• Acrimed sur les ondes : c’est parti ! - Acrimed | Action Critique Médias
    https://www.acrimed.org/Acrimed-sur-les-ondes-c-est-parti
    https://www.youtube.com/watch?v=aXrofP2Bta4

    Coupons court au suspense : Radio France ne nous a fait aucune proposition ! De toute évidence, Vincent Bolloré ne compte pas non plus nous intégrer dans les rangs CNewisés de la nouvelle rédaction d’Europe 1. Nous ne déboulonnerons pas Yves Calvi de sa matinale sur RTL, ni ne côtoierons Manuel Valls sur RMC, où il occupera un fauteuil dès la rentrée… Nous débarquons – évidemment – sur les ondes d’une radio libre : Radio Cause Commune !

    https://cause-commune.fm/shows/action-critique-medias
    https://twitter.com/_CauseCommune_
    première émission consacrée à l’information internationale :
    https://cause-commune.fm/acr/01-ACR-ACRIMED-Action%20critique%20m%C3%A9dias.mp3

    Avec Jean Stern et Julien Salingue, nous aborderons spécifiquement le traitement que les grands médias ont réservé au conflit opposant Israël aux Palestiniens à l’occasion de la dernière « séquence militaire » en date (mai 2021). Au menu : la fabrication de l’information et ses multiples biais, les conditions de sa production, la manière dont travaillent les journalistes sur cette région et sur son « actualité », depuis la France, en Israël ou dans les territoires occupés.

    #radio_cause_commune #acrimed #radio_libre #yeah

  • Mexico
    Solidarité avec la Ké Huelga Radio
    Contre l’opération d’éradication

    https://lavoiedujaguar.net/Solidarite-avec-la-Ke-Huelga-Radio-Contre-l-operation-d-eradication

    Le 31 octobre, le très généreux Institut fédéral des télécommunications (IFT) a renouvelé la concession de l’un des marchands les plus importants du secteur de la communication mexicain, M. Ricardo Salinas Pliego, qui pourra continuer à faire des profits jusqu’en 2041. L’IFT a fait de même concernant le plus grand empire médiatique du pays, en renouvelant les concessions de Televisa pour une petite vingtaine d’années. Cette décision a été prise un mois avant le début du nouveau mandat présidentiel, trois ans avant la fin des concessions de ces deux monstres médiatiques, autant dire que cette décision anticipée a pris les devants pour éviter tout éventuel problème avec le nouveau gouvernement.

    Cela étant, notre chère Ké Huelga Radio est confrontée à une interférence qui nous bloque dans presque toute la Ville monstre (Ciudad Monstruo). Depuis le 1er octobre, cette interférence a vu sa puissance augmentée, jusqu’à effacer tout à fait notre longueur d’onde sur la FM. (...)

    #Mexique #radio_libre #solidarité

  • Mélenchon-bashing ou Mélenchon-Bashung ? Dépêche - Olivier Minot, Samuel Hirsch, Robin Renard

    Cette semaine, Livo hésite entre « Mélenchon-bashing » pour être solidaire des journalistes attaqués, ou « pas-Mélenchon-bashing » pour être en empathie avec les militants secoués. Pour trancher, il écoute du Bashung et appelle Gaspard d’Allens, journaliste indépendant qui a lui aussi connu une perquisition musclée pour son opposition au projet d’enfouissement de déchets nucléaires à Bure. Et qui a même été jugé en son absence le jour des perquises chez Mélenchon et son parti. « Dépêche ! » est un #podcast qui cherche l’info dans les journaux, mais pas que.

    https://www.youtube.com/watch?v=MEjiEHlJ98M&t=0s&list=PLFVzK8A2jIlxUaIoOTasy1RHipM0fR4pX&index=9

    Une création d’Olivier Minot Mise en ondes et mix : Samuel Hirsch Illustration : Robin Renard - Des anciens de Mégacombi.

    Chaque mardi, depuis sa piaule lyonnaise, Livo découpe les journaux avec son micro. Il écoute la presse et lit la radio. Monte, remonte et démonte les infos. Et parfois il dégaine son micro et va chercher l’info dans la rue pour confronter la petite musique médiatique à l’autre réalité du terrain. Parodies, détournements, reportages et collages, cet artisan du son propose d’entendre l’actu d’un autre œil.

    #radio #humour #son #radio_libre #mélenchon

  • 49 Rue Saint-Josse - Jacqueline
    http://www.radiopanik.org/emissions/49-rue-saint-josse/jacqueline

    Jacqueline habite Saint-Josse depuis toujours, ou presque. Quand nous l’avons rencontré un jeudi matin au marché de la rue des Deux Eglises, elle s’est montrée intarissable sur le féminisme. On a bien vite senti qu’elle pourrait être tout aussi intarissable sur la sélection musicale qu’on lui proposerait. Et on ne s’est pas trompé. La preuve en son.

    http://www.radiopanik.org/emissions/49-rue-saint-josse/jacqueline/embed/5126


    #audio #radio_libre #Femme #féminisme

  • Paralipomènes de Lom #51 Arte Radio

    A propos de quelques événements omis au Livre des Rois (Paralipomènes).

    – Aujourd’hui, youpi, c’est Mercredi (avec la voix féminine de Lom). _

    Et Qui plus est, c’est le Mercredi qui précède Noel !
    Et vu que comme dab je suis hyper à la bourre au niveau des cadeaux et que j’ai pas envie de bosser je vous propose un jeu : mesurer le différentiel entre le verbe dire et le verbe faire.

    Vous allez voir, c’est tout facile, ça s’appelle le jeu du « c’est pas pas pareil »

    Le lien direct vers le MP3 fonctionne
    http://sons-audioblogs.arte.tv/audioblogs/sons/3047789/3084830_Paralipomei_nes_de_Lom__51.mp3

    Quand l’empereur Emmanuel fait tout un laïus estival à la télé sur les justes pendant la guerre, à faire pleurer dans les chaumières, les justes sont l’honneur de la France alors que le jour même, il envoie aux préfets . . .

    – Couché sur un trottoir, sur BFM TV avec la guitare de Pierre, et Pierre.

    – Micro trottoir au Au Marché de Caulier (Lille) par Seb.

    http://audioblog.arteradio.com/post/3082556/paralipomenes_de_lom__51

    #Audio #Radio #Radio_libre #Paralipomènes #jeux #micro_trottoir #Lille #justes #migrants

    • les invité·es de c’est l’heure de l’mettre sont aussi indépendants, et comme c’est en direct, le plus souvent . .

      Sauf bien sur le Micro trottoir à Caulier, réalisé un peu avant que 2 jeunes meurent en tentant d’échapper à la police, et ses tabassages.

      Je pense qu’on va continuer à mettre les bonnes séquences de l’émission sur Arteradio.

      Les chroniques de Lom sont pas mal.

  • Saint Premier de Cordée Audioblog Arte #Radio

    Aujourd’hui Mercredi 18 Octobre, c’est la saint Premier de Cordée.

    Saint Premier de Cordée est le Saint Patron des alpinistes du profit et de leurs sherpas en marche.
    Les capitalistes nous vendraient la corde pour les pendre, dis t’on parfois dans les milieux extrémistes.
    Pour le moment leurs VRP nous vendent l’idée de la corde, l’idée de la montagne et d’une grande aventure commune
    Mais ce n’est pas une corde qui nous relie à Saint Premier de Cordée, ce sont des chaînes.
    Les gens qui ne sont rien . . . .

    . . . et observant en contrebas la longue chute de ceux qui ne sont rien, l’on inventa la légende de ceux qui montent quand on les descend.
    . . . .
    _ Pour écouter : http://audioblog.arteradio.com/post/3081382/saint_premier_de_cordee

    #Audio #éphéméride #Radio_libre

  • Collectif Les points sur les I point barre, l’émission du 16 Octobre 2017
    CRÉER C’EST RÉSISTER,RÉSISTER C’EST CRÉER

    Le générique se termines à 3mn30, émission ré écoutable 2 mois, le lien direct vers le mp3 fonctionne
    http://www-radio-campus.univ-lille1.fr/ArchivesN/2017-10-16/12h.mp3
    – Le charme discret de la bourgeoisie revisité à l’aulne de la dernière parole de Jupiter.
    – Louis XIV, diviser pour régner.
    – Election, représentation, dichotomie.
    – Le Festival macabre « Des sourires et des morts » Du 28 octobre au 4 novembre à Lille
    http://hors-sol.herbesfolles.org/2017/10/10/festival-macabre-des-sourires-et-des-morts
    – Prestataire de la France Insoumise.
    – Procès Claude herman - Voiture de police incendiée quai de Valmy.

    https://collectifdavids.wordpress.com/category/ecrits/chroniques-radio
    et
    http://www.campuslille.com/index.php/entry/blogger/davids

    #audio #radio_libre

  • Elsa Hamouri ce Mercredi 30 Aout 2017 , en direct sur Radio Campus Lille
    http://www.campuslille.com/index.php/entry/elsa-hamouri-en-direct

    Salah Hamouri, franco-palestinien de Jérusalem, est une nouvelle fois emprisonné sans motif par les autorités d’occupation de la Palestine. « L’heure de l’mettre », dans sa rubrique « 1/4 d’heure en Palestine », s’entretient avec Elsa, son épouse. Et tous ensemble nous disons à notre gouvernement : mais pourquoi vous ne bougez pas pour CE compatriote ?

    . . . . . .
    #Palestine #Elsa_Hamouri #Salah_Hamouri #Femme #Prison #israel #détention_administrative #prisonniers #Audio #Radio #Radio_Libre

    https://seenthis.net/messages/625764
    https://seenthis.net/messages/625450#message625451
    https://seenthis.net/messages/625450#message625469

  • Chronique d’un été avec le collectif des Olieux Radio Campus Lille - Les points sur les I - 21/08/2017
    http://www.campuslille.com/index.php/entry/chronique-d-un-ete-avec-le-collectif-des-olieux-1

    Dans "Les poings sur les i !" du 21/08/2017 sur Radio Campus Lille, le collectif D.A.V.I.D.S recevait Alpha et Alseny du collectif des Olieux. Emission entièrement consacrée à la situation des mineurs isolés, demandeurs d’asile ou de titres de séjours, à leurs luttes et solidarités, dans le Nord en général (Wormhout, Cassel, Dunkerque, Lille) et plus particulièrement à la gare de Lille-Saint Sauveur.

    Extraits de CHRONIQUE D’UN ÉTÉ 2017, communiqué n°41 du collectif des Olieux publié sur Lille Indymedia :
    " Depuis plusieurs mois, de nombreux mineurs étrangers et demandeurs d’asile, à qui n’a été proposée aucune solution d’hébergement, se sont installés derrière la Gare Saint-Sauveur, en continuant sur la rue Camille Guérin. De jour en jour, les tentes s’ajoutent les unes aux autres.
 Alors que la Voix du Nord, lèche-botte des institutions, relayait la réussite de l’opération d’expulsion des jeunes du parc des Olieux, il ya quelques mois, on se rend compte aujourd’hui que les jeunes n’ont pas disparu... 
Beau travail journalistique qui se contente, encore une fois, de décrire seulement les conditions merdiques dans lesquelles les jeunes vivent... sans oser dire qu’il ne s’agit pas plus aujourd’hui de la « crise de St So » que de la « crise des Olieux » hier. [...]. Mais, qu’il s’agit bien d’une ligne politique très claire, sur laquelle tous les gouvernements successifs et les partis s’accordent : ne surtout pas accueillir ces gens-là, les traiter comme des personnes à exploiter, pour continuer leur domination tranquillement d’un côté et de l’autre de la méditerranée.
    Et oui, à St-So, on expose « Afriques Capitales », mais c’est juste pour la carte postale...
    À Lille des capitaux, pour les Africains, c’est plutôt le mépris total ! "

    https://lille.indymedia.org/spip.php?article31009

    #Lille #Audio #Radio_libre #Radio_Campus_Lille #Mineurs #Réfugiés #PS Madame #Martine_Aubry #Mairie_de_lille

  • La Prospérité sans croissance ! Jean Gadrey Radio Campus Lille - Angle d’Attac - 20 Mai 2017
    http://www.campuslille.com/index.php/entry/la-prosperite-sans-croissance-jean-gadrey

    La Prospérité sans croissance était le thème de la dernière émission d’Angle d’ATTAC ce Samedi 20 Mai 2017 à 12h, invité : Jean Gadrey, Économiste et membre d’ATTAC.

    Toutes nos émissions sont disponibles sur « L’Angledattacothèque » : http://attaclille.over-blog.com/page-8722486.html

    #Jean_Gadrey #ATTAC #Economistes #Audio #Radio #Radio_Libre #Economie #croissance #Ecologie

  • C’était en direct du Cicp : Johnny Montreuil - Gommard - La conquête du pain (les podcast de Konstroy)

    Dimanche dernier c’était une soirée de soutien à la boulangerie autogérée, La Conquête du Pain.
    Konstroy (émission punk sur FPP) y était...

    http://podcast.konstroy.net/main/index.php?post/2017/03/26/Direct-Cicp-%3A-Johnny-Montreuil-Gommard-La-conqu%C3%AAte-du-pain

    #audio #infopunk #la_conquete_du_pain #autogestion #rock #gommard #JohnnyMontreuil #konstroy #FPP #radio_libre

  • Le n°9 de notre revue est sorti de l’imprimerie, et pour bien commencer 2017, on se renomme La revue de l’écoute (en gardant le sous-titre Les Carnets de Syntone pour nos aficionad@s).

    La couv :

    Le sommaire :
    http://syntone.fr/la-revue-de-lecoute/#sommaire


    – Pour ce numéro, l’artiste sonore marseillais #David_Bouvard signe la photographie originale de couverture et un portfolio photographique de 8 pages couleurs.
    – Nous faisons la rencontre du collectif belge indomptable #Radio_Moniek. Une interview à plusieurs voix recueillies par Guillaume Abgrall. Photos de Novella de Giorgi.
    – Dans le nouvel épisode de Quand la radio trompe l’oreille (petite histoire des #faux-semblants radiophoniques), Juliette Volcler s’attarde sur la vogue des mises en abyme et des parodies survenue depuis les années 2000. Au programme : poissons d’avril, canulars et… À votre écoute, coûte que coûte !
    – Pascal Mouneyres consacre la rubrique « œuvre ouverte » à un classique, une des rares œuvres de #Yann_Paranthoën encore disponible pour le grand public : Questionnaire pour Lesconil (Prix Italia 1980), sur les traces du compositeur canadien Raymond Murray Schafer dans ce petit port du Finistère Sud. [voir aussi l’offre spéciale]
    – Nous partons en Isère à la rencontre de #Radio_Dragon, quand radio rurale rime avec #radio_libre. Un reportage (texte et photographies) de Pierre Isnard-Dupuy.
    – Comme toujours, une couverture unique réalisée en sérigraphie par #Rosalie_Peeters, les échos de vos écoutes, le petit lexique récréatif et trois nouvelles rubriques ! Le son de saison de #Marc_Namblard, un conseil pour les « petites oreilles » par Juliette Volcler et une #fiche_pratique à découper (« fabriquez vous-mêmes vos capteurs de son ») signée pali meursault.

    Les librairies où la trouver :
    http://syntone.fr/la-revue-de-lecoute/#librairies

    S’abonner pour nous soutenir :
    http://syntone.fr/la-revue-de-lecoute/#abo

    #création_sonore #création_radio

  • Autoradio - « La femme n’existe pas » (émission sur Radio Galère)
    http://autoradio.dawaband.net/index.php?saison=2016-2017&emission=04-FemmeLOL-Mars2017

    Finalement j’ai suivi l’actualité encore et cette fois c’est sur la journée de la femme que j’ai décidé de cracher. LA femme, est censée être gentille, compréhensive, sainte et putain à la fois, jeune et bonne. Et comme dans la vie on a pas toujours ce qu’on veut, cette femme n’existe pas. Les chansons suivantes montrent toute l’étendue de ce que peut être une femme, une meuf, une fille, une qui coche fuck off à la case genre. Une chose est sûre c’est que gentille ne décrit aucune d’entre elles.

    #radio_galere #autoradio #radio #radio_libre #féminisme

  • Auchan vision 2025 - Top départ au plan de licenciement Radio Campus Lille - EulBCE
    http://www.campuslille.com/index.php/entry/auchan-vision-2025-top-depart

    - Auchan vision 2025 : La situation à la veille du comité central d’entreprise extraordinaire d’Auchan Retail du 2 Mars 2017
+
    – De la réalité de la mondialisation

    – De la valorisation boursière des entreprises et leur performances réelles.
    
- De la concentration des pouvoirs des firmes.

    – Présidentielles : Le vrai pouvoir des la classe politique.

    – Emmanuel Macron « révolution démocratique » confusion et de non-sens de Monsieur le Banquier.
    
- « Ce que doit faire le prochain président » commentaire du livre Agnès Verdier Molinié.
    – Contes & Légendes Auchan : Wilhelm Hubner, le chef de rayon qui s’est hissé à la force du poignet ! Remerciera t’il ses parents de lui avoir donné les moyens faire des études d’ingénieur ?

    Bonne écoute.

    Auchan France annoncera ce jeudi 2 Mars 2017 un nouveau plan de licenciement. « C’est un grand mystère mais on doit s’attendre à quelque chose de douloureux.
    La direction générale du grand distributeur nordiste présentera ce jeudi 2 Mars 2017 un ensemble de mesures conséquentes dans le périmètre des activités françaises d’Auchan Retail, l’une des trois nouvelles entités du groupe Auchan Holding. Auchan Retail gère l’ensemble des magasins (hypers et supermarchés...). Toute l’activité commerciale est donc concernée.
    Les syndicats ont reçu ce mardi 28 Février 2017 matin une convocation pour un comité central d’entreprise extraordinaire mais rien ne filtre encore sur le contenu des mesures. Contactée ce matin, la direction d’Auchan ne valide pas à Paris la notion de « plan de suppressions d’emplois », il s’agirait plutôt d’un projet d’entreprise et de réorganisation bien plus large que la simple dimension sociale, un projet positif, avec des créations d’emplois et sans réduction de structures.
    Annonce ce Jeudi 2 Mars, La Rotonde, 17h.
    2 Février 2017 10h. Arrivée des camions de FR3 rue de la Recherche, afin de préparer l’enfumage médiatique du plan de licenciement Mulliez.

    La famille mulliez, en France ou en Belgique, habite à quelques kilomètres de nos studios.
Le siège d’Auchan Retail, ex Auchan France c’est 200 Rue de la Recherche, à 59650 Villeneuve d’Ascq.
On vous informe, sur les voisins.

    Ce 10 Février 2017, la famille Mulliez commençait à se barricader, chemin de la Vacquerie à Croix. *
 Information et image exclusive Radio Campus Lille. _

    #Audio #Radio #Radio_Libres #Radio_Campus_Lille #Auchan #Auchan_Retail #Licenciements #Mulliez #Economie #France #Super_U

    • 2 Février 2017 11h La présentation de Patrick Espasa, président d’Auchan Retail France a commencé.
      1,3 milliard d’euros (1 300 000 000 euros) sur 3 ans pour changer la façade, les enseignes, la peinture des Hypers, des Simply market et A2Pas.

      Tiens, ATAC, plus de 400 Supermarchés ne semble pas concerné.
      Salariés, Fournisseurs, Clients paieront pour le coup de peinture qui n’apporte strictement rien à qui que ce soit, sauf une occupation en réunion pour les grands managers visionnaires, des licenciements. Faut qu’ils vivent bien, eux !

      11H15, C’est du direct, Création de la centrale d’achat commune avec Super U nommée "Alliance », ça va donc valser chez Super U. Pour Auchan, fermeture de sièges : Jouy en Josas, Viroflay, Héron Parc, Croix pour Chronodrive, Meyzieu, Blanquefort, Strasbourg, ...

    • Radio Moquette Auchan Centrale, bulletin du Vendredi 3 Mars 2017. Informations recueillies prés de la machine à café de la salle de pause, juste à droite de la DRH Informatique.

      Ce 2 Mars 2017 journée intense de communication sur la vision 2025 d’Auchan France (Auchan Retail).
      – Réunion toute la journée avec les syndicats pour présentation du plan vision 2025 (CCE de 10 heures).
      – Conférence de presse.
      – Présentation aux salariés.
      Aucune de ces présentations ne concorde avec les autres.
      Chiffres différents communiqués à ces 3 groupes !
      Enfin, chiffres pieds dans le tapis, pas grand monde n’a pu comprendre ces présentations.

      Les Résultats (La Marge, L’artiche, le Flouze . . ) !
      Les résultats d’Auchan France (Auchan Retail) 2016 : 1/3 de ceux d’il y a 10 ans. Le résultat d’une politique d’entreprise.
      Il est identique au montant versé par l’Etat Français au titre du CICE.
      Les actionnaires de l’AFM, éternels assistés remercient (à voix basse) les contribuables qui payent leurs impôts.

      Objectif Vision 2025 : Tripler le résultat net. La famille a la dent longue.
      Vue la politique de baisse générale des salaires en France, il est certain la masse salariale sera la variable d’adaptation, comme ils disent.
      Bon, en 2016, leur objectif annoncé était de doubler le résultat net.
      A voir si en 2018 si l’objectif ne sera pas de quadrupler.

      Licenciements :
      Un tas de chiffres différents annoncés, soustractions de choux et de carottes.

      Postes temps plein supprimés.
      (une partie de ces postes de travail seront soit disant transférés en centrale c’est à dire supprimés, suivant le ratio école de commerce 2 = 1,414.
      Fermetures des sites régionaux au plus tard pour 2019 ( Jouy en Josas, Viroflay, Héron Parc, Croix pour Chronodrive, Meyzieu, Blanquefort, Strasbourg), anticipations possibles.
      En Hyper : 424
      Atac : 445
      Camélia : 120
      Simply : 462
      les Halles : chiffre non communiqués.
      Aucune information à propos du magasin de Bobigny au centre des ressentes émeutes (Théo). Pour information, le magasin Décathlon de Bobigny a été parfaitement nettoyé par le vide suite aux émeutes déclenchées par les violences policières.

      La direction a annoncé 300 création de postes, mais aussi 780, qui dit mieux ?
      Rien de clair pour l’écrémage social présenté.

      Multiplication des caisses automatiques en magasin : trés mal accepté par TOUS les clients. Les temps changent.

      Fusion avec Système U : Dans les choux !
      Le PDG de Système U, Serge Papin, tire les leçons de la fusion avortée avec Auchan. La coopérative de commerçants a centralisé son organisation. Le lien https://www.lesechos.fr/industrie-services/conso-distribution/0211704772913-serge-papin-systeme-u-est-de-retour-2058208.php

      Chalenge confirme nos informations, Plan stratégique très flou dévoilé par Auchan : Le lien https://www.challenges.fr/entreprise/grande-conso/ce-plan-strategique-tres-flou-devoile-par-auchan_457814

  • Emission de radio du collectif des Olieux, du 20 février 2017 Radio Campus Lille - Collectif Davids

    Une émission en grande partie consacrée à 2 lanceuses d’alerte sur les conditions de (non)accueil des mineurs isolés étrangers. Au programme :

    – Présentation du collectif et de l’émission
    – Discours d’Adeline, championne d’Europe de boxe française, prononcé à la mairie de Lille le 4 janvier 2017 pour refuser la médaille de la ville car cette dernière ne fait rien pour les mineurs isolés étrangers
    – Empêché de s’exprimer à la mairie, Hadj prend la parole sur Campus
    – Interview d’Adeline
    – Interview téléphonique d’Ibtissam Bouchaara. Éducatrice à Châlons-en-Champagne, elle dénonce publiquement la maltraitance par le département de la Marne des mineurs isolés étrangers

    La suite : http://www.campuslille.com/index.php/entry/emission-de-radio-du-collectif-des-olieux

    Bonne écoute.


    #Audio #Radio #Radio_Libres #Témoignage #Lille #Olieux #Radio_Campus_Lille #maltraitance #Boxe #lanceuses_d_alerte #mineurs_isolés #Mineurs_étrangers.

  • Uber, Airbnb, Blablacar... : l’économie de l’avenir ? Stéphane Sirot et Matthieu Lietaert Radio Campus Lille - EulBCE - Les Amis du Monde Diplomatique de Lille Janvier 2017 _
    http://www.campuslille.com/index.php/entry/uber-airbnb-blablacar-l-economie-de-l-avenir-stephane-sirot-matthieu-li

    Le lundi 16 janvier 2017, les Amis du Monde Diplomatique de Lille organisaient une conférence débat à Villeneuve d’Ascq : « Uber, Airbnb, Blablacar... : l’économie de l’avenir ? » avec la participation de Stéphane Sirot et Matthieu Lietaert.


    Enfants, on nous explique quand on sort de table qu’il ne faut jamais partir les mains vides... Ce serait dommage d’effectuer un trajet entre la salle à manger et

    la cuisine à vide, alors qu’il reste tant de vaisselle sale à ranger et qu’on est muni de bras pour la porter. Avec la Silicon Valley, dont certains ont remarqué récemment que ses entrepreneurs étaient obnubilés par les services qui pouvaient remplacer leur maman, c’est un peu pareil. On nous encourage à combler le moindre espace inoccupé et la moindre parcelle de temps mort en participant par là-même à la bonne marche de l’économie.

    Pourquoi rentrer chez soi à pied sans prendre sur son chemin un colis qu’on livrerait à un voisin ? nous demande Amazon, qui envisagerait selon le Wall Street Journal de lancer aux États-Unis le service « On my way », dans lequel les particuliers remplaceraient les entreprises de livraison pour le dernier kilomètre. Cette solution lui permettrait de réduire des frais de logistiques qui s’envolent. Pourquoi, alors qu’on roule seul dans sa voiture, ne pas accepter de prendre un collègue ou un passant qui se rend au même endroit ? nous propose Uber.

    Quoi de commun entre Uber, Airbnb, Blablacar ou Drivy ?
    Ces plateformes sont les fleurons de ce qu’on appelle l’« économie du partage » ou « collaborative ».


    Ces pratiques économiques en vogue ont été rendues possibles par les nouvelles technologies : Internet et les réseaux sociaux. Est-ce qu’elles ne représentent pas l’avenir à la fois souhaitable et inévitable, de telle façon qu’il faudrait simplement les réguler ? D’ailleurs, est-ce qu’elles ne vont pas dans le sens de l’intérêt des consommateurs : souplesse, réactivité, « convivialité », et même caractère écologique ?

    Pourtant, des problèmes importants se posent, de deux types, au moins : d’abord, quelles sont les conditions de travail et les droits de ceux qui travaillent, sans statut, pour certaines plateformes ? Il semble qu’elles font plutôt penser au passé qu’à l’avenir...

    Ensuite, une société fonctionne aussi grâce aux impôts qui permettent l’existence de services publics, qui eux-mêmes rendent possible l’activité économique. Or, qu’en est-il de ces nouvelles formes d’activité économique au regard de l’impôt ? Bref, avant de se précipiter vers tout ce qui est « moderne », « nouveau », « numérique », il faut sans doute réfléchir, examiner, faire le tri pour voir quel est le meilleur parti que l’on peut tirer des progrès techniques, des opportunités qu’ils offrent, et éviter les régressions qu’ils peuvent favoriser.

    STÉPHANE SIROT , https://fr.wikipedia.org/wiki/Stéphane_Sirot historien français, enseignant l’histoire politique et sociale du XXe siècle à l’Université de Cergy-Pontoise et l’histoire et la sociologie http://www.cevipof.com/fr/l-equipe/les-chercheurs/chercheurs-associes/bdd/equipe/211 du syndicalisme et des relations sociales https://www.franceculture.fr/personne/stephane-sirot à l’Institut d’administration des entreprises de l’Université de Nantes

    et
    MATTHIEU LIETAERT http://leblogdocumentaire.fr/webdoc-matthieu-lietaert-ou-lart-du-rebond , docteur en sciences politiques, coréalisateur du film The Brussels Business, co-fondateur de l’habitat groupé L’Echappée et co-fondateur du supermarché participatif BEES Coop , http://bees-coop.be/actualites auteur de Homo Coopérans 2.0 http://www.homo-cooperans.net – Changeons de cap vers l’économie collaborative.

    The Brussels Business de Matthieu Liétard
    https://www.youtube.com/watch?v=55U-ia9wYVk

    Le fil du débat 
- Présentation
    – 4mn30 Matthieu Lietaert
    – Une autre économie

    Historique

    Les acteurs de la mondialisation

    Les nouveaux réseaux
    
Le Libéralisme

    13 mn l’économie collaborative.
    Sur le plan politique aucun débat.

    – 23 mn Stéphane Sirot - L’économie collaborative et les sociétés salariales
    
La contre offensive contre les salariés
    
Economie collaborative et lutte des classes
1936-1946 L’évolution du salariat

    33 mn Uber, la fin du compromis fordien

    36 mn Dé-construction du salariat
    
39 mn Syndicalisme

    42 mn Prolétariat - Robotariat. Le retour au 19 ieme

    45 mn De la suppression des emplois

    48 mn Réaction du corps social
    – 51 mn Le futur, 3 solutions
    
Survie et adaptation

    Réformisme

    Retour au droit à la paresse

    – 53 mn Matthieu Lietaert - Rappel sur l’économie du partage

    – 57 mn QUESTIONS 1
    
63 mn Robotisation

    70 mn Réponses de Stéphane Sirot
    
Que peut faire le Syndicalisme ?

    Les révoltés d’UBER

    Pouvoirs politiques
    
Réaction d’UBER
    
Démembrement des droits sociaux
    
80 mn Revenu universel

    – 83 mn QUESTIONS 2

    Revenu universel

    Réponse de Matthieu Lietaert
    – Organisons la contre hégémonie
    – 91 mn Réponse de Stéphane Sirot
    
L’obsession de la notation

    De la sacralisation du travail

    – 94 mn QUESTIONS 3
    
De l’union contre UBER

    Capitalisme numérique et économie

    Economie collaborative


    99 mn Réponses

    – 101 mn QUESTIONS 4
    
Le nouvel ordre économique mondial
    
Résistance Belge aux changements des droits sociaux

    106 mn Se ré-approprier la 4 iéme révolution industrielle

    Economie collaborative et financement des services publics
    
Obsolescence programmée

    – 109 mn Réponse de Matthieu Lietaert
    
Régularisation
    – Biens communs
    – 116 mn Réponse de Stéphane Sirot
    
Utopisme, confrontation au système social dominant.

    #uber #airbnb #blablacar #Economie #Avenir #Stéphane_Sirot #Matthieu_Lietaert #Amis_du_Monde_Diplomatique #Radio #Radio_libre #Radio_Campus_Lille #Audio

  • #Radio_libres : LÀ-BAS en direct d’#Amiens en soutien aux #Goodyear.
    http://la-bas.org/la-bas-magazine/chroniques/relaxe-si-j-y-suis-en-direct-ce-mercredi

    9H30 : Maud Denis (FD de la construction)
    9H35 : Jean-Michel Delaye (UL CGT Haguenau)
    10H50 : Romain Altmann (Info’Com-CGT)
    10H55 : Gaël Quirante (Sud PTT 92)
    11H00 : Cédric Liechti (secrétaire général de la CGT Energie Paris)
    11H05 : Médhi Kemoune (CGT Air France)
    11H10 : Jean-Paul Barnaud et Didier Marchand (2 des 5 de Roanne)
    11H15 : clip « Libertés syndicales CGT »
    11H20 : Joël Domenjoud (militant écologiste assigné à résidence pendant la COP 21)
    11H25 : Isabelle Bosseman (comité de soutien Goodyear de Lille)
    11H30 : François Ruffin (Fakir)
    11H35 : comité de soutien Goodyear de Béthune
    11H40 : Raynald Kubeki (co-secrétaire de l’Union des syndicats CGT du Havre)
    11H45 : Youtuber Z
    11H55 : Loïc Canitrot (Compagnie Jolie Môme – FD Spectacle)
    12H00 : Olivier Guillot (secrétaire adjoint de l’UD de l’Eure sur l’expulsion des bourses du travail)
    12H05 : Bernd Landsiedel (DGB-Verdi – Allemagne)
    12H10 : Alain Janvre (comité Ardennais de soutien Goodyear)
    12H15 : Renaud Poncet (société Bodyguard – entrave au droit syndical)
    12H20 : compte-rendu de l’audience par Mickaël Wamen (CGT Goodyear) et Fiodor Rilov (avocat CGT Goodyear)
    12H35 : Guillaume Vadot (enseignant à Paris 1, victime de violences policières)
    12H40 : Amal Bentoussi (collectif Urgence notre police assassine)
    12H45 : Ludo Cambier (délégué syndical Caterpillar Belgique)
    12H50 : Sarah Silva Descas (collectif Insertion et Probation – UGFF)
    12H55 : Xavier Mathieu (ex-CGT Continental)
    13H35 : Accor’Démon
    14H30 : Serge Allègre (secrétaire FNIC)
    14H35 : Eric Beynel (Solidaires)
    14H45 : Bernadette Groison (FSU)
    14H55 : Philippe Martinez (CGT)
    15H10 : San Severino
    16H00 : Jean-Luc Mélenchon (PG)
    16H10 : Isabelle de Almeida (PCF)
    16H20 : Olivier Besancenot (NPA)
    16H30 : Alice Bernard (PTB)
    16H45 : La Compagnie Jolie Môme
    17H45 : compte-rendu de l’audience par Mickaël Wamen (CGT Goodyear) et Fiodor Rilov (avocat CGT Goodyear)

  • Paul Magnette : « Le traité #CETA est déjà en train de se découdre lui-même » RTBF Jean-Claude Verset - Mercredi 19 octobre 2016
    http://www.rtbf.be/info/belgique/detail_non-au-ceta-la-commission-n-a-pas-compris-l-importance-des-convictions-w

    La Wallonie ne donnera pas son accord à la signature du traité commercial avec le Canada avant la date fatidique de vendredi. Paul Magnette ne reviendra pas là-dessus. Mais le Ministre-président ne ferme pas la porte et, selon lui, quelques semaines de discussions permettraient de déboucher sur une solution définitive permettant de déboucher sur un traité où « les normes sociales très élevées profiteront à tout le monde ». 

    The Final Countdown
    L’Union Européenne donne encore à la Belgique deux jours, pas un de plus, pour signer l’accord CETA de libre échange avec le Canada. Mais rien n’y fait, Paul Magnette dira non : « Il est Impossible de donner notre accord d’ici vendredi, même si je suis conscient que cela aura des conséquences politiques ». Il n’y aura donc pas non plus de sommet, fin octobre, entre les Européens et le Canada, assume le ministre-président wallon qui estime « raisonnable » de reporter ce conseil sans en fixer la date.

    Je ne veux pas de confrontation, mais…
    Paul Magnette réfute l’accusation de vouloir la confrontation, « mais ce n’est pas parce que les Canadiens sont nos amis qu’il faut tout accepter ». La faute de ce retard ne viendrait d’ailleurs pas de la Wallonie, mais de la Commission elle-même qui n’a pas compris l’importance des convictions wallonnes. « Cela fait un an que j’ai indiqué à la commissaire Cecilia Malmström , les problèmes majeurs que j’avais avec ce traité. Mais, pendant un ans, l’attitude de la Commission a été de nous dire que nous n’avions pas compris les clauses du traité et qu’il suffisait de nous les réexpliquer. Et cela sans jamais accepter de modifications. Depuis quelques jours, il y a eu des vraies avancées, mais ce n’est pas suffisant ».

    Quelques semaines de plus suffiraient
    Pourtant, Le ministre-président l’assure, la Wallonie pourrait signer l’accord au traité CETA dans les prochaines semaines « Nous ne sommes, bien sûr, pas contre les accords de commerce. Il faut aider les entreprises wallonnes à exporter davantage ». Mais il dit refuser un traité qui contient de véritables menaces pour les normes sociales et environnementales.

    La mobilisation wallonne contre le traité actuel aurait même permis des avancées considérables dans l’élaboration du texte : « Le représentant canadien avait accepté que l’Europe puisse réguler en matière environnementale et sociale, mais à la condition que des entreprises puissent poursuivre les Etats et obtenir des réparations financières. C’était insensé. On ne peut pas dire à une société démocratique qu’elle peut réguler, mais en payant des indemnités aux multinationales. » C’est dans ce domaine précis que Paul Magnette revendique une avancée de taille.

    Tribunal d’arbitrage : le point qui fâche
    Un autre sujet sensible est le mécanisme d’arbitrage qualifié de
    « choquant » _ . Soutenu par des associations de juristes et de magistrats, le ministre-président soutient que les systèmes juridictionnels des Etats de l’Union Européenne et du Canada n’ont pas besoin de mécanismes d’arbitrage qui donneraient davantage de droits aux multinationales.

    Et si les tribunaux d’arbitrage sont un point essentiel du refus wallon, il reste celui de la clause de sauvegarde unilatérale de la politique agricole canadienne. Le Canada veut pouvoir se protéger en cas d’exportation trop importante depuis l’Europe. Paul Magnette dit comprendre cette demande, mais à la condition qu’elle soit réciproque et donc valable aussi en cas d’exportation massive depuis le Canada. Ce qui n’est pas le cas dans le texte actuel.

    Le Cheval de Troie américain
    Une autre clause litigieuse prévoit que des entreprises américaines installées de manière substantielle au Canada pourrait utiliser le CETA pour bénéficier des clauses canadiennes. C’est ce que les opposants au CETA nomment « le cheval de Troie ». « A ce jour, personne ne peut me dire ce qu’est une ’présence substantielle’  ».

    Les conditions d’un « oui » wallon
    L’accord wallon n’est pas impossible, rassure Paul Magnette, mais à certaines conditions, dont la première est de rouvrir les négociation : « Le traité est déjà en train de se découdre lui-même. Hier (mardi) au Luxembourg, une clause a été acceptée pour faire plaisir à l’Allemagne. Désormais, une cour constitutionnelle qui rendra un jugement dans un pays pourra suspendre le traité. Et par extension d’autres pays pourront suivre ce jugement par un vote en parlement. Avec des clauses comme celles-là, on est conscient que cela ne marchera pas. Prenons quelques mois. On parle d’un traité qui va concerner des millions de gens. Si on fait un traité qui fixe des normes (sociales et environnementales ndlr) très élevées, tant mieux pour tout le monde. »

    Tant pis pour les menaces *
    Le ministre-président wallon assure n’avoir reçu des menaces que du monde des affaires : « L’argument est toujours le même : la menace de désinvestir. C’est un risque, mais il y a des principes sur lesquels on ne doit jamais transiger. Il faut pouvoir dire que l’on n’accepte pas les menaces. On voit bien avec Caterpillar qu’il n’est pas nécessaire de prendre des normes pour subir des conséquences épouvantables. Une société sérieuse, installée chez nous pour travailler, ne va pas quitter le pays par mesure de rétorsion. Il y a des moments d’échauffement, mais ensuite on en revient à la raison. »

    Et si la Belgique signe malgré tout le traité, sans l’accord wallon, comme le propose le libéral flamand Karel De Gucht ? « Je le regretterai et j’utiliserai toutes les voies légales pour faire valoir les droits de la Wallonie. Mais je me réjouis d’entendre que le fédéral écarte cette piste. » 

    #union_européenne #canada #etats_unis #Wallonie #arbitrage #normes_sociales_et_environnementales #Cecilia_Malmström

    • Traités transatlantiques de libre-échange : la Bulgarie « ne signera pas » non plus s’il n’y a pas de levée des visas RTBF Belga - mercredi 19 octobre 2016
      http://www.rtbf.be/info/monde/detail_traites-transatlantiques-de-libre-echange-la-bulgarie-ne-signera-pas-non

      Le gouvernement bulgare a prévenu mercredi qu’il ne signerait pas le traité de libre échange entre l’UE et le Canada (CETA) s’il n’obtenait pas d’exemption de visa pour ses ressortissants désireux de se rendre dans ce pays.
      Sofia « ne signera pas le CETA sans un engagement irréversible du gouvernement canadien à accorder une exemption de visa à tous les citoyens bulgares » , a indiqué le gouvernement.

      La Bulgarie et la Roumanie réclament depuis plusieurs années une levée de l’obligation de visas canadiens pour leurs ressortissants.

      Le Premier ministre bulgare Boïko Borissov avait indiqué la semaine dernière avoir obtenu, lors d’une conversation téléphonique, un accord de principe de son homologue canadien Justin Trudeau pour une exemption totale de visas pour les Bulgares fin 2017.

      Mais Sofia a souligné mercredi attendre une confirmation formelle et définitive en échange de sa signature.
      La voix discordante de la Bulgarie s’ajoute à celle de la Wallonie, qui a annoncé mercredi exclure de donner son feu vert au gouvernement fédéral pour qu’il approuve le CETA cette semaine et qui a demandé une « réouverture » des négociations.

      La Commission européenne s’est fixé pour objectif de réunir l’unanimité des Vingt-Huit pays de l’UE en faveur du texte d’ici la fin du sommet européen vendredi, en vue d’une signature le 27 octobre à Bruxelles en présence de M. Trudeau.

      Le gouvernement roumain a lui aussi indiqué mercredi qu’il ne « pouvait pas soutenir à ce stade les démarches visant à la signature et l’application provisoire de l’accord CETA ».
      Le président Klaus Iohannis a ajouté que la question de l’exemption totale des visas en 2017 était « toujours en négociation ». Il a toutefois dit espérer une « solution raisonnable » permettant la signature de l’accord.

      #Roumanie #Bulgarie

    • Démondialiser Le Devoir(ca) - 20 octobre 2016 |Gérard Bérubé
      http://www.ledevoir.com/economie/actualites-economiques/482630/perspectives-demondialiser

      Le vote de blocage de la Wallonie rappelle, d’abord, la complexité de la mécanique européenne. Ensuite, l’intérêt réel des Européens pour un accord avec les États-Unis. Enfin, l’opposition montante dans la société civile à ces grands accords creusant les inégalités. Il a incité les tenants de la démondialisation à se remettre à rêver éveillés.

      Le veto wallon est venu doucher l’enthousiasme politique autour de l’AECG. Le petit territoire a exprimé la préséance de sa compétence exclusive en matière de développement économique, d’agriculture d’environnement sur les automatismes diplomatiques. L’ajout in extremis d’une annexe au document de 1600 pages, présentée comme une déclaration commune visant à clarifier les dispositions contestées dans un document juridiquement contraignant n’a, en définitive, fait qu’attiser les doutes ou les craintes. Le premier ministre du Canada pourrait éviter les frais d’un voyage à Bruxelles la semaine prochaine.
       
      Les tractations politiques se poursuivent. Un texte de La Presse canadienne nous indique que la ministre canadienne du Commerce international a rencontré mercredi le président de Wallonie pour tenter de dénouer l’impasse. Anne-Louise Chauvette, porte-parole de la ministre Chrystia Freeland, a rappelé que l’AECG constituait une priorité pour le gouvernement, « qui oeuvre d’arrache-pied avec ses partenaires européens afin qu’il soit ratifié cette année et mis en place l’an prochain » . Ottawa a aussi dépêché de toute urgence en Belgique Pierre Pettigrew, poursuit le texte de l’agence.
       
      Ballon d’essai
       
      L’intérêt économique du Canada est connu. Celui de l’Europe aussi, qui ne voit dans l’AECG qu’un « ballon d’essai » avec, dans la mire, la conclusion du Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (en anglais TTIP). Un accord se voulant plus ambitieux avec les États-Unis, qui n’ont pour obsession que de contrer la montée en puissance et en influence économiques de la Chine en Asie. Le tout s’insérant dans un environnement politique bigarré avec, à la clé, le Brexit et de nombreux rendez-vous électoraux. Déjà que les relents du protectionnisme faisaient leur oeuvre, voilà une carte politique constituant un terreau fertile à la reprise du thème de la démondialisation.
       
      Un thème qui se présente en opposition à la « globalisation », selon son expression anglo-saxonne, et qui se nourrit de la chute des exportations et du commerce international dans cette conjoncture d’après-crise où la Chine et l’Inde priorisent le développement de leur marché intérieur. La chronique s’active, surtout en Europe, pour voir dans cette méfiance, voir cette contestation du libre-échange, une mise en oeuvre de la démondialisation.
       
      L’idée générale est reprise ici et là. L’ouverture des marchés n’est pas économiquement et socialement neutre. Elle fait des gagnants et des perdants, une dialectique qui se heurte à la faiblesse ou l’inexistence de mécanismes de compensation. Elle soumet également la souveraineté des États au diktat des multinationales et de la libéralisation du commerce.
       
      L’ancien directeur général de l’Organisation mondiale du commerce Pascal Lamy parlait, dans une entrevue au Devoir en juin , du tour qu’a pris le capitalisme ces dernières années et qui semble systématiquement faire « un petit nombre de gros gagnants et beaucoup de petits perdants » . Et même entre les gagnants, la répartition des retombées positives de la mondialisation se veut inégale, profitant davantage aux multinationales et aux actionnaires, moins aux PME et aux salariés, ont déploré des économistes. « La hausse du salaire moyen camoufle la stagnation du salaire médian » , a déjà illustré l’économiste français Jacques Sapir, pour qui la progression du commerce et du PIB ne fait pas nécessairement progresser le bien-être.
       
      Cela dit, les architectes de son antonyme se font rappeler que la mondialisation, c’est aussi fluidité des capitaux dont les États endettés ont bien besoin. Que c’est tertiarisation et financiarisation de l’économie. Et que le jeu des importations-exportations implique la multiplication de sous-traitants répartis ici et là sur la planète.
       
      Que tout est devenu imbriqué dans un monde multipolaire toujours plus numérisé où les grandes chaînes de production s’automatisent et se régionalisent. Et que les grands défis, notamment celui que pose l’environnement, sont mondiaux et donc contraires à une démondialisation synonyme de protectionnisme et de repli sur soi.
       
      Faudra démondialiser autrement.

      #démondialisation #mondialisation #TTIP #CETA #veto #AECG #union_européenne #Canada #Wallonie

    • Les Wallons refusent de céder _ Le Devoir(Ca) 20 octobre 2016 La Presse canadienne
      La Belgique paraît incapable de dénouer l’impasse *

      http://www.ledevoir.com/economie/actualites-economiques/482564/accord-canada-ue-la-wallonie-refuse-de-se-soumettre-a-la-date-butoir

      . . . . . .
      Respecter le délai fixé par la Commission « me paraît très difficile » , a jugé M. Magnette, tout en assurant qu’il examinerait « avec le plus grand sérieux » d’éventuelles nouvelles propositions de la Commission mais qu’il ne « s’enfermait dans aucun ultimatum, aucun calendrier ».
       
      « Je ne cherche pas à créer une crise en Europe, il se fait juste que c’est en train d’arriver », a-t-il expliqué.
      . . . . . . . .

    • #Radio_libres : LÀ-BAS en direct d’#Amiens en soutien aux #Goodyear.
      http://la-bas.org/la-bas-magazine/chroniques/relaxe-si-j-y-suis-en-direct-ce-mercredi

      9H30 : Maud Denis (FD de la construction)
      9H35 : Jean-Michel Delaye (UL CGT Haguenau)
      10H50 : Romain Altmann (Info’Com-CGT)
      10H55 : Gaël Quirante (Sud PTT 92)
      11H00 : Cédric Liechti (secrétaire général de la CGT Energie Paris)
      11H05 : Médhi Kemoune (CGT Air France)
      11H10 : Jean-Paul Barnaud et Didier Marchand (2 des 5 de Roanne)
      11H15 : clip « Libertés syndicales CGT »
      11H20 : Joël Domenjoud (militant écologiste assigné à résidence pendant la COP 21)
      11H25 : Isabelle Bosseman (comité de soutien Goodyear de Lille)
      11H30 : François Ruffin (Fakir)
      11H35 : comité de soutien Goodyear de Béthune
      11H40 : Raynald Kubeki (co-secrétaire de l’Union des syndicats CGT du Havre)
      11H45 : Youtuber Z
      11H55 : Loïc Canitrot (Compagnie Jolie Môme – FD Spectacle)
      12H00 : Olivier Guillot (secrétaire adjoint de l’UD de l’Eure sur l’expulsion des bourses du travail)
      12H05 : Bernd Landsiedel (DGB-Verdi – Allemagne)
      12H10 : Alain Janvre (comité Ardennais de soutien Goodyear)
      12H15 : Renaud Poncet (société Bodyguard – entrave au droit syndical)
      12H20 : compte-rendu de l’audience par Mickaël Wamen (CGT Goodyear) et Fiodor Rilov (avocat CGT Goodyear)
      12H35 : Guillaume Vadot (enseignant à Paris 1, victime de violences policières)
      12H40 : Amal Bentoussi (collectif Urgence notre police assassine)
      12H45 : Ludo Cambier (délégué syndical Caterpillar Belgique)
      12H50 : Sarah Silva Descas (collectif Insertion et Probation – UGFF)
      12H55 : Xavier Mathieu (ex-CGT Continental)
      13H35 : Accor’Démon
      14H30 : Serge Allègre (secrétaire FNIC)
      14H35 : Eric Beynel (Solidaires)
      14H45 : Bernadette Groison (FSU)
      14H55 : Philippe Martinez (CGT)
      15H10 : San Severino
      16H00 : Jean-Luc Mélenchon (PG)
      16H10 : Isabelle de Almeida (PCF)
      16H20 : Olivier Besancenot (NPA)
      16H30 : Alice Bernard (PTB)
      16H45 : La Compagnie Jolie Môme
      17H45 : compte-rendu de l’audience par Mickaël Wamen (CGT Goodyear) et Fiodor Rilov (avocat CGT Goodyear)

  • « Radio Debout maintient le son du mouvement social »
    https://www.reporterre.net/Radio-Debout-maintient-le-son-du-mouvement-social

    Née avec Nuit debout, #Radio_debout survit à l’essouflement du mouvement. Elle accompagne les mouvements de lutte, comme jeudi 24 juin la manifestation contre la loi Travail.

    Et dans notre Carnet n°6, tout juste paru, un journal à plusieurs voix des 70 premiers jours de la radio.

    #radio_libre

  • Léon Landini : Les tripes rouges
    Dernier volet de l’entretien avec Léon Landini

    Quand Léon sort de la Résistance, il est encore plus résistant. On n’est pas dans le mythe hollywoodien du héros qui prend un repos bien mérité après la bataille. On est dans le vrai, et la lutte continue.
    http://www-radio-campus.univ-lille1.fr/ArchivesN/LibrePensee/CHDM160120.mp3
    Ca commence à 13mn30

    A l’écouter on devine comme un regret d’avoir déposé les armes... C’est qu’après, il y aura besoin de nourrir la famille, des combats politiques toujours, quelques victoires, certes... Et puis, aussi, la défaite du camp socialiste et la mutation suicidaire du Parti. Et sur tout ça, Léon, il a des choses à dire.

    Il sera de ceux, parmi les premiers, à quitter SON parti, pour patiemment, avec d’autres, en reconstruire un autre. Oh, pas pour créer un « club » réformiste ou une nouvelle aventure gauchiste, non. Léon Landini préside aujourd’hui le PRCF (Pôle de Renaissance Communiste en France).
    http://zonepull1.cdncampus.netdna-cdn.com/images/stories/HDM/2016/hdm200116.JPG
    Après avoir traversé le siècle, son idée n’a pas changé : tant qu’il y aura l’exploitation du travail, il y aura le communisme en face, et les déclarations des petits roquets bourgeois qui l’ont enterré, comme les reniements des ternes réformistes qui n’en finissent plus de tuer le Parti, ça ne l’impressionne pas, Léon. Même, des fois, il en rit... Ils sont si petits !
    C’est qu’en fait, il ne cesse pas d’aller dans le sens de l’Histoire, le camarade Landini. Vous pouvez être des millions à aller contre, il sait où il va, lui, il sait où nous allons. C’était pareil en 40, non ?

    Quand on lui demande s’il n’est pas un peu désabusé par ce qui l’entoure, et notamment la dépolitisation apparente des masses, il nous répond, dans un sourire, que ce pays, il a des « tripes rouges ».

    On ne peut pas sortir d’une telle rencontre avec des idées défaitistes. Alors, plus que jamais, c’est l’heure de l’mettre !

    http://www.campuslille.com/index.php/entry/les-tripes-rouges
    #radio #audio #radio_libre #témoignage #resistance #Léon_Landini #Les_jours_heureux #Raymond_Aubrac #Stéphane_Hessel #Daniel_Cordier

  • Le code du travail en sursis - Guillaume Etiévant à Lille - #Intégrales

    Conférence débat à Lille ce lundi 4 janvier 2016 - 57 mn
    Document audio libre d’usage pour les Radios_Libres, suivant le respect du droit des auteurs.

    Guillaume Etiévant, Expert auprès des comités d’entreprise et des organisations syndicales (JDS Experts), est Secrétaire National du Parti de Gauche à l’économie et au travail. Il est membre du bureau de la Fondation Copernic, pour laquelle il a co rédigé les ouvrages Changer vraiment ! Quelles politiques économiques de gauche ? (Syllepse) et Que faire de l’Europe ? (Les liens qui libèrent).

    Redonner toute sa place au débat démocratique sur les droits des salariés.
    Face à la destruction des droits organisés par le Parti socialiste les travailleurs et salariés doivent s’organiser. Cela passe d’abord par comprendre les conséquences des réformes libérales sur le monde du travail.


    Le Medef rêve d’un salarié totalement flexible, soumis, sans protection. Ce rêve avance sous le masque souriant du « consensus » et du « dialogue social » entre « partenaires sociaux ». Il convient de dévoiler ce subterfuge. La négociation collective est et demeure une source indispensable, essentielle au droit du travail. Mais lorsqu’on prétend la substituer à la loi et aux grandes protections du droit du travail, ce n’est plus de dialogue mais de destruction qu’il s’agit. Cette tendance à la vampirisation de la loi par la négociation collective a déjà permis que de nombreux salariés ne sachent même plus, d’une semaine sur l’autre, à quels horaires ils vont travailler. Aujourd’hui, il est question de poursuivre, voire de parachever, ce mouvement et d’autoriser la destruction non plus seulement des rythmes de travail et de vie, mais la destruction par accord collectif de la représentation du personnel, du droit du licenciement, et finalement de l’ensemble du droit du travail.

    Le blog de Guillaume Etiévant : http://guillaumeetievant.com
    Source : http://www.campuslille.com/index.php/entry/le-code-du-travail-en-sursis-guillaume-etievant-a-lille

    #radio #radio_libre #Code_du_travail #Guillaume_Etiévant #Radio_Campus_Lille #audio