provinceorstate:picardie

  • Julien Coupat, le Préfet de Police Delpuech, les Gilets Jaunes, Tarnac et moi
    http://www.davduf.net/julien-coupat-le-prefet-de-police-delpuech-les

    Sitôt connue, l’interpellation de Julien #Coupat « à titre préventif », le matin de l’acte IV des #GiletsJaunes, a tourné en boucle sur les radios et TV.

    Lors de l’affaire dite de « #Tarnac », j’avais rencontré celui qui n’était pas encore Préfet de Police de Paris, mais qui avait été à la manœuvre lors de l’affaire. Michel #Delpuech était l’ancien directeur de cabinet de Michèle Alliot-Marie au plus fort des événements.

    Afin d’éclairer les événements du week-end, voici le chapitre complet que je lui consacre dans mon livre « Tarnac, Magasin général » (Calmann Lévy / Pluriel)

    #Police #Justice #Répression



  • La « gauche non mélenchoniste » se réunit autour de Raphaël Glucksmann
    https://www.lemonde.fr/politique/article/2018/11/15/la-gauche-non-melenchoniste-se-reunit-autour-de-raphael-glucksmann_5384134_8

    Beaucoup de gens n’ont pas pu rentrer dans la salle de La Marbrerie, louée pour l’occasion. Les organisateurs voulaient montrer leur capacité à rassembler autour de quelques idées fortes : « Europe, démocratie, justice sociale et écologie ».

    Où l’on voudrait te faire comprendre que la FI, c’est l’ancien monde, et que la vague dégagiste va l’emporter.

    Je ne sais pas si le Monde a une seule fois fait mention des réunions FI où il n’était pas possible d’accueillir tout le monde.

    Ceci dit, pour dégager l’ancien monde, faudra revenir une autre fois :

    Dans l’assistance, on pouvait croiser Guillaume Balas (eurodéputé Génération. s, le mouvement de Benoît Hamon), l’ancien maire communiste de Saint-Denis Patrick Braouezec, Stéphane Troussel, président (PS) du conseil départemental de Seine-Saint-Denis, Philippe Martin, l’ancien ministre socialiste de l’écologie, Julien Bayou, candidat déclaré d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV) à la mairie de Paris… Mais aucun membre connu de La France insoumise.


  • Nicole Klein directrice de cabinet de François de Rugy

    https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/nicole-klein-directrice-de-cabinet-de-francois-de-rugy-6041456

    Un CV aux expériences multiples

    C’est visiblement le parcours de cette femme au caractère bien trempé qui a séduit l’hôtel de Roquelaure. Nicole Klein peut en effet s’enorgueillir d’un CV aux expériences multiples. Dans la préfectorale bien sûr, mais également au sein de l’administration du ministère de l’écologie et en cabinet ministériel avec Michel Rocard.

    À son crédit, en prime, une «  ouverture internationale  » , dit-on dans l’entourage de François de Rugy, «  avec une expérience à la banque mondiale et une connaissance des enjeux de santé, puisqu’elle a été directrice d’agence régionale de santé  » .

    Des dossiers difficiles

    Dans le dur, le musclé, elle a aussi «  démontré ses qualités pour déminer avec autorité plusieurs dossiers difficiles  : Notre-Dame-des-Landes, l’affaire des Mille vaches en Picardie  » , la gestion d’une crise sanitaire majeure provoquée par la bactérie Escherichia Coli, «  ou tout récemment la pollution métam-sodium dans des exploitations maraîchères  » .


  • Je regarde l’excellent « guerre de 30 ans » sur #Arte, qui met la plus grande rigueur à démontrer que dans cette horrible boucherie la religion n’était que le prétexte à une très profane lutte de pouvoir ; une #rigueur d’autant plus remarquable qu’elle est inversement proportionnelle à celle qui existe dans les reportages de cette même Arte sur les #guerres du #Moyen-Orient, qui sont expliquées essentiellement par la « haine millénaire qui existe entre chiites et sunnites ».


  • Les rats, ennemis de la téléphonie mobile ? - Refuser le compteur LinkyRefuser le compteur Linky
    https://refuser-compteur-linky.fr/les-rats-ennemis-de-la-telephonie-mobile

    Une récente étude réalisée sur des rats montre que ces derniers sont non seulement sensibles aux #champs_électromagnétiques, mais aussi qu’ils préfèrent les éviter. À moins qu’ils ne le fassent exprès, juste pour embêter l’industrie…
    Les champs électromagnétiques perturbent- ils le sommeil ? C’est l’un des symptômes régulièrement mis en avant par les personnes #électrohypersensibles (EHS). Mais disent-elles vrai ? C’est tout le débat, qui oppose les EHS aux électrosceptiques et à l’industrie. Ces derniers, en effet, ont la fâcheuse habitude de mettre systématiquement en doute l’honnêteté des personnes qui s’estiment victimes du brouillard électromagnétique dans lequel nous évoluons.

    Des chercheur·euses de l’université de Picardie avaient mis au point, en 2013, un protocole pour étudier l’effet des champs électromagnétiques (CEM) chez les #rats. Un groupe d’une dizaine de rats avaient été exposés à des CEM de 1 V/m (proche des valeurs que l’on retrouve dans notre environnement) pendant 5 semaines, 7 jours sur 7 et 23 heures sur 24. Cette étude a montré que les rats qui étaient exposés, contrairement au groupe témoin non exposé, avait un sommeil paradoxal fragmenté. En outre, cela modifiait leur façon de s’alimenter.

    Les rats préfèrent dormir avec moins de CEM
    La même équipe de chercheur·euses a donc décidé d’approfondir ces premiers résultats. Elle a pour cela mis au point un « radiopreferendum » : un dispositif de deux enceintes communicantes, permettant aux rongeurs de choisir entre un environnement exposé aux CEM et un autre qui l’était moins – avec une différence d’un facteur 2. Précision sur le niveau d’exposition de la cage la plus irradiée : « nous avons essayé ici de reproduire une exposition type antenne relais, c’est-à-dire une exposition chronique de faible intensité. Il est difficile de savoir réellement la quantité à laquelle est exposé un individu à cause des origines multiples de l’exposition aux CEM (antenne relais, téléphone portable, wifi, babyphone, etc.) » détaille Amandine Pelletier, maître de conférences en Physiologie qui a dirigé les deux études.

    Les premières observations ont montré que, pendant la nuit, c’est à dire lorsqu’ils sont les plus actifs, les rats se sont installés indifféremment dans l’une ou l’autre des deux pièces du dispositif, passant autant de temps dans chacune d’elles. En revanche, le jour, soit une période quotidienne de onze heures durant lesquelles ils dorment le plus, ils ont privilégié la zone la moins exposée. Ils y ont passé en moyenne 1h20 de plus par jour que dans la zone exposée. Par ailleurs, cette nouvelle étude a confirmé ce qui avait été découvert lors de la première, à savoir que les CEM provoquent apparemment une fragmentation du sommeil paradoxal – des analyses en cours de réalisation diront dans quelles proportions. Et comme ces observations ont été effectuées sur des rongeurs, cela n’est sans doute pas le résultat d’un « effet psycho- logique qui pourrait exister chez l’homme », indique Amandine Pelletier. Pas sûr : après tout, les rats font peut-être tout cela exprès, rien que pour embêter l’industrie de la téléphonie…

    NB

    Cette chronique a été initialement publiée dans le numéro d’octobre 2018
    du mensuel indépendant L’âge de faire

    https://refuser-compteur-linky.fr/telephonie-wifi-lobby-tres-organise
    https://refuser-compteur-linky.fr/ehs-compteur-communicant


  • TRACES, le nouveau #Framabook qui vous invite à vivre et mourir au temps des #IA
    https://framablog.org/2018/09/13/traces-le-nouveau-framabook-qui-vous-invite-a-vivre-et-mourir-au-temps-de

    Mourir en #Picardie, ça vous dit ? Pour traverser l’étroit passage de vie à #Mort, suffit de s’exercer un peu en se concentrant sur ses meilleurs souvenirs. Pour les éprouver post-mortem indéfiniment. Drôle de deal… Écouter les voix des disparus ? Il … Lire la suite­­

    #Interview #Libres_Cultures #Âmes #Anticipation #Crozat #Deathhackers #dystopie #Fendoir #Partage #Punkardie #roman #Thanatoprogrammeurs




    • Mercredi matin, alors que trois salariés sont déjà au travail et que la boutique est ouverte (comme d’habitude depuis 81 ans), le directeur du groupe Louise, la responsable des ressources humaines et une assistante juridique débarquent. « Ils nous ont demandé de nous réunir pour une annonce. Ils nous ont dit : « On va fermer. » » Les employés, surpris, posent alors la question du délai. Et la réponse les laisse sous le choc (tout comme le reste de la ville). « C’est immédiat. »

    • 1/ https://www.boulangerielouise.com/contact

      2/ La Voix du Nord | 21/06/2018
      http://www.lavoixdunord.fr/401540/article/2018-06-21/les-boulangeries-louise-condamnees-par-le-tribunal-d-avesnes

      Les boulangeries Louise condamnées par le tribunal d’Avesnes

      Bien que ses dirigeants se défendaient de toute volonté de « tromper le consommateur », la holding Louise (à la tête des boulangeries du même nom) a été reconnue coupable de pratique commerciale trompeuse par le tribunal d’Avesnes-sur-Helpe.

      3/ http://www.lavoixdunord.fr/401510/article/2018-06-21/les-explications-du-groupe-louise-sur-la-fermeture-de-la-patisserie-cha
      Florent Brelivet, directeur général de Boulangerie Louise, évoque notamment des conditions de travail qui n’étaient plus acceptables. (Pour justifier une autre fermeture de boulangerie du groupe seulement un an et demi après son rachat)

      #Boulangerie_Louise

    • http://fr.viadeo.com/fr/search/rcl/fr/BOULANGERIE+LOUISE/fr

      Jean-Baptiste Dubois
      Directeur Régional, Boulangerie Louise
      Houdain | France

      Poste actuel :Directeur RégionalBoulangerie Louise
      Poste précédent :Directeur de région - Grand NordSymphonyIRI Group

      Ecole : Lycée Gaston Berger
      Hélène Garez
      Responsable Marketing opérationnel, Boulangerie Louise
      Lille | France

      Poste actuel :Responsable Marketing opérationnelBoulangerie Louise
      Poste précédent :Responsable de magasinBoulangerie Louise

      Ecole : Ecole De Commerce Européenne

      128 contacts
      Nils De Rocca Serra
      Directeur Opérationnel grand Ouest, Boulangerie Louise
      Développe son réseau professio…
      Saint Leger Des Bois | France

      Poste actuel :Directeur Opérationnel OuestBoulangerie Louise
      Poste précédent :Directeur régional Normandie et Pays de la LoireBoulangerie Louise

      Ecole : I2M - Institut De Management France Quick
      Frédéric Le Roux
      Directeur Régional, Boulangerie Louise
      A l’écoute d’opportunités
      Brest | France

      Poste actuel :Directeur RégionalBoulangerie Louise
      Poste précédent :Animateur de zoneNOZ

      Ecole : TECOMAH

      Après des études en commerce et agro-alimentaire, je me suis tout naturellement tourné vers des emplois regroupant ces deux spécialités. C’est ainsi que le poste de chef de secteur m’a permis de découvrir le monde du travail et celui des GMS, milieu difficile et exigeant. Soucieux de management,...

      171 contacts
      Julien Sagnot
      moniteur produit , boulangerie louise
      A l’écoute d’opportunités
      Halluin | France

      Poste actuel :moniteur produit boulangerie louise
      Poste précédent :moniteur produitsboulangerie louise

      Ecole : Cfa Rouxmesnil Bouteille

      34 contacts
      Anthony Hamdi
      Boulanger,
      Wattrelos | France

      Poste actuel :BoulangerSemi industriel belge
      Poste précédent :Responsable de fabricationBoulangerie louise

      Ecole : CFA TOURCOING

      Dynamique, Rigoureux, Organisé, Gestion du personnel, Travail et Esprit d’équipe, Polyvalence ,Ambitieux , Ponctuel et Perseverant Veille au bon fonctionnement de la production et de l’équipe

      12 contacts
      Cyrille Grard
      Chef de secteur, Boulangerie Louise
      Reims | France

      Poste actuel :Chef de secteurBoulangerie Louise
      Poste précédent :FormateurCentre de formation SAINT MICHEL

      Ecole : Faculté Des Sciences

      Nouvellement embauché chef de secteur pour les boulangeries Louise. La gestion de point de vente dans le respect des proces instaurés par LOUISE fait partie de mon quotidien.
      Florent Brelivet
      DIRECTEUR GENERAL, BOULANGERIE LOUISE
      Guenroc | France

      Poste actuel :DIRECTEUR GENERALBoulangerie Louise
      Poste précédent :DIRECTION MARKETING BRIOCHE DOREEGroupe Le Duff

      Ecole : Ecole Supérieure De Gestion (ESG) - Groupe PSB (Paris School Of Business)

      279 contacts
      Nicolas Bourlon
      chargé de developpement, buffalo-grill
      A l’écoute d’opportunités
      Saint Pierre Les Elbeuf | France

      Poste actuel :chargé de developpementbuffalo-grill
      Poste précédent :Chargé d’expansion Boulangerie Louise

      Ecole : Université Evry Val D’Essonne

      Aujourd’hui en recherche de nouvelles implantations pour KFC sur la Picardie et le Nord pas de Calais.

      314 contacts
      Gilles Thierri
      Boulanger, Boulangerie Louise
      Reims | France

      Poste actuel :BoulangerBoulangerie Louise
      Poste précédent :Si2web, conception et développementSi2web

      Ecole : CFA

      Une nouvelle page est tournée et s’ouvre vers de nouvelles collaborations. (en recherche active) Armé pour accomplir mes missions, j’arbore un management qui ne pose aucune limite culturelle ou sociale. Ainsi, la subtilité de nos réussites quotidiennes, réside en notre capacité à concurrencer...

      363 contacts
      Blondel Jean-françois
      Responsable de secteur, Boulangerie Louise
      Foëcy | France

      Poste actuel :Responsable de secteurBoulangerie Louise
      Poste précédent :Directeur de restaurantFlunch

      Ecole : Lycée Hôtelier

      40 contacts
      Elodie Roullois
      Responsable des ventes, BOULANGERIE LOUISE
      Saint Malo | France

      Poste actuel :Responsable des ventesBOULANGERIE LOUISE

      Ecole : Lycée Les Vergers
      Julie Gueguen
      Monitrice des ventes, Boulangerie Louise
      Quimper | France

      Poste actuel :Monitrice des ventesBoulangerie Louise
      Poste précédent :responsable de magasinBoulangerie Louise

      Ecole : Université Rennes 1

      De nombreuses expériences en restauration, dans l’artisanat et dans l’agroalimentaire ont confirmé une réelle passion pour le secteur alimentaire. Celles-ci m’ont permis de développer mes compétences dans ce secteur : une vaste connaissance du marché, des compétences techniques, une aisance relat...

      34 contacts
      Caroline Budynek
      commerciale
      Lille | France

      Poste actuel :Vendeuse et remplacement ponctuel de la responsable de magasinBoulangerie louise
      Poste précédent :Hôtesse d’accueil/hôtesse de caisseE.Leclerc

      Ecole : TERTIA 3000

      74 contacts
      Michael Ferjani
      Directeur Opérationnel, Boulangerie Louise
      Développe son réseau professio…
      Abbeville | France

      Poste actuel :Directeur OpérationnelBoulangerie Louise
      Poste précédent :Directeur régionalZEEMAN

      Ecole : ESIG

      Parcours trés complet et opérationnel en magasin au sein de diverses enseignes de distribution spécialisée et alimentaire......de responsable de rayon à directeur Opérationnel.

      17 contacts
      Seguin Romain
      Moniteur Produit, Boulangerie Louise
      Bretagne | France

      Poste actuel :Moniteur Produit BretagneBoulangerie Louise
      Poste précédent :Responsable de productionBoulangerie Louise

      Toujours à la recherche de nouveau challenge et passionné des métiers de bouche en particulier par la Boulangerie j’ai tout d’abord commencé par l’apprentissage pour ensuite travaillé dans plusieurs boulangerie en France et à l’étranger pour optimiser mes méthodes et mon organisation de travail.

      11 contacts
      BOULANGERIE Louise
      Appel à Candidature_BOULANGERIE LOUISE
      Développe son activité
      Feignies | France

      Poste actuel :RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINESBOULANGERIE LOUISE

      La société Boulangerie Louise développe un concept de fabrication de baguettes et pains spéciaux maison dans les règles de l’art. Les boulangeries Louise se multiplient sur les régions suivantes : Hauts de France, Grand Est, Grand Ouest et Parisienne. Véritable artisan, nous recherchons des p...

      313 contacts
      Marine Diette
      Responsable des Ventes, Boulangerie Louise
      En recherche active
      Armentières | France

      Poste actuel :Responsable des VentesBoulangerie Louise
      Poste précédent :VendeuseBoulangerie Louise

      Ecole : Lycée Paul Hazard

      48 contacts
      Anne-Lorine Munier
      responsable magasin, Boulangerie Louise
      A l’écoute d’opportunités
      Quimper | France

      Poste actuel :responsable magasinBoulangerie Louise
      Poste précédent :chef de magasinLidl

      Ecole : Ecole De Management De Normandie

      Responsable magasin 2 ans d’expérience en grande distribution Management d’équipes de 10 personnes

      157 contacts
      Emmanuel Galopin
      Moniteur Vente, Boulangerie Louise
      Rouen | France

      Poste actuel :Moniteur VenteBoulangerie Louise
      Poste précédent :ManagerBoulangerie Louise

      Ecole : GRETA Rouen


  • Inoculation du parfait bonheur — Albert Robida | ArchéoSF & Retrodrama
    http://archeosf.publie.net/inoculation-du-parfait-bonheur-albert-robida

    Historique de la découverte

    Oui, certes, auprès de la grande découverte de Éloi Modeste Aventurin Guilledaine, naguère simple entomologiste amateur à Noyon, en Picardie, toutes les autres découvertes dont le XIXème siècle avait le droit de s’enorgueillir ne sont que de la Saint-Jean, de pures vétilles ! Les chemins de fer, le télégraphe électrique, le naturalisme sont des inventions enfantines dont on ne parle plus du tout ; nous vous le demandons un peu, qu’est-ce que l’électricité ou le naturalisme peut ajouter au bonheur des peuples ? Rien du tout ! On s’en passait autrefois, on s’en serait parfaitement privé jusqu’au jour du Grand Jugement.

    Mais la grande, l’énorme, la sublime invention de Modeste Guilledaine !

    Si toutes les académies, tous les instituts, tous les corps savants de France, d’Allemagne, d’Angleterre, d’Amérique, d’Océanie et d’autres lieux se sont entendus pour bombarder Eloi Guilledaine membre actif ou correspondant, ou même président d’honneur, c’est que toutes les sommités des sciences, des lettres ou de la politique ont reconnu la splendeur de la découverte et l’immensité de ses résultats pratiques !

    Aventurin Guilledaine, l’entomologiste amateur de Noyon (Oise) (Picardie) est donc devenu la grande personnalité scientifique du siècle, et cela bien soudainement, comme nous allons avoir l’honneur de vous l’exposer, nous son confident et un peu son collaborateur.

    • Tout a changé. Les villes de province les plus gourmées sont devenues gaies comme des petites folles ; l’ennui s’est envolé des salons des faubourgs aristocratiques ; plus d’étiquette glaciale, on rit toujours et partout. Il faut voir quelles sauteries pleines d’entrain ont remplacé les solennels quadrilles d’autrefois. Ô vidâmes d’antan, ô douairières des jours passés, levez vos bras au ciel !

      Plus de poètes tristes ! Plus de romanciers lugubres ! Du jour au lendemain, la littérature a été transformée. On cite des auteurs qui ont voulu, après l’inoculation du parfait bonheur, recommencer tous leurs ouvrages et les traduire en langue gaie. Tous les épisodes tristes, tous les événements lamentables sont supprimés ou radicalement changés. Le naturalisme noir est devenu le naturalisme rose. À ce travail, quelques auteurs sont devenus fous, mais d’une folie très gaie : on les a enfermés dans le théâtre du Palais-Royal, où des artistes dévoués leur jouent du Labiche toute la journée.

      Bien des vices ont été tués par la découverte Guilledaine. Nous ne citerons que l’ivrognerie. Il n’y a plus de pochards et la raison en est simple : puisque, par l’inoculation, on obtient le résultat recherché autrefois dans les liquides sophistiqués, puisqu’on a la petite et joyeuse ivresse perpétuelle, pourquoi boirait-on ? Les ivrognes les plus endurcis ont été guéris immédiatement.

      Plus de fainéants non plus. Plus de lundis passés devant le comptoir de zinc. La gaieté donnée par le procédé Guilledaine est une gaieté saine et moralisatrice. Tout le monde travaille sans effort, sans souci, le plus joyeusement du monde : c’est le Paradis retrouvé.


  • 29 mai 2018 – Journée “Je code, je diffuse, oui mais comment ?” « MIn2RIEN
    https://www.min2rien.fr/journee-je-code-je-diffuse-oui-mais-comment

    Le réseau MIN2RIEN et le service partenariats et valorisation de la délégation régionale Nord Pas-de-Calais et Picardie du C.N.R.S. organisent
    le Mardi 29 mai 2018 à l’IEMN sur le campus Cité Scientifique

    une journée de formation intitulée

    Je code, je diffuse, oui mais comment ?
    –> Inscription
    Cette journée est organisée en partenariat avec le réseau DevLog.

     

    Introduction

    Dans les applications qui sont réalisées au sein de nos établissements d’enseignement et de recherche, la protection des logiciels produits est souvent peu évoquée durant la phase de développement. Pourtant, une question importante se pose au moment de distribuer ces logiciels : sous quelle licence les diffuser ?

    Pour pouvoir y répondre , il est nécessaire de répondre à d’autres questions :

    – qui a participé au développement de cette application ? Quels en sont les réels auteurs ?
    – de quelle traçabilité je dispose ?
    – dois-je choisir une licence libre ou non ?
    – comment tenir compte des bibliothèques ou des composants logiciels extérieurs que j’ai utilisés ?
    – comment protéger mon logiciel ?
    – à qui m’adresser pour le déclarer légalement ?

    Autant de questions auxquelles les intervenants de cette journée vont vous aider à comprendre les enjeux, afin que vous puissiez, avec l’aide de votre service valorisation, répondre à ces questions et diffuser vos logiciels.

    • La dernière fois, le réseau Min2Rien a refusé mon inscription, ça semble ouvert uniquement au monde universitaire.

      Personne de Toulouse, la terre du libre en France… drole de choix d’interventions.
      Je sais qu’il y a tout a faire à Lille 1 et à Lille en général autour du libre. On s’étouffe presque en entendant ce mot par ici… mais ils pourraient faire des conférences ouvertes quand même.

      Par contre le WE prochain, il y des journées Jeu vidéo libre à Lille 1. (par les étudiants, et eux ils sont pas chauvins).

    • Oui, nous avons laissé un lien sur le site de CLX aussi sur cette journée. Même si c’est réservé au monde universitaire, il faut le communiquer car l’Université est grande et la communication interne ne passe pas toujours bien. Nous, CLX, avons déjà organisé ce type de conférences il y plus de 10 ans. Or ce public demande parfois des intervenants externes volontairement pour vérifier que « les autres » vont dans le même sens. Maintenant, c’est vrai que sur ces moments, on aimerait faire bosser les copains. Surtout que dans la région, on trouverait facilement les intervenants ....
      –- Daffy, CLX

    • Rien qu’au sein de Polenord, une association dont CLX est membre, on compte une quinzaine d’entreprises qui vivent correctement du code et du logiciel libre. Donc, oui, on trouve. Si on ajoute les grosses entreprises qui vivent de code source libre sans forcément reverser, là on a un puits sans fin (des ESN, des banques, des géants du commerce, ....). Mais ce n’est pas du tout le même modèle économique évoqué par Min2Rien.
      –- Daffy, CLX



  • Le lobby de la pêche électrique repasse à l’offensive
    https://reporterre.net/Le-lobby-de-la-peche-electrique-repasse-a-l-offensive


    Je ne comprends même pas qu’on appelle cela de la pêche

    La pratique de la #pêche_électrique néerlandaise est très contestée par les pêcheurs français du Nord pour ses conséquences néfastes sur les écosystèmes marins : « Cette pêche tue tous les juvéniles. Les témoignages des bateaux français qui pêchent dans les mêmes eaux que les bateaux néerlandais entre 3 et 20 nautiques nous disent tous la même chose : il n’y a plus de petits poissons dans les eaux de la mer de Nord », témoignait le pêcheur et président du Comité des pêches du Nord-Pas de Calais/Picardie, Olivier Leprêtre, en 2014.

    Même si le manque d’études sur le sujet rend difficile toute appréciation de cette question du renouvellement des ressources, pour le directeur scientifique de l’association Bloom, « ça tombe sous le sens. En envoyant des décharges électriques dans les #fonds_marins, on électrocute forcément des larves ou des femelles pleines, et ça ne peut pas ne pas avoir d’incidences sur la reproduction. Cette technique de pêche va accélérer l’#épuisement des stocks de poissons. » Pourquoi des études scientifiques ne sont-elles pas lancées ? « Pour la Commission européenne, il n’y a pas besoin de recherches supplémentaires, poursuit le scientifique. Pour elle, la pêche électrique est sélective puisqu’elle ne vise que certains poissons, ceux qui ont une certaine taille et sont orientés d’une certaine façon. »


    • L’histoire de la fièvre puerpérale est longuement détaillée dans l’ouvrage d’Hempel « Éléments d’épistémologie » dans son chapitre sur la formulation des hypothèses scientifiques, notamment dans la définition de la demarche empirique, la partie consacrée à Semmelweiss qui a été confronté à ce problème dans les services de maternité de son hopital.

    • Sur le cairn il y a ceci que j’ai pas encore lu :
      https://www.cairn.info/revue-spirale-2010-2-page-21.htm
      La tragédie des maternités hospitalières au xixe siècle et les projets de réaménagement
      parScarlett Beauvalet, historienne, professeur d’histoire à l’université de Picardie.
      Il y a peut être la ref que tu cherche dans les notes :

      Notes
      [1]

      E. et J. de Goncourt, Germinie Lacerteux (1865), Le Livre de poche, 1990, p. 100-101.
      [2]

      P. Peu, Pratique des accouchements, Paris, 1682, p. 268.
      [3]

      J. Tenon, Mémoire sur les hôpitaux, Paris, 1788.
      [6]

      S. Beauvalet, La population à l’époque moderne. Démographie et comportements, Paris, Belin, 2008, p. 196.
      [7]

      J.-M. Audin-Rouvière, Essai sur la topographie physique et médicale de Paris, Paris, 1794.
      [8]

      P.J.G. Cabanis, Observations sur les hôpitaux, Paris, 1789-1790.
      [9]

      S. Beauvalet, Naître à l’hôpital au xixe siècle, Paris, Belin, 1999, p. 233.
      [10]

      S. Tarnier, Recherches sur l’état puerpéral et les maladies des femmes en couches, thèse de médecine, Paris, 1857.
      [11]

      A. Husson, Étude sur les hôpitaux considérés sur le rapport de leur construction, de la distribution de leurs bâtiments, de l’ameublement, de l’hygiène, Paris, 1862, p. 7.
      [12]

      E. Hervieux, « Étiologie et prophylaxie des épidémies puerpérales », Gazette médicale de Paris, 1865, pp. 713-716 ; 762-765 ; 799-803 ; 813-820. Il s’agit d’un mémoire lu à la Société des hôpitaux le 23 août 1865.
      [13]

      S. Beauvalet et P. Boutouyrie, « Du geste qui tue au geste qui sauve. Épidémies et procédures médicales invasives à Paris au xixe siècle : l’exemple de la maternité de Port-Royal », Annales de Démographie Historique, 1997, p. 135-156.
      [14]

      E. Hervieux, « Étiologie et prophylaxie des épidémies puerpérales », op. cit., p. 715.
      [19]

      G. Ancelet, « Hygiène des maternités. Conditions générales d’hygiène que doit remplir une maternité modèle », dans Annales d’hygiène publique et de médecine légale, 3e série, tome XXXVI, 1896, p. 216-246. Ancelet est l’auteur d’une thèse sur la question : Essai historique et critique sur la création et transformation des maternités à Paris, thèse pour le doctorat en médecine, Paris, 1896.
      [20]

      Ancelet citant Tarnier et Potocki, De l’aspsie et de l’antisepsie en obstétrique, Paris, 1894.
      [21]

      G. Ancelet, « Hygiène des maternités… », op. cit., p. 245-246.
      [22]

      A. Pinard, « Du fonctionnement de la Maison d’accouchement Baudelocque, clinique de la faculté, depuis sa création jusqu’au 1er janvier 1904 », Bulletin de l’académie de médecine, 1904, tome 1, p. 63-76.

      peut être qu’il y a la ref que tu cherche dans la bibliographie de
      Sorcières, sages-femmes et infirmières. Une histoirE des femmes soignantes par Ehrenreich, English
      https://www.cambourakis.com/spip.php?article550


  • Ils sabotent une chasse à courre... avec des croquettes pour chien
    http://www.ledauphine.com/france-monde/2018/01/06/ils-sabotent-une-chasse-a-courre-avec-des-croquettes-pour-chien

    Des militants #anti-chasse_à_courre de Picardie ont décidé d’empêcher une chasse au cerf d’une façon très particulière. L’animal devait être noyé dans un étang après avoir été poursuivi par les chiens de la meute. Mais l’association AVA (Abolissons la Vénerie Aujourd’hui) s’est rendue sur place pour s’interposer. Le cerf a une première fois échappé aux chiens, que les militants ont « récompensés » avec des croquettes ! Une fois repus, les canidés n’ont pas repris la chasse. Interdite depuis des décennies en Allemagne, en Belgique ou en Grande-Bretagne, cette chasse qui consiste à lâcher une meute de chiens affamés sur des animaux pour les tuer est toujours pratiquée en France.

    #hi_hi_hi


  • « Un système plus élitiste et méritocratique s’impose à l’université » | Mediapart
    https://www.mediapart.fr/journal/france/311017/un-systeme-plus-elitiste-et-meritocratique-s-impose-l-universite?onglet=fu

    Annabelle Allouch est maître de conférences à l’université de Picardie Jules-Verne et auteure de La Société du concours, l’empire des classements scolaires (éditions du Seuil), où elle interroge « l’habillage méritocratique » de notre société et sa capacité à exacerber la concurrence sur la base des concours. Elle analyse pour Mediapart les conséquences possibles de cette réforme « aux intentions louables ».

    Ue interview très intéressante, qui au delà de l’analyse des réformes actuelles, dessine une tendance générale des évolutions de l’université. Entre autonomie et pression des classements, ce sont toujours les moins favorisés qui seront exclus et à qui on va retirer leurs capacités à se révéler après le bac, au fil de leur parcours.

    #Université #réforme #méritocratie #inégalités #Education


  • Environ mille éoliennes en Europe détenues par des fournisseurs suisses RTS - jvia - 31 Juillet 2017
    http://www.rts.ch/info/suisse/8810775-environ-mille-eoliennes-en-europe-detenues-par-des-fournisseurs-suisses.

    Alors que la Suisse ne compte que 37 éoliennes, les fournisseurs d’énergie helvétiques en détiennent environ mille en Europe. Leur production électrique correspond à deux fois celle de Mühleberg.
    Le parc éolien suisse ne fournit pour l’instant que 0,2% de la consommation d’électricité totale du pays, rapporte La Liberté.
    En revanche, les fournisseurs et investisseurs helvétiques détiennent environ mille éoliennes dans huit pays d’Europe, principalement en Allemagne, en Italie et en France.

    Celles-ci contribuent à produire environ 5000 gigawatts/heure (GWh) par an, soit presque le double de la production annuelle de la centrale nucléaire de Mühleberg. Ce chiffre dépasse les objectifs de production éolienne indigène de la stratégie énergétique de la Confédération (4200 GWh). 

    Faciliter la transition
    Or, ces éoliennes n’offrent pas la sécurité d’approvisionnement visée par la stratégie énergétique, nuance Lionel Perret, responsable chez Suisse Eole.

    Il estime néanmoins qu’investir à l’étranger permet « l’acquisition d’expérience et de compétences en Suisse », mais aussi de « faciliter la transition » vers une fourniture électrique « qui devra être à 100% renouvelable en 2050 ».
    http://www.rts.ch/2017/07/31/10/56/8810819.image?w=900&h=506
    Le parc éolien de Fresnoy Brancourt, en Picardie, est propriété du groupe bernois BKW

    Investissements récents en France et en Norvège
    L’acquisition d’installations éoliennes en Europe par des fournisseurs et investisseurs suisses se poursuit.

    Le groupe vaudois Romande Energie a annoncé lundi l’acquisition d’un parc éolien en Bretagne, à Pluzunet, dans le département français des Côtes-d’Armor. Il comprend trois éoliennes, pour une puissance de 6 mégawatts et une production annuelle de près de 10,7 millions de kilowattheures, soit l’équivalent de la consommation annuelle moyenne de près de 3000 ménages.

    Début juillet, le groupe bernois BKW avait aussi annoncé l’acquisition pour 2018 d’un projet de 15 éoliennes à Marker, au sud-est de la Norvège.

    #France #Suisse #énergie #éoliennes #éolien #électricité #énergie_renouvelable #capitalisme #BKW


  • #Amiens : #expulsion de la #Maison_Cozette
    https://fr.squat.net/2017/07/10/amiens-expulsion-de-la-maison-cozette

    Le mercredi 5 juillet 2017, le squat de la Maison Cozette a été expulsé dans la matinée. Une dizaine de personnes étaient à l’intérieur à ce moment-là. Huit cars de CRS sont intervenus vers 6h. Flem, une squatteuse expulsée de la Maison Cozette, a déclaré sur France Bleu Picardie : [En me réveillant] « ma première image […]


  • L’exemplaire victoire de François Ruffin
    https://reporterre.net/L-exemplaire-victoire-de-Francois-Ruffin

    « Vous savez, Ruffin c’est la dernière petite lueur en France. Le dernier qui peut prouver que les Français ne sont pas des cons », explique une militante qui arbore le sticker « Picardie Debout ! avec François Ruffin ». Quelques minutes plus tard, les résultats officiels tombent : François Ruffin remporte son siège de député avec 54 % des voix. Le journaliste laisse enfin tomber le masque pour souffler. À ses côtés, son équipe s’embrasse et se tombe dans les bras. Aux accolades s’ajoutent les larmes de joie : « Putain j’y crois pas. J’y crois pas », répète une militante.

    • Euh, t’as vu la photo choisie ?
      La victoire du guerrier … si tu gagnes, tu auras le droit de baiser
      #misère_politique (encore)
      et oui aussi, je n’apprécie ni Ruffin ni aucun·e qui veut ce type de pouvoir et toute la liesse horrible qui va avec

    • Bah son équipe s’embrasse de joie et dans l’équipe il y a une femme. Je ne voie pas de contenu sexuel ni sexiste dans cette image. je voie au moins 3 personnes enlacées, une femme de dos, probablement Ruffin et une paire de bras qui semblent masculin.

      ps- Ruffin c’est pas la dernière petite lueur ! M’enfin et les autres insoumis·es et Mme Obono. Et soit dit en passant il y a des insoumis qui font perdre pas mal d’espoir !

    • La victoire du guerrier … si tu gagnes, tu auras le droit de baiser

      @touti qu’il baise sa femme après une telle victoire. Pourquoi pas ! autant joindre l’utile à l’agréable.
      Utile parce que si je ne suis pas complètement #Ruffin ,sa tactique est la bonne ( pas pour baiser, non, non ! ) mais infiltrer l’assemblée nationale pour faire entendre ses arguments ; du moins essayer de se faire entendre. On verra ... nul doute que si j’habitais dans sa circonscription, je votais des 2 mains pour le bonhomme. Plutôt que d’avoir voté avec mes pieds, une fois de plus.

    • @vanderling libre à toi de t’enthousiasmer, si tu as envie de croire que dieu est dans le vote.

      Je crois que vous n’avez pas compris ni l’un ni l’autre @mad_meg @vanderling ce que je veux dire en critiquant le choix de cette image pour illustrer un article nommé « L’exemplaire victoire de François Ruffin ».

      La photographie est un choix de représentation du monde. Que vous puissiez croire que c’est le reflet d’une réalité objective me rend triste. « son équipe s’embrasse de joie et dans l’équipe il y a une femme » non.
      Je pars de l’autre côté de la lorgnette, celui des sens.
      On voit d’abord, et moi je vois la tête d’un homme qui s’enfonce dans le giron d’une femme qui écarte les bras et je lis le mot victoire.

      Le mot victoire me fait frémir d’horreur.
      Pour au moins 3 raisons claires
      – victoire = guerrier et bataille
      – victoire = défaite
      – victoire = récompense

      #gagnant #victoire #photographie #représentation #journalisme #propagande #inconscient #role_des_femmes

      Ensuite, la rédaction a fait le choix de cette image et pas d’une autre, des photos de cette élection il y en a eu des tonnes, mais c’est celle-ci qui a été publiée, et pour illustrer le titre. Non seulement c’est une victoire mais il faudrait qu’elle soit exemplaire ?

      Comment mieux donner envie à de nouveaux guerriers d’aller à la guerre que de leurs promettre les bras d’une femme en récompense ? Quitte d’ailleurs à la violer, comme il se fait dans toutes les guerres, cf les américains au débarquement, les français en Afrique, la Bosnie etc. Et même si c’est « la sienne » qu’est-ce que ça change à son consentement ? Une femme n’existe pas pour le repos du guerrier.

      Donc, en fait, hors de son contexte éditoriale et historique, cette photo je m’en moquerais totalement. Là, le choix est délibéré, et la promesse inconsciente faite aux prochains gagnants est pour moi extrêmement désagréable et heurte ma sensibilité au point qu’elle me prévient déjà de ce que continueront d’être les élections : des turpitudes de bitards, un piège à cons, au premier sens du terme.

    • Là, le choix est délibéré, et la promesse inconsciente faite aux prochains gagnants est pour moi extrêmement désagréable et heurte ma sensibilité au point qu’elle me prévient déjà de ce que continueront d’être les élections : des turpitudes de bitards, un piège à cons, au premier sens du terme.

      ou point sensible - douloureux - fait attention à toi quand même @touti

    • je t’emmerde @vanderling, je n’ai pas besoin de tes mises en garde, et je fais grandement confiance à ma sensibilité qui est un de mes premiers atouts. Evidemment, pour d’autres personnes, la sensibilité évoque d’abord la faiblesse ou permet de disqualifier des propos sans jamais se requestionner.

    • Merci @mad_meg de prendre le temps pour comprendre.
      Ah, et aussi autre chose.
      Il est encore très courant de penser qu’une fois chef, ou avec du pouvoir, les femmes vont trouver un homme beaucoup plus attirant et lui tomber dans les bras.
      De n’importe quel milieu que ce soit, et même chez les militants qui se disent révolutionnaires, ça nous faisait toujours un sujet de discussion mi rigolard mi peiné d’ailleurs.
      Le nombre de voitures qui se vendent sous cette promesse en sont encore la preuve.
      #repos_du_guerrier

    • @touti c’est vent der linge qui t’emmerdes en retour malgré ta sensibilité à fleur de peau.

      libre à toi de t’enthousiasmer, si tu as envie de croire que dieu est dans le vote.

      pourquoi pas les saintes écritures et tutti quanti, aussi ! entre l’autre baltringue DUDH48 qui compare Macron au prophète, ça commence à faire beaucoup de n’importe quoi en 24 heures.

    • Enthousiasme - Étymologie
      Terme grec provenant d’un mot se traduisant par  : inspiré par un dieu, (de en et dieu).
      https://www.littre.org/definition/enthousiasme

      Ouiii et alors ! je ne vois toujours pas le rapport entre le vote ( législatif ), François Ruffin, sa femme, ses électeurs et électrices, et Dieu dans tout çà ?
      Et toujours pas, non plus, ce que la photo illustrant l’article de Reporterre a de choquante, d’autant plus que ce n’est pas la seule, il y a même des vidéos. Aussi doté d’une certaine sensibilité ( comme tout à chacun ) ton point de vue m’échappe.
      Quand je ne m’abstiens pas, je rentre plus à reculons dans un bureau de vote que frappé d’un quelconque transport divin
      Le jour où je confondrais un isoloir avec un confessionnal, je te ferais signe.

    • Ce jeu de mots que tu ne sembles pas gouter visait le très clair enthousiasme que tu affiches envers Ruffin et le vote

      nul doute que si j’habitais dans sa circonscription, je votais des 2 mains pour le bonhomme

      .

      Et je suis au regret d’arguer que je préfère exprimer ma sensibilité que de subir celle des cailloux.


  • #Division_pavillonnaire : les premiers outils pour contrer un inquiétant phénomène en expansion
    http://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer/?pagename=Territoires/Articles/Articles&cid=1250279308080&nl=1

    De plus en plus de territoires situés en zone tendue de banlieue sont confrontés à la division de logements, en particulier dans leur tissu pavillonnaire. S’il est difficile aujourd’hui d’estimer précisément son ampleur, le phénomène serait en pleine accélération dans le département de Seine-Saint-Denis depuis la fin des années 2000, selon une étude menée par le cabinet-conseil Espacité, pour le compte de la Drihl 93 (direction régionale et interdépartementale de l’hébergement et du logement) et réalisée en partenariat avec le Cerema Nord-Picardie.

    […] Si la division pavillonnaire n’est pas un mal en soi et peut même « constituer une réponse utile aux besoins de logements », selon Anne-Katrin Le Doeuff, directrice générale déléguée de Espacité, l’étude montre que « le phénomène contribue au développement de l’habitat indigne ». […] Selon les témoignages recueillis dans le cadre de l’étude, « le développement du phénomène serait surtout le fait de ménages modestes qui divisent leur logement afin d’équilibrer leur budget et connaissent assez mal de la réglementation ». Certains, par négligence ou par méconnaissance de la réglementation, deviennent sans en avoir vraiment conscience des délinquants.
    Les marchands de sommeil « professionnels » sont loin d’être étrangers à cette pratique : s’ils sont moins importants en nombre, ils disposent en revanche d’un parc de logements « conséquent ».


  • Au Salon Terr’eau Bio (Picardie)
    http://www.latelierpaysan.org/Au-Salon-Terr-eau-Bio-Picardie

    Retour sur le salon Terr’eau Bio organisé par le GABNOR les 7 et 8 juin à Chèvreville, dans l’Oise. Déjà, voir le programme : http://www.terreaubio.fr 1. Quelques mots du contexte picard Un petit coup d’œil aux chiffres de l’Agence Bio pour la Picardie (Hauts de France) : http://www.agencebio.org/sites/default/files/upload/documents/4_Chiffres/BrochureCC/Regions/CC_fiche_NPCP.pdf Ne retenez qu’un seul chiffre, celui de la part de la SAU (Surface Agricole Utile) en Bio : un tout petit 0,75 %. La (...)

    Actualités

    « http://www.terreaubio.fr »


  • Salons et festivals : où nous trouver ces prochains mois ?
    http://www.latelierpaysan.org/Salons-et-festivals-ou-nous-trouver-ces-prochains-mois

    Voici la liste des principales manifestations où nous serons présent dans les mois qui arrivent. Vous pourrez nous retrouvez sur des stands, avec l’exposition de nos communs, ou lors de conférences / débats. Salon Terr’eau bio (7 et 8 juin), en Picardie. Portes ouvertes (11 juin) de l’EPLEFPA Les Sillons de Haute-Alsace, dans le Haut-Rhin. Festival Les Marmites (17 et 18 juin), Ferme des Gipières à Cruis dans les Alpes-de-Haute-Provence, en marge d’une Tournée de recensement de fermes en (...)

    Actualités

    « http://latelierpaysan.org/Nos-expositions »
    « http://www.terreaubio.fr »
    « https://www.martmites.com/actualites »
    « https://agrikulturfestival.de »
    « http://www.gartencoop.org/tunsel/fr »
    « http://lapetitefoire.lemap.be »
    « http://lemap.be »
    « http://www.agrobiosciences.org/agriculture-monde-rural-et-societe/les-controverses-europeennes-de-marciac »
    « http://30ansdelaconf.fr »
    « https://www.fermedesroussets.org »
    « http://www.ai-isara.fr/gene/main.php?base=831&action=details&id_news=3651 »


  • Dans la #Somme, « la marche est haute » pour Ruffin
    https://www.mediapart.fr/journal/france/030617/dans-la-somme-la-marche-est-haute-pour-ruffin

    Un journaliste engagé et documentariste star, un acteur un peu ringard, une ex-ministre et un chef d’entreprise tentent de résister au maire d’Abbeville, qui entend bien profiter de « l’effet Macron » aux prochaines législatives. © D.I.

    #France #élections_législatives_2017 #Emmanuel_Macron #FN #Franck_de_Lapersonne #François_Ruffin #Pascale_Boistard #Picardie


  • Un paysan tué par les gendarmes : la pression des contrôles sanitaires en question
    https://www.bastamag.net/Un-paysan-tue-par-les-gendarmes-la-pression-des-controles-sanitaires-en

    Un agriculteur a été tué par des gendarmes le 20 mai à Sailly, en Saône-et-Loire, alors qu’il tentait de prendre la fuite. Jérôme Laronze, éleveur de bovins âgé de 37 ans, faisait l’objet d’actives recherches depuis le 11 mai. Ce jour-là, des inspecteurs des services vétérinaires de la Direction départementale de la protection de la population (DDPP) se rendent dans sa ferme, accompagnés de forces de l’ordre. Selon les premiers éléments de l’enquête, Jérôme Laronze « fonce » alors avec son tracteur sur les (...)

    En bref

    / #Agriculture, #Conditions_de_travail

    • Perso, je relativisme la violence que « subissent » les agriculteurs par rapport à celle qu’ils sont habitués à infliger aux autres, avec la parfaite conscience de leur impunité.
      Comme je le rapportais récemment, on a régulièrement des groupes d’agriculteurs qui vandalisent délibérément des biens publics ou communs, qui menacent avec leurs fusils ceux qui ne leur plaisent pas et qui ne reçoivent aucune sanction en retour.
      Leur laisser un sentiment d’impunité aussi fort est une très mauvaise chose : la preuve, le gars s’est senti légitime à tenter d’écraser non seulement d’autres personnes, mais carrément des représentants de la loi.

      Et quand tu vois comment certains se permettent de bosser, heureusement qu’il y a des contrôles sanitaires !

    • Oui bien d’accord avec toi @monolecte l’article fini par rappeler quant même ce que tu dit ;

      Ce drame qui touche le monde paysan et illustre un terrible défaut d’accompagnement, ne doit pas faire l’impasse sur les conditions de travail des contrôleurs. Le 2 septembre 2004, un contrôleur du travail et un agent du service de contrôle de la Mutualité sociale agricole, Sylvie Trémouille et Daniel Buffière, ont été assassinés par un agriculteur lors d’une inspection dans une exploitation agricole, à Saussignac en Dordogne. Plus récemment, le 17 février 2016, une jeune conseillère agricole a été tuée par un éleveur à Mayran, dans l’Aveyron, lors d’une visite sanitaire dans l’exploitation laitière.

    • Ah mince, c’est étrange cette « relativisation ». On parle d’un travailleur tué par la police, en fuite pour s’être interposé à des contrôles de la bureaucratie du ministère de l’Agriculture.

      Dirait-on qu’on relativise la violence subie par les agents EDF parce que certains font mal leur boulot, voire imposent des compteurs Linky ? Et il y aurait d’autres comparaisons à faire avec les violences policières...

      Le contrôles sanitaires ne sont pas un obstacle aux saloperies de l’agro-industrie, ils visent en premier lieu à faire entrer les petits et moyens dans le système décidé pour les gros, ou à les faire disparaître.

      La violence rendue d’une personne isolée qui se sent opprimée par une instance de contrôle policiaro-bureaucratique est difficile à retourner à l’encontre de cette personne en disant, ah mais on bouffe de la merde, heureusement qu’il y a des contrôles.

      Je renvoie pour cela aux travaux de la revue Z, et à ceux du collectif Faut pas pucer, qui sont tout de même assez convaincants sur l’endroit où s’exerce la violence, et d’où elle vient. Faire porter le poids des horreurs du système agro-industriel sur un paysan qui vient de se faire abattre comme un chien par l’Etat en armes, c’est vraiment vraiment fort de café.

      Mais peut-être @monolecte & @mad_meg sommes-nous en train de mal nous comprendre ;-)

      "Mes brebis comme des machines"
      Entretien avec des bergers

      https://infokiosques.net/lire.php?id_article=730

      Paul  : C’est une dépossession. Et le contrôle débarque de nulle part. Le problème est qu’il y a toujours plus d’injonctions d’un ailleurs, de plus en plus de parties de ton activité qui sont gérées par un ailleurs, normalisées. Il ne te reste plus que les actes machinaux. C’est comme les normes ISO où les procédures sont strictement définies. [L’ISO/CEI donne la définition suivante  : «  Procédure par laquelle une tierce partie donne une assurance écrite qu’un produit, un processus ou un service est conforme aux exigences spécifiées dans un référentiel  », ndlr]

      Des «  actes machinaux  »  ?

      Paul  : Prenons l’exemple d’une procédure ISO, où c’est plus schématisé. Un «  qualiticien  » définit le cheminement d’une pièce et morcelle les actes à accomplir pour la produire. Par exemple, une palette en bois [pour le transport de marchandises, ndlr]. Le bois doit être débité de telle façon. Il y a ensuite un premier assemblage qui va être divisé en une ou deux phases. Puis un deuxième assemblage. Chaque phase est définie par un cahier, une normalisation, un cheminement, et plus du tout par l’ouvrier ou par l’organisation des ouvriers. Il y a une «  fossilisation  » des procédures. à la fin de chaque phase, il doit y avoir un contrôle. Et cela jusqu’au cloutage, au rangement et à l’expédition de la palette. Tout est régi par cette procédure. Ne sont laissés au jugement de l’ouvrier que les gestes machinaux, qui sont eux-mêmes précisément définis par la procédure. Il n’y a plus d’espace de liberté. C’est à ce prix-là que les palettes auront la norme ISO qui sera garante de leur qualité. Le fait de fossiliser, de définir toutes les procédures, ça signifie que l’on fait toujours le même produit, à qualité constante. Ce qui lui donne le label ISO.

      Matthieu  : Et le point faible dans tout ça, c’est l’humain, et les bêtes. Donc tu es suspect à chaque contrôle.

      Paul  : Oui, le point faible c’est l’humain. Et quand la PAC vient contrôler chez toi, tout comme pour un contrôle du chômage, bref, quand tu es en face d’un agent bureaucratique, c’est forcément toi qui es suspect, puisque tout le reste est modélisé. Tout est fossilisé, arrêté, contrôlé, et la seule déviance, c’est le côté humain. Tu es forcément fautif. En plus, on te donne des subventions, puisque c’est lié aux aides, donc il n’y a pas intérêt à déconner. Et ça accentue la suspicion. D’ailleurs, il y a très très peu de contrôles, quels qu’ils soient, qui ne se finissent pas par un petit redressement, même symbolique. Tu as forcément fait une erreur. C’est pareil pour le chômage, les Assedic, le RMI. C’est la même politique. Le RMIste est un sujet, il doit se coucher devant l’assistante sociale. Vous avez donc déjà été contrôlés. Comment cela s’est-il passé  ? Paul  : Oui, je l’ai déjà été. Chez moi. C’était un contrôle sur le nombre de bêtes. L’agent a contrôlé, il y avait plus de bêtes que le nombre marqué sur le papier, et voilà.

      Vous n’aviez pas déclaré toutes vos bêtes  ?

      Paul  : Non, mais c’est toujours comme ça. Au cas où il y en a une qui meurt, par exemple. Par contre, tu ne fais jamais le contraire  ! En plus, comme nous faisons de la bio, nous sommes par ailleurs contrôlés chaque année, par ce que j’appelle la «  Gestabio  ». Il faut choisir une boîte privée pour ce contrôle. Tu lui donnes accès à ta pharmacie vétérinaire, à tes stocks. Elle prend des échantillons, regarde ta comptabilité... Tu dois avoir rempli tout un tas de cahiers d’autocontrôle. C’est toi qui fais les contrôles et c’est elle qui est payée. Normal.

      http://contrelepucage.free.fr/spip.php?article37

    • Ah mince, c’est étrange cette « relativisation ». On parle d’un travailleur tué par la police, en fuite pour s’être interposé à des contrôles de la bureaucratie du ministère de l’Agriculture.

      L’article de Basta mag précise que

      Selon les premiers éléments de l’enquête, Jérôme Laronze « fonce » alors avec son tracteur sur les gendarmes, avant de prendre la fuite.

      certes « foncer » sur des gendarmes avec un tracteur c’est une manière de s’interposer contre des contrôles de la bureaucratie du ministère de l’Agriculture. Pour que les bureaucrates aient eu besoin de faire venir la gendarmerie c’est deja qu’il y avait un problème serieux, les gendarment se bougent généralement pas trop le cul sans qu’il y ai un lourd arriéré. Et tirer sur un mec en fuite c’est effectivement critiquable mais ce problème du droit de tirer sur un mec en fuite n’est pas du tout spécifique aux agriculteurs.

      Ces contrôles bureaucratiques étaient là suite à une précédente condamnation pour

      défaut de soin sur ses bêtes

      et il y a quant même pas mal d’indices qui font pensé à un homme violent avec les bêtes comme avec les personnes, du genre de ceux dont @monolecte parle.

      Je pense qu’il faut « relativisé » cette histoire, parce qu’on a pas assez d’éléments pour être affirmatif dans un sens comme dans l’autre. C’est possible que ca soit un petit agriculteur victime d’acharnement burocratique injuste mais c’est tout aussi possible que ça soit un grand malade du #male_entitlement qui entend faire régner sa loi par la violence sur tout ce qui respire.

      edit @alain1 :

      Faudrait peut-être relativiser. 3 cas de violences, ou assassinats ne font pas l’impunité d’une population, d’autant que la justice jugera ces auteurs.

      Pour le cas des trois assassinats que tu cite. L’assassin de Sylvie Trémouille et Daniel Buffière à été condamné à 30 ans de réclusion ce qui ne me semble pas être de l’impunité et le second n’as pas encore eu de procès et je ne sais pas si il y en aura un car il semble atteint de grave troubles mentaux.

      Je ne suis pas à la campagne, mais il me semble que vous ne parlez pas des mêmes personnes et il me semble que on ne peu pas dire que tous les agriculteurs sont des choupinous éclos innoffensifs qui veulent du bien aux gens, aux bêtes et à la nature ou bien qu’ils sont tous des couillards pollueurs alcooliques assoiffés du sang de tout ce qui se balade à porté de leurs pétoires de chasseurs électeurs du FN. Mais quant même pour aller dans le sens de @monolecte il y a beaucoup de vote FN a la campagne et beaucoup d’armes, de racisme et d’intolérance. Même si les deux cas existent on ne peu pas faire comme si les contrôles étaient injustifiés. Ou se servir de cette histoire pour remettre en cause les contrôles sanitaires dans les élevages.

      Par contre par rapport au droit des gendarmes et maintenant de la police à tirer sur une personne en fuite ca me semble grave et ca ne relève pas de la « bavure » mais bien de la violence d’Etat. Pour le moment c’est là dessus qu’il y a des choses à dire pas sur la raison fondée ou pas des contrôles puisque ca on en sais rien.

    • Recherché par les gendarmes, l’homme s’était confié le 18 mai au Journal de Saône-et-Loire. Il évoque la « colère du juste » pour justifier son coup de sang lors du contrôle qui avait dégénéré. Dénonçant la « solitude » de l’agriculteur « face aux contrôleurs », le trentenaire avait pourtant affirmé n’avoir « absolument pas l’intention de (se) suicider »

      Faut-il attendre d’être suicidaire pour dessouder des chtars ?

    • Depuis un moment, les contrôles sanitaires étaient une profonde source de tensions pour cet agriculteur. Comme celui survenu lors du 6 juin 2016. Ce jour-là, des fonctionnaires de la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP) procèdent à l’identification de ses bovins dans ses pâtures, contrôle effectué en présence d’une dizaine de gendarmes alors qu’il n’avait jamais menacé les contrôleurs, ni fait obstacle aux précédents contrôles . Mais les bêtes paniquent devant cette présence policière intervenue armes au poing, et selon le récit de l’agriculteur une vingtaine d’entre elles se précipitent dans le ruisseau. Plusieurs d’entre elles ne survivront pas. Cet épisode, relaté en détail dans une lettre adressée à la presse, a profondément choqué l’agriculteur. « Plus tard on m’a demandé de ne rien dire concernant ces bêtes pour que mon dossier soit régularisé » affirme-t-il dans le journal local.

      faut vraiment être con comme un flic pour braquer une vache avec un flingue !
      Mort aux vaches !

    • la suite de l’histoire...pour arrêter enfin sur les pitreries à propos de la bienséance des contrôles sanitaires ou des agriculteurs-facho-violents-qui-traitent-mal-les-animaux

      https://rebellyon.info/Un-agriculteur-de-la-Conf-abattu-par-des-17903

      (Quant au vote FN en milieu rural, il y a eu assez de papiers dans la presse indé voire mainstream pour expliquer le phénomène...)

      Merci pour les suites de l’histoire @kongo et aussi pour ta manière si mâle de clore le sujet du vote FN rural. Si tu connais assez de papiers dans la presse indé voire mainstream pour expliquer le phénomène, ca serait mieux de les partagés plutot que te décrété que tout à été dit là dessus.

    • @mad_meg

      https://www.bastamag.net/Entre-declassement-reel-et-prejuges-fantasmes-cette-France-rurale-qui-se

      http://www.metropolitiques.eu/Le-FN-en-campagne-Les-ressorts.html

      http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/05/05/pourquoi-le-vote-fn-progresse-en-milieu-rural_1693733_1471069.html

      Il y a eu un gros débat en 2012, quand le Monde a publié en 2012 un article reprennent une thèse sur le « gradient d’urbanité » (grosso modo, plus on s’éloigne des centre urbains, plus on vote FN : http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/02/28/dans-la-france-peri-urbaine-le-survote-pour-le-fn-exprime-une-colere-sourde_) puis quand le géographe Christophe Guilluy a sorti son livre sur « la France périphérique ».

      Les travaux de jeunes sociologues et géographes comme Violaine Girard, Jean Rivière et Sébastien Vignon (qui a bossé en Picardie) ont battu en brèche cette simplification géographique du vote FN, de même que Joël Gombin dans le Monde Diplo (https://www.monde-diplomatique.fr/2015/12/GOMBIN/54357)