person:rugy

  • Le banquier et le joueur de cartes visent les yeux Bernard GENSANE - 30 Janvier 2019 - Le Grand Soir
    https://www.legrandsoir.info/le-banquier-et-le-joueur-de-cartes-visent-les-yeux.html

    Un policier, un gendarme ne prend jamais la moindre initiative : il obéit aux ordres. Si les forces de l’ordre ont crevé des yeux, c’était intentionnellement et parce qu’elles se situaient au bout d’une chaîne de commandement dont l’origine était le président de la République (le banquier) et son ministre de l’Intérieur (le joueur de cartes).

    Regardez attentivement cette vidéo. Elle est un peu longue (une petite dizaine de minutes) mais très explicite. Nous avons affaire à des manifestants totalement pacifiques qui vont, qui viennent, qui discutent. Soudain, l’un d’entre eux crie à plusieurs reprises à l’adresse d’un flic : « baisse ton arme, tu vises la tête ». Et puis un coup part. Jérôme Rodrigues reçoit une balle dans l’œil https://www.facebook.com/jerome.rodrigues.9849/videos/1743453082428114 . Quelques instants plus tard, la police charge le cordon sanitaire qui tente de protéger Rodrigues https://twitter.com/Garinissa/status/1089929100549128192 . Au fait, avez-vous entendu Castaner s’excuser pour l’œil perdu de ce manifestant pacifique ?

    Lorsque j’étais enfant dans les années cinquante, on me disait que, durant la “ Grande Guerre ”, 11 kilos de plomb étaient nécessaires pour tuer un homme. La boucherie était tellement aléatoire et les armes tellement peu précises que cette énorme quantité de munition était requise. Aujourd’hui, les armes des forces de l’ordre sont si sûres – surtout à 5 ou 10 mètres – que quarante grammes suffisent à énucléer un individu (ou à lui ficher du plastique dans le cerveau) et à briser sa vie.

    Qu’il ait été ministre de l’intérieur, Premier ministre ou président de la République, Chirac ne fut jamais un tendre pour les manifestants. Dans les années soixante-dix, tandis que Le Canard enchaîné l’appelait “ Château-Chirac ” (il avait fait restaurer à nos frais – par un stratagème dont il avait le secret – un château lui appartenant et qu’il n’occupa jamais), les gens de gauche l’appelaient “ Facho-Chirac ”, car sa police réprimait sévèrement. Il n’est pourtant jamais allé aussi loin dans l’horreur que l’enfant de la bonne bourgeoisie du quartier Henriville à Amiens. Tout récemment, Xavier Lemoine, maire de Montfermeil, figure de la droite catholique, déclarait que la police avait moins réprimé les émeutes en banlieue en 2005 que les gilets jaunes http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2019/01/28/31003-20190128ARTFIG00190-la-police-a-moins-reprime-les-emeutes-en-banlieue , que les consignes de sécurité avaient été beaucoup moins « excessives » à l’époque. Il ne m’étonnerait pas que Lemoine craigne pour la vie de ses neufs enfants et petits-enfants. Le banquier, pour sa part, ne peut connaître ces affres.

    Le banquier et le joueur de cartes visent les yeux

    Tant qu’il sera entouré de carpettes, le banquier d’Henriville et de la Providence réunis pourra continuer à viser la tête. Ce n’est pas son ministre Rugy, arriviste institutionnel flamboyant, qui l’en empêchera. Et pourtant, il n’y a pas si longtemps, François Goullet de Rugy estimait que le LBD était « une source permanente de bavures ». En 2009, il avait déposé, avec ses comparses écologistes Mamère et Cochet aujourd’hui bien discrets, une proposition de loi pour « interdire l’utilisation d’armes de 4ème catégorie par la police ou la gendarmerie contre des attroupements ou manifestations » (les LBD de l’époque). Ce texte ne sera malheureusement jamais examiné par les députés en séance bien qu’ayant été rédigé après la blessure à l’œil au “ Flash-ball ” d’un manifestant à Montreuil. Selon Le Figaro , cette proposition « n’a pas pris une ride et pourrait, sans aucun doute, être aujourd’hui défendue par un groupe de l’opposition. »

    Bernard Gensane

    PS : mystère et poésie du capitalisme. L’article du Figaro est parrainé par une crème soins anti-rides de L’Oréal. Volontairement ou involontairement, il ne me déplairait pas de le savoir…

    #violences_policières #violence_policière #violence #france #manifestations #GiletsJaunes #répression #maintien_de_l'ordre #police #gendarmerie #emmanuel_macron #flashball #ldb #glif4


  • Des déchets ! où ça ?
    Stocamine : L’Etat renonce au déstockage des déchets
    https://www.actu-environnement.com/ae/news/stocamine-etat-renonce-destockage-dechets-32737.php4

    « Selon la logique LREM @EmmanuelMacron @FdeRugy @Prefet68, mieux vaut assurer une pollution de la plus grande nappe phréatique d’Europe à long terme pour éviter le risque d’une pollution de l’eau à court terme... comprenne qui pourra », a regretté dans un tweet, France nature environnement (FNE) Grand Est.

    #pollution


  • #Déchets_toxiques de #Stocamine : de Rugy ferme contre l’avis des élus locaux

    42.000 tonnes de déchets industriels hautement toxiques resteront définitivement enfouis à Stocamine, en #Alsace, malgré le risque de #pollution de la plus grande #nappe_phréatique d’Europe. C’est ce qu’a unilatéralement décidé #François_de_Rugy, au mépris de l’opposition locale et malgré un rapport prouvant la faisabilité du déstockage.


    https://reporterre.net/Dechets-toxiques-de-Stocamine-de-Rugy-ferme-contre-l-avis-des-elus-locau
    #nucléaire #déchets_nucléaires #risques #stockage


  • Évacuation de la Zad. Des gendarmes et civils recevront une médaille
    https://www.ouest-france.fr/environnement/amenagement-du-territoire/nddl/evacuation-de-la-zad-des-gendarmes-et-civils-recevront-une-medaille-617

    Le 25 janvier, à Matignon, Édouard Philippe doit remettre la médaille de la sécurité intérieure, mention spéciale «  Notre-Dame-des-Landes  » à une centaine de gendarmes, civils et autorités administratives.

    Une centaine de personnes, d’après nos informations, seront médaillées le 25 janvier, à Matignon. Ces gendarmes, civils et autorités administratives ont participé, sur le terrain, ou d’un peu plus loin, aux opérations de maintien de l’ordre sur le site de Notre-Dame-des-Landes et à l’évacuation partielle de la Zad, au printemps 2018.

    Le Premier ministre, Édouard Philippe, leur remettra à chacun la médaille de la sécurité intérieure portant la mention «  Notre-Dame-des-Landes  ». On ne connaît pas encore les profils et fonctions précises des récompensés. On sait, en revanche, que la préfète Nicole Klein en fera partie. Depuis, elle a rejoint le cabinet de François de Rugy, ministre de la Transition écologique.

    Cette agrafe «  Notre-Dame-des-Landes  » est toute nouvelle. Elle a été créée au Journal officiel du 1er décembre, pour distinguer les personnels des forces de sécurité qui ont été déployés sur le site de Loire-Atlantique où devait être construit un aéroport international et qui avait été investi par des opposants au projet.


  • Non, Monsieur le Président, l’autonomie des femmes ne devrait pas faire débat ! | Entre les lignes entre les mots
    https://entreleslignesentrelesmots.wordpress.com/2017/10/27/non-monsieur-le-president-lautonomie-des-femme

    Interviewé sur TF1 hier soir, le Président de la République s’est exprimé sur l’ouverture de la Procréation Médicalement Assistée à toutes les femmes, et, refusant de s’engager sous prétexte que « le politique ne doit pas brutaliser les consciences » a annoncé vouloir avoir un débat « apaisé » dans le cadre de la révision de la loi bioéthique en 2018.

    Alors, de deux choses l’une : soit notre Président a la mémoire courte et a oublié la violence du débat sur la loi ouvrant le mariage aux couples de même sexe, soit il vient de marquer son mépris pour les femmes et les familles LGBTparentales.

    Un débat « apaisé » avec « La Manif Pour Tous » ? Avec des gens qui traitent nos enfants d’Organismes Génétiquement Modifiés et leur prédisent une « douleur sans fin » ? Un débat où tout un chacun aura encore son mot à dire sur nos vies, nos corps et nos enfants ? Des religieux, des journalistes, des passants, des « experts » autoproclamés viendront juger nos familles et l’existence de nos enfants. Encore une fois ce sont les lesbiennes, les gays, les bisexuel-le-s et plus largement toutes les femmes que l’on va stigmatiser et qui devront subir des campagnes de dénigrement, du harcèlement sur les réseaux sociaux, une multiplication des insultes et des agressions comme en 2013.

    On va poser la question de savoir si une femme seule, ou deux femmes en couple, peuvent élever un enfant au mépris du quotidien de centaines de milliers de foyers monoparentaux et homoparentaux. On va tenter de justifier le maintien d’une différence dans la filiation des couples hétérosexuels et celle des couples de femmes, comme si certaines familles étaient moins légitimes et qu’il fallait un Juge pour s’assurer de leur réalité.

    Pour les droits sexuels et reproductifs des femmes il faudrait « respecter l’ensemble des convictions » ? Avortement, contraception, procréation médicalement assistée, à chaque fois ce sont des années de « débat », prétexte à des humiliations et violences de la part des réactionnaires de toutes sortes. Quand il s’agit des femmes, il faut bien réfléchir pour savoir si elles peuvent bénéficier des progrès de la médecine et il faut bien prendre son temps, quitte à laisser perdurer des situations dangereuses pour leur santé. Et surtout, il faut poser la question du remboursement d’une procédure identique alors même que les salaires des femmes sont encore largement inférieurs à ceux des hommes !

    On va donc prolonger les affronts et les injures. Attendre, s’il n’y a pas de nouveau revirement d’ici là, les États Généraux de la Bioéthique. Ces états généraux sont une consultation de citoyens pilotés par le Comité Consultatif National d’Ethique qui a pourtant déjà rendu son avis – sans juger bon d’auditionner ni les femmes, ni les familles concernées. Comme si, en l’absence d’homme dans le couple, on ne pouvait pas faire confiance aux femmes pour prendre la décision d’avoir ou non un enfant…

    Nous avons assez attendu. Comme l’a dit M. de Rugy, Président de l’Assemblée Nationale, tous les éléments du débat sont connus ! Nos vies et nos familles ne sont pas une question d’éthique. La PMA est ouverte pour les femmes hétérosexuelles en couple, même lorsqu’aucune cause médicale n’est trouvée à l’infertilité du couple, la question d’éthique est donc tranchée depuis longtemps. Chez nos voisins européens qui ont l’expérience de la PMA accessible à toutes, tout se passe très bien. L’opinion publique française y est favorable à 64%. Alors que chaque jour, des femmes luttent pour essayer d’avoir un enfant avant qu’il ne soit trop tard, quitte à s’exiler en Espagne ou en Belgique, il s’agit maintenant de ne plus discriminer en raison de l’orientation sexuelle ou du statut conjugal d’une personne.

    Nous en avons assez de servir de chiffon rouge pour occuper les médias pendant des réformes contestées. Nous attendons un geste fort de la part du gouvernement ou des parlementaires, qu’ils s’engagent pour les droits des femmes et contre les discriminations en ouvrant la Procréation Médicalement Assistée et l’établissement de la filiation par reconnaissance en mairie avec une loi dédiée, déposée d’ici la fin de l’année.

    #pma


  • Symbolic, fresh like wind, clear as water
    https://blog.openmandriva.org/en/2014/05/symbolic-fresh-like-wind-clear-as-water

    Ever wondered, why our artwork team, led by Rugyada’s taste, talent and dedication, selects particularly these images? Is there a topic to the release, are there hidden messages? There are! For example, have you noticed the Prague astronomic clock – a hidden symbol, reminding the team of our wonderful strategic meeting in Prague, inspiring and giving … Continue reading »

    #General