#roncq

  • A l’hypermarché de Roncq, près de Lille, le nouveau secrétaire d’État en charge des retraites laisse le souvenir d’un DRH qui « licenciait à tout-va ». 18 Décembre 2019 - nouvelobs
    https://www.nouvelobs.com/social/20191218.OBS22475/a-auchan-l-ex-drh-laurent-pietraszewski-a-laisse-de-mauvais-souvenirs-a-l

    Ancien directeur des ressources humaines de magasins du groupe Auchan, Laurent Pietraszewski, nommé mercredi secrétaire d’État en charge des retraites, a laissé un « mauvais souvenir » aux délégués CFDT qui l’ont côtoyé dans le Nord - Pas-de-Calais.

    « Le premier contact avec lui, il avait fait très fort » , indique Guy Laplatine, délégué syndical CFDT pour le groupe Auchan Retail France, qui se souvient d’un épisode de « chasse aux sorcières particulièrement violent » à Béthune (Pas-de-Calais) au « début des années 2000 ».

    “« Il avait fait mettre en garde à vue une déléguée syndicale qu’il soupçonnait d’avoir donné un petit pain à une employée de la galerie marchande, comme si elle l’avait volé » , raconte-t-il. « C’était complètement disproportionné. Il n’a jamais pu prouver que c’était vrai et, de fait, ça ne l’était pas ».”
    La jeune femme, « très active » sur le plan syndical, avait « passé une nuit au poste » de police. Elle avait finalement été réintégrée après une mobilisation des salariés.

    Interrogé sur cet épisode en 2017, Laurent Pietraszewski a déclaré au « Monde » a estimé que « la sanction prononcée, quelques jours de mise à pied, était mesurée et adaptée. Elle n’a pas été contestée aux prud’hommes ».

    « Un cadeau empoisonné »
    Après Béthune, Laurent Pietraszewski a notamment travaillé plusieurs années pour l’hypermarché Auchan de Roncq (Nord), près de Lille. « Quand il est arrivé, c’était un cadeau empoisonné », se remémore Luc Fourrier, 57 ans dont 37 au sein du groupe et lui aussi délégué syndical CFDT.

    « C’est des mauvais souvenirs, il n’a jamais été sincère. Le rôle des ressources humaines, c’est d’être à l’écoute, mais lui, c’était tout le contraire », dit-il à propos de Laurent Pietraszewski, qu’il décrit comme un homme « carriériste », qui « licenciait à tout-va. C’est un homme hypocrite et méchant ».

    #laurent_pietraszewski #méchanceté #hypocrisie #auchan #Roncq #Béthune #violence #harcèlement

    • Les 71 872 euros payés par auchan à Laurent Pietraszewski auraient été une sorte de prime de licenciement, longtemps après son élection.

      Aucune explications pour les 32286 € payés par auchan au titre de l’année 2017,
      idem pour les 59165 € au titre de l’année 2016.