle (grâce à une sollicitation extérieure) pour en savoir davantage. Au départ, j’avais considéré que les trois avis positifs de seenthisiens auxquels j’accordais a priori une certaine confiance suffisaient. Ce n’est pas toi que je considérais comme un garant personnel (je crois pas aux sauveurs, ni que des individus puissent endosser à eux seuls de telles responsabilités dans un processus collectif) mais bien le fonctionnement de seenthis (avis croisés, coopération de fait).
      Sinon, je crains de n’avoir ni le temps ni l’envie de m’impliquer dans un collectif de gestion de seenthis dont je ne connais d’ailleurs ni les tâches, ni les prérogatives. D’autant que le cas Lacroix Riz, la bienveillance et/ou l’adhésion dont bénéficient ici ses textes
      https://seenthis.net/messages/657577
      me font encore davantage relativiser la valeur et l’intérêt de ce que l’on trouve ici.
      L’invocation du/des complotisme/s par des dominants qui savent bien inventer, par exemple, des « armes de destruction massive » irakiennes pour servir leur politique ne me fera pas pour autant admettre - sauf erreur- des thèses complotistes, infondées et/ou mensongères de débris de la gauche ou de quoi que ce soit qui se présente comme critique, différent, alternatif, dissensuel, etc.

    • C’est un projet que j’ai commencé il y a six ans et pour lequel j’ai utilisé Seenthis comme bloc-note. Quand j’ai commencé mes recherches dans les archives sur mon voisin communard, j’ai pris des notes que j’ai souvent mises en ligne ici. Le thème qui les rassemblait était #a_la_recherche_de_lavalette. Et c’est ce thème qui est devenu le titre de ce premier livre.

      (Hum, oui... J’ai commencé il y a longtemps et j’avais prévu de ne faire qu’un seul livre... mais j’ai tellement de matière que j’ai écrit cette première partie de près de 150 pages et que deux autres vont suivre... Je suis loin d’avoir terminé !)

      #les_damnes_de_la_commune #a_la_recherche_de_lavalette #commune_de_paris #commune_de_paris_de_1871 #bande_dessinée #bd #roman_graphique #livre

    • Je l’ai acheté tout à l’heure et dévoré dans la foulée ! J’ai beaucoup aimé le travail sur les images, le rythme que tu donnes à ces gravures, en recomposant une maquette très dynamique, très BD. Est-ce que tu peux en parler ? J’ai aussi bien aimé l’histoire du petit Maspero.

    • Je l’offre autour de moi pour les fêtes de fin d’année :-) J’ai adoré.

      L’Histoire de la Commune de Paris devrait faire l’objet de semaines entières de cours au Collège et au Lycée, parce que cette période est un condensé de tout ce qu’un pouvoir illégitime peut faire pour s’accrocher et gérer son peuple à la façon d’une ferme de « 1000 vaches »...

      Trop souvent, on enseigne les deux guerres mondiales en omettant d’évoquer la guerre de 1870... quel point aveugle, quel parti pris sidérant !

    • Merci @fil ! Merci @biggrizzly ! Ça fait très plaisir.

      J’ai utilisé une multitude de gravures de l’époque, mais je ne pouvais évidemment pas faire comme une BD normale dans laquelle on voit le personnage principal revenir de case en case. Je n’ai en effet aucune gravure de mes personnages principaux. De temps en temps, j’ai pu le faire, comme dans la planche avec Napoléon III. Mais généralement, il fallait trouver d’autres idées.

      Certains auteurs conçoivent leurs planches avec un « gaufrier » : des cases régulières à l’intérieur desquelles ils concentrent toute leur attention de dessinateurs. D’autres jouent également avec la forme des cases pour construire une narration. C’est cette option que j’ai choisie. Cela m’a permis à la fois de raconter des chose directement avec la forme de certaines cases et de jouer sur les rythmes de l’histoire.

      J’ai fait une page pour expliquer comment j’ai travaillé les planches, avec plusieurs exemples :
      http://www.meyssan.com/a10

      Ceci dit, je pense que le plus important, ce n’est pas la case, ou le dessin dans la case, mais la narration. C’est elle qui, tout d’un coup, donne du sens à une case ou à un dessin.

      Je cherche des images qui peuvent se prêter au jeu de ce que je veux raconter. Mais lorsque je n’en trouve pas vraiment, cela peut quand même fonctionner si elles s’inscrivent dans une grande narration. Alors, l’image, quelle qu’elle soit, prend du sens. Et si elle est différente de ce qu’on attendait (moins figurative), alors ce sens s’enrichit.

      C’est ce que je trouve le plus intéressant : notre capacité à créer du sens, à faire des liens entre des choses apparemment sans rapport, notre imagination infinie.

      Le petit passage sur François Maspero est dans cette veine. J’imagine des liens, je crée des rapprochements, je montre une continuité. Avant, il semblait ne pas y en avoir. Pourtant, une fois que c’est raconté, cela parait évident.

      François Maspero dit être resté dans son cœur cet enfant de douze ans et demi, profondément marqué par l’arrestation de ses parents par la Gestapo. Le petit crieur de journaux qu’il s’était donné pour symbole de sa maison d’édition a douze ans et demi (n’est-ce pas évident ?). Il aura toujours cet âge, à travers les époques, de livre en livre, des éditions Maspero aux éditions La Découverte...

      Ici, il y a une image, une seule, et toute un histoire.

      Le livre fonctionne parce qu’il raconte une histoire et qu’on a envie d’y croire.

    • Comment sais-tu @colporteur si @raphael est LE graphiste du réseau voltaire, sur le site du réseau il y a juste une référence à un de ses bouquin qui date de 1997 : « Raphaël Meyssan est graphiste et auteur de bande dessinée » ? ¨Être le fils ou la fille de machin machine ne veut rien dire, moi je n’ai pas les mêmes idées que mes parents.

    • S’agit évidemment pas de dire que la filiation supposerait accord (moi aussi j’ai un père, moins grave quand même heureusement).
      J’ai lu ça là :
      https://twitter.com/LibertaliaLivre/status/944963443890819072
      Il a écrit un article en 1997 pour le réseau Voltaire
      http://www.voltairenet.org/auteur14.html?lang=fr
      Il cite ce « réseau » parmi ses « références »
      http://www.editorial-design.org

      Nous utilisons la puissance d’Internet et celle de l’imprimé pour mener des campagnes de « marketing viral » mobilisant les internautes/lecteurs. Plusieurs de ces campagnes ont connu un important succès. L’une d’elles a été étudiée par les spécialistes d’image et de situation de crise de grandes entreprises [?]. Deux autres ont fait l’objet de très nombreuses reprises dans les médias internationaux.

      Je n’en sais pas plus mais ayant manqué offrir l’album, je me demande ce qu’il en est de la fiabilité de seenthis. Ne sommes nous pas ici supposés ne pas avaler ou recommander n’importe quoi ?

    • @colporteur : la BD dont on parle n’évoque ni les petits gris, ni le grand Satan. Quant à son auteur, je ne trouve pas d’écrits sur SeenThis où il expliquerait que Poutine est l’avenir de l’Homme... Par contre, quand je relis ses posts sur SeenThis et découvre les dates de ces posts, j’admire qu’on puisse passer autant de temps sur une œuvre dessinée.

    • Logique circulaire :

      – si je ne cite le réseau Voltaire pour parler de cette bande dessinée (pas plus que Fil et BigGrizzly), alors qu’on sait tout de même qui est Raphaël, c’est bien parce qu’on pense qu’il s’agit d’un boulot remarquable et que rigoureusement rien dans son contenu n’a de rapport avec le RV. C’est une information qui n’est pas pertinente pour parler de l’ouvrage et qui, à l’inverse, fera illico dévier la discussion – alors que, encore une fois, ce serait injuste par rapport au boulot effectué par Raphaël. (Ainsi tu débarques illico avec un hashtag « Extrême-droite », histoire d’être certain d’enterrer son boulot.)

      – de la même façon, si autant de gens écrivent dans les journaux que cette BD est remarquable et que sa façon d’aborder la Commune est très pertinente, peut-être est-ce parce que c’est une BD remarquable qui aborde le sujet de manière pertinente. Et non par défaut d’information sur l’identité de son auteur. (Et à l’inverse, avec un auteur portant ce nom, peut-être tout de même que, si la BD avait contenu quelques signes troublants, ils auraient percuté.)

      – toujours sur ce mode de pensée circulaire (i.e. paranoïaque) : on est sur l’internet, et aucun de nous n’est tombé de la dernière pluie. « Bien se garder de dire un mot », sur un réseau social, ça n’a aucun sens, parce qu’on sait bien qu’il y aura toujours une gentille andouille pour nous rappeler les élégances. Je n’oublie pas qu’on m’a un jour rétorqué ici que Chomsky était le précurseur du confusionnisme ; alors quand je conseille une BD de Raphaël Meyssan, je n’ai aucun doute sur le fait qu’une bonne âme viendra exposer le secret des choses qu’on nous cache (ne serait-ce que parce que c’est ce qui est arrivé à chaque fois ces dernières semaines sur Twitter et Youtube). Alors m’accuser au motif que « je me garde bien de dire un mot » alors que je sais comment fonctionne un réseau social, ça n’a de sens que dans une logique circulaire (i.e. il est mal intentionné parce qu’il est mal intentionné).

      – même topo pour son flux Seenthis (l’un des premiers ici). Dans un autre fil de discussion, tu le trouves tellement insupportable que tu le compares à un troll facho qui sévit ici en pourrissant chaque discussion qu’il peut avec de détestables petits messages provocateurs. Or, Raphaël, lui, de ce que j’en vois, interviens ici essentiellement sur des sujets techniques/graphiques, ou sans rapport avec les thèmes de Voltaire, sans jamais référencer quiconque de hum-hum, et il intervient systématique sur un ton mesuré et poli. Donc pour faire valoir ton point de vue, tu excuses le comportement systématiquement trollesque d’un provocateur faf en dénonçant ad hominem quelqu’un dont le comportement sur Seenthis est difficilement critiquable. Et tu t’autorises à mettre des hashtags « #confusionisme » pour ça ?

    • N’ai parlé ni « petits gris, ni grand Satan » (je sais pas ce que c’est mais merci pour la diversion...), ni « comparé à un troll facho » mais reposé ailleurs sur une page concernant le fonctionnement et les usages sur seenthis
      https://seenthis.net/messages/653239#message654798
      ma question, posée en des termes des plus objectifs, car personne ne répondait ici :

      On se demande ici quoi faire d’un troll, mais comment se fait-il que seenthis puisse accueillir, relayer et faire relayer le graphiste du réseau Voltaire Raphaël Meyssan depuis 2011 sans que personne ne bronche ?


      C’est de vous, c’est de seenthis que je parle, de ceux du « ’on sait tout de même qui est Raphaël » et qui n’en tiennent aucun compte, le taise (ça c’est très très poli, mais pour le moins injuste pour qui lit vos posts), de ceux qui n’accordent aucune importance et aucune signification au fait qu’il taffe pour ce « réseau ».
      Oui, je n’ai nulle part évoqué la qualité de la bd mais le fait est que, trop confiant, j’avais taggué ce post, recommandé ce livre et manqué l’acheter pour offrir alors que j’ai pas une thune et ne veux pas contribuer au revenu d’un stipendié de tels réseaux. Je me suis fait avoir. Voilà ce qui me fâche.

      Je me fous des intentions mais je ne vois pas ce qui empêchait de dire "bien qu’il ai la mauvaise idée de travailler pour le « réseau chose, R.M montre avec cet album très bon ceci et cela » ou toute autre formule ne reposant pas sur l’omission d’un tel fait.

      Illusion certainement, un petit quelque chose de #seenthis_c'est_bon_mangez_en parce qu’ici les choses sont supposées dites, recoupées à plusieurs depuis des avis, des sources et des connaissances différentes. Les réseaux « sociaux » c’est pourri, et même cet endroit qui parait exceptionnel n’échapperait pas à la règle. Voilà ce qui me fâche.

      #consommation_culturelle #complaisance

      edit mes post semblent contribuer à faire connaître davantage cette bd ici. une suggestion : l’emprunter en bibliothèque, l’acheter d’occase, cela ne génère pas de droits d’auteur.

    • @colporteur : Je ne lis pas le Réseau Voltaire et n’ai pas d’opinion particulière sur ces gens : je n’ai jamais pris le temps de m’en faire une. Je n’étais pas au courant à propos d’un lien éventuel entre l’auteur de cette BD et le Réseau Voltaire. Je note l’information, merci de nous avoir fait part de tes recherches. Tu juges qu’il faut l’ostraciser. Je n’ai pas ta capacité à juger aussi directement et crument.

    • @biggrizzly je ne sais si il faut ostraciser R.M., tout ce que je sais c’est qu’il m’aura fallut un mois pour savoir qu’il taffait pour le réseau Voltaire puis qu’il est le fils de T.M (pourtant pas rare d’être en désaccord politique avec son père). Je n’ai pas fait de recherche, la mauvaise nouvelle m’est tombée dessus. C’est après que j’ai du chercher. Le lien n’est pas « éventuel », il est revendiqué sur le site pro de R.M.
      http://www.editorial-design.org
      Connaisseur ou pas, tu as taggué ici même un seen relayant ce « réseau » (bd Voltaire) dont je découvre aujourd’hui l’existence
      https://seenthis.net/messages/596310
      Laissons de coté tous les perdus qui cherchent des causes et des raisons, tous ceux que l’impuissance conduit à adopter des analyses qui puissent tenir lieu de vérité, d’explication, tous ceux que la toute puissance des manipulateurs... rassurent, laissons de côté ce qui fait le succès du complotisme.
      Le propre des complotistes organisés ce n’est pas seulement de dénoncer des complots imaginaires mais de comploter et manipuler.
      Je ne suis pas en mesure de retracer le parcours de ces gens depuis que leur regroupement existe. Je sais en revanche que ce sont des complotistes et des manipulateurs, de mémoire, cela apparaissait d’ailleurs déjà avant le 11 septembre 2001, y compris dans la façon de jouer sur l’anti-impérialisme pour appâter des « gens de gauche ». Puis T.M s’est fait connaitre en publiant « La grande imposture » selon lequel les attentats du 11 septembre ont été perpétrés par une une dissidence terroriste au coeur de l’appareil militaire américain. La notice wikipedia ne dit que peu de l’avant 2001, ce qui exonère les « gens de gauche » qui ont marché dans la combine promotionnelle de ce qui n’était d’abord aune lettre d’information vendue très cher sous prétexte d’infos relevant pour ainsi dire du secret défense.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Réseau_Voltaire
      Depuis les choses sont devenues fort claires, si on peu dire ainsi d’un tel panier de crabes, et leur style, leur façon de brouiller les cartes sur l’héritage révolutionnaire ou « le social » aura inspiré Soral comme le FN.
      Thierry Meyssan et les théories du complot - La horde
      http://lahorde.samizdat.net/2015/02/06/thierry-meyssan-et-les-theories-du-complot
      Les impostures du Réseau Voltaire
      https://www.politis.fr/articles/2015/02/les-impostures-du-reseau-voltaire-29938

      Une source « autochtone »...
      Pourquoi Réseau Voltaire France ?
      http://www.alain-benajam.com/article-pourquoi-reseau-voltaire-france-112029740.html

      [2007] Le bureau du Réseau Voltaire s’installa à Damas, puis à Beyrouth, puis de nouveau à Damas et nous dispersâmes les serveurs de par le monde. Le Réseau Voltaire devint (...) un réseau de presse international avec échange d’articles.

      Et je lis parmi les références de R.M sur son propre site qu’il a aussi travaillé pour Syria Alghad (Syrie), organe dont je ne sais rien si ce n’est qu’il est syrien, pays qui ne brille pas particulièrement je crois pour le pluralisme, de sa presse comme de toute sphère de la vie sociale, politique et culturelle.

      Il me semble que @raphael Meyssan serait bien mieux placé que je ne le suis pour répondre à ces questions.

    • T’es juste en train de nous faire chier avec le Réseau Voltaire de Thierry, alors qu’on parle d’une BD de Raphaël, sur laquelle il bosse depuis des années, dont il a posté la recension de ses recherches au fur et à mesure sur Seenthis, et qui vient par exemple de recevoir une revue enthousiaste dans l’Huma, par un des historiens spécialistes de la commune, Jean-Louis Robert :
      https://www.humanite.fr/bande-dessinee-le-paris-graphique-de-la-commune-647426
      Historien que je vois dans les remerciements de la BD, pour avoir relu le contenu avant publication. Encore un qui, apparemment, fait la part des choses et n’a pas trouvé que ça aurait été une bonne idée d’expliquer dans le journal que c’est un bon livre à condition de se boucher le nez (puisque c’est bien à cela que tu veux que j’arrive).

      Ton nouveau message semble confondre Réseau Voltaire et Boulevard Voltaire. Quant au terme « relayé », est-ce que tu as pigé que Davduf avait tenu ici un compte « L’infiltré » référençant toutes ses sources pour son « serious game » à propos du (« contre le ») Front national aux dernières présidentielles ?

      Quant à ton histoire de complotistes (“organisés” en “regroupement”) qui complotent et manipulent, là je pense que tu viens de nous pondre le plus chouette paradoxe de la semaine. (Je suppose que ce complot-là n’est pas imaginaire.)

      Je note la mention « la façon de jouer sur l’anti-impérialisme pour appâter des “gens de gauche” », idée d’une telle idiotie que je n’arrive toujours pas à comprendre comment elle parvient à, justement, convaincre des gens politiquement engagés. Ça semble une des foutaises dans l’air du temps, un temps où il n’existerait pas grand chose avant les indignations obligées du Web et les recherches Google à charge (où tout ce qu’on semble savoir de Chomsky, c’est la lettre sur Faurisson, où l’antisionisme c’est l’antisémitisme, et l’anti-impérialisme un attrape-gogo complotiste).

      On va arrêter là cette « discussion », tu iras poster tes hashtags insultants ailleurs si tu veux bien.

    • Raphael Meyssan, recherche google.
      Résultats de la recherche en 0,21 secondes.
      Troisième occurrence de la première page de résultats
      « Raphaël Meyssan [Réseau Voltaire]
      Fonction policière et Institutions européennes-28 juillet 1997 ».
      Dans le genre complotiste j’ai déjà vu mieux.
      Il en est, pour certains, de la pureté en politique comme de la pureté de la race.
      Bravo colporteur (ironie pour les mal comprenants).

    • Michèle Audin qui, pour moi est une référence,recommande à la recherche de Lavalette , le premier volume des damnés de la commune avec un lien direct vers le site des éditions Delcourt.

      un beau « roman graphique », ou livre d’images…dont l’auteur, Raphaël Meyssan, n’a dessiné aucune : ce ne sont que des « citations » (graphiques), des illustrations d’époque. Grâce auxquelles il raconte sa recherche d’un membre du Comité central de la garde nationale, #Lavalette, dont, au début, il ne connaît même pas le prénom, mais dont il sait qu’il a vécu dans l’immeuble de Belleville où lui, #Raphaël_Meyssan, habite aujourd’hui. Les lecteurs de Comme une rivière bleue se douteront que j’ai apprécié, en particulier, les aspects « géographiques » de cette recherche. De même, c’est une excellente idée de cadeau !

      https://macommunedeparis.com/2017/12/16/vient-de-paraitre
      Pour celleux qui n’aimeraient pas la #BD de @raphael Michèle Audin propose une liste très fournie sur son blog :
      https://macommunedeparis.com/liste-de-livres
      et bien plus encore...

    • Sans parler de hashtags insultants, je ne serais pas aussi catégorique dans un sens comme dans l’autre (le mec mou). Et ça n’a vraiment rien à voir avec la filiation de qui que ce soit. Vraiment peu importe les noms.

      (Et @unagi à aucun moment @colporteur n’a parlé de contribution au site, mais d’être le graphiste d’une organisation pas super cool, et de continuer de le revendiquer. Donc ne mélangez pas les arguments, ça n’a rien à voir.)

      Je veux dire, prenons un exemple fictif. Imaginons qu’une super BD sorte sur 1789 vu du côté du peuple ou sur la révolte des Canuts, ou je ne sais quoi. Et que l’auteur soit « le graphiste d’E&R », ou « le graphiste de dieudo.com », et que ce n’est pas un vieux travail caché du passé mais qu’il continue de le lister sur son site pro. C’est bien de l’avoir en tête non ? C’est sensiblement pareil pour le RV.

      Après, le contenu propre à la BD peut être très très bien, mais c’est compréhensible que certaines personnes, suivant leurs opinions politiques, n’aient pas envie de donner de l’argent une fois qu’elles savent ce détail. Ça n’a pas forcément à être le cas de tout le monde, personne ne parle d’interdire quoi que ce soit, mais je comprends tout à fait la réflexion (et encore plus quand on n’a vraiment pas beaucoup d’argent et qu’on choisit avec soin ce qu’on achète ! ce qui est mon cas aussi) que des gens soient contents de savoir cette info et n’aient pas envie de donner de l’argent à une personne qu’elles ne trouvent pas correct, même si elle a publié une œuvre super.

      On peut parfaitement trouver un livre génial, un album de musique magnifique, une peinture très belle, mais ne pas avoir envie de financer son auteur⋅ice si on a des reproches à lui faire. Je ne vois pas trop ce qu’il y a de compliqué à comprendre là-dedans.

      (Quant à tenter d’argumenter contre le fait que le RV fasse partie de la mouvance complotiste et soit bien plus que tendancieux… euh.)

    • Tu continues de propager une argumentation d’homme de paille en faisant dire des choses qui n’ont jamais été dites. Comme je le dis précédemment, il n’y a strictement aucun rapport avec la filiation et les noms. On parle d’être le graphiste d’un organisme précis, et de continuer de le revendiquer, sans que ce soit une scorie du passé. Je veux dire, s’il y a 15 ans tu avais fait le site internet de Dieudonné et que tu avais changé d’opinion entre temps, tu continuerais de le revendiquer là en 2017 ?
      (Oui c’est à mettre au même niveau, la comparaison n’est ni hasardeuse, ni exagérée. On parle d’une organisation qui a produit un communiqué il n’y a encore pas si longtemps, parfaitement publique, pour défendre le « Shoananas » de l’autre.)

      Je comprends que trop bien le dilemme de choisir à qui on donne ses rares sous quand on n’en a pas beaucoup, et de n’être pas content si on s’aperçoit qu’on les donne à des gens à qui on ne voulait pas.

      Pour moi cette BD a l’air très bien depuis le début, et je prévois (prévoyais ? je ne sais pas encore) de l’offrir à mon père pour son anniv.

      Mais se mettre à argumenter pour dire que le Réseau Voltaire serait recommandable… sérieusement ? Really ? On ne parlait pas de ça au départ et tu veux vraiment partir là dedans ? C’est finalement pire que ce qui était reproché au départ du débat (ce qui était reproché était de masquer plus ou moins cette information, au moins pour que les gens choisissent d’acheter ou pas en connaissance de cause).

    • J’avoue que souligner seulement d’un malgré sa filiation ou quelque chose du genre eu suffit à renseigner un minima, mais certainement pas s’absoudre avec un on le sait tous . J’estime que les nouveau·x venu·es sont en droit de connaitre cette info, de faire leurs propres recherches et de juger par eux même…
      #liberté_d'expression

    • @touti : oui, et c’est pour cela que je n’ai pas réagi au premier message de Colporteur (malgré les hashtags), puisque justement il donnait une info qui lui semblait pertinente. Puis je considère qu’il se monte le chou tout seul, s’indignant bruyamment qu’une information qu’il venait de donner n’avait pas été donnée (ce qui était la teneur de mon premier message : c’est le principe prévu d’un réseau social comme Seenthis), et qu’on tolérait n’importe qui ici et notre crédibilité-tout-ça (toujours sur le ton de l’indignation instantanée et formatée, et l’immédiate défiance pour les gens qu’il fréquente ici).

      (Et, non, je n’ai pas écrit « on le sait tous » ; j’ai dit que Fil et moi – et donc, désolé, pas BigGrizzly – avons recommandé initialement cette BD en connaissant la situation de Raphaël (le même « on » dans la seconde partie de la phrase désigne : « on pense qu’il s’agit d’un boulot remarquable », ce n’est donc évidemment pas un « on » générique). Je reconnais tout à fait que ça peut se discuter, j’ai donné mes arguments, mais comme les hashtags initiaux et les messages successifs contenaient illico le jugement de valeur final – « confusionnisme », « extrême-droite », « relayer », « comploter et manipuler » –, et Colporteur persistant à confondre Raphaël avec son père et les dérives du RV – que, dois-je vraiment le faire remarquer ? je n’utilise ni ne conseille jamais comme source ou référence dans mon propre flux –, il n’y a pas tellement de place à la discussion.)

    • Pour ma part j’étais en vacances et j’en ai profité pour suivre vos échanges avec une certaine distance.

      Je n’ai pas employé l’expression « notre Raphaël » et je ne m’y associe pas, pas plus qu’aux autres commentaires de @nidal d’ailleurs.

      Ma réponse personnelle est d’expliciter ma démarche : j’ai trouvé le bouquin à la librairie de Vendôme où Raphaël était venu le présenter et m’avait invité (j’avais raté sa présentation). J’ai jeté un œil, puis acheté et lu, et je l’ai trouvé étonnamment touchant et réussi. Dans la foulée, je me suis adressé à son auteur et à ce propos, sans me dire que ça allait être lu par d’autres comme une prescription d’achat.

      @colporteur je peux comprendre que tu estimes qu’il s’agit d’une faiblesse voire d’une faute politique de ma part, dont acte. Y voir une opération de réhabilitation confusionniste du RV me paraît un peu survolté — et en tout cas, si opération il y avait, elle a bien capoté ;)

      Il m’arrive de faire des erreurs d’appréciation, en étant parfois trop sectaire, ou à l’inverse (et je crois plus souvent) en accordant trop facilement le bénéfice du doute. Le rappel à l’ordre de @colporteur et la remarque de @touti sont dans ce sens bienvenues. Mais je ne suis ni l’avocat ni le procureur au procès de @raphael, qui s’exprimera s’il en a envie sur sa position actuelle. Amusant tout de même que personne ne lui pose directement la question, et si jamais il était en train d’essayer de sortir du système RV, je crois qu’il peut mesurer combien ça ne va pas être facile.

      Puisque @colporteur tu dis que cet épisode te laisse un doute sur « seenthis » dans son ensemble, je réitère quand même ceci : seenthis n’est largement plus notre créature ni à @arno ni à moi : ça fait plusieurs mois qu’un collectif de gestion essaie de se mettre en place et qu’on a ôté les mains du volant. Je pense que tu trouveras sans peine comment t’impliquer dans ce collectif et j’espère que tu en auras envie.

      J’espère que vous regarderez mes messages avec plus de circonspection désormais. Vu le nombre de trucs que je recense sur seenthis et ailleurs, j’espère aussi que vous ne me tiendrez pas responsable de l’ensemble des turpitudes de chacun·e de leurs auteur·es, que je ne précise que rarement, même quand j’en ai connaissance et que c’est dans le sujet. Je suis tout à fait prêt à en discuter, au cas par cas ou de manière globale, mais ce n’est en général pas parce que je trouve quelque chose intéressant à noter/conserver/commenter que je valide la source, l’auteurice et l’ensemble de son œuvre, et je ne compte pas m’imposer l’obligation ni d’avoir ni de donner un avis sur tout et tout le monde.

      Mais je retiens la leçon : un train peut en cacher un autre.