• Exclusif : les Prud’hommes du Gers étaient compétents mais ils ne le savaient pas
    http://www.cntaittoulouse.lautre.net/spip.php?article649

    Ça alors, pour une surprise, c’est une surprise ! Du moins pour le conseil de #prud’hommes du #Gers. Car pour nous, c’était comme enfoncer une porte ouverte.

    Dans le conflit qui oppose la florissante entreprise de #pop-corn #Nataïs (un des principaux employeurs du département, leader européen du domaine) à de bien moins florissants salariés, plusieurs d’entre-eux, après avoir été licenciés à la suite d’une grève historique (la seule depuis la fondation !), ont bien été obligés d’aller devant les prud’hommes pour contester le traitement qu’ils avaient subi. Rien de plus classique en droit du travail… mais pas à #Auch.

    Arguant du fait que les salariés demandaient le respect de leur convention collective (celle dite de la biscuiterie), les prud’hommes d’Auch s’étaient déclarés incompétents (ce sont leurs propres termes) ! Du jamais vu probablement en France sur un conflit de cette nature  ! D’autant qu’il n’y a aucun problème pour savoir quelle est la convention applicable : c’est celle de la biscuiterie, comme la CNT l’affirme depuis le début du conflit à l’encontre du patron et des au-tres syndicats (CGT et CFDT). Un arrêt de la Cour de cassation (excusez du peu) pris dans une affaire précédente similaire que le confirme avec une argumentation béton.

    La Cour d’appel d’Agen vient maintenant de rappeler aux prud’hommes gersois que les petites affaires de Nataïs sont dans leur champ de compétence et qu’ils ont obligation de les juger (ce que nous affirmons depuis le début également) sous peine de se rendre eux-mêmes coupables de déni de justice.

    #Anarchosyndicalisme ! n°138


  • #Nataïs : la condamnation du patron confirmée !
    http://cntaittoulouse.lautre.net/spip.php?article634

    Et de deux  ! Après la condamnation de Michaël Ehmann (le PDG de Nataïs), d’Elise Réthoré (la Directrice des ressources humaines), de son époux Jérôme Réthoré (la Directeur général) et celle de la SAS Nataïs (en tant que telle) par le Tribunal correctionnel d’Auch [1], la confirmation de ce jugement sur le fond par la Cour d’appel d’Agen vient de tomber.

    Elles n’ont pas choisi le terrain judiciaire, elles se le sont vu imposer, elles on trouvé la procédure plutôt longuette mais cela n’a nullement découragé, les deux ouvrières poursuivies par « Le roi du #pop-corn  » [2].. Elles peuvent savourer leur victoire sur le fond : non, elles n’ont pas diffamé qui que ce soit, non elles n’ont pas tenu de propos raciste, mai, oui, trois fois oui [3], leurs patrons se sont rendus coupables d’abus de procédure, ce qui n’est pas rien.

    Rappelons qu’un des motifs de la plainte, qui servit de base à une des nombreuses envolées lyriques de l’avocat des plaignants, était une prétendue injure raciale. D’après les patrons, « la référence aux camps de concentration de la seconde guerre mondiale n’étant pas fortuite  »... du fait de la nationalité allemande d’Ehmann ! Nous avions dénoncé l’inanité absolue de cet « argument ». La Cour d’appel va plus loin que nous, en dénonçant clairement une manœuvre qui « n’a été faite d’évidence que pour tenter d’échapper » aux dispositions législatives encadrant la diffamation. Pour bien enfoncer le clou, la Cour précise que « les termes contenus dans le message ne peuvent être aucunement constitutifs d’une diffamation publique raciale.  »

    Parmi les autres « motifs », il y avait que Ehmann s’était reconnu dans le «  grand Charles » ce qui aurait constitué une atteinte à son honneur ( ???) et que le couple Réthoré était persuadé d’être les « Thénardier » cités dans un message. Comment, pourquoi, nous serions bien curieux de le savoir ! Quelques autres messages, de la plus grande banalité étaient cités dans la plainte. Le terme de « dictateur » employé par un ex-cadre semblait avoir particulièrement déplu.

    Tout cela est balayé par la Cour d’Appel qui souligne que ces «  attaques vagues et générales ne dépassent pas le cadre de la liberté d’expression. », qui ajoute qu’Ehmann et le couple Réthoré « … ont introduit leur procédure de manière téméraire… », et que leur pratique « ...a été indiscutablement de nature à occasionner [aux ouvrières poursuivies] tracas et pertes de temps ». Il en découle un préjudice moral donnant lieu à réparation, cela même si les sommes allouées ont été revues à la baisse (par rapport au premier jugement).

    A suivre.

    Prochain épisode : Où l’on reparle de l’auto-déclaration d’incompétence des prud’hommes du Gers

    [1] La Dépêche du Midi, 30 mars 2013 : « Auch. Diffamation : Nataïs, l’accusateur jugé coupable. » / Anarchosyndicalisme !, n°135, juin-juillet 2013 : «  L’arroseur arrosé ». http://cntaittoulouse.lautre.net/spip.php?article586

    [2] http://www.lesechos.fr/31/08/2012/LesEchos/21260-084-ECH_michael-ehmann---un-allemand-roi-du-pop-corn-dans-le-gers.htm

    [3] Le patron a bien été débouté trois fois (pour les deux ouvrières et l’ex-cadre).

    #Anarchosyndicalisme ! n°137


  • Petit rappel, l’an dernier :

    http://seenthis.net/messages/70674

    Pendant que des smigardes de #Nataïs sont injustement traînées devant des tribunaux pour avoir dénoncé leurs conditions de travail (procès fleuve débuté le 24 mai devant le TGI d’Auch*1) et la non-application de la convention collective à laquelle elle ont droit*2, pendant qu’une dizaine de salariés ont été licenciés après la seule grève de l’histoire de Nataïs, pendant que 477 intérimaires se sont succédés sur les chaînes du géant du #pop-corn pendant un an*3, pendant que la crise frappe de plein fouet des millions de travailleurs et leurs familles… nous apprenons qu’en compagnie du Président du Conseil général du Gers (socialiste ????) le PDG de Nataïs participera à une sauterie le jeudi 31 mai à partir de 18 heures au lieu-dit La Cantine, 27 boulevard Matabiau à Toulouse sous l’égide de la Chambre du Commerce et d’Industrie du Gers.

    http://seenthis.net/messages/71282

    Hier plusieurs PDG du Gers et le président du CCI du Gers avaient invité des notables toulousains à un « cocktail dinatoire »

    Dès 18 heures un point d’information tenu par une dizaine de militants de la #CNT-AIT était présent à l’entrée du restaurant, à l’intérieur de la salle d’autres compagnons sont intervenus pour dénoncer face au patron de #Nataïs la situation de cette entreprise ce qui a bien plombé l’ambiance de la sauterie

    D’ailleurs le président du conseil général du Gers , élu « socialiste » , s’était désisté au dernier moment, on comprend pourquoi ..

    Aujourd’hui , le président du conseil général du Gers est nommé ministre de l’écologie ..


  • Lutte contre le « roi du pop-corn » - LA CHAPELLE Atelier idéal -
    http://www.atelierideal.lautre.net/spip.php?article577

    Samedi 1er juin 2013, de 11h à 20h , l’Atelier Idéal accueille une journée de soutien aux salariés en lutte de #Nataïs, journée organisée par la #CNT-AIT #Toulouse.

    Des salariés raconteront leur lutte contre « le roi du #pop-corn » !

    Au menu :

    Caisse de résistances
    buffet gersois et végétariens
    concerts de Critical Hi-Fi, Fractal (chanson à texte), DJ Kode (mix afro-latino sixties)

    http://anarsonore.free.fr/IMG/png/flyer_natais.png

    J’ajoute qu’une 4ème formation musicale jouera en soutien aux licenciés de Nataïs ce jour-là. Il s’agit de Broumetch (http://www.reverbnation.com/Broumetch) une bande de récidivistes : on a pu les entendre interpréter Bellacio le 1er mai l’an dernier dans le #Gers

    http://anarsonore.free.fr/IMG/mp3/premier_mai_auch.mp3


  • Le roi du pop-corn
    http://anarsonore.free.fr/spip.php?breve286
    http://anarsonore.free.fr/IMG/png/flyer_natais.png

    Vous ne le saviez peut-être pas, mais le leader européen du #pop-corn est une entreprise de Midi-Pyrénées, plus exactement gersoise. #Nataïs, c’est comme ça qu’elle s’appelle. Occupant une niche économique pratiquement sans concurrence, cette entreprise engrange tranquillement un chiffre d’affaire qui devrait atteindre 30 millions d’euros cette année et laisser de gros bénéfices. Tout comme Véolia ou Alstom, elle affiche une politique humaniste… Voici quelques mois, n’arrivant pas à faire appliquer leur convention collective, les salariés se sont mis spontanément en grève. Et ils ont très rapidement emporté ce qu’ils voulaient (et que la convention collective prévoyait), le 13ème mois. Depuis, plusieurs grévistes ont été licenciés, les uns après les autres, sous des prétextes divers. Mais le combat se poursuit. Un site d’information a été ouvert par les salariés. Cela a fortement déplu à la direction qui en a traîné trois devant le tribunal correctionnel d’Auch en les accusant de diffamation alors qu’ils ne disaient que la vérité.

    Pour une fois – et c’est suffisamment rare pour être souligné -, c’est Nataïs, son PDG en personne et son DRH qui ont été condamnés pénalement pour abus de procédure. Ce n’est qu’un premier round. Il y a tout un combat autour de l’utilisation du #diacétyle (un produit très dangereux pour les ouvriers), autour des conditions de travail et autour des licenciements que nous jugeons parfaitement abusifs. Les travailleurs de Nataïs ne se laissent pas faire. Ils ont raison. Ils ont besoin de votre #solidarité. Ils vous fourniront toutes les informations et explications utiles lors des deux prochaines réunions de solidarité que la #CNT-AIT organise à Montauban et à Toulouse.

    #Montauban
    Vendredi 17 mai à 20h30
    #Débat_public sur la situation dans l’entreprise Nataïs,
    Salle du Fort, 5 rue du Fort

    #Toulouse
    Samedi 1er juin de 11 h à 20h
    Journée de soutien aux salariés de Nataïs en lutte
    à « La Chapelle », 36 rue Danielle Casanova


  • Michael Ehmann : un Allemand roi du #pop-corn dans le Gers, Midi Pyrénées - Les Echos Entrepreneur
    http://entrepreneur.lesechos.fr/entreprise/regions/midi-pyrenees/0202210984109-michael-ehmann-un-allemand-roi-du-pop-corn-dans-

    Michael Ehmann a pourtant vécu son premier conflit social en 2011. Une expérience amère qui l’a conduit à licencier. « L’entreprise s’est sans doute développée trop rapidement et a manqué d’encadrement intermédiaire » , analyse-t-il.

    Le patron de #Nataïs a donc licencié des salariés pour fait de grève !? Ce sont des #aveux publics ?

    • Ah, ce souci de l’humain...
      http://seenthis.net/messages/69522

      #Nataïs emploi un peu moins de 25 cadres et environ trois fois plus de «  non-cadres  » plus ou moins stables (CDI et CDD de plus de trois mois). En 2011, il est passé chez Nataïs pas moins de 477 intérimaires. En 2010, il y en avait eu 381. Et 333 en 2009. Ces intérimaires sont pratiquement tous affectés à la production.

      Pour un ouvrier de production stable, Nataïs a donc employé en 2011 un peu plus de 15 intérimaires, généralement pour un très petit nombre d’heures chacun. 

      N’empêche qu’en 2011, les 477 intérimaires ont représenté l’équivalent de plus de 24 équivalents temps plein (ETP), soit 44 % des effectifs de la production (qui se montent à environ 54 ETP  : 30 CDD et CDI + 24 ETP intérimaires). Et on passe sur les CDD inférieurs à trois mois...


  • Notre feuilleton « #Nataïs » - Treizième épisode
    L’arroseur arrosé
    http://anarsonore.free.fr/spip.php?breve284
    http://anarsonore.free.fr/IMG/breveon284.png

    Michael Ehmann, Jérome & Elise Rethore les patrons de Nataïs condamnés !

    Ah ! c’étaient pratiquement des criminelles, ces deux ouvrières jugées en diffamation le 13 décembre 2012 par le Tribunal correctionnel d’Auch sur plainte de l’entreprise Nataïs. Une plainte à laquelle se sont ajoutées, personnellement, pour faire bon poids, celles de Michael Ehmann (Président directeur général) et des Rethoré (lui, Jérôme, Directeur général, elle, Elise, Directrice des ressources humaines) ! Elles en ont entendu, ce jour-là, des accusations les pauvres ! Les plus incongrues (accusées d’injure raciale !), les plus sanglantes (accusées du retour des « piques sanglantes de 1793 » et de la guillotine pour les patrons), les plus insensées (une sorte de comparaison avec les crimes commis par Hitler contre les juifs [1]). Sans compter les violentes attaques contre ce dangereux « syndicat anarchiste » qui les soutient depuis le début… [2]
    Long, dur combat pour ces smicardes, réduites au chômage par un licenciement ! [...]

    On ne le leur fait pas dire : les #Prud’hommes du Gers incompétents

    Ce n’est pas nous qui le disons, c’est eux. En effet, le Conseil des Prud’hommes du Gers vient de se déclarer incompétent. Appelé à juger au moins 7 situations de travailleurs licenciés par Nataïs, le Conseil a renvoyé le 6 mars 2013 les deux premiers salariés sur le TGI. Ces deux dossiers avaient été déposés le 1er septembre 2011. Un an et demi pour se déclarer incompétent, c’est un peu long. Quel est le motif de cette incompétence déclarée ? Toujours la fameuse convention collective. On le sait, les salariés se revendiquent de la convention collective de la biscotterie dont Nataïs ne veut pas entendre parler. Arguant du fait que cette demande est générale, le conseil des prud’hommes déclare ne pouvoir trancher. Cette position appelle de notre part plusieurs remarques. [...]

    Scandale du #diacétyle : le mur du silence commence a se lézarder !

    Sur ce plan aussi, ça commence à évoluer. Après une interminable période d’ignorance et des « démentis » sous toutes les formes, la vérité commence à pointer le bout de son nez. Mise devant ses responsabilités par la CNT-AIT, l’Inspection du travail reconnaît dans un courrier du 14 mars que « … le diacétyle, … est un agent chimique dangereux au sens de l’article R.4412-3 du code du travail » et qu’il y en a bien chez Nataïs mais « …sans pouvoir vous indiquer les mesures effectivement prises par l’employeur pour respecter les textes en vigueur et protéger les salariés exposés » . Après l’affirmation que « … cette situation est suivie de près par les services de santé au travail et de prévention des risques de la caisse de Mutualité sociale agricole (MSA) ainsi que par les services de la DIRECCTE (Inspection du travail, technicien de prévention, médecin inspecteur régional du travail… » , l’Inspection du travail nous assure « … que ce dossier évolue favorablement » .
    Plusieurs constats. [...]

    La #CNT-AIT du #Gers remercie toutes celles et tous ceux (personnes, syndicats CNT-AIT et en particulier les sections de l’AIT) qui se sont montrés solidaires.
    D’autres échéances sont prévues. Le combat continue.
    Entraide, Solidarité, Fédéralisme, Autogestion
    An injury to one is an injury to all

    Article à paraître dans #Anarchosyndicalisme ! n°134 -Avril-Mai 2013

    #pop-corn


  • Prochainement dans le #Gers...
    Solidarité avec les travailleurs attaqués en diffamation par les dirigeants de #Nataïs parce qu’ils s’expriment sur leurs conditions de travail !
    Prochaine étape du procès : 28 mars 2013 (échéance du délibéré ; initialement prévue le 28 février et depuis par deux fois repoussée ! ça commence à bien faire !)

    Soyons présents en soutien !

    Liberté d’expression pour les travailleurs du #pop-corn !


  • Robespierre & le #Pop-corn
    http://anarsonore.free.fr/spip.php?breve280
    Notre feuilleton « #Nataïs » - Douzième épisode
    http://anarsonore.free.fr/IMG/png/auch13dec.png

    Il aura fallu que je me rende, le 13 décembre dernier, au Tribunal de grande instance d’#Auch à l’audience dans laquelle trois dirigeants de la société Nataïs – ainsi que cette société en tant que telle - poursuivaient en diffamation trois ex-salariés, pour que j’en apprenne une bien bonne. Figurez-vous qu’en ce « Palais de justice », je fis ce jour-là une découverte sidérante, celle d’une nouvelle définition de l’anarchisme et des anarchistes ! Car, si j’ai bien compris la péroraison de l’avocat de Nataïs, est un dangereux anarchiste… tout individu qui tente de faire appliquer la loi en vigueur ! Renversant. Heureusement, j’étais bien assis.

    #Anarchosyndicalisme ! n°133


  • Nos socialistes font la guerre :
    http://anarsonore.free.fr/IMG/png/malipense.png
    HONNI SOIT QUI #MALI PENSE !

    A paraître #Anarchosyndicalisme ! n°133 /// Février - Mars 2013

    Au sommaire :

    Malaise dans l’industrie du #pop-corn
    – Robespierre & le pop-corn
    – Sur la route du Tour de France
    – Hitler et les #Mennonites - suite et non fin

    Boites
    – Très petites #élections aux très petites entreprises
    – Et j’entends siffler le train... ...de l’#abstention

    Société
    – Suivi de l’affaire « élu impuni / exclu poursuivi » : les dominants et leurs collaborateurs en prennent à leur aise
    – Coup de froid et coup de gueule

    Réflexions
    – Le « contre » et le « pour »
    – C’est quoi le #communisme-anarchiste ? Dogmes et projections

    Histoire
    #Brigades_internationales : l’instrument des assassins les plus féroces de l’histoire

    International
    – hôpital #San_Raffaelle
    – Riposte anarchosyndicaliste

    Recevoir gratuitement un exemplaire imprimé :
    http://www.cntaittoulouse.lautre.net/spip.php?page=form_journal


  • International Workers Association / Asociación Internacional de los Trabajadores (#IWA-AIT): Завтра - день солидарности с рабочими «Натаис»
    http://internationalworkersassociation.blogspot.fr/2012/12/blog-post_12.html

    Солидарность с рабочими фабрики «Натаис» во Франции! Нет репрессиям за высказывания!

    В четверг, 13 декабря 2012 года, бывшие работники фабрики по производству попкорна «Натаис» в Безериле (Bézéril), Франция, рассказавшие о своих условиях труда в интернет-блоге, предстанут перед судом якобы за «клевету» на своего экс-работодателя.

    Среди проблем, с которыми сталкиваются работники, - воздействие диацетила. Это химическое вещество может вызвать облитерирующий бронхиолит, также известный как «болезнь лёгких работников попкорнового производства» (Popcorn Workers’ Lung), и другие серьезные заболевания дыхательных путей. Диацетил применяется в качестве ингредиента искусственного запаха сливочного масла, используемого при производстве микроволнового попкорна. Облитерирующий бронхиолит является необратимым и может привести к летальному исходу.

    Для защиты от ядовитых паров рабочим на фабрике не выдают даже маски. Кроме того, им приходится работать в условиях экстремальных температур. Около 80% людей на фабрике заняты на непостоянной основе. Труд тяжелый, иногда люди вынуждены работать по воскресеньям, оплата плохая.

    На фабрике даже произошла забастовка. Удалось выбить «13-ю зарплату» в конце года, но потом профсоюз забастовку отменил. Некоторые рабочие, однако, пытались продолжать борьбу. В отношении двоих забастовщиков, теперь уже бывших работников компании, которые попытались выступить против такого положения вещей, было возбуждено дело.

    Мы призываем товарищей по всему миру поддержать протест, отправив электронное письмо в компанию:info@popcorn.fr
    Пример текста: Мы требуем прекратить репрессии против рабочих «Натаис» и поддерживаем их борьбу за безопасные условия труда и гарантии занятости. (И добавить в текст всё, что вы хотели бы).

    Вы также можете отправить BCC (скрытую копию письма) или непосредственно переслать копию письма по адресу местного союза #CNT-AIT в Жере: sia32@no-log.org 

    С листовками и более подробной информацией на разных языках можно ознакомиться здесь:http://www.zsp.net.pl/natais

    См. по теме: 
    Французские анархо-синдикалисты призывают к солидарности с работниками «Натаис»
    http://www.aitrus.info/node/2582
    «Натаис»: пример самоорганизованной стачки
    http://www.aitrus.info/node/1420

    #Nataïs #pop-corn #diacétyle


  • Géant du #pop-corn : procès de la liberté d’expression
    http://anarsonore.free.fr/spip.php?article549
    http://anarsonore.free.fr/IMG/mp3/natais-decembre2012.mp3


    http://sia32.lautre.net/AffichesLibert%E9ExpressionNata%EFs2.gif http://anarsonore.free.fr/IMG/png/auch13decembre.png

    Télécharger le dossier de presse (PDF, 871.3 ko)
    http://anarsonore.free.fr/IMG/pdf/DOSSIER_DE_PRESSENataisMAJ_2_.pdf

    Sommaire
    – Partie 1 : Lettre envoyée aux responsables institutionnels par la #CNT-AIT sur l’utilisation d’un produit dangereux : le #diacétyle.
    – Partie 2 : « L’humain, première richesse de l’entreprise » : recto et verso.
    – Partie 3 : Le « respect de la loi » : l’envers de l’endroit.
    – Partie 4 : « Les entreprises doivent promouvoir et respecter les droits de l’Homme » : pile et face.
    – Partie 5 : Mais que viennent faire les Mennonites dans cette histoire ?

    Liberté d’expression pour les travailleurs de #Nataïs

    Jeudi 13 décembre à 14h, tous au TGI d’#Auch

    Voir en ligne : Appel à soutien pour les travaileurs de Nataïs licenciés
    http://www.cntaittoulouse.lautre.net/spip.php?article552



  • La #CNT-AIT de la région Midi-Pyrénées demande de la #solidarité pour le jeudi 13 décembre 2012

    Ce jour-là, des travailleurs licenciés par une entreprise, #Nataïs, passent en procès pour diffamation car ils se sont exprimés sur leurs conditions de travail dans un blog.

    1. Qu’est-ce que Nataïs ?

    Nataïs est le premier producteur de #pop-corn micro-ondable en Europe. Les conditions de travail sont très dures et dangereuses, avec 80% d’intérimaires, des températures très élevées, des contraventions graves au Code du Travail, et surtout l’utilisation de produits dangereux sans protection.

    2. La lutte que nous menons :

    La CNT-AIT s’est engagée depuis plusieurs mois dans la lutte contre ce patron exploiteur, pour la liberté d’expression des travailleurs, la reconnaissance de leurs droits sociaux et leur protection au travail contre le poison utilisé sans masque. Une manifestation et un tractage ont en particulier eu lieu cet été sur le Tour de France en juillet 2012. Tractages, affichages, articles et prises à partie du patron se poursuivent depuis des mois

    3. Que demandons-nous ?

    Nous pensons que le jour du procès est propice à une pression contre Nataïs. Cette pression pourrait se faire sous les formes suivantes :

    – Venez nombreux le 13 décembre devant TGI d’Auch à 14H
    – Envoi de fax noir
    – Envoi du texte suivant par email :

    En vous remerciant de votre soutien

    Salutations anarchosyndicalistes

    SIA32/CNT-AIT & UL CNT-AIT Toulouse

    Annexe 1 : modèle d’email à envoyer

    Nous, XXX le 13/12/12

    Exigeons l’abandon des poursuites contre les travailleurs de Nataïs empêchés de s’exprimer. La justice bourgeoise ne musellera pas les travailleurs bafoués dans leurs droits.

    Ces droits sont la stabilité de l’emploi, la sécurité au travail, l’information sur les produits auxquels ils sont exposés ainsi que l’application de la Convention Collective de la branche dans laquelle ils travaillent..

    Nous resterons vigilants à ce que ces droits soient enfin respectés.

    Annexe 2 : numéros de fax, et adresses internet

    fax : + 33 (0) 5 62 62 01 86
    mail : info@popcorn.fr / client@popcorn.fr / agro@popcorn.fr / recrutement@popcorn.fr


  • A paraître et bientôt en ligne #Anarchosyndicalisme ! n°132 - Décembre 2012 - Janvier 2013

    Au PS (pays des songes) on ne nous promet que du bonheur

    http://anarsonore.free.fr/IMG/png/couva132.png

    Au sommaire :
    #Notre-Dame-Des-Landes : un projet pharaonique tout à fait représentatif des « rêves » calamiteux d’un monde absurde
    #Pop-corn : alerte #diacétyle
    – Incinerateur : pourriture de l’industrie, industrie de la pourriture
    – Il resterait plus de 1 million de logements vides si tout le monde était logé !
    – 1948-2012 : 64 ans d’injustice et de rancoeur patronale
    – Cénétistement vôtre
    – Quand la « prophétie du cheval blanc » tourne au spectacle de l’âne baté
    – Les anarchosyndicalistes et le mariage gay
    – Prostitution, mariage, travail
    – Scènes ordinaires de la vie quotidienne... des pauvres
    – Edgar, et la théorie méthodocomplexificometamorphosée
    – Quelques réflexions sur Dieu et les religions
    – Elections dans les petites entreprises : abstention !

    Recevoir gratuitement un exemplaire imprimé :
    http://www.cntaittoulouse.lautre.net/spip.php?page=form_journal


  • Alerte #Diacétyle
    http://anarsonore.free.fr/spip.php?breve275

    Alors que les premiers procès en #prud’hommes, après maints reports devraient se tenir en décembre (rappelons qu’il n’y en aura pas moins de 7 pour ce qui n’est qu’une PME !), alors que le procès de la liberté d’expression des salariés de #Nataïs se tiendra devant le Tribunal de grande instance d’#Auch le 13 décembre 2012 à 14 heures , la #CNT-AIT soulève un « lièvre » de plus : l’utilisation dans cette entreprise, d’une manière que l’on peut qualifier pour le moins de non réglementaire, d’un produit reconnu pour provoquer de graves pathologies professionnelles (et peut-être aussi chez le consommateur, la question est en cours d’instruction), le diacétyle. Comme toutes les autorités du département font semblant de l’ignorer, la lette ouverte suivante leur a été adressée le 28 octobre 2012 par la CNT-AIT. En recommandé.

    http://anarsonore.free.fr/IMG/png/auch13decembre.png

    Rappel : Le géant du #pop-corn & la liberté d’expression
    http://anarsonore.free.fr/spip.php?breve263


  • ON EMBAUCHE CHEZ #NATAÏS

    La nouvelle est parue dans la presse régionale : l’entreprise Nataïs, située dans le #Gers et leader sur le marché européen du #pop-corn embauche. 20 recrutements sont annoncés d’ici fin 2012. L’entreprise annonce qu’elle est en pleine expansion. Elle oublie de dire combien de salariés elle a licencié, combien d’intérimaires elle a utilisé chaque année comme autant de produits « jetables » (plus de 477 rien que l’an dernier pour une moyenne de 28 heures par an !), combien de salariés ont « rendu leur tablier » parce qu’ils n’en pouvaient plus. Voilà pourtant des informations intéressantes qui pourraient faire réfléchir les candidats potentiels à l’embauche… Avant de signer un contrat, nous conseillons aux candidats de faire un petit tour par les Prud’hommes d’Auch (plusieurs procès vont avoir lieu au cours des prochains mois) mais aussi par le TGI de cette même ville : Nataïs poursuit en effet pour diffamation 3 salariés qui ont échangé des propos bénins sur leurs conditions de travail sur internet. L’affaire qui passera en justice le jeudi 13 décembre. Elle éclaire parfaitement les relations sociales dans cette entreprise. Comme le jugement sera public, n’hésitez pas à venir vous faire une idée. On n’est jamais mieux servi que par soi-même.

    Tiré d’#Un_Autre_Futur novembre 2012, supplément d’#Anarchosydicalisme !
    #CNT-AIT


  • Il porte plainte pour avoir contracté des problèmes respiratoires à cause de pop-corns et gagne 7 millions de dollars
    http://www.huffingtonpost.fr/2012/09/20/homme-plainte-inhaler-odeur-pop-corn-micro-onde-cancer-_n_1899279.htm

    #SANTÉ - L’histoire est invraisemblable et pourtant... Wayne Watson vient de remporter 7 millions de dollars (plus de 5 millions d’euros) pour avoir contracté des problèmes respiratoires après l’inhalation d’un composant chimique, la #diacétyle, présent dans le #pop-corn chauffé au micro-ondes.


  • Un Américain obtient 7,2 millions pour un mauvais #pop-corn
    http://www.romandie.com/news/n/Un_Americain_obtient_72_millions_pour_un_mauvais_popcorn33200920120629.asp

    Un Américain a obtenu en justice 7,2 millions de dollars de dommages pour avoir contracté une maladie pulmonaire chronique en inhalant un composant chimique, la #diacétyle, présent dans le popcorn au micro-ondes. Le plaignant dit avoir mangé ce popcorn quotidiennement.

    Wayne Watson, âgé de 59 ans, a obtenu de faire condamner pour négligence le fabricant du popcorn incriminé et la chaîne de supermarchés qui le vendait, pour avoir omis de mentionner le caractère dangereux de la diacétyle, qui rappelle le goût du beurre.

    La maladie dont souffre Wayne Watson, une bronchiolite oblitérante, a été diagnostiquée en 2007. D’autres affaires du même type sont en cours d’instruction dans l’Iowa et à New York, a précisé l’avocat de Watson, Kenneth McClain..

    (ats / 20.09.2012 06h29)


  • Appel aux salariés exposés au #diacétyle
    http://anarsonore.free.fr/spip.php?breve271

    Parmi les produits utilisés par #Nataïs, il y a le DIACETYLE, responsable de la « maladie du #pop-corn » .

    Cet adjuvant alimentaire est relié par des études nombreuses à une maladie grave, parfois mortelle, une « bronchiolite oblitérante » connue sous le nom de «  Popcorn workers lung ». Elle peut rapidement détruire les petites bronches, entraînant une réduction catastrophique des capacités respiratoires. La maladie est progressive, irréversible et potentiellement mortelle. L’Institut américain de la santé et de la sécurité au travail a soulevé le problème depuis 1985. Une étude réalisée sur des rongeurs en 1993 a démontré qu’une seule séance d’exposition de 4 heures pouvait être mortelle. Des résultats largement similaires ont été retrouvés par l’Institut américain de la santé et de la sécurité au travail en 2006. Même une exposition très courte peut donc être dangereuse. Malgré ses alertes inquiétantes, reprises en français sur le site du très officiel IRSST (Institut de recherche, de santé et sécurité au travail, Canada) les autorités françaises n’ont toujours pas interdit ce produit, contrairement à ce qui se passe aux USA. Le pire, c’est que la méconnaissance de l’exposition au diacetyle entraîne des erreurs de diagnostic. C’est pourquoi nous invitons tous les salariés qui ont couru le risque d’être exposés au diacétyle à prendre contact avec nous afin qu’ils reçoivent les informations indispensables.

    Article extrait d’#Anarchosyndicalisme ! n°130

    Ecrire au journal

    http://anarsonore.free.fr/IMG/breveon271.png


  • #Natais, le géant du #pop-corn – suite
    http://anarsonore.free.fr/spip.php?breve270
    http://anarsonore.free.fr/IMG/breveon270.png

    TINTIN AU PAYS DU POP-CORN

    Il était bien pressé d’en découdre, de « ne pas accepter l’inacceptable » et donc de traîner trois salariés licenciés devant les tribunaux pour injures et autres calomnies… Dans notre précédent numéro, nous avons reproduit intégralement les propos poursuivis http://anarsonore.free.fr/spip.php?breve263 . Les seuls retours que nous ayons reçus de nos lecteurs, ce sont des messages d’incrédulité.

    Il est vrai qu’il est incroyable de se retrouver devant un tribunal correctionnel pour avoir échangé sur un forum quelques mots de la plus grande banalité. Nous attendions donc avec une certaine impatience la journée du 24 mai 2012 puisque, ce jour-là, les trois salariés avaient été convoqués en bonne et dûe forme devant le tribunal. Nous pensions avoir droit pour le moins aux explications orales du plaignant, les explications écrites n’ayant pas emporté, c’est peu de le dire, notre conviction. Peine perdue. Au dernier moment, nous avons appris qu’il ne s’agirait que d’une audience de consignation : Nataïs a été appelé à déposer une somme symbolique pour pouvoir continuer son procès… et diverses dates ont été posées, de deux mois en deux mois, jusqu’à la véritable audience qui aura lieu (sauf recul de dernière heure) en novembre… Finalement, Nataïs ne semble pas si pressé que ça de faire connaître son argumentation...

    Même chose d’ailleurs aux Prud’hommes. Les deux premiers ouvriers de la série de sept qui ont déposé un dossier devaient passer en jugement ce 20 juin. Ils avaient déjà passé l’étape de la conciliation obligatoire. Leur avocate (retenue par un autre procès, celui d’AZF) c’était vue dans l’obligation de demander un report. Cette fois-ci, c’est le patron qui a demandé le report de l’audience. C’était pourtant une excellente occasion pour lui de s’expliquer enfin publiquement sur la question de la Convention collective. Faut-il rappeler que c’est le refus par Nataïs d’appliquer cette Convention qui a été la cause de l’unique grève qu’ait connue cette entreprise en une vingtaine d’années d’existence et de tout ce qui s’en est suivi, comme la création du Forum (celui dont les propos sont poursuivis) et la vague inédite de licenciements. Nous devrons donc attendre quelques mois de plus pour savoir comment la défense de Nataïs va expliquer que les arrêts de la Cour de cassation ne s’appliquent pas dans le Gers. Un grand moment juridique en perspective pour lequel on ne peut pas dire que l’on sente un véritable empressement…

    Mais revenons au 24 mai. Ce jour-là, à l’échelle du tribunal d’Auch au moins, il y avait abondance de journalistes. Le soir même, FR3 Midi-Pyrénées diffusait un reportage sur son journal (le 19/20) [1]. Le PDG de Nataîs était interviewé devant les chaînes de production. Quoi de plus normal ? Oui, mais, quand les salariés de Nataïs ont vu le reportage, ils ont immédiatement éclaté de rire : d’abord, parce la chaîne était déserte (aucun des ouvriers qui y travaille n’était présent à l’image, alors que la chaîne était en activité… ce qui est une situation pour le moins improbable, puisque, s’il y a pause, la chaîne est arrêtée) ; ensuite parce que les deux seules personnes que l’on voit à l’image en plus du patron, justement à côté de la chaîne, affublées comme le sont les ouvriers de production, c’est une administrative (mais que faisait-elle hors de son bureau ?) et un cadre de maintenance (qui n’est donc pas affecté au travail à la chaîne). A chacun de trouver son explication à ce double miracle médiatique. Mais, pour nous, il a un arrière goût de « Tintin au pays des Soviets » (album dans lequel des décors en carton-pâte ont pour rôle de tromper notre jeune reporter sur la réalité locale). Après « Tintin au pays des Soviets », Tintin au pays du Pop-corn ?

    R.G.

    [1] Le reportage est passé le 24 mai, sous le titre erroné "Ariège : Nataïs aux Prud’hommes" C’est sur : http://midi-pyrenees.france3.fr/info/natais-aux-prud-hommes-74058258.html?onglet=videos (attention, il existe aussi sur FR3 une version courte de ce reportage qui ne comprend pas le passage que nous commentions ici).

    #Anarchosyndicalisme ! n°130


  • L’arôme de beurre favoriserait l’Alzheimer - L’EXPRESS
    http://www.lexpress.fr/styles/minute-saveurs/l-arome-de-beurre-americain-favoriserait-l-alzheimer_1150326.html

    #ALIMENTATION - La #diacétyle, additif présent dans les #pop-corn, favoriserait la maladie d’#Alzheimer.

    Le goût de beurre procuré par la diacétyle pourrait bien attaquer le cerveau. C’est en tout cas ce que révèlent des chercheurs à l’Université du Minnesota. Publiées le 1er août 2012 dans la revue Chemical Research in Toxicology, leurs recherches démontrent que la diacétyle, additif que l’on trouve dans le beurre, pop-corn, margarine et autres produits laitiers pour donner la saveur et l’arôme du beurre, pourrait être nocive pour la #santé

    En observant de plus près ce composé organique, les chercheurs ont remarqué qu’il permettait à la béta-amyloïde, néfaste pour le système nerveux, de s’agréger autour du cerveau : cette accumulation étant à l’origine de la maladie d’Alzheimer. D’autres expériences du même laboratoire ont montré que la diacétyle pénétrait facilement la barrière « hémato-encéphalique », pourtant censée protèger le cerveau de nombreuses substances nocives. 

    Précédents dommages pulmonaires 

    Une nouvelle qui fait écho à un précédent aux Etats-Unis, où l’on apprenait en 2007 que l’utilisation du même additif sur les pop-corn avait entraîné des dommages pulmonaires aux employés travaillant dans les usines de production : le beurre synthétique dont on enduit les grains de maïs avant de les passer au four dégage une vapeur hautement toxique pour les cellules respiratoires. 

    Consommateurs, soyons donc prudents : la diacétyle demeure rarement indiquée dans la composition des produits, passant généralement sous la chaste désignation d’"arôme artificiel" ou « arôme artificiel de beurre ».


  • Des polluants organiques persistants dans le #pop-corn au micro-ondes | PsychoMédia
    http://www.psychomedia.qc.ca/environnement/2010-11-16/des-polluants-organiques-persistants-dans-le-popcorn-au-micro-ondes

    Des produits chimiques toxiques présents dans les emballages de fast-food à l’épreuve des graisses (papiers sulférisés) et de popcorn à éclater au four à micro-ondes migrent dans les aliments et sont ingérés par les consommateurs, selon une étude canadienne publiée dans la revue Environmental Health Perspectives.

    Des substances des papiers sulfurisés se décomposent en APFC qui sont des substances cancérigènes qui ont tendance à s’accumuler et rester dans l’organisme, montre l’étude. Le plus connu de cette classe de produits chimiques est l’acide perfluorooctanoïque (PFOA), une substance présente dans les poêles anti-adhésives.
    Les chercheurs se sont longtemps demandé la source des niveaux sanguins relativement élevés de PFOA chez l’humain, les casseroles seules ne pouvant expliquer ces niveaux.

    Scott Mabury et Jessica D’eon de l’Université de Toronto ont exposé des rats à une substance se trouvant dans les papiers sulfurisés et trouvé que cette dernière se métabolisait en concentrations significatives de PFAO.

    Le PFOA est un perturbateur endocrinien qui s’ajoute à d’autres composés perfluorés dans l’environnement qui provoqueraient notamment une baisse de la qualité du sperme, affecteraient le développement des fœtus et seraient cancérigènes. Il s’agit d’un polluant organique persistant, c’est-à-dire une substance qui résiste aux dégradations biologiques naturelles et qui s’accumule dans les tissus vivants.


  • #Alzheimer : les arômes artificiels de beurre sur la sellette
    http://sante-medecine.commentcamarche.net/news/114662-alzheimer-les-aromes-artificiels-de-beurre-su

    - Avis aux grignoteurs cinéphiles : une nouvelle étude américaine montre que les arômes artificiels de beurre (#diacétyle), présents entre autres dans le #pop-corn et la margarine, seraient un facteur aggravant de la maladie d’Alzheimer.

    Une équipe de chercheurs de l’Université du Minnesota, chapeautée par Robert Vince, a montré que le diacétyle intensifiait les effets toxiques de la protéine bêta-amyloïde liée à la maladie d’Alzheimer.
    Les chercheurs ont aussi démontré que le diacétyle disposait d’une structure comparable à la substance qui entraîne l’agrégation de protéines bêta-amyloïde dans le cerveau. Il passerait la barrière hémato-encéphalique pour atteindre le cerveau et inhiberait une protéine protectrice des neurones.
    Des études précédentes ont déjà montré que le diacétyle pouvait entraîner des troubles pulmonaires chez les personnes travaillant dans l’industrie alimentaire, et plus précisément sur des produits comme le popcorn, les margarines, la nourriture pour animaux et divers en-cas industriels contenant ces arômes.
    Reste à prouver si ces arômes de synthèse ont un effet direct sur les consommateurs.
    Cette étude a été publiée dans la revue Chemical Research in Toxicology.


  • #Alzheimer : l’arôme artificiel du beurre accélère la maladie : Allodocteurs.fr
    http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-alzheimer-l-arome-artificiel-du-beurre-accelere-la-mala

    L’exposition chronique au #Diacétyle, l’arôme qui reproduit le goût du beurre dans les aliments comme le popcorn ou les margarines, serait un facteur aggravant de la maladie d’Alzheimer, selon une étude publier le 1er août 2012 dans la revue Chemical Research in Toxicology.

    Le Diacétyle est un composé utilisé pour donner un goût de beurre dans les aliments industriels. On le retrouve en particulier dans le pop corn, la margarine mais aussi dans la nourriture pour animaux et certains bonbons. Les chercheurs de l’American Chimical Society se sont intéressés au Diacétyle (DA) car c’est un composé déjà connu pour ses effets néfastes sur le système respiratoire.

    En observant sa structure, ils ont remarqué qu’elle est assimilable à celle d’une substance qui permet à la protéine béta-amyloïde de s’agglutiner dans le cerveau. Or, c’est ce mécanisme qui est à l’origine de la formation, dans le cortex, des plaques séniles caractéristiques de la maladie d’Alzheimer.

    Les scientifiques ont mis en évidence que le Diacétyle entraîne, lui aussi, ce regroupement des protéines béta-amyloïde. De plus, le DA est un inhibiteur de la protéine glyoxalase I qui protège les neurones, et il peut facilement atteindre le cerveau car il est capable de passer la barrière-hémato-encéphalique, qui repousse normalement tout ce qui peut être nocif pour le cortex cérébral.

    Avec des essais en laboratoire, les chercheurs ont trouvé qu’une quantité équivalente à une exposition professionnelle chronique au Diacétyle, décuple les effets de la protéine béta-amyloïde agglutinée, sur des lignées de neurones cultivés in vitro.

    Des enquêtes épidémiologiques sont maintenant à faire pour connaître l’incidence de la maladie d’Alzheimer chez les personnes travaillant dans l’industrie agro-alimentaire et manipulant cet arôme.

    Source : « The Butter Flavorant, Diacetyl, Exacerbates β-Amyloid Cytotoxicity », Chemical Research in Toxicology, le 1er aout 2012. Doi : 10.1021/tx3001016
    http://pubs.acs.org/doi/abs/10.1021/tx3001016
    http://pubs.acs.org/appl/literatum/publisher/achs/journals/content/crtoec/0/crtoec.ahead-of-print/tx3001016/aop/images/medium/tx-2012-001016_0001.gif

    #pop-corn