• Que va-t-il advenir des personnes sans-abri durant l’épidémie ? - Libération
    https://www.liberation.fr/checknews/2020/03/18/que-va-t-il-advenir-des-personnes-sans-abri-durant-l-epidemie_1782022

    Pour le directeur de la fédération des acteurs de la solidarité Florent Gueguen, outre les personnels et les places, ce sont aussi les matériels qui font défaut. Et notamment les masques de protection, pour les malades comme pour les personnels – « difficile d’inciter les gens à aider quand on ne peut pas les protéger », remarque-t-il. Même commentaire chez Emmaüs Solidarités.

    Marché 2h tôt ce matin, vu plusieurs tentes de sans abris, deviné des gens dormant sur les bancs dans des sacs de couchage, certains dans des immondices et des squats crasseux. Toutes les personnes que je croise sur la grande digue de la Garonne qui mène à Blagnac et qui font du sport tiennent leurs distances, évitent mon regard, l’angoisse est là. Alors tu peux imaginer qu’aucun·e ne peut s’arrêter pour aider, pensera à offrir un café, une soupe si on ne leur donne pas les moyens de se protéger. C’est déjà super dur en temps normal, là, ça fait pleurer de savoir que les maraudes se sont arrêtées faute de masques.

    #sdf #sans #abandon

  • Saint-Malo : onze enfants blessés après l’évacuation musclée du collège Surcouf - France 3 Bretagne
    http://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/ille-et-vilaine/saint-malo/saint-malo-des-parents-d-eleves-occupent-le-college-rob

    Action musclée de la police ce jeudi matin au collège Robert Surcouf de Saint-Malo. Sans sommation, les forces de l’ordre sont intervenues pour faire évacuer l’entrée de l’établissement, occupée par des parents, élèves et enseignants depuis tôt ce matin.

    En colère, déçus, écoeurés... Les parents d’élèves du collège ne digèrent pas en effet la décision du Conseil départemental de fermer l’établissement à la rentrée 2017. Ce jeudi matin, ils ont donc bloqué les grilles du collège avec des chaînes, empêchant la tenue des cours. Une centaines de personnes, élèves, parents et enseignants s’est ainsi retrouvée devant l’entrée dans une ambiance bon enfant.

    C’est en milieu de matinée que la police, présente, est intervenue sans sommation, fonçant sur le regroupement et bousculant violemment les enfants et les adultes, dans la pagaille et la bousculade, onze enfants ont été blessés.

  • Le non-recours aux « aides » est une conséquence directe de la guerre aux pauvres (relevé sur le net)

    Le #non-recours ne vient pas d’un manque d’information ou d’une difficulté d’accès aux « aides sociales », pour preuve l’administration tente de forcer le recours, sous le concept d’automatisation, comme si ça rendait les aides plus faciles.
    – Ce que ça simplifie c’est surtout la #surveillance. Les affiliés cmu par exemple ont droit à un contrôle supplémentaire de leur compte, s’ajoutant aux contrôles précédents.
    Et au premier problème : communication aux autres services et fin de l’aide.
    D’autre part la cmu condamne d’emblée aux soins publics bas de gamme où vous êtes traité comme un sous-humain, consultations expéditives et vous êtes censés dire merci.
    A la clé, une soi-disant réduction EDF de 20 euros par AN, et surtout un fichage en tant que pauvre chez edf qui jusque là l’ignorait. Ce fichage accélèrera automatiquement les procédures de rappel et de coupure. Et par ailleurs prive de la possibilité de payer au réel de la consommation, en instituant un prélèvement direct.

    – Concernant les #transports, ça se démantèle de partout.
    Le système est tellement indécent que dans certaines zones il existe un droit au bus gratuit, sauf qu’il n’y a pas de bus dans les zones en question.
    Existe aussi à 15 euros par an (pas donné non plus) une carte de réduction sncf sous réserve des places disponibles
    Sauf qu’il n’y a JAMAIS de places disponibles au tarif de la carte. Mais entre-temps la sncf a encaissé les 15 euros.
    Sans oublier le démantèlement progressif du réseau secondaire au profit de LGV pour riches payées par les pauvres dont on rabotera les ressources pour compenser les déficits budgétaires causés par l’exil fiscal des riches.

    – Pour le #logement existe le fonds de solidarité logement, censé pouvoir payer le #chauffage à la condition de fournir un diagnostic énergie du logement, pour la modique somme de 250 euros.
    En théorie le diagnostic énergie c’est le proprio qui doit le faire mais comme les pauvre comptent pas c’est pas fait, et un locataire qui n’arrive pas à payer sa facture de chauffage n’aura aucun moyen le forcer.
    Le fsl peut aussi couvrir les loyers de retard. Seulement si le proprio accepte de faire un papier pour certifier. Là aussi vu le rapport de force, aucun moyen de pression pour le locataire.
    Aucun moyen d’aller dire à son proprio qu’on sollicite des aides en plus et qu’il faut son aide.
    Bref le genre d’aide déconnectée du réel qui aggrave les choses à long terme mais se permet d’en faire abstraction car les personnes concernées n’ont aucun moyen de s’en plaindre.
    Pour prendre un cas concret : après un prélèvement mensuel bien lourd vous recevez un rappel EDF de 600 euros (exemple réel), car le seul logement auquel vous avez accès est un pur taudis, et que cette consommation vient des installations défectueuses (radiateurs grille-pain, cumulus en ruine, isolation merdique etc) qui ne vous permet pas de chauffer à + de 17 degrés
    (Parmi les plus pauvres vivant dans ce genre de conditions on compte un paquet de mères isolées avec enfants en bas-âge. C’est un Idomeni rampant et chronique, qui touche plusieurs millions de gens dans l’indifférence totale)
    Vous appelez #EDF et demandez d’arrêter le prélèvement pour éviter le découvert et le blocage total du compte. EDF répondent qu’ils ne peuvent pas et vous disent de faire opposition. Ce qui occasionne 1) des frais et 2) une poursuite de la part d’EDF.
    Suite à quoi vous appellez la banque, contraint. Vous savez que vous êtes en train de vous préparer PIRE pour dans pas longtemps mais pas le choix. EDF vous poursuit direct.
    Vous voilà menacée de coupure partielle ou totale.
    Phase 3 vous cherchez de l’aide. Vous allez à la mairie des fois que. On vous explique que la taille du bled ne permet pas d’aider des gens et on vous envoie chier. Vous venez de gagner le droit que tout le village sache que vous êtes pauvre dans la merde qui paie pas son élec BRAVO et qui en plus a l’outrecuidance d’accuser sa proprio parce que le logement est moisi mais putain ces pauvres ça ose tout hin.
    Vous demandez quand même de quel service social vous dépendez. Cette question fait chier le maire, mais il cherche et trouve. Vous appelez. Vous expliquez que oui ça urge pour de vrai. Elle vous annonce 4 semaines de délai à bled paumé en chef, 30 bornes.
    Dans 4 semaines les poursuites pour non paiement d’une somme pareille seront un peu PIRES vous le savez, mais vous êtes coincé. Vous vous dites on y va au forcing. Vous tentez une incruste dans la file des autres nécessiteux sans rendez-vous un jour où l’assistante sociale est pas trop loin. Elle prend ça super mal mais vu que vous êtes en larmes elle dit qu’elle comprend et va vous aider. Vous voilà avec une super aide.....SUSPENSE..... UNE CARTE D ACCES A L EPICERIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ! Dites merci ! Vous êtes dans l’urgence ou non ? BAH ALORS !
    Voilà. A la base c’était d’un diagnostic énergie que vous aviez besoin mais finalement vous laissez tomber.

    L’aide alimentaire est composée de denrées que la majorité des gens ne jugerait pas bouffable mais fonctionne sur l’impensé que c’est bien assez pour les pauvres, comme si leur corps était en brique et leurs sens étaient ceux d’humains de deuxième catégorie.
    Pas besoin d’en dire plus pour comprendre pourquoi là aussi il y a non recours.

    – L’#aide_juridictionnelle, alliance du foutage de gueule et du racket.
    Il existe des cas de personnes ayant perdu la garde de leurs enfants comme ça. L’avocat s’estimant trop peu payé n’est pas venu à l’audience pour la garde.
    Forcés d’en prendre un classique qui ne prenait pas l’aide juridictionnelle, celui-ci peut soutirer 3500 euros d’accompte puis suite aux difficultés à payer le reste cesser la défense et ne pas rendre l’accompte.
    A l’extrême rigueur l’aide juridictionnelle peut payer une partie de la somme, jamais la totalité. Mais ce genre d’abus, curieusement (ou pas) on en entend peu causer.

    Retards, invisibilisation de l’urgence, brimades et insuffisance totale des « aides » : pour solliciter les aides sociales la plupart du temps il faut passer par un travailleur social (c’est eux qu’ont les formulaires)
    mais lesdits travailleurs sociaux sont peu nombreux et ici si vous êtes dans l’urgence il faut compter 4 semaines pour un rdv dans une ville souvent éloignée.
    Véridique. Or dans l’urgence, 4 semaines c’est plus de temps qu’il n’en faut pour décéder.
    Si la situation n’est pas considérée urgente, si vous n’êtes pas connu des services, il faudra attendre minimum 2 mois. Souvent 3.
    A ce tarif là attention l’accès se limite à l’assistante sociale de porte, dont la fonction s’apparente à celle des videurs de boîtes de nuits. Son rôle est de brutalement vous envoyer chier et d’observer votre réaction, le présupposé étant que si vous partez c’est que vous pouviez faire autrement, donc que vous étiez un fraudeur.
    ça (comme le reste) en dit long sur l’humanité avec laquelle on considère les pauvres, qui ne sont plus vus comme des gens mais comme une sorte de bétail à dresser et sur lequel on peut taper sans états d’âme. Âme dont on considère au fond qu’ils en sont dépourvus, ou que leur humanité serait incomplète, comme on le disait des amérindiens du temps de Fray Bartolomé de las Casas.
    Passé l’humiliation par l’assistante sociale pitbull, si vous persévérez, comptez 4 semaines à 3 mois de plus pour ravoir un autre rdv, ce n’est qu’à ce moment-là que les services vous considèrent crédible.
    A ce moment là vous avez le droit d’avoir un troisième rendez vous où on vous étouffera sous les demandes de paperasse.
    Suite à quoi ces bonnes gens des services se réuniront avec les dossiers de chacun pour départager qui aura droit à quoi. C’est comme ça que ça se passe.
    Si c’est pour un #rsa c’est du droit strict, il sera accordé en même temps que le #flicage qui va avec.
    Par contre si c’est autre chose, la commission va décider de façon arbitraire combien elle file à qui, et vous obtiendrez en moyenne 50% de votre besoin.
    50% car : au bout de 25 réunions avec thé et petits gâteaux les assistantes sociales arrivent en général à la conclusion que faute de pouvoir aider tout le monde (lâche une larme) on n’a qu’à faire la moitié pour chacun et ça passe.
    Au niveau concret de ceux qui ont besoin de l’aide en question, 50% du loyer en retard ou 50% des différentes facture ça ne résout pas grand-chose, et surtout comme la somme manquante n’est pas réunie ça a peu de chances de changer une procédure d’expulsion ou une coupure d’énergie.

    "mais ça va pas tu vas pas chier sur l’aide tu crois quoi moi j’ai rien merde espèce d’assisté !" (un qu’a jamais eu besoin)
    Ceux qui n’ont pas besoin d’aide n’ont aucune début de la moindre vague idée du problème.
    Métaphore chirurgicale : vous êtes en attente d’une greffe coeur poumons, on vous file un coeur et on vous dit de vous démerder avec.
    Le non recours c’est que mort pour mort pas la peine de subir toute cette saleté pour une fausse solution boiteuse qui ne résout rien.

    – Soins dentaires et sécu : un dentiste GENTIL vous validera une couronne métal pour la #cmu, et il faut payer de sa poche le différentiel pour une couronne viable. Mais ils sont pas gentils avec tout le monde, par exemple un nouveau venu forcé de déménager on le connait pas donc on est pas arrangeant.
    Pour de l’orthodontie, la cmu peut prendre en charge maximum 464 euros par semestre. C’est un plafond.
    C’est à dire que le praticien ne peut pas facturer plus que 464 euros. point barre. au delà la cmu c ne rembourse plus rien.
    Or, un traitement orthodotique c’est 600 à 1200 euros le semestre.
    Le praticien ne veut pas travailler à 464 euros. Tout simplement. Donc les cmu il les soigne pas. Voilà. Et si il les soigne c’est sans cmu, c’est à dire qu’on n’active pas la cmu c (paperasses) et on se met au remboursement sécu de base soit 193 euros le semestre, et le patient sort le reste de sa poche. Comme il peut. C’est à peu près le seul accès possible, personne ne taffe à 464 euros mais ça fait chier parce que paperasses pour expliquer qu’on souhaite ne pas recourir à la #cmuc. (non recours version pro^^)
    Donc globalement si vous dites que vous avez la cmu le docteur il veut pas vous voir fin des débats ça fait le tri plus vite et moins de papiers. Du coup si vous demandez la cmuc vous vous prenez un contrôle social de plus pour au final ne rien gagner sauf le droit de vous faire envoyer paître voilà.
    Bref vous avez vérifié « vos droits » pour conclure que vous n’en avez pas, lol, ça vous change. Et donc dans le cul l’orthodontie. Sachant que si vous avez fait en parallèle des devis de mutuelles privées, c’était pareil à moins de payer plus cher de cotiz que d’orthodontie ça rembourse pas. Les seuls qui sont gagnants c’est les gens qui ont des contrats mutuelles au taf, là c’est rentable.
    Au final on ne demande pas la cmu parce que ça revient strictement au même que la sécu de base au meilleur des cas. Au pire ça vous exclut des soins parce que ça impose aux praticiens des tarifs qu’ils refusent de pratiquer, ou alors pire ils vous le font payer au sens où ils seront sinon maltraitants au moins pas bienveillants -_-
    Tout ça pour gagner le droit que la sécu ait accès à votre compte en banque pour voir si par hasard vous n’auriez pas de la thune que vous n’avez pas déclarée. Contrôle qui peut être par la suite transmis à plein d’autres gens qui vont être cap de te dire que t’as acheté un slip de trop, etc.
    Bref, les #sévices_sociaux moins on les voit plus on a l’air d’aller bien sans eux mieux on se porte. D’où le non recours.

    La masse des pauvres augmente beaucoup donc le non recours a tendance à baisser statistiquement ou à stagner et ils se félicitent (lol). En réalité les pauvres chevronnés savent et les évitent sciemment volontairement. Les nouveaux pauvres n’ont pas encore pigé le game du coup ils pensent que les aides c’est bien. Ils vont piger à force.
    C’est un peu pareil que les démarches actives auprès de popol. Les noobs oui. Les vieux dla vieille, non.
    On apprend à se méfier et à rester sagement pauvre avec le minimum de besoins. L’aide sociale est un champ de mine.
    #sécurité_sociale #guerre_aux_pauvres #métropolisation #périphéries

    • http://www.le-terrier.net/polis/terrenoire/etre_pauvre.htm

      (version pdf téléchargeable à la fin de la page)

      De toute façon, c’est tout-à fait inaudible. Tout le monde — y compris les salariés les plus aisés — se persuade facilement qu’il a des problèmes d’argent. (il les produit avec une certaine aisance, je dois dire).
      Vivre avec 400 euros pas mois, savoir que tout ce qui est simple pour n’importe quel salarié devient rapidement un problème dès que la moindre défaillance (un trou dans une chaussure) se présente, n’empêche pas que des interlocuteurs touchant plus de 2000 balles (c’est l’horizon au-delà duquel la somme est si grosse qu’elle ne représente plus rien pour moi) mensuellement vous parlent de leurs problèmes d’argent. « Tout le monde a des problèmes d’argent ». Déjà entendu un de mes éditeurs qui avait trois ans de retard sur mon paiement, à qui je faisais part de mon inquiétude en voyant l’hiver approcher sans trop savoir comme on allait se payer du bois, me parler de ses difficultés financières en me disant "je vous comprend, on est tous dans la même galère". Sauf que tout le monde n’y rame pas. Il y a une cabine.
      À qui vous voulez parler de ça, quand on vous rétorquera systématiquement qu’il faut tout simplement porter plainte (ah ah ah ah. La justice pour les pauvres, c’est à se tordre) et qu’on attend plus avec impatience dans la conversation que le moment où enfin vous allez arrêter de pigner ? Bin oui, j’arrête, parce qu’avec mon mode de vie, je suis nanti avec mes 400 balles par mois par ce que je sais que ça peut être bien pire encore : je ne suis pas réfugié, je parle bien ma langue (administrativement, ça change tout, notamment les rapports de terreur et d’intimidation), j’ai pas de gosse à charge, j’ai pas encore mon cancer, j’ai plein d’amis avec lesquels on peut partager plein de choses, une épouse extraordinaire (qui vit avec la même somme), je n’éprouve aucune honte à vivre pauvrement (ça compte beaucoup), et j’ai même la chance inouïe de posséder le toit (putain j’ai un toit, rien que ça !) sous lequel je vis (c’est énorme, j’en suis largement conscient. Régulièrement, je regarde la bicoque et j’ai un sursaut de morale absurde, me disant que ça va s’arrêter, qu’il y a eu une erreur quelque part, que tout va rentrer dans l’ordre et qu’une force quelconque va me rappatrier fissa dans notre appartement moisi - littéralement moisi).
      Alors, j’aurais réellement honte de me plaindre. 400, je gère, j’ai même géré moins. Mais quand même, une chose dont je suis sûr : quiconque n’est pas pauvre ignore absolument de quoi lui parle un pauvre. Les recours à l’aide sociale sont non seulement une source de tracas (chaque perspective de ce genre me tord le ventre d’angoisse : essayer d’avoir un rendez-vous physique avc la CAF parce que je suis dans une espèce de néant administratif qui me prive de la CMU - ah ah ah , vous pensiez ça impossible ? Bin non — est un truc qui peut me paralyser pendant 6 mois parce que je sais d’emblée vers quoi je me dirige comme enfer. Je n’y vais toujours pas. Je fais l’autruche. Je me dis que bon allez je vais pas tomber malade. Voilà où j’en suis). Le prochain éditeur qui dit qu’il me comprend mais qu’il a lui-aussi des problèmes, je lui fais quoi ?

    • J’ai lu la longue complainte de @koldobika et j’ai hésité à la partager. Aujourd’hui je suis benèze des argumentaires de monolecte et du terrier. En penchant un peu plus vers l’avis de L.L de mars. Je vis aussi grâce aux #minima_sociaux (ASS) gagné après une longue vie de labeur (en fait, une interminable succession de boulots précaires et de stages : tuc, sivp, cif, greta, afpa...) J’ai fini par décrocher le Graal, comme ils disent. Un CDI à l’issue duquel (10 ans) je me suis fait virer pour #maladie_professionnelle. Trop content de cette tuile qui me tombait sur le râble. J’ai fêté ça en emmenant mon taulier aux prud’hommes qui à dû allonger 5 000 € pour faire la soudure avec mes indemnités de licenciement. (Merci au Sub.tp/CNT pour son soutien et ses conseils.)
      Maintenant, si l’aide sociale n’est pas parfaite elle reste perfectible. J’y ai toujours fait recours et tous les gueux.ses, les #sans_dents ont même intérêt à l’infiltrer, voir y faire de l’entrisme. Je ne manque jamais de leur rappeler que c’est les « assistés.es » qui leur fournisse le bifteck. Si je ne l’ai pas infiltrer moi-même ; j’ai rencontré un paquet de peigne-cul, dans les #services_sociaux mais aussi des personnes admirables. Aujourd’hui, je suis quinqua-chômeur avant d’être #cacochyme, je ne suis pas contre le travail mais contre n’importe quel travail. Ni voyez pas de l’orgueil mais le pauvre aussi a des exigences. Ce que je perds en picaillons, je le gagne en quelque chose d’infiniment plus précieux, le temps ! Voir le dernier CQFD, n°142 qui consacre un dossier de neuf pages à ce sujet et le tout beau, tout chaud, refuser de parvenir, idées et pratiques . Editions NADA / avril 2016. Invitation ci-dessous pour une présentation de l’ouvrage par deux menbres du collectif du CIRA de Lausanne http://cira.marseille.free.fr/debats/debat20160430.pdf

      Tant que notre triomphe ne sera pas en même temps celui de tous, ayons la chance de ne jamais réussir !

      Elisée Reclus.

  • http://www.article11.info/?Qu-on-remette-nos-bouches-d-aplomb#a_titre

    « QU’ON REMETTE NOS BOUCHES D’APLOMB ! »

    Il s’appelle Mark Van Nierop et c’est un fou dangereux. Pendant des années, ce dentiste hollandais a massacré la dentition des habitants de Château-Chinon. Recruté par le Conseil général, il a fait des centaines de victimes, aux gencives explosées. Le scandale a fini par éclater. Avides d’histoires tordues, les journalistes ont rappliqué en masse. Puis ils sont repartis. Le « désert médical » est resté. Second et ultime volet d’un reportage en deux parties.

  • L’impuissance comme idéal de beauté des femmes – le sourire – Sexisme et Sciences humaines
    http://antisexisme.net/2016/02/21/impuissance-05

    La beauté d’une femme n’est pas qu’une question de stricte apparence, c’est aussi une question d’attitude, et notamment de « body langage ». On sait qu’une femme « belle », en tout cas féminine et pas trop vulgaire, ne doit pas parler fort, ne doit pas parler trop, ne doit pas dire de grossièretés… Une femme convenable ne doit pas non plus se mettre en colère. Elle est par contre invitée à sourire.

    Et en effet, les femmes sourient en moyenne plus souvent que les hommes, comme l’indiquent de très nombreuses études, synthétisées par des méta-analyses41,42. Selon une étude américaine qui a examiné des photos de classes, cette différence commence à devenir significative vers l’âge de 9-10 ans et augmente jusqu’à l’âge de 15-16 ans pour ensuite se stabiliser à l’âge adulte43. Les femmes craignent plus que les hommes d’être mal perçues si elles ne sourient pas quand un∙e ami∙e leur annonce une bonne nouvelle44, ce qui suggère qu’elles subissent plus de pressions pour sourire dans certaines situations, notamment quand il s’agit de se réjouir pour autrui.

    #beauté #sexisme

    • Les temps changent, l’image de la femme et la mode aussi. L’image de la femme belle et sans défense est une vision profondément bourgeoise et réactionnaire hérité de l’époque féodale. On constate l’absence systématique d’un élément dans l’image des femmes qu’on publie parce qu’elles se distinguent par leur « beauté » :

      Je parle de la la solidarité. La beauté est toujours le résultat d’un effort collectif ou individuel. La beauté visuelle ne peut se développer qu’en tant que résultat d’un processus de travail. Chez les stars et bourgeoises c’est le travail des ésthéticiennes et conseillers, l’ouvrière, la scientifique et la cosmonaute font partie d’un collectif qui produit des résultats rejouissants motivants le sourire éclatant.


      https://www.visual-history.de/2014/03/31/von-der-ddr-in-die-welt-und-zurueck-thomas-billhardt


      https://www.visual-history.de/2014/06/10/der-inszenierte-alltag

      Die Ausstellung FARBE FÜR DIE REPUBLIK. AUFTRAGSFOTOGRAFIE VOM LEBEN IN DER DDR noch bis 31. August 2014 im Deutschen Historischen Museum Berlin – besprochen von Sabine Pannen auf Zeitgeschichte-online


      http://www.app-in-die-geschichte.de/document/33887

      Zentralbild-Zeidler, 23.11.1951 Traktoristin Sonja Nötzold von der MAS Kirchberg-Sa. Die Traktoristin Sonja Nötzold von der MAS Kirchberg-Sachsen war eine der ersten Traktoristen, die die Gerätekopplung anwandte. UBz: Sonja Nötzold auf ihrem Traktor.

      Zentralbild-Biscan- 23.2.1953 (Tag der Bereitschaft für die Frühjahrsbestellung - 22.2.1953) UBz: Traktoristin Ruth Stein der MTS Magdeburg-Südwest hat den Rias „auf die Schippe genommen“. Mit der Rias-Ente auf dem Kühler ihres Ifo-Pionier will sie zum Ausdruck bringen, dass sie durch ihre Aktivistenarbeit mithilft, die Rias-Netze vom „Niedergang“ unserer Landwirtschaft zu entlarven und unschädlich zu machen. Der Traktor Ruth Steins, der schon bei der vorjährigen Frühjahrsbestellung zwei Schichten gefahren wurde, wird diesmal im Bedarfsfall Tag und Nacht auf den Feldern sein. Durch Schulung von Genossenschaftsbauern wurde in den letzten Wochen weitere Schichtfahrer herangebildet."

      Zentralbild-Martin ,25.7.1959 Traktoristin und Aktivistin Maria Plewka. Seit 6 Jahren ist die 25jährige Maria Plewka auf dem VEG Pinnow, Kreis Oranienburg, Traktoristin. Bis 1953 hat sie als Landarbeiterin gearbeitet und dort die Fahrerlaubnis abgelegt. Sie ist den Arbeitskollegen ein gutes Vorbild. Mit ihrem RS 30 pflügt sie, pflegt ihn selbständig und leistet alle vorkommenden Arbeiten. Im Herbst zog sie auf der Raupe die Winterfurche. UBz. Maria Plewka beim Abschmieren ihres Traktors.

      Une belle collection d’image de la RDA / DDR
      http://www.app-in-die-geschichte.de/documents/5260

      Mahleureusement on nous présente souvent des femmes réactionnaires et aggressives quand il n’est pas question de « beauté ».

      Olympia-Rudererin : Kein sex mit nazis ? | bluthilde
      https://bluthilde.wordpress.com/2012/08/06/olympia-rudererin-kein-sex-mit-nazis

      dachten wir: Oh schön, im deutschen ruderkollektiv ist auch eine sportlerin mit migrationshintergrund aus den islamischen ländern, aber wir wurden böse enttäuscht. Ihr name steht für einen dunklen fleck auf der weissen weste der deutschen olympischen sportbundes, seit bekannt wurde, dass sie viel mehr kontakt zu rechtsextremen hat, als bislang bekannt war: Ihr eigener freund war landtagskandidat der rechtsextremistischen, faschistischen, rasssistischen und gewaltverherrlichenden NPD. Ihr freund kann von uns aus antizionistischer aktivist oder auch frau sein, aber niemals nazi. Hier haben neben der sportlerin selber gleich mehrere personen und institutionen versagt.

      Mais parfois on rencontre aussi des histoires sympathiques.

      « Wie sieht Ihre Frisur aus ? » : Kosmonautin reagiert clever auf freche Journalisten
      http://www.focus.de/wissen/videos/erste-russin-seit-17-jahren-im-all-kosmonautin-blockt-fragen-zu-hairstyling-un

      Auf einer Pressekonferenz schienen sich die Reporter nach Angaben des britischen Newsportals „The Guardian“ allerdings mehr dafür zu interessieren, wie Jelena Serowa ihre Haare im All stylen wolle und wie ihre Tochter damit klar käme, wenn sie so lange weg sei. Sie sei im Vorfeld geradezu mit geschlechtsspezifischen Fragen bombadiert worden, heißt es in dem Bericht. „The Guardian“ berichtet, auf der Pressekonferenz in Baikonur am Mittwoch sei ihr dann der Geduldsfaden gerissen. Serowa habe entgegnet: „Kann ich auch eine Frage stellen: Sind Sie auch am Haarstyling meiner Kollegen interessiert?“

      Die beste Melkerin im Land
      http://www.maz-online.de/Lokales/Prignitz/Die-beste-Melkerin-im-Land

      19.03.2014
      Dass sich die Vorbereitung auf den Wettbewerb gleich so toll für sie auszahlt, darüber freute sich die junge Frau gestern immer noch, als habe sie gerade den Titel gewonnen. Sie wird mit den beiden Nächstplatzierten nun auch beim Bundeswettbewerb vom 13. bis 17.April in Futterkamp in Schleswig-Holstein starten. Der Beruf macht der jungen alleinerziehenden Mutter großen Spaß. Sie sieht darin ihre Erfüllung. Landwirtin, das klingt gut. Aber auch Melkerin würde sie sich rufen lassen und Traktoristin. „Maja ist eine fantastische Traktor-Fahrerin und jongliert damit wie andere nicht mal wie mit einem Kleinwagen“, lobt Vorstandsvorsitzender Burkhard Schultz das Können der jungen Frau. Auch ihn freut der Erfolg seiner Mitarbeiterin, der zugleich auf den Betrieb ausstrahlt. Gerne hört er von ihr, dass sie hier bleiben will und sich qualifizieren möchte. „Ja, als Meisterin, das wäre nicht schlecht“, sagt Schultz und will sie gerne weiter unterstützen.

      #photographie #solidarité

    • Dans le sourire, qui est censé être attrayant et montrer sa capacité d’amabilité, c-a-d la possibilité d’être aimé en se posant en objet de séduction, il y a les dents qui sont découvertes, preuve de jeunesse et de bonne santé.
      Les dents sont la seule partie du squelette qui soit extérieure, montrer ses dents c’est montrer le soin apporter à cet intérieur : blancheur, alignement, entretien. Répondre à ces préceptes (que l’on retrouve décliner ailleurs) est très rassurant socialement.

      Pour la vente d’un cheval, on regarde l’usure des dents qui renseignent sur son âge.

      Dans les années soixante, des médicaments à base de #Tétracycline ont été délivré aux femmes enceintes ou aux enfants, ce qui a eu pour effet de détruire ou noircir la denture de toute une génération. Plusieurs de mes ami·e·s avaient les dents noires et je témoigne qu’enfant n’avoir jamais pu sourire en montrant mes dents tellement j’en avais honte. Je ne sais pas si c’est cette honte diffuse sur cette #génération_tétracycline qui fait que je n’ai jamais trouvé d’association de défense de ses victimes.

    • Ca me rappel les #sans_dents ce que tu dit @touti

      Juste après avoir lu l’article de antisexisme sur le sourire, je tombe sur ce paragraphe du bouquin que je lie en ce moment.

      Il s’arrêta. La jeune fille releva la tête et vit une véritable éclipse de soleil : un visage à contre-jour, tout noir dans l’ombre entourée de flammes couleurs de cuivres que le vent agitait. Elle ne put s’empêcher de sourire. Douglas prit ce sourire pour sa personne ; et comme la jeune fille était belle, encore qu’elle eût la bouche un peu grande, il ressentit à son égard de la reconnaissance pour ce sourire et une grande chaleur de cœur pour sa beauté. Et puis ce sourire l’encourageait. Il dit :
      – Quelles merveilleuses fleurs !
      Mais Frances comprit fort bien qu’il voulait dire : « Quel joli visage ! » et quoiqu’elle connût sa propre beauté, elle lui en sut gré. Elle sourit encore, mais cette fois c’était de gentillesse et d’amitié.

      Vercors Les animaux dénaturés

      Je ne suis pas certaine que beaucoup de femmes connaissent leur propre beauté, encore moins si elle eussent la bouche un peu grande !
      Je trouvais ce passage révélateur de l’utilisation du sourire et des rapports de séduction hétéro du point de vue masculin. La femme fait un premier sourire d’inconfort (un homme inconnu surgit à contre jour) et cet inconfort manifeste rassure l’homme et l’encourage.

  • Jean-Luc Mélenchon dénonce la « propagande » d’Assassin’s Creed Unity
    http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2014/11/13/25002-20141113ARTFIG00300-un-responsable-du-parti-de-gauche-denonce-la-prop

    « Si l’on continue comme ça, il ne restera plus aucune identité commune possible aux Français à part la religion et la couleur de peau. »

    Qu’il aille s’étouffer dans son #racisme. Et que tous les bas du Front de Gauche qui le soutiennent encore en fassent autant. Crétins.(Permalink)

    • #front_de_gauche_menton_de_droite

      mais quand même :

      Alexis Corbière, par ailleurs professeur d’histoire (...) publie dans son texte la vidéo de bande-annonce du jeu vidéo, pour le moins sanglante. « Elle [la vidéo] reprend à son compte tous les #poncifs_contre-révolutionnaires forgés depuis plus deux siècles. Le #peuple de Paris est présenté pour une cohorte brutale et sanguinaire, c’est lui qui produit la violence, toujours lui qui de façon #aveugle fait couler le sang, notamment du bon roi débonnaire », s’emporte Alexis Corbière, connu pour son combat en faveur de la Révolution de 1789.

      ...la #Révolution est représentée comme une « monstruosité », un « bain de sang incompréhensible, conduite par des brutes ». « Les créateurs de ce jeu s’inscrivent donc dans ce courant idéologique de plus en plus présent dans les médias qui veut imposer au peuple français un autre regard sur la Révolution française. C’est affligeant », regrette-t-il, demandant un « débat public sur la transmission de l’#Histoire, notamment vers la jeunesse ».
      Dans une interview accordée au Monde, le producteur associé du jeu, Antoine Vimal du Monteil , précise que la Révolution n’est qu’une « toile de fond » dans laquelle évolue le héros. Comme le précise le journaliste, certains détails du jeu sont anachroniques. « C’est totalement assumé. Assassin’s Creed Unity est un jeu grand public, pas une leçon d’histoire », ...

      #haine_de_la_démocratie

    • @BigGrizzly > Joli « Homme de paille » que tu fais là. Bravo. Soudain le problème n’est plus le racisme de Mélenchon et de ses partisans mais du petit gamer ridicule qui aime pas qu’on critique son jeu.

      Je n’ai jamais dit que Mélencon n’a pas le droit de critiquer AC:U, mais si il le fait en étalant son racisme c’est normal que des gens se mettent à gueuler.

  • Les Grecs se cachent pour survivre
    http://www.rts.ch/video/emissions/temps-present/6118546-les-grecs-se-cachent-pour-survivre.html

    Trois millions de personnes sans couverture maladie, des hôpitaux surchargés, des médicaments inaccessibles aux plus pauvres, de longues files d’attente aux soupes populaires la Grèce continue à payer un très lourd tribut à la crise économique. Reportage à Athènes au coeur d’un pays qu’on appelle désormais l’Afrique de l’Europe.

    #troïka #austérité #sans_dent

  • Une nouvelle histoire de dents pour François Hollande
    http://www.le-blog-de-roger-colombier.com/2014/09/une-nouvelle-histoire-de-dents-pour-francois-hollande.ht

    Depuis 1987, l’opération M’T dents officiait dans les établissements scolaires. Cela avait permis de diviser par 3 le nombre de carie chez les enfants.

    Et bien, sommé par le FMI et Bruxelles de saquer dans les dépenses sociales, le gouvernement socialiste supprime la ligne M’T dents dans le budget 2014-2017 de la Sécu. Pile poil quand l’IFOP révèle que plus de 1/3 de la population renonce à des soins dentaires faute de pouvoir d’achat suffisant.

    #sans_dents #santé #rigueur

  • Juste une petite phrase en passant

    Elle rapporte que M. Hollande, lors d’un repas familial, a raillé sa famille, ses origines modestes – « une gifle ». « Il s’est présenté comme l’homme qui n’aime pas les riches. En réalité, le président n’aime pas les pauvres. Lui, l’homme de gauche, dit en privé : ‘les sans-dents’ très fier de son trait d’humour. »