• La parité femmes - hommes en sciences sera atteinte... dans 280 ans
    Vincent Lucchese, Usbek & Rica, le 24 avril 2018
    https://usbeketrica.com/article/la-parite-femmes-hommes-en-sciences-sera-atteinte-dans-280-ans

    Ce sont quelques unes des conclusions relayées par Science News et publiées par des chercheurs de l’Université de Melbourne dans la revue PLOS Biology le 19 avril. Les chercheurs ont utilisé les bases de données de PubMed et arXiv pour répertorier plus de 10 millions d’études publiées dans plus de 6 000 revues scientifiques entre 2002 et 2016. Ils en ont tiré les noms de 36 millions d’auteurs issus de plus d’une centaine de pays et ont déduit de ces noms le genre de chacun des chercheurs signataires, prenant soin d’exclure de l’analyse les 8 % de prénoms mixtes répertoriés.

    Article original :

    The gender gap in science : How long until women are equally represented ?
    Holman L, Stuart-Fox D, Hauser CE PLoS Biol 16:e2004956 (2018)
    https://journals.plos.org/plosbiology/article?id=10.1371/journal.pbio.2004956

    Among the major research-producing countries, the STEMM gender gap was especially pronounced in Japan, Germany, and Switzerland. The most gender-equitable countries spanned Europe, South America, and Africa.

    #Femmes #Science #Discriminations #Sexisme #Recherche #Université #Plafond_de_verre #effet_Matilda

    La parité femmes - hommes ne sera donc jamais atteinte, parce qu’entre temps, les hommes seront remplacés par des #robots (ou par la #fin_du_monde ...) :

    Selon des chercheurs, il ne reste que 45 ans aux humains avant d’être dépassés par les machines
    Elisa Braun, Le Figaro, le 13 juin 2017
    https://seenthis.net/messages/608465

  • Will California’s New Bot Law Strengthen Democracy ? | The New Yorker
    https://www.newyorker.com/tech/annals-of-technology/will-californias-new-bot-law-strengthen-democracy

    Une loi très intéressante en Californie qui va entrer en vigueur aujourd’hui. On va voir comment cela se passe pour la déclaration du caractère robotique d’un compte Twitter ou Facebook...

    California is the first state to try to reduce the power of bots by requiring that they reveal their “artificial identity” when they are used to sell a product or influence a voter.Photograph by Emma Innocenti / Getty
    When you ask experts how bots influence politics—that is, what specifically these bits of computer code that purport to be human can accomplish during an election—they will give you a list: bots can smear the opposition through personal attacks; they can exaggerate voters’ fears and anger by repeating short simple slogans; they can overstate popularity; they can derail conversations and draw attention to symbolic and ultimately meaningless ideas; they can spread false narratives. In other words, they are an especially useful tool, considering how politics is played today.

    On July 1st, California became the first state in the nation to try to reduce the power of bots by requiring that they reveal their “artificial identity” when they are used to sell a product or influence a voter. Violators could face fines under state statutes related to unfair competition. Just as pharmaceutical companies must disclose that the happy people who say a new drug has miraculously improved their lives are paid actors, bots in California—or rather, the people who deploy them—will have to level with their audience.

    We are in new terrain, where the microtargeting of audiences on social networks, the perception of false news stories as genuine, and the bot-led amplification of some voices and drowning-out of others have combined to create angry, ill-informed online communities that are suspicious of one another and of the government.

    Regulating bots should be low-hanging fruit when it comes to improving the Internet. The California law doesn’t even ban them outright but, rather, insists that they identify themselves in a manner that is “clear, conspicuous, and reasonably designed.”

    The point where economic self-interest stops and libertarian ideology begins can be hard to identify. Mark Zuckerberg, of Facebook, speaking at the Aspen Ideas Festival last week, appealed to personal freedom to defend his platform’s decision to allow the microtargeting of false, incendiary information. “I do not think we want to go so far towards saying that a private company prevents you from saying something that it thinks is factually incorrect,” he said. “That to me just feels like it’s too far and goes away from the tradition of free expression.”

    In the 2016 Presidential campaign, bots were created to support both Donald Trump and Hillary Clinton, but pro-Trump bots outnumbered pro-Clinton ones five to one, by one estimate, and many were dispatched by Russian intermediaries. Twitter told a Senate committee that, in the run-up to the 2016 election, fifty thousand bots that it concluded had Russian ties retweeted Trump’s tweets nearly half a million times, which represented 4.25 per cent of all his retweets, roughly ten times the level of Russian bot retweets supporting Clinton.

    Bots also gave Trump victories in quick online polls asking who had won a Presidential debate; they disrupted discussions of Trump’s misdeeds or crude statements; and they relentlessly pushed dubious policy proposals through hashtags like #draintheswamp.

    They have also aided Trump during his Presidency. Suspected bots created by unidentified users drove an estimated forty to sixty per cent of the Twitter discussion of a “caravan” of Central American migrants headed to the U.S., which was pushed by the President and his supporters prior to the 2018 midterm elections. Trump himself has retweeted accounts that praise him and his Presidency, and which appear to be bots. And last week a suspected bot network was discovered to be smearing Senator Kamala Harris, of California, with a form of “birtherism” after her strong showing in the first round of Democratic-primary debates.

    Hertzberg, the state senator who authored the legislation, told me that he was glad that the changes to the bill before passage were related to the implementation of the law, rather than to its central purpose of requiring that bots reveal themselves to the public when used politically or commercially. A lawyer by training, Hertzberg said that he resented the accusation that he didn’t care about First Amendment concerns. “There is no effort in this bill to have a chilling effect on speech—zero,” he said. “The argument you go back to is, Do bots have free speech? People have free speech. Bots are not people.”

    #régulation #Robots #Californie

  • “In the heat of battle, and in the chaos of war zones, soldiers, it seems, tend to humanize their robotic aides. They develop emotional attachments to the machines that put themselves in harm’s way so the humans don’t have to.

    That’s according to research conducted by Julie Carpenter, a researcher at the University of Washington who studies the emotional relationships that humans can develop with machines.”

    https://www.theatlantic.com/technology/archive/2013/09/funerals-for-fallen-robots/279861

    #robots

  • Duplex, l’assistant intelligent de Google, cache encore des humains bien réels Kesso Diallo - 23 Mai 2019 - Le figaro
    http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/duplex-l-assistant-intelligent-de-google-cache-encore-des-humains-bien-reel

    Une intelligence artificielle peut cacher des humains. L’année dernière, Google a présenté son assistant intelligent Duplex lors de sa conférence pour les développeurs. Capable de prendre les rendez-vous à la place de son utilisateur, il avait impressionné, et un peu inquiété, les observateurs avec sa voix « si humaine ». Mais si celle-ci ressemble autant à celle d’un humain, c’est parce qu’il s’agit parfois d’une véritable personne. Un article du New York Times révèle en effet que des employés travaillant dans des centres d’appels peuvent effectuer ces réservations. Google a déclaré au journal américain qu’environ 25% des appels de Duplex sont passés par des humains. De plus, environ 15% de ceux lancés par l’assistant intelligent sont pris en charge par une vraie personne à un moment donné.

    L’entreprise a expliqué qu’il était parfois nécessaire qu’un humain soit impliqué dans la conversation, notamment lorsqu’elle n’est pas certaine que le restaurant prenne les réservations ou que l’utilisateur du service n’est pas un spammeur (personne qui passe des appels indésirables en grande quantité).
    . . . . .

    #duplex #réseaux_neuronaux #Google #robotique #Assistant #domotique #intelligence_artificielle #algorithme #robotisation #robots #innovation en nougat #MDR

  • BNP Paribas Fortis : 140 robots ont déjà pris 100 emplois
    https://www.crashdebug.fr/high-teck/15803-bnp-paribas-fortis-140-robots-ont-deja-pris-100-emplois

    Avec l’argent dette, le monde bancaire est le plus facile à informatiser #robots.

    BNP Paribas Fortis a annoncé la semaine dernière son intention de fermer environ 40% de ses succursales d’ici 2021. En outre, plus de 2.200 emplois seront supprimés, « autant que possible par des processus naturels et par des plans de départ volontaire ». Ces suppressions de postes sont dues au fait que les clients entrent de moins en moins souvent dans leurs agences, explique le PDG Max Jadot dans les éditions du week-end des journaux De Tijd et L’Echo.

    20.000 emplois supprimés en 20 ans

    Le monde bancaire était autrefois l’un des bastions de l’emploi les plus stables. Ceux qui parvenaient à trouver du travail dans une banque avaient souvent un emploi à vie. Mais sous l’impulsion de l’automatisation, des changements (...)

  • #robots, Emojis, #blockchain, and Enterprise
    https://hackernoon.com/robots-emojis-blockchain-and-enterprise-86cfc544856b?source=rss----3a814

    But first, shoutouts to our investors of the week: Jawad Ayaz, Louis Lautman, & Zibeh Zakka.Catch up on the latest episodes of the Hacker Noon Podcast, plus a 5-minute #DevStories presentation by Hacker Noon Chief Product Officer Dane Lyons at the GitHub SF HQ.Express Yourself with #emoji Reactions and Hacker Noon CPO Dane LyonsBuilding the Impossible with Blockchain and Cameron Chell, the person behind Kodak CoinProgram Your First Robot Overlord with Eva Li and HEXABringing Blockchain to the Enterprise with Alpine IntelA New Solution for Decentralized Apps with Brian Platz of FlureeDon’t Forget to Subscribe to the Hacker Noon Podcast. Available on iTunes, Google Podcast, and YouTube.P.S. Shoutout to our investors of the week! Cheers to those who make it possible for us to build a better (...)

    #emoji-reader-reactions #hackernoon-podcast

  • Les #déplacés de l’#accident de #Fukushima. : Les conséquences sociales et sanitaires, et les #initiatives_citoyennes.

    La situation des déplacés de Fukushima est complexe et mouvante. Ce projet se focalise sur les sinistrés de l’accident nucléaire hors zones d’#évacuations_forcées, qui sont les moins audibles dans les recherches existantes. La situation locale évoluant extrêmement rapidement, tant au niveau institutionnel qu’aux niveaux familial et individuel, nous avons décidé de recourir à la #recherche-action c’est-à-dire en coopération étroite avec les groupes de citoyens, pour partager leurs connaissances fines et suivies du terrain. Nous avons sélectionné un terrain permettant d’appréhender des régions à la fois lointaines et proches du département de Fukushima, la #distance semblant discriminante a priori des attaches au département et de la conscience du #risque. Des entretiens biographiques réalisés par une équipe franco-japonaise pluridisciplinaire permettront de saisir le parcours des individus, qui se tracerait dans les trames tissées par les cadres institutionnels, leurs liens aux connaissances « scientifique » et « profane » de la #radioactivité, et leurs expériences biographiques. Ces entretiens permettront aussi d’aborder l’individualisation de la gestion du risque, ses aspects psychologiques et juridiques.

    https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00967033
    #santé #nucléaire #catastrophe_nucléaire #IDPs #déplacés_internes #migrations

    Et d’autres publications de #Marie_Augendre :
    https://hal.archives-ouvertes.fr/search/index/q/*/authFullName_s/Marie+Augendre/sort/producedDate_tdate+desc
    ping @reka

  • AI Trends to Look for in 2019 and Beyond
    https://hackernoon.com/ai-trends-to-look-for-in-2019-and-beyond-ba915f5881a7?source=rss----3a81

    AI Trends to Leverage in 2019 and BeyondPhoto: THANANIT / Adobe StockArtificial intelligence has grabbed our attention and inspired us to take notice, but many people don’t see the potential of this technology. AI has the power to change the way we view the world and complete our most basic tasks. It can make us safe and let us know when danger is around the corner, but it can do much more than that.AI can work with us and make our lives much easier if we let it. AI can now learn from its mistakes and change its behavior accordingly, and some of the most advanced AI is indistinguishable from human intelligence.Virtual AssistantsMost people with smartphones already know how useful virtual assistants can be. They can let us look up information on the web or remind us of appointments and (...)

    #chatbots #ai-marketing #robots #ai-trends #artificial-intelligence

  • Robotics and AI, Your Place in This World
    https://hackernoon.com/robotics-and-ai-your-place-in-this-world-5bcb5aa1151?source=rss----3a814

    Looks Like An Alien Robot.You should see the Avengers 2019 spoiler, Tony Stark’s suit is human now! You got to believe and its replacing captain America just as how artificial general intelligence is going to replace humans.Let’s be honest with ourselves, we clamoured for a means to do things better and faster, admittedly, we are lazy and we needed something or someone to perform those hectic tasks for us―both in our workplace and our daily lives.However, the solution to this problem is right here and right now, and the average human seems to now identify it as a threat. Efficient means of production, accurate data analysis, automation and many more is what we perceive a threat ― fascinating. We are being delusional and carried away by the buzzword of how #robots and AI will be the end of (...)

    #technology #agi #artificial-intelligence

  • Zippo - i-monde (2018)
    https://www.youtube.com/watch?v=t8pscLuNdKg

    Tiré de l’album thématique « Zippo contre les robots » (Bernanos…)

    https://genius.com/Zippo-i-monde-lyrics

    Des tyrans et des rois, des tyrans et des rois, des tyrans et des rois
    Des tyrans et des rois on s’en est farci dix siècles
    Maintenant ils ont des intelligences artificielles
    Affairés dans des bailles de holding
    Ils rêvent tous d’accéder au mind uploading
    Toi, t’es là à regarder tes droits qui s’envolent
    À désespérer de voir les gens qui s’en cognent
    Mais les types te consolent et remplissent ta gamelle
    Leurs techniques de contrôles feraient rougir Machiavel
    C’est fou ce qu’on peut faire avec des caméras
    Ça n’empêche pas les drames mais les gens ça les calme
    Décor formel où des corps mortels
    Évoluent comme dans un livre de Georges Orwell
    Tu sais pas dans quel monde vivaient tes grands-parents
    Tu vis entre des murs qui deviennent transparents
    T’as des trous de mémoire que Wikipédia colmate
    Mais t’as aucune idée de ce que c’est qu’une tomate
    Et tu peux pas regretter ce que t’as pas connu
    Tu vas pas remonter à contresens la cohue
    Donc tu cherches ton rôle dans ce grand spectacle
    Quitte à te persuader que t’es respectable
    Avant d’apprendre à penser les gens plongent dans la normalité
    D’un torrent de mensonge où la vie ne sert plus qu’à fournir des idées
    Pour nourrir la vitrine d’un fil d’actualité
    Plus de petites ruelles, c’est voie rapide, tunnel
    Ça va vite, ça va vivre dans le virtuel
    On arrête pas le progrès ouais c’est ça le slogan
    Dans sa nouvelle voiture papa lâche le volant
    Mais pas de panique, de nouveaux robots rappliquent
    L’humanité est en pilote automatique
    Et tout le monde trouve ça cool des US à la Chine
    La foule s’agenouille au pied de la machine
    T’es juste une variable piégée dans l’i-monde
    Où les supercalculateurs jouent au ping-pong
    À coup de milliards de dollars, des voleurs en délire
    S’en donnent à cœur joie quitte à dealer de la douleur
    Un jour, ça fera patatra (boum)
    Et dans leurs bunkers ils boufferont de la batavia
    Mais toi si t’as pas plein de thunes et bah t’as qu’à
    Te faire à l’idée que tu seras pas le bienvenu à Gataca
    Et tu fixes l’horizon bêtement
    En tenant ton ticket d’Euromillion perdant
    Tu te vois bien dans trois-quatre ans à la campagne
    Mais t’as pas d’argent, pas d’avantage
    Avant toi y a tant de gars qui attendent à la banque
    Sachant ça t’attends pas à ce qui ai moins d’attentats maintenant
    Alarmant de voir la France à l’avant-garde
    Qui dévale la pente à plat ventre « paf »
    Soit, vivons nos vies légumineuses
    Éclairées aux lampadaires et sans idée lumineuse
    Allons rejoindre ces foules en badtrip
    Qui pique-niquent le samedi sur la pelouse en plastique
    Mais gardons le sourire, n’ayons pas l’air suspect
    Si tu joues le jeu t’auras peut-être un salaire super
    Alors tu diras au revoir à l’auto-stop
    Et à toi sera le monde en low cost (hop-hop)
    Monte dans l’avion et va plutôt au nord
    Ailleurs niveau chaleur on est plus trop aux normes
    S’agit de préférer la Suède au Mexique
    Tant qu’y reste des bonhommes de neige anorexiques
    Si t’avais du flair t’aurais senti la fleur de l’âge
    T’aurais dû faire vendeur de ventilateur, ce sera
    Pour une autre vie
    Ou pour une autre dystopie
    Potentielle qui sera dépourvue d’eau de pluie
    Trop d’ultraviolet, faut que t’achètes une clim
    Déjà que tu te fais violer par des particules fines
    Et même si t’y travailles t’as pas le prix d’usine
    Donc pour remplir ton panier chez Darty tu trimes
    La suite du film ça sera pas comme au cinoche
    Mec elles sont peut-être déjà coupées tes six planches
    C’est sur un tissu de mensonge qui s’effiloche
    Que t’es prié de bien vouloir mourir le dimanche
    Tu te poses des questions mais pour y répondre
    Y a que le bruit d’une civilisation qui s’effondre
    Et les discours enflammés des technoprophètes
    Sans personne qui puisse arrêter le chronomètre
    C’est assez tragique
    Y a pas débat puisqu’on sauvera pas le monde avec des mathématiques
    Mais les dés furent jetés quand nos parents choisirent
    De nous apprendre à compter avant d’apprendre à lire
    Et les gens préfèrent les dealers d’espoir
    Qui leur laissent croire qu’ils écrivent leur histoire
    Vous serez jamais libres alors aimez vos chaînes
    Et allez donc danser sous ces éoliennes
    La nouvelle croissance elle est belle, elle est green
    Perpétrer des crimes, récupérer des primes
    Les panneaux solaires, c’est pas trop trop cher
    Ça coûtera juste une ou deux calottes polaires
    Mais personne veut retourner à la bougie
    Même si ça faisait quand même près de trois cent mille ans
    Qu’y avait des êtres humains qui jouaient à la toupie
    Sur une planète où ça se passait tranquillement
    Mais maintenant les gens sont piégés dans des villes
    Ils ont troqués leurs terres contre les étalages
    De ces supermarchés complètement débiles
    Où on vend de la mort sous de beaux emballages
    Et rev’là l’été merde, cette année c’est nul
    T’as même pas eu le temps de déplier tes pulls
    Ça t’évitera d’avoir à lire les petits textes
    D’appels à l’aide brodés sur l’étiquette
    La violence aussi ça se délocalise
    Mais toi t’es pacifique, tu le cries sur les toits
    Pour faire de l’humanitaire tu prépares tes valises
    Fabriquées par des gosses qui s’esquintent les doigts
    Tu veux des enfants mais c’est décourageant
    Tous les prénoms sont déjà pris par des ouragans
    Les problèmes arrivent dans l’ordre alphabétique
    Ça se passe comme sur des roulettes de paraplégiques
    J’ai pas envie de cracher dans le dos de ceux qui s’affairent
    À brandir la paix comme des handicapés mentaux
    Je pense qu’il s’avère qu’ils peuvent sentir la merde
    Dans laquelle on s’est mis au lieu de mentir à des fantômes
    T’es bientôt Fanny sous le baby
    Ta vie c’est un selfie pris devant un tsunami
    Mais tout va très bien disent les gens qui profitent
    D’un monde où les abeilles sont sous antibiotiques
    Impuissant tu les vois se faire un paquet de pognon
    T’as les yeux qui piquent même si c’est pas tes oignons
    Tu peux pas demander de penser le changement
    À ceux qui veulent se contenter de changer le pansement
    Ces gens là sont convaincus qu’ils nous vaincront
    Fallait pas prendre Ted Kaczynski pour un con
    Quand tu t’endors y a des robots qui s’agitent
    Dans les laboratoires de Boston Dynamics
    Ça va se compliquer dans la rue mec y aura
    Bientôt des superflics et des supersoldats
    Ouais les hommes de demain auront des os de crevettes
    Mais feront les malins dans des exosquelettes
    Alors tu regretteras de pas t’être battu plus tôt
    T’auras des privilèges que si t’as eu du pot
    Sinon tu seras pisté même pour des idées
    T’essaieras d’arracher ta puce RFID
    Mais t’allumeras l’iPhone en disant c’est fini
    Et puis tu discuteras un peu avec Siri
    Et tu lui demanderas comment les êtres humains
    Ont arrêté d’être libre pour devenir des putains

    L’album complet :
    https://zippobucheron.bandcamp.com/album/zippo-contre-les-robots

    #musique #hip-hop #rap #critique_techno #robots

  • Les humains vont-ils remplacer les robots ?
    https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins/speciale-nuits-des-idees-les-humains-vont-ils-remplacer-les-robots

    A l’occasion de l’événement international « La nuit des idées », nous lançons le débat sur la complexité de nos vies numériques, avec le sociologue Antonio Casilli et l’historienne Marie Peltier. La machine sans être humain ? Je m’efforce de montrer que la crainte de destruction d’emplois à cause de l’intelligence artificielle n’est pas fondée… En réalité, on fait face à une pression sur l’encadrement formel de l’emploi… Ces machines ne peuvent se débarrasser du travail humain. Donc plus vous injectez des (...)

    #Amazon #Uber #algorithme #travail #solutionnisme

    • Ces machines ne peuvent se débarrasser du travail humain. Donc plus vous injectez des machines sur le marché, plus vous avez besoin d’êtres humains qui encadrent ces machines.

      C’est quand même extrêmement simpliste de dire ça et aussi simplificateur de ce que des gens en face disent.

      À peu près personne n’a dit que les robots vont supprimer entièrement le travail des humains. Le travail d’encadrement est minime par rapport à la quantité de main d’œuvre qu’un robot, qu’une machine automatisée, remplace.

      En schématisant, si une machine remplace 40 ouvriers, mais que ça induit 5 personnes pour la surveiller… ça génère bien 35 « surnuméraires ». Ouais en étant malhonnête on peut dire que ya toujours des humains, mais concrètement le capitalisme et son investissement industriel permanent (c’est toujours lié), supprime bien une quantité considérable de travail humain (et donc de valeur créée).
      @ktche

  • Prostitution et robots sexuels : DE LA FEMME-OBJET A L’OBJET-FEMME – Révolution Féministe
    https://revolutionfeministe.wordpress.com/2019/01/27/prostitution-et-robots-sexuels-de-la-femme-objet-a-lo

    INTERVIEW DE YAGMUR ARICA

    Par Francine Sporenda

    Farouche abolitionniste, Yağmur est officiellement étudiante en sciences politiques, officieusement en sciences féministes. Elle a traduit, recherché et écrit sur le thème de la prostitution depuis plusieurs années maintenant : ses textes paraîtront au printemps dans Les Cahiers de la Fondation Scelles et dans le prochain rapport mondial de la Fondation. Plus généralement, ce sont les pratiques misogynes qui ne sont pas toujours perçues comme telles et les discours indulgents qui les accompagnent qui l’intéressent, comme c’est le cas par exemple avec la question du voilement.

    Pourquoi un tel brouillage des frontières relation sexuelle/prostitution ?

    Parmi les mythes qui circulent sur la prostitution, il y en a dont nous-mêmes abolitionnistes avons parfois du mal à nous débarrasser (voir par exemple l’expression anglaise « sex buyer » –acheteur de sexe) : que la prostitution est du sexe en échange d’argent, alors que c’est plutôt du viol contre argent. Quand on dit « sexe contre argent », on véhicule l’idée que la passe prostitutionnelle est un rapport sexuel comme un autre, avec juste un peu d’argent qui s’y immisce, on ne sait pas trop pourquoi. En réalité, l’argent définit fondamentalement l’acte prostitutionnel et le distingue radicalement du rapport sexuel. Comme l’explique Lise Bouvet, l’argent est à la fois la preuve que le sexe n’est pas désiré et l’arme de la contrainte sexuelle(6) La rencontre n’aurait jamais eu lieu sans argent, et si on enlève l’argent d’une passe, que reste-t-il—sinon un viol ?

    Or, les sites de prostitution qui copient les sites de rencontres veulent exactement faire l’opposé : renforcer l’idée que la prostitution est du sexe. C’est parfait pour empêcher toute prise de conscience sur la prostitution : le sexe-contre-argent est placé sur un continuum de relations femmes-hommes, comme si on ajoutait une catégorie aux « rencontres sérieuses », « rencontre d’un soir », etc., qui existent déjà. J’ai justement cité le site RichMeetBeautiful car il prétend se placer dans une zone grise qui présuppose ce genre de continuité. Et du côté des sites de rencontres habituels, on peut voir, notamment avec Tinder, connus pour être surtout le lieu pour les affaires d’un soir, que ceux-ci se rapprochent du schéma de la passe prostitutionnelle : un rapport rapide, égoïste, sans responsabilité. Dans les deux cas, l’important est de dissocier : sexe privé d’émotion et corps privé d’esprit.[5]. Chaque femme aurait avec son corps un rapport différent : ainsi, quand des hommes se font uriner dessus, on parle de torture, quand des femmes se font uriner dessus, on parle de plaisir. Mais nous sommes notre corps ! Chaque fois que quelqu’un porte atteinte à notre corps, c’est à nous qu’il porte atteinte.

    La poupée masturbatoire est une poupée en forme de femme, grandeur nature, dans laquelle les hommes se masturbent. Les robots masturbatoires ont en plus des logiciels d’intelligence artificielle intégrés. Souvent on les appelle poupées ou robots sexuels mais comme le souligne la professeure Kathleen Richardson qui mène une campagne contre ces poupées, la relation sexuelle est une expérience avec une autre personne, la masturbation est individuelle, donc l’expression « poupée masturbatoire » est plus correcte.

    On peut remercier les Etats-Unis et le Japon pour ces merveilleuses avancées technologiques. En tête de course, il y a l’entreprise RealDolls de Matt McMullen basée en Californie (« véritables poupées »). Le logiciel de ces robots est l’un des plus avancés qui soit : les robots peuvent papoter avec leur propriétaire, les chauffer avec une modalité obscène, ils peuvent même gémir, et s’adaptent avec le temps à leurs préférences. Le prix moyen est de 13 000€ et l’entreprise en vendrait une cinquantaine par mois. Il y a ensuite TrueCompanion de Douglas Hines qui se différencie avec le robot « Frigid Farrah » (« Farrah Frigide »), capable de se raidir pour que l’utilisateur puisse simuler un viol, et aussi la très jeune Yoko, à peine majeure. De l’autre côté du Pacifique, on a la Trottla de Shin Takagi qui lui descend en-dessous de la barre de l’âge légal en produisant des poupées fillettes. Il connaîtrait un joli succès avec des enseignants d’école primaire. Les hommes européens comptent bien rattraper ces géants : l’Espagnol Sergi Santos par exemple, produit Samantha qui dispose d’un « mode familial » et peut donc passer du temps avec les enfants quand papa ne lui rentre pas dedans.

    YA : La question des bordels de poupées est bien évidemment ici aussi très liée à la violence masculine. On retrouve ce genre de bordels à Paris, à Barcelone, en Allemagne bien sûr, à Toronto… Pourquoi de tels investissements (« avec retour … intéressant et non fiscalisé » sûrement) ? Parce que la demande masculine est là. Des hommes sont prêts à débourser jusqu’à une centaine d’euros pour se masturber dans ces poupées. Impossible dorénavant de parler du choix des poupées comme on parle du « choix » des femmes prostituées. L’empereur est mis à nu.

    Il ne faut pas voir le marché des poupées et celui des femmes et filles prostituées comme des entités distinctes. Le marché est unique, celui des poupées ne fait qu’ouvrir un segment de plus qui n’avait pas encore été exploité. La logique, qui est celle de posséder pour subjuguer, est la même. La demande est la même. Les lieux de prostitution sont les mêmes : dans le bordel barcelonais par exemple, les poupées et les femmes sont dans le même bâtiment, floutant toujours plus les frontières. La consommation pornographique de poupées est en forte hausse. Les poupées sont inspirées d’images de prostitution filmée, et même elles sont moulées directement sur le corps de femmes qui sont dans l’industrie prostitutionnelle. Bref, sans prostitution, impossible d’avoir des bordels de poupées.

    Ces poupées ne vont pas faire disparaître le viol, et la prostitution non plus, comme l’affirment certain-es plein-es de bons sentiments mais de mauvaises intuitions. Bien au contraire, on peut prédire que les demandes pour prostituer des femmes avec des poupées vont augmenter dans les années à venir et que les hommes qui demandent des poupées demanderont aussi des femmes et vice-versa.

    #Prostitution #Robots_masturbatoires #Poupées #Viol #Féminisme

  • Un hôtel japonais remplace ses robots par des collaborateurs humains Natacha Van Cutsem/Lara Gross - 20 Janvier 2019 - RTS
    https://www.rts.ch/info/sciences-tech/10145456-un-hotel-japonais-remplace-ses-robots-par-des-collaborateurs-humains.ht

    Le premier hôtel au monde entièrement géré par des robots fait marche arrière. Une partie des 243 machines de l’établissement japonais seront remplacées par des humains à la suite d’erreurs technologiques à répétition.

    Les employés-robots ont donné du fil à retordre aux clients de cet hôtel japonais. Couacs informatiques, personnel humain en permanence occupé à recharger les batteries ou des assistants vocaux incapables de répondre aux questions pratiques posées par les clients, il n’en fallait pas plus pour renoncer.

    Parmi ces couacs : les difficultés du robot tyrannosaure de l’accueil à réaliser les photocopies de passeport des clients ou l’incapacité des robots chargés de transporter les bagages d’atteindre la totalité des chambres de l’hôtel, en raison des dénivelés incompatibles avec leurs roulettes.

    Ou encore la mésaventure d’un client réveillé sans cesse la nuit en raison de ses ronflements qui n’étaient pas compris par le robot assistant de la chambre. La machine confondait les ronflements avec des sollicitations vocales. Le client n’est jamais parvenu à arrêter l’appareil en question.

    Trois ans infructueux
    Situé proche d’un centre d’attractions, cet hôtel avait décidé d’utiliser des robots pour répondre à une pénurie de main-d’oeuvre. Initialement, leurs charges étaient simples comme ranger les bagages. Mais par la suite l’établissement s’est équipé de robots de divertissements et les problèmes ont commencé, rapporte le Wall Street Journal. L’hôtel n’aura vécu que trois ans au rythme d’un système 100% robotisé.

    #religion de l’#intelligence_artificielle
    ou #croyance en les #algorithme

    #réel #robots #robot #robotique #robotisation #automatisation #critique_techno #automatisation #technologie #Japon #assistants_vocaux

  • Will #robots Take Your Job ?
    https://hackernoon.com/will-robots-take-your-job-96fa3d861f42?source=rss----3a8144eabfe3---4

    The rise of robots, #automation, and artificial intelligence captures our attention like nothing else. While some of us may be looking forward to automation in professional industries, others may be dreading it. But not all experts agree with one another when it comes to the true impact of automation — your job may be more secure than you think.Almost 50% of business leaders say that automation could lead to a reduction of their workforce by 2022. Within the next decade or two, jobs like retail workers, cooks and servers, even janitors and housekeepers could see millions of jobs replaced with automation. So what does it truly take to “robot-proof” your job? When it comes down to it, the soft skills of a human being can’t exactly be automated. Humanity will only become more valuable, in fact, (...)

    #infographics #artificial-intelligence #robots-take-your-jobs

  • #Etats-Unis : l’ouverture d’une « maison close » de #robots refusée à Houston - Sud Ouest.fr
    https://www.sudouest.fr/2018/10/04/etats-unis-l-ouverture-d-une-maison-close-de-robots-refusee-a-houston-54492

    KinkySdollS, une entreprise canadienne basée à Toronto, comptait s’étendre à Houston. Elle commercialise des poupées sexuelles qui, selon elle, sont dotées d’intelligence artificielle leur permettant d’interagir avec des hommes « à la recherche de compagnie », précise-t-elle sur son site.

    Les clients auraient eu la possibilité d’essayer ces poupées avant de les acheter, à un prix tournant autour de 3 000 dollars, en fonction des accessoires dont elles sont dotées.

    Bref, « une maison close de robots », ont conclu les médias locaux, même si le propriétaire de KinkySdollS s’est défendu de tout proxénétisme.

  • ’Killer robots’ ban blocked by US and Russia at UN meeting | The Independent
    https://www.independent.co.uk/life-style/gadgets-and-tech/news/killer-robots-un-meeting-autonomous-weapons-systems-campaigners-disma

    The group of advanced military powers, which also included South Korea, Israel and Australia, blocked progress towards a new international treaty to ban fully autonomous weapons systems following a week of talks in Geneva involving the United Nations.

    A majority of states had proposed to begin negotiations on a new treaty to prevent the development and use of fully autonomous weapons – tanks, planes, ships and guns – which can act without any human oversight.

    Due to the consensus decision-making process employed by the United Nation’s Convention on Certain Conventional Weapons (CCW), however, no such resolution was agreed and states simply pledged to continue to explore “options” for future work” on Saturday.

    #robots_tueurs

  • Military robots are getting smaller and more capable (https://www.e...
    https://diasp.eu/p/7664483

    Military robots are getting smaller and more capable

    Soon, they will travel in swarms Article word count: 1557

    HN Discussion: https://news.ycombinator.com/item?id=17898057 Posted by prostoalex (karma: 64719) Post stats: Points: 90 - Comments: 68 - 2018-09-02T18:45:51Z

    #HackerNews #and #are #capable #getting #military #more #robots #smaller

    Article content:

    ON NOVEMBER 12th a video called “Slaughterbots” was uploaded to YouTube. It is the brainchild of Stuart Russell, a professor of artificial intelligence at the University of California, Berkeley, and was paid for by the Future of Life Institute (FLI), a group of concerned scientists and technologists that includes Elon Musk, Stephen Hawking and Martin Rees, Britain’s Astronomer Royal. It is set in a near-future in which (...)

  • « Nathan, dis bonjour au truc »
    https://mailchi.mp/slate/il-se-passe-un-truc-532461

    Or depuis le mois de mai, la polémique monte aux États-Unis : faut-il forcer les #enfants à dire « s’il vous plaît » aux assistants virtuels ? Des parents ont commencé à s’inquiéter du fait d’entendre leurs enfants dire : « Alexa, éteins la lumière… gros caca ». Eh oui, si vous avez six ans, comment résister à la possibilité de donner un ordre à une voix d’adulte, un adulte qui ne pourra jamais vous punir ? Du coup, foison d’interviews de pédopsys se demandant si ces enfants ne vont pas donner des ordres à de vrais adultes et insistant sur la nécessité de leur inculquer de bonnes manières, qu’importe l’interlocuteur.

    (...) Mais devant les inquiétudes des parents américains, les fabricants d’#enceintes_connectées n’ont pas exactement pris le chemin de rappeler que leur produit était plus proche du grille-pain que de la grande sœur. Ils ont ajouté des fonctions. L’enceinte d’Amazon félicite les enfants qui parlent poliment, pour « encourager les bons comportements ». Et sur celle de Google, on peut activer un mode « mot magique » pour qu’elle ne réponde pas en cas d’oubli de formule de politesse.

    Parce que les #robots, eux, en plus de t’écouter et de transmettre tes données en permanence, te coupent sans cesse la parole, t’empêchent de tenir la moindre conversation suivie et répondent à tes requêtes ce qui arrange les intérêts de leurs fabricants, mais attention ! sans jamais oublier la #politesse :
    https://www.franceinter.fr/emissions/l-instant-m/l-instant-m-29-juin-2018

    "Média Global", "média global", "média global" : les patronnes de France Télévisions et de Radio France n’ont plus que le numérique à la bouche. Mais nous, attention, attention, il y aurait bien un truc qui permettrait au son de damer le pion à l’image. Le truc, le bidule, le machin s’appelle un assistant vocal. C’est tout nouveau, ça entre dans nos maisons. Ça ressemble à des enceintes qui parlent et qui répondent à nos questions. Notre présidente l’a dit : « les assistants vocaux sont l’avenir de la radio ». Qu’à cela ne tienne, j’en ai donc invité deux sur mon plateau. Mesdames et messieurs, #Alexa et #Siri vont ainsi donner leur première [commentaire personnel : qui doit en fait bien être leur millième] interview au micro.

    http://rf.proxycast.org/1451323796697915392/13938-29.06.2018-ITEMA_21728082-3.mp3

    Et puis, ce qui ne semble pas perturber le moins du monde ces parents, c’est, à travers cette même #assistance_vocale,

    1. d’alimenter chez les gamin·es le goût de se faire servir
    https://seenthis.net/messages/685330
    (antique #morale bourgeoise : il faut être courtois·e avec les domestiques)

    et 2. de les éduquer à coup de publicité déguisée
    https://seenthis.net/messages/673788

    On a les problèmes éthiques qu’on veut bien avoir en somme.

    #France_Inter #audio #radio #comportementalisme

    • Ah mais moi non plus je n’en vois pas l’intérêt - ou plutôt j’en vois tout le désintérêt. Mais nonobstant nos choix individuels, cette « daube », précisément, est en train de modifier la façon de faire de la radio, d’habiter, de rechercher des informations, de concevoir sa vie privée et d’autres choses plus profondes encore, difficiles à évaluer, comme le rapport aux autres, au temps, à l’intériorité...

    • #bigshit
      #soumission

      La france a déjà commencé à imposer la phase3 du programme (après l’aspect ludique devenu indispensable, voici les pompes dans le cul) depuis une dizaine d’années (avec l’aide de la FCPE) les parents ont obligation de se connecter au carnet et notes en ligne tandis que leurs enfants sont fichés également sur base élève dès 6 ans, s’habituent à la cantine à la biométrie, pointent à l’entrée du collège dans des tourniquets verrouillés avec une carte numérique nommée pudiquement carte jeune. Carte multi services flicage en sus qui sert dans les librairies ayant acheter le dispositif parents pauvres à mieux les dresser et à leur interdire de dépenser l’argent octroyé autrement que pour les livres. Carte servant aussi aux transports, à enregistrer tout déplacement et au cinéma, sports etc si des fois l’aspect pratique vous avait échappé et que vous refusiez cette dite carte, hasbeen vous serez traité.
      Parent, tu ne veux pas passer par internet, tu es puni, tu ne reçois pas les notes en temps et heure et les professeurs sont capables de te refuser un rendez-vous sous prétexte qu’il suffit de regarder les résultats sur internet. Quant au gamin, les bons parents sont censés suivre ses retards, absences, notes et devoirs sans l’en avertir. Tandis que les professeurs bien dressés (plusieurs directeurs et directrices mis à pied pour avoir refusé l’informatisation) inscrivent avec ferveur les nouveaux arrivants, les nouveaux faits et gestes des enfants.
      Et tout le monde est très occupé à remplir ces formalités administratives numériques, à soupeser, évaluer et fliquer les enfants, bref à leur apprendre le profond mépris et l’angoisse perpétuelle du contrôle dans lequel la société les maintient pour leur bien et surtout l’égalité, très importante dans l’armée. L’éducation ? hein quoi ? pourquoi ? où ça ?
      #bigshit

    • La question n’est pas d’être intéressé·e ou indifférent·e. Perso, lorsque je me plonge dans ce genre de dossier (bien documenté soit dit en passant donc merci @intempestive) c’est un sentiment d’effroi que j’éprouve. C’est quand même surprenant que l’on fasse la promotion de toutes ces assistances dotées d’intelligence « artificielle » et de « mémoire » mais qui n’ont pas de souvenirs hormis ceux des personnes aux manettes. Après, nos élites dirigeantes auront beau jeu de dénoncer la « société de l’assistanat ». Mais la dictature des algorithmes a de beaux jours devant elle du moment que ça génère du cash ...

      Parent, tu ne veux pas passer par internet, tu es puni, tu ne reçois pas les notes en temps et heure et les professeurs sont capables de te refuser un rendez-vous sous prétexte qu’il suffit de regarder les résultats sur internet.

      et de surcroît lorsque tu dénonces cette contrainte imposée aux familles, certains croient bon d’ajouter que ces « mauvais » parents pénalisent leurs enfants en ne leur offrant pas les meilleures chances de réussite.

      Et tout le monde est très occupé à remplir ces formalités administratives numériques, à soupeser, évaluer et fliquer les enfants, bref à leur apprendre le profond mépris et l’angoisse perpétuelle du contrôle dans lequel la société les maintient pour leur bien et surtout l’égalité, très importante dans l’armée. L’éducation ? hein quoi ? pourquoi ? où ça ?

      Dès les premières évaluations en CE2, au vu du temps que ça prend en passage d’épreuves, (surtout lorsque tu as une classe à tous les cours : j’ai testé, prise de tête garantie pour gérer ta classe pendant une bonne semaine), plus le travail de « codage des items » et leurs saisies-transmissions sur le serveur dédié, j’ai senti la dérive : passer plus de temps à renseigner des livrets d’évaluations qu’à préparer sa classe pour au final ne plus voir ses élèves que sous l’aspect de graphes statistiques.

    • merci @aude_v

      Le LSUN impose parallèlement l’évaluation par compétences. Pour Nancy, « ce changement est considérable. Ce qui compte avec les compétences, c’est d’évaluer la capacité des enfants à se conformer à un protocole, et non plus ce qu’ils ont appris en termes de connaissances. » L’appel de Beauchastel, dont elle est signataire, annonce bien la dérive : « Ce que nous voulons [...], c’est enseigner, et non exécuter des procédures. L’enseignement numérique n’est pas une "révolution pédagogique" mais la fin du métier d’enseignant. Les matières, c’est-à-dire les savoirs et savoir-faire qui les constituent, se trouvent morcelées en une liste de tâches exécutables, puis regroupées artificiellement en aptitudes générales. On appelle cela le socle de compétences. Dans ce cadre, une leçon, un exercice, peuvent être réduits à un protocole creux, qui peut bien effectivement être "partagé" en ligne, puisqu’il ne nécessite ni connaissances précises ni réflexion pédagogique personnelle pour être reproduit. Un cours construit de cette façon n’apprend pas à penser mais à se comporter de la façon attendue6. »

      se comporter de façon attendue

      c’est la définition des soldats.
      Et je le souligne, parce que tous ceux plus nombreux à ne pas fonctionner de façon attendue sont mis au banc. Alors que la richesse est justement dans leur capacité d’inventivité, de créativité, de mise en relation de connaissances parfois éloignées.
      La norme ne serait pas si gênante si elle ne générait pas des a-typiques, a-normaux, a-signifiant, bref des « n’existant pas ».
      Et l’étude de l’anormalité ou hyper ou dys ou fous supposés de ses personnes recoupe curieusement certains travaux sur ce que la société veut distinguer en « surdoué ». cf Cécile Bost
      https://seenthis.net/messages/706494

      #fabrique_du_conformisme

  • La prolifération des « robots tueurs » inquiète la communauté internationale
    https://www.bastamag.net/La-proliferation-des-robots-tueurs-inquiete-la-communaute-internationale

    Le salon international de l’industrie de l’armement Eurosatory a ouvert ses portes le 11 juin au nord de Paris. À côté des traditionnels canons et missiles, le salon devrait faire la part belle à la troisième grande rupture technologique dans le domaine militaire : après la poudre puis la bombe nucléaire, voici le temps des robots armés et de plus en plus autonomes. Cette « innovation » fait l’objet de vifs débat. Quel degré d’autonomie peut-on laisser à une machine pour identifier et attaquer une cible (...)

    #Résister

    / A la une, #Enquêtes, #Guerres_et_résolution_des_conflits, #Surveillance_et_biométrie