person:victor horta

  • Hôtel Wolfers : Henry van de Velde’s frozen ruin | Buildings | Architectural Review

    https://www.architectural-review.com/buildings/htel-wolfers-henry-van-de-veldes-frozen-ruin/10035389.article

    A wolf in sheep’s clothing: designed by Henry van de Velde, Hôtel Wolfers is frozen in a state of ruin, an artwork in its own right

    Conspicuous in a genteel southern suburb of mild-mannered 19th-century townhouses in Brussels, the round-cornered, Roman-bricked Hôtel Wolfers was designed in 1929 by Henry van de Velde. A staunch Modernist and director of the Bauhaus’s predecessor – the Grand Ducal School of Arts and Crafts in Weimar – he must have flinched at the neighbourhood’s chocolate-box trinketism.

    #architecture #Henry_van_de_Velde

    • Mais aussi :
      Quel avenir pour la façade de l’hôtel Aubecq, oeuvre majeure de Victor Horta ?
      https://www.rtbf.be/info/regions/detail_quel-avenir-pour-la-facade-de-l-hotel-aubecq-oeuvre-majeure-de-victor-ho

      Avec quatre œuvres inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco, le Belge Victor Horta (1861 -1947) est aujourd’hui considéré comme un architecte de génie. Ce que l’on sait moins, c’est que nombre de ses réalisations ont été détruites ou abîmées, car considérées comme démodées après la seconde guerre mondiale.

      Parmi les oeuvres détruites, on compte l’hôtel Aubecq, l’une de ses trois plus célèbres réalisations. En 1950, une de ses façades a survécu à la démolition. Depuis lors, l’avenir de ces quelque 650 pierres taillées dans les moindres détails n’a cessé d’être questionné.

      Aujourd’hui, la Région bruxelloise a finalement décidé d’en faire quelque chose. Stockées pendant des années dans un hangar à Schaerbeek, les pierres vont être placées dans un nouveau lieu : le musée Kanal.

      Seize pierres emblématiques ont déjà été placées. Et d’ici le mois de juin, architectes, archéologues et urbanistes décideront si la façade entière restera au musée en pièces détachées ou sera reconstruite.
      C’était quoi, l’hôtel Aubecq ? (avant-après)

      L’hôtel Aubecq porte le nom d’un riche industriel pour lequel il a été construit au 520, avenue Louise. Il s’agissait d’une maison privée construite de pierres taillées dans les moindres détails et de puits de lumières. En 1950, Horta le moderne ne plaisait plus et le fils d’Octave Aubecq a pris la décision de démolir la maison construite sur mesure pour son père.

  • Bruxelles : le chantier européen qui menace l’hôtel van Eetvelde de Victor Horta Karim Fadoul - 14 Septembre 2018 - RTBF
    https://www.rtbf.be/info/regions/detail_bruxelles-le-chantier-europeen-qui-menace-l-hotel-van-eetvelde-de-victor

    L’enquête publique relative à la rénovation en profondeur de l’immeuble voisin de l’hôtel van Eetvelde de Victor Horta vient de se terminer. Mais une chose est sûre : le projet suscite de très nombreuses craintes.

    Au 6-14 de l’avenue Palmerston, dans le quartier des squares à Bruxelles, la Commission européenne prévoit de remettre à neuf sa crèche-garderie. Concrètement, il est question de rénover le bâtiment existant, d’aménager l’intérieur avec un jardin en gradins, de construire une crèche dans un immeuble de quatre niveaux du côté de la rue des Eburons (où se trouvent actuellement des entrées de garages)... Un chantier colossal dans un quartier historique de la capitale, jalonné de prestigieuses demeures.

    Patrimoine mondial de l’Unesco
    Et l’une d’elles, mitoyenne, n’est autre que l’hôtel van Eetvelde de l’architecte Art nouveau Victor Horta http://www.irismonument.be/fr.Bruxelles_Extension_Est.Avenue_Palmerston.2.html . Erigées entre 1895 et 1901 pour le comte du baron Edmond van Eetvelde, secrétaire général du Congo, la bâtisse et ses extensions au 2 et 4 de l’avenue Palmerston sont parmi les plus remarquables d’Horta. Classé dès les années 70, l’hôtel van Eetvelde est également repris au patrimoine mondial de l’Unesco avec trois autres demeures bruxelloises d’Horta. Autant dire que son oeuvre est unique et intouchable.

    C’est ce que pense notamment le GAQ, le Comité du quartier européen de la Ville de Bruxelles. « Cet immeuble mastodonte (...) défigurera le quartier dans une zone d’intérêt historique, esthétique et protégée », souligne le GAQ qui regrette que l’enquête publique ait été lancée fin août, pendant les vacances. Frank Hannes, du GAQ, déplore également le manque de vision en terme de mobilité. « A priori, nous ne sommes pas contre une crèche. Mais l’Europe s’étend dans nos quartiers, crée des infrastructures mais sans penser au problème de mobilité que cela engendre pour nos quartiers. » D’un point de vue architectural, le GAQ ne souscrit pas à la taille de la nouvelle construction qui pourrait s’élever rue des Eburons, avec un étage en toiture en recul.

    Contacté par la RTBF, l’échevin de l’Urbanisme et du Patrimoine Geoffroy Coomans de Brachene (MR) ne souhaite pas se prononcer sur le projet avant la commission de concertation programmée au 18 septembre. « Mais pour nous, il est totalement hors de question de toucher à l’hôtel van Eetvelde. C’est LA priorité absolue, la priorité des priorités. » Car un risque pour le patrimoine existe, si les travaux ou le creusement de fondations engendrent des dégâts ou des fissures sur le van Eetvelde.

    « Le peu d’intérêt de l’Europe »
    « En tout cas, d’une manière générale, le vaste projet lancée par la Commission européenne traduit une chose : le peu d’intérêt que l’Union européenne a pour la capitale », déclare l’échevin.

    Michèle Goslar, auteure de « Victor Horta : l’homme, l’architecte, l’art nouveau », ne sous-estime pas non plus les risques. « L’hôtel est super protégé. On pense souvent que mettre quelque chose derrière ou à côté ne fait pas de dégâts. Mais en réalité, cela peut menacer le bâtiment existant, en fonction de la distance de la nouvelle construction, si on touche aux fondations. Rien ne dit que ce qu’on va construire à l’arrière ne va pas défigurer la façade arrière. Horta mettait le plus grand soin à ses façades avant mais également à ses façades arrière. Horta installait à l’arrière des escaliers avec des matériaux en verre pour que la lumière pénètre. Si on met un bâtiment derrière, cela va tout à fait assombrir la façade arrière. C’est déjà une conséquence grave. »

    Un chantier « respectueux »
    Nous avons contacté le bureau d’architectes de la Commission, Roose Partners Architects. « Il s’agit d’une rénovation lourde avec une remise aux normes du bâtiment existant mais respectueuse de la façade et des fondations qui jouxtent l’hôtel van Eetvelde. Nous n’envisageons par exemple plus de descendre de niveaux », répond Serge Roose. « Nous envisageons par contre de protéger la toiture et tous les éléments qui jouxtent le bâtiment Horta. » Roose Partners Architects dit également collaborer étroitement avec la Direction régionale des Monuments et Sites, qui veille à la préservation du patrimoine architectural bruxellois.

    #Architecture #Bruxelles #Art_Nouveau #Victor_Horta #patrimoine #urbanisme #UE #union_européenne #privilèges #privilégiés #bruxellisation

  • Public Domain Day
    https://www.domainepublic.net/Public-Domain-Day.html

    Chaque année, en date du 1er janvier, les droits d’auteur s’appliquant à des milliers d’œuvres expirent et entrent dans le domaine public. En Belgique, la durée du droit d’auteur est de 70 ans après la mort de l’artiste. En 2018, ce sont donc les créations d’auteurs décédés en 1947 qui deviendront libres de droits avec, par exemple, celles de Victor Horta, Anna Kernkamp, Felix Timmermans, Gustave Van de Woestyne, Ernst Lubitsch, William Moulton Marston. Si le droit d’auteur est un outil important (...)

    #Agenda

    http://pd2018.constantvzw.org

  • Wonder Woman rencontre Victor Horta
    http://constantvzw.org/site/Wonder-Woman-rencontre-Victor-Horta.html

    Plut Tôt Te Laat prend en charge la vitrine de Constant. Inspiré par des auteurs morts en 1947 dont les œuvres tombent dans le domaine public en 2018, ils présentent différents travaux imprimés en risographie. Cette installation est un re-mix du style Art déco "végétal" du belge Victor Horta, et le « neuvième art » de William Moulton Marston, créateur de la super-héroïne Wonder-Woman. Elle explore ainsi les possibilités de la création artistique lorsque les sources deviennent un bien public. Venez en (...)

    #Constant_V

    / #Exposition

    « https://parcoursdartistes.be/portail.php »

  • Le Mois du Domaine Public 2018
    http://constantvzw.org/site/Le-Mois-du-Domaine-Public-2018.html

    Chaque année, en date du 1er janvier, les droits d’auteur s’appliquant à des milliers d’œuvres expirent et entrent dans le domaine public. En Belgique, la durée du droit d’auteur est de 70 ans. En 2018, ce sont donc les créations d’auteurs décédés en 1947 qui deviendront libres de droits comme, par exemple, celles de Victor Horta, Anna Kernkamp, Felix Timmermans, Gustave Van de Woestyne, Ernst Lubitsch, William Moulton Marston. Si le droit d’auteur est un outil important permettant de protéger la (...)

    #Public_Domain_Day

    / #Festival

    « http://pd2018.constantvzw.org »

  • En 2018, cela fera 70 ans que l’architecte bruxellois Victor Horta est décédé. La capitale bruxelloise lui consacrera toute une année avec l’événement Horta inside out.

    Expositions

    – « Horta et les magasins Waucquez »
    Centre belge de la Bande Dessinée Du 1er janvier au 31 décembre 2018 www.cbbd.be
    – « Maison-atelier de Victor Horta »
    Musée Horta Du 1er janvier au 31 décembre 2018 www.hortamuseum.be
    – « Maison Autrique : Intérieur d’une maison particulier construite par Victor Horta »
    Du 1er janvier au 31 décembre 2018 www.autrique.be
    – « Aux sources de l’Art nouveau »
    CIVA Du 15 janvier au 31 décembre 2018 www.civa.brussels
    – « Le Magasin Wolfers »
    Musée du Cinquantenaire Du 1er janvier au 31 décembre 2018 (déjà ouvert à partir du 28 novembre 2017) www.kmkg-mrah.be
    – « Unbuilt Horta »
    CIVA Du 1er juin au 15 octobre 2018 www.civa.brussels
    – « La lumière dans l’œuvre de Victor Horta : de l’Hôtel Tassel à la Gare centrale »
    Musée Horta (en collaboration avec le CIVA) Du 20 mars au 30 juin 2018 www.hortamuseum.be
    –Le Palais des Beaux-Arts de Victor Horta. A work in Progress
    Le Palais des Beaux-Arts- BOZAR Du 27 avril au 26 août 2018 www.bozar.be
    – « Motifs d’Horta. Étoffes et papiers dans les maisons bruxelloises »
    Maison Autrique Du 15 avril au 30 janvier 2019 www.autrique.be
    – « Le Pavillon des Passions humaines – Premier bâtiment édifié par Victor Horta à Bruxelles »
    Musée du Cinquantenaire Du 24 mars au 28 octobre 2018 www.kmkg-mrah.be

    Evénements

    – « Boutique Wolfers, ouverte le dimanche »
    Musée du Cinquantenaire Le 10 et 17 décembre 2017 www.kmkg-mrah.be
    – « Brussels Art Nouveau & Art Deco Festival 2018 »
    Explore.Brussels asbl Du 10 au 25 mars 2018 www.banad.brussels
    – « Journée Mondiale de l’Art nouveau – concours photo »
    Réseau Art Nouveau Network Le 10 juin 2018 www.artnouveau-net.eu et www.facebook.com/ReseauArtNouveauNetwork
    – « Festival Artonov : Victor Horta et la Franc-maçonnerie »
    ARTONOV Du 12 au 14 octobre 2018 www.festival-artonov.eu
    – Foire du livre autour de Victor Horta et de l’Art nouveau
    CIVA Du 11 au 13 octobre 2018 www.civa.brussels

    De nombreuses visites guidées seront encore organisées en bus, à pied, à vélo et en intérieur à différents moments de l’année. Des cycles de conférences sont par ailleurs programmées.

    Horta Inside Out pour les enfants

    Jamais trop tôt pour apprendre ! L’Art nouveau et Victor Horta expliqués aux enfants.
    Plus d’infos : https://visit.brussels/fr/lists/horta-inside-out