• Israël : l’avocat Salah Hamouri bientôt expulsé vers la France
    La Croix (avec AFP), le 30/11/2022 à 20:42 Modifié le 30/11/2022 à 20:57
    https://www.la-croix.com/Monde/Israel-lavocat-Salah-Hamouri-bientot-expulse-vers-France-2022-11-30-120124

    L’avocat franco-palestinien Salah Hamouri, détenu sans accusation formelle dans une prison israélienne depuis le mois de mars dernier, doit être expulsé dimanche prochain en France, ont indiqué mercredi 30 novembre à l’AFP sa famille et un groupe de soutien.

    « Le défenseur des droits de l’homme franco palestinien Salah Hamouri, détenu dans le cadre d’une détention administrative arbitraire, vient de recevoir, ce 30 novembre, une notification selon laquelle il sera déporté de force dimanche le 4 décembre en France », a indiqué le groupe de soutien à l’AFP, une information confirmée par sa famille, une source diplomatique et les autorités palestiniennes. (...)

    #Salah_Hamouri
    ““““““““““““““““““““““““““““““““““““
    https://twitter.com/LiberezSalah/status/1597996014014984193

    https://twitter.com/LiberezSalah/status/1598118789845241858

    • Israeli revokes Jerusalem Residency Rights Of Imprisoned Palestinian-French Lawyer
      Dec 1, 2022 – – IMEMC News
      https://imemc.org/article/israeli-revokes-jerusalem-residency-rights-of-imprisoned-palestinian-french-l

      On Wednesday, the Israeli Prison Authority informed imprisoned Palestinian-French lawyer, held under Administrative Detention without charges or trial, that it revoked his Jerusalem ID card and stripped him of all residency rights in occupied Jerusalem, and will be deporting him to France upon his release.

      The Israeli occupation imposed a three-month Administrative Detention order against the imprisoned lawyer, Salah Hammouri, 37, and renewed the order in June 2022, then renewed it again in September 2022.

      Hammouri, a lawyer and a field researcher with the Ad-Dameer Prisoner Support And Human Rights Association, spent more than eight years in Israeli prisons, starting when he was abducted in 2001 and was sentenced to five months in prison.

      In 2004 he spent four months under arbitrary Administrative Detention orders without charges, then was abducted again in the year 2005 and was imprisoned for seven years, and then in the year 2017, he was abducted yet another time and spent 13 months under Administrative Detention orders, and upon his release, he received an order barring him from entering the rest of the West Bank for two years.

      On June 6, 2022, Salah received another three-month Administrative Detention order just hours before his scheduled release after being imprisoned for three months under a similar order.

      The decision to revoke his residency was made in October of last year, 2021, after accusing him of “breeching loyalty to the state” for his human rights and legal work in defending Palestinian political prisoners.

      Salah was born to a Palestinian father from Jerusalem where he grew up and lived, and his mother is a French national.

      Several years earlier, Israel deported his French wife to her country after detaining her at the airport in Tel Aviv for three days when she returned to Jerusalem. Salah and his wife have two children. (...)

    • Point de presse du 1er décembre 2022
      https://basedoc.diplomatie.gouv.fr/vues/Kiosque/FranceDiplomatie/kiosque.php?type=ppfr#Chapitre4

      4. Situation de M. Salah Hamouri

      Q - Avez-vous une réaction à l’expulsion de l’avocat franco-palestinien Salah Hamouri ? Confirmez-vous que celle-ci doit intervenir ce dimanche ?

      R - La France suit la situation de Salah Hamouri de très près et au plus haut niveau. Le Président de la République avait abordé son cas lors d’en entretien téléphonique avec le Premier ministre israélien Y. Lapid. Les services du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères sont en contact étroit avec sa famille et ses avocats.

      M. Salah Hamouri doit pouvoir mener une vie normale à Jérusalem, où il est né et où il réside, et son épouse et ses enfants doivent pouvoir s’y rendre pour le retrouver.

  • Le cas de Salah Hamouri est « un exemple de la politique israélienne envers les Palestiniens de Jérusalem »
    Qassam Muaddi, 17 novembre 2022. - International Solidarity Movement - ISM-France
    https://ismfrance.org/index.php/2022/11/20/le-cas-de-salah-hamouri-est-un-exemple-de-la-politique-israelienne-envers

    (...) « L’ordre de détention actuel de Salah Hamouri expirera début décembre, après quoi il sera confronté à une réelle possibilité d’expulsion », a déclaré Saha Francis, directeur de l’association Addameer de soutien aux prisonniers, lors de la conférence.

    « Les autorités israéliennes ont retiré à Hamouri ses droits de résidence à Jérusalem en octobre 2021, puis l’ont arrêté en vertu du système de détention administrative qui n’est utilisé que pour les Palestiniens de Cisjordanie, ce qui est une façon pour les autorités israéliennes de dire qu’elles décident qui est un Jérusalémite et qui ne l’est pas », a souligné Francis.

    « L’expulsion de Hamouri ouvrirait la voie à l’expulsion ultérieure de Palestiniens jérusalémites, ce qui menacerait encore davantage la présence palestinienne dans la ville », a ajouté Francis.

    Le cas de Salah Hamouri est « un exemple de la politique israélienne envers les Palestiniens de Jérusalem », selon Munir Nseibeh, directeur du Centre d’action communautaire de Jérusalem.

    « Depuis son occupation de la partie orientale de Jérusalem en 1967, Israël a donné à tous les Palestiniens de la ville un statut de résident », a déclaré Nseibeh. « Au fil des années d’occupation, l’État occupant n’a cessé d’étendre ses lois pour dépouiller encore davantage les Palestiniens de leurs droits de résidence à Jérusalem, en réaménageant leur statut juridique. » (...)

    #Salah_Hamouri

  • Point de presse du 14 octobre 2022
    Salle de presse - France-Diplomatie-Ministère des Affaires étrangères
    https://basedoc.diplomatie.gouv.fr/vues/Kiosque/FranceDiplomatie/kiosque.php?type=ppfr#Chapitre3

    3. Situation de M. Salah Hamouri

    Q - Vous aviez évoqué votre mobilisation et vos nouvelles démarches pour Salah Hamouri. Pouvez-vous nous dire quelles démarches ont effectivement été entreprises ?

    R - Notre ambassadeur a rendu visite à Salah Hamouri en prison. Par la suite, il a conduit une démarche auprès du cabinet du Premier ministre israélien pour demander l’amélioration de ses conditions de détention et autoriser une visite de sa famille en Israël dès que possible./.

    #Salah_Hamouri #FranceDiplo

  • Israël. Des détenus, dont un avocat franco-palestinien, de nouveau en grève de la faim
    Ouest-France à Tel-Aviv, Nicolas ROUGER. Publié le 10/10/2022
    https://www.ouest-france.fr/monde/palestine/israel-des-detenus-dont-un-avocat-franco-palestinien-de-nouveau-en-grev
    https://media.ouest-france.fr/v1/pictures/MjAyMjEwNjRjNWFiYTcwZGYxYjYxMGVmZjk3MGY4NjAzODhkMGM?width=1260&he

    L’avocat franco-palestinien Salah Hamouri fait partie de la trentaine de prisonniers qui ne s’alimentent plus depuis quinze jours. Ils sont englués dans le labyrinthe carcéral sciemment déployé par Israël.

    Le 25 septembre, le juriste franco-palestinien Salah Hamouri, 37 ans, et 29 autres prisonniers palestiniens ont cessé de s’alimenter. Tous sont derrière les barreaux sous le régime de la détention administrative, Hamouri depuis le 7 mars. Et tous protestent contre cette pratique, héritée du colon britannique (1920-1948), qu’Israël a conservée et développée contre les militants palestiniens.

    Aberration dans un État par ailleurs démocratique, la détention administrative permet à un juge d’embastiller quiconque menace la sécurité d’Israël pour des périodes de trois à six mois, renouvelables indéfiniment, et sur la base d’un dossier entièrement secret. Les avocats des détenus n’ont pas accès aux « preuves »​, présentées en général par le Shin Beth, le service de sécurité intérieure. (...)

    #Salah_Hamouri

  • Audio – L’avocat franco-palestinien Salah Hamouri en grève de la faim contre sa détention administrative
    Par Alice Froussard - Publié le : 06/10/2022 - Reportage international
    https://www.rfi.fr/fr/podcasts/reportage-international/20221006-l-avocat-franco-palestinien-salah-hamouri-en-gr%C3%A8ve-de-la-faim-cont

    Depuis le 7 mars, Salah Hamouri, avocat franco-palestinien de 37 ans, défenseur des droits et père de deux enfants est en détention administrative. Sa prochaine audience a lieu le 4 décembre. Mais depuis déjà 12 jours, pour protester contre ce mode de détention, il a débuté une grève de la faim avec 29 autres détenus. Salah Hamouri a déjà passé 7 ans en prison, accusé par Israël d’avoir participé à un complot visant à assassiner un dirigeant religieux et politique israélien, et d’être membre du Front populaire de libération de la Palestine. Ce qu’il nie. En plus de sa détention, il risque à tout moment l’expulsion de Jérusalem, sa ville natale, depuis la révocation de sa carte de résident permanent. (...)

    #Salah_Hamouri

  • Le mardi 4 octobre, lors de l’audition de l’audition de Mme Catherine Colonna, ministre de l’Europe et des affaires étrangères, sur le projet de loi de finances pour 2023, deux députées de la NUPES, Sabrina Sebaihi Écologiste et Ersilia Soudais LFI posent une question quant à la situation de Salah Hamouri :
    la vidéo de la question de Sabrina Sebauhi : https://video.twimg.com/ext_tw_video/1577350195641257990/pu/vid/960x540/_lqeUzmAePhpLRZB.mp4?tag=12


    la vidéo de la question d’Ersilia Soudais : https://video.twimg.com/ext_tw_video/1577424656751120385/pu/vid/720x720/VlODkURlwQngq5rR.mp4?tag=12

    https://videos.assemblee-nationale.fr/video.12215457_633c4fb77031e.commission-des-affaires-etra
    La réponse de la ministre ne varie pas ( 02:13:56 ) protection consulaire, Salah Hamouri a reçu 5 visites, Macron en a parlé lors de la visite de Lapid en France le 22 août 2022, « Nous souhaitons que Salah Hamouri puisse mener une vie normale à Jérusalem, où il est né et où il réside, et que son épouse et ses enfants obtiennent le droit de s’y rendre pour le retrouver »

    #FranceDiplo #Salah_Hamouri

    • France Diplomatie : Point de presse du 05 octobre 2022
      https://basedoc.diplomatie.gouv.fr/vues/Kiosque/FranceDiplomatie/kiosque.php?type=ppfr#Chapitre2

      2. Situation de M. Salah Hamouri

      Q - Le consul ainsi que l’ambassadeur de France à Tel-Aviv ont rendu visite à Salah Hamouri lundi. Est-ce que cela préfigure un changement de stratégie - peut-on s’attendre, comme le demandent ses avocats, à une intervention plus vigoureuse de la diplomatie française, et de l’exécutif, y compris du chef de l’Etat ?
      R - La situation de notre compatriote M. Salah Hamouri est suivie de très près, et nous sommes mobilisés pour que ses droits soient respectés, qu’il bénéficie de toutes les voies de recours, et qu’il puisse être libéré aussi tôt que possible. Dès le départ, la diplomatie française a multiplié les contacts, à tous les niveaux, à Paris, à Tel Aviv et à Jérusalem, afin d’obtenir des explications, de nous assurer de ses conditions de détention, et d’exercer notre droit à visite consulaire.
      Nos consuls à Jérusalem et à Tel Aviv sont allés le voir cinq fois depuis mars dernier, la visite consulaire que vous mentionnez est la cinquième. La situation fait l’objet d’un suivi étroit au plus haut niveau de l’Etat, et le Président de la République a soulevé le cas de notre compatriote avec son homologue Yaïr Lapid, le 22 août dernier. La famille de M. Salah Hamouri a été reçue à de nombreuses reprises au Quai d’Orsay, encore dernièrement le 3 octobre.
      M. Salah Hamouri doit pouvoir être libéré, il doit pouvoir mener une vie normale à Jérusalem, où il est né et où il réside, et son épouse et ses enfants doivent pouvoir s’y rendre pour le retrouver. Notre mobilisation en ce sens se poursuivra./.

  • Emprisonné en Israël, l’avocat franco-palestinien Salah Hamouri entame une grève de la faim
    Vendredi 30 septembre 2022 | Middle East Eye édition française
    https://www.middleeasteye.net/fr/actu-et-enquetes/israel-avocat-franco-palestinien-salah-hamouri-greve-faim-detention-a

    Salah Hamouri, avocat franco-palestinien de premier plan spécialiste des droits de l’homme, a entamé une grève de la faim pour protester contre sa détention sans inculpation par Israël au cours des six derniers mois.

    Arrêté le 7 mars à son domicile dans le quartier de Kufr Aqab, à Jérusalem-Est occupée, Salah Hamouri (37 ans) est depuis lors maintenu en détention administrative – une politique israélienne abondamment employée contre les Palestiniens pour les maintenir en détention sans inculpation ni jugement pendant des périodes pouvant aller jusqu’à six mois, renouvelables indéfiniment.

    L’avocat fait partie des 30 détenus administratifs palestiniens ayant entamé dimanche une grève de la faim pour protester contre cette pratique controversée.

    « Nous poursuivrons notre lutte, conscients de ce qui nous attend : répression, abus, isolement, confiscation de nos vêtements et des photos de nos enfants, dans des cellules en béton dépourvues de tout, sauf de nos corps et de notre douleur », ont déclaré les prisonniers dans un communiqué annonçant leur grève de la faim.

    « Nous avons à peine assez d’air pour respirer. »

    Israël a prolongé la détention de Salah Hamouri une première fois en juin pour des liens présumés avec le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), ce qu’il dément. Le 5 septembre, sa détention a été prolongée de trois mois supplémentaires. (...)

    #Salah_Hamouri

    • Salle de presse - France-Diplomatie-Ministère des Affaires étrangères
      Point de presse du 29 septembre 2022
      https://basedoc.diplomatie.gouv.fr/vues/Kiosque/FranceDiplomatie/kiosque.php?type=ppfr#Chapitre3

      3. Situation de M. Salah Hamouri

      Q - L’avocat franco-palestinien Salah Hamouri, défenseur des droits humains, incarcéré depuis le mois de mars, est en grève de la faim depuis le 25 septembre comme nombre d’autres prisonniers enfermés dans le cadre de la détention administrative. Salah Hamouri vient d’être placé à l’isolement par les autorités israéliennes. Il se trouve actuellement dans une cellule de 4m2, sans fenêtres, avec un matelas et un WC. Quelles actions concrètes entendez-vous entreprendre - au-delà de l’habituelle visite consulaire et des demandes d’explications à Israël que vous n’obtenez jamais - pour faire cesser ce déni de justice et cette atteinte aux droits humains comme vous savez le faire s’agissant d’autres pays ?

      R - Nous continuons à suivre très attentivement la situation de M. Salah Hamouri, qui a débuté une grève de la faim le 25 septembre.

      Le ministère de l’Europe et des affaires étrangères est pleinement mobilisé sur la situation de M. Salah Hamouri et veille à lui apporter toute l’assistance possible. Une nouvelle visite consulaire doit lui être rendue prochainement.

      Nous avons conduit de multiples démarches à tous les niveaux auprès des autorités israéliennes au cours des derniers mois, à Paris auprès de l’ambassadrice d’Israël comme en Israël auprès du ministère israélien des affaires étrangères, des services du Premier ministre et de la présidence d’Israël, pour demander que l’ensemble des droits de M. Hamouri soient respectés et qu’il puisse bénéficier de toutes les voies de recours.

      Nous souhaitons que Salah Hamouri puisse mener une vie normale à Jérusalem, où il est né et où il réside, et que son épouse et ses enfants obtiennent le droit de s’y rendre pour le retrouver.

  • Liberté pour Salah Hamouri
    @LiberezSalah
    10:31 PM · 28 sept. 2022

    🚨 Salah Hamouri placé à l’isolement 🚨
    Salah Hamouri, en grève de la faim depuis le 25.09.2022 a été placé à l’isolement de manière punitive.

    Il est désormais dans une cellule de 4m², sans fenêtre, avec un matelas vétuste et un WC.

    Le but de cet isolement est de rendre sa grève de la faim plus difficile qu’elle ne l’est déjà.

    https://video.twimg.com/ext_tw_video/1575221296635445251/pu/vid/720x720/7I2O3Io_GT5zPjSl.mp4?tag=12


    #Salah_Hamouri

  • Entretien avec le Premier ministre d’Israël, Yaïr LAPID.
    Publié le 22 août 2022 | Élysée
    https://www.elysee.fr/emmanuel-macron/2022/08/22/entretien-avec-le-premier-ministre-disrael-yair-lapid

    Le Président de la République s’est entretenu par téléphone avec le Premier ministre d’Israël, M. Yaïr LAPID, ce lundi 22 août 2022.

    Le Président de la République a rappelé l’attachement de la France à la sécurité d’Israël, et sa détermination à contribuer au dialogue et à la stabilité dans la région.
    La discussion a notamment porté sur les négociations en cours sur le programme nucléaire iranien. Le Président de la République est revenu auprès du Premier ministre sur son échange de la veille avec le Chancelier SCHOLZ, le Président BIDEN, et le Premier ministre JOHNSON. Il a dit son souhait de voir se poursuivre les efforts pour obtenir un accord permettant le retour au respect du JCPoA et prenant en compte les intérêts de sécurité d’Israël comme des autres pays de la région.

    S’agissant de Gaza, le Président de la République a dit l’importance de préserver le cessez-le-feu entré en vigueur le 7 août dernier. Le Président de la République s’est, par ailleurs, une nouvelle fois enquis de la situation de Salah Hamouri.

    #Salah_Hamouri
    #Francediplo

  • Israël : Libérer un défenseur des droits humains franco-palestinien
    16 août 2022 | Human Rights Watch
    https://www.hrw.org/fr/news/2022/08/16/israel-liberer-un-defenseur-des-droits-humains-franco-palestinien

    Jérusalem) – Les autorités israéliennes devraient immédiatement remettre en liberté le défenseur des droits humains franco-palestinien Salah Hamouri , actuellement maintenu en détention administrative, et annuler la décision de révoquer son statut de résident dans sa ville natale de Jérusalem, a déclaré aujourd’hui Human Rights Watch. Le 7 mars 2022, les autorités israéliennes ont arrêté Hamouri, un avocat qui travaille avec l’organisation de défense des droits des prisonniers palestiniens Addameer, que les autorités israéliennes ont interdite l’an dernier, et le maintiennent depuis en détention administrative en l’absence de procès et d’inculpation, sur la base de preuves non divulguées.

    Le 17 octobre 2021, le ministère israélien de l’Intérieur a révoqué le statut de résident d’Hamouri pour « manquement à l’allégeance » envers Israël, ce qui pourrait entraîner son expulsion de Jérusalem-Est occupée. Or, le droit international humanitaire interdit expressément à une puissance occupante de contraindre les populations sous occupation à lui prêter allégeance. Les révocations de résidence font partie des politiques constitutives des crimes contre l’humanité d’apartheid et de persécution commis par les autorités israéliennes à l’encontre de millions de Palestiniens. (...)

    #Salah_Hamouri

  • L’avocat franco-palestinien Salah Hamouri transféré vers une prison de haute sécurité
    Nadir Dendoune, 27 juillet 2022
    https://www.lecourrierdelatlas.com/lavocat-franco-palestinien-salah-hamouri-transfere-vers-une-pris

    Où s’arrêteront les autorités israéliennes ? Salah Hamouri, avocat franco-palestinien, incarcéré arbitrairement à de nombreuses reprises en Israël (voir nos éditions), a été transféré ce mardi 26 juillet d’Ofer (près de Ramallah), où il croupissait depuis le 7 mars 2022, vers une prison de haute sécurité à Hadarim (au nord de Tel-Aviv) a-t-on appris ce mercredi par son comité de soutien.

    Une mauvaise nouvelle pour Salah Hamouri et ses proches, la prison d’Hadarim étant destiné aux individus les plus dangereux. « Ils sont donc plus surveillés et il y a plus de contraintes pour les prisonniers », confirme, dépitée, sa femme Elsa Lefort. Pour elle, ce transfert est « une mesure punitive » suite à la publication de la lettre de son mari adressée à Emmanuel Macron, le 14 juillet.

    Dans ce courrier, l’avocat franco-palestinien demandait au président français de « faire pression » sur Israël pour exiger sa libération. (...)

    #Salah_Hamouri

  • Le nouveau Premier ministre israélien Yaïr Lapid à l’Élysée pour discuter Liban et Iran
    Publié le : 05/07/2022
    https://www.france24.com/fr/france/20220705-le-nouveau-premier-ministre-isra%C3%A9lien-ya%C3%AFr-lapid-%C3%A0

    Le nouveau Premier ministre israélien, Yaïr Lapid, entend demander mardi au président français, Emmanuel Macron, « d’intervenir » auprès du Liban pour relancer les pourparlers gaziers entre le Liban et Israël et le presser à adopter une position plus rigide dans les négociations visant à rétablir l’accord de 2015 sur le nucléaire iranien.

    #IsraelFrance

    • Emmanuel Macron doit exiger de Yair Lapid la libération de Salah Hamouri
      Communiqué de l’AFPS | mardi 5 juillet 2022
      https://www.france-palestine.org/Emmanuel-Macron-doit-exiger-de-Yair-Lapid-la-liberation-de-Salah-H

      Ce 5 juillet, le président de la République va recevoir le Premier ministre israélien.
      Emmanuel Macron reçoit aujourd’hui le Premier ministre de l’État qui a assassiné la journaliste palestinienne Shireen Abu Akleh et dont l’armée, forte de son permis de tuer, fait presque chaque jour de nouvelles victimes palestiniennes. Il reçoit le Premier ministre d’un État dont l’armée commet chaque jour des crimes de guerres et des violations du droit international dans le cadre d’une occupation militaire dont on ne voit jamais la fin.

      Parmi ces violations, les arrestations arbitraires et le recours massif à la détention administrative.

      Depuis le 10 mars, Salah Hamouri avocat franco-palestinien a été mis en détention administrative - sans charge ni jugement - pour une durée de 3 mois, sur simple décision des autorités israéliennes. Cette détention sans motif a été reconduite pour 3 mois supplémentaires au mépris de toute forme de droit.

      Salah Hamouri subit depuis plus de 20 ans un acharnement continu de la part du régime d’apartheid israélien. Palestinien de Jérusalem, il risque d’être banni de sa ville natale pour refus d’allégeance à la puissance occupante, l’État d’Israël : ce serait un précédent particulièrement dangereux. (...)

      #Salah_Hamouri

    • 5 juillet 2022 - Seul le prononcé fait foi
      DÉCLARATION CONJOINTE DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE ET DU PREMIER MINISTRE DE L’ÉTAT D’ISRAËL
      Télécharger le .pdf
      https://www.elysee.fr/emmanuel-macron/2022/07/05/declaration-du-president-emmanuel-macron-et-du-premier-ministre-disrael-yair-

      Bonjour mesdames, messieurs.

      Je suis très heureux et honoré d’accueillir à Paris, le Premier ministre de l’État d’Israël, mon ami Yaïr LAPID. Je le suis d’autant plus, cher Yaïr, que comme tu l’as dit en arrivant, cela fait quelques années que nous attendons. Je suis très heureux que vous ayez choisi la France pour votre premier déplacement officiel à l’étranger dans cette nouvelle fonction. Cela nous touche beaucoup, cela me touche beaucoup. Cher Yaïr, cette visite illustre, s’il en était besoin, la relation singulière et exceptionnelle entre nos deux pays et l’ampleur des liens humains qui nous unissent. (...)

      La souveraineté et l’intégrité de l’Ukraine doivent être respectées, de même que ses choix démocratiques. C’est cela que défend l’Ukraine face à la Russie et c’est pour cela que nous devons, ensemble, être à ses côtés. (...)

  • Point de presse du 15 juin 2022
    Salle de presse - France-Diplomatie-Ministère des Affaires étrangères
    https://basedoc.diplomatie.gouv.fr/vues/Kiosque/FranceDiplomatie/kiosque.php?type=ppfr
    https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/israel-territoires-palestiniens/actualites-et-evenements/2022/article/situation-de-salah-hamouri-q-r-extrait-du-point-de-presse-15-06-22

    2. Situation de M. Salah Hamouri

    Q - Bonjour, voilà maintenant dix jours que l’avocat franco-palestinien Salah Hamouri a entamé sa nouvelle détention administrative. Autant que nous le sachions, Israël n’a pas répondu à vos demandes d’explications ce qui n’est pas étonnant puisque le dossier est secret. Il pourrait même être vide. La situation serait la même. L’ambassadrice d’Israël en France a-t-elle été convoquée par votre ministère afin de protester et d’obtenir ces fameuses explications ?

    Or, vous n’êtes pas sans ignorer que, dans le même temps, les autorités israéliennes ont décidé de ne pas renouveler sa carte de résident de Jérusalem. Une procédure est en cours devant la justice et la Cour suprême doit se prononcer en février 2023. Autant dire que, si rien n’est fait, Salah Hamouri pourrait rester en prison jusqu’au mois de février prochain puis être expulsé de sa ville natale !

    Il y a dix jours, vous avez émis le souhait que Salah Hamouri « soit libéré et qu’il puisse mener une vie normale à Jérusalem, où il est né et où il réside et que son épouse et ses enfants obtiennent le droit de s’y rendre pour le retrouver ».

    La famille de Salah Hamouri est en souffrance. La situation se répercute maintenant gravement sur la vie quotidienne de son épouse et ses enfants.

    Demandez-vous l’abandon de la procédure d’annulation de sa carte de résident de Jérusalem ?

    R - Le ministère de l’Europe et des affaires étrangères est pleinement mobilisé à Paris, Tel Aviv et Jérusalem sur la situation de M. Salah Hamouri et veille à lui apporter toute l’assistance possible.

    Aujourd’hui même, le consulat général de France à Jérusalem lui a rendu visite au titre de la protection consulaire, comme il l’avait fait les 21 mars et 19 mai dernier. Le consulat général de France à Jérusalem est en outre systématiquement présent au tribunal lors des audiences au cours desquelles M. Hamouri est amené à comparaître, notamment lors de la dernière audience du 9 mars.

    Nous avons conduit de multiples démarches auprès des autorités israéliennes au cours des derniers mois, notamment auprès du ministère israélien des affaires étrangères et de la présidence israélienne, pour demander que l’ensemble des droits de M. Hamouri soient respectés et qu’il puisse bénéficier de toutes les voies de recours.

    Nous souhaitons que Salah Hamouri puisse mener une vie normale à Jérusalem, où il est né et où il réside, et que son épouse et ses enfants obtiennent le droit de s’y rendre pour le retrouver./.

    #Salah_Hamouri #franceDiplo

  • Salle de presse - France-Diplomatie-Ministère des Affaires étrangères
    Point de presse du 07 juin 2022
    https://basedoc.diplomatie.gouv.fr/vues/Kiosque/FranceDiplomatie/kiosque.php?type=ppfr
    https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/israel-territoires-palestiniens/actualites-et-evenements/2022/article/situation-de-salah-hamouri-q-r-extrait-du-point-de-presse-07-06-2022

    6. Situation de M. Salah Hamouri

    Q - Fin avril, vous aviez dit souhaiter que Salah Hamouri « soit libéré et qu’il puisse mener une vie normale à Jérusalem, où il est né et où il réside, et que son épouse et ses enfants obtiennent le droit de s’y rendre pour le retrouver ». Emprisonné depuis le début mars, l’avocat franco-palestinien devait être libéré ce 6 juin. Sa détention administrative vient d’être prolongée de trois mois. Preuve que les déclarations de la France ont peu de poids pour Tel Aviv. Ma question est simple : au-delà des mots (qui sont de peu d’effets comme on le voit) entendez-vous engager de véritables actions, concrètes et publiques, de coercition, afin qu’Israël cesse le harcèlement de Salah Hamouri (retrait de sa carte de résident de Jérusalem, suppression de sa couverture maladie, hackage Pegasus de son téléphone, éloignement de sa famille...) visant à ce qu’il quitte Jérusalem (ville où il est né) et le libère sans conditions ?

    R - Nous avons pris note avec préoccupation du prolongement de la détention administrative de M. Salah Hamouri. Sa situation fait et continuera de faire l’objet d’un suivi attentif. Nous avons en particulier conduit plusieurs démarches auprès des autorités israéliennes afin que ses droits soient respectés.

    Depuis sa dernière arrestation, le consulat général de France à Jérusalem a pu lui rendre visite à deux reprises au titre de la protection consulaire et est intervenu auprès des autorités israéliennes pour demander une nouvelle visite. Nous restons pleinement mobilisés pour obtenir des explications sur les raisons de sa détention et pour veiller à ce que l’ensemble des droits de M. Hamouri soit respecté et à ce qu’il puisse bénéficier de toutes les voies de recours.

    Nous souhaitons qu’il soit libéré et qu’il puisse mener une vie normale à Jérusalem, où il est né et où il réside, et que son épouse et ses enfants obtiennent le droit de s’y rendre pour le retrouver./.

    #Francediplo #Salah_hamouri

  • La détention du Franco-Palestinien Salah Hamouri en Israël reconduite pour trois mois
    Le Monde avec AFP | Publié le 6 juin 2022
    https://www.lemonde.fr/international/article/2022/06/06/la-detention-du-franco-palestinien-salah-hamouri-en-israel-reconduite-pour-t

    Les autorités israéliennes ont reconduit dans la nuit de dimanche 5 à lundi 6 juin la détention de l’avocat franco-palestinien Salah Hamouri pour trois autres mois. Sa détention administrative, qui devait prendre fin ou être reconduite le 6 juin, est ainsi renouvelée jusqu’au 5 septembre, selon les documents de la justice militaire transmis à ses avocats et consultés par l’Agence France-Presse (AFP).

    M. Hamouri, âgé de 37 ans, a été condamné en mars à trois mois de détention administrative – une mesure controversée permettant à Israël d’incarcérer des suspects sans accusation formelle — par la justice militaire israélienne, qui le considère comme un membre du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), ce qu’il nie.

    Le FPLP est une organisation marxiste considérée comme « terroriste » par l’Etat hébreu et l’Union européenne. Les autorités israéliennes accusent des ONG palestiniennes, comme Addameer, pour laquelle œuvre M. Hamouri, de liens avec le FPLP, ce que celles-ci nient également.

    Fin avril, le ministère des affaires étrangères français avait dit souhaiter que Salah Hamouri « soit libéré et qu’il puisse mener une vie normale à Jérusalem, où il est né et où il réside, et que son épouse et ses enfants obtiennent le droit de s’y rendre pour le retrouver ».

    Piraté par le logiciel Pegasus

    Ce militant des droits des Palestiniens avait été emprisonné en Israël entre 2005 et 2011 pour participation à la tentative d’assassinat d’Ovadia Yossef, ancien grand rabbin d’Israël et fondateur du parti ultraorthodoxe Shass, avant d’être libéré en 2011, peu avant le terme de sa peine, dans le cadre d’un échange de prisonniers ayant permis la libération du soldat franco-israélien Gilad Shalit.

    Depuis, en novembre dernier, des organisations de défense des droits humains avaient affirmé que son téléphone portable, ainsi que celui de plusieurs autres activistes palestiniens, avait été piraté par le logiciel espion israélien Pegasus de la société NSO Group.

    Dans la foulée, la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (FIDH), la Ligue des droits de l’homme (LDH) et M. Hamouri ont déposé plainte en avril devant la procureure de la république du tribunal judiciaire de Paris contre NSO Group pour « avoir infiltré illégalement » son portable.

    Soulignant que M. Hamouri a la nationalité française et que son téléphone avait été mis sous surveillance par Pegasus alors qu’il se trouvait en France, ces organisations estiment la justice française compétente pour juger de cette affaire sensible dans les relations entre Israël et la France.

    #Salah_Hamouri

  • Salah Hamouri dépose une plainte auprès de la Cour pénale internationale
    https://drive.google.com/file/d/1ds6c017F2ObSDT_atdMc2ZluDiE1WXVZ/view
    Lundi 16 mai 2022, le Center of constitutional rights de New York et la FIDH ont déposé une plainte auprès du Procureur de la Cour Pénale Internationale (CPI) au nom de Salah Hamouri, avocat franco-palestinien, défenseur des droits humains, actuellement en détention administrative.

    Salah Hamouri demande au Procureur de la CPI, M. Karim Khan, d’étendre son enquête sur les crimes
    de guerre et les crimes contre l’humanité commis par des responsables israéliens, notamment en ce qui concerne le transfert forcé et l’expulsion des Palestiniens de Jérusalem-Est.
    Il décrit dans sa plainte les années de harcèlement et d’abus de la part des autorités israéliennes qui inclus la révocation
    de sa carte de résident de Jérusalem, la séparation forcée d’avec sa femme et ses enfants, les années d’emprisonnement, la surveillance de son téléphone par le logiciel espion Pegasus et la menace actuelle de sa déportation forcée suite au retrait de sa carte de résident de Jérusalem.(...)


    #Salah_Hamouri

    • Civil Society Organizations support the submission by HRD Salah Hammouri urging the ICC to Investigate Israel’s Ongoing War Crimes and Crimes Against Humanity in Jerusalem
      16-05-2022 | Addameer
      http://addameer.org/news/4790

      National, regional, and international civil society organizations,* welcome today’s communication submitted to the Office of the Prosecutor (OTP) of the International Criminal Court (ICC) on behalf of 37-year-old, Palestinian-French Jerusalemite, long-time human rights defender, and colleague lawyer, Salah Hammouri, which details years of persecution and new tactics to forcibly transfer Palestinians from occupied Jerusalem. The Center for Constitutional Rights and the International Federation for Human Rights (FIDH) submitted the communication on Mr. Hammouri’s behalf in the context of the OTP’s ongoing investigation into the Situation in the State of Palestine.

      The communication, addressed to ICC prosecutor Karim A. A. Khan, sets out the prolonged persecution campaign perpetrated by the Israeli authorities targeting Mr. Hammouri since he was 15 years old, including intense harassment, repeated arbitrary detention, and the denial of his fundamental rights, including the right to family and family unity; freedom of movement; the freedom of association, assembly, expression and the right to protest; the right to pursue a livelihood; and the right to citizenship. The latest in this series of attacks was the revocation of his Jerusalem residency and placing him under administrative detention subject to indefinite renewals. (...)

  • « Macron assume un tournant inquiétant de soutien à la politique coloniale et d’apartheid d’Israël »
    29 mars 2022
    https://www.youtube.com/watch?v=ODshvUCrvT0

    Regards
    Ce soir, un meeting numérique a été initié par plusieurs personnalités et élus pour exiger la libération de Salah Hamouri. On en parle avec son épouse, porte-parole du comité de soutien de l’avocat palestinien. Elsa Lefort est l’invitée de LaMidinale.

    #Salah_Hamouri

  • Appel urgent aux procédures de l’ONU concernant Salah Hamouri
    25 mars 2022
    https://plateforme-palestine.org/Appel-urgent-aux-procedures-de-l-ONU-concernant-Salah-Hamouri

    Le 21 mars 2022, le Conseil palestinien des droits de l’homme, le Cairo Institute for Human Rights, l’Association France Palestine Solidarité et la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine ont soumis un appel urgent conjoint aux procédures spéciales de l’ONU concernant l’arrestation arbitraire et le risque imminent de déportation forcée du défenseur des droits de l’homme et avocat palestinien Salah Hamouri. Le 7 mars 2022, les forces d’occupation israéliennes ont pris d’assaut le domicile de Salah à Kufr Aqab, au nord de Jérusalem, l’ont arrêté arbitrairement et transféré à la base militaire d’Ofer.

    Le 9 mars 2022, Salah a comparu devant le tribunal militaire d’Ofer par vidéoconférence, où le juge militaire a décidé de prolonger sa détention de 48 heures supplémentaires pour émettre un ordre de détention administrative. Le lendemain, le 10 mars 2022, le commandant militaire israélien a émis un ordre de détention administrative de trois mois[1] contre Salah, sans accusation ni procès, sur la base d’« informations secrètes ». Notamment, 500 détenus administratifs palestiniens entreprennent actuellement un boycott collectif des tribunaux militaires israéliens pour protester contre la pratique illégale, systématique et arbitraire de la détention administrative par l’occupation israélienne. Salah se joint au boycott, refusant de participer aux procédures du tribunal militaire liées à sa détention administrative et demandant à son avocat de faire de même.

    #Salah_Hamouri

  • Israël : nouvelle condamnation pour l’avocat franco-palestinien Salah Hamouri
    RFI – Publié le : 11/03/2022 | Avec notre correspondant à Jérusalem, Sami Boukhelifa
    https://www.rfi.fr/fr/moyen-orient/20220310-isra%C3%ABl-nouvelle-condamnation-pour-l-avocat-franco-palestinien-sala

    La justice militaire israélienne a condamné l’avocat franco-palestinien Salah Hamouri. Il écope d’une peine de quatre mois de détention. Elle estime qu’il « menace la sécurité de la région ». En octobre dernier, Israël avait déjà révoqué son statut de résident de Jérusalem. Le Quai d’Orsay avait indiqué, à ce moment-là, être pleinement mobilisé pour empêcher son expulsion.

    Salah Hamouri contre Israël, c’est le combat de David contre Goliath. Né d’une mère française et d’un père palestinien, cet avocat âgé de 36 ans est accusé depuis des années, par l’État hébreu, d’être membre du FPLP.

    Le Front populaire de libération de la Palestine est une organisation marxiste. Dotée d’une branche armée, elle est considérée comme « terroriste » par Israël et l’Union européenne. (...)

    #Salah_Hamouri

  • Israeli Occupation Forces Arrest Human Rights Defender and Addameer Lawyer Salah Hammouri
    07-03-2022 | Addameer
    http://addameer.org/news/4716

    In the early morning hours on 7 March 2022, Israeli Occupation Forces (IOF) stormed the home of human rights defender and Addameer lawyer Salah Hammouri in Kufr Aqab, arbitrarily arresting him and transferring him to Ofer Israeli Military Prison.

    Salah Hammouri, 36 years old, is a Palestinian-French Jerusalemite, long-time human rights defender (HRD), lawyer, and former political prisoner. Over the years, Salah has been relentlessly targeted by Israeli occupation authorities, subjected to arbitrary arrests, administrative detention without charge or trial, exorbitant fines, travel bans against him and his family, the deportation of his wife and French national Elsa Lefort, and, most recently, the illegal revocation of his permanent residency and forced deportation from Jerusalem on 18 October 2021. Moreover, on 8 November 2021, a Front Line Defenders investigation conducted in collaboration with Citizen Lab and Amnesty International’s Security Lab found that Salah Hammouri had been one of six Palestinian HRDs hacked by Israeli NSO Group’s notorious Pegasus spyware. (...)

    #Salah_Hamouri

  • Israël. Mesures iniques contre Salah Hamouri
    Vendredi 21 Janvier 2022 | Pierre Barbancey | L’Humanité
    https://www.humanite.fr/monde/salah-hamouri/israel-mesures-iniques-contre-salah-hamouri-735346

    Tout entière au service du pouvoir, la justice israélienne poursuit son acharnement contre l’avocat franco-palestinien Salah Hamouri. Alors qu’il a fait appel de la décision visant à lui retirer sa carte de résident permanent de Jérusalem (un document institué dès l’occupation de la partie orientale de la ville en 1967), les autorités israéliennes viennent d’ajouter une mesure des plus iniques : elles ont purement et simplement annulé son assurance-maladie, obligatoire dès l’âge de 18 ans. Autrement dit, alors que la pandémie de Covid fait rage, Salah Hamouri se voit dénier le droit à la santé et, d’une certaine manière, à la vie.

    L’Humanité a demandé au ministère français des Affaires étrangères comment il comptait agir. Le porte-parole a répondu en substance : « La France entretient un dialogue approfondi avec les autorités israéliennes s’agissant de la situation de notre compatriote M. Salah Hamouri, qui fait l’objet d’un suivi attentif, de longue date et à haut niveau. Les services du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères à Paris, ainsi que le consulat général de France à Jérusalem et l’ambassade de France en Israël, sont pleinement mobilis és pour qu’il puisse mener une vie normale à Jérusalem, où il est né et où il réside, et que son épouse et ses enfants obtiennent le droit de s’y rendre pour le retrouver. » Et d’ajouter que le gouvernement reste mobilisé « pour qu’il puisse bénéficier de l’ensemble des voies de recours à sa disposition et que les droits de la défense soient respectés ».

    Le problème, que la France ne veut visiblement pas prendre en compte, est que ces décisions israéliennes sont tout simplement nulles au regard du droit puisque l’occupation de Jérusalem-Est n’est pas reconnue par Paris et contrevient à toutes les résolutions de l’ONU.

    #Salah_Hamouri

  • A Jérusalem, le Franco-Palestinien Salah Hamouri en butte au harcèlement politico-administratif israélien
    23 décembre 2021 | Par Intérim (Jérusalem, correspondant)
    https://www.lemonde.fr/international/article/2021/12/23/a-jerusalem-le-franco-palestinien-salah-hamouri-en-butte-au-harcelement-poli

    Il fait froid dans les montagnes de Jérusalem. La brume envahit les hauteurs. Bientôt, il neigera peut-être. Ce sera moins beau dans le quartier de Kafr Aqab que dans le centre de la Ville sainte, mais Salah Hamouri n’a pas le choix : il y est confiné par les autorités israéliennes, sous peine de perdre sa résidence permanente à Jérusalem. C’est ici qu’il passera le réveillon, sans sa femme et ses deux enfants, bloqués en France et interdits de territoire israélien.

    « Je ne travaille plus vraiment, ajoute l’avocat franco-palestinien, rattaché à l’association d’aide légale palestinienne Addameer. Je ne peux plus aller au tribunal de toute façon, et puis notre organisation est dans la tourmente. » L’ONG fait partie d’un groupe de six organisations qui ont été désignées comme « terroristes » par les autorités israéliennes en octobre dernier. Salah Hamouri est sur la ligne de front du conflit qui oppose, depuis plusieurs années, les autorités israéliennes à la société civile palestinienne : il a même fait partie d’un groupe de militants visés par le logiciel de cybersurveillance Pegasus entre avril et septembre.
    Lire aussi Article réservé à nos abonnés « Projet Pegasus » : NSO Group au cœur du « soft power » d’Israël

    Fils d’un Palestinien et d’une Française, Salah Hamouri, 36 ans, est né et a grandi à Jérusalem. Fin octobre, la ministre israélienne de la justice, Ayelet Shaked, a officiellement déclaré qu’il devrait en être expulsé. Comme la grande majorité des Palestiniens de Jérusalem-Est, M. Hamouri dispose dans sa ville natale d’un simple statut de résident permanent. Selon l’ONG B’Tselem, près de 15 000 Palestiniens se sont vu confisquer ce titre et les droits qui vont avec depuis l’annexion de la ville par Israël en 1967.

    Pour Salah Hamouri, la décision a été prise sous l’égide d’un nouvel amendement à une loi israélienne, passé en 2018, qui stipule que la résidence peut être révoquée à la suite d’une « violation d’allégeance à l’Etat d’Israël ». Les termes sont vagues, mais pour M. Hamouri comme pour son avocate, Lea Tsemel, le raisonnement ne tient pas : « Jérusalem est un territoire occupé, et les personnes sous occupation ne sont pas tenues d’être loyales envers la puissance occupante. » (...)

    #Salah_Hamouri

    la suite : https://www.bdsfmontpellier.org/a-jerusalem-le-franco-palestinien-salah-hamouri-en-butte-au-harcele
    Manque d’action publique de la France

    Salah Hamouri et Elsa Lefort se sont mariés en 2014, et ont aujourd’hui deux jeunes enfants. En janvier 2016, elle a été expulsée d’Israël au nom d’obscures « considérations sécuritaires ». « Nous sommes devenus un moyen de pression, explique Mme Lefort. Dans tous les interrogatoires, on lui souffle : “Mais pourquoi tu ne pars pas en France, vivre avec ta famille ?” » Pour Salah Hamouri, c’est impossible. « Au bout du compte, j’ai une responsabilité nationale. Je deviendrais le premier Palestinien à perdre sa résidence pour “faute d’allégeance”. Je dois aller jusqu’au bout. »

    Le couple regrette le manque d’action publique des autorités françaises. « On nous dit toujours qu’avec Israël, il faut faire les choses de manière discrète, soupire Mme Lefort. On a l’impression que la France peut se permettre un ton plus dur avec d’autres pays. »

    Malgré l’instabilité de sa situation, l’avocat n’a rien renié de ses convictions et de son engagement pour un Etat démocratique et binational sur le territoire de la Palestine historique. Il garde un certain optimisme même, né de la guerre à Gaza au mois de mai et de la vaste mobilisation politique qu’elle a entraînée, aussi bien en Cisjordanie qu’en Israël. « La situation politique palestinienne est compliquée, mais on a vu l’unité renouvelée imposée par le peuple palestinien dans tous les territoires. Les plans israéliens de séparation ont échoué, conclut-il. Aujourd’hui, on sait qu’on peut tout perdre, sauf la bataille culturelle. »

  • Addameer –الضمير sur Twitter :
    1:00 PM · 18 oct. 2021
    https://t.co/DvDgwCs3lF" / Twitter
    https://twitter.com/Addameer/status/1450054139099197443

    "Earlier this morning, Salah Hammouri, 36y/o Palestinian-French HRD, lawyer at Addameer & former prisoner, was officially notified of the Israeli Minister of Interior’s decision to revoke his permanent residency based on “breach of allegiance.”

    In her decision, the Minister emphasized that such a decision comes according to recommendations based on Salah’s previous arrests and other “secret information”, further noting that such a decision is necessary “to deter others from breaching allegiance to the State of Israel”

    Residency policies, embedded in Israel’s regime of racial domination and oppression, are designed to maintain a perilous legal status for Palestinians in East Jerusalem and uphold an Israeli-Jewish demographic majority in the city.

    #Salah_Hamouri

    • L’ordre d’expulsion à vie de Jérusalem de Salah Hamouri confirmé
      Nadir Dendoune 18 octobre 2021
      https://www.lecourrierdelatlas.com/lordre-dexpulsion-a-vie-de-jerusalem-de-salah-hamouri-confirme

      (...) Jeudi 3 septembre 2020, Salah Hamouri avait été convoqué au centre d’interrogatoire de Moskobiyeh, à Jérusalem. Là-bas, lui avait été remise une lettre du ministre de l’Intérieur israélien. Ce dernier souhaitait retirer purement et simplement la carte de résidence permanente de Salah Hamouri, seul papier officiel lui permettant de vivre, chez lui, à Jérusalem.

      “Les actions de Salah Hamouri constituent une violation grave de l’essentiel de son engagement en tant que résident israélien, et un abus de confiance vis-à-vis de l’Etat d’Israël”, avait indiqué Mme Shaked dans un communiqué pour justifier sa décision.

      Salah Hamouri avait décidé ensuite de faire appel contre cette décision. Son appel a donc été rejeté ce lundi. Depuis plus de 15 ans maintenant, les autorités israéliennes tentent de briser Salah Hamouri parce qu’il s’oppose à l’Occupation et la colonisation israélienne de la Palestine. (...)

    • Israel Revokes ID Of Jerusalemite Palestinian-French Former Political Prisoner
      Oct 19, 2021
      https://imemc.org/article/israel-revokes-id-of-jerusalemite-palestinian-french-former-political-prisone

      The Israeli government, its “Justice Ministry” and “Interior Ministry” have approved the revocation of the Jerusalem residency and ID card of a native Jerusalemite Palestinian lawyer, who is also a French citizen and a former political prisoner.

      Amjad Abu Assab, the head of the Jerusalem Detainees’ Committee, said that the “Legal Advisor” of Israel’s “Justice Ministry,” has approved the revocation of the ID card of Salah al-Hammouri.

      He denounced the decision and said is yet another Israeli attempt to force the Palestinians out of their city.

      Abu Assab added that, in late July of this year, 2021, the Israeli Interior Minister, Ayelet Shaked, said that she supports and approved of a decision that would revoke al-Hammouri’s ID card and residency and that she was only awaiting the approval of the Justice Ministry.

      It is worth mentioning that al-Hammouri is a former political prisoner who was held by Israel for more many years during several arrests stating in the year 2001 when he was imprisoned for five months, and additional four months in the year 2004, under the illegal Administrative Detention orders, without charges or trial, and was abducted again in 2005 and was imprisoned for seven years.

  • Israël - Situation de Salah Hamouri - Extrait du point de presse (8.07.21) - Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères
    https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/israel-territoires-palestiniens/actualites-et-evenements/2021/article/israel-situation-de-salah-hamouri-extrait-du-point-de-presse-8-07-21

    Q : Dans son édition en ligne datée du 30 juin, le site du journal israélien Israel Hayom cite les déclarations (29 juin) de la ministre israélienne de l’Intérieur, Ayelet Shaked. Celle-ci évoque notamment le cas de l’avocat franco-palestinien Salah Hamouri. Elle dit ceci : « Les actions de Salah Hamouri constituent une violation grave de l’engagement fondamental d’un citoyen israélien, et en raison de cet abus de confiance, la révocation de sa citoyenneté est légalement justifiée ».
    La carte de résident est le seul papier officiel permettant aux Palestiniens de Jérusalem-est occupée de vivre chez eux. Elle est délivrée par les autorités israéliennes. Cette révocation aboutirait à l’expulsion définitive de Salah Hamouri.
    Comment réagissez-vous aux déclarations de la ministre israélienne de l’Intérieur ? Etes-vous en contact avec Tel Aviv à ce sujet alors que le Procureur général et le ministre israélien de la Défense doivent encore se prononcer à ce sujet ?

    R : Les services du ministère de l’Europe et des affaires étrangères à Paris, Jérusalem et Tel-Aviv, sont pleinement mobilisés pour que Salah Hamouri puisse faire valoir l’ensemble de ses droits et qu’il puisse mener une vie normale à Jérusalem, où il réside.

    La situation de Salah Hamouri est suivie attentivement et à haut niveau par les autorités françaises.

    ““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““
    Jérusalem Le Quai d’Orsay « pleinement mobilisé » pour Salah Hamouri
    Vendredi 9 Juillet 2021
    Pierre Barbancey
    https://www.humanite.fr/jerusalem-le-quai-dorsay-pleinement-mobilise-pour-salah-hamouri-714135

    Dans son édition du 30 juin, le site du journal israélien Israel Hayom cite les déclarations de la ministre de l’Intérieur, Ayelet Shaked. Celle-ci évoque notamment le cas de l’avocat franco-palestinien Salah Hamouri en ces termes : « Les actions de Salah Hamouri constituent une violation grave de l’engagement fondamental d’un citoyen israélien, et en raison de cet abus de confiance, la révocation de sa citoyenneté est légalement justifiée. » En clair, les autorités israéliennes veulent interdire à Salah Hamouri de vivre dans sa ville natale, Jérusalem. Interrogé par l’Humanité sur ces menaces, le Quai d’Orsay a répondu que ses services « à Paris, Jérusalem et Tel-Aviv sont pleinement mobilisés pour que Salah Hamouri puisse faire valoir l’ensemble de ses droits et qu’il puisse mener une vie normale à Jérusalem, où il réside. La situation de Salah Hamouri est suivie attentivement et à haut niveau par les autorités françaises ». P. B.

    #Salah_Hamouri #FranceDiplo