person:yannis youlountas

  • Etienne Chouard : la grande confusion (vidéo)

    http://lahorde.samizdat.net/2018/12/27/etienne-chouard-la-grande-confusion-video

    https://www.youtube.com/watch?v=TeKJfN3F7vs

    Et on en remet une couche ! Vue sur blogyy, le site de notre camarade Yannis Youlountas.
    http://blogyy.net/2018/12/22/etienne-chouard-la-grande-confusion-video

    Faut-il s’étonner du retour en grâce d’Étienne Chouard ?

    LA GRANDE CONFUSION

    Sous une apparence anodine voire sympathique, #Étienne_Chouard incarne parfaitement la confusion d’une époque troublée, hésitante et contradictoire.

    Une époque tiraillée entre la révolte lucide (qui mène à l’émancipation sociale) et la colère aveugle (qui mène au fascisme).

    Une époque de clair-obscur dans laquelle le ras-le-bol généralisé devant l’arrogance du pouvoir ouvre une brèche furtive, une fenêtre dans l’Histoire, un moment où tout est possible, ou presque.

    Alors qu’Étienne #Chouard prétend fournir un outil pour favoriser l’émancipation sociale, il participe simultanément, depuis des années, à un phénomène antagoniste qui conduit à la pire des aliénations : un glissement sémantique et stratégique qui profite à #Marine_Le_Pen et à ses complices.

    L’ #extrême-droite n’a jamais été aussi proche du pouvoir, en France, depuis la deuxième guerre mondiale. Il ne lui reste plus qu’une seule chose à faire pour rafler la mise et rendre la société encore plus autoritaire et mortifère : déverrouiller les derniers réflexes de méfiance.

    Depuis longtemps, Étienne Chouard y contribue (plusieurs exemples dans la vidéo). Il brouille les marqueurs politiques. Il qualifie d’extrême-droite le pouvoir capitaliste tout en prétendant que le principal parti d’ #extrême-droite s’est déplacé à gauche. Il nie la dangerosité de nos pires ennemis politiques. Il répand la confusion.

    #RIC #Gilets_jaunes


  • Chroniques de la couleur

    Une grosse recension de textes (et autres médias) sur les Gilets Jaunes.

    Les liens cliquables sont par là :
    http://inter-zones.org/chroniques-de-la-couleur

    –—

    Sophie Wahnich : Les gilets jaunes et 1789 : Résurgences révolutionnaires, 18 Décembre 2018

    Achille Mbembe : Pourquoi il n’y aura pas de gilets jaunes en Afrique, 18 décembre 2018

    Michalis Lianos : Une politique expérientielle – Les gilets jaunes en tant que peuple, 17 décembre 2018

    Fanny Gallot : Les femmes dans le mouvement des gilets jaunes : révolte de classe, transgression de genre, 17 décembre 2018

    Stéphane Zagdanski : Réflexions sur la question jaune, 17 décembre 2018

    Yves Pagès : Bloqueurs de tous les ronds-points, rions jaune… et ne cédons rien, 17 décembre 2018

    Alessandro Stella : Gilets jaunes et Ciompi à l’assaut des beaux quartiers, 16 décembre 2018

    Juan Chingo : Gilets jaunes : Le retour du spectre de la révolution, 16 décembre 2018

    Pierre-Yves Bulteau : À Saint-Nazaire : Je ne suis pas en lutte, je suis une lutte, 15 décembre 2018

    Florence Aubenas : Gilets jaunes : La révolte des ronds-points, 15 décembre 2018

    Sarah Kilani et Thomas Moreau : Gilets jaunes : Pour la gauche, l’antifascisme ne doit pas être une option, 15 décembre 2018

    Anonyme : Danse imbécile ! Danse ! Notes sur le mouvement en cours, 14 décembre 2018

    Jean-Baptiste Vidalou : L’écologie du mensonge à terre, 14 décembre 2018

    Toni Negri : Chroniques françaises, 14 Décembre 2018

    David Graeber : Les gilets jaunes font partie d’un mouvement révolutionnaire plus large, 14 décembre 2018

    Jérôme Ferrari : On fera de vous une classe bien sage, 13 décembre 2018

    Etienne Balibar : Gilets jaunes : Le sens du face à face, 13 décembre 2018

    Jérôme Baschet : Pour une nouvelle nuit du 4 août (ou plus), 13 décembre 2018

    Andreas Malm : Ce que le mouvement des gilets jaunes nous dit du combat pour la justice climatique, 13 décembre 2018

    Collectif : Communiqué de la coordination de Saint-Lazare, 12 décembre 2018

    Michèle Riot-Sarcey : Les gilets jaunes ou l’enjeu démocratique, 12 décembre 2018

    Mathieu Rigouste : Violences policières : Il y a derrière chaque blessure une industrie qui tire des profits, 12 décembre 2018

    Leslie Kaplan : Un monde soudain devenu injustifiable aux yeux de tous, 12 décembre 2018

    Pierre Dardot et Christian Laval : Avec les gilets jaunes : Contre la représentation, pour la démocratie, 12 décembre 2018

    Jacques Rancière : Quelle égalité de la parole en démocratie ? 12 décembre 2018

    Collectif : Gilets jaunes : Une enquête pionnière sur la révolte des revenus modestes, 11 décembre 2018

    Cédric Durand et Razmig Keucheyan : Avec les gilets jaunes, pour une nouvelle hégémonie, 11 décembre 2018

    Cédric Durand : Le fond de l’air est jaune, 11 décembre 2018

    Joshua Clover : Les émeutes des ronds-points, 11 décembre 2018

    Joao Gabriell : À propos du discours de Macron du 10 décembre, 11 décembre 2018

    Femmes en lutte 93 : Acte V Gilets jaunes : La place des femmes et LGBT est dans la lutte, 10 décembre 2018

    Michelle Zancarini-Fournel : Le mouvement des gilets jaunes favorise la cohésion intergénérationnelle des milieux populaires, 10 décembre 2018

    Syllepse : Gilets jaunes : Des clefs pour comprendre, 10 décembre 2018

    Annie Ernaux : Il n’y a pas de nouveau monde, ça n’existe pas, 9 décembre 2018

    Alain Bertho : Il ne s’agit pas d’un simple mouvement social, 8 décembre 2018

    Jérôme Baschet : Lettre à celles et ceux qui ne sont rien, depuis le Chiapas rebelle, 8 décembre 2018

    Raoul Vaneigem : Les raisons de la colère, 8 décembre 2018

    Laurent Mucchielli : Deux ou trois choses dont je suis presque certain à propos des gilets jaunes, 8 décembre 2018

    Les Gilets Jaunes de St Nazaire et leur Maison du Peuple, 7 décembre 2018

    Appel des gilets jaunes de Commercy à la formation d’assemblées populaires, 7 décembre 2018

    Lundimatin : Ici La Réunion ! 7 décembre 2018

    Pierre Bance : L’heure de la commune des communes a sonné ! En soutien à l’appel de Commercy, 7 décembre 2018

    Alèssi Dell’Umbria : Marseille, Debout, Soulève-toi ! 7 décembre 2018

    Eric Hazan : Paris n’est pas un acteur, mais un champ de bataille, 7 décembre 2018

    Rafik Chekkat : À Mantes-la-Jolie, domination policière et humiliation de la jeunesse, 7 décembre 2018

    Etienne Penissat et Thomas Amossé : Gilets jaunes : des automobilistes aux travailleurs subalternes, 6 décembre 2018

    Plateforme d’Enquêtes Militantes : Une situation excellente ? 6 Décembre 2018

    Alain Bertho : Gilets jaunes : Crépuscule du parlementarisme, 6 décembre 2018

    Frédéric Gros : On voudrait une colère, mais polie, bien élevée, 6 décembre 2018

    Danielle Tartakowsky : Les gilets jaunes n’ont rien de commun avec Mai 68, 6 décembre 2018

    Ballast : Gilets jaunes : Carnet d’un soulèvement, 5 décembre 2018

    Frédéric Lordon : Fin de monde ?5 décembre 2018

    Eric Toussaint : Gilets jaunes : Apprendre de l’histoire et agir dans le présent - Des propositions à ceux et celles qui luttent, 5 décembre 2018

    Grozeille, Que leur nom soit Légion : À propos des gilets jaunes, 5 décembre 2018

    Samuel Hayat : Les Gilets Jaunes, l’économie morale et le pouvoir, 5 décembre 2018

    Sophie Wahnich : La structure des mobilisations actuelles correspond à celle des sans-culottes, 4 décembre 2018

    Stefano Palombarini : Les gilets jaunes constituent une coalition sociale assez inédite, 4 Décembre 2018

    Édouard Louis : Chaque personne qui insultait un gilet jaune insultait mon père, 4 décembre 2018

    Chantal Mouffe : Gilets jaunes : Une réaction à l’explosion des inégalités entre les super riches et les classes moyennes, 3 décembre 2018

    Yves Pagès : La façade du triomphalisme macronien ravalée à l’aérosol par quelques bons-à-rien, 3 décembre 2018

    Yannis Youlountas : Cours, gilet jaune, le vieux monde est derrière toi ! 3 décembre 2018

    Les Lettres jaunes, Bulletin de lecture quotidien des Gilets Jaunes, pour aller plus loin ! 3 décembre 2018

    Alain Bihr : Les gilets jaunes : pourquoi et comment en être ? 2 décembre 2018

    Gérard Noiriel : Pour Macron, les classes populaires n’existent pas, 2 décembre 2018

    Temps critiques : Sur le mouvement des Gilets jaunes, 1 décembre 2018

    Zadibao : Climat jaune et changement de gilet, 30 novembre 2018

    Plateforme d’Enquêtes Militantes : Sur une ligne de crête : Notes sur le mouvement des gilets jaunes, 30 novembre 2018

    Lundimatin : Le mouvement des Gilets Jaunes à la Réunion, 29 novembre 2018

    Sophie Wahnich : Postérité et civisme révolutionnaire, 28 novembre 2018

    Le comité Adama rejoint les gilets jaunes : Ce n’est pas une alliance au prix d’un renoncement politique, 27 novembre 2018

    Comité Adama : Si nous voulons changer notre destin, nous devons lutter dans la rue, 26 novembre 26

    Bruno Amable : Vers un bloc antibourgeois ? 26 novembre 2018

    Benoît Coquard : Qui sont et que veulent les gilets jaunes ? 23 novembre 2018

    Félix Boggio Éwanjé-Épée : Le gilet jaune comme signifiant flottant, 22 novembre 2018

    Anshel K. et Amos L. : Les amours jaunes, 21 novembre 2018

    Les Chroniques de La Meute, 18 novembre 2018

    Aurélien Barrau : À propos de la manif du 17 novembre, 15 novembre 2018


  • Condamnation de Yannis Youlountas et Jean Jacques Rue face à Defend Europe
    https://nantes.indymedia.org/articles/43372

    Nous apportons tout notre soutien à Yannis Youlountas et Jean-Jacques Rue qui viennent d’être condamnés lors d’un procès en appel face à Defend Europe, nous publions le communiqué de Yannis :

    #Répression #/ #antifascisme #immigration #sans-papieres #frontieres #méditerranée #Répression,/,antifascisme,immigration,sans-papieres,frontieres


  • ACCÈS LIBRE À L’AMOUR ET LA RÉVOLUTION

    Nouveau film « L’amour et la révolution » de Yannis Youlountas, téléchargeable en version juillet 2018.
    Après quelques péripéties, puis deux mois de tournage supplémentaires en juin et juillet, nous avons le plaisir de vous annoncer la sortie du film « L’Amour et la révolution » dans sa version finale actualisée. Parmi les nouveautés : la naissance d’une ZAD en Crète contre le projet d’un nouvel aéroport, l’échec du grand procès de Rouvikonas ou encore une réponse collective à l’affirmation incroyable selon laquelle la crise grecque serait finie ! Le film est désormais en accès libre sur Youtube.
    https://www.youtube.com/watch?v=wNSfoTYY3hA


  • relai appel solidarité avec la grèce

    #GRECE : APPEL #URGENT À #SOLIDARITE : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=1931174663859818&set=a.1386628864981070.1073741828.10000901
    L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes souriantes, plein air
    Yannis Youlountas
    12 mai, 09:21
    A quelques jours du départ, le taux de remplissage des 17 fourgons atteint péniblement 60% et, pire encore, les dons ne sont qu’à 30% de l’objectif nécessaire. Alerte rouge.

    GRÈCE : APPEL URGENT À SOLIDARITÉ

    Le tri et chargement de la collecte dans le sud-est de la France a été effectué ce mercredi près de Marseille (photo). Celui du sud-ouest vient de commencer ce week-end près d’Albi.

    Le bilan est le même : alors que les billets de ferry ne sont plus échangeables, les 17 fourgons peinent à se remplir ! Le taux de remplissage vient seulement de dépasser la moitié de la capacité totale et approche lentement des deux tiers. Nous attendons les toutes dernières collectes pour en savoir plus.

    Côté dons, c’est l’alerte rouge : ils sont beaucoup plus bas que précédemment (30% de l’objectif) alors que les besoins sont encore plus importants, tant la situation est difficile : cuisines sociales gratuites, dispensaires médicaux autogérés, squat de réfugiés, collectifs solidaires et de luttes, etc.

    La raison est simple. Elle est logique et légitime. Cette année, en France, vous avez été très sollicités par d’autres actions de solidarité, nombreuses et importantes, telles que :
    – caisses de grève (cheminots, postiers, etc.) ;
    – soutien aux victimes des violences policières ;
    – collectes pour la ZAD ;
    – collectes pour les migrants (à la frontière italienne et ailleurs).

    On comprend très bien et on vous en félicite. Mais la Grèce reste la ligne de front principale contre le durcissement du capitalisme en Europe, ainsi que le grand piège à ciel ouvert des migrants. Beaucoup de nos lieux autogérés sont exsangues. Les collectifs de luttes sont écrasés de procès (parfois des dizaines, comme pour Rouvikonas). Les stocks de vivres sont au plus bas, six mois après le convoi de novembre 2017.

    Les 45 camarades prêts à partir (de France et de Belgique) partent bénévolement et se déplacent à leurs frais. Ils prennent également le risque d’être harcelés par les autorités policières et inquiétés par les groupes fascistes (qui la dernière fois n’avaient pas manqué de nous menacer et de titrer à notre sujet dans leurs journaux en Grèce).

    Nous comptons donc sur vous pour un petit coup de pouce, aussi modeste soit-il. La somme des petits (ou grands) gestes nous permettra peut-être d’atteindre l’aide nécessaire ou, au moins, de s’en rapprocher.

    SI VOUS NE DEVEZ DONNER QU’UNE SEULE FOIS EN 2018 POUR NOS LIEUX ET ACTIONS EN GRÈCE, C’EST MAINTENANT QU’IL EST ESSENTIEL DE LE FAIRE.

    Vu l’urgence et la proximité du départ, choisissez le soutien par virement ou par Paypal plutôt que par chèque (temps d’envoi postal + temps de traitement + temps d’encaissement).

    Iban pour virement et bouton Paypal sur cette page :
    http://lamouretlarevolution.net/spip.php?rubrique15

    Merci de ne pas oublier la Grèce, première ligne de front contre le durcissement du capitalisme en Europe et grand piège à ciel ouvert des migrants.

    Yannis Youlountas et les 44 autres camarades prêts à partir
    Collectif artistique et solidaire ANEPOS

    PS : principaux destinataires déjà aidés :
    http://lamouretlarevolution.net/spip.php?rubrique14

    [Mise à jour à 13h00] Si vous choisissez Paypal, sachez que ce site demande désormais d’ajouter aussi les chiffres après la virgule : ne vous trompez pas (une camarade qui voulait donner 200 euros tout à l’heure a donné 2,00 euros avant de s’en rendre compte par hasard).


  • [Villard Bonnot] Projection de « L’amour et la révolution », film de Yannis Youlountas
    https://grenoble.indymedia.org/2018-04-18-L-amour-et-la-revolution-film-de-Y

    En présence du réalisateur qui présentera son nouveau film. La projection sera suivie d’un débat. Plus d’info sur https://www.grece-austerite.ovh ou sur http://lamouretlarevolution.net/spi... Synopsis Dix ans après les premières émeutes, les médias ne parlent plus de la crise grecque. Tout laisse croire que la cure d’austérité a réussi et que le calme est revenu. Ce film prouve le contraire. À Thessalonique, des jeunes empêchent les ventes aux enchères de maisons saisies. En Crète, des paysans (...)

    #Agenda

    https://www.grece-austerite.ovh
    http://lamouretlarevolution.net/spip.php?article12


  • MOBILISATION DE SOUTIEN : Procès #defend EUROPE : rendez-vous et verdict ce mardi !
    https://nantes.indymedia.org/articles/40606

    AUX SOLIDAIRES PAR-DELÀ LES FRONTIÈRES YANNIS YOULOUNTAS ET JEAN-JACQUES RUE POURSUIVIS PAR LES IDENTITAIRES DE DEFEND EUROPE LUNDI 26 ET MARDI 27 MARS 2018 #antibes ET #nice

    #Racisme #Répression #/ #-ismes #en #tout #genres #_anarch-fémin #antifascisme #immigration #sans-papieres #frontieres #mediteranea #Racisme,Répression,/,-ismes,en,tout,genres,_anarch-fémin…,antifascisme,immigration,sans-papieres,frontieres



  • L’AMOUR ET LA RÉVOLUTION
    Non, rien n’est fini en Grèce !

    Le nouveau film de Yannis Youlountas.

    Les premières projections en présence du réalisateur ont déjà commencées.
    http://www.lamouretlarevolution.net

    QUAND LE CINÉ NE FAIT PAS SON CINOCHE

    On ne se la joue pas dans le film de Yannis Youlountas, les rôles programmés y sont abandonnés depuis toujours. Loin des faux semblants des apparences égocentriques, en guerre contre les représentations spectaculaires, les frontières et les séparations sectaires se dissolvent dans des pratiques solidaires et égalitaires.

    Tout au long de ce large patchwork cosmopolite des incroyances s’inventent au cœur de la société grecque. Quand la parole s’émancipe de l’intoxication, elle prend le réel à bras le corps, s’incarnant dans l’expérimentation commune de son insurrection. C’est alors que de l’émotion émerge la vie, de l’amour librement partagé s’auto-organise la révolution.

    A ne pas manquer, mais surtout à s’approprier et à réinventer !

    Lukas Stella


  • Pressions, censure et désinformation : ça commence ! – Blog YY
    http://blogyy.net/2018/02/03/pressions-censure-et-desinformation-ca-commence

    Pressions, censure et désinformation : ça commence !

    par Yannis Youlountas · 03/02/2018

    Trois semaines avant la sortie de notre film, nous assistons à un premier déploiement de contrefeux, en particulier contre Rouvikonas, et d’obstacles à notre diffusion.

    PRESSIONS, CENSURE ET DÉSINFORMATION : ÇA COMMENCE !

    Jusqu’ici, les médias français à la botte n’avait quasiment jamais évoqué le groupe Rouvikonas qui, pourtant, défraie régulièrement la chronique en Grèce depuis plusieurs années par ses nombreux sabotages et occupations, frappant jusqu’au sommet du pouvoir. Seule une pincée de brèves creuses et insipides étaient parues furtivement au pays de Macron, dans la veine des infos sporadiques et inquiétantes qui insistent sur le chaos alentours pour inviter à rester prudemment chez soi en se contentant de son petit confort personnel aussi modeste soit-il.

    Parallèlement, les premières programmations de séances pour la sortie de notre prochain film « L’Amour et la Révolution » n’avaient essuyées, jusqu’ici, aucun refus ni la moindre difficulté, fortement soutenues par des dizaines de collectifs locaux et appuyées par les très bons résultats de nos films précédents, « Ne vivons plus comme des esclaves » et « Je lutte donc je suis ».

    Mais, depuis quelques jours, précisément depuis que nous avons dévoilé la bande-annonce longue(1) du prochain film qui présente longuement la stratégie et les actions de nos compagnons de lutte de Rouvikonas — groupe que nous soutenons depuis longtemps politiquement et financièrement(2) —, voilà que ce groupe se retrouve brutalement épinglé et sali par les fleurons de la désinformation au sein de l’hexagone.

    1 – ET VOILÀ QU’ON PARLE EN FRANCE DE ROUVIKONAS… POUR ASSÉNER DES MENSONGES !

    Dernier en date, le journal de caniveau Slate vient subitement, avant-hier, de publier un long dossier à charge contre Rouvikonas, qui n’est en réalité qu’un copié-collé de la presse de droite grecque, traduit dans l’unique but de venir salir l’image toute nouvelle de ce groupe en France que s’apprête à diffuser notre film à l’instar de la bande-annonce.

    Dès le titre : « Oubliez la troïka, voici les anarchistes de Rouvikonas », le torchon Slate ose comparer le fléau mortel qu’est la troïka en Grèce et les simples dégradations matérielles que commet le groupe Rouvikonas dans sa riposte.



  • Pour celles et ceux qui souhaitent nous soutenir contre DEFEND EUROPE – Blog YY
    http://blogyy.net/2017/10/18/pour-celles-et-ceux-qui-souhaitent-nous-soutenir-contre-defend-europe

    Vous le savez : les fascistes de Defend Europe ont décidé de se venger, deux mois après l’échec total de leur grand périple chevaleresque sous les auspices de Charles Martel qui a finalement tourné au feuilleton comique de l’été.

    POUR CELLES ET CEUX QUI SOUHAITENT NOUS SOUTENIR CONTRE DEFEND EUROPE

    En effet, les chefs identitaires ont décidé de faire deux exemples :
    1- en m’attaquant en Justice, en tant que membre du réseau antifasciste Defend Mediterranea qui s’est activé contre eux ;
    2- en attaquant également mon ami Jean-Jacques Rue qui a partagé et commenté avec sa verve habituelle l’une de mes publications.

    Notre procès aura lieu le 18 décembre à Nice. Trois des principaux responsables de Defend Europe nous poursuivent : Robert Timm, Clément Galant et Lorenzo Fiato, co-fondateurs de la première croisière en Méditerranée pour identitaires allemands, français et italiens, mais bof, sans escale nulle part, les toilettes bouchées, le réservoir de carburant plein de flotte et une vitesse moyenne inférieure à celle d’une trottinette

    Ces animateurs de colo façon croisade en canoé nous demandent des sommes astronomiques : plus de 30 000 euros de dommages et intérêts (auxquels il faut ajouter les amendes, le remboursement de leurs frais de Justice, et puis le règlement des nôtres, bien sûr).

    Leur but semble triple :
    1- s’offrir une revanche judiciaire dans une ville qui leur semble favorable, où Estrosi passe pour un gauchiste et Vauzelle pour un anarcho-autonome.
    2- se faire encore plus de fric, en plus des tee-shirts bleu chiotte et du fachothon de départ.
    3- cogner deux ennemis fauchés tout en fichant la trouille aux autres (je sens que plus personne va oser partager mes publis).

    Peut-être espèrent-ils ainsi me prendre le fourgon et la caméra, car ils savent que j’aide aussi des migrants sur d’autres terrains (convois solidaires, films…).

    Du coup, pour nous aider à nous défendre, un comité de soutien vient d’être créé, ce soir, avec pour première décision de lancer un pot commun :
    https://www.lepotcommun.fr/pot/hvfshv5n

    Merci à Annick et Eric Sirvin, mes vieux compagnons de lutte qui vont s’en occuper, avec Sandrine, Maud et quelques autres.

    Heps, les fachillons ! Nous aussi on a du monde qui nous soutient et c’est pas demain la veille qu’on va se laisser intimider par vos heaumes et vos étendards. Car sous vos armures en carton, il n’y a que des trouillards compulsifs qui ont simplement peur de la différence et qui en ont fait leur fond de commerce.

    Rendez-vous le 18 décembre !

    Yannis Youlountas

    #GUD #fascisme #Defend_Europe #C-Star


  • Cher Le Média, les médias libres te souhaitent la bienvenue
    Reporterre - 13 octobre 2017 / Coordination permanente des médias libres
    https://reporterre.net/Cher-Le-Media-les-medias-libres-te-souhaitent-la-bienvenue

    L’appel à créer un « nouveau média collaboratif, pluraliste, culturel et francophone, humaniste et antiraciste, féministe et pro LGBTI, écologiste et progressif » prépare le lancement de « Le Média », proche de la France insoumise. Les auteurs de cette tribune rappellent que des médias correspondant à ces critères existent déjà partout en France.

    Soutenez les médias citoyens !
    L’information ne devrait pas être une marchandise, mais elle est de plus en plus sous la coupe des pouvoirs financiers et industriels. Pour faire vivre une presse libre, journalistes et citoyen•ne•s doivent inventer d’autres modèles économiques, émancipés de la publicité et des actionnaires.

    Nous nous réjouissons donc d’apprendre que des personnalités des médias, de la culture, du spectacle et de la politique ont la volonté de créer un « nouveau média collaboratif, pluraliste, culturel et francophone, humaniste et antiraciste, féministe et pro LGBTI, écologiste et progressif », comme ils et elles l’expliquent dans une pétition relayée le 25 septembre par une tribune publiée par le très « citoyen » journal le Monde.

    Mais depuis le 6 octobre, cet appel à la réflexion s’est déjà concrétisé avec le Média, dont le lancement prochain est clairement associé au parti la France insoumise.

    Nous nous étonnons toutefois que les signataires de cet appel, et en premier lieu les journalistes, semblent ignorer que des médias « fondamentalement alternatifs », y compris nationaux, en ligne et en accès libre, existent depuis longtemps déjà, regroupés pour certains dans une Coordination permanente des médias libres (CPML) et dans un réseau « Médias citoyens ».

    En effet, nous sommes des dizaines de médias, partout en France, à faire vivre la presse libre au quotidien. Audiovisuels, numériques ou papier. Coopératifs ou associatifs. Locaux, régionaux ou nationaux. Écolos, solidaires, féministes, décroissants ou « progressistes », selon des dosages qui varient en fonction des projets éditoriaux.

    L’horizontalité et la coopération au centre des démarches éditoriales
    Certains sont diffusés en kiosque, d’autres s’appuient sur leur réseau de lecteurs pour la distribution, d’autres encore sont en ligne, le plus souvent en accès gratuit, et vivent des dons de leurs lecteurs et lectrices. Les rares subventions qui nous sont accordées — des miettes par rapport à ce que touchent les « grands » médias — nous aident à boucler des budgets ric-rac. Notre liberté n’est bornée que par le manque de moyens humains et matériels. L’un de nos principaux défis consiste à élargir notre audience, sans campagnes de publicité et quand les revues de presse des médias parisiens nous ignorent royalement.

    Pour faire connaître notre travail au grand public, nous épauler mutuellement, réfléchir ensemble à l’avenir de la presse libre, nous nous réunissons régulièrement. Il y a quelques années, le journal régional le Ravi, basé à Marseille, a organisé les premières rencontres de la « Presse pas pareille », auxquelles ont participé des journaux papier de tout l’Hexagone. Une Coordination permanente des médias libres (CPML) a ensuite été créée, rassemblant des titres de presse écrite, numérique et audiovisuelle.

    Voici un extrait du texte collectif qui présente la CPML :

    Nous désirons lancer une pensée différente de celle des mass médias… Chacun peut nous rejoindre, à la condition qu’il entre dans notre charte éditoriale. Nous ne voulons pas de médias aux idées nauséabondes. Nous savons trop que la fachosphère tente de s’emparer de projets alternatifs. Nous luttons pour la démocratie, et nous aidons tous ceux qui se sentent opprimés, oppressés par l’information des grands médias. Une autre information existe, celle de l’alternative, de l’écologie, de l’éducation populaire, des luttes sociales. »

    En lisant l’appel « Soutenez la création d’un nouveau média citoyen », publié sur change.org et sur le site du Monde, nous voyons donc notre travail, et notre existence même, tout simplement niés. « Quand l’information et la culture sont trop souvent traitées comme des marchandises, quel rôle les citoyen•ne•s peuvent-ils encore jouer pour faire vivre le pluralisme et le débat ? Cette question appelle une réponse qui ne saurait attendre », dit le texte. Étrange démarche que de prétendre apporter une réponse alternative et citoyenne en faisant comme si les réponses alternatives et citoyennes expérimentées depuis des années n’existaient pas. Et comme si la réponse à cette marchandisation forcenée devait être nécessairement pyramidale — créer un nouvel organe central qui comblerait à lui seul ce « manque », au moment où des dizaines de projets alternatifs mettent l’horizontalité et la coopération au centre de leurs démarches éditoriales.

    Il nous parait donc utile et nécessaire, pour la réussite de ce nouveau projet, d’apporter à ses promoteurs•trices quelques éléments d’information. Puisqu’il est si difficile, lorsque l’on vit et/ou travaille à Paris intra-muros, d’appréhender la réalité du vaste monde qui court au-delà du périphérique, voici un petit inventaire (non exhaustif !) de médias alternatifs nationaux.
    LES MEMBRES DE LA COORDINATION PERMANENTE DES MÉDIAS LIBRES

    Acrimed, observatoire des médias, éditeur de Médiacritique(s) ; Airelles Vidéo, réalisation de documentaires ; Aldudarrak Bideo, réalisation de documentaires ; Aquilenet, association de promotion d’un web libre ; Fédération de l’Audiovisuel Participatif ; Bateau Basta, média en ligne national ; Campagnes solidaires, média papier national ; Cram Cram édition, magazine jeunesse ; Demosphère, agenda citoyen ; Fakir, mensuel papier national ; Fokus21, réalisation de documentaires ; Global Magazine, média en ligne national ; L’âge de Faire, mensuel papier national ; La Canarde Sauvage, satirique papier local ; La Cathode, réalisation de documentaires ; La Feuille de Chou, mensuel papier local ; La Gueule Ouverte, média en ligne ; La Gazette à Gouzy, mensuel papier national ; La Lettre à Lulu, satirique papier nantais ; La Lorgnette.info, média en ligne ; La Maison écologique, magazine papier national ; La Télélibre, télévision nationale ; La Trousse Corrézienne, mensuel papier corrézien ; L’Insatiable, média en ligne national ; Le Bruitagène, radio locale ; Le Crieur de la Villeneuve, mensuel local papier ; Le Lot en Action, mensuel papier lotois ; Le Magazine des autres possibles, mensuel papier nantais ; Le Nouveau Jour J, journal papier lorain ; Le Ravi, mensuel papier de la région Paca ; Le Sans culotte 85, journal papier vendéen ; Le Trou des Combrailles, journal local ; Les pieds dans le PAF, association d’éducation aux médias ; Lutopik, mensuel papier national ; Mediacoop, réalisation de documentaires ; Médias Citoyens, réseau de médias citoyens ; Patatras Mag, magazine jeunesse ; Pierre Merejkowski, pixel libre ; Politis, mensuel papier national ; Primitivi, réalisation de documentaires ; Radical Cinema, média en ligne national ; Radio MNE, radio locale de Mulhouse ; Regard Actu, média en ligne national ; Rencontres médiatiques, association de soutien aux médias libres ; Reporterre, média national en ligne ; Ritimo, réseau d’information ; Rizhome, média en ligne charentais ; Riv’ Nord, réalisation de documentaire ; Rouge Midi, média en ligne national ; SideWays, réalisation de documentaire ; Silence, mensuel papier national ; Sisyphe Vidéo, réalisation de documentaire ; Sciences Critiques, média en ligne national ; Télé Sud-Est, télévision locale ; Transrural initiative, mensuel papier national ; TV Bruits, télévision locale ; Tvnet Citoyenne, télévision locale ; Yannis Youlountas, réalisation de documentaire ; Zelium, journal satirique national.

    #information #médias #CPML #médias_citoyens #pétition


  • Le pouvoir ne représente que lui-même – Blog YY
    http://blogyy.net/2017/10/04/le-pouvoir-ne-represente-que-lui-meme

    Le pouvoir ne représente que lui-même

    par Yannis Youlountas · Publication 04/10/2017 · Mis à jour 04/10/2017

    L’exemple de la chasse est flagrant :

    LE POUVOIR NE REPRÉSENTE QUE LUI-MÊME

    Au sommet de l’Etat comme parmi ses vassaux régionaux, les partenariats et financements se poursuivent pour appuyer des opérations de propagande pro-chasse.

    La nouvelle affiche soutenue par la Région Auvergne-Rhône-Alpes est complètement partiale, alors même que 79% des personnes interrogées demandent l’arrêt immédiat de la chasse le dimanche(1) et une large majorité l’abolition pure et simple de ce loisir mortifère.

    Comme la plupart des dirigeants politiques et notables en province, Macron soutient complètement les chasseurs(2)(3) et les laisse faire presque n’importe quoi(4)(5)(6).

    Poutant, la chasse blesse plus de 140 personnes par an et en tue de 15 à 40, notamment des enfants(7) et des promeneurs(8). Les drames se comptent chaque semaine durant la saison de la chasse.

    Parmi les principales victimes de la chasse que sont les animaux massacrés, 68% sont des proies faciles, méconnaissant l’environnement sauvage et très peu mobiles, car fournies par des élevages et tuées au moment même où elles découvrent la liberté(9).

    Du grand n’importe quoi qui attriste et révolte la plupart d’entre nous(10)(11).

    Mais le pouvoir ne veut rien entendre. Il refuse tout débat sérieux. Et parallèlement, il finance la propagande des chasseurs.

    Une fois de plus, le pouvoir ne représente que lui même.

    Sous toutes les formes qui soient, le pouvoir est un voleur de vies.

    Yannis Youlountas

    (1) Sondage IFOP, janvier 2016, vu sur http://www.dimanche-sans-chasse.fr
    (2) Hommage de Macron aux chasseurs :
    https://twitter.com/EmmanuelMacron/status/841679922942873600
    (3) Discours délirant de Macron aux chasseurs :
    https://www.facebook.com/federation.nationale.des.chasseurs/videos/1266000433491901
    (4) Des arguments lamentables : https://www.facebook.com/france3cotedazur/videos/vb.123389391059262/1568388046559382
    (5) Une caricature pas si loin que ça de la réalité :
    https://www.youtube.com/watch?v=QuGcoOJKXT8


    (6) Un docu sur le sujet :
    https://www.youtube.com/watch?v=DBcQjOCSupo

    (7) « La chasse est ouverte, un ado mort et un enfant grièvement blessé : « http://www.liberation.fr/france/2017/09/18/la-chasse-est-ouverte-un-ado-mort-un-enfant-grievement-blesse_1597176
    (8) « Il tire entre les buissons… »
    http://www.varmatin.com/faits-divers/il-tue-un-homme-de-70-ans-en-pensant-abattre-un-sanglier-171960
    (9) 68% des animaux massacrés sont des proies faciles tuées au moment même où elles découvrent la liberté : https://www.facebook.com/France3PoitouCharentes/videos/1641253842614910
    (10) Et c’est difficile de le cacher :
    https://www.youtube.com/watch?v=ZEcTbdEi2LQ

    (11) « Au fond de ma révolte contre les forts, je trouve du plus loin qu’il me souvienne l’horreur des tortures infligées aux bêtes » (Louise Michel) : https://www.youtube.com/watch?v=pZjGJ8hLEjQ


  • En une Grèce dévastée par l’#austérité, Macron salue les réformes de Syriza
    http://www.wsws.org/fr/articles/2017/sep2017/grma-s08.shtml

    Macron a applaudi le « courage » qu’auraient eu Syriza et la classe dirigeante à imposer l’austérité au peuple grec : « La résistance dont vous avez fait preuve, le courage de mener plusieurs réformes, la volonté de ne rien oublier des principes, et cette volonté que vous, votre Premier ministre et votre gouvernement, avaient toujours eue, de tenir la Grèce dans l’Europe, alors qu’autour de vous tant d’extrêmes poussaient votre peuple à la quitter, elle nous oblige, elle nous oblige à avoir plus d’ambition encore, pour cette Europe que nous continuons à chérir. »

    Cette collection de mensonges politiques, qui chantent les louanges d’une suite de gouvernements grecs qui ont pillé les travailleurs et dévasté l’économie, constituent un avertissement sur la #politique de Macron et de l’UE, ainsi que sur le rôle de Mélenchon et du NPA.

    La bourgeoisie grecque n’a pas « résisté », elle s’est aplatie devant le diktat de l’UE, qu’elle utilise depuis 2009 pour justifier ses attaques sociales contre les travailleurs. L’impact cumulatif des #réformes successives des retraites et du SMIC grec a été de réduire les retraites et les salaires d’environ 40 pour cent en moyenne depuis le krach de 2008. Les faillites et les licenciements en série parmi les PME et les plans sociaux à répétition dans la fonction publique dictés par l’UE ont gonflé le chômage, qui a atteint le quart des actifs et 60 pour cent des jeunes.

    Athènes et l’UE ont utilisé l’hécatombe économique qu’ils créaient – le PIB grec a chuté d’un quart, comme dans les pays les plus durement touchés par la dépression des années 1930 – pour démolir les acquis sociaux des travailleurs. La réduction de la retraite minimum à €382 par mois et l’élimination de la couverture médicale pour les chômeurs, pour n’en citer que deux, signifiaient la répudiation des droits universels à une retraite et à des soins publics.



  • Grèce 2015, France 2017 ? – Blog YY
    http://blogyy.net/2017/04/19/grece-2015-france-2017

    *

    Grèce 2015, France 2017 ?*

    par Yannis Youlountas · Publication 19/04/2017 · Mis à jour 19/04/2017

    Bon, je réponds à une question insistante qu’on m’a posé plusieurs fois ces jours-ci, en tant qu’observateur lointain de la campagne électorale française :

    « UNE SURPRISE ÉLECTORALE À LA GRECQUE EST-ELLE POSSIBLE EN FRANCE, DEUX ANS APRÈS LA VICTOIRE DE SYRIZA ? Y’ A-T-IL DES SIMILITUDES ? »

    Oui, j’en vois au moins trois :

    1- LE PROFIT DE LUTTES RÉCENTES

    Durant les mois de novembre et décembre 2014 en Grèce, les luttes sociales avaient repris force et vigueur, par solidarité avec plusieurs prisonniers politiques — principalement anarchistes, à commencer par Nikos Romanos. Après plusieurs manifestations fleuves, un vaste mouvement d’occupation commençait à voir le jour un peu partout en Grèce, à partir du 1er décembre. Le pouvoir était inquiet. C’est d’ailleurs pour ça que furent finalement convoquées des élections anticipées par le premier ministre de l’époque, Antonio Samaras. Ce dernier, trop sûr de lui, croyait pouvoir faire le coup de De Gaulle en mai 1968 : convoquer des élections pour le mois suivant en se prévalant de l’ordre face au chaos et à la chienlit. Mais la colère était profonde en janvier 2015 en Grèce, la lassitude à son comble et l’envie de faire dégager l’ensemble des anciens dirigeants (PASOK et droite) supplanta l’habituel refus de voter de certains. Selon beaucoup d’analyses postérieures, c’est principalement une partie des abstentionnistes qui a fait basculer le scrutin. Pas loin de 5%, ce qui est énorme. Et la cause de cette participation exceptionnelle était double : une forte casse des conquis sociaux durant les mois précédents, malgré de nombreuses mobilisations dans la rue, et l’arrogance permanente du pouvoir pour unique réponse.


  • Pierre Carles : « Ma démarche propagandiste, je l’assume »
    http://www.revue-ballast.fr/pierre-carles-demarche-propagandiste-lassume

    Paris, Belleville, Café aux Folies. Les troquets viennent à peine de lever leurs rideaux lorsque Pierre Carles débarque. Accoudés au zinc, il nous rejoint ; le réalisateur est en plein tournage et nous accorde cet entretien, envisagé de longue date, entre deux prises. Expressos, politesses d’usage, le ton est donné : « Pour l’interview, désolé, mais mes images parlent d’elles-mêmes. » Sourire taquin, il conclut : « Allez, fin. » Pierre Carles, ou l’ex-importun du PAF limogé dans les années 1990 pour ses critiques un peu trop acides des médias… D’Ardisson à « l’impertinente Canal », tous l’ont poussé au bord du ring de l’audiovisuel. Il a dès lors gagné les salles ombragées des cinémas, un Bourdieu dans les bagages. De Pas vu, pas pris (1998) à On revient de loin (2016), Carles s’échine à faire vivre ses documentaires à charge : des tirs de barrage contre les représentations dominantes. Mais comment ne pas s’essouffler après plus de deux décennies de création radicale, comment rester militant sans virer militaire, être alternatif en plus d’indépendant ? Rencontre sans gants avec celui qui soutient que « les films peuvent parfois changer le monde » et qu’il faudrait « interdire les sondages ».

    « Si la propagande revient à propager des idées minoritaires et des points de vue de dominés, il n’y a aucun scrupule à avoir à en faire. »

    « David Pujadas est un partisan ! C’est un militant de l’ordre établi ; un ordre injuste, il n’est pas inutile de le préciser. »

    « Comment les gens pourraient-ils voter pour un candidat prônant la décroissance économique s’ils ne savent pas que ce courant de pensée existe ? »

    • Il y a quelques semaines, des propos du réalisateur libertaire Yannis Youlountas ont fait polémique autour de votre nouveau film sur Jean Lassalle, Un berger à l’Élysée ? Vous semblez présenter le député comme porté par des idées révolutionnaires, de « gauche », comme le tenant d’une common decency populaire qui défie le système. Youlountas assure que Lassalle est « un réactionnaire », un imposteur…

      Jean Lassalle n’est pas un réactionnaire au sens « retour à des valeurs rétrogrades », plutôt un conservateur. Conservateur dans la mesure où cet ancien berger, ce fils de petit paysan pyrénéen, veut conserver en l’état un certain modèle de production, celui, pour simplifier, de certains paysans de moyenne montagne, des petites ou moyennes exploitations agricoles comme celle que dirige son frère Julien, éleveur de brebis et producteur de fromages AOP Ossau-Iraty. Lassalle milite aussi pour que les services publics, notamment la maternité d’Oloron-Sainte-Marie, ne ferment pas. Même chose pour une gendarmerie de montagne. Enfin, il a effectué une grève de la faim de 39 jours pour éviter qu’une usine de la vallée d’Aspe ne soit délocalisée. Est-ce rétrograde que de se battre pour le maintien de l’activité au pays, sur des terres parfois dévastés par l’exode rural ? Est-ce rétrograde que de penser que les PME à taille humaine, ne pratiquant pas forcément les cadences infernales, pourraient être des exemples à suivre ? Il n’est pas inutile de se poser la question, me semble t-il. Dans certaines circonstances historiques, on peut penser que ce conservatisme-là est moins nuisible voire plus révolutionnaire que la modernité vantée par Macron et Cie. Mais tout ce que je raconte là devrait figurer dans le film Un berger à l’Élysée ?, coréalisé par Philippe Lespinasse. Ou alors c’est que nous avons raté notre coup.

    • @marielle, Ce Youloutas accuse Jean Lassalle de la même façon que ces maitres une bande de “pseudo-antifa” dont “Ornella” « libertaire » pigeant à Témoignage Chrétien, Streetpress et autres médias mainstream. De quel droit s’arrogent ils ces gens celui d’insulter tout ces gens de la gauche, du peuple, en faisant des amalgames foireux, attaques ad hominem, et autres “complotismes” chers à une élite dominante ? Youlountas est un petit marquis du système bien plus que Jean Lassalle. Il y a pas pire que ces petits bourgeois que sont les libertaires (ça ne veux plus rien dire de nos jours) et autres antifa auto-proclammés qui ne disent rien sur le système en place et n’attaquent que des gens de la gauche ou indépendant. Oui comme tu dis en ces temps de crise grave on a besoin de tout le monde sans avoir a traiter les gens de fascistes antisémites et autres complotisme. Merci à vous Marielle ..

    • N’importe quoi @elihanah, aucun rapport entre Yanis et Ornella, ou autre connerie dans ce genre. Yanis Youlountas est un militant anarchiste de longue date, et qui a été à l’intérieur des luttes en Grèce pour de vrai, notamment. Il parle d’un point de vue anarchiste, et son argumentation peut se comprendre et il peut y avoir débat dessus (personnellement je suis d’accord avec des choses des deux côtés). Questions amalgames foireux et attaques ad hominem tu t’imposes pas mal aussi, à ce que je vois, dans ce message (mais j’en ai vu dans d’autres).

    • https://seenthis.net/messages/556433 via La Feuille

      https://seenthis.net/messages/466224 via Lukas Stella

      LE CAPITALISME NOUS RAVAGE, RAVAGEONS LE CAPITALISME !

      Ce qui se passe en Grèce, comme ailleurs, est un crime contre l’humanité, un crime contre la vie, un crime contre la nature.
      Morceau par morceau, étape par étape, tout est à vendre. Mais la stratégie du choc — troublante et culpabilisante — ne bat plus son plein : de plus en plus de gens comprennent de mieux en mieux que tout n’est qu’un prétexte à l’enrichissement des plus riches et à l’exploitation des plus pauvres.

      Le capitalisme n’est pas en crise. Le capitalisme triomphe, s’étend et se durcit dans son apogée néolibérale.
      La Grèce n’est pas non plus en crise. Ce n’est qu’un pillage parmi d’autres : pas le premier, pas le dernier, quelle qu’en soit la cause.
      De même, cette dette n’est pas notre dette, c’est l’arme principale de ceux qui nous frappent, nous torturent et nous menacent de mort tous les jours. La troïka et tous ceux qui collaborent avec elle sont des bourreaux, des manipulateurs et des tueurs en série. Ce sont, de surcroit, des pervers puisqu’ils s’appliquent parallèlement à culpabiliser leurs victimes.

      Ce qui se passe en Grèce, comme ailleurs, est un crime contre l’humanité, un crime contre la vie, un crime contre la nature.
      Un jour, c’est certain, l’un des tyrans subira la foudre de la foule ou la colère d’un orphelin. Ce ne sera pour moi que légitime défense. Jamais je ne me désolidariserai de ceux qui retournent l’arme contre leur bourreau. Jamais, je ne tomberai dans le piège de l’obéissance morale à l’injonction de laisser à l’État le seul droit de frapper.

      Non, l’État ne nous défend pas, mais sert les intérêts des puissants.
      Non, Tsipras n’est pas une victime, mais un collaborateur.
      Non, nous ne sommes coupables que d’une chose : nous être insuffisamment rebellés jusqu’ici.
      Le capitalisme nous ravage, ravageons le capitalisme !

      Yannis Youlountas

    • @rastapopoulos Excusez moi, mais il est cité en tant qu’ami par des groupes de pseudos-antifa (anonymes) qui attaquent plus des gens de gauche que de droite ou d’extrême droite. Chouard Etienne par exemple qui a bien « discuté » avec Soral (qui s’invite partout celui la) mais n’a jamais été au delà de ce qui a été véhiculé dans les médias dominants et le cercle restreint de « l’opposition contrôlé » a laquelle appartient Mr Youlountas : http://youlountas.net/spip.php?rubrique84&lang=fr Avec Clement Sénechal, Pierrick Le Feuvre, Pascal Fautrier, et bien d’autres communiste, anars ou antifa auto-proclamés. Voir les liens entre les sites d’Ornella Guyet et ceux de Mr Youlountas qui démontrent clairement qu’il y a une entente pour discréditer ad homimen (mots en ismes) les personnes indépendantes. Oui pardon mais Mr Y comme d’autres a dû médire, insutler, traité le professeur en lien avec les Streetpress (ou pige Ornella Guyet) et autres journaux appartenant à des milliardaires. Voici sur quoi se base le bon Y :
      d’autres infos et liens sur :
      http://www.lelotenaction.org/pages...
      http://pagedesuie.wordpress.com/201...
      http://rebellyon.info/Alerte-antifa...
      http://sous-la-cendre.info/1273/ale...
      http://paris.indymedia.org/spip.php...
      http://conspishorsdenosvies.noblogs...
      http://www.cinemas-utopia.org/U-blo...
      http://chezfab.hautetfort.com/archi...
      http://reflets.info/lettre-ouverte-...
      http://affreuxsalebeteetmechant.20m...
      http://youtu.be/0sYtULoe69A


      http://nantes.indymedia.org/article
      Or je connais quelque peu ces « anonymes » et les suit depuis plusieurs années et peux vous dire qu’ils sont plus prôche du pouvoir de l’Etat et émarge à l’UE et les fonds privées du réseau culturel UNITED https://justpaste.it/psl2...Je sens que ça va pas plaire mais parfois on perds pas son temps à faire des recherches. Merci et pardon si ça gène votre conception de l’anarchisme ou de l’antifa « nouveau genre » que représentent ces « anonyme ». Je n’en dirais pas plus .Bien à vous.


  • TSIPRAS ATTAQUE À NOUVEAU LES SQUATS À ATHÈNES !
     
    La tension monte à Athènes depuis l’aube, suite à une nouvelle agression du pouvoir contre le mouvement social et les réfugiés. Huit mois après l’attaque surprise et simultanée de trois squats à Thessalonique le 27 juillet 2016*, Tsipras vient de recommencer ce matin à l’aube, mais cette fois au centre de la capitale.
     
    C’est à nouveau un squat de réfugiés et de migrants qui a été la victime principale de sa répression policière : le squat « Scholeio » (École) de la rue Alkiviadou (Alcibiade), dans le quartier d’Acharnon, à 500 mètres d’Exarcheia .

    Les 126 réfugiés et migrants, pour la plupart des familles syriennes (une cinquantaine d’enfants), ont été malmenés, effrayés et parfois trainés sur le sol dans la rue selon des témoins, avant d’être envoyés au centre d’identification des étrangers de Petrou Ralli. Ils rejoindront par la suite les indignes camps de rétention de l’Attique, pour la plupart conçus à l’initiative des dirigeants de l’Union européenne. Début 2016, Bernard Cazeneuve (alors ministre de l’intérieur) s’était déplacé en personne, accompagné par plusieurs dizaines de techniciens français pour faire ce sale boulot en Attique et dans plusieurs îles dont Lesbos.

    Simultanément, une deuxième attaque a été planifiée, à l’aube également, contre le squat « Villa Zografou », au cœur d’un parc tranquille de l’autre côté du Lycabette, qui était pourtant occupé depuis 2012 et offrait de nombreuses activités gratuites ou à prix libres à tous les habitants du quartier : projections de films, débats, activités sportives et artistiques, jardins partagés… 7 camarades anarchistes et antiautoritaires ont été arrêtés et transférés à la Division générale de la police de l’Attique (GADA) et le parc est bouclé par une armada de CRS (MAT).

    Préparée en secret, l’ensemble de l’opération a été coordonnée par le sinistre Nikos Toskas, ministre de l’ordre public, homme de main de Tsipras et ancien général de l’armée à la retraite.
     
    Alors que la journée avance, une forte présence policière vient d’être déployée dans plusieurs secteurs du centre d’Athènes, principalement autour d’Acharnon, Exarcheia, Zografou et derrière le parlement.
     
    Parmi les premières ripostes du mouvement social, en ce moment même, des rassemblements ont commencé : place Gardenias à Zografou, place Exarcheia, mais aussi dans d’autres villes en solidarité avec les expulsés.
     
    Le rassemblement de la place Exarcheia vient maintenant de se déplacer devant le nouveau squat « Gare » situé 74 rue Kalidromiou à Exarcheia. Une grande manif « Pas touche aux occupations » est prévue ce soir à Athènes, à 18 heures locales, au départ de la place Gardenias. Demain, il y aura également une manif à motos et d’autres actions (dont probablement plusieurs mauvaises surprises pour le pouvoir).
     
    Une rumeur évoque un risque d’attaque dans les prochains jours au cœur même d’Exarcheia. Des assemblées ont prévu, dès ce soir, de débattre et de s’organiser pour parer à cette éventualité. Une attaque qui ne serait pas sans dommages collatéraux, quand on connait l’énorme capacité de résistance d’Exarcheia, qui plus est à quelques jours de l’arrivée du convoi solidaire** (avec son soutien politique, financier et matériel, et la présence dans le quartier des 57 camarades venus de France, Suisse, Espagne et Belgique).
     
    A suivre…

    Yannis Youlountas, 13/03/2017


    L’attaque des trois squats à Thessalonique le 27 juillet 2016 et les suites :
    http://blogyy.net/2016/07/27/tsipras-attaque-les-squats-videos
    http://blogyy.net/2016/07/27/riposte-le-siege-de-syriza-thessalonique-occupe
    http://blogyy.net/2016/07/28/syriza-jusquau-bout-de-labject
    http://blogyy.net/2016/07/29/tsipras-la-honte
    http://blogyy.net/2016/07/30/festival-je-lutte-donc-je-suis-a-thessalonique
    http://blogyy.net/2016/08/04/s-o-s-thessalonique
    http://blogyy.net/2016/08/07/greve-de-la-faim-des-refugies-en-grece
    http://blogyy.net/2016/08/07/lettre-ouverte-a-alexis-tsipras-et-a-son-gouvernement
     
    *
    Le convoi solidaire de 23 fourgons qui est attendu à Exarcheia le 28 mars :
    http://blogyy.net/2017/03/12/un-convoi-qui-fait-boule-de-neige

    http://blogyy.net/2017/03/13/tsipras-attaque-a-nouveau-les-squats-cette-fois-a-athenes


  • Comment le confusionnisme sert l’extrême-droite ? Y. Youlountas
    http://lahorde.samizdat.net/2017/01/07/comment-le-confusionnisme-sert-lextreme-droite-y-youlountas

    Suite aux attaques menées sur les réseaux sociaux par UPR, Gentils Virus et consorts, Yannis Youlountas publie un schéma résumant la méthode confusionniste en 6 étapes : Dans certains cas, le processus n’est pas au service d’Asselineau, mais de Le Pen ou de Dupont Aignan. Pistes de lecture : http://blogyy.net/2016/12/29/cest-quoi-la-complosphere http://blogyy.net/2016/09/16/pourquoi-le-complotisme-est-un-fleau http://lahorde.samizdat.net/2015/05/22/devenir-fasciste-avec-la-confusion-cest-possible http://blogyy.net/2015/04/27/pour-sinformer-sur-les-manoeuvres-de-chouard-soral-et-dieudonne


  • Jean Lassalle ou le mythe de la bonne vieille droite du terroir – Blog YY
    http://blogyy.net/2016/12/26/jean-lassalle-ou-le-mythe-de-la-bonne-vieille-droite-du-terroir

    Jean Lassalle ou le mythe de la bonne vieille droite du terroir

    par Yannis Youlountas · Publication 26/12/2016 · Mis à jour 27/12/2016

    Je ne comprends pas l’engouement subit de certains d’entre vous pour Jean Lassalle : mes potes de Groland appellent à le parrainer, des médias dit de gauche lui déroulent le tapis rouge, Pierre Carles prépare un film-portrait qui sortira en pleine campagne électorale, et l’un d’entre vous vient de me dire qu’il va rejoindre la campagne de ce saint-homme. Bon, je ne voulais pas m’en mêler, mais là je crois que ça va pas être possible.

    JEAN LASSALLE OU LE MYTHE DE LA BONNE VIEILLE DROITE DU TERROIR

    Franchement, je suis estomaqué. Savez-vous vraiment qui est Jean Lassalle, derrière le vernis de ses coups médiatiques ?

    Pro-tunnel du Somport (axe européen E7), Jean Lassalle était le bras droit du sinistre député RPR et surtout banquier Michel Inchauspé, l’un des principaux promoteurs du projet juteux de bétonnage et de goudronnage de la magnifique vallée d’Aspe et chef de file des affairistes du coin. Lassalle a longtemps été le suppléant de son mentor (1988-2002) en charge des sales besognes, avant de le remplacer à partir de 2002. Aux dires de tous, Lassalle a été l’un des pires ennemis des zadistes durant toute la période de cette lutte (qui a connu son apogée avec le grand rassemblement du 22 mai 1994, avec 8000 opposants, jusqu’à la grève de la faim des zadistes, surnommés « les indiens », dont Pétof en 2000). Lassalle n’était pas le « gentil » ou le « romantique » que certains racontent : il insultait, menaçait et lançait des anathèmes contre les zadistes de la vallée d’Aspe (dont l’abri a été incendié, durant une nuit en 1992 et dévasté à nouveau en 1993). C’était la dernière vallée vraiment sauvage des Pyrénées. Maintenant, passe à longueur de temps un armée bruyante et polluante de poids lourds (au lieu du projet de ferroutage que proposaient les opposants, puisque la ligne Pau-Saragosse existait déjà et nécessitait juste une remise en état). Bref, Lassalle a été propulsé en politique par un banquier affairiste du RPR, ses premiers faits de gloire ont été de combattre l’une des premières ZAD historiques en France, et son positionnement politique était déjà la droite et le tout productivisme.

    Bon, j’accélère.

    Pro-poulaga, Lassale a fait tout un pataquès, pour que ses gendarmes chéris ne s’éloignent pas de chez lui, en 2003.

    Militariste à fond la cocarde, il est allé jusqu’à faire des pompes devant des journalistes en octobre 2016 pour manifester son soutien aux bidasses français de retour de leurs missions chez les pauvres bazanés.

    Réactionnaire, il a voté contre le mariage pour tous, en avril 2013.

    Profondément de droite, en dépit de son étiquette centriste, il l’a encore montré en revotant Sarkozy (au terme de son mandat), au second tour de la présidentielle 2012.

    Capitaliste, évidemment, il critique la spéculation financière en mimant les slogans porteurs comme beaucoup d’autres, mais il fait l’éloge simultanément des grands capitaines d’industries, à commencer par Citroën, Renault et Peugeot (ah, la bagnole !)

    Pro-chasse, même s’il n’est pas chasseur lui-même, il s’inquiète de la situation des chasseurs et appelle notamment à les soutenir, en 2011, parce qu’ils seraient en voie de disparition.

    Anti-ours, par clientélisme, alors qu’il était président de l’organisme de tutelle, il a chapeauté le virage laxiste face aux chasseurs, abandonnant l’ourse Cannelle à des battues (tuée en novembre 2004), non content d’avoir déjà commencé à dévaster la vie sauvage de la vallée avec le tunnel, et, par la suite, il a empêché la reproduction des deux derniers ours (des mâles) en bloquant l’introduction de femelles.

    Se rapprochant, depuis trois ans, de la mouvance conspirationniste, Lassalle est un intervenant régulier du plateau de la chaîne d’extrême-droite MetaTV aux côtés de son animateur soralien Tepa, ainsi que du Cercle des Volontaires (photo) aux côtés du confusionniste Raphael Berland et de son gourou Etienne Chouard qu’on ne présente plus (Lassalle fréquente aussi d’autres courants de l’extrême-droite comme Radio Courtoisie).

    Non, franchement, votre blague, si c’en est une, est de mauvais goût. Il faudrait vite nous rassurer, dans les jours qui viennent : « mais non, on déconnait ! » Malheureusement, il semble que ce ne soit pas le cas.

    Oui, bien sûr, on le sait, on nous l’a rabâché cent fois : il a fait une grève de la faim pour « défendre l’emploi industriel » dans son bastion électoral. Un coup médiatique qui l’a fait connaître et dont beaucoup parlent encore. Oui, et alors ? Des grèves de la faim, même des jihadistes en taule en ont fait plusieurs fois. L’essentiel n’est pas là. De plus, quand cinq des opposants au tunnel ont fait une longue grève de la faim, six ans plus tôt, Lassalle n’a pas manifesté la moindre empathie ni fait le moindre geste.

    Vous qui tombez dans le panneau, vous êtes dans le mythe de la bonne vieille droite du terroir.

    Ce mythe est un leurre.

    Comme beaucoup d’autres, Jean Lassalle est un productiviste pur et dur, casseur de ZAD et de nature sauvage, formé par un banquier affairiste et député RPR, capitaliste jusqu’à l’os, démago jusqu’à la moelle, centriste donc de droite, amoureux de la police, lèche-botte des bidasses, lèche-cul des chasseurs, ramasse-crotte de la complosphère, bateleur et arriviste, baratineur avec l’accent.

    Oui, c’est vrai, il a l’accent. Et alors ? On stigmatise l’origine maintenant ? D’autant plus que c’est pas vraiment une référence : Pasqua, Baylet, Aliot, Gaudin…

    Reste le côté fils de berger, façon José Bové en somme, sauf que… c’est du côté FNSEA ! Ben oui, la FNSEA. Savez vous seulement qui est son grand ami et suppléant au parlement ? L’un des pires producteurs de malbouffe dans l’hexagone : Barthélémy Aguerre, le fameux patron de Spanghero, celui qui vous faisait bouffer des lasagnes Findus au cheval roumain :
    https://www.youtube.com/watch?v=8qL9CxrAMN4

    Longtemps après Giscard et son accordéon, Poujade et son topinambour, Pasqua et ses blagues corses, Chirac et ses vaches corréziennes… voilà que ça recommence !

    Vous qui vous bouillonnez d’excitation devant son livre de campagne : « Un berger à l’Elysée », posez-vous juste une question, une toute petite question : si Jean Lassalle se pose en berger à l’Élysée, à votre avis, dans tout ça, vous êtes qui ?

    Y.Y.

    https://www.youtube.com/watch?v=ZZpNfsOQI-g

    • C’est vrai que les politiciens font de plus en plus dans le « mélange des genres » - témoignage d’un certain manque de culture historique de leur part, peut être, mais surtout d’un cynisme indubitable profitant du manque de culture politique et historique de nombre de ceux qui se battent pour un changement de société profond. Et pourtant, connaître les arnaques auxquelles se sont livrés certains politiques considérés comme de gauche, dans le passé, permettrait de tomber à nouveau dans certaines ornières et d’éviter les mauvaises surprises prévisibles (je pense aux manigances d’un Tsipras par exemple). Je me méfie de plus en plus de ceux qui prétendent « renouveler » la politique en utilisant toujours les mêmes ficelles et en pratiquant un fourre-tout idéologique trompeur. Cela ne veut pas dire non plus que je suis passéiste et que je considère qu’il n’y a pas des idées nouvelles à piocher. Loin de là ! Période difficile... bons vœux à tous quand même...

    • Pfffuiit ..après Chouard, Bricmont et tant d’autres le ’collabo’ de classe pseudo-gôchistse, Yannis Youlountas taxe à nouveau un indépendant qui avait la côte comme « conspirateur » dans la lignée des médias mainstream Etes il jaloux ce type ou quoi ?

    • Mots clés : chasse aux sorcières, maccarthysme, ennemi intérieur, nouvelle lutte des classes, état policier, disqualification avec des mots conspirationniste, complotisme comme pires délits des ennemis de l’état aux Usa et Europe chasse aux médias indépendants, alternatifs, l’Axe du Bien (Occident européen anglo-saxon) contre Axe du Mal (autres pays non aligné, insoumis, non endetté par le FMI) https://consortiumnews.com/2017/01/01/the-war-against-alternative-information/Loi votée contre la désinformation aka contre l’information alternative ou dissidente et vote contre les droits issus de l’habéa corpus et autres lois aux Usa pleins pouvoir à l’état policier : https://en.wikipedia.org/wiki/Countering_Foreign_Propaganda_and_Disinformation_Act et https://www.congress.gov/bill/114th-congress/senate-bill/2943/text en Europe une loi pour lutter contre la désinformation pro-russe alléguée, contrôlée par l’OTAN son annexe pour toute l’Europe.
      Dictature merci pour ce moment ............


  • « Tu peux pas… » – Blog YY
    http://blogyy.net/2016/12/23/tu-peux-pas

    « Tu peux pas… »

    par Yannis Youlountas · Publication 23/12/2016 · Mis à jour 23/12/2016

    — Tu peux pas parler d’écologie, t’as pas de chiottes sèches !
    — Tu peux pas parler du nucléaire, t’as un radiateur électrique !
    — Tu peux pas parler des guerres du pétrole, t’as une bagnole !
    — Tu peux pas parler de la fabrique de l’opinion, t’as une télé !
    — Tu peux pas parler du consumérisme, tu vas parfois au supermaché !
    — Tu peux pas parler de faire la révolution, il t’arrive parfois de voter !
    — Tu peux pas te plaindre du gouvernement, tu t’es abstenu !
    — Tu peux pas parler de résistance, t’es non-violent !
    — Tu peux pas parler de paix dans le monde, tu participes à des émeutes !
    — Tu peux pas te dire anti-autoritaire, je t’ai vu donner un ordre à ton môme de 5 ans qui courait sur la route pour la dixième fois !
    — Tu peux pas parler d’éducation, t’as pas d’enfant !
    — Tu peux pas parler d’exploitation, t’es au chômage !
    — Tu peux pas parler de précarité, t’es salarié !
    — Tu peux pas te dire végétarien, tu donnes des croquettes au poulet à ton chat !
    — Tu peux pas te dire vegan, t’as goûté un morceau de brioche l’été dernier !
    — Tu peux pas parler du féminisme, t’es un mec !
    — Tu peux pas soigner un cancer de la prostate, t’es une nana !
    — Tu peux pas parler de la politique européenne en Grèce, t’es pas Grec !
    — Tu peux pas parler d’antisémitisme, t’es pas Juif !
    — Tu peux pas parler de Gaza, t’es pas Palestinien !
    — Vous pouvez pas fermer vos gueules ?


  • Fin provisoire de l’occupation de l’école polytechnique, mais d’autres actions se préparent – Blog YY
    par Yannis Youlountas · Publication 18/11/2016
    http://blogyy.net/2016/11/18/fin-provisoire-de-loccupation-de-lecole-polytechnique-mais-dautres-actions-s

    C’est terminé au centre d’Athènes. Nous n’avons pas pu résister plus longtemps face à l’ampleur et à la violence des nombreux assauts policiers.

    FIN PROVISOIRE DE L’OCCUPATION DE L’ÉCOLE POLYTECHNIQUE, MAIS D’AUTRES ACTIONS SE PRÉPARENT

    Parmi les arrestations qui nous inquiètent le plus, principalement durant la nuit, il semble qu’il y ait trois mineurs (dont une jeune fille de 17 ans), deux migrants albanais et roumains, et trois réfugiés syriens.

    Dès notre départ (en plusieurs étapes), une dizaine de journalistes charognards se sont empressés d’entrer dans l’enceinte aux côtés d’une armada de flics et ont fouillé toutes les pièces pour publier immédiatement des photos de tout ce qu’ils avaient trouvé de cassé ou de brûlé.(...)

    #Athènes #Grèce


  • 43 ans après, on occupe l’école polytechnique !!! – Blog YY
    par Yannis Youlountas · Publication 17/11/2016
    http://blogyy.net/2016/11/17/43-ans-apres-on-occupe-lecole-polytechnique

    Ce soir, la lutte continue à Athènes :

    43 ANS APRÈS, ON OCCUPE L’ÉCOLE POLYTECHNIQUE !!!

    Comme je vous l’annonçais à demi-mot au terme de l’assemblée de mardi soir qui avait un peu hésité (1), nous sommes de retour, plus nombreux encore, dans le lieu mythique de l’insurrection du 17 novembre 1973 contre la dictature des Colonels (2).

    L’assemblée d’occupation vient d’appeler solennellement les manifestants qui marchent dans la capitale à rejoindre l’occupation et les rues alentours, à l’ouest d’Exarcheia.

    La tension est palpable. L’émotion est grande. Le plaisir est immense.

    Qu’importent les nombreux déploiements policiers qui quadrillent actuellement le centre d’Athènes, les véhicules dédiés aux arrestations et les armes automatiques sorties en bandoulière pour intimider la population, nous ne cèderons pas.

    ““““““““““““““““““““““““““““““““““““
    Nuit rouge et noire à Athènes

    par Yannis Youlountas · Publication 16/11/2016 · Mis à jour 17/11/2016
    http://blogyy.net/2016/11/16/nuit-rouge-et-noire-a-athenes-3

    Mardi 15 novembre. Obama est arrivé à Athènes, invité par Tsipras, au moment même où nous fêtons le 43ème anniversaire de l’insurrection contre la dictature des Colonels mise en place par… la CIA ! Une véritable provocation pour nous tou-te-s.

    A 18h30, non loin du rassemblement anarchiste et anti-autoritaire à l’ouest du quartier rebelle d’Exarcheia, la rue Stournari est complètement vide : aucun habitant n’a commis la bêtise d’y laisser sa voiture, en vue de la soirée brûlante qui s’annonce (voir le schéma des forces en présence dans Athènes sur cette page). Des flics se postent partout autour, dans le bruit des hélicos. La ville semble subir une occupation.


  • http://blogyy.net/2016/10/21/2-millions-de-repas-pour-la-cuisine-sociale-lautre-humain

    2 millions de repas pour la cuisine sociale l’Autre humain

    par Yannis Youlountas · 21/10/2016
    14690968_1663588557285098_6913009908419978051_n

    A Mytilène, île de Lesbos, avec les jeunes rescapés la mer Égée.

    En Grèce, parmi les initiatives solidaires, gratuites et autogérées, totalement indépendantes de l’Eglise et de l’État, des ONG et des partis politiques :

    LA CUISINE SOCIALE « L’AUTRE HUMAIN » VIENT D’ATTEINDRE LES DEUX MILLIONS DE REPAS, PRÉPARÉS ENSEMBLE ET PARTAGÉS DANS LA RUE, EN CINQ ANS !

    Ce collectif, lancé fin 2011 par notre ami Konstantinos Polychronopoulos, vient de diffuser, hier, un petit bilan :
    – 20 000 litres d’huile d’olive
    – 500 tonnes de nourriture
    – 20 tonnes de coulis de tomates
    – 10 tonnes de pâtes
    – 5 000 bouteilles de propane (brûleurs à gaz sous les énormes marmites, puisque dans la rue)
    – 2 000 000 de repas

    Une initiative qui refuse la « distribution verticale de nourriture dans la pitié et la miséricorde » pour lui préférer « l’acte horizontal de cuisiner ensemble pour faire du repas un moment de fraternité et d’égalité ».

    Une initiative athénienne qui a essaimé au Pirée, à Thessalonique et surtout en mer Égée pour aider les réfugiés et migrants.