• Un excellent document de l’#IAB, sur les tentatives maladroites de « réguler » l’Internet via une action sur l’infrastructure, et pourquoi c’est une mauvaise idée. (Le #DNS, et notamment les résolveurs menteurs comme en France, est cité, mais aussi #BGP et autres technologies.)

    À faire lire à tous vos amis députés ou ministres.

    https://www.iab.org/documents/correspondence-reports-documents/2019-2/avoiding-unintended-harm-to-internet-infrastructure

    #censure #sécurité_Internet

  • #IPFS, Again
    https://macwright.org/2019/06/08/ipfs-again.html

    Here are the recommendations

    First, make recommendations. I went down the IPNS rabbit hole because the documentation sent me, and only by a chance encountered did I learn that it’s almost universally avoided. There’s no shame in saying that a project’s not ready. Recommending unusable projects burns goodwill. Recommend paths that work.

    Second, fix your words. Words are work, and that work is not happening. Finish a glossary, standardize usage and meaning, and cull unnecessary jargon. Treat new bits of jargon like technical debt, because that’s what they are.

    Third, set realistic goals and make realistic statements. IPFS.io still has a web-centric message and promises that it’s useful here and now. It promises ‘fast performance’, and support for ‘huge datasets’. These are goals, not realities. An effort to put 300TB of data was met with mixed results and notes about adding and retrieving data being extremely slow.

    Fourth, set a goal. This is a slightly different question than the last one. A core question is: is IPFS trying to be an internet? The website would say yes, and some of the documentation. But the 2019 goals punt the ‘decentralized web’ to 2020+, instead focusing on NPM on IPFS. Which then leads us to entropic, the most promising distributed package manager, which has a discussion about using IPFS that immediately brings up its performance problems.

    Maybe I’m being too tough on IPFS. But this isn’t 2014. IPFS isn’t a new project, and it isn’t resource-limited. Protocol Labs has raised over 300 million dollars, and has been around for 5 years. That’s a lot of money to pay a lot of smart people.

    So a few scenarios are possible. Maybe most IPFS users are using it for file storage and as an API backend, kind of like textile. I’m the odd one out expecting it to be useful for websites. Which would explain the haphazardness of DNSLink and IPNS, but not the performance issues. Or maybe I’m misjudging the arc of history – that Protocol Labs is a 20 year project, not a 10 year one. But really I suspect that some of the hype exists because folks are talking about IPFS but they don’t rely on it it. People excited about the potential of FileCoin and otherwise hyped on crypto technology want to imagine uses and combinations of technology without being tethered by the reality of what doesn’t work.

    I hope that Protocol Labs sets a goal and achieves it. The IPFS future is exciting. But we aren’t there yet, and I’m not sure we will be.

  • RFC 8546 : The Wire Image of a Network Protocol

    Ce #RFC de l’#IAB décrit l’important concept de vue depuis le réseau (wire image), une abstraction servant à modéliser ce que voit une entité qui ne participe pas à un protocole, mais peut en observer les effets. Cela peut être un routeur, un boitier de surveillance, etc. Le concept n’était pas nécessaire autrefois, où tout le trafic était en clair. Maintenant qu’une grande partie est (heureusement) chiffrée, il est important d’étudier ce qui reste visible à ces entités extérieures.

    https://www.bortzmeyer.org/8546.html

    #neutralité_réseau #vie_privée #protocoles_de_communication

  • Vocabulaire politique : #Accords_de_Paris - La #Politique_énergétique : entre objectifs mondiaux et obstacles nationaux…
    http://www.radiopanik.org/emissions/lactualite-en-3d/la-politique-energetique-entre-objectifs-mondiaux-et-obstacles-nationaux

    Pour ce nouveau numéro de l’Actualité en 3D, alors que, chaque semaine, des milliers de jeunes arpentent la rue en faveur de la lutte contre le #Réchauffement_climatique, nous aborderons les enjeux, autant globaux que locaux, que présente la politique énergétique. Depuis quand la question de l’énergie et de son impact sur le réchauffement climatique est-elle à l’agenda des Nations Unies ? Comme l’Union européenne se positionne-t-elle sur cette question ? Que prévoient le #Protocole_de_Kyoto ou encore les Accords de Paris ? Qu’est-ce qu’une COP ? Pourquoi, en Belgique, cette question semble si délicate et illustrer autant les impasses de notre système institutionnel que l’essoufflement d’une classe politique apparemment dépourvue face à l’urgence de la situation ? Toutes ces questions et bien d’autres (...)

    #Union_européenne #CRISP #Union_européenne,CRISP,Protocole_de_Kyoto,Accords_de_Paris,Politique_énergétique,Réchauffement_climatique
    http://www.radiopanik.org/media/sounds/lactualite-en-3d/la-politique-energetique-entre-objectifs-mondiaux-et-obstacles-nationaux

    • Je ne sais pas si se toucher le nez après avoir serré la pince de la princesse fait partie du #protocole ? Prévoir de nombreux rebondissements à cette enquête.

    • C’est pour ça que je vais jamais aux toilettes quand je suis invité à Buckingham. Je ne sais jamais si je dois utiliser le papier toilette tout seul ou attendre qu’un majordome le fasse pour moi.

      (Je me disais que ça manquait de considérations classieuses, sur Seenthis, ces derniers temps.)

  • Etats-Unis : la police utilise un Taser contre une femme de 87 ans, qui tenait un couteau pour cueillir des pissenlits
    Mis à jour le 17/08/2018
    https://www.francetvinfo.fr/monde/usa/etats-unis-la-police-utilise-un-taser-contre-une-femme-de-87-ans-qui-te

    « Si trois policiers n’arrivent pas à gérer une femme de 87 ans, ils devraient peut-être penser à rendre leur insigne. » Le petit-neveu d’une octogénaire de l’Etat américain de Géorgie s’est insurgé après que la police a utilisé un pistolet à impulsion électrique pour maîtriser sa grand-tante, vendredi 10 août, rapporte la chaîne NBC (en anglais). La police de la ville de Chatsworth, elle, assure avoir « suivi les protocoles en vigueur ».
    (...)
    Selon des membres de sa famille cités par NBC, Martha Al-Bishara a passé deux heures en cellule avant d’être relâchée. « Elle a du mal à dormir et elle est stressée », déplore son arrière-petite-fille.

    #violences_policières #USA

  • Unterstützung von VPN-Verbindungen von Windows Phone | FRITZ !Box 7390 Wissensdatenbank | AVM Deutschland
    https://avm.de/service/fritzbox/fritzbox-7390/wissensdatenbank/publication/show/1526_Unterstuetzung-von-VPN-Verbindungen-von-Windows-Phone
    Les routeurs AVM / FritzBox sont fabriqués à Berlin et très repandus en Allemagne. Ils n’ont qu’un seul défaut grave : ils utilisent un protocole VPN qui n’est pas supporté par Microsft Windows.

    Mit Hilfe der VPN-Technologie (Virtual Private Network) können Sie über das Internet sichere Netzwerkverbindungen zwischen mehreren FRITZ!Boxen bzw. Computern mit FRITZ!Fernzugang, Android- sowie iOS-Geräten und einer FRITZ!Box herstellen.

    Da die FRITZ!Box das standardisierte IPSec-Verfahren unterstützt, kann sie auch mit zahlreichen VPN-Lösungen anderer Hersteller verwendet werden. Die FRITZ!Box unterstützt allerdings nicht das von Windows Phone 10 / 8.1 für VPN-Verbindungen verwendete IKEv2-Protokoll. Es ist daher derzeit nicht möglich, mit Windows Phone eine VPN-Verbindung zur FRITZ!Box herzustellen.

    VPN-Verbindung zur FRITZ !Box unter Windows einrichten (FRITZ !Fernzugang) | AVM Deutschland
    https://avm.de/service/vpn/praxis-tipps/vpn-verbindung-zur-fritzbox-unter-windows-einrichten-fritzfernzugang

    Can FRITZ !VPN be used in Windows 10 ? |Knowledge Base | AVM International
    https://en.avm.de/service/fritzbox/fritzbox-7390/knowledge-base/publication/show/1639_Can-FRITZ-VPN-be-used-in-Windows-10

    The latest version of the FRITZ!VPN software cannot be used in Windows 10. We are currently working on a new version of FRITZ!VPN that will be compatible with Windows 10. We cannot give you the exact release date for a corresponding update yet. However, you can always check our VPN service page to see whether an update is available.

    Note:You can use the Shrew Soft VPN Client to establish the VPN connection until a new version of FRITZ!VPN is available.

    La solution pour les utilisateurs Windows

    VPN-Verbindung zur FRITZ !Box mit Shrew Soft VPN Client einrichten | AVM Deutschland
    https://avm.de/service/vpn/tipps-tricks/vpn-verbindung-zur-fritzbox-mit-shrew-soft-vpn-client-einrichten

    Pour les téléhones mobiles Windows Phone il n’y a pas de solution.

    Unterstützung von VPN-Verbindungen von Windows Phone | FRITZ !Box 7390 Wissensdatenbank | AVM Deutschland
    https://avm.de/service/fritzbox/fritzbox-7390/wissensdatenbank/publication/show/1526_Unterstuetzung-von-VPN-Verbindungen-von-Windows-Phone

    Mit Hilfe der VPN-Technologie (Virtual Private Network) können Sie über das Internet sichere Netzwerkverbindungen zwischen mehreren FRITZ!Boxen bzw. Computern mit FRITZ!Fernzugang, Android- sowie iOS-Geräten und einer FRITZ!Box herstellen.

    Da die FRITZ!Box das standardisierte IPSec-Verfahren unterstützt, kann sie auch mit zahlreichen VPN-Lösungen anderer Hersteller verwendet werden. Die FRITZ!Box unterstützt allerdings nicht das von Windows Phone 10 / 8.1 für VPN-Verbindungen verwendete IKEv2-Protokoll. Es ist daher derzeit nicht möglich, mit Windows Phone eine VPN-Verbindung zur FRITZ!Box herzustellen.

    #VPN #internet #technologie #protocoles

  • #question #aide Est-ce que quelqu’un arrive à voir quelque chose su...
    https://diasp.eu/p/6939802

    #question #aide

    Est-ce que quelqu’un arrive à voir quelque chose sur DTube ?... Pour ma part, j’ai une page d’un blanc superbe, on se croirait à Avoriaz. C’est peut-être dû à ma config’, mais je voudrais vérifier quand même... :)

    [ Article source ici ]

    #vidéo #plateforme-libre-et-décentralisée #blockchain-steem #protocole-stockage-IPFS

  • #Saison_brune

    Dans Saison brune, #Philippe_Squarzoni tisse un récit inédit, qui entremêle analyses scientifiques et interviews de spécialistes, considérations personnelles et hommages au cinéma, enquête politique et essai engagé.

    Le #livre est découpé en six chapitres. Les trois premiers sont précédés de trois interludes portant sur les commencements d’une oeuvre. Les trois derniers sont suivis de trois interludes sur les fins.

    Les deux premiers chapitres sont consacrés aux aspects scientifiques du réchauffement : le fonctionnement du climat, la description de l’effet de serre, l’augmentation des gaz à effet de serre dans l’atmosphère durant l’époque moderne. Mais aussi l’expertise menée par le GIEC, l’attribution du réchauffement aux activités humaines, les différents scénarios d’augmentation des températures à venir, les risques d’effets de seuil, les risques de rétroactions positives.

    Dans les deux chapitres suivants, Philippe Squarzoni alterne entre l’examen des conséquences à venir du #réchauffement_climatique (fonte des glaciers, montée des eaux, multiplication des tempêtes, risques de sécheresse dans certaines régions...) et les questionnements du narrateur et de sa compagne face à cette situation inédite. Que faire à un niveau individuel ? Que faire quand ce qui est en cause est la production d’énergie, l’industrie, les transports, le bâtiment, l’agriculture ? Par où, par quoi commencer ? Nécessaire mais dérisoire, sans proportion par rapport à l’ampleur de ce qu’il faudrait accomplir, le niveau individuel semble largement insuffisant.

    Dans les deux derniers chapitres, Squarzoni élargit son questionnement et examine les possibilités de réduction des émissions et les différents scénarios énergétiques qui s’offrent à nos sociétés (énergies renouvelables, nucléaire, progrès technologiques, maîtrise de l’énergie...).
    Entre les insuffisances des unes, et les faux espoirs des autres, il décrit une alternative possible qui permettrait d’éviter les conséquences les plus graves du réchauffement climatique. Et les choix politiques, les modèles de société, que ces scénarios impliquent. Une porte s’ouvre. Saurons-nous la franchir ?

    Saurons-nous inventer une civilisation plus sobre capable de prendre en compte les questions écologiques ? Nos sociétés sauront-elles éviter les conséquences les plus graves du réchauffement climatique, tout en préservant la liberté et la démocratie ?

    Dans un album chargé de nostalgie, qui est probablement le plus personnel de ses livres politiques, Philippe Squarzoni livre un essai qui donne à espérer, mais reste très pessimiste sur la réalisation de cet espoir au vu de la nature de la crise, de l’ampleur des changements à accomplir, et du fonctionnement de nos sociétés.


    https://www.editions-delcourt.fr/special/saisonbrune
    #BD #bande_dessinée #changement_climatique #climat #effondrement #collapsologie #nucléaire #énergie #climatoscepticisme #climategate #ressources #sobriété_énergétique #efficacité_énergétique #croissance #économie_verte #technologie #capitalisme #Léon_Bourgeois #solidarisme #protocole_de_kyoto #transports #permis_d'émission #finance #biens_communs #dette_écologique #responsabilité #transition #transition_écologique #démocratie #libéralisme_politique #éolienne #énergie_solaire #énergie_éolienne #charbon #pétrole #accumulation #sobriété #modération #bien-être #dépassement_global

  • Ce n’est plus vous qui êtes en marche, monsieur le Président, c’est la #vérité. Vous pouvez porter plainte contre moi pour #diffamation  ; la postérité portera plainte ­contre vous pour #infamie."

    dixit #Yann_Moix
    « Monsieur le Président, vous avez instauré à Calais un protocole de la bavure »

    L’écrivain Yann Moix fustige dans une #lettre_ouverte adressée à Emmanuel Macron la politique migratoire de la France, et plus particulièrement le traitement infligé aux migrants à Calais. Vidéo à l’appui, il affirme avoir filmé sur place des « actes de barbarie ».


    http://www.liberation.fr/debats/2018/01/21/monsieur-le-president-vous-avez-instaure-a-calais-un-protocole-de-la-bavu
    #Calais #asile #migrations #EnMarcheVersLeFN (c’était cela le tag ?) #réfugiés #humiliation #espoir

    Et sur la question de la #terminologie (#mots #vocabulaire) :

    Vous les nommez « migrants » : ce sont des #exilés. La migration est un chiffre, l’exil est un #destin.

    ping @reka @sinehebdo

    Ici le texte complet, pour ne pas le perdre :

    Monsieur le président de la République, chaque jour, vous humiliez la France en humiliant les exilés. Vous les nommez « migrants » : ce sont des exilés. La migration est un chiffre, l’exil est un destin. Réchappés du pire, ils représentent cet avenir que vous leur obstruez, ils incarnent cet espoir que vous leur refusez. C’est à leur sujet que je vous écris.
    Vous avez affirmé, dans votre discours de Calais, que « ceux qui ont quelque chose à reprocher au gouvernement s’attaquent à sa politique, mais qu’ils ne s’attaquent pas à ses fonctionnaires. » Je ne m’en prendrai ici qu’à vous. Et à vous seul.

    Je ne suis pas, comme vous dites, un « commentateur du verbe » : je suis un témoin de vos actes. Quant à votre verbe, il est creux, comme votre parole est fausse et votre discours, double.

    J’affirme, M. le Président, que vous laissez perpétrer à Calais des actes criminels envers les exilés. Je l’ai vu et je l’ai filmé.

    J’affirme, M. le Président, que des fonctionnaires de la République française frappent, gazent, caillassent, briment, humilient des adolescents, des jeunes femmes et des jeunes hommes dans la #détresse et le #dénuement. Je l’ai vu et je l’ai filmé.

    J’affirme, M. le Président, que des exilés non seulement innocents, mais inoffensifs, subissent sur notre territoire des atteintes aux #droits_fondamentaux de la personne. Je l’ai vu et je l’ai filmé.

    Ces actes de #barbarie, soit vous les ­connaissiez et vous êtes indigne de votre fonction  ; soit vous les ignoriez et vous êtes indigne de votre fonction. Ces preuves, si vous les demandez, les voici  ; si vous faites semblant de les demander, les voici quand même. Les Français constateront ce que vous commettez en leur nom.

    « Je ne peux pas laisser accréditer l’idée que les forces de l’ordre exercent des violences physiques », avez-vous dit. Ajoutant  : « Si cela est fait et prouvé, cela sera sanctionné ». D’abord, vous menacez de procès en diffamation ceux qui démasquent ­votre politique  ; ensuite, vous menacez de procédures de sanction ceux qui l’appliquent.

    Journalistes, policiers  : avec vous, tout le monde a tort à tour de rôle. Les uns d’avoir vu, les autres d’avoir fait. Tout le monde a tort sauf vous, qui êtes le seul à n’avoir rien vu et le seul à n’avoir rien fait. On attendait Bonaparte, arrive Tartuffe.

    Soit les forces de l’ordre obéissent à des ­#ordres précis, et vous êtes impardonnable  ; soit les forces de l’ordre obéissent à des ­ordres imprécis, et vous êtes incompétent. Ou bien les directives sont données par vous, et vous nous trahissez  ; ou bien les directives sont données par d’autres, et l’on vous trahit.

    Quand un policier, individuellement, ­dépasse les bornes, on appelle cela une #bavure. Quand des brigades entières, groupées, dépassent les bornes, on ­appelle cela un #protocole. Vous avez ­instauré à Calais, monsieur le Président, un #protocole_de_la_bavure.

    Quand une #police agit aussi unie, pendant si longtemps, elle ne peut le faire sans se plier à un commandement. Est-ce bien vous, monsieur le Président, qui intimez aux policiers l’ordre de déclencher ces ­actions souillant la #dignité de l’homme   ? Vous y avez répondu vous-même  : « Dans la République, les fonctionnaires appliquent la politique du gouvernement. »

    L’histoire a montré qu’on peut parfois ­reprocher à un policier de trop bien obéir. Mais elle a surtout montré qu’on doit ­toujours reprocher à un président de mal commander, précisément quand le respect humain est bafoué. En dénonçant les #violences_policières, en cherchant à savoir qui est le donneur de ces ordres, je ne fais que défendre la police, parce que lui ­donner de tels ordres, c’est justement ­porter atteinte à son honneur.

    « La situation est ce qu’elle est par la #brutalité du monde qui est le nôtre », dites-vous. Peut-on attendre, monsieur le Président, qu’une situation aussi complexe soit ­démêlée par une pensée aussi simpliste  ? Que des décisions si lourdes soient ­compatibles avec des propos si légers  ? On attendait Bonaparte, arrive Lapalisse.

    Serez-vous plus enclin à l’émotion qu’à la réflexion   ? Ecoutez la voix de ces jeunes qui, fuyant les assassins et la dictature, rançonnés puis suppliciés en Libye, traversent la Méditerranée sur des embarcations douteuses pour accoster, à bout de forces, dans une Europe que vous défendez par vos formules et qu’ils atteignent par leur courage.

    Vous avez osé dire  : « Notre honneur est d’aider sur le terrain celles et ceux qui ­apportent l’humanité durable dans la ­République. » Au vu de ce qui semblerait être votre ­conception de « l’#humanité », les associations préfèrent l’aide que vous leur avez ­refusée à celle que vous leur promettez. A Calais, on vous trouve plus efficace dans la distribution des coups que dans la distribution des repas.

    Ces associations, monsieur le Président, font non seulement le travail que vous ne faites pas, mais également le travail que vous défaites. Quant à votre promesse de prendre en charge la nourriture, elle n’est pas généreuse  : elle est élémentaire. Vous nous vendez comme un progrès la fin d’une aberration.

    La colonisation en Algérie, monsieur le Président, vous apparut un jour comme un « crime contre l’humanité ». Ne prenez pas la peine de vous ­rendre si loin dans l’espace et dans le temps, quand d’autres atrocités sont commises ici et maintenant, sous votre présidence. Sous votre responsabilité.

    Faites, monsieur le Président, avant que l’avenir n’ait honte de vous, ce qui est en votre pouvoir pour que plus un seul de ces jeunes qui ne possèdent rien d’autre que leur vie ne soit jamais plus violenté par la République sur le sol de la nation. Mettez un terme à l’#ignominie. La décision est difficile à prendre  ? On ne vous demande pas tant d’être courageux, que de cesser d’être lâche.

    Saccages d’abris, confiscations ­d’effets personnels, pulvérisation de sacs de couchages, entraves à l’aide humanitaire. Tel est le quotidien des exilés à Calais, monsieur le Président. Hélas, vous ne ­connaissez rien de Calais. Le Calais que vous avez visité mardi dernier n’existe pas  : c’était un Calais pipé  ; c’était ­un Calais imaginaire et vide  ; c’était un ­Calais sans « migrants ». Un Calais sur mesure, un Calais de carton-pâte. Le Calais que vous avez visité, monsieur le Président, ne se trouve pas à Calais.

    Le Défenseur des droits a dénoncé, lui aussi, le « caractère exceptionnellement grave de la situation », qu’il n’hésite pas à décrire comme étant « de nature inédite dans l’histoire calaisienne ». Une instance de la République, monsieur le Président, donne ainsi raison à ceux à qui vous donnez tort. Mais je vous sais capable de ne pas croire vos propres services, tant vous ­donnez si souvent l’impression de ne pas croire vos propres propos.

    Comme on se demande à partir de combien de pierres commence un tas, je vous demande, monsieur le Président, à partir de combien de preuves commence un #crime.

    Je citerai enfin les conclusions de la « mission IGA-IGPN-IGGN relative à l’évaluation de l’action des forces de l’ordre à Calais et dans le Dunkerquois » d’octobre 2017 – mission qui dépend du ministère de l’Intérieur  : « L’accumulation des témoignages écrits et oraux, bien que ne pouvant tenir lieu de #preuves formelles, conduit à considérer comme plausibles des manquements à la doctrine d’emploi de la force et à la #déontologie_policière, principalement à Calais. Ces manquements portent sur des faits de violences, sur un usage ­disproportionné des aérosols lacrymogènes, la ­destruction d’affaires appartenant aux ­migrants ainsi que le non-respect de l’obligation du matricule RIO [le référentiel des identités et de l’organisation]. »

    Permettez-moi, monsieur le Président, de traduire cette phrase dans un français non-policier  : « Nous croulons sous les preuves de violences policières, notamment de gazages, mais nous refusons de les considérer comme des preuves au sens strict, car cela risquerait de froisser monsieur le ­ministre de l’Intérieur, qui serait obligé d’enquêter sur l’épidémie d’anonymat qui saisit ses troupes au moment de l’assaut contre les migrants. »

    Vous dites  : « Je ne peux laisser accréditer l’idée que les forces de l’ordre utilisent la #violence. » Les violences vous dérangeraient-elles moins que le fait qu’on les laisse accréditer ?

    A l’heure, monsieur le Président, où vous décrétez ce qui est, ou n’est pas, une « fake news », vous nous rappelez de manière ­salutaire que vous êtes prompt au mensonge éhonté. On attendait Bonaparte, ­arrive Pinocchio.

    Je ne sais pas exactement de quoi vous êtes responsable  ; je sais seulement en quoi vous êtes irresponsable. Le grand mérite de votre politique, c’est qu’on peut la voir à l’œil nu.

    Surtout à Calais, où tout est fait pour ­rendre impossible aux exilés l’accès à l’Angleterre. Non seulement ils n’ont pas le droit de rester, mais ils n’ont pas la possibilité de partir. Que doivent-ils faire   ? Attendre qu’on leur brûle la rétine  ? Ou bien jouer leur destin en tentant la traversée  ?

    Vous menacez en tout, monsieur le Président, des gens qui ne nous menacent en rien. Votre politique ne fait pas que trahir nos #valeurs, elle les insulte. Les mesures antimigratoires sont toujours populaires. Mais voulant faire plaisir à la foule, vous trahissez le peuple.

    Le préfet du Pas-de-Calais m’a appelé, ­furieux, osant se réclamer de Jean Moulin  ; mais Jean Moulin s’est battu pour faire cesser la barbarie, non pour intimider ceux qui la dénoncent. Les exilés sont des victimes. Laissez les martyrs morts en paix  ; cesse de faire la guerre aux martyrs vivants.

    #Jean_Moulin fut supplicié pour une France qui accueille les hommes, pas pour une France qui les chasse. Dites à votre préfet que se réclamer d’un héros de la ­Résistance quand, dans sa sous-préfecture, Erythréens, Afghans et Soudanais sont harcelés, délogés, gazés nuit et jour, c’est prendre Jean Moulin en otage. Et c’est le trahir une deuxième fois.

    Ce n’est plus vous qui êtes en marche, monsieur le Président, c’est la vérité. Vous pouvez porter plainte contre moi pour ­diffamation  ; la postérité portera plainte ­contre vous pour infamie.

    #responsabilité

    • À chaque chose, une place. Que ne fait on pas pour un petit rôle ? Faire partie de la bande à BHL et avoir fricoté avec quelques antisémites, être pro israélien et blablater à la tévé, faire le romancier et le réalisateur, même en période d’imbécilité soutenue, ça ne suffit pas à faire un #intellectuel selon le canon français. L’hagiographie de Macron a déjà été écrite par Emmanuel Carrère et étayée par un livre de François Dosse, alors on rédige un J’accuse de saison, et qui prend soin de défendre l’honneur de la police...
      Au moins 600 manifestants à Ouistreham contre les « traques » de migrants
      http://www.europe1.fr/societe/au-moins-600-manifestants-a-ouistreham-contre-les-traques-de-migrants-355139
      #placement #relooking #Ration

    • @touti, dénoncer, je sais pas. Je voulais juste rappeler de quelle étoffe est notre héros ("faites moi un procès, président !) de circonstances. La triste réalité c’est que pour moi aussi l’écho donné à ce texte, son existence même, peut malgré tout tenir lieu de bonne nouvelle, façon fragmentation de la domination (parmi les dominants et leurs alliés)... sur fond d’occupations d’écoles, d’aide au passage des Alpes, d’ouverture de squat ou de manif significative, comme à Ouistreham.

    • #Yann_Moix, comment dire... Je viens de parcourir l’article de Wikipédia à son sujet. J’y ai relevé quelques passages principalement dans le paragraphe « sujets polémiques » :

      1) Cinéma Utopia (2009)

      Dans Le Figaro du 10 août 200948, Yann Moix s’indigne d’un tract des cinémas Utopia présentant le film Le Temps qu’il reste. Il reproche notamment à ce tract de débuter par : « Les tragédies de l’histoire sont souvent grotesques. Les Palestiniens vivent depuis 1948 un cauchemar kafkaïen », puis il relève ceci : « Quelques massacres plus tard, perpétrés par les milices juives » et s’indigne de la formule « milices juives » qui, selon lui, « évacue Auschwitz d’un coup d’adjectif non seulement mal placé mais déplacé, un concept qui donnerait aussitôt vie, dans la foulée, à de jolis avatars, comme des nazis juifs, des fascistes juifs, des hitlériens juifs ». Il est aussi particulièrement frappé par cet autre extrait du tract : « Elia Suleiman revient sur son enfance dans une école juive où la lobotomisation sioniste des élèves filait bon train... ». Il compare l’auteur du tract à Robert Brasillach et avance que les gérants des cinémas Utopia ont « la haine des juifs » et seraient « le visage nouveau de l’antisémitisme contemporain », comparant leur gazette à Je suis partout, journal collaborationniste pendant la Seconde Guerre mondiale. La revue La Règle du jeu (fondée en 1990 par Bernard-Henri Lévy) lui apporte son soutien.
      Les cinémas d’art et d’essai du réseau Utopia portent plainte pour injure, et Yann Moix, ainsi que Le Figaro, défendu par Patrick Klugman, sont condamnés en 2010 pour « délit d’injure envers particuliers » le 19 octobre 2010. David Caviglioli, journaliste de L’Obs, relève que le jugement précise que le tract a été écrit avec « une tonalité militante et abrupte », et lui-même soupçonne un antisémitisme sous-jacent à ce tract, relevant par exemple que le sionisme y est décrit comme le « rêve fou d’un état religieux juif ».

      #sionisme

      2) Polanski et la Suisse

      Yann Moix crée la polémique le 1er février 2010 en publiant un extrait de son prochain livre La Meute dans La Règle du jeu sous le titre « J’aime Polanski et je hais la Suisse ». Selon Le Parisien, Yann Moix prend « prétexte » de l’assignation à résidence du cinéaste juif Roman Polanski par la Suisse, pour attaquer cette dernière en la traitant de « pute », de « Gestapoland » et de « pays inutile », « nul » et « fondamentalement antisémite », puis un jour plus tard dans le journal Le Matin ses citoyens de « mous salauds ». En date du 2 février 2010, le texte est retiré du site à la demande de l’auteur. La presse francophone de Belgique et de France commence à relater l’information et l’ambassade de France en Suisse diffuse un communiqué de presse se désolidarisant de l’auteur en estimant à propos de l’ouvrage : « […] on peut à bon droit penser qu’il eût mieux valu qu’il ne parût point ».

      #culture_du_viol

      3) Loi Gayssot (2010) :

      Fin 2010, il apparaît comme un des signataires d’une pétition pour l’abrogation de la loi Gayssot aux côtés de Robert Faurisson, Dieudonné et de militants d’extrême droite, initiative également soutenue par Noam Chomsky. Opposé à cette loi mémorielle, il se rétracte cependant après avoir découvert qu’un des signataires n’était pas Robert Badinter comme il le croyait, mais Robert Faurisson ), et il refuse que son nom soit associé à ce dernier. Paul-Éric Blanrue se déclare déçu de l’attitude de Yann Moix, qui avait préfacé son livre Le Monde contre soi : anthologie des propos contre les juifs, le judaïsme et le sionisme, jugeant « important de montrer que même les plus grands penseurs se sont trompés » ; les deux hommes, amis jusqu’ici et qui n’avaient « jamais parlé des Juifs ensemble » d’après Yann Moix, se séparent à cette occasion. Le blog du Monde.fr des droites extrêmes émet des doutes sur l’explication de Yann Moix, ayant relevé que l’explication initiale de Yann Moix quant à son soutien comportait la mention suivante, effacée par la suite : « J’ai signé une pétition en ce sens, sur laquelle figurent évidemment, figurent logiquement, mes pires ennemis et les ordures les plus avérées ».
      Selon le journaliste Nicolas d’Estienne d’Orves, Yann Moix est « un philosémite exacerbé, il a même appris l’hébreu ».

      #baltringue du #révisionisme

      Entre temps, Monsieur a eu le temps d’"être Charlie" :
      https://laregledujeu.org/2015/01/09/18656/le-pantheon-pour-charlie

      Monsieur le Président,
      Le Panthéon n’est pas un monument mort. Ce n’est pas, non plus, un monument aux morts : c’est le monument vivant de ceux qui ont rendu possibles la dignité et la pérennité de la République.
      Charb, Cabu, Wolinski et leurs camarades sont morts pour cette République, comme Jaurès en son temps. Et, comme Jean Moulin, ils ont été les héros d’une Résistance nouvelle : la Résistance à cette barbarie qu’est l’islamisme, ce fascisme du vingt-et-unième siècle. Ils sont les héritiers des Lumières. Le Panthéon fut inventé pour les accueillir, et, ainsi, souder la nation autour de ce qu’elle a d’essentiel : la liberté.
      Aussi, je vous demande, et au nom de tous les Français sans exception, de bien vouloir étudier ma demande : celle de faire entrer Charlie Hebdo au Panthéon.
      Yann Moix

      Je suis un charlot ...

      4) Accueil des migrants 2018 :

      Yann Moix le 6 janvier 2018, accuse les CRS d’exactions vis-à-vis des migrants de la Jungle de Calais. La préfecture du Pas-de-Calais dénonce, quant à elle, des informations erronées

      ... mais je continue de me rattraper aux branches.

    • « Il y a, parmi les afghans de Calais, des gens qui connaissent Victor Hugo sur le bout des doigts, ils arrivent en France et on les frappe ! » dit un Moix aussi élitiste que les récentes déclarations d’Aznavour (trier les meilleurs) avec sa confiance surjouée dans "la culture". Il utilisait il y a peu le faux argument de l’"appel d’air"... ; de plus :
      https://seenthis.net/messages/646690
      https://seenthis.net/messages/634053
      https://seenthis.net/messages/331825

    • @rastapopoulos oui c’était un peu provoc mais voir tant de monde sortir le CV de ce type (qui n’est qu’un dandy désinvolte aux convictions à mon avis peu profondes) comme s’il fallait à tout prix décrédibiliser ce qu’il dit, alors que pour une fois c’est assez pertinent, je trouve ça un peu désespérant (je lis même sur mondialisme.org que les gens qui reproduisent sa prose font le jeu de l’extrême droite car il a côtoyé des gens d’extrême droite... hum, j’ai hâte de voir Marine Le Pen ou des gudards soutenir le contenu de cette lettre). Finalement on lui donne peut-être encore plus d’importance qu’il n’en a.

  • Pétition | Pour la reconnaissance du Protocole d’Istanbul
    https://asile.ch/2017/12/07/petition-reconnaissance-protocole-distanbul

    pour une meilleure protection des victimes de torture et autres traitements cruels, inhumains ou dégradants Dans le cadre de sa campagne annuelle “journée des droits humains du 10 décembre 2017”, basée sur le thème “Torture et migration”, l’ACAT-Suisse a lancé une pétition destinée à Mme Simonetta Sommaruga, Conseillère fédérale en charge du département fédéral de […]

  • Net of Rights - YouTube
    https://www.youtube.com/watch?v=m1U0Ebix-aQ

    Net of Rights is a short documentary film which explores the relation between Internet protocols and the promotion and protection of Human Rights. Internet Engineers have defined the Internet as a network of networks, providing connectivity for all users, at all times, for any content. Internet connectivity increases the capacity for individuals to exercise their rights, the core of the Internet, its architectural design is therefore closely intertwined with the human rights framework. However, the assertion that technology and the design of standards and protocols is a ethically neutral task are still commonplace. The series of interviews recorded during the 92nd meeting of the Internet Engineering Task Force (IETF), held in Dallas, Texas, in March 2015, demonstrated that this belief in the neutrality of standards and protocols is starting to change. It is becoming more apparent that promoting an open, secure, unfiltered and reliable Internet is essential for the rights to privacy, expression and assembly. But how can these concepts be addressed on the protocol level? Without taking human rights into account while developing protocols, the human rights-enabling characteristics of the Internet are at risk. While the Internet was designed with freedom and openness of communication as core values, as the growth in scale and commercialization of the Internet have caused a shift in those values. The influence of such world-views started to compete with other values. The rights-enabling characteristics of the Internet will be endangered if they are not properly defined, described and protected. The reverse is also true: if we don’t protect human rights online, we risk loss of functionality and connectivity of the Internet itself.

    #Internet #Droits_humains #Protocoles

  • 2005 - La pilule contraceptive est officiellement classée cancérigène

    http://acces.ens-lyon.fr/acces/thematiques/sante/epidemiologie/cancersein/risq_cancer_sein/pilulcansein

    http://rfi.fr/actufr/articles/068/article_37908.asp (07/08/2005)

    "Le CIRC (Centre international de recherche sur le cancer), dépendant de l’OMS, vient de classer la pilule contraceptive parmi les produits cancérogènes du « groupe 1 », ceux dont l’action est « certaine »" d’après RFI actualités.

    Un groupe de 21 chercheurs venant de 8 pays différents rendent publics les réésultats suivant : la pilule diminue le risque de cancer de l’ovaire et de l’endomètre, mais augmente celui du sein, du col de l’utérus et du foie.

    Les hormones œstrogènes contenues dans chaque comprimé sont responsables de ce risque plus élevé. En effet elles sont plus concentrées dans la pilule contraceptive que lorsqu’elles sont libérées par les ovaires naturellement.

    http://www.amessi.org/Cancer-la-pilule-contraceptive-officiellement-classee-cancerigene

    http://www.cancer.ca/fr-ca/prevention-and-screening/be-aware/artificial-hormones/birth-control-pill/?region=qc

    Les femmes qui prennent la pilule ont un risque un peu plus élevé de cancers du sein, du col de l’utérus et du foie, ainsi qu’un risque accru de maladies cardiovasculaires (principalement chez les fumeuses).

    Read more : http://www.cancer.ca/fr-ca/prevention-and-screening/be-aware/artificial-hormones/birth-control-pill/?region=qc#ixzz4nyh2S8bK

    En 2012 - 1 femme sur 11 a eu un cancer du sein
    En 2017 - 1 femme sur 9 aura un cancer du sein
    Pour la suite, il est prévu qu’une femme sur 8 aura un cancer du sein, en trente ans, ce cancer a augmenté de 130%

    Les cancers du sein sont aussi plus fréquents chez les fumeuses, près des centrales nucléaires et chez des femmes ayant subi de nombreuses mammographies …

    Ça se soigne très bien nous dit-on, mutiler les femmes après les avoir empoisonner, est le seul #protocole_médical au point.

    #tout_va_bien #feminicide #cancer

    • « Les représentants du Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF), de la Fédération Nationale des Collèges de Gynécologie Médicale (FNCGM) et de la Société Française de Gynécologie (SFG) craignant une lecture caricaturale des données scientifiques rappelées par le CIRC, tiennent à faire la déclaration suivante :

      Face à l’augmentation des cancers du sein sous pilule relevée par les travaux du CIRC, les responsables du CNGOF, de la FNCGM et de la SFG soulignent que celle-ci est faible et que ce risque disparaît dix ans après la fin de l’utilisation de cette contraception. »

      #assassins

    • Le traitement de la ménopause également considéré à risque

      Jusqu’à présent, l’hormonothérapie oestro-progestative de la ménopause était considérée par le Centre international de recherche sur le cancer (Circ), comme peut-être cancérogène pour la femme. Aujourd’hui, ce traitement est classé dans la catégorie des cancérogènes, dans la mesure où il augmenterait les risques de cancer du sein et de celui de l’endomètre (la muqueuse qui tapisse l’intérieur de l’utérus), mais seulement selon certains schémas de prescription.

      Après réexamen des études les plus récentes sur les hormones de la ménopause, les auteurs soulignent que : « Les études épidémiologiques montrent de façon concordante l’accroissement du risque de cancer du sein chez les utilisatrices actuelles ou récentes. Ce risque augmente avec la durée d’utilisation et est supérieur à celui que courent les femmes utilisant une hormonothérapie basée sur les œstrogènes seuls. »

      #gynécologie #ménopause #contraception #hormones #œstrogènes #progestérone

  • RFC 8170 : Planning for Protocol Adoption and Subsequent Transitions

    L’#Internet existe depuis de nombreuses années et, pendant tout ce temps, les protocoles utilisés ne sont pas restés identiques à eux-mêmes. Ils ont évolué, voire ont été remplacés. Cela soulève un problème : la transition entre l’ancien et le nouveau (le cas le plus fameux étant évidemment le passage d’#IPv4 à #IPv6…) Beaucoup de ces transitions se sont mal passées, parfois en partie car l’ancien #protocole_de_communication ou l’ancienne version n’avait pas prévu son futur remplacement. Contrairement à ce qu’espèrent souvent les techniciens, il ne suffit pas d’incrémenter le numéro de version pour que tous les acteurs adoptent la nouvelle version. Ce nouveau #RFC de l’#IAB raconte les leçons tirées, et regarde comment on pourrait améliorer les futures transitions.

    http://www.bortzmeyer.org/8170.html

  • Population Density in Africa - [800x747] : MapPorn

    https://www.reddit.com/r/MapPorn/comments/62b7s6/population_density_in_africa_800x747

    Xtophe‏ @Xtophe_Bontemps sur Twitter fait ce commentaire : Using a linear scale for colors is never a good idea. A nice map, but not differentiating statistical units enough.

    Population Density in Africa - [800x747] (i.redd.it)

    #cartographie #sémiologie #protocole #méthodologie #afrique #population #démographie

  • Cartographic design principles | Resources | Ordnance Survey

    https://www.ordnancesurvey.co.uk/resources/carto-design/carto-design-principles.html

    C’est un peu réducteur, et il manque sans doute des éléments de réflexions, mais ces principes sont une bonne base pour un débat et des doiscussions autour de la question m"thodologie en carto. Pour référence ici :

    German industrial designer, Dieter Rams, once asked himself a question, ’Is my design good design?’ The answer formed the basis for his renowned ‘ten principles of good design’.

    Inspired by this we have put together our own list of cartographic design principles to promote good map design.

    They are ‘what works best for us’ but are also intended as a useful guide for anybody making a map, from Ordnance Survey customers to budding neo-cartographers.

    It is certainly not our intention to lecture others on what is right or wrong. The purpose of our principles is to offer some useful guidelines that we believe are relevant to map design and in many cases will stimulate better cartography.

    Understanding of user requirements

    Consideration of display format

    A clear visual hierarchy

    Simplicity

    Legibility

    Consistency

    Accessibility

    Good composition

    #cartographie #sémiologie #sémiologie_graphique #sémantique #méthodologie #protocoles_cartographiques

  • Apprenez les principes des réseaux gratuitement | mart-e
    https://mart-e.be/post/2012/02/26/apprenez-les-principes-des-reseaux-gratuitement

    La Saylor Foundation est une association ayant pour but de promouvoir l’éducation libre et accessible à tous. (...)

    Elle organise également le Open Textbook Challenge qui récompense le meilleur livre de cours sur un sujet populaire disponible librement. Pour la première édition de ce chalenge, la foundation a récompensé (...) Olivier Bonaventure pour Computer Networking : Principles, Protocols and Practice.

    (...) Le livre est disponible en pdf, epub, mobi ou simplement en récupérant les sources. Pour les plus pressés, il y également une version html. Le livre est disponible sous licence Creative Commons et l’on peut soumettre ses corrections et améliorations. Une traduction française a ainsi été commencée il y a peu.

    Pour rajouter à la beauté de la chose, plutôt de d’accepter sa récompense (qui était quand même de 20.000$), Olivier Bonaventure l’a offerte à la Fondation Louvain « afin de permettre le développement d’autres supports de cours en libre accès et d’inciter les professeurs à embrayer sur cette initiative ». (...)

    Cela date « un peu », pas mal de liens cassés mais l’essentiel :
    – Le site de la version 2 du bouquin : https://inl.info.ucl.ac.be/cnp3 . - Le github : http://github.com/obonaventure/cnp3
    – Traduction FR (avancée mais inaboutie) : https://github.com/obonaventure/cnp3/tree/master/book-fr

    #reseaux #epub #Creative_commons #IPv4 #IPv6 #protocoles

  • Bouquins #7
    https://coutoentrelesdents.noblogs.org/bouquins-7

    Norman Cohn retrace ici l’histoire du faux politique « les protocoles des sages de Sion », et dessine les raisons historiques, psychologiques, et social qui permettent à l’antisémitisme de subsister malgré des fondements proprement délirant. Récit autobiographique du bandit révolutionnaire, son enfance, … Continue reading →

    #LIVRES #CHARLIE_BAUER #histoire_d'un_mythe #le_redresseur_de_clous #norman_cohn #protocole_des_sages_de_sion

  • Surveillance : le hamster qui mangeait des spaghetti
    https://reflets.info/surveillance-le-hamster-qui-mangeait-des-spaghetti

    Surveillance, boîtes noires, sondes, IOL, chiffrement, #Métadonnées, les contenus et articles abondent sur ces sujets, mais à la lecture de certains commentaires, il apparaît que le fonctionnement du #Web en particulier, et d’Internet en général, est assez mal compris, même superficiellement. Que se passe-t’il très concrètement lorsque je clique sur un lien ? Quelles sont […]

    #Rainbow_Hat #Technos #DNS #HTTP #Michel #Protocole #technique

  • Post COP21 : Les pays du Sud invités à ne pas signer (trop vite) l’Accord de Paris

    La COP21, ce n’est pas tout à fait fini ! En prélude à la signature de l’accord de Paris à New-York, les pays du Sud sont invités à ne pas se précipiter et à repousser leur signature afin d’établir un rapport de force qui leur soit plus favorable. Une stratégie qui montre qu’un processus de ratification d’un Traité international est un moment politique où se nouent des rapports de force singuliers et décisifs pour la suite. La COP21 n’est pas (tout-à-fait) finie et les renoncements actuels de l’UE et du gouvernement français ne sont pas de nature à rassurer !
    Explications dans ce rapide post sur mon blog Mediapart

    https://blogs.mediapart.fr/maxime-combes/blog/140416/les-pays-du-sud-invites-ne-pas-signer-trop-vite-laccord-de-paris

    #Accord_de_Paris #Cop21 #François_Hollande #New-york #Paris #Protocole_de_Kyoto #ratification #segolène_royal

  • Un grand institut de recherche français accusé de « biopiraterie »
    http://abonnes.lemonde.fr/planete/article/2016/02/01/des-chercheurs-francais-accuses-de-biopiraterie_4856892_3244.html

    Les feuilles de Quassia amara ont des propriétés insecticides et des vertus médicinales bien connues en Amérique latine, où elles sont en particulier utilisées pour traiter des accès de paludisme. Les chercheurs de l’IRD en ont isolé une molécule, la simalikalactone E (SkE), qu’ils destinent à enrichir la pharmacopée antipaludique. Mais avant de se concentrer sur cette plante, ils ont auparavant interrogé des communautés Kali’na, Palikur et des créoles en Guyane, pour connaître leurs remèdes traditionnels, leur technique, leurs effets.

    Cette enquête ethnobotanique n’a rien de secret : l’équipe d’ethnopharmaciens et de biologistes l’a racontée dans plusieurs articles scientifiques. Ce travail lui a d’ailleurs valu d’être récompensée par leur institution du Prix de l’innovation pour le Sud en 2013. France Libertés reproche à l’IRD de ne pas avoir demandé leur consentement aux communautés qui l’ont aiguillé sur le Quassia amara et de ne pas avoir cherché à les associer à cette découverte d’une façon ou d’une autre.
    « Absence totale d’éthique »

    « Nous soutenons que dans le cas de la SkE, l’invention revendiquée n’est pas nouvelle car les chercheurs ont reproduit un savoir transmis de génération en génération », résume Emmanuel Poilâne. « L’utilisation abusive des connaissances traditionnelles des populations sans leur consentement préalable, ainsi que l’absence totale de retour pour le territoire ne peuvent plus être tolérés », a réagi comme en écho Rodolphe Alexandre (divers gauche), le président de la collectivité territoriale de Guyane. Mardi 26 janvier, dans un communiqué, il dit avoir appris « avec grand étonnement », le dépôt d’un brevet sur une « espèce typique de la pharmacopée traditionnelle locale » et dénonce « l’absence totale d’éthique de la part de ces chercheurs ». Il cite en exemple de pratiques vertueuses d’autres recherches sur des plantes menées dans le cadre d’un partenariat entre le CNRS, l’Institut Pasteur, l’université de Guyane et l’agence régionale de développement économique.

    En France, au moins en SHS, les règles d’éthique sont beaucoup moins codifiées qu’au Canada par exemple. Je pense que c’est un des arrière-plan de l’article. A mon sens, cela permet de mettre en route des recherches beaucoup plus facilement, sans devoir planifier à l’avance tout ce qu’on va trouver et laissant donc une place au hasard et à la serendipidité, sans se poser immédiatement la question de l’intéressement des parties prenantes à la recherche.
    L’article pourrait davantage souligner un autre arrière-plan implicite : la pression croissante des directions d’instituts de recherche pour "valoriser" à travers des prises de brevets les "découvertes". C’est aussi une injonction croissante de la politique gouvernementale. On voit bien que cette appropriation/marchandisation des résultats de la recherche va à l’encontre de la création de communs, en l’occurrence de futurs médicaments d’intérêt général.

    Voir sur le sujet, et à titre de comparaison : Eric Glon, « La recherche collaborative en géographie avec les Autochtones. Eléments pour une approche critique », Géocarrefour [En ligne], mis en ligne le 17 août 2015, consulté le 01 février 2016. URL : http://geocarrefour.revues.org/9630
    #communs #recherche

    • Jean-Paul Moatti rappelle qu’il n’existait ni notion de communauté autochtone ni cadre défini pour obtenir leur consentement au moment de l’enquête de terrain, en 2003. Cela devrait changer. En effet, le projet de loi sur la biodiversité prévoit que la France ratifie prochainement le #protocole_de_Nagoya. Cet accord international sur l’accès aux ressources génétiques et sur « le partage juste et équitable des avantages » n’est pas une nouveauté : il découle d’un engagement pris au moment du Sommet de la Terre à Rio en 1992, sous l’égide des Nations unies. La France l’a signé en 2011, mais pas encore ratifié. Dès lors que cela sera fait, d’autres règles déontologiques devront être établies, l’#IRD y est-il prêt ? « Nous les mettrons bien sûr en œuvre dès que la loi sera votée et nous partagerons les éventuelles retombées économiques de cette innovation », assure-t-il.

      Selon Thomas Burelli, docteur en #droit à l’université d’Ottawa, la recherche publique française, oublieuse des connaissances partagées sur le terrain une fois passée la porte des labos, ne fait pas preuve de la meilleure bonne volonté dans ce domaine. Le juriste avait déjà épinglé les pratiques de l’IRD en Nouvelle-Calédonie.

  • Matrix.org | A new basis for open, distributed, real-time communication
    http://matrix.org

    #Matrix is an open standard for decentralised communication, providing simple HTTP APIs and open source reference implementations for securely distributing and persisting JSON over an open federation of servers.

    You can use Matrix for…

    Decentralised Group Chat
    Fully distributed persistent chatrooms with no single points of control or failure

    WebRTC Signalling
    Web-friendly signalling transport for interoperable VoIP and video calling

    Internet of Things
    Exchanging and persisting data between devices and services
    …and anywhere else you need a common data fabric to link together fragmented silos of communication.

    si vous voulez m’y causer je suis @fil:matrix.org

    #cccp

    et une interview (qui date d’un an) de Matthew Hodgson sur le projet
    https://bloggeek.me/matrix-webrtc-interview

    et des nouvelles plus récentes :
    http://matrix.org/blog/2015/09/07/matrix-one-year-in

    • Il faut prendre un navigateur compatible avec WebRTC (Firefox ou Chrome, mais à priori pas Safari), se rendre sur https://vector.im/beta ; en bas, demander la création d’un compte.

      On reçoit alors un email de confirmation ; on valide, puis on se connecte à nouveau sur https://vector.im/beta

      Ensuite il devient possible d’ajouter quelqu’un à une conversation en saisissant son adresse, dans mon cas @fil:matrix.org

    • @b_b:matrix.org arrive à rejoindre un chan irc, mais je ne vois pas comment contacter quelqu’un en privé...

      Trouvé, c’était bien caché... il faut cliquer sur soi dans la liste des membres du chan, et là on trouve le bouton Leave :)

    • Dans le canal https://vector.im/beta/#/room/#matrix-fr:matrix.org il y a des infos intéressantes sur le projet :

      Amandine
      (...) il y a aussi des entreprises qui construisent des choses à vocation plus commerciales, notamment l’équipe d’Open WebRTC chez Ericsson qui bossent pas mal avec nous

      en fait l’équipe est partagée entre Rennes et Londres
      avec une orientation plutot back-end à Londres et front-end à

      Adev
      C’est un projet à but commercial initialement ?

      Amandine
      à la base on travaille tous dans la meme entreprise (Amdocs) et on développe des applis mobiles type Skype etc pour les opérateurs (notre principal déploiement est blah pour TIM Brasil)
      Mais on trouvait que l’industry avait besoin d’un standard ouvert et pragmatique de communication (après avoir joué plusieurs années avec XMPP et SIP) et on a réussi à convaincre le management d’Amdocs de financer Matrix.org qui est à but non-lucratif et en cours d’incorporation en tant que tel (en gros on finalise la paperasse légale)
      donc Matrix.org est indépendant à but non-lucratif, parce que pour que ça marche il faut que tout le monde l’utilise, pas que Amdocs

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Amdocs

    • Mettons-le là :

      - Not particularly web-friendly - you can’t easily speak XMPP from a web browser. (N.B. Nowadays you have options like XMPP-FTW and Stanza.io that help loads with letting browsers talk XMPP).
      – Single logical server per MUC is a single point of control and availability. (MUCs can be distributed over multiple physical servers, but they still sit behind a single logical JID and domain. FMUC improves this with a similar approach to Matrix, but as of Oct 2015 there are no open source implementations.)
      – History synchronisation is very much a second class citizen feature
      – Stanzas aren’t framed or reliably delivered without extensions. (See wiki.xmpp.org for an XMPP take on this)
      – Multiple device support is limited. (Apparently Carbons and MAM help with this)
      – Baseline feature set is so minimal that fragmentation of features between clients and servers is common, especially as interoperability profiles for features have fallen behind (as of July 2015)
      – No strong identity system (i.e. no standard E2E PKI, unless you count X.509 certs, which are questionable)
      – Not particularly well designed for mobile use cases: push; bandwidth-efficient transports. (Since the time of writing a Push XEP has appeared, and wiki.xmpp.org claims that XMPP runs “fine” over a 9600bps + 30s latency link.)

      We think of Matrix and XMPP as being quite different; at its core Matrix can be thought of as an eventually consistent global JSON db with an HTTP API and pubsub semantics - whilst XMPP can be thought of as a message passing protocol. You can use them both to build chat systems; you can use them both to build pubsub systems; each comes with different tradeoffs. Matrix has a deliberately extensive ‘kitchen sink’ baseline of functionality; XMPP has a deliberately minimal baseline set of functionality.

      Dans cette FAQ, ils font référence plusieurs fois à une page sur le wiki de XMPP, et on a presque l’impression que cette page a été faite pour répondre aux critiques principales formulés par Matrix :
      http://wiki.xmpp.org/web/Myths

      =====

      Sinon une interview d’un co-fondateur :
      https://bloggeek.me/matrix-webrtc-interview

      Avec une vision à long terme…

      Meanwhile, the bigger vision is to use Matrix’s cryptographically secure eventually-consistent distributed message history to provide a robust decentralized messaging layer for the internet of things.

      cc @goffi aussi, pour le sujet, vu qu’il n’est pas dans les suiveureuses du thread :)

      #XMPP #messagerie #historique #pubsub #HTTP #API #JSON #standard #protocole #internet_des_objets

    • Cette page a en effet été faite explicitement pour répondre aux critiques qui sont pratiquement toutes infondées.

      Pour la petite histoire, j’ai découvert Matrix pour la première fois au Fosdem en début d’année, ils étaient voisins de notre stand. J’ai vu la conférence, c’était intéressant mais rien d’extraordinaire non plus (tout le monde a applaudi quand il y avait la vidéo alors que c’était un simple WebRTC, c’est plutôt Mozilla qu’il faut applaudir ici). Déjà dans cette conf, il se sont mis beaucoup en opposition de XMPP.

      Là où ça se gâte, c’est qu’ils font ça systématiquement, des attaques à charge contre XMPP, non seulement en conf (et ils en font beaucoup, ils ont visiblement un très gros budget marketing), mais sur le net (Twitter, hackernews on peut systématiquement les voir quand il y a un article sur XMPP, même
      en français comme dans un des mes journaux sur XMPP où j’ai dû répondre : https://linuxfr.org/users/goffi/journaux/parlons-xmpp-episode-6-les-commandes-a-distance#comment-1615075).

      La critique est OK quand elle est fondée (et avec un minimum de forme), mais la plupart de leurs arguments (si ce n’est tous) sont faux ou approximatifs, au point que la communauté XMPP a dû réagir et répondre. On a vraiment l’impression qu’ils voient XMPP comme leur principal concurrent (ce qui est probablement vrai), et qu’ils veulent l’abattre.

      Bref, j’avais eu un premier contact plutôt curieux, en me disant pourquoi pas (j’ai même mentionné Matrix comme une technologie intéressante dans une de mes confs), mais depuis c’est devenu vraiment lourd et ils ont réussi à passer dans la case « je n’aime pas », ce qui est rare pour un projet libre.

      Sur le plan technologique c’est donc intéressant sans être extraordinaire, mais sur l’a côté Matrix a tout fait pour se mettre la communauté XMPP à dos (et ils ont réussi).

      MàJ : mauvais lien corrigé
      MàJ 2 : un exemple de conversation houleuse entre Dave Cridland (très impliqué dans la communauté XMPP, développeur OpenFire, membre du « council » XSF) et Matrix : https://twitter.com/DwdDave/status/630849678347739136

    • merci @goffi — j’aurais effectivement dû te citer dans la conversation.

      Mes deux sous : ce qui me semble faire l’attrait de Matrix aujourd’hui c’est peut-être plus l’interface que l’aspect techno. C’est facile de s’inscrire, le client Web est assez agréable à utiliser, et il ouvre sans complications l’accès à tout ce qu’il faut (échange de fichiers, upload d’images, vidéo et son, et passerelle irc qui permet de ne pas être « tout seul » au début).

    • C’est effectivement ce qu’il manque à XMPP des client intuitifs qui gèrent tout, et c’est une grosse partie du travail de Movim, Jappix, BuddyCloud et SàT.

      Le truc aussi est que nous travaillons avec les standards, et c’est donc beaucoup plus long que quand on fait tout en interne (on doit discuter avec beaucoup de monde pour avancer).

      En tout cas ce que tu cites on le gère (sauf la vidéo et le son, mais y’a déjà une grosse partie du travail fait), mais tout n’est pas encore accessible dans l’interface web (ça va venir sûrement assez vite). On devrait sortir une nouvelle version aujourd’hui d’ailleurs.

      Movim aussi gère l’upload maintenant, et la passerelles IRC on utilise Biboumi (par un des auteurs de Poezio) qui est excellent.

      On sort donc une version aujourd’hui, je ferai signe sur SeenThis, on apprécierait les retours justement :).

    • @ben @odilon j’ai testé avec un compte sur matrix.org, je trouve ça fluide et pas trop dur à utiliser. Je prends pas toute la mesure de la discussion sur les protocoles, mais je sais qu’au niveau des clients xmpp (à part adium sur mac) je me suis toujours cassée les dents, mais c’était il y a plusieurs années, je n’ai pas réessayé depuis. Tiens, je vais essayer salut à toi , pour voir.

    • @goffi parle de marketing ... Wikipédia à propos de Amdocs :

      Amdocs est une entreprise de services du numérique fondée en 1982 en Israël et basée à Chesterfield dans le Missouri. ... Effectif 22000 en 2015

      C’est possible que dans une boite de 22000 personnes il y ait quelques personnes payées pour marketter ;)

    • @fil @goffi une grosse fonctionnalité de Matrix, qui fonctionne dès le départ, c’est le truc de l’historique synchronisé, qui est toujours le même pour tout le monde à l’intérieur d’une même discussion (de 2 ou plus personnes peu importe). Ce qui permet d’avoir toujours la même « vue » chez chaque participant, et de pouvoir chercher à l’intérieur, en arrière, même quand on est pas arrivé depuis le début, et surtout : même quand on s’y connecte depuis un autre client, une autre machine, qui n’avait encore aucun historique. Ce qui permet alors une utilisation à-la-slack, entre autre. De ce que j’avais compris pour l’instant, la différence n’est pas tant le protocole (JSON, etc), mais le fait que Matrix c’est avant tout « une base données synchronisée » (qui peut servir, parmi d’autres choses, à faire du chat).

      Voilà pour moi, pour l’instant, c’est la plus grosse différence que je vois, largement avant les pseudo-histoires de rapidité, de vidéos, etc. Vu que je n’y connais rien, je ne sais pas si XMPP sait faire ce genre de synchronisation de manière standardisée dans une de ses extensions (et pas juste pour du blog mais bien pour n’importe quel message de chat avec n’importe quelle nouvelle arrivée dans une conversation).

      Pour leurs arguments :
      – s’il manquait des choses dans XMPP : vu leur budget et/ou leur bonne capacité technique, illes pouvaient parfaitement proposer des nouvelles extensions pour compléter (même si seul leur client perso aurait su les utiliser dans un premier temps : ce qui ne change rien à actuellement avec Matrix où seul leur client à eux sait faire ça)
      – s’il n’y avait pas un client XMPP web et/ou mobile implémentant toutes les extensions les plus nécessaires à ce qu’illes voulaient : il pouvait parfaitement créer un nouveau client web et un nouveau client mobile : là encore ça ne change rien à ce qu’illes ont dû faire pour Matrix, à recréer un client à zéro

      Au moins on aurait eu des clients XMPP web et mobile, modernes, beaux, etc, et qui fassent moult fonctionnalités d’un coup (comme @fil je pense que l’interface moderne, épurée, bien lisible, « flat », etc, fait beaucoup dans le marketing de leur projet…).

    • @rastapopoulos oui XMPP sait faire ça (avec 2 extensions : MAM (XEP-0313) et message carbons (XEP-0280)), qui sont en train petit à petit d’être intégrées partout (nous on ne s’en sert pas encore pour le chat, mais ça sera bientôt le cas).

      Ça n’existait pas avant parce que c’est un problème qui est surtout apparu avec l’utilisation de plus en plus massive des téléphone portables en plus des machines de bureau, mais il n’y a aucune contrainte technique pour faire ça (et on voit bien une des forces de XMPP : il sait s’adapter).

      Pour les clients XMPP modernes, tu peux déjà jeter un œil à Movim (http://movim.eu) qui est dans le design à la mode, les gens le trouvent généralement très beau.

      Après il y a bien sûr le notre, et on a une campagne de financement en cours (qui fini à la fin de la semaine), pour justement faire un client Android : http://www.arizuka.com/fr/projects/libervia

    • Donc :
      http://xmpp.org/extensions/xep-0313.html
      et
      http://xmpp.org/extensions/xep-0280.html

      Bon le « Archive Management » c’est en « experimental » pour l’instant… :D
      Mais en tout cas c’est une bonne nouvelle ces deux extensions, merci de l’info ! Surtout si elles sont vraiment implémentées partout dans pas si longtemps.

      Bon moi pour l’interface, je me casse pas la tête, je suis toujours sur Empathy par défaut, même si ça n’implémente pas assez de choses…

      Ce qui fait qu’un outil comme ça obtient des adhésions rapides, j’ai l’impression que c’est la combinaison d’une interface sobre, belle et super rapide à prendre en main ET de fonctionnalités qui apportent vraiment un plus, soit parce qu’elles n’existent pas ailleurs, soit parce que dans cet outil ces fonctionnalités sont utilisables sans y penser, de manière très fluides.

      Si je reprends le besoin de départ, sur Seenthis on parlait de chercher des alternatives libres à Slack.
      http://seenthis.net/messages/414220

      Et dans ce dernier ya notamment :
      – interface vraiment efficace
      – possibilité de chercher dans TOUTES les conversations (privées ou salons) auxquelles on participe (sur lesquels on a les droits quoi), et c’est très rapide
      – apparemment ya une documentation de vraiment seulement 30 lignes à lire pour savoir parler avec en REST et envoyer du contenu dedans depuis des services (= faire des robots pour envoyer du github, gitlab, tickets, travis, lolcat, etc), ce qui a permis d’avoir rapidement des dizaines et des dizaines de services liés

      Ici dans Mattermost par exemple (je sais pas ce qu’il y a derrière Mattermost ? IRC ?)
      http://www.mattermost.org/features

    • @rastapopoulos :

      Bon le « Archive Management » c’est en « experimental » pour l’instant

      Oui c’est comme ça que ça fonctionne, ça prend du temps mais ça avance. Mais je pense qu’on peut dire la même chose de matrix : c’est un projet super jeune, je ne vois pas trop comment ça pourrait être autrement qu’expérimental.

      D’ailleurs sur leur page ils parlent d’« open standard », je serais curieux de voir comment c’est « standardisé » (bon au moins il y a une spéc : https://matrix.org/docs/spec). Enfin pas le temps de creuser aujourd’hui (release en cours).

    • je dois dire qu’en deux semaines de tests, matrix me donne toutes satisfactions en tant qu’utilisateur, aussi bien pour irc que pour des conversations « type skype » ; je continue