#pondibuderie

  • Les 400 culs - La « petite maison » dans la #pondibuderie - Libération.fr
    http://sexes.blogs.liberation.fr/2016/04/17/la-petite-maison-dans-la-pondibuderie

    Au XVIIIe siècle, les auteurs libertins décrivent des lieux de débauche, sous la forme de #pavillons situés en #banlieue, à l’abri de tous les regards, voués aux parties fines et aux adultères. On les appelle « petites maisons » et… ce seraient les ancêtres des résidences secondaires.

    Entourée d’un parfum de #scandale, la « petite maison » apparaît dans la #littérature #libertine comme le lieu de toutes les perditions. « Le mythe est bien connu : le XVIIIe siècle aurait vu naître des lieux édifiés pour le plaisir d’une classe sociale fortunée et bien souvent oisive […]. Cette légende de la « petite maison », qui mêle aventures romanesques et anecdotes véritables, repose toutefois sur une réalité tangible : ces édifices apparus au début du XVIIIe siècle se dénombrèrent bientôt par dizaines aux alentours de la capitale ». Dans son ouvrage #Petites_Maisons, illustré de documents rares ou inédits, l’historienne Claire Ollagnier enquête : ont-elles réellement existé pour satisfaire les passions ou les vices d’une #élite aux #moeurs dissolues ?