• Retraites : préparer la riposte du monde du travail | Le Journal Lutte Ouvrière
    https://journal.lutte-ouvriere.org/2019/09/04/retraites-preparer-la-riposte-du-monde-du-travail_134157.htm


    #retraites

    Alors qu’il affichait au début de l’été sa détermination à engager rapidement une #réforme_des_retraites, le gouvernement a changé d’attitude. « On va prendre un an, un petit peu moins d’un an », a déclaré en fin de semaine le ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin. Le même jour, tout en expliquant que le futur projet de loi serait « présenté au Parlement lors des mois qui viennent », le Premier ministre #Édouard_Philippe a insisté à son tour sur le fait qu’il fallait
    « prendre le temps d’en parler ».

    Le ton et la méthode tranchent avec l’attitude provocante qui était celle de #Macron et de ses ministres il y a un an. Entre temps, le mouvement des gilets jaunes et le large soutien dont il a bénéficié ont montré que le mécontentement des classes populaires est général et profond. Le gouvernement redoute qu’il ne se manifeste à nouveau à l’occasion de la réforme des retraites. C’est pourquoi il préfère la repousser au-delà des élections municipales de mars 2020.

    Le ballet des rencontres entre représentants du patronat et des organisations syndicales va commencer les 5 et 6 septembre et un calendrier va être annoncé. À ces réunions dans les ministères, le gouvernement parle d’ajouter une « consultation citoyenne », peut-être à la façon du grand débat organisé pour servir d’étouffoir à la colère exprimée par les gilets jaunes.

    Mais la concertation dont Macron et ses ministres nous rebattent les oreilles ces temps-ci se résume simplement : « Cause toujours, et à la fin je décide ! » Le gouvernement n’a pas renoncé à s’attaquer aux retraites. En se livrant à cette mascarade, il cherche à obtenir la caution des confédérations syndicales et tente de faire croire que son projet bénéficie de l’assentiment de la population.

    En juillet, le politicien de droite #Jean_Paul_Delevoye, haut-commissaire à la réforme des retraites et désormais membre du gouvernement, a rendu publiques les pistes envisagées : suppression des #régimes_spéciaux dont bénéficient encore certaines catégories, notamment dans la fonction publique ; la pension ne serait plus calculée sur les 25 meilleures années ou les six derniers mois mais sur toute la carrière, ce qui entraînerait forcément une diminution, et ce calcul reposerait sur un système de points dont le gouvernement se réserverait le droit de fixer la valeur ; instauration d’un âge pivot à 64 ans pour obtenir une retraite pleine.

    Macron a déclaré récemment que rien n’était décidé et qu’il préférait « qu’on trouve un accord sur la #durée_de_cotisation plutôt que sur l’âge ». Mais augmenter la durée de cotisation revient à retarder l’âge du départ ! Quel que soit le moyen utilisé, le résultat reste le même : faire travailler les salariés plus longtemps, ou les maintenir plus longtemps au chômage, puisque c’est la situation de près de la moitié des plus de 55 ans ; et de toute façon, amputer les retraites de tous.

    Le gouvernement prétend mettre en place un système plus juste mais c’est une justice à la sauce patronale, qui consiste à imposer une régression à toutes les catégories de salariés ! La réforme que prépare Macron est un nouvel épisode dans la guerre menée au monde du travail par la classe capitaliste et les gouvernements à son service.

    Pour accroître leurs profits dans un contexte de crise et de concurrence exacerbée, les capitalistes font reculer le niveau de vie des travailleurs par tous les moyens, en aggravant l’exploitation, la #précarité et en imposant les bas salaires. De leur côté, quelle que soit leur couleur politique, tous les gouvernements n’ont cessé depuis des années de consacrer une part croissante des finances publiques à satisfaire les exigences du grand patronat et des banques. L’éducation, le système de santé, la retraite, tout ce qui est le plus essentiel pour les travailleurs est sacrifié pour favoriser les profits d’une minorité de riches bourgeois !

    Des journées de #mobilisation sont organisées contre cette réforme des retraites, dont celle proposée par la #CGT le 24 septembre. Ce sont des occasions à saisir pour commencer la mobilisation contre l’ensemble des attaques.

    #Emplois, #salaires, retraites : les capitalistes mènent la guerre sur tous les fronts. C’est collectivement, en tant que classe sociale aux intérêts communs, que les travailleurs pourront mettre un coup d’arrêt à cette offensive contre leurs droits et leurs conditions de vie. Nous sommes le nombre, nous faisons fonctionner la société, nous en avons la force si nous en avons conscience.

    Montrons au gouvernement qu’il a raison de craindre les réactions de colère des travailleurs !

    Bulletins d’entreprise du 2 septembre

  • Le rapport téléguidé pour justifier le démantèlement de la #SNCF
    https://www.mediapart.fr/journal/france/150218/le-rapport-teleguide-pour-justifier-le-demantelement-de-la-sncf

    Ouverture à la concurrence, changement de statut pour les #Cheminots, abandon des petites dessertes : les grandes lignes de la réforme du ferroviaire programmée par #Emmanuel_Macron sont connues. Elles se retrouvent comme par magie dans le rapport remis ce jeudi au premier ministre. Une resucée des idées rabâchées depuis trente ans, sans aucun projet innovant.

    #France #Economie #Aménagement_du_territoire #Jean-Cyril_Spinetta #régimes_spéciaux #Service_public #transport_ferroviaire

  • L’OCDE, les journaleux et la mort - à bas le système de retraite à la française !

    Vous n’avez pas pu échapper hier à une série d’articles : France 2 - Retraites : la France épinglée par l’#OCDE ; les Echos : la France est le pays où l’on passe le plus de temps à la #retraite ; le Monde.fr : Réforme des retraites : la France peut mieux faire, selon l’OCDE.

    Salops de français : vous vivez plus vieux et vous prenez votre retraite plus tôt. Attention, l’OCDE, le #parti_socialiste et le #MEDEF veillent : l’OCDE salue les réformes, mais la France doit encore aller plus loin. Dans une note publiée ce mardi 2 décembre 2015, l’OCDE indique que « les dernières réformes des #retraites ont permis d’améliorer la situation financière du système français ... (mais) elles ne suffiront pas et met en garde les pouvoirs publics (français) : les perspectives de long terme sont basées sur des prévisions optimistes ... ». En France, il faut désormais avoir plus de 61,2 as (âge qui passera à 62 ans en 2017) et avoir cotisé pendant 41,5 ans (43 ans à l’horizon 2035), ou avoir atteint l’âge de 64 ans (67 ans en 2022) pour toucher une retraite à taux plein. Pourtant, le Conseil d’Orientation des #Retraites (le fameux COR) s’est montré particulièrement pessimiste dans ses dernières prévisions. Selon son scénario le plus optimiste, c’est à dire avec un taux de chômage à seulement 4,5% (contre 10% actuellement - vu les supers résultats de #Hollande, #Valls et #Macro réunis) et une hausse moyenne des salaires de 1,5% par an, le déficit serait encore proche des 10 Mds €uros en 2019-20 (contre 9,3 Mds en 2014), soit 0,4% du #PIB. Or l’OCDE rappelle que les dépenses publiques de retraites restent très élevées (14% du PIB), ce qui nécessite de solides performances en termes d’emploi pour préserver la pérennité financière du système ... Et l’OCDE d’en rajouter sur le mode de calcul des pensions en France, sur l’existence de régimes spéciaux, la différence de traitement entre privé et public ... Et de conclure sur « la nécessité de reculer l’âge de départ légal en retraite ... ».

    N’en ajoutez plus, la coupe est pleine. Sauf que tout cela est un tissu de mensonges, basés sur la peur ... Vous allez voir, vos retraites, faites attention .... Comme pour les #terroristes ...

    Premier mensonge : j’aimerai bien que les experts de l’OCDE m’expliquent : en France, tous régimes confondus, la France comptait (dernières #statistiques fiables connues) 15,6 millions de retraités fin décembre 2013. Ce qui correspond (sur une population de 66,3 millions de personnes) à 23,5% de la population totale (bébés au sein des familles compris). Or le total des prestations servies au titre des retraites atteint 307,5 milliards d’euros, soit 14,3% du PIB (et avec une retraite moyenne fin 2013 de 1 306 €uros brut par mois). Donc, la population totale de retraités (23,5% de la population totale) ne prélève via le système des retraites que 14,3% de la richesse nationale. Salops de privilégiés, qu’on vous dit !!! De qui se moque t-on ?

    Deuxième mensonge : l’OCDE fournit les informations suivantes - reprises par l’#AFP : respectivement pour les chiffres indiqués : âge de sortie du travail, espérance de vie au moment de la prise de retraite, et durée de la retraite :
    #France : respectivement : 59,8 ans, 87,1 ans et 27,2 ans ;
    #Italie : respectivement : 61,1 ans, 86,5 ans et 25,4 ans ;
    #Allemagne : respectivement : 62,7 ans, 85,5 ans et 22,8 ans ...

    La France fait de loin la meilleure performance sociale de l’OCDE ! Et c’est ça que l’OCDE, les #socialistes et le #patronat veulent changer. Et qu’on puisse interdire toute manifestation pour leur faire comprendre que nous voulons garder notre modèle social, et pas du tout le modèle anglo-saxon qui conduit à :
    – Travailler plus,
    – Mourir plus jeune,
    – Profiter moins longtemps de sa retraite.

    Messieurs les #libéraux ... Non merci, définitivement.
    Et que vos valets, les #journaleux de tout bords qui n’ont même pas fait le moindre commentaire sur ces deux petits calculs, commencent par abandonner leurs privilèges des #régimes_spéciaux ... Comme les #députés, #sénateurs et politicards de toutes catégories.
    Je ne vous salue pas
    #Benoit_Boussemart

    Blog La richesse des Mulliez et les grandes fortunes
    http://richessem.eklablog.com/article-215-l-ocde-les-journaleux-et-la-mort-a-bas-le-systeme-de

  • Seule l’Allemagne baisse l’âge de la retraite en Europe
    http://fr.myeurop.info/2014/01/30/allemagne-baisse-age-de-la-retraite-seule-en-europe-13032

    Delphine Nerbollier Ariel Dumont Effy Tselikas Tristan de Bourbon Benjamin Leclercq

    En #Allemagne, après avoir été relevé à 65 ans, l’âge du départ à la retraite va rebaisser pour un tiers des salariés ! Angela Merkel a donné son accord. Ailleurs en Europe, c’est l’inverse : l’âge du départ ne cesse d’augmenter, et les dérogations fondent comme neige au soleil.

    Arrière toute ! lire la (...)

    #EUROFOCUS #Espagne #Grèce #Italie #Royaume-Uni #pensions #réforme #régimes_spéciaux #retraites #système_des_retraites

  • Régimes spéciaux : entre le cumul des mandats... et celui des retraites ! - Chroniques du Yéti
    http://yetiblog.org/index.php?post/cumul-des-mandats-et-des-retraites

    La lutte contre le cumul des mandats… est une atteinte intolérable aux droits acquis de certaines catégories de personnel ! Je veux parler des élus et de certains de leurs “#régimes_spéciaux”, celui de leurs retraites, par exemple.

    http://www.dailymotion.com/video/x329rf_elus-le-regime-special_news#from=embediframe

    #inégalité