person:tulsi gabbard

  • Comment fabriquer une candidate USA-2020
    https://www.dedefensa.org/article/comment-fabriquer-une-candidate-usa-2020

    Comment fabriquer une candidate USA-2020

    Dès le départ, dès l’annonce de sa candidature en janvier de cette année, un déchaînement de fureur, de dénonciations, de diffamations, de FakeNews, s’est développé instantanément contre Tulsi Gabbard. La conclusion aussitôt tirée fut bien entendu : elle n’a aucune chance car l’establishment, le DeepStarte, la presseSystème sont contre elle. C’est une conclusion d’apparente logique mais dont la justesse n’est pas aussi évidente tant “D.C.-la-folle” se passe aisément de logique ; et ainsi se pourrait-il bien que ce soit même le contraire.

    Voici une séquence de ces derniers jours, depuis la parution d’un article anti-Gabbard sur le site The Daily Beast, site notoirement neocon, pro-guerre, pro-Israël, fastueusement financé par les diverses richesses et réseaux qu’on peut (...)

  • Comment fabriquer une candidate USA-2020
    http://www.dedefensa.org/article/comment-fabriquer-une-candidate-usa-2020

    Comment fabriquer une candidate USA-2020

    Dès le départ, dès l’annonce de sa candidature en janvier de cette année, un déchaînement de fureur, de dénonciations, de diffamations, de FakeNews, s’est développé instantanément contre Tulsi Gabbard. La conclusion aussitôt tirée fut bien entendu : elle n’a aucune chancecar l’establishment, le DeepStarte, la presseSystème sont contre elle. C’est une conclusion d’apparente logique mais dont la justesse n’est pas aussi évidente tant “D.C.-la-folle” se passe aisément de logique ; et ainsi se pourrait-il bien que ce soit même le contraire.

    Voici une séquence de ces derniers jours, depuis la parution d’un article anti-Gabbard sur le site The Daily Beast, site notoirement neocon, pro-guerre, pro-Israël, fastueusement financé par les diverses richesses et réseaux qu’on peut (...)

  • Farage-Gabbard et le Grand Réalignement
    http://www.dedefensa.org/article/farage-gabbard-et-le-grand-realignement

    Farage-Gabbard et le Grand Réalignement

    19 mai 2019 – Comme il l’a montré dans plusieurs textes, comme moi-même je l’avoue, Tom Luongo est un admirateur de Tulsi Gabbard. (Il est également un déçu-écoeuré de Trump, ce qui me ressemble un peu, certes, sans me causer trop de soucis comme on le comprend bien, puisqu’attendant plus les effets de l’élection de Trump que d’une hypothétique “gouvernance” de Trump.) Dans une chronique du 15 mai 2019, développée sur le thème qu’il nomme lui-même le “Grand Réalignement”, Luongo fait un rapprochement audacieux et transatlantique, et audacieux parce que transatlantique limité aux pays généralement identifiés comme anglo-saxons : Farage & Gabbard réunis comme un axe, qui serait un des axes de la poussée populiste qui secoue la civilisation occidentale, dite “bloc-BAO”. (...)

  • Le bombastique triomphe de la sottise
    http://www.dedefensa.org/article/le-bombastique-triomphe-de-la-sottise

    Le bombastique triomphe de la sottise

    Cela fait un certain temps déjà que la sottise triomphe à l’Ouest, dans les pays du bloc-BAO, et particulièrement, trônant comme un empereur de pacotille à Rome en pleine décadence, la sottise américaniste de quelque côté que l’on se tourne à “D.C.-la-folle”. Outre les binettes de Pompeo et de Bolton, un signe de cette sottise dans cette bombastique capitale, ce sont les attaques incessantes dont Tulsi Gabbard (démocrate, et démocrate de gauche sur les matières sociales) est l’objet parce qu’elle est la seule candidate aux présidentielles USA-2020 à dénoncer clairement l’un des principaux effets en terme de cruauté et de désordre de cette sottise, – les guerres absurdes, illégales et monstrueuses que conduisent les dirigeants washingtoniens. On aborde désormais beaucoup (...)

  • Les USSA du CMI
    http://www.dedefensa.org/article/les-ussa-du-cmi

    Les USSA du CMI

    7 avril 2019 – Dans son travail de candidate pour les présidentielles USA-2020, avec probablement le président Trump comme principal adversaire, la députée démocrate de Hawaii Tulsi Gabbard remet en cause la politique soi-disant libérale et capitaliste, – donc sans intervention ni soutien de la puissance publique, – du président (comme des USA en général puisqu’il s’agit d’un dogme fondateur de la religion de l’américanisme).

    Du même coup, ce qui ne manque pas d’habileté, Gabbard se rapproche clairement de la ligne générale du parti démocrate qui est de plus en plus phagocyté par son aile extrémiste/gauchiste caractérisé par un discours haut en couleur sur le “socialisme aux USA” (“Socialisme Vert” si l’on en croit AOC). Dans un tweet, Gabbard rappelle ce qui constitue une hypocrisie (...)

  • Il est temps de haïr les neocons
    http://www.dedefensa.org/article/il-est-temps-de-hair-lesneocons

    Il est temps de haïr les neocons

    Ici, nous développons quelques remarques et reprenions un texte de la vraiment-excellentissime Caitlin Johnstone pour signaler combien une dynamique antiguerre est en train de se développer aux USA. Ce phénomène devrait éventuellement s’aligner, compléter ou donner tout son sens à la candidature aux présidentielles USA-2020 de Tulsi Gabbard. Nous en parlions hier, nous poursuivons et complétons aujourd’hui.

    (Ce sont en quelque sorte les “enfants naturels” et les soutiens bipartisans fondamentaux du Donald J. Trump de la campagne électorale USA-2016, qui semble désormais les exaspérer dans les contradictions grossières et l’incapacité intellectuelle du président de comprendre ce qu’il a à faire pour sauver une part essentielle du courant populiste qui a permis son (...)

  • Tulsi terrorise “D.C.-la-folle”
    http://www.dedefensa.org/article/tulsi-terrorise-dc-la-folle

    Tulsi terrorise “D.C.-la-folle”

    Nous n’avons pas raté, – sous la plume de PhG dont c’est une interlocutrice favorite, – l’annonce que Tulsi Gabbard présenterait dans la quinzaine suivante sa candidature à la désignation démocrate pour les présidentielles US de 2020. Cela se passait (pour PhG) le 12 janvier 2019. Finalement, c’est le 4 février que Gabbard a officiellement annoncé sa candidature, et le titre de PhG plus que jamais d’actualité : « Gabbard-2020 ? “D.C.-la-folle” devient fou ! »

    D’une part, l’essentiel des experts politico-militaire, soit 120% des journalistes de la presseSystème spécialisés dans les questions des guerres justes et de l’interventionnisme justifié, ricanent des prétentions de Tulsi Gabbard et affirment sa complète inexistence politique, sa qualité de non-être politique, l’absence (...)

  • Gabbard-2020 ? “D.C.-la-folle” devient fou !
    http://www.dedefensa.org/article/gabbard-2020-dc-la-folle-devient-fou

    Gabbard-2020 ? “D.C.-la-folle” devient fou !

    Nos lecteurs imagineront sans peine la joie qui me transporte à cette simple nouvelle que Tulsi Gabbard va pose sa candidature à la désignation démocrate pour la présidentielle de 2020. (Elle l’a annoncé hier soir à CNN et posera sa candidature officielle la semaine prochaine.) La question n’est pas ici de savoir si elle sera élue, ni si elle a une chance d’être élue, ni ce qu’elle fera éventuellement contre Trump, et bla bla bla, mais bien de voir l’extraordinaire explosion de folie, de haine, de confusion, de désarroi qui a enflammé “D.C.-la-folle” à cette nouvelle.

    (RT-USA, qui n’a pas manqué l’occasion de sauter sur cette nouvelle, développe un articleessentiellement à partir d’une collection de tweet exprimant l’horreur et la confusion absolues qui se sont (...)

    • ‘Putin puppet’ vs ‘Assad shill’: Dems & Reps unite in panic over Gabbard challenging Trump in 2020 — RT USA News
      https://www.rt.com/usa/448632-tulsi-gabbard-negative-reactions

      With Representative Tulsi Gabbard (D-Hawaii) entering the 2020 presidential fray, establishment figures on both Right and Left are scrambling to smear the anti-war congresswoman with impeccable identity-politics bona fides.

      Ever since her 2017 visit to Syria, Gabbard has been condemned for daring to seek firsthand accounts rather than blindly trusting the MSM narrative, so on Friday the pundits were again off to the races, with fresh accusations of Assad-sympathizing.

  • L’héroïque 9/11 de Tulsi Gabbard
    http://www.dedefensa.org/article/lheroique-911-de-tulsi-gabbard

    L’héroïque 9/11 de Tulsi Gabbard

    A chacun son 9/11... Comme nous l’avons déjà vu et signalé avec force à plusieurs reprises et à propos de diverses situations dont évidemment et particulièrement la Syrie, la Représentante démocrate d’Hawaii Tulsi Gabbard, qui servit plusieurs fois en Irak dans l’US Army, reste dans le concert du simulacre conformiste des “experts” de la presseSystème, des lobbyistes et des parlementaires de l’establishment de “D.C.-la-folle”, et de Trump tel qu’il est advenu, une voix surprenante disant tout haut la vérité-de-situation dans une enceinte (le Congrès) dévolue à l’hypocrisie et à l’inversion-Système. Deux jours après la commémoration de 9/11, et en directe référence à cette attaque, elle s’est à nouveau signalée par le courage sinon l’héroïsme d’une condamnation publique du (...)

    • Gabbard juge et dénonce cette évidence que l’actuelle politique US en Syrie, provocatrice et interventionniste, de « se tenir aux côtés de 20 000 à 40 000 terroristes d’al Qaïda et d’autres groupe djihadistes, et de menacer d’attaquer militairement la Russie, la Syrie et l’Iran s’ils osent attaquer ces terroristes », constitue une « trahison du peuple américain, et spécialement des victimes de l’attaque 9/11 », et également de « ses compagnons d’arme » ayant servi et servant dans les nombreuses campagnes depuis 9/11. Elle accuse Trump de se conduire dans cette circonstance en « parrain protecteur d’al Qaïda et des autres terroristes ».

  • Tulsi et la Corée du Nord
    http://www.dedefensa.org/article/tulsi-et-la-coree-du-nord

    Tulsi et la Corée du Nord

    Tulsi Gabbard, dont on a déjà parlé comme un membre du monde politique washingtonien aussi rare et aussi remarquable qu’un Ron Paul en son temps, est intéressée par la crise de la Corée du Nord notamment en sa qualité de députée des iles Hawaii. Les îles constituent en effet l’État de l’Union (Guam n’étant pas un État) le plus proche de la Corée du Nord, dont divers experts commencent à apprécier qu’elle serait sur le point d’atteindre ou atteindrait la capacité de développer des missiles balistiques à portée intercontinentale (à têtes nucléaires, certes), donc capables de toucher l’Ouest des USA, et a fortiori bien entendu les Hawaii.

    Il y a eu à Hawaii, il y a deux jours, une fausse “alerte réelle” (du type “ceci n’est pas un exercice”, etc.) annonçant une attaque nord-coréenne par (...)

    • Gabbard : « Nous savons que la Corée du Nord a ces armes nucléaires parce qu’elle a vu comment les Etats-Unis, en Libye par exemple, ont garanti à Kadhafi qu’ils n’allaient pas l’attaquer et qu’en échange de cette promesse il devrait abandonner le développement des armes nucléaires. Il l’a fait, et puis nous avons attaqué la Libye, nous avons renversé Kadhafi et nous avons plongé le pays dans le chaos dont nous voyons aujourd’hui le développement.

       » La Corée du Nord voit ce que nous avons fait en Irak, avec Saddam Hussein, avec les fausses informations sur les armes de destruction massive. Elle voit comment le président Trump cherche à décertifier un accord nucléaire qui a empêché l’Iran de développer ses armes nucléaires, menaçant l’existence même l’existence de l’accord qui a été conclu.

       » Alors oui, nous devons comprendre que la Corée du Nord maintient ces armes nucléaires parce qu’elle pense que c’est sa seule protection pour empêcher que les États-Unis décident de lui faire ce qu’ils ont fait à tant de pays à travers l’histoire. »

  • Rand Paul et le Watergate-2.0 anti-Trump
    http://www.dedefensa.org/article/rand-paul-et-le-watergate-20-anti-trump

    Rand Paul et le Watergate-2.0 anti-Trump

    La presse antiSystème avec le relais de quelques médias de la presseSystème, notamment FoxNews, assurent désormais une diffusion remarquable de nouvelles du genre dit-FakeNews (“nouvelles vraies mais interdites” en novlangue postmoderne). On le constate avec cette interview du sénateur républicain Rand Paul, en quasi-dissidence du Système avec sa complice Tulsi Gabbard, assurant que l’affirmation du président Trump selon laquelle sa campagne USA-2017 a été l’objet d’une surveillance téléphonique et électronique est fondée. (Hypothèse Watergate 2.0)

    Cette affirmation vient un jour après la réponse du directeur du FBI Comey devant le Congrès selon laquelle lui-même n’a pas d’“information disponible” sur de telles écoutes, mais donnant ensuite diverses précisions (...)

  • Gabbard à Damas : comme envoyée de Trump ?
    http://www.dedefensa.org/article/gabbard-a-damas-comme-envoyee-de-trump

    Gabbard à Damas : comme envoyée de Trump ?

    La députée démocrate de gauche Tulsi Gabbard, dont la position originale est largement documentée sur notre site, s’est déplacée en Syrie cette semaine (il n’est pas précisé si elle est de retour à Washington) pour une discrète mais semble-t-il importante visite. Les détails de cette visite sont pour l’instant gardés secrets, pour ne pas provoquer de polémiques public avant l’inauguration de Trump. Il est simplement dit que Gabbard a passé un temps considérable à Damas, à rencontrer diverses personnalités ; si Assad n’est pas mentionné, il est hautement probable que Gabbard l’a rencontré.

    Dans ces conditions, et considérant que les pourparlers de paix sur la Syrie sous auspice Russie-Turquie-Iran commencent lundi à Astana, au Kazakhstan, avec “invitation” (...)