• Le système Macron est un simulacre. - Vu du Droit Régis de Castelnau

    La République est donc en danger, la France d’en haut nous le serine sans désemparer depuis quelques jours. En cause évidemment l’incident survenu à Tain-l’Hermitage où devant des caméras, Emmanuel Macron a été l’objet d’une tentative de gifle. Il faut rappeler que celui-ci est en tournée électorale a priori illégale pour soutenir les candidats de son pauvre parti aux élections régionales et départementales, dont on sait bien qu’elles risquent pour eux d’être cuisantes. De façon tout à fait calculée il s’est précipité tout sourire, affichant un salut bouddhiste et en bras de chemise, pour une séance de serrage de main des populations rassemblées pour l’acclamer. Comme d’habitude, les angles de prise de vue ont été choisis pour transformer visuellement une poignée de spectateurs en foule délirante. Il s’est alors malheureusement trouvé un hurluberlu pour vaguement souffleter le bateleur en inscrivant dans la réalité une envie qui démange au moins la moitié des Français, qui fort heureusement savent très bien qu’il ne faut surtout pas passer à l’acte.


    C’est alors que le bloc élitaire s’est précipité avec une jubilation trop visible sur cet incident pour annoncer les barbares aux portes et la République en danger. Le spectacle des informations télévisées témoignait de façon caricaturale l’homogénéité de ce bloc, où l’on voyait quelles que soient leurs tendances, politiques, journalistes, intellectuels tout occupés à rendre crédible un récit entretenant portant des rapports fort lointains avec la réalité. Séquence très intéressante dans la mesure où se déployait le paroxysme du simulacre auquel la France est confrontée depuis l’élection d’Emmanuel Macron. L’arrivée de celui-ci à la magistrature suprême de la Ve République n’a pu se réaliser que grâce à une opération s’apparentant à une forme de coup d’État au cours duquel toutes les règles garantissant la sincérité d’un scrutin ont été violées et où la justice est directement intervenue dans le processus électoral pour le fausser. Dès le départ la légitimité juridique et politique d’Emmanuel Macron était faible, et malheureusement son exercice du pouvoir n’a fait qu’aggraver cette situation problématique pour une démocratie comme la France. On a naturellement parlé de la théorie des deux corps du Roi et du comportement de Macron passant son temps à désacraliser sa fonction. Cela étant, il n’est pas le premier, Nicolas Sarkozy l’a abaissé, François Hollande l’a avili, mais Emmanuel Macron lui a fait les deux. Et si cela ne justifie pas de le frapper, cela explique pourquoi les réactions outrées et souvent ridicules du mainstream n’ont pas trouvé grand écho sur les réseaux, où l’on ressentait, mon dieu quelle horreur, une certaine joie mauvaise voire parfois de la jubilation.

    La question du simulacre s’est posée face à cette volonté unanime des commentateurs de la France d’en haut de dramatiser ce qui était répétons-le un incident, certes déplorable, mais un incident. Avec cette volonté de le transformer en un horrible attentat visant quasiment à renverser la république. Or ce qui caractérise le mandat d’Emmanuel Macron c’est que nous sommes en présence d’un mensonge. Non pas que celui-ci soit lui-même un imposteur, mais c’est tout son système qui est une imposture. Parfait inconnu sorti de nulle part, candidat choisi par la haute fonction publique d’État, adoubé par l’oligarchie, il n’avait absolument rien fait de significatif dans sa vie d’avant. Il a pourtant été propulsé à la tête de l’État par un concours de circonstances et depuis ce moment toutes les élites s’ingénient à faire comme si.

    Comme si la France avait à sa tête un vrai chef d’État, on commente doctement ses prises de position contradictoires, on lui prête des pensées et une réflexion que manifestement il n’a pas. On décrit ses actions aussi avilissantes soient-elles comme autant de d’opérations de communication maîtrisées, et on commente ses incontinences verbales à l’égal de sentences philosophiques. Ne parlons pas de son premier ministre et de ses efforts désespérés et infructueux pour échapper au ridicule, ou de ces membres du gouvernement proférant de façon métronomique âneries sur âneries. Avec naturellement une mention spéciale pour Dupond Moretti et Darmanin ministres d’État chargés des fonctions régaliennes démontrant avoir perdu tout sens de la réalité. Épargnons la pauvre Marlène Schiappa à qui on ne peut pas reprocher d’avoir perdu le sens du ridicule, elle ne l’a jamais eu.

    Malgré cela, on fait semblant, comme si la France disposait d’un chef de l’État digne de ce nom. Prosternation, dramatisation, solennité, appels furieux à la répression, le traitement de la séquence de Tain-l’Hermitage par les hommes politiques, les grands médias et les commentateurs a atteint un sommet.

    Sur ce point, mention particulière pour Jean-Luc Mélenchon, embarrassé par des collections de déclarations hors-sol, et exploitant sans vergogne sur la diversion provoquée par le geste imbécile.

    Le patron de la France insoumise n’a pas été le dernier à hurler avec les loups : « Les barbares sont aux portes ! Intolérable violence ! La république en danger ! No pasaran ! » Entre autres inepties, il s’est fendu d’un tweet où tout est catastrophique : « cette fois-ci vous commencez à comprendre que les violents passent à l’acte ? Je suis solidaire du président » . Texte calamiteux, avec l’invention d’un danger fasciste, ce que son patron Lionel Jospin qualifiait de « théâtre », et le ralliement soi-disant républicain au fake-président. Il faut dire qu’il en avait grand besoin de cette diversion, après l’interview à France Inter, plus que maladroite avec ses parallèles hasardeux, voire pour certain carrément indécents. À laquelle est venu s’ajouter une déclaration sur sa chaîne YouTube. Dans laquelle il prétendait que la panne géante sur les serveurs Orange qui avait perturbé l’utilisation entre autres, des numéros d’urgence, était probablement volontaire et destinée à justifier la privatisation de la société Orange ! Société déjà complètement privée depuis, 2004 à la fin d’un processus enclenché par Lionel Jospin dont Jean-Luc Mélenchon était un des ministres ! Pour tenter de faire oublier ces impairs, première diversion avec la dénonciation d’une vidéo humoristique débile, prétendant y voir un appel au meurtre de sa personne. Ensuite ce sera la transformation de l’incident de Tain l’Hermitage en tentative de coup d’État fasciste. Cette surestimation de la violence est quand même un peu étrange pour quelqu’un qui n’a que Robespierre et la grande Révolution Française à la bouche. Dont on n’a pourtant pas le souvenir que sections parisiennes et sans-culottes furent d’une tendresse particulière avec leurs adversaires. J’ai eu le privilège de bien connaître d’abord des résistants à l’occupation nazie et ensuite de vrais révolutionnaires latino-américains dont certains y ont laissé leur peau, et avec lesquels Jean-Luc Mélenchon prétend une proximité. Sans vouloir faire parler les morts, j’imagine pourtant ce qu’ils auraient pensé de cette débauche de qualificatifs pour dénoncer ce qui n’est qu’un incident passablement ridicule. Et de cette façon de faire allégeance à un système et à son chef que l’on prétend combattre.

    Mais finalement le plus dérisoire, c’est de voir Jean-Luc Mélenchon faire exactement ce qu’il reprochait au « système », c’est-à-dire utiliser et instrumentaliser incidents et faits divers (Merah !) à des fins électorales. Le voilà qui s’empare et monte en épingle ce qui n’est cette fois-ci réellement qu’un incident, pour le transformer en drame national, essayer de se retaper au plan électoral en faisant oublier ses interviews calamiteuses et se posant en victime.

    Après Macron le fake président, Mélenchon le fake opposant ?

    Source : https://www.vududroit.com/2021/06/le-systeme-macron-est-un-simulacre

    #République #emmanuel_macron #macron #jean_luc_mélenchon #mélenchon #ridicule #simulacre #fake #Gifle #tournée_électorale #faits_divers

  • Quand l’info en continu touche le fond, ils arrivent encore à creuser !…
    via @Fil

    Sabletorialiste sur Twitter : « Je suis sidéré de la pauvreté intellectuelle des intervenants de ce plateau. Hill leur explique un truc con comme une brique et ils ne comprennent pas la base de la base. À ce degré-là, c’est même plus de l’incompétence, c’est un choix de vie, d’être aussi mauvais et ignare. » / Twitter
    https://twitter.com/Sable_60CH/status/1356992497398996992

    • CDB, outre la comparaison de pics haut et bas, c’est cette incohérence qui m’a épaté, alors qu’on prétend utiliser un graphique chiffré pour dire des choses :
      – on affiche donc ce pic haut à 88 000 et ce pic bas à 24 600 ; ce qui représenterait une chute vertigineuse de 72% ;
      – sous la courbe, il y a un gros « -30% », et je ne comprends pas d’où ça vient ;
      – et malgré ces affichages de -72% et -30% énormes, les deux types pris en défaut commentent « un plateau descendant ».

      Sinon, faire des affichages du nombre de cas dans le pays de Bolsonaro pour montrer quoi que ce soit concernant le Covid, c’est assez osé…

    • Il me vient un doute affreux,…
      Ce -30% qui débarque on ne sait d’où, avec un peu de chance (!) ça correspond à 30% * 87843
      bon, en vrai, ç’est 28%, soit -72% comme le calcule @arno ci-dessus
      mais, au point où on en est, et comme il n’y a que deux nombres sur la diapo, il y a des chances (!!) que ce soit ça

    • J’ai cru comprendre que le type a expliqué sur Touiteur que les -30%, c’est qu’il a pris la valeur d’un jeudi (le fameux 7 janvier, je crois), puis la valeur du jeudi 3 semaines plus tard (et donc tout de même pas le point bas du 1er février), et ça lui a donné 30%. Évidemment, prendre un point totalement exceptionnel pour « calculer » une tendance, ça reste totalement con.

    • Je me suis cogné toute la séquence, (6’33")…

      ainsi présentée (on appréciera…) :

      Les contaminations reculent partout : que disent les indicateurs ? | LCI
      https://www.lci.fr/international/video-les-contaminations-reculent-partout-que-disent-les-indicateurs-2177275.htm

      DÉCRYPTAGE - Dans sa chronique « Les indispensables », Baptiste Morin s’est intéressé ce mardi 2 février 2021 à la situation sanitaire dans le monde.

      02 févr. 2021 18:20

      C’est un phénomène mondial que l’on observe, le virus recule un peu partout. Le pic dans le monde a été atteint le 7 janvier, + 852 604 cas en 24 heures. 447 127 nouvelles contaminations ont été recensées le 1er février, soit une baisse de 30%. Qu’en est-il des chiffres aux États-Unis, au Mexique, au Portugal, en Espagne, en Italie, au Royaume-Uni, au Brésil, en Afrique du Sud et en Inde ?

      TOUTE L’INFO SUR 24H PUJADAS
      Ce vendredi 1er janvier 2021, Baptiste Morin, dans sa chronique « Les indispensables », nous parle des indicateurs épidémiques dans le monde. Cette chronique a été diffusée dans 24h Pujadas du 02/02/2021 présentée par David Pujadas sur LCI. Du lundi au vendredi, à partir de 18h, David Pujadas apporte toute son expertise pour analyser l’actualité du jour avec pédagogie.

    • pour les calculs, effectivement, ils bricolent quelque chose qui n’a pas vraiment de rapport avec les 2 chiffres présentés ; impossible de deviner quoi.

      Das les commentaires, BM dit qu’ils ont fait « comme il faut » en comparant les lundis avec les lundis, etc.

      voici tous les pays présentés avec les chiffres portés sur les diapos :

      |                 |  07/01  |  01/02  | affiché | | calculé |
      |-----------------|:-------:|:-------:|---------|-|---------|
      | Monde           | 852 604 | 447 127 |    -30% | |  -47,6% |
      | États-Unis      | 300 282 | 134 339 |    -50% | |  -55,3% |
      | Mexique         |  22 339 |   5 448 |    -36% | |  -75,6% |
      | Japon           |         | images  |         | |         |
      | Portugal        |  16 432 |   5 805 |         | |  -64,7% |
      | Espagne         |  93 822 |  79 686 |    -15% | |  -15,1% |
      | Italie          |         | images  |         | |         |
      | Allemagne       |         | images  |         | |         |
      | Grande-Bretagne |  68 692 |  18 668 |    -60% | |  -72,8% |
      | Brésil          |  87 843 |  24 591 |    -30% | |  -72,0% |
      | Afrique du Sud  |  21 980 |   2 548 |    -80% | |  -88,4% |
    • comme indiqué dans le titre, le message de la séquence est : contaminations, ça baisse partout et, comme répété à plusieurs occasions, qu’on pratique les gestes barrière ou pas, le port du masque ou pas, etc.
      (une des occasions dans l’extrait initial : le Brésil est sur un plateau descendant
      le Brésil ne confine pas, le Brésil respecte très peu le port du masque

      Et là, où, effectivement il y a une franche baisse, en Afrique du Sud, c’est mentionné en passant dans la présentation par BM, puis souligné par CH

      BM : et le pays est confiné, il faut quand même le dire, le confinement a l’air de fonctionner
      CH : depuis quand ils sont confinées ?
      BM : ils sont confinés depuis un mois, depuis la fin du mois de décembre
      CH : ben oui, ça c’est l’effet du confinement, c’est pas très étonnant

  • « Non à un retour à la normale » : de Robert De Niro à Juliette Binoche, l’appel de 200 artistes et scientifiques
    https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/05/06/non-a-un-retour-a-la-normale-de-robert-de-niro-a-juliette-binoche-de-joaquin

    La transformation radicale qui s’impose – à tous les niveaux – exige audace et courage. Elle n’aura pas lieu sans un engagement massif et déterminé. A quand les actes ? C’est une question de survie, autant que de dignité et de cohérence.

    Ouiii, alors, comment dire… la « transformation radicale qui s’impose », déjà, pourrait commencer par ne pas subir des appels à la « transformation radicale », dans lequel les grands « intellectuels » qui façonnent le monde d’après seraient Adjani, Almodovar, Angèle, Yann Arthus-Bertrand, Balasko, Balibar, Baye, Béart, Berling, Blanchett, De Niro, Dalle, Cruz, De Niro, Streisand, etc, etc, etc.

  • Sisi meets French Defense Minister, discusses military cooperation - Egypt Independent
    March 2, 2020
    https://egyptindependent.com/sisi-meets-french-defense-minister-discusses-military-cooperation

    Egypt’s President Abdel Fattah al-Sisi on Monday met with French Defense Minister Florence Parly to discuss military and security cooperation and continue bilateral consultation on shared issues.

    Sisi told Parly to send his regards to his French counterpart Emmanuel Macron – in a show of the close bond the two nations share.

    Parly was honored to meet with Sisi again and conveyed Macron’s greetings in turn.

    She assured Sisi of the necessity of reinforcing coordination and strengthening relations between the countries, especially regarding military and security.

    Egypt represents a pillar of security and stability in the Middle East and Africa, she added.

    #FranceEgypte #sans_vergogne

  • Tout en finesse : la vice-présidente du #Venezuela affirme que l’aide humanitaire est empoisonnée et cancérigène, fait prouvé par des études scientifiques. Au moins, il y a quelques Vénézuéliens qui ont donc pu s’en procurer :-D

    Delcy Rodríguez : “Ayuda humanitaria viene contaminada y es cancerígena”
    http://www.el-nacional.com/noticias/politica/delcy-rodriguez-ayuda-humanitaria-viene-contaminada-cancerigena_270536


    Cortesía

    Delcy Rodríguez aseguró que la ayuda humanitaria enviada por Estados Unidos «es cancerígena» por lo que calificó como un «show barato» las gestiones de Juan Guaidó como presidente interino de Venezuela. 

    Aseveró que EE UU intenta ingresar al país “armas biológicas” mediante el ingreso de medicinas ofrecida por la nación norteamericana. Además, indicó que el objetivo de estos movimientos es intervenir al país y generar una guerra. 

    La ayuda humanitaria viene contaminada y envenenada, es cancerígena; así lo han mostrado estudios científicos de esa supuesta comida desechada. Así como introdujeron armas para los contras en Nicaragua pretenden hacerlo con armas biológicas que constituye esta comida contaminada y envenenada de químicas envenenar a nuestra población”, expresó la dirigente oficialista. 

    Rodríguez acusó a Guaidó de Juan Guaidó de venderse por 20 millones de dólares. “Salió barato este muchacho, vemos la farsa de la derecha. Afortunadamente son minoría”, agregó.

  • « Gilets jaunes » : Julien Coupat interpellé à Paris et placé en garde à vue
    https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/gilets-jaunes/gilets-jaunes-julien-coupat-interpelle-a-paris-et-place-en-garde-a-vue_

    Selon son avocat, Jérémy Assous, Julien Coupat a été interpellé par les services de renseignement dans le 19e arrondissement de la capitale alors qu’il circulait dans sa voiture avec un ami. La DGSI le suivait depuis plusieurs jours, précise-t-il et « ils se sont plantés car il n’ont rien trouvé ». « Ils ont immobilisé son véhicule à 5 voitures, convaincus qu’ils allaient trouver un certains nombre d’éléments de matériel illicte qui auraient justifié de manière rétrocative leur enqupête. Or, il n’y avait qu’un gilet jaune, un masque et des bombes de peintures », précise son conseil. Pas de quoi, selon lui, justifier une arrestation et des poursuites.

    #ridicule :)

  • Du féminisme à la française
    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/du-feminisme-a-la-francaise-207061

    Traquer les cartes postales montrant des femmes dénudées : c’est le dernier combat en date des féministes françaises. Mais cette ridicule occupation estivale n’est pas exempte d’enjeux sociaux et politiques.

    Le féminisme actuel n’a plus rien à voir avec le féminisme historique des années 60-70, dont les exigences étaient alors parfaitement justifiées, dont la voix se joignait à d’autres mouvements de libération pour une plus grande justice sociale . Comment encore avoir un débat constructif sur les questions de société communes aux femmes et aux hommes ? Désolée, les filles, mais moi je ne m’y retrouve plus de ce féminisme de plus en plus institutionnalisé où le but ultime n’est plus l’égalité entre les sexes , mais une forme désespérée de domination dans la société.
    #féminisme #ridicule #cartes_postales #justice_sociale

    • Quant aux amateurs de pétanque, ils ont encore en tête les représentations de Fanny qui offrait son cul à baiser à ceux qui, paradoxalement, avaient perdu la partie sans marquer un seul point. Rien de bien inquiétant dans ces productions du folklore local, on en conviendra aisément.

      En 2018 il faut juste oser. Sinon, on pourra juste noter la subtile élégance de pensée et de l’approche de l’auteur.

      Jacques Lucchesi rejoint désormais le clan des #petits_hommes qui osent parce que ce n’est pas un #grand_homme

    • Il n’y a pas de « le féminisme » ni dans les années 1960-70 ni aujourd’hui. Pas grand chose de commun entre le féminisme dit « du choix » et le féminisme intersectionnel aujourd’hui et même chose pour le féminisme radical ou les tendances essentialistes comme psychépo des années 1970. Que tu ne t’y retrouve pas dans le féminisme institutionnel est très compréhensible, mais c’est dommage que tu ne connaisse que celui là.

      Sinon par rapport à ces cartes postales, tu utilise ton temps pour ridiculisé des femmes qui luttent contre ce qui leur semble important (la sexualistation et objectivation des femmes fait parti du continuum de l’oppression des femmes) en te servant d’un texte écrit par un macho pourrave et en réduisant tout les féminisme et cela plutot que de faire les choses pour les femmes qui te semble utile. Niveau débat constructif on peu faire mieux.
      #mansplanning

      Ces cartes ca me semble pas très important, c’est les journalistes qui montent ca en épingle parceque ca permet d’illustré avec des culs de femmes, exactement le même manière que les Femen ont eu beaucoup de visibilité. Si c’est pas interessant autant ne pas s’y interesser.

    • @mad_meg @reka D’abord, je ne ridiculise personne.
      Toutefois, après une deuxième lecture, et ne connaissant pas l’auteur, ceci peut être mal approprié, je l’admets. Cela dit, si j’ai réagi c’est sur le fond. Cette façon désespérée de pointer continuellement l’autre sexe me dérange de plus en plus. Tous les hommes ne sont pas sexistes. Je suis féministe dans l’âme et très favorable à la lutte contre toute forme de discriminations et oppressions, la liste serait trop longue à nommer ici. Mais je n’adhère pas à ce féminisme-là et je ne pense pas qu’en suivant cette voie nous pouvons élaborer quelque chose de constructif sur les rapports hommes,femmes à l’avenir dans notre société. Au contraire, cela ne fait qu’attiser les tensions et maintenir le statu quo.

    • Le « Tous les hommes ne sont pas sexistes. » c’est un stéréotype anti-féministe que tu ressort. On appel ca #not_all_man
      Le féminisme est une lutte contre un système et non contre des personnes. C’est une lutte contre des modes de pensé, des traditions, des idées toutes faites, par exemple la culture du viol. c’est pas une question de donner des médailles de non sexiste aux hommes que tu apprécie. Il y a des femmes sexistes aussi, on s’en fout. Tant mieux si tu connait des hommes pas sexistes, mais ils sont clairement pas assez nombreux vu l’état des choses et on va pas passé 9 ans à les congratulé. Les féministes ont autre chose à faire que de flatter l’égo des hommes que tu juge pas sexistes.
      Lutter contre les représentations objectivantes des femmes ca peut très bien se faire avec des hommes, je voie pas ce qui serait non constrictif. Surtout si il existe des hommes pas sexistes comme tu le dit, je voie pas pourquoi ca les chiffonnerait ce genre de sujets. Et pour les tensions c’est la moindre des choses, on parle du pouvoir et ceux qui l’ont ne le donne jamais, il faut le leur prendre et ca c’est pas possible sans tensions.

    • @david2 , comme je l’ai écrit si j’ai posté cet article et cette photo de mauvais gout, c’était en réaction sur le fond (lire mes autres commentaires) même si d’une certaine façon cela en fait partie. C’était inapproprié. Amicalement, Marie-Lou.

      @mad_meg avec plaisir. Nous lutons toutes les deux pour une cause commune avec visiblement quelques approches différentes, merci bonne soirée aussi.

    • Une des difficultés dans ce combat comme dans d’autres (mais celui-ci est parmi les quelques essentiels) c’est qu’on ne convainc pas les gens, les machos non plus, en les engueulant... Du coup, je comprends aussi l’approche révolutionnaire mais celle-là m’empêche de participer au combat puisque je suis « dans le mauvais camp », outre que je suis plutôt réformiste même si ce n’est vraiment pas tendance... Dans la vie sociale, je sais que je peux être un homme féministe en réagissant, argumentant et convainquant des hommes non féministes et en manifestant ma différence face aux machos.
      #mes_deux_sous_de_reflexion
      Je retourne derrière mon écran, réfléchir encore (et encore)...

    • @marie_lou Je reconnais que mon approche est assez particulière. Je te conseil mon tag #mégèrisme :)
      En tout cas je suis plus proche des féministes des années 1970 que du féminisme institutionnel actuel que tu dénonce. Il me semble que les féministes de cette époque s’organisaient en non mixité et que c’est plutot le féminisme institutionnel que tu dénonce qui est très inclusif avec les hommes.

      @suske Je sais pas ce que tu appel des machos à convaincre. Jusqu’à quel point on doit accepter de débattre avec des gens qui nous traitent en inférieurs et qui ne sont pas là pour débattre mai seulement te faire taire ? En tant que blanche je peu discuter avec des racistes blancs probablement de manière plus détachée et moins perdre patience et souffrir intérieurement qu’une personne racialisée et victime des discriminations raciales. Parler aux hommes misogynes pour un allié c’est votre boulot, mais demandé aux femmes de pas perdre leur calme avec des misogynes : je dit non. Ca culpabilise encor toujours les mêmes. Il y a des femmes capable de garder leur calme avec des machistes, et ca m’arrive certains jours, tant mieux, mais on va pas faire des histoires à celles on céder à la colère quant il y a de bonnes raisons de le faire. C’est aux hommes de convaincre leurs paires ; les machos n’écoutent qu’eux. C’est pas aux femmes de prendre soin des hommes pour leur rendre le féminisme agréable et relaxant. Ca fait plusieurs millénaires que les femmes sont conditionnées à s’occuper des hommes, à les flatter, les détendre, leur donner le sentiment d’être supérieurs, que leurs problèmes, leur temps et leur bien-être est plus important que celui des femmes. Je trouve salutaire que des femmes arrêtent de faire ca et les prennent à rebrousse poile quant ils se comportent de manière machistes. On refuse la colère aux femmes or il y a de quoi se facher. Garder sa colère en soi ca provoque des maladies, on va pas demander aux femmes de se rendre malade pour le bien-être des machos. Ca fait presque deux siècle que les féministes parlent et écrivent avec douceur et patience et c’est pas les hommes qui se bousculent au portillon.

    • C’est aux hommes de convaincre leurs paires ; les machos n’écoutent qu’eux.

      C’est ce que je tente de faire quand cela se présente.

      Dans la vie sociale, je sais que je peux être un homme féministe en réagissant, argumentant et convainquant des hommes non féministes et en manifestant ma différence face aux machos.

  • #Nantes. Cramage de l’effigie de #Macron 

    « On le soupçonne d’avoir frappé la marionnette. Aucune décision n’a été prise à son sujet. C’est aussi le cas pour les deux personnes entendues précédemment. L’enquête se poursuit. »

    Oui, oui, vous avez bien lu ! L’enquête sur ce terrible acte continue !
    https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/nantes-effigie-de-macron-une-nouvelle-interpellation-5809473 #répression & #ridicule

  • C’est un #gag, n’est-ce pas ?

    “The European Union is allowing members to restrict sales of #inflatable_boats and outboard motors to Libya in an effort to stop dangerous migrant smuggling across the Mediterranean.”

    https://apnews.com/c0ab907fc60d4e28b3eda175320eb48b

    –-> C’est comme cela que l’UE veut lutter contre les morts en mer ?
    En interdisant la vente de bateaux gonflables ?
    Si ce n’était pas si dramatique, je serais morte de rire...

    #ridicule #bateaux_gonflables #asile #migrations #réfugiés #Méditerranée #commerce #vente #smuggling #smugglers #passeurs

  • Idiots utiles à Paris Le Devoir - 27 février 2017 - Jean-Benoît Nadeau
    http://www.ledevoir.com/international/actualites-internationales/492699/idiots-utiles-a-paris

    Ainsi, Made for Sharing sera le slogan officiel de la Ville de Paris pour sa candidature aux « Olympic Games » de « Twenty Twenty-Four ». On ne sait trop s’il faut rire ou pleurer. Made for joking or made for crying ?
     
    Lorsque j’ai appris la chose, j’ai tout de suite pensé à Aplusbégalix, ce personnage de chef gallo-romain assimilé, dans l’album Le combat des chefs, sans doute le meilleur de la série Astérix et certainement celui qui a le mieux vieilli.
     
    Goscinny et Uderzo ont brillamment utilisé les Romains pour incarner à la fois l’histoire récente (20 ans après la fin de l’Occupation allemande), mais aussi l’actualité du temps. L’album est paru l’année même (1964) où René Étiemble publiait l’essai Parlez-vous franglais ?.
     
    Le plus comique du slogan Made for Sharing est la réaction goguenarde de la presse anglo-américaine, dans le registre « On n’en demandait pas tant ». A-t-on vu un seul anglophone remercier Paris de se faire comprendre ? La Ville a produit un slogan qui ne lui donne rien, sauf le fait de se ridiculiser.
     
    On est frappé de l’indigence de l’argument du comité parisien : on ne peut vendre Paris au CIO qu’en anglais, alors que 16 des 95 membres votant viennent de pays francophones et que plus de la moitié ont certainement des notions de français. Après tout, la langue française est la plus enseignée au monde, après l’anglais. Et puis, le français est l’autre langue officielle du CIO.
     
    Au fond, les Parisiens jouent ici le rôle d’idiots utiles. S’il y a bien un moment dans l’histoire où l’anglais incarne le repli, c’est maintenant. En effet, la Ville de Paris fait la propagande de l’universalisme de l’anglais alors même que les Britanniques et les Américains, à travers le Brexit et l’élection de Trump, rejettent leur rôle de pays phares de l’internationalisme.
     
    Ce n’est pas la première fois que les Parisiens tiennent ce rôle. Dans les années 1950, les communistes français adoptaient des idéaux staliniens qu’ils savaient faux. Et si la France a renoncé à ses arpents de neige au Canada au XVIIIe siècle, c’est d’abord parce qu’une série de penseurs imbus d’idées anglaises défendaient une philosophie économique à laquelle les Anglais eux-mêmes n’adhéraient plus.
     
    Et, de Paris, nous assistons impuissants au lâchage du français alors même que cette langue commence à s’incarner dans un ensemble mondialisé francophone aux antipodes du repli identitaire.
     
    Le culte du cargo  
    Ce désamour a plusieurs causes, que j’ai déjà expliquées dans d’autres chroniques et que je ne répéterai pas. Mais à la réflexion, j’y vois aussi une fascination morbide évocatrice du « culte du cargo ».
     
    Le culte du cargo est une espèce de religion qui s’est développée dans les îles du Pacifique Sud sous l’effet de la colonisation européenne, et qui a connu son apogée pendant la Seconde Guerre mondiale. Pour les insulaires frappés par la richesse et la puissance des Occidentaux et des Japonais, seule une faveur divine peut expliquer l’abondance et le perfectionnement des biens débarqués du bateau ou de l’avion. Une fois les conquérants repartis, les insulaires appelaient le cargo en construisant des avions en bois, des radios en noix de coco, des antennes en bambou.
     
    Il y a de ça dans la fascination des Français pour l’anglais : la tentation de singer la modernité incarnée par le monde « anglo-saxon » dans l’espoir d’en récolter les fruits. D’où les modes anglophiles souvent ridicules et l’abus d’anglicismes, comme un appel désespéré pour des bienfaits que l’on espère sans en comprendre l’essentiel.
     
    L’autre facteur, qui influence les Français à droite comme à gauche, c’est ce que j’appellerais le « réflexe universaliste », qui leur fait voir de l’universel jusque dans leur soupe. Ayant imaginé pendant quelques générations que le français était universel (ce qu’il n’a jamais été), ils attachent désormais cette propriété à l’anglais (qui ne l’est pas plus). Ce réflexe universaliste fait que les Parisiens, qui ont beaucoup de mal à s’enseigner les langues étrangères, imaginent que le monde est aussi peu doué qu’eux.
     
    Mais ce qui nuit le plus à la perception de la langue française parmi les élites parisiennes, c’est que celle-ci soit si mal défendue par de mauvais avocats, engoncés dans de vieux discours sur le génie de la langue ou dans un méchant purisme qui sert de prétexte pour exprimer les idées les plus rétrogrades et, trop souvent, le rejet de l’autre. Armés de leurs mauvais arguments, ils agissent comme repoussoir.
     
    Défendre le français ne consiste pas à rejeter l’anglais : après tout, les langues ont le propre de s’additionner. Mais défendre sa propre langue, c’est d’abord user du privilège de se dire dans celle-ci. French is made for saying.
    #PS #Paris #jeux_olympiques #olympic_games #ridicule #idiots_utiles #Français #Anglais #Francophonie #Cargo_culte #modernité #élites_parisiennes
    https://www.youtube.com/watch?v=v8myiPb233E

  • ماذا لو فرضت الدول العربية والخليجية خاصة “البوركيني” على الفرنسيات والاوروبيات كشرط للسباحة في شواطئها؟ ومن الذي يقف خلف “الاستفزاز″ الفرنسي للجالية الاسلامية المحافظة؟ وهل “العري” حرية شخصية و”البوركيني” خدش للحياء؟ وكيف سيستفيد المتشددون من القرار الفرنسي؟ | رأي اليوم
    http://www.raialyoum.com/?p=501725

    La question du burkini, vue du côté arabe (article publié dans un quotidien en ligne particulièrement libéral). [Merci d’avance de ne pas m’associer nécessairement à ce que je résume !]

    Titre : Que se passerait-il si des pays arabes, et du Golfe en particulier, imposaient le b urkini à des Françaises ou des Européennes comme condition pour se baigner sur leurs plages ? Que se cache-t-il derrière cette "provocation" française vis-à-vis des émigrés musulmans conservateurs ? Est-ce que la "nudité" est une liberté personnelle et le burkini une atteinte à la pudeur ? Comment les extrémistes profiteront-ils de cette décision française ?

    Résumé de quelques passages : 1) rappel des faits avec en particulier la déclaration de Valls au quotidien La provence disant que les plages et les espaces publics doivent être vides d’affirmations religieuses" 2) La position de Valls profite aux racistes politiques opposés à l’islam. 3) L’interdiction du voile et du niqab a pu être acceptée parce que ce n’est pas une obligation de l’islam, sans parler que le second peut poser un problème de sécurité. Mais l’interdiction du burkini peut être considéré comme une atteinte à la liberté individuelle posée par la Constitution française. Quel danger ferait-il poser ? 4) Dans les pays du Golfe, les Européennes peuvent nager en maillot, alors qu’on place ces pays en tête des régimes rétrogrades. "Ces décisions que reflètent des mentalités racistes sous prétexte de préserver la laïcité constituent une provocation pour plus de 6 millions de citoyens musulmans français et profitent à une minorité extrémiste qui s’oppose à l’intégration et à la coexistence, tout en appelant à la violence et au terrorisme [contre les musulmans]."5) Une association musulmane appelle les musulmanes à protester en burkini le 17 septembre. 6) Nager avec des mini maillots ou rien du tout, on considère que c’est une liberté individuelle protégée par la loi, revêtir un maillot pudique, c’est illégal et contre la laïcité. C’est de la provocation, du racisme, et cette décision, après les attentats, est une gande faute. 7) Pour les extrémistes musulmans, qui veulent diviser les Européens et les citoyens des pays européens,où ils vivent, c’est un cadeau. 8) Une décision stupide et, pour nous, elle est liée à l’existence de parties qui ne veulent pas de la stabilité, de la sécurité, de la coexistence et de l’intégration, dans les pays occidentaux en général, et en France en particulier.

    • « Que se passerait-il si des pays arabes, et du Golfe en particulier, imposaient le b urkini à des Françaises ou des Européennes comme condition pour se baigner sur leurs plages ? »
      C’est claire que dans les pays du golf les femmes étrangères ne subissent aucune loi sur leurs tenues vestimentaire. C’est quant même bien malhonnête cette phrase. Le burkini est peut être pas obligatoire, mais je voudrais bien voire ces fameuses plages publiques et top-less d’arabie sahoudite ?

    • Merci de ton résumé @gonzo - je suis d’accord avec ce que dit ce quotidien même s’il est de tendance libéral. Je ne fréquente pas beaucoup les plages malgré que j’habite en Bretagne. Si je vois 2 personnes (comme sur la photo) se baigner, je me dis qu’elles ont oublié leur palmes et tubas. Il y a quelques années, avec un pote à la plage, on a vu 3 ou 4 religieuses débarquées dans une 2 chevaux. Elles se sont baignées à moitié habillées en gardant leur voile et elles se marraient bien ; nous aussi ! L’avantage c’est qu’elles n’avaient pas besoin de crème solaire. Ou est le problème ? Passé l’été, les médias et politique trouveront autre chose pour faire le buzz. Si ces femmes restent pudiques, ce n’est pas le cas de tous ceux et celles qui en parlent à longueur d’antenne. Je ne parle pas de leur tenues vestimentaires mais de leurs avis, (les avis c’est comme les trous du cul, tout le monde en a un) dont le seul intérêt est d’être vu et entendu. Ou est la caméra ? le micro ? La #France est #raciste ! point barre.

    • Il y a quelques mois, l’assemblée nationale a abrogé la #loi du 26 brumaire de l’an IX interdisant le port du pantalon aux femmes.
      La loi du 15 mai 2004 interdit les signes religieux à l’école ; mais ce qui était visé et faisait débat était le #port_du_voile par les jeunes filles.
      Le 11 avril 2011, la loi du 20 octobre 2010 interdisant le port du #voile_intégrale entrait en vigueur.
      En juillet 2012, c’était une députée française qui créait une polémique en se présentant à l’Assemblée nationale vêtue d’une robe.
      Aujourd’hui on discute ardemment du port du #burkini par les femmes sur les plages ; les hommes politiques sont à la pointe du #débat.
      On le comprend, le #vêtement_féminin est un objet éminemment #politique. A chaque fois, ce sont des #hommes, quasi essentiellement, qui débattent à plus fin sur ce qui couvre les #corps_des_femmes.
      Et prétendre que c’est au nom de notre #émancipation que l’on veut nous interdire le port de certains vêtements est une #grosse_plaisanterie ! Car derrière le #ridicule de ce débat, c’est non seulement une #nauséabonde_campagne contre une partie du peuple français qui est orchestrée, mais aussi l’éclatant témoignage que les femmes restent les #otages des hommes, manipulées, utilisées, appropriées, #objets de leurs manœuvres politiques les plus viles.

      http://bongenre.wordpress.com/2016/08/18/pantalons-voiles-burkini
      http://entreleslignesentrelesmots.wordpress.com/2016/08/19/pantalons-voiles-burkini

    • @Vanderling : « libéral » est à prendre au sens arabe du terme, j’aurais peut-être dû préciser : disons que c’est un canard pro-palestinien, qui défend une certaine idée de l’indépendance nationale, des idées plus très à la mode quoi ! Je le signalais pour préciser que même un journal « émancipé » comme on dirait chez nous, « moderne » pour faire trop simple, était totalement outragé par cette décision. Alors, du côté de la presse teinté d’islam pétrolier, je te laisse imaginer les réactions ! (En fait, ils sont polis avec leurs fournisseurs d’armement et ils disent à leurs laquais de journalistes dene pas en faire trop !)

  • En gastronomie aussi.
    Le retour de la cuisine bourgeoise
    http://www.lemonde.fr/m-gastronomie/visuel/2015/11/10/le-retour-de-la-cuisine-bourgeoise_4806422_4497540.html

    A l’heure où les food trucks poursuivent leur avancée, c’est une marche arrière qu’enclenchent avec audace certains chefs : le retour à la cuisine bourgeoise. Ringardisée dans les années 1970, elle revient modernisée et parée de mille vertus : nourrissante, conviviale, et même écolo.

    C’est aussi le marqueur social d’une époque. Très axée sur les viandes, symbole de puissance et de prospérité, notamment les gibiers (la chasse n’étant plus le privilège de l’élite), c’est une cuisine de jus et de sauces, de gratins, de feuilletages et de longs mijotages. Une cuisine domestique et roborative, qui prend du temps, et à laquelle se dédient des praticiens émérites et respectés – souvent des femmes. Ce sont d’ailleurs les « Mères » lyonnaises qui, en quittant leurs maisons pour ouvrir des auberges, firent entrer ces plats généreux, économiques et savoureux dans le répertoire de la restauration.

    • Freiheits-Song (Wo e Willy isch, isch ou e Wäg)
      Musik & Text : Willy Vogel (aka #Willy_Tell, si, si !)
      http://www.svp.ch/de/assets/File/Freiheits-Song.pdf

      Hey, üses Land isch wunderbar, doch leider isch ned aune klar
      wohi dä Wäg sou düre ga, für üsi Freiheit, da müemer zäme schtaa

      Wo e Willy isch, isch ou e Wäg
      Ich bi stouz und gibe aues jedä Tag
      wo e Willy isch, isch ou e Wäg
      ich wott frei bliebä, de blieb i zwäg

      1291 isch legendär, e andri Zyt, s`isch scho lang här
      was d`Eidgenosse gschwore hei, das zöut no hüt, eso wie eh und je

      Wo e Willy isch, isch ou e Wäg
      Ich bi stouz und gibe aues jedä Tag
      wo e Willy isch, isch ou e Wäg
      i wott frei bliebä

      Wo e Willy isch, isch ou e Wäg
      Säuschtbestimmt wott i dürs Läbe ga
      Wo e Willy isch, isch ou e Wäg
      Ou wenn i dra, chli z`bisse ha

      zu üsne Wurzle wei mier schta, debii au Lüüt la läbe la
      zu jeder Zyt offe si, doch d Ouge uf was morn wird si
      wöu Zuekunft vom Schwiizerland, hei mier elei i üsne Händ

      Wo e Willy isch, isch ou e Wäg
      Ich bi stouz und gibe aues jedä Tag
      wo e Willy isch, isch ou e Wäg
      i wott frei bliebe

      Wo e Willy isch, isch ou e Wäg
      Säuschtbestimmt wott i dürs Läbe ga
      Wo e Willy isch, isch ou e Wäg
      I wott frei bliebe

      Wo e Willy isch, isch ou e Wäg
      Ich bi stouz und gibe aues jedä Tag
      wo e Willy isch, isch ou e Wäg
      frei bliebä, äs Läbelang !

      Bon écrit, il y a quand même pas mal de morceau à peu près compréhensible. Si tu insistes, je te fais un essai de traduction :-P

    • Et une autre perle... alors là, c’est l’incompréhension la plus totale pour moi... à part ce #88 bien visible sur le T-Shirt d’une des danseuses, comme a bien vu le Temps :


      L’étrange symbole du clip de l’UDC

      Décidément, la campagne électorale se joue en version musicale. Après avoir lancé un premier clip vidéo au début de l’été, l’UDC récidive. Voici « Welcome to SVP », un petit film musical conçu par le conseiller national Thomas Matter, DJ Tommy pour l’occasion.
      On y voit Christoph Blocher plonger dans sa piscine, Christoph Mörgeli épousseter un squelette, Adrian Amstutz atterrir en parachute dans un bassin, Toni Brunner partager un pique-nique avec une vache, Thomas Aeschi se faire assommer par un coup de schnaps, Ueli Maurer traverser la Place fédérale à vélo et toute la clique des dirigeants de l’UDC jouer aux malabars en cravate et lunettes noires entourés de jeunes danseuses.

      Le tout en musique et en, bien entendu, dialecte alémanique. On dit que la musique adoucit les mœurs. C’est sans doute le but recherché par l’UDC avec ses vidéos de propagande.

      Mais que penser de ce chiffre 88 bien visible sur le T-shirt d’une des danseuses, un chiffre qui est aussi un symbole hitlérien volontiers utilisé par les néonazis ?
      http://blogs.letemps.ch/perles-de-campagne/2015/09/11/letrange-symbole-du-clip-de-ludc

      Le clip sur youtube :
      https://www.youtube.com/watch?t=182&v=ysYg6sWD8B4

    • En dialecte allemand des Grisons, cette fois-ci…

      Un commentaire effaré (en allemand standard)
      http://www.vice.com/alps/read/welcome-to-svp-ist-zum-kotzen-genial-548

      Refrain
      Hey, du bisch eusi Schwiiz
      Liebäd dich genau wied bisch
      Läbed, gnüssed, fiired dich
      Jedä Tag ä chli me

      Hey, du bisch eusi Schwiiz
      Schetzäd dich für das wot bisch
      Will jedä Kanton wichtig isch
      Welcome to SVP!

      Strophe 1
      Grüessech, Danke, Hallo Schwiiz!
      Du bisch einzigartig, bisch z’Gröscht für mich
      Sitze zabig nachli am See, chille veruss
      U häng e chli duss
      Länggass, Dörfli u Tessin
      Pilatus, scho mau gsii uf em Rhii?
      Im Summer ar Aare, im Winter i de Bärge
      D’Schwiiz isch üses Paradies uf Ärde

      Im Fuessball nöd s’Eis, aber im Tennis simmer top
      Und Wältklass uf em Velo und im Langlauf simmer Gott
      Au mir hend Fähler, sind nöd perfekt
      Fähler sind öppis wo de
      Zämehalt weckt

      Freiheit, Bruggä, Tradition
      Kämpfe, hälfe, vorwärts cho!

      WELCOME TO SVP!

      Strophe 2
      Sie säged mir sind gnau, händ Schoggi und Buure
      Viel meh als Bärge und Uhre
      Sind fliissig, pünktlich und händ es Land erschaffe
      Demokratie isch eusi Waffe
      Au du bisch en Teil drum gang go wähle
      D’Schwiiz i dinä Händ muesch Verantwortig träge
      Politik isch ernst, aber hüt näme mer’s e chli easy!

      Freiheit, Bruggä, Tradition
      Kämpfe, hälfe, vorwärts cho
      Drah glaubä, täglich meh!

      WELCOME TO SVP!

      Strophe 3
      Weisch dörfsch au mal lache, wenn’s ganz Jahr debii bisch
      Chum mir nämed’s hüt e chli easy
      Hey Giele chömed, nämed üch e chli zäme

      Im Fuessball nöd s’Eis
      Aber im Tennis top
      Wältklass uf em Velo
      Und im Langlauf Gott

  • Le hareng de Mélenchon : idées pas fraîches, odeurs nauséabondes
    http://www.lutte-ouvriere-journal.org/2015/05/27/le-hareng-de-melenchon-des-idees-pas-fraiches_37206.html

    « L’Allemagne est, de nouveau, un danger. Le modèle est, une fois de plus, un recul pour notre civilisation. » « Dans la vie des nations, c’est souvent sur les vieilles cicatrices que s’ouvrent les nouvelles plaies. » « Périssent l’Allemagne, son “modèle” et ses grosses bagnoles. » Ces citations ne datent pas de 1914, elles sont extraites du dernier livre de Mélenchon : Le Hareng de Bismarck – Le poison allemand.

    Les problèmes environnementaux ; la guerre en Ukraine ; la baisse des salaires et la montée du chômage dans toute l’Europe ; la mise en coupe réglée de la Grèce : à lire Mélenchon, la responsable de tout cela et de bien d’autres choses serait « l’Allemagne ». « La France » (« nous », écrit-il) ferait déjà partie des victimes de l’Allemagne sur les terrains économique et social, et la menace serait aussi militaire : « L’histoire a montré combien notre voisin mérite de précautions. Il nous a en effet envahis trois fois en moins d’un siècle » et « l’impérialisme allemand est de retour ».

    Lorsqu’il n’invoque pas « ce pays malade à mort de l’esprit de système le plus étriqué et le plus méprisant du bon sens commun », Mélenchon a même une explication sociale : les retraités allemands qui ont souscrit des retraites par capitalisation. Les dirigeants allemands, au service de ces derniers paraît-il, seraient devenus « les comptables de la plus grande maison de retraite du monde » et « les maîtres de la civilisation européenne » qu’ils organiseraient « au profit des vieillards allemands ».

    Quelles perspectives propose-t-il donc ? Pas les mobilisations populaires, puisque, la seule fois où il en est question, c’est pour signaler que l’auteur « doute que cela ébranle les certitudes des faces de pierre qui décident là-bas ». Mais, pour Mélenchon, être français, même pour un politicien de droite, « c’est déjà un programme en soi ». Il pare « le système du régime républicain français » de vertus protectrices pour les droits sociaux et démocratiques. La politique menée par les dirigeants français serait due à leur faiblesse et à l’influence du « modèle allemand ». Il faudrait donc « qu’un gouvernement français décide de rompre avec la soumission actuelle ».

    Ce livre est un ramassis d’inepties chauvines, risibles lorsque l’auteur défend « les merveilles œnologiques françaises », et nauséabondes quand il adopte un ton guerrier. Présenter la France comme un pays dominé au même titre que la Grèce, alors que la bourgeoisie et les grands patrons français ont en Europe un rôle dominant aux côtés de leurs homologues allemands, cela est non seulement ridicule, c’est une façon d’exonérer les capitalistes et leurs valets au gouvernement de leur responsabilité dans l’austérité imposée aux classes populaires de tout le continent.

    En France, en Allemagne, en Grèce, les travailleurs ont les mêmes problèmes, les mêmes intérêts et le même ennemi : la classe capitaliste. Mais Mélenchon préfère parler de nations que de classes sociales, et spéculer sur les vieux ressentiments antiallemands qu’il suppose exister chez beaucoup. Il sème une confusion qui servira peut-être ses intérêts de politicien, mais certainement pas ceux des travailleurs.

  • La mode ottomane fait fureur chez les candidats de l’AKP
    http://www.zamanfrance.fr/article/mode-ottomane-fait-fureur-chez-candidats-lakp-14678.html

    Le parlement turc compte 550 députés et quatre groupes parlementaires. Mais l’AKP, le parti au pouvoir, a enregistré à lui seul 7000 candidats à la candidature !

    De quoi, avoir l’embarras du choix pour la direction du parti qui s’apprête à remporter la victoire pour la quatrième fois. Dans un contexte de retour à l’ottomanisme, cette démarche singulière des candidats a fait mouche...

    A Ankara, Cihangir Tahir a également adopté une posture impériale et une moustache adéquate pour frapper l’œil. Il n’a pas hésité pas à présenter le couple Erdogan comme ses père et mère spirituels.

    http://www.zamanfrance.fr/sites/default/files/styles/full/public/cihangir-tahir.jpg?itok=0lZl7EU1

    #politique #néo_ottoman #ridicule

  • PHOTOS. Turquie : voici comment RecepTayyip Erdogan reçoit Mahmoud Abbas dans son palais à Ankara
    http://www.huffingtonpost.fr/2015/01/12/erdogan-abbas-turquie-palais-ankara-international-photos_n_6456102.ht

    Lundi 12 janvier, le président turc Recep Tayyip Erdogan a reçu dans son monumental palais d’Ankara le président palestinien Mahmoud Abbas. Et comme on peut le voir sur les photos ci-dessous, des soldats costumés sont positionnés juste derrière eux lors de la poignée de main. Ce décorum vient en fait trouver une explication historique : ces 16 guerriers tape-à-l’œil représentaient chacun un des 16 empires de l’histoire turque, de l’empire hunnique jusqu’à celui des Ottomans (1299-1923), en passant par les ères mongoles et seldjoukides.

    #mégalo #ridicule

  • cvuh: Le vrai visage de Robespierre par Guillaume Mazeau
    http://cvuh.blogspot.fr/2013/12/le-vrai-visage-de-robespierre-par.html

    Il n’en finit pas de faire le buzz. Un peu plus de deux ans après la mise en vente de manuscrits inédits de Robespierre, des spécialistes de la reconstruction faciale en 3D viennent d’annoncer avoir reconstitué le « vrai visage » de celui qui, dans la mémoire nationale, incarne toujours le sanglant dictateur de la « Terreur ». Massivement diffusé depuis quelques jours à l’occasion d’une grande opération médiatique, le visage numérique s’offre au regard des Français, invités à enfin juger par eux-mêmes, d’un coup d’œil, de la « vraie nature » de l’Incorruptible. En théorie parée de toutes les garanties scientifiques, l’équipe de Philippe Froesch, déjà responsable de la reconstruction du visage d’Henri IV, inspire spontanément confiance et laisse croire qu’il est possible, grâce à la technique numérique la plus pointue, d’accéder à une réalité du passé jusqu’ici cachée.

    #historiographie #technologie #histoire #manipulation

  • Encore un qui a raté l’occasion de se taire et devrait suivre des cours intensifs d’humilité...

    « Kanye West : ‘I Am The Next Nelson Mandela’ »

    http://dailycurrant.com/2013/12/06/kanye-west-i-am-the-next-nelson-mandela

    “I am the next Nelson Mandela,” West responded. "I’m only 36 years old, and when I look at everything I’ve accomplished, it’s the only comparison that makes any sense. By the time I’m 95, I’m going to be a bigger hero than he ever was.

    "Nelson Mandela did a lot of good work, don’t get me wrong. But I think I’m on track to do something even bigger. I liberate minds with my music. That’s more important than liberating a few people from apartheid or whatever.

    “Not to say Mandela wasn’t for real. I have mad respect. I just think we need to keep things in perspective here. Anyone can be replaced. And I think I’m well on my way towards being the next great black leader. I’m already worshiped around the world. And there’s more to come.”

    #Kanye_West #Mandela

  • Marine Le Pen n’est pas d’extrême droite&...
    http://www.scoop.it/t/artpol/p/4008665461/marine-le-pen-n-est-pas-d-extreme-droite-le-jeu-qui-amuse-twitter-et-pascal-ca

    Depuis que Marine Le Pen a déclaré qu’elle attaquerait en justice tous ceux qui l’assimileraient à l’extrême droite, Twitter est en ébullition. Un hashtag a même été créé.

    "Marine Le Pen envisage sérieusement de saisir la justice contre tous ceux qui affirmeraient qu’elle appartient à l’extrême droite. Elle a même réitéré ses propos ce jeudi 3 octobre sur RTL. Depuis, Twitter s’emballe et défie la leader du Front national. Un hashtag fait notamment fureur sur le réseau social : #MarineLePenNestPasDextremeDroiteEtMoi. Un jeu, en somme, avec lequel les twittos s’amusent à faire des phrases aussi improbables que, selon eux, l’idée que Marine Le Pen ne soit pas d’extrême droite.

    Même Pascal Canfin, ministre EEVL délégué au développement, s’est prêté au jeu, postant : « #MarineLePenNestPasDextremeDroiteEtMoi je pense que le changement climatique n’existe pas ! ». (...)"

    visuel : Magritte, qui n’était pas un peintre - Ceci n’est pas une pipe

    Vangauguin’s insight :

    #MarineLePenNestPasDextremeDroiteEtMoi j’aime les faux-culs, l’association caritative dite Front National, et les pipes qui n’en sont pas...

    Ce billet n’a pas été publié sur Scoop-it - Artpol

    #satire #parodie #art #politique #humour #extrême-droite #ridicule #FN #marinelepen #grotesque #caricature #menace #liberté_d'expression #Artpol #vangauguin

  • FRANCE • Société : la délation passe au numérique | Courrier international
    http://www.courrierinternational.com/article/2012/10/18/societe-la-delation-passe-au-numerique

    Les dérives totalitaires induites par les univers numériques, c’est un peu ça : en France, un groupe proche de l’extrême droite et des idéaux du Front national de Marine Le Pen vient de lancer une application qui permet de dénoncer et de géolocaliser les infractions et les incivilités qui nous entourent.

    Au-delà de l’aspect nauséabond de ce genre de pratique qui vise à transformer chacun de nous en petit kappo, c’est une application complètement inutile d’un point de vue répressif : il n’y a pas de suites pénales (heureusement) et la chose se borne à indiquer qu’on a vu un type fumer à tel endroit, une femme en burqa à tel autre et... après ? Ça sert à quoi ? Je vais éviter de passer dans le quartier pour ne pas attraper le cancer du fumeur passif, ou pas ne pas croiser une femme visiblement d’apparence musulmane ? C’est #ridicule.