person:thamer al-sabhan

  • L’humoriste Hicham Haddad poursuivi en justice pour avoir critiqué MBS - L’Orient-Le Jour
    https://www.lorientlejour.com/article/1096261/lhumoriste-hicham-haddad-poursuivi-en-justice-pour-avoir-critique-mbs

    Le procureur général a demandé que des poursuites soient engagées contre l’humoriste libanais Hicham Haddad qui s’en était pris lors de son émission « Lahon W Bass » au puissant prince héritier saoudien Mohammad ben Salmane, a rapporté jeudi la LBCI qui diffuse l’émission tous les mardis soir. Le procureur général du Mont-Liban, Ghada Aoun, a transféré la plainte devant le tribunal des imprimés.

    Lors de l’émission, M. Haddad tournait en dérision les prévisions pour 2018 du voyant Michel Hayek, lui faisant dire qu’il conseillait au prince de « manger moins de fast food » avant de commenter : « Avec tout ce qui passe dans la région, il lui conseille de manger moins de hamburgers ? Je lui conseille de mettre un terme aux campagnes, aux arrestations, aux frappes militaires.... »

    « Cette séquence avait pour objectif de tourner en dérision les prévisions de Michel Hayek (diffusées par la MTV la veille du Nouvel An)... », a écrit M. Haddad sur son compte twitter promettant de commenter plus longuement ces poursuites lors de sa prochaine émission. M. Haddad a republié la séquence qui fait polémique.

    L’ancien ministre Wi’am Wahhab (druze, prosyrien) a été le premier responsable à réagir.
    « Je conseille au procureur général de ne pas s’aventurer en engageant des poursuites contre Hicham Haddad s’il ne peut pas faire de même à l’encontre de ceux qui insultent la Syrie et les autres pays frères », a-t-il écrit sur son compte Twitter, appelant à appliquer la loi à tous.

    Je ne suis pas un fan mais il faut reconnaître que seul le #liban peut s’offrir ce genre de débat public dans la région (à part l’inévitable « seule démocratie de la région » justement).

    • Ça continue: Prosecution Sues ad-Diyar and Its Editor for ’Insulting’ Saudi King
      http://www.naharnet.com/stories/en/241458

      The public prosecution has filed a lawsuit against ad-Diyar newspaper and its owner and editor-in-chief Charles Ayoub on charges of insulting Saudi King Salman, the daily said on Sunday.

      The prosecution has demanded a one-year’s jail term and a fine for Ayoub, ad-Diyar said.

      According to the newspaper, Ayoub had likened the Saudi monarch to controversial medieval Muslim theologian Ibn Taymiyyah and called Saudi minister Thamer al-Sabhan an “Israeli agent.”

      Ayoub’s article was published during the Lebanese-Saudi crisis that followed Prime Minister Saad Hariri’s controversial resignation while in the kingdom.


  • À quel moment faire démarrer le rappel d’une série d’événements ? Dans le cas de la démission de Hariri, la plupart des articles démarrent, sans trop se fouler, au samedi 4 novembre, jour de sa démission « surprise » à la télévision. Cette date permet de maintenir le doute sur les raisons de sa démission (pas forcément forcée, le gars pas forcément retenu contre gré, sa vie peut-être menacée…).

    L’article de France Info (message précédent) démarre la séquence au coup de film convoquant Saad en Arabie le jeudi 2 novembre :
    http://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/liban/saad-hariri-de-son-atterrissage-a-ryad-a-son-accueil-a-paris-retour-sur

    Pourtant, on devrait au moins faire démarrer la séquence au lundi précédent (30 octobre), lorsque Thamer al-Sabhan, ministre séoudien des affaires du Golfe, annonce une « surprise » prochaine (« développements absolument étonnants ») sur le dossier du Hezbollah :
    http://www.naharnet.com/stories/en/237517

    Referring to his Sunday tweet about the Lebanese government, the minister said: “I addressed my tweet to the government because the Party of Satan (Hizbullah) is represented in it and it is a terrorist party. The issue is not about toppling the government but rather that Hizbullah should be toppled.”

    “The coming developments will definitely be astonishing,” al-Sabhan added.

    ou même au dimanche 29, avec sa série tweets mettant en cause le gouvernement libanais (c’est-à-dire le gouvernement de Saad Hariri) :

    Al-Sabhan had on Sunday voiced surprise over what he called the “silence of the government and people” of Lebanon over Hizbullah’s actions.

    “It is not strange for the terrorist militia party to declare and take part in the war against the kingdom at the instructions of the masters of global terrorism,” the minister tweeted, referring to Hizbullah and its regional backer Iran.

    “But what’s strange is the silence of the government and people over this!,” al-Sabhan added.

    Faire débuter la séquence à ce moment lève un certain nombre de (pseudo-)doutes :
    – cela signifie que les saoudiens avaient décidé, dès le lundi au moins, de renverser le gouvernement libanais, i.e. de démissionner Saad Hariri ; pas le jeudi quand ils l’ont convoqué, ni le vendredi après l’avoir rencontré, mais le week-end précédent ;
    – que la thèse des menaces contre Saad est évidemment une invention : pourquoi ne pas l’avoir prévenu illico pour qu’il évite de se faire zigouiller à Beyrouth entre lundi et jeudi soir ?


  • Saudi Arabia says Lebanon has declared war on it
    https://www.reuters.com/article/us-lebanon-politics-saudi/saudi-arabia-says-lebanon-has-declared-war-on-it-idUSKBN1D62NQ

    Saudi Gulf affairs minister Thamer al-Sabhan told Al-Arabiya TV that Saad al-Hariri, who announced his resignation as Lebanon’s prime minister on Saturday, had been told that acts of “aggression” by Hezbollah “were considered acts of a declaration of war against Saudi Arabia by Lebanon and by the Lebanese Party of the Devil”.

    • C dans l’hier hier avait invite une majorite de femmes. Resultat ? Une affection sans borne pour le jeune heritier ’tres populaire aupres des jeunes saoudien.nes’ et une surenchaire sur l’amitie entre les peuples qui se mesure au taux de ventes d’armes. Affligeant...