• La France en marche EP43 - Radicalisation, prevention et amalgames Studio Crapulax - 16 Octobre 2019
    Suite au terrible attentat qui fut 4 victimes au sein de la préfecture de Police de Paris, il faut plus que jamais être vigilant face à l’integrisme islamiste sans jamais stigmatiser les bons citoyens musulmans de notre pays si nous ne voulons pas voir la cohesion nationale se briser face à la peur et la suspicion ! Cette vidéo 100% athée ne parle pas de Dieu mais de la connerie humaine...

    https://www.youtube.com/watch?time_continue=11&v=4kqU25Hd6V0

    #zapping #Justicepoursteve #giletsjaunes #Rouen #alain-finkelkraut #eric_zemour #paul_bismuth #religions

  • Notes anthropologiques (XL)

    Georges Lapierre

    https://lavoiedujaguar.net/Notes-anthropologiques-XL

    Naissance de la religion (I)
    La fonction sociale du sacrifice

    Pour l’immense majorité des historiens ou des sociologues, pour ne pas évoquer les archéologues et autres paléontologues, la religion apparaît avec l’homme : c’est l’esprit qui émane et dépasse la société proprement dite et avec lequel la société entretient une forme de communication, c’est la thèse mise en avant par Durkheim, par exemple. Loin de moi, l’idée de critiquer ce point de vue, je voudrais seulement dans les notes qui vont suivre émettre l’hypothèse que la religion commence avec le sacrifice et avec l’idée d’une dette contactée par cette même société vis-à-vis de son propre esprit, perçu alors comme esprit séparé. Tant que l’esprit social se trouvait immanent à la société, faisant corps avec elle, la question du sacrifice et de la dette ne se posait pas encore. Il est bien possible que la religion apparaisse avec cette séparation que met au jour le rituel du sacrifice.

    Mon point de départ est l’échange cérémoniel et j’avance que le sacrifice est un échange cérémoniel tronqué. L’autre, l’autre clan avec lequel j’échangeais des cadeaux, a disparu et à sa place s’est substitué un dieu. Et je me demande pourquoi ? (...)

    #anthropologie #religion #sacrifice #Grèce_ancienne #Odyssée #aristocratie #échanges #don #offrande #défi #réciprocité #allégeance #subordination

  • Sur le plancher des vaches (IV/I)
    Symboles (et plus si affinités)

    Natalie

    https://lavoiedujaguar.net/Sur-le-plancher-des-vaches-IV-I-Symboles-et-plus-si-affinites

    Paris, le 7 octobre 2019
    Amis,

    « Le plancher des vaches » inaugural jouait avec quelques pseudo-vérités concernant ce que l’on a nommé la « technontologie ». La principale question posée était celle-ci : Notre genre d’humain n’aurait-il pas une certaine propension à recycler sans fin le divin Un ? Si tel était le cas, Dieu ne serait pas mort, mais où s’cache t’El crénom ?

    Le champ d’investigation proposé pour tenter de répondre à cette question est celui du monde du travail. « Le plancher des vaches II » a brossé à grand traits quelques dispositifs structurants mis en place à l’échelon mondial depuis les années 1980, dispositifs dont on a affirmé, dans « le plancher des vaches III », qu’ils dessinent un mouvement progressif de chosification du vivant.

    Ce mouvement n’est pas récent, mais on fait ici l’hypothèse qu’après la prise de corps opérée par la division scientifique du travail, puis le remplacement de bien des corps par des machines, l’époque actuelle est à la prise de tête. Nous avons réduit celle-ci au seul vocable de normalisation — nom proposé pour les tables de la loi —, soit un état de normalité, ce qui pourrait sembler à d’aucuns rassurant. Mais dans ce terme, au-delà de la norme, il y a un caractère de procédé, une proactivité et, sous-jacentes à celle-ci, des nécessités de vérifier ladite normalité. (...)

    #Dieu #normalisation #loi #Florence_Parly #intelligence_artificielle #symbole #cercle #Terre #religion #flèches #projet #développement_durable #trinité #génome #borroméen #plan #parousie #entreprise #objectif #stratégie #Hannah_Arendt

  • Afrique subsaharienne et #sionisme évangélique | Sciences Po L’Enjeu mondial
    https://www.sciencespo.fr/enjeumondial/fr/odr/afrique-subsaharienne-et-sionisme-evangelique

    Janvier 2017

    Dans sa politique étrangère en #Afrique subsaharienne, l’État d’Israël n’est pas insensible au poids joué par les cultures protestantes #évangéliques, nourries de Gospel. On peut aller jusqu’à faire l’hypothèse que les réseaux évangéliques sont même devenus un élément du soft power de Tel Aviv en Afrique. À chaque étape de sa tournée africaine 2016 (Ouganda, Kenya, Ethiopie, Rwanda), le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a ainsi pu compter sur l’appui local et les prières ferventes des puissants réseaux évangéliques d’Afrique de l’Est. Ces réseaux, en Afrique de l’Ouest, sont (un peu) moins influents, mais du point de vue français, ils sont francophones et pèsent des millions de fidèles : dans une #géopolitique des #religions où le conflit israélo-arabe demeure en toile de fond, ils méritent toute l’attention de la puissance publique.

    #évangélisme

  • Vor Gericht und auf hoher See | Telepolis
    https://www.heise.de/tp/features/Vor-Gericht-und-auf-hoher-See-4511897.html

    Streit und Dissens, genauer: Mord und Totschlag ist in vielen Mythologien das vorgängige Weltverhältnis. Und die rechtlichen Konsequenzen folgen unmittelbar: Eva steht im Paradies unter Rechtfertigungszwang wegen der Verletzung eines göttlichen Verbots, das in der „Parallelwertung des Laien“ schwer nachvollziehbar ist. Die Schlange ist als Anstifterin eine juridische Figur so wie Gott von der Rolle des Schöpfers schnell zu der des Richters wechselt. Die göttliche Entscheidung gegen Gottes Urgeschöpfe ist ein juristisches Drama, die Urgestalt des Prozesses schlechthin, der mit einem folgenreichen, bis heute und darüber hinaus reichenden Bannfluch beendet wird. Genau genommen ist es eine lebenslängliche Strafe mit dem paradoxen Effekt, dass der Mensch in diesem Gefängnis einer widerständigen Welt zur Freiheit und Selbstreflektion verurteilt wird.

    Ist das beschwerdefähig? Der US-Senator Ernie Chambers leitete im Jahr 2007 ein Verfahren gegen Gott ein, um in einem Aufwasch die Theodizee, aber auch die grotesken Seiten der amerikanischen Justiz zu erledigen. Chambers behauptete, um seinen Antrag auf eine einstweilige Verfügung zu substantiieren, Gott sei für zahlreiche Katastrophen verantwortlich, angefangen von göttlichen Terror-Drohungen bis hin zu Naturkatastrophen ("Acts of God"). Gott habe ihn und Abermillionen von Erdbewohnern bedroht. Chambers berief sich auf Hiob und dessen Kinder. Die für Gott kritisch verlaufende Theodizee ist ein altes Motiv, das Voltaire in „Candide“ gegen Leibniz’ Wort der beste aller möglichen Welten wirkungsmächtig pointierte. Prozessual definiert gilt: "Die Auferstandenen klagen plötzlich in allen Sprachen Gott an: Das wahre jüngste Gericht."4 Dieser Prozess wäre die Antwort auf den vorhergehenden Paradiesprozess, der unter rechtsstaatlichen Kriterien revisionsbedürftig ist. Der Senator rechtfertigte sein Rechtsschutzbedürfnis im Übrigen mit dem justizkritischen und säkularen Hinweis auf zahlreiche „sinnlose“ Verfahren. Chambers ist bisher nicht erfolgreich gewesen. Insbesondere lehnte im Oktober 2008 das Gericht den Antrag ab, weil eine Zustellung der Anklage an den Beschuldigten nicht möglich sei. Chambers akzeptierte das nicht. Denn wenn Gott doch alles wisse, kenne er ohnehin die Klageschrift.

    https://www.wired.com/images_blogs/threatlevel/files/chambersversusgod.pdf

    Lawsuits against God - Wikipedia
    https://en.wikipedia.org/wiki/Lawsuits_against_God

    Actual suits

    1.1 Betty Penrose

    In 1970, Arizonan lawyer Russel T. Tansie filed a suit against God on behalf of his secretary, Betty Penrose, seeking $100,000 in damages. Penrose blamed God for his “negligence”, allowing a lightning bolt to strike her house. When God “failed to turn up in court”, Penrose won the case by default.

    1.2 Ernie Chambers
    1.3 Pavel M
    1.4 Chandan Kumar Singh

    #droit #religion

  • Sur le plancher des vaches (III)
    Liturgie et bréviaire

    Natalie

    https://lavoiedujaguar.net/Sur-le-plancher-des-vaches-III-Liturgie-et-breviaire

    Paris, le 10 septembre 2019
    Amis,

    Le « plancher des vaches II » s’annonçait comme indigeste, si vous l’avez lu, vous l’aurez sans aucun doute vérifié, de plus, sa lecture a pu être compliquée par son caractère en fait très synthétique : les « démarches » qui y sont décrites pourraient chacune nécessiter des pages et des pages d’explications. Par ailleurs, une infinité de préceptes existant dans le joyeux monde du travail ont tout simplement été laissés de côté.

    De quoi s’agissait-il donc dans ce « plancher des vaches » ? D’une part, de s’offrir le luxe de quelques détails sur des aspects particulièrement importants s’agissant du formatage des esprits (formation par objectifs et développement personnel, et « démarches qualité »), de mettre également l’accent sur des aspects généralement méconnus, « l’initiative pour le génome des matériaux », ou encore la mondialisation, par le biais du Pacte mondial, des labels développement durable. Ramené à une phrase, le « plancher des vaches II » décrivait un mouvement progressif de chosification du vivant. (...)

    #génome #ontologie #Bruno_Latour #Descartes #Catherine_Larère #technique #religion #Walter_Benjamin #capitalisme #projet #évaluation #certification #label #valeur #organisation #Christophe_Dejours #novlangue #Castoriadis #Thucydide #L’Oréal #contrôle #qualité #SNCF

  • L’idée de « personnalité de base »
    https://collectiflieuxcommuns.fr/?984-L-idee-de-personnalite-de-base

    Publié initalement dans les Cahiers internationaux de Sociologie, sous le titre « Notes critiques sur la méthode de Kardiner », 10, 1951 ; repris dans « Les formes de l’histoire. Essai d’anthropologie politique », Gallimard [1979], 2000 pp. 113-130. L’idée, révolutionnaire au début du siècle, que l’individu et la société sont en toute rigueur insparables est devenue un lieu commun. Ce n’est pas dire pour autant qu’elle soit soutenue avec fermeté dans les travaux même qu’elle inspire. Nous voudrions (...) #Apports_théoriques_:_Imaginaire,_culture,_création

    / Lefort Cl., #Anthropologie, #Psychanalyse, #Relativisme, #Primitivisme, #Religion, #Article, #Création_sociale-historique, #Type_anthropologique, (...)

    #Lefort_Cl. #Institutionnalisation

  • Warum der Umgang mit Taufanfragen von Flüchtlingen so schwierig ist - katholisch.de
    https://www.katholisch.de/artikel/22846-warum-der-umgang-mit-taufanfragen-von-fluechtlingen-so-schwierig-is
    La conversion religieuse ne protège pas contre l’expulsion profane.

    Anerkennungsquote für konvertierte Flüchtlinge gesunken

    Gründe für Taufanfragen gibt es viele. Dass Migranten anderer Religionszugehörigkeiten sich dadurch ausschließlich bessere Asylchancen ausrechnen, soll durch die intensive Vorbereitung in den Gemeinden möglichst verhindert werden. Es kann aber auch sein, dass Flüchtlinge bei ihrem Start Hilfe von Ehrenamtlichen bekamen und diese ihren Glauben überzeugend vorlebten. „Was viele anzieht, ist auch der Freiheitsbegriff, den das Christentum postuliert“, sagt Andrea Kett vom Bistum Aachen. Dieser gebe den einzelnen Gläubigen eine Mündigkeit, die gerade viele Muslime so nicht kennen. Wieder andere Taufbewerber sind schon in ihrer Heimat mit dem Christentum in Berührung gekommen, hatten dort aber keine Möglichkeit, den Glauben offen zu praktizieren.

    Immer wieder passiert es jedoch, dass Fälle von Übertritten zum Christentum vor Gerichten landen, die deren Echtheit prüfen wollen. Dies ist dann der Fall, wenn ursprünglich muslimische Flüchtlinge in ihre Heimatländer abgeschoben werden sollen, ihnen dort aber wegen ihres Glaubens nun Verfolgung droht. Der Iran ist hier ein Beispiel. Auch kirchliche Mitarbeiter werden in solchen Fällen richterlich befragt. Der Berliner „Flüchtlingspfarrer“ Gottfried Martens etwa musste inzwischen schon häufiger vor Gericht um die Anerkennungen „seiner“ Konvertiten kämpfen. Seit 2016 sei die Anerkennungsquote für konvertierte Christen immer weiter gesunken; in Brandenburg auf nahezu null, in Berlin liege sie noch bei zehn Prozent, berichtete Martens Anfang des Jahres dem Radiosender Deutschlandfunk Kultur.

    #Allemagne #religion #Berlin #Brandebourg #réfugiés

  • Eritrea: 150 cristiani arrestati da giugno. Si teme la chiusura delle scuole cattoliche

    In Eritrea proseguono le persecuzioni governative anticristiane, dopo la confisca delle strutture sanitare cattoliche avvenute tra giugno e luglio, almeno 150 cristiani sono stati arrestati negli ultimi due mesi in diverse città. A darne notizia è il sito dell’osservatorio cristiano Wolrd Watch Monitor secondo cui l’ultimo episodio risale al 18 agosto, quando sono stati arrestati 80 cristiani da Godayef, un’area vicino all’aeroporto della capitale, Asmara.

    Chiesta la rinuncia al cristianesimo

    Il 16 agosto, sei cristiani, dipendenti pubblici del governo sono stati arrestati e portati davanti a un tribunale ad Asmara. Il giudice ha intimato ai sei fedeli di rinunciare al cristianesimo e davanti al loro rifiuto si è riservato di prendere eventuali future decisioni.

    70 cristiani condotti nei tunnel sotterranei

    Il 23 giugno altri 70 cristiani appartenenti alla Faith Mission Church of Christ erano stati arrestati a Keren, la seconda città più grande dell’Eritrea. I membri di questo gruppo, tra cui 35 donne e 10 bambini, sono stati portati nella prigione di Ashufera, che è composta da un vasto sistema di tunnel sotterranei in condizioni estremamente degradate.

    Arrestati cinque preti ortodossi

    Sempre lo scorso giugno sono stati arrestati anche cinque sacerdoti ortodossi, un atto che spinse l’osservatore delle Nazioni Unite per i diritti umani in Eritrea, Daniela Kravetz, a chiedere il rilascio di tutti coloro che sono stati imprigionati per il loro credo religioso.

    Don Zerai: perseguitate tutte le religioni

    “Il governo tollera le religioni che ha trovato già radicate nel Paese; le nuove religioni di minoranza – nel caso degli arresti riguardanti i gruppi pentecostali, battisti – sono dichiarate illegali nel Paese già dal 2001”, così a Vatican News il sacerdote eritreo don Mussie Zerai, presidente dell’agenzia Abeshia, spiega i motivi di questa ennesima ondata repressiva. Don Zerai conferma inoltre l’esistenza di carceri eritree sotterranee e racconta di persone detenute all’interno di un container senza poter vedere la luce del sole.

    Dopo gli ospedali si teme per le scuole

    Il sacerdote parla anche della confisca degli ospedali cattolici: “Tra giugno e luglio sono state chiuse in totale 29 strutture tra ospedali, cliniche e presidi medici, gestiti dalla chiesa cattolica rifacendosi a questa legge. Non solo ha fatto chiudere queste strutture ma ne ha confiscato fisicamente la proprietà”. “Il timore è che questo toccherà anche alle scuole che la Chiesa cattolica gestisce – afferma ancora Don Zerai – 50 scuole tra elementari, medie e superiori e oltre cento asili nidi in tutto il territorio nazionale. Sarà un danno enorme soprattutto per la popolazione, perché sia le cliniche che le scuole si trovavano anche in zone sperdute, rurali, dove non c’è nessun’altra presenza tranne quella della Chiesa cattolica”.

    https://www.catt.ch/newsi/eritrea-150-cristiani-arrestati-da-giugno-si-teme-la-chiusura-delle-scuole-catt
    #chrétiens #Erythrée #COI #répression #arrestation #écoles_catholiques #christianisme #catholicisme #religion #persécution #Eglise_catholique

  • RDC : la rougeole a fait plus de 2.700 morts en sept mois, selon MSF AFP - 17 Aout 2019 - RTBF

    Une épidémie de rougeole a provoqué plus de 2.700 décès entre janvier et début août en RDC, y faisant plus de morts en sept mois que la maladie à virus Ebola en un an, a rapporté Médecins Sans Frontières (MSF) dans un tweet consulté samedi par l’AFP.

    « L’épidémie de rougeole déclarée le 10 juin dernier est la plus meurtrière que la République Démocratique du Congo (RDC) ait connue depuis 2011-2012. Entre janvier et début août 2019, elle a infecté plus de 145.000 personnes et entraîné 2.758 morts », selon le tweet de MSF-RDC daté de vendredi.

    « Malgré l’ampleur de l’épidémie de rougeole en RDC, il y a un manque alarmant d’acteurs et de fonds. Avec 2,5 millions de dollars mobilisés sur les 8,9 millions requis pour le plan de réponse, le contraste avec l’urgence #Ebola, qui attire des centaines de millions de dollars, est frappant », ajoute l’organisation médicale humanitaire.

    . . . . . . .
    La rougeole atteint essentiellement les enfants à partir de l’âge de 5-6 mois et les jeunes adultes.

    La maladie à virus Ebola a totalisé 1.905 décès depuis sa déclaration le 1er août 2018, selon le dernier bilan des autorités sanitaires congolaises datant de mercredi.

    Mi-juillet, l’organisation mondiale de la Santé (OMS) avait alerté sur le fait que l’épidémie de rougeole tuait presqu’autant que les deux autres épidémies réunies : celles d’Ebola et de choléra. La rougeole avait alors fait 1.981 morts , contre 1.676 pour Ebola et 279 pour le choléra.

    Source : https://www.rtbf.be/info/monde/detail_rdc-la-rougeole-a-fait-plus-de-2-700-morts-en-sept-mois-selon-msf?id=102

    #rougeole #RDC #Congo #pauvreté #santé #vaccination #maladie #religion #afrique #microbes #mort #Ebola

  • Centaines de plaintes pour pédophilie déposées en un seul jour à New York _ Pauline Simonet/oang - 16 Aout 2019 - RTS
    https://www.rts.ch/info/monde/10640578-centaines-de-plaintes-pour-pedophilie-deposees-en-un-seul-jour-a-new-yo

    Conséquence d’une nouvelle loi, des centaines de plaintes au civil pour pédophilie ont été déposées mercredi dans l’Etat de New York. Elles inquiètent de nombreuses institutions comme l’Eglise catholique, directement visée.
    La nouvelle législation permet aux victimes de demander réparation pendant un an, sans aucun délai de prescription. Les plaignants espèrent mettre au jour les complicités et protections dont les agresseurs ont bénéficié.

    Une rencontre sans effet avec le pape
    James Grein est l’une de ces nombreuses victimes qui vient de porter plainte et son cas est emblématique. Son agresseur présumé - l’ancien cardinal Theodore McCarrick défroqué l’an dernier après ses accusations - l’avait emmené rencontrer le pape Jean Paul II au Vatican en 1988.

    Agé de 30 ans à l’époque, il assure avoir confié au Souverain pontife lui-même et à quelques cardinaux les sévices dont il était victime depuis son plus jeune âge, sans aucun effet.

    Le Vatican directement visé
    Grâce à la nouvelle législation, James Grein, âgé aujourd’hui de 61 ans, peut porter plainte et c’est le Vatican lui-même qui est visé. Ses avocats vont exiger d’obtenir des archives et documents qui pourraient prouver l’ampleur des protections et complicités au sein de l’Eglise catholique.

    D’autres institutions sont aussi visées, comme les Scouts américains, le département de l’Education de New York ou encore l’université Rockefeller de Manhattan. Le nombre et l’importance des dossiers attendus est tel que 45 juges ont été spécialement désignés pour les traiter.

    #pédophilie #culture_du_viol #viol #catholicisme #enfants #viols #eglise #violences_sexuelles #pedocriminalité #justice #religion #pornographie #église #pédophilie_dans_l_eglise #justice

  • Israël : hommes et femmes séparés au concert d’un chanteur ultra-orthodoxe
    Par RFI Publié le 15-08-2019 - Avec notre correspondant à Jérusalem,Michel Paul
    http://www.rfi.fr/moyen-orient/20190815-israel-hommes-femmes-separes-concert-chanteur-ultra-orthodoxe

    C’est une nouvelle bataille juridique entre religieux et laïcs. Cette fois-ci, il s’agit d’un concert de musique ultra-orthodoxe organisé dans un parc public de la ville d’Afula, dans le nord d’Israël. Le débat a porté sur la séparation entre hommes et femmes dans l’audience.

    Inconnu jusque là du grand public, le chanteur Motty Steinmetza réussi à remplir le parc municipal d’Afula. Face à lui des dizaines de milliers d’ultra-orthodoxes. Autre particularité : les hommes et les femmes étaient séparés par une paroi de deux mètres de haut.

    Ce concert a suscité un véritable débat en Israël, et aussi des décisions judiciaires contradictoires en série. La dernière d’entre elle est tombée alors que le spectacle était déjà bien entamé. La loi israélienne interdit ce genre de discrimination dans les lieux publics.

  • J’ai rit (forcément)
    Attention, discours religieux !
    La masturbation – Que faire après une rechute ?
    https://www.larebellution.com/2013/09/05/la-masturbation-que-faire-apres-une-enieme-chute
    Y’a a fond un côté individualisant dans le discours

    1. Adopter la bonne attitude vis-à-vis de son péché
    2. Retrouver l’envie de lutter
    3. Consulter les conseils de la série sur la pornographie
    (ça ne veut pas dire regarder des pornos, j’ai cru)

    MAJ du 05/02/18 : Suite à la difficulté de modérer les commentaires sur ce type d’article, nous avons trouvé plus sage de fermer les commentaires.

    Je suis peiné avec toi car je suis dans la même lutte que toi, et il m’est arrivé de perdre espoir.

    (et de la condescendance)
    Bonsoir Martine,
    Plutôt que d’aller à la messe, de tenter de prier Marie ou quoi que ce soit d’autre, pour vaincre ce péché je te conseille de te confier en Jésus-Christ seul. Il est le chemin, la vérité et la vie (Jean 14.6). Il est le seul médiateur entre Dieu et les hommes (1 Timothée 2.5).

    #religion #poison #sexualité

    • ce serait dommage de se passer des commentaires :

      Titi…je sais que ton commentaire date et que peut-être tu ne verra pas mon commentaire. Mais cela fait 3 et demi que je lutte aussi contre ça. Pour moi c’est un sujet tabou et qu’il faut s’en presser de l’oublier. Je suis tomber dans le pêcher de la masturbation par faute de confiance en moi, d’incompréhension de ma personne. Je m’efforcer de vouloir crée mon monde ou tous, absolument tous tourner autour du sexe. 3 ans que je me bat contre les forces du diable. Et a chaque chute, il m’est très difficile de revenir a Dieu à cause de se pêcher qui crée un fossé immense entre nous deux. Je veux, j’aimerai changer de vie mais hélas !!! je ne peux que l’améliorer. Est-ce que Dieu me pardonne ? est-ce que je vais pouvoir continuée a me battre ? sont les questions qui me reviennent tous les jours. J’ai réussi a diminuer mon temps sur la masturbation mais ce que je veux et plus que tous c’est abandonner cette personne que je suis aujourd’hui pour devenir la personne que je veux vraiment être…..
      et toi as-tu réussi ??

      malgré la détresse réelle exprimée par ce genre de messages, j’ai un mal de chien à réenclencher la machine empathique. Elle se grippe instantanément dans un vilain hoquet de rire. Pardon, Jésus, pardon.

  • Pèlerinage 2019 à la Mecque : La société israélienne G4S gagne le marché de la sécurité Guitel Benishay - 3 Juillet 2019 - lphinfo

    https://lphinfo.com/pelerinage-2019-a-la-mecque-la-societe-israelienne-g4s-gagne-le-marche-de-la-securite/#https://lphinfo.com/pelerinage-2019-a-la-mecque-la-societe-israelienne-g4s-gagne-le-marche-de-l

    Le Ministre en charge du Pèlerinage à la Mecque a officiellement annoncé que la filiale saoudienne de la puissante société de sécurité israélienne, qui a pris le nom d’Al Majale G4S et qui opère en toute discrétion depuis 2010, a été choisie pour gérer la responsabilité des questions de sécurité concernant le pèlerinage à la Mecque……..Détails……..

    Outre le périmètre de Djeddah, la société israélienne est chargée du périmètre de sécurité de l’aéroport de Dubaï aux Emirats. Le pèlerinage annuel à La Mecque concentre plus d’un million de fidèles.
L’inquiétude de certains organisateurs du pèlerinage est que cette société pourra ainsi disposer des relevés d’identité (empreintes digitales, photos d’identités, coordonnées de naissance) de tous les fidèles, de même que de ceux des dizaines de milliers de passagers en transit à Dubaï.

    #pèlerinage #la_Mecque #arabie_saoudite #israel #islam #religion #hadj #musulmans

  • How Israel’s religious right is now in the driving seat | Middle East Eye
    https://www.middleeasteye.net/news/how-israels-religious-right-now-driving-seat

    Menachem Klein, a political science professor at Bar Ilan University, near Tel Aviv, said he doubted whether it was still possible for a secular government to be established without including some of the religious parties.

    “It would be a nightmare,” he told MEE. “Any move, whether allowing transport on Shabbat, dismantling settlements or talking to the Palestinian leadership would face an enormous social backlash if it was made without the sanction of the religious factions.”

    #sionisme #fanatisme #religion

  • Caught in Sri Lanka’s anti-Muslim backlash, evicted refugees search for safe homes

    Hundreds of refugees and asylum seekers in Sri Lanka have spent the past three months searching for safety across the island nation after being swept up in an anti-Muslim backlash following the April terrorist attacks that killed more than 250 people.

    More than 1,000 refugees and asylum seekers were pushed from their rented homes after attackers struck six churches and hotels around the country.

    In the aftermath of the suicide blasts, rights groups say mobs in the coastal city of #Negombo – the site of one of April’s deadliest explosions – and elsewhere went door to door pressuring landlords to evict refugees, most of whom are religious minorities from #Pakistan and #Afghanistan, including members of persecuted sects.

    Local rights advocates and the UN’s refugee agency, UNHCR, describe a volatile situation where plans to temporarily resettle displaced refugees were met with protests. In some cases, refugee families have gone from safehouse to safehouse only to be pushed out by local authorities.

    “Every effort that was made to relocate people was received with a lot of hostility,” said Menique Amarasinghe, the head of UNHCR’s Sri Lanka office.

    Roughly 90 refugees and asylum seekers forced from their homes are now living at a government-run facility in Vavuniya, in northern Sri Lanka, where they are under armed military guard. More than 100 other refugees are still sheltering at crowded mosques in Negombo and in nearby Pasyala, afraid to return to the surrounding communities.

    Ruki Fernando, a human rights advocate with the Colombo-based Inform Human Rights Documentation Centre, called the Vavuniya facility “a de facto prison”.

    “We’ve never had this situation in our history that refugees have been so scared they’ve had to live in camps guarded by armed forces,” Fernando said.

    Of the 1,000 people originally displaced, the UNHCR said 228 people are still looking for safe homes, including the 90 remaining in Vavuniya.

    The threats facing refugees are part of a larger anti-Muslim backlash that has deepened ethnic divisions in Sri Lanka since the Easter Sunday attacks, which authorities blame on a small group of Islamist extremists claiming allegiance to the so-called Islamic State.

    Sri Lanka’s bloody 26-year civil war ended a decade ago, but analysts say the failure to reconcile wartime abuses has produced a culture of impunity that allows ethnic tensions to easily simmer today. Sri Lanka’s multiethnic society includes the mostly Buddhist Sinhalese majority, mostly Hindu Tamils, as well as large Muslim and Christian communities.

    Rights groups accuse Buddhist nationalists of stirring up anti-Muslim sentiment on social media, and Human Rights Watch says authorities have arbitrarily arrested hundreds of Sri Lankan Muslims using counterterrorism laws.
    Mosques become shelters

    In seaside Negombo, about 30 kilometres north of Colombo, a suicide bomber killed dozens of worshipers at the city’s St. Sebastian’s Church in April. The government declared days of curfews here in May after mobs attacked Muslim-owned businesses. Local landlords also evicted refugees and asylum seekers like Ahsan Mahmood, a 24-year-old Ahmadi Muslim from Pakistan.

    Mahmood fled to Sri Lanka two years ago. Along with 100 others, he has spent the last three months living inside the city’s Ahmadiyya mosque, which sits a few kilometres from the damaged church. Ahmadis are part of a Muslim sect that faces persecution in majority-Muslim countries like Pakistan; about 1,350 of the nearly 1,700 refugees or asylum seekers in Sri Lanka are Pakistani Ahmadis or Christians.

    Mahmood said he’s now too afraid to leave the mosque because his unkempt beard may raise suspicion. Like the others here, he relies on food donated by religious organisations and humanitarians.

    “When I go outside of the mosque I fear what will happen to me,” he said. “If the police stop me I have only two things to show them: my passport and refugee identification. If they don’t accept it, what would I do?”
    Refugees search for new homes

    With refugees like Mahmood evicted from their homes, the UNHCR said it had no option but to help relocate about 200 of the 1,000 displaced people to Vavuniya in mid-May. More than half have since returned to their communities or gone elsewhere.

    “We asked the government to provide a location with security to ensure they were kept safe during this time, with a clear understanding we weren’t looking for a place for them to be kept indefinitely,” Amarasinghe said.

    But finding more suitable refuge has been difficult.

    Amarasinghe said Vavuniya residents at first protested the decision to move refugees to the area until the UNHCR offered assurances it would be temporary. The government also guaranteed the facility would be under armed guard.

    The UNHCR is providing food and healthcare through a local NGO. But the refugees can’t receive visitors or move freely.

    Fernando said he tried to help evicted refugee families in Colombo, Sri Lanka’s commercial capital, move to safer areas in May, intending to place them with volunteer hosts in Jaffna in the north. But an attempt to move a single family was met with hostility there as well.

    “The host family registered them at the police on the day of the arrival, but the next day senior government officials opposed this,” Fernando said. “The distraught and exhausted refugee family was compelled to travel back to Colombo.”

    Rights activists and faith groups are still trying to protect refugees caught up in the backlash. Fernando said the Vavuniya facility is closed to visitors, but he’s trying to help a handful of residents there find better homes elsewhere in the country. In the last month, he said, a number of Sri Lankan families and a church have offered to host refugee families.

    The UNHCR is also meeting with police and local government officials in communities that had previously refused to register refugee families. It’s also meeting with local landlords to help more refugees return home or find new housing. The New Humanitarian was unable to reach government officials to comment on the issue.

    In Negombo, Sister Noel Christine, a Catholic nun, has become a defender of her hometown’s displaced asylum seekers and refugees.

    “These refugees have faced violence in their home countries and have come to Sri Lanka to seek asylum. Now they’ve had to leave their homes again,” Christine said.

    Each week, she brings food to dozens of men sheltering at the Ahmadiyya mosque, including Mahmood.

    The nun is also trying to heal the divided communities in Negombo. St. Sebastian’s Church re-opened its doors in late July, but the damage lingers for the city’s residents.

    “We’re all traumatised,” Christine said.

    She’s part of a local group – the Negombo United Citizens Alliance – created to help quell the hostility that followed the attack. “We come to the streets and we tell everyone not to resort to violence,” she said.

    But refugees like Mahmood describe a sharp contrast in their lives before and after the April attacks. He said local police and soldiers would occasionally harass him, but life was peaceful compared to the persecution he faced back home.

    Mahmood used to worry about his family still in Pakistan; now they fear for his safety as a refugee.

    “I pray for Sri Lanka,” he said. “I want it to be like it was before Easter Sunday.”

    https://www.thenewhumanitarian.org/news-feature/2019/07/29/sri-lanka-anti-muslim-backlash-evicted-refugees-search-safe-home
    #réfugiés #Sri_Lanka #Sri-Lanka #religion #islam #anti-musulmans #terrorisme #réfugiés_afghans #réfugiés_pakistanais

  • #Erythrée, le gouvernement confisque les #hôpitaux catholiques

    En juin, les 29 hôpitaux de la petite Eglise catholique ont été confisqués par le régime totalitaire du président Issayas Afeworki . « Il ne supporte pas son indépendance qui a toujours dérangé le régime », selon le père Mussie Zerai, président de l’agence Habeshia pour l’aide au développement des migrants et des réfugiés érythréens et éthiopiens (voir La Croix 1.08.19) Le régime communiste totalitaire ne tolère pas le secteur privé et encore moins le rôle des religions dans la société. Il est arrivé la même chose à l’Eglise orthodoxe qui est plus coopératrice. Ce régime veut limiter le champ d’action de l’#Eglise_catholique dans la vie publique et lui faire perdre toute pertinence morale, sociale et politique dans le pays (loi No 73/1995).

    Son indépendance et son autonomie ont toujours dérangé le régime, car elle est la seule institution courageuse depuis 1991 (date de l’indépendance de l’Erythrée conquise de haute lutte contre l’Ethiopie et de l’arrivée au pouvoir du dictateur Afeworki), qui ose parler à voix haute avec ses lettres pastorales. Ainsi le régime n’a toujours pas digéré la lettre pastorale de 2014 intitulée « Qu’as-tu fait de ton frère ? », qui dénonce les innombrables crimes commis par le régime érythréen et le silence de la communauté internationale. Le gouvernement aimerait pouvoir manipuler l’Eglise catholique comme il le fait avec l’Eglise orthodoxe tewahedo d’Erythrée. La confiscation des 29 hôpitaux catholiques, en excellent état, est donc une mesure de représailles et vient soutenir les hôpitaux d’état qui fonctionnent mal, faute de médicaments, de médecins, d’équipes médicales…

    Mais le régime totalitaire ne va pas en rester là. Il a aussi l’intention de nationaliser les 50 #écoles et les 100 #jardins_d’enfants catholiques. Dans certaines régions le régime a déjà demandé d’empêcher l’inscription des élèves dans les écoles catholiques pour la nouvelle année scolaire. Le pays perdra ainsi la qualité de son enseignement. En effet, les #écoles_publiques sont très pauvres, les enseignants manquent parce que beaucoup se sont enfuis, les plus jeunes à cause d’un service militaire très long et pénible. Le régime est obligé des faire venir des enseignants d’Inde et du Kenya. En fait, le gouvernement érythréen est en faillite. Il est incapable de garantir le bien-être, les droits fondamentaux, la justice, ce qui est aussi la cause de l’exode de centaines de milliers de jeunes.

    Depuis 2001, le gouvernement a fermé tous les journaux indépendants et réduit les journalistes au silence par la détention et la torture. Les tribunaux ne sont pas indépendants, influencés par les membres du parti et l’armée. Il n’y a plus d’assemblée parlementaire.

    Au vu de ces faits et surtout de la lettre pastorale des évêques de 2014, on peut se demander comment des parlementaires suisses dont Claude Béglé faisait partie, ont pu revenir d’Erythrée faisant remarquer que “le pays est en train de s’ouvrir.” C’est le même optimisme en Corée du Nord… Un peu plus d’humilité et une connaissance approfondie des pays visités sont indispensables.

    https://blogs.letemps.ch/christine-von-garnier/2019/08/01/erythree-le-gouvernement-confisque-les-hopitaux-catholiques
    #confiscation #hôpital #religion #nationalisation

  • Les #femmes de #pouvoir

    En ce début de XXIe siècle, les voix féminines se font de mieux en mieux entendre. Démonstration avec les parcours de femmes de conviction : Hillary Clinton, Michelle Bachelet, Inna Shevchenko. Une révolution tranquille est en marche. Petit à petit, le combat pour l’égalité des sexes progresse, dans les coulisses du pouvoir comme dans certains villages du tiers-monde. Aux quatre coins de la planète, à travers leurs trajectoires mêmes, des femmes contribuent à inspirer cette volonté de changement. Ce documentaire passe en revue leurs réussites et leurs combats : les militantes indiennes et nigériennes luttant pour leurs droits, mais aussi des personnalités telles que Christine Lagarde, Michelle Bachelet ou la Femen Inna Shevchenko. D’autres femmes engagées, comme Hillary Clinton, la théologienne Margot Käßmann (ex-évêque de Hanovre) et Melinda Gates, s’expriment dans ce film et donnent leur point de vue sur la condition féminine. Un documentaire qui montre comment, peu à peu, leurs comparses font tomber les barrières qui les empêchaient d’avancer.

    https://www.senscritique.com/film/Les_femmes_de_pouvoir/19821282
    #film #documentaire
    #politique_étrangère_féministe #égalité #leadership_féminin #maternité #Christine_Lagarde #Minouche_Shafik #revenu #quota_féminin #Angela_Merkel #droits_des_femmes #féminisme #Michelle_Bachelet #préjugés #politique #Inde #Daphne_Jayasinghe #toilettes #corruption #Suède #Chili

    #Margot_Wallström, qui déclare :

    «Sexual violence against women is not cultural, is criminal»

    #violences_sexuelles #viol

    #viol_comme_arme_de_guerre #sens_de_culpabilité #armes #commerce_d'armes #Haifaa_al-Mansour #invisibilité #invisibilisation #Arabie_Saoudite #sous-représentation_féminine #religion

    #femmes_du_mur (#mur_des_lamentations)

    #Elana_Sztokman —> #mouvement_féministe_juif_orthodoxe
    (#judaïsme #judaïsme_orthodoxe)

    ligne de bus « #meandrine » (= de stricte observance)

    #ségrégation #patriarcat #radicalisme_religieux #Femen #auto-détermination #mariage_forcé #Niger #mortalité_maternelle #droit_à_l'avortement #avortement #droits_sexuels_et_reproductifs #IVG #Morena_Herera

    #El_Salvador #Las_17 (https://las17.org)

    #machisme
    contrôle de la #fertilité

    Incroyable maire d’un village en #Inde :
    #Chhavi_Rajawat


    https://en.wikipedia.org/wiki/Chhavi_Rajawat

  • Israël : les « héros » douteux d’une sordide affaire de viol à Chypre - Libération
    https://www.liberation.fr/planete/2019/07/31/israel-les-heros-douteux-d-une-sordide-affaire-de-viol-a-chypre_1742828

    Les scènes de liesse accompagnant le retour d’un groupe d’ados israéliens blanchis dans une affaire de viol en réunion à Chypre ont secoué le pays, alors qu’un débat autour de la « masculinité toxique » et la « culture du viol » venait de s’y ouvrir.

    #viol #culture_du_viol #fraternité #héroïsme #virilité #hétérosexualité #justice #religion #misogynie #masculinité

  • Prison ferme pour la dirigeante d’une secte sud-coréenne, « une femme démoniaque »
    http://www.lefigaro.fr/international/prison-ferme-pour-la-dirigeante-d-une-secte-sud-coreenne-une-femme-demoniaq

    Shin Ok-ju a été condamnée à six ans de prison pour « violence, maltraitance infantile et fraude », sur des adeptes qu’elle a poussée à l’exil aux Îles Fidji. « Les victimes ont été torturées et ont subi des violences groupées » , a statué un tribunal sud-coréen.

    Je l’archive car c’est la première fois que je rencontre le cas d’une femme dirigeante d’un mouvement religieux. Il y en a probablement quelques autres que je ne connais pas encore.
    #secte #femmes #violence #religion

  • Sur le plancher des vaches

    Natalie

    https://lavoiedujaguar.net/Sur-le-plancher-des-vaches

    Paris, le 26 juillet 2019
    Amis,

    Comme suggéré en conclusion des cieux précédents, j’ai, dans ces parages, laissé traîner des assertions quelque peu lapidaires. Aussi, de façon à m’en expliquer auprès de vous, ai-je décidé d’établir une nouvelle science nommée « technontologie », laquelle se donne pour objet un champ d’investigation suffisamment rébarbatif pour que jamais personne n’ait envie d’en entendre parler, raison pour laquelle j’entreprends de l’établir ici sur des bases solides, soit scientifiques, ce qui enlève toute possibilité d’en réfuter la nécessité ainsi que les fondements.

    Qu’est-ce donc que la technontologie ? C’est simple, il s’agit de la science qui investigue l’ontologie sise dans la technologie, laquelle ontologie transite massivement par la culture mondialisée du travail, souvent nommée managériale, ce que l’on pose d’emblée ici comme réducteur. (...)

    #ontologie #science #matière #génome #Georges_Lapierre #corps #âme #verbe #langage #Mayas #Dieu

  • Chine : le poison jaune - ARTE Reportage | ARTE
    https://www.arte.tv/fr/videos/087017-000-A/chine-le-poison-jaune


    Personne ne sait qui paye pour les activités des adeptes du Falun Gong. Pourtant la secte poursuit des activités dont l’ampleur dépasse de loin ce qui serait faisable sur base de volontariat et de dons individuels. Le reportage apporte quelques éléments clé à la compréhension du géant du marché des religions asiatique sans tomber dans le piège des sujets de propagande préférés par les obscurantistes.

    Disponible du 17/05/2019 au 21/12/2021

    Fondée en 1992 par Li Honghzi, un fonctionnaire chinois formé, dans sa jeunesse, par des maîtres bouddhistes et taoïstes, la discipline combine gymnastique et méditation, spiritualité et rigueur morale, autour de trois principes cardinaux : vérité, compassion, tolérance. Les premières années, le Parti Communiste Chinois loue ses vertus et laisse le mouvement prospérer partout en Chine.

    Ouvriers, étudiants, membres de l’armée populaire de libération ou du parti communiste chinois, Falun Gong séduit toute la société chinoise. Ses adeptes se comptent par millions, au point de dépasser numériquement les membres du PCC... un concurrent idéologique perçu comme une menace par le président chinois Jiang, qui lance alors une vaste campagne de diabolisation. Sous le coup d’un mandat d’arrêt en 1998, son fondateur, Li Honghzi, trouve refuge aux Etats-Unis.

    Le 25 avril 1999, 10 000 pratiquants de Falun Gong demandent la reconnaissance de leur mouvement en se regroupant dans le quartier gouvernemental de Zhongnanhai, à Pékin. Les autorités chinoises décident alors « d’éliminer » Falun Gong, qualifiée de « secte maléfique ». Hors-la-loi depuis 20 ans, les millions d’adeptes de Falun Gong font désormais face à la puissante machine répressive chinoise.

    Réalisation : François Reinhardt

    #Chine #politique #religion #Falun_Gong

    • Qu’est-ce Falun Gong

      Palmer David. La doctrine de Li Hongzhi [Le Falun Gong, entre sectarisme et salut universel]. In : Perspectives chinoises,n°64, 2001. pp. 14-24 ;
      https://www.persee.fr/doc/perch_1021-9013_2001_num_64_1_2604

      Le monde selon Falun Gong

      Certaines sectes dites du « Lotus Blanc » sont liées à des rébellions contre le pouvoir impérial, telles que les révoltes de Xu Hongru (1622), de Wang Lun (fin du XVIIIe siècle) et des Huit Trigrammes (1813) ; de ce fait, les sectes populaires ont souvent été victimes d’une dure répression.

      L’eschatologie sectaire est reprise par Li Hongzhi qui annonce que nous sommes dans la « période de la fin du Dharma » prophétisée par le Bouddha Sakyamuni, période qui s’accompagne d’une corruption morale sans précédent dans l’histoire. « Actuellement, l’univers subit un grand changement. Chaque fois que ce changement se produit, toute la vie dans l’univers se trouve dans un état d’extinction. [...] Toutes les caractéristiques et matières qui existaient dans l’univers explosent, et la plupart sont exterminés. [...]

      Un nouvel univers est alors créé par des Grands Illuminés d’un niveau extrêmement, extrêmement élevé... ». Ces extinctions suivent un phénomène cyclique qui se produit à chaque fois que la civilisation atteint un niveau de développement scientifique dépassant son niveau moral.

      Selon Li Hongzhi, il y a des centaines de milliers, voire de millions d’années, des civilisations au niveau matériel, technologique et artistique extrêmement avancé existèrent. Ce sont elles qui ont fabriqué la lune, ainsi que les pyramides, qui n’ont rien à voir avec l’Egypte. La morale de ces civilisations s’étant perdue, les « Eveillés » décidèrent de les exterminer. « En fait, c’est une culture préhistorique qui s’est engloutie au fond de la mer. Par la suite, la terre a connu des changements, il y a eu plusieurs déplacements de plaques continentales, [et les pyramides] ont refait surface ». Lors de l’apocalypse, toutes les sciences et techniques disparaissent, et la poignée de survivants doivent recommencer l’histoire de l’humanité à l’âge de pierre. La terre aurait ainsi déjà connu 81 exterminations de ce type.

      Une partie des vivants, humains ou autres, sont épargnés de l’apocalypse et envoyés sur d’autres planètes. Ces extra-terrestres veulent maintenant revenir sur terre. Leur arme : la science moderne, à l’aide de laquelle ils s’infiltrent dans les esprits des hommes. « Je vous le dis, le développement de la société actuelle est entièrement produit et contrôlé par des extra-terrestres ». La science est une religion avec son clergé de licenciés, de maîtres, de docteurs, de post-docto- rants et de directeurs de recherche.

      Mais contrairement aux religions transmises par les dieux, c’est une religion transmise aux hommes par les extra-terrestres afin de les contrôler. Ces extra-terrestres veulent faire des expériences sur les hommes et les enlèvent pour en faire des animaux domestiques sur leur planète. Ils se sont aperçus que l’homme possède un corps parfait, et veulent donc se l’approprier. En s’infiltrant dans les corps des hommes à travers la science, ils veulent se substituer à eux. Ils injectent leurs ’choses’ dans les molécules et cellules des humains, afin qu’ils deviennent esclaves des ordinateurs et des machines, jusqu’à ce qu’ils soient remplacés par les extra-terrestres.

      « Pourquoi les ordinateurs se développent-ils si vite ? Comment se fait-il que le cerveau humain soit soudain si actif ? C’est l’effet de la manipulation de la pensée humaine par les extra-terrestres. Ces derniers ont assigné un numéro de série à chaque humain capable d’utiliser un ordinateur ».

      Ce que cette religion apporte à ses fidèles

      Le Falun Gong assimila non seulement les choses propres à Monsieur Li Hongzhi et l’essence d’une, deux, voire plusieurs écoles, mais en réalité, [Li Hongzhi] détient toutes sortes de pouvoirs prodigieux de l’univers ; autrement dit l’essence de ces écoles se cristallise toute entière chez Monsieur Li Hongzhi ».

      Et alors ?

      La Force de Li Hongzhi est transmise à travers son livre, le Zhuan Falun, un livre « omnipotent », dont chaque mot contient une multitude de bouddhas, de taos, de dieux et de corps dharmiques de Li Hongzhi, qui apportent l’illumination au lecteur. Chaque fois que l’adepte lit le livre, son niveau de compréhension progresse vers un niveau supérieur, et il trouve des vérités nouvelles qui lui avaient échappé la fois précédente — révélations qui, pourtant, ne représentent qu’une petite fraction des connaissances du Maître.

      « Le Zhuan Falun a fortement secoué les milieux scientifiques et technologiques du monde entier ! » : il dévoile et explique des mystères auparavant jamais révélés à l’humanité. Les dieux supérieurs disent : « Tu as donné aux hommes une échelle vers le Ciel — Zhuan Falun ».

      Cela me rappelle le modèle d’affaires d’un ex-collègue qui disait : tous les matins un imbécile se lève, il suffit de le trouver pour faire fortune . Bien sûr son idée impliquait de transformer cet exploit en exercice quotidien afin de créer une armée de niais à son service.

      J’ai du mal à croire que de telles fantasmes soient prises pour autre chose que l’inspiration d’un scénario de film ésothérique.

      Le cinquième élément / bande d’annonce
      https://www.youtube.com/watch?v=7rzmiE-pESk

      The Fifth Element / Official Trailer
      https://www.youtube.com/watch?v=N5vSg2DA3CI

      On note que l’élément ésothérique du film de Besson est mis en avant dans la bande d’annonce de langue anglaise alors que la publicité francaise montre uniquement le côté film d’action au décor futuriste.

      Pour le momement j’ai l’impression que le Falun Gong est la version chinoise de la Scientologie. Je comprend qu’à travers les dimensions typiquement chinoises du phénomène le danger qu’il constitue est nettement plus important que la menace de la Scientoogie pour nos sociétés.

      Après être arrivè à cette conclusion je me penche sur ce texte :

      Résolution du Parlement européen du 12 décembre 2013 sur le prélèvement d’organes en Chine (2013/2981(RSP))
      http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+TA+P7-TA-2013-0603+0+DOC+XML+V0//FR&language=FR

      #cinéma #idéologie #sciences_fiction #sectes #apocalypse

  • L’islamisme d’État En Marche…
    https://collectiflieuxcommuns.fr/?347-L-islamisme-d-Etat-En-Marche

    Salma est militante laïque depuis des années. Elle alerte sur le projet gouvernemental d’un « #Islam de France » dont le chantier pourrait être officiellement ouvert à l’automne prochain. Les notes sont d’elle. Propos recueillis le 8 juillet 2019. Le projet gouvernemental de créer un « islam de France » ne date pas d’hier, c’est un peu l’Arlésienne… Pourrais-tu nous dire de quoi il s’agit ? C’est la nouvelle tentative de l’État français d’« encadrer » les pratiques musulmanes sur son territoire. Ce besoin (...) #Entretiens

    / #Lieux_Communs, #Politique, #Géopolitique, Islam, #Multiculturalisme, #Religion, #Immigration, #Oligarchie, #Banlieue, #Éducation, (...)

    #Entretien
    https://www.youtube.com/watch?v=tQOfHewKy2M


    https://www.youtube.com/watch?v=oQNkNTmTefI&feature=youtu.be

    https://www.youtube.com/watch?v=Wn2hI60c6Gg

    https://lemuslimpost.com/tareq-oubrou-musulmans-islam-france.html
    https://www.youtube.com/watch?v=HPA8Thhqb5I

    https://www.youtube.com/watch?feature=share&v=6PO5vPGGIrs

    https://rmc.bfmtv.com/emission/mohamed-bajrafil-imam-d-ivry-sur-seine-bien-sur-qu-on-peut-etre-une-bonne
    https://www.youtube.com/watch?v=WIG65Bg8OJw

    http://www.mohamedbajrafil.com/a-propos/biographie
    https://youtu.be/kklN7kCiQm0

  • Observatoire de la laïcité: des religions plus visibles, mais des fidèles moins nombreux
    https://www.mediapart.fr/journal/france/100719/l-observatoire-de-la-laicite-publie-une-etude-sur-l-expression-et-la-visib

    Dans son rapport annuel, l’Observatoire de la laïcité rappelle l’écart entre les perceptions médiatiques et la réalité sociologique : la visibilité des religions augmente dans l’espace public, donnant lieu à des polémiques récurrentes, tandis que la sécularisation de la société se poursuit.

    #Religion #laïcité,_Observatoire_de_la_laïcité

  • Eritrea in caduta libera sui diritti umani

    L’Eritrea di #Isaias_Afewerki è oggi uno dei peggiori regimi al mondo. Dove la guerra con l’Etiopia è usata per giustificare un servizio militare a tempo indeterminato. E dove avere un passaporto è quasi un miraggio. Gli ultimi attacchi sono stati rivolti agli ospedali cattolici.

    Il rispetto dei diritti umani in Eritrea è solo un ricordo che si perde nei tempi. La lista di violazioni è lunga e gli esempi recenti non mancano. L’ultima mossa del regime di Isaias Afewerki, al potere dal 1991, è stata quella di ordinare la chiusura dei centri sanitari gestiti dalla Chiesa cattolica nel paese, responsabile di una quarantina tra ospedali e scuole in zone rurali che garantiscono sanità e istruzione alle fette più povere della popolazione. Ebbene, qualche giorno fa in questi luoghi si sono presentati militari armati che hanno sfondato porte e cacciato fuori malati, vecchi e bambini. E preteso l’esproprio coatto degli immobili.

    Il 29 aprile, quattro vescovi avevano chiesto di aprire un dialogo con il governo per cercare una soluzione alla crescente povertà e mancanza di futuro per il popolo. Mentre il 13 giugno sono stati arrestati cinque preti ortodossi ultrasettantenni.

    Daniela Kravetz, responsabile dei rapporti tra Nazioni Unite e Africa, ha riportato che il 17 maggio «trenta cristiani sono stati arrestati durante un incontro di preghiera, mentre qualche giorno prima erano finiti in cella 141 fedeli, tra cui donne e bambini». L’Onu chiede ora che «con urgenza il Governo eritreo torni a permettere la libera scelta di espressione religiosa».

    Guerra Eritrea-Etiopia usata come scusa per il servizio militare a tempo indeterminato

    L’ex colonia italiana ha ottenuto di fatto l’indipendenza dall’Etiopia nel 1991, dopo un conflitto durato trent’anni. E nonostante la recente distensione tra Asmara e Addis Abeba, la guerra tra le due nazioni continua a singhiozzo lungo i confini.

    Sono ancora i rapporti con la vicina Etiopia, del resto, ad essere usati dal dittatore Afewerki per giustificare l’imposizione del servizio militare a tempo indeterminato. I ragazzi, infatti, sono arruolati verso i 17 anni e il servizio militare può durare anche trent’anni, con paghe miserabili e strazianti separazioni. Le famiglie si vedono portare via i figli maschi senza conoscerne la destinazione e i ragazzi spesso non tornano più.

    Le città sono prevalentemente abitate da donne, anziani e bambini. E per chi si oppone le alternative sono la prigione, se non la tortura. Uno dei sistemi più usati dai carcerieri è la cosiddetta Pratica del Gesù, che consiste nell’appendere chi si rifiuta di collaborare, con corde legate ai polsi, a due tronchi d’albero, in modo che il corpo assuma la forma di una croce. A volte restano appesi per giorni, con le guardie che di tanto in tanto inumidiscono le labbra con l’acqua.

    Eritrea: storia di un popolo a cui è vietato viaggiare

    l passaporto, che solo i più cari amici del regime ottengono una volta raggiunta la maggiore età, per la popolazione normale è un miraggio. Il prezioso documento viene consegnato alle donne quando compiono 40 anni e agli uomini all’alba dei 50. A quell’età si spera che ormai siano passate forza e voglia di lasciare il paese.

    Oggi l’Eritrea è un inferno dove tutti spiano tuttti. Un paese sospettoso e nemico d chiunque, diventato sotto la guida di Afewerki uno dei regimi più totalitari al mondo, dove anche parlare al telefono è rischioso.

    E pensare che negli anni ’90, quando l’Eritrea si separò dall’Etiopia, era vista come la speranza dell’Africa. Un paese attivo, pieno di potenziale, che si era liberato da solo senza chiedere aiuto a nessuno. Il mondo si aspettava che diventasse la Taiwan del Corno d’Africa, grazie anche a una cultura economica che gli altri stati se la sognavano.

    L’Ue investe in Etiopia ed Eritrea

    L’Unione europea sta per erogare 312 milioni di euro di aiuti al Corno d’Africa per la costruzione di infrastrutture che consentiranno di far transitare merci dall’Etiopia al mare, attraversando quindi l’Eritrea. Una decisione su cui ha preso posizione Reportes sans frontières, che chiede la sospensione di questo finanziamento ad un paese che, si legge in una nota, «continua a violare i diritti umani, la libertà di espressione e e di informazione e detiene arbitrariamente, spesso senza sottoporli ad alcun processo, decine di prigionieri politici, tra cui molti giornalisti».

    Cléa Kahn-Sriber, responsabile di Reporter sans frontières in Africa, ha dichiarato essere «sbalorditivo che l’Unione europea sostenga il regime di Afeweki con tutti questi aiuti senza chiedere nulla in cambio in materia di diritti umani e libertà d’espressione. Il regime ha più giornalisti in carcere di qualsiasi altro paese africano. Le condizioni dei diritti umani sono assolutamente vergognose».

    La Fondazione di difesa dei Diritti umani per l’Eritrea con sede in Olanda e composta da eritrei esiliati sta intraprendendo azioni legali contro l’Unione europea. Secondo la ricercatrice universitaria eritrea Makeda Saba, «l’Ue collaborerà e finanzierà la #Red_Sea_Trading_Corporation, interamente gestita e posseduta dal governo, società che il gruppo di monitoraggio dell’Onu su Somalia ed Eritrea definisce coinvolta in attività illegali e grigie nel Corno d’africa, compreso il traffico d’armi, attraverso una rete labirintica multinazionale di società, privati e conti bancari». Un bel pasticcio, insomma.

    Pericoloso lasciare l’Eritrea: il ruolo delle ambasciate

    Chi trova asilo in altre nazioni vive spiato e minacciato dai propri connazionali. Lo ha denunciato Amnesty International, secondo cui le nazioni dove i difensori dei diritti umani eritrei corrono i maggiori rischi sono Kenya, Norvegia, Olanda, Regno Unito, Svezia e Svizzera. Nel mirino del potere eritreo ora c’è anche un prete candidato al Nobel per la pace nel 2015, Mussie Zerai.

    «I rappresentanti del governo eritreo nelle ambasciate impiegano tutte le tattiche per impaurire chi critica l’amministrazione del presidente Afewerki, spiano, minacciano di morte. Chi è scappato viene considerato traditore della patria, sovversivo e terrorista».

    In aprile il ministro dell’Informazione, #Yemane_Gebre_Meskel, e gli ambasciatori di Giappone e Kenia hanno scritto su Twitter post minacciosi contro gli organizzatori e i partecipanti ad una conferenza svoltasi a Londra dal titolo “Costruire la democrazia in Eritrea”. Nel tweet, #Meskel ha definito gli organizzatori «collaborazionisti».

    Non va meglio agli esiliati in Kenya. Nel 2013, a seguito del tentativo di registrare un’organizzazione della società civile chiamata #Diaspora_eritrea_per_l’Africa_orientale, l’ambasciata eritrea ha immediatamente revocato il passaporto del presidente e co-fondatore, #Hussein_Osman_Said, organizzandone l’arresto in Sud Sudan. L’accusa? Partecipare al terrorismo, intento a sabotare il governo in carica.

    Amnesty chiede quindi «che venga immediatamente sospeso l’uso delle ambasciate all’estero per intimidire e reprimere le voci critiche».

    Parlando delle ragioni che hanno scatenato l’ultimo atto di forza contro gli ospedali, padre Zerai ha detto che «il regime si è giustificato facendo riferimento a una legge del 1995, secondo cui le strutture sociali strategiche come ospedali e scuole devono essere gestite dallo stato».

    Tuttavia, questa legge non era mai stata applicata e non si conoscono i motivi per cui all’improvviso è cominciata la repressione. Padre Zerai la vede così: «La Chiesa cattolica eritrea è indipendente e molto attiva nella società, offre supporto alle donne, sostegno ai poveri e ai malati di Aids ed è molto ascoltata». A preoccupare il padre, e non solo lui, sono ora «il silenzio dell’Unione europea e della comunità internzionale. Siamo davati a crimini gravissimi e il mondo tace».

    https://www.osservatoriodiritti.it/2019/07/04/eritrea-news-etiopia-guerra
    #droits_humains #Erythrée #COI #Afewerki #service_militaire #guerre #Ethiopie #religion #passeport #torture #totalitarisme #dictature #externalisation #UE #EU #aide_au_développement #coopération_au_développement #répression #Eglise_catholique