• Le monde découvre le “Printemps Français”
    http://www.dedefensa.org/article/le-monde-decouvre-le-printemps-francais

    Le monde découvre le “Printemps Français”

    5 décembre 2018 – On connaît l’importance que nous accordons à la communication ; là-dessus, on connaît l’importance que nous accordons à la communication antiSystème, et, dans ce contexte, à la presse antiSystème ou “alternative” ; l’on connaît, enfin, l’importance que nous sommes obligés d’accorder, dans tous ces domaines, à la langue anglo-américaine dans la communication (y compris antiSystème) et à la communication de la presse antiSystème aux USA.

    (Dans ce cas, nous laissons de côté la presseSystème internationale et anglo-saxonne, et US certes, qui, elle, parle des Gilets-jaune depuis le début. Cette presseSystème est complètement orientée, sur la défensive devant tout ce qui rappelle la poussée populiste. Directement, elle n’a aucun rôle dans la recherche de la (...)

    • Par conséquent, l’importance considérable que ZeroHedge.com accorde brusquement aux événements français, depuis dimanche et les événements de samedi, est pour nous un signe convaincant que la communication anglophone/USA/antiSystème :

      1) a pris conscience de l’importance des événements français ; et

      2) qu’elle leur a donné, ce faisant, c’est-à-dire par cette intervention elle-même, une importance supplémentaire en les haussant justement au niveau mondial, en en faisant par le fait de leur soudain intérêt une crise mondiale... Comme l’écrivaitWSWS.org lundi matin, effectivement « ...[c]es événements constituent un tournant décisif non seulement pour la France et l’Europe, mais pour le monde entier. »

      Qu’est-ce qui a causé cet événement de la Grande Diffusion globale de communication de l’événement français depuis le week-end ? Son importance sur la durée dira-t-on, mais beaucoup plus sûrement le paroxysme de violence de samedi perceptible dans la communication, et principalement selon nous le symbolisme formidable de l’image de l’Arc de Triomphe devenu enjeu de la bataille de rue ; l’Arc-de-Triomphe, symbole de Paris-en-France, à la différence de la Tour Effel à notre sens, qui est plutôt le symbole de Paris-seul, ou Paris et la modernité. (Dans tous les cas, interprétation symbolique n’impliquant nullement dans notre chef ni un jugement de valeur, ni un jugement esthétique.)

    • Suit l’énumération de quelques «  explications  » vues de l’(étrange !) étranger…

      Autre son de cloche qui montre bien l’internationalisation et la diversification de la découverte et de la perception avec l’imagination “en marche” de la crise Gilets-jaune hors de France : la thèse selon laquelle ce mouvement est du type #regime_change, instrumentée par des USA extrêmement prompts à réagir et à mobiliser ”les esprits et les cœurs” devant les projets macroniens d’“armée européenne” soi-disant concurrente de l’OTAN, selon le compte-rendu du réseau TV russe Vesti Nedeli ; les Gilets-jaunes défenseurs de l’OTAN, voilà une interprétation originale, tout comme une autre thèse de la même tendance, celle où les Gilets-jaune seraient manipulés par la Grande-Bretagne, avec un parallèle avec Kadhafi...

      De la même Russie, la Française Karine Bechet-Golovko sur son site Russie politics dédié à « l’actualité russe en français » et qui, pour cette fois, évalue l’actualité française vue de Moscou dans un article qui fait des Gilets-jaunes une insurrection contre la postmodernité macronienne, et de « Macron, la caricature de Porochenko : c’est peu dire ».

  • Un long et intéressant article de Robert F. Kennedy Jr - oui, oui, c’est bien le fils de Bob... - fait une rétrospective des opérations de changement de régime au Moyen-Orient en lien avec la question de la géopolitique de l’énergie, afin d’éclairer la guerre en Syrie. C’est aussi, bien sûr, un réquisitoire contre ces opérations.
    Certains faits évoqués sur l’actuel conflit syrien ont été déjà largement évoqués par plusieurs seen thissiens. Mais certains faits plus anciens sont cependant moins connus :
    http://www.politico.com/magazine/story/2016/02/rfk-jr-why-arabs-dont-trust-america-213601?o=0
    Why the Arabs Don’t Want Us in Syria
    They don’t hate ‘our freedoms.’ They hate that we’ve betrayed our ideals in their own countries—for oil. / R.F. Kennedy Jr ; 22.02.16

    A titre d’exemple cet extrait sur le choix dès l’époque Eisenhower de jouer le fondamentalisme islamique (aussi bien des Saudiens que des Frères musulmans) contre le nationalisme arabe, ou bien la question des routes de l’énergie dans le choix américain de renverser le chef d’Etat syrien Quwatli par un coup d’Etat militaire en 1949 :

    For Americans to really understand what’s going on, it’s important to review some details about this sordid but little-remembered history. During the 1950s, President Eisenhower and the Dulles brothers—CIA Director Allen Dulles and Secretary of State John Foster Dulles—rebuffed Soviet treaty proposals to leave the Middle East a neutral zone in the Cold War and let Arabs rule Arabia. Instead, they mounted a clandestine war against Arab nationalism—which Allen Dulles equated with communism—particularly when Arab self-rule threatened oil concessions. They pumped secret American military aid to tyrants in Saudi Arabia, Jordan, Iraq and Lebanon favoring puppets with conservative Jihadist ideologies thath they regarded as a reliable antidote to Soviet Marxism. At a White House meeting between the CIA’s director of plans, Frank Wisner, and John Foster Dulles, in September 1957, Eisenhower advised the agency, “We should do everything possible to stress the ‘holy war’ aspect,” according to a memo recorded by his staff secretary, Gen. Andrew J. Goodpaster.
    The CIA began its active meddling in Syria in 1949—barely a year after the agency’s creation. Syrian patriots had declared war on the Nazis, expelled their Vichy French colonial rulers and crafted a fragile secularist democracy based on the American model. But in March 1949, Syria’s democratically elected president, Shukri-al-Quwatli, hesitated to approve the Trans-Arabian Pipeline, an American project intended to connect the oil fields of Saudi Arabia to the ports of Lebanon via Syria. In his book, Legacy of Ashes, CIA historian Tim Weiner recounts that in retaliation for Al-Quwatli’s lack of enthusiasm for the U.S. pipeline, the CIA engineered a coup replacing al-Quwatli with the CIA’s handpicked dictator, a convicted swindler named Husni al-Za’im. Al-Za’im barely had time to dissolve parliament and approve the American pipeline before his countrymen deposed him, four and a half months into his regime.

    #gaz #pipelineistan #échapper_à_Ormuz #Syrie #regime_change

  • Stuttgart ou Sicilie ? Quand les témoins disparaissent systématiquement

    Les témoins de l’assassinat d’une jeune policière disparaissent. Après celui qui avait l’intention de donner le nom de l’assassin au tribunal dans cadre du procès autour du groupe néonazi #NSU c’est le tour de son amie de mourir sous de circonstances bizarres. Elle avait l’intention de communiquer ses observations au comité parlementaire qui mène l’enquête sur les fautes commises par les polices et les services screts pendant la recherche des assassin de multiples étrangers.

    Terrorismus : Zeugin aus NSU-Prozess tot aufgefunden | ZEIT ONLINE
    http://www.zeit.de/politik/deutschland/2015-03/nsu-zeugin-tot

    Eine 20-jährige Frau, die Anfang des Monats als Zeugin im NSU-Untersuchungsausschuss des Stuttgarter Landtags ausgesagt hatte, ist tot in ihrer Wohnung aufgefunden worden. Wie die Deutsche Presseagentur berichtet, soll es sich um eine Ex-Freundin von Florian H., einem ehemaligen Neonazi, handeln. Er soll gewusst haben, wer die Polizistin Michèle Kiesewetter 2007 in Heilbronn getötet hat.

    Wie Polizei und Staatsanwaltschaft am Sonntag mitteilten, fand der Lebensgefährte der Frau diese am Samstagabend mit einem Krampfanfall in ihrer Wohnung. Die Ärzte konnten die junge Frau nicht mehr retten. Die genaue Todesursache ist noch nicht geklärt.

    #allemagne #néonazis #NSU #extrême_droite #police #verfassungsschutz

  • Comment fonctionne le régime Poutine, au faîte de sa puissance - Réseau des Démocrates

    http://forumdesdemocrates.over-blog.com/2014/10/international-enquete-comment-fonctionne-le-regime-pou

    4 OCTOBRE 2014 | PAR AGATHE DUPARC

    Réputée pour son opacité, la machine du pouvoir russe tourne à plein régime, laminant toute opposition et prenant l’Occident de vitesse. Comment se prennent les décisions ? Comment s’articulent les cercles de pouvoir ? Comment Poutine délaisse-t-il les affaires intérieures pour se concentrer sur la politique étrangère ? Enquête à Moscou.

    De notre envoyée spéciale à Moscou.- Jeudi 2 octobre, la radio Ekho Moskvy (Échos de Moscou), l’un des rares médias encore pluralistes, fêtait son 24eanniversaire. Dans le pompeux décor de la galerie Zourab Tsereteli (du nom de ce peintre et sculpteur monumentaliste géorgien coqueluche de l’époque Eltsine), des centaines de journalistes, politologues, économistes et hommes politiques, figures de l’ancien temps pour la plupart, se pressaient devant des buffets regorgeant de victuailles et de boissons. Ce fut l’occasion pour ce qu’il reste de cette petite élite libérale de se perdre en conjectures sur les récents événements. Et de prendre la mesure de sa totale marginalisation dans la Russie d’aujourd’hui. Celle qui a applaudi le retour de la Crimée dans son giron et voit son salut en Vladimir Poutine au sommet de sa popularité.

    #russie #Poutine

  • La Lettonie dénonce la propagande russe sur son territoire | EurActiv.fr
    http://www.euractiv.fr/sections/priorites-ue-2020/la-lettonie-denonce-la-propagande-russe-sur-son-territoire-310232

    La Lettonie dénonce la propagande russe sur son territoire

    Published : 21/11/2014 - 16:09
    Une chaîne russe reconstitue un jet ukrainien tirant sur le vol MH17

    La Lettonie a profité de la présentation de sa présidence de l’UE à partir de janvier prochain pour dénoncer la propagande russe. La Russie s’est insurgée contre les déclarations de l’ambassadrice lettone à Bruxelles.

    La représentante permanente de la Lettonie à l’UE, Ilze Juhansone, a présenté les priorités de la prochaine présidence de son pays, qui commence le 1er janvier 2015. L’événement était organisé par le Centre politique européen, un groupe de réflexion installé à Bruxelles.

    Des échos récurrents font état d’une forte propagande russe en Lettonie, où vit la communauté russe la plus importante de l’UE. Lors de la session de questions-réponses, il a notamment été demandé à Ilze Juhansone son avis sur la question.