• Aux États-Unis, un nombre « fou » de reins disponibles pour des greffes est refusé Agence France-Presse à Washington - 30 Aout 2019 - Le devoir
    https://www.ledevoir.com/societe/sante/561697/aux-etats-unis-un-nombre-fou-de-reins-disponibles-pour-des-greffes-est-ref

    Quand un malade en attente d’une greffe de rein meurt, sa famille pensera généralement que la pénurie de dons d’organes est responsable. Aux États-Unis, la réalité est plus troublante : la plupart de ces morts avaient en fait reçu une offre de rein qui a été refusée.

    « Nous avons découvert que 84 % des reins aux États-Unis étaient refusés au moins une fois, ce qui est fou », dit à l’AFP Sumit Mohan, professeur associé de médecine à l’Université Columbia à New York, et auteur principal d’une étude publiée vendredi dans une revue de l’Académie américaine de médecine (JAMA Network Open). https://jamanetwork.com/journals/jamanetworkopen/fullarticle/2749266

    « C’est absurde », insiste le médecin.

    Une première étude avait montré cette semaine que les médecins américains rejetaient le double de reins disponibles pour des greffes, par rapport aux médecins français (18 % contre 9 %). Les centres américains sont extrêmement conservateurs sur l’âge des donneurs décédés et jettent les reins jugés trop vieux... qui pourtant pourraient convenir à des malades plus âgés ou en danger.

    La nouvelle analyse montre qu’un patient américain transplanté a reçu 17 offres précédemment rejetées par son médecin (nombre médian sur la période 2008-2015). Ceux qui meurent sur liste d’attente ont reçu 16 offres. Dix patients sur liste d’attente meurent chaque jour dans le pays alors qu’on leur avait proposé un rein.

    « Ce qui est plus problématique est que les médecins disent non sans parler aux patients », poursuit Sumit Mohan.

    L’obsession des indicateurs de performance
    Quand une personne meurt, son rein est prélevé et proposé aux patients en dialyse selon leur place sur la liste d’attente. En fait, l’offre est envoyée à l’hôpital du patient, qui a une heure pour répondre. La plupart du temps, les centres passent leur tour en espérant qu’un autre avec un meilleur score de qualité arrivera plus tard.

    Pour les auteurs, la focalisation sur ce score est un problème central, car des patients seraient tout à fait disposés à recevoir un rein de moins bonne qualité, ne serait-ce que pour ne plus être sous dialyse, un traitement extrêmement pénible qui nécessite de se rendre plusieurs fois par semaine à l’hôpital.

    La prudence excessive des centres s’expliquerait en partie par leur désir de maintenir un taux de survie élevé à un an des patients greffés, dont dépend leur certification par les autorités.

    « Il est évidemment mieux d’être greffé d’un rein de moins bonne qualité que de mourir », dit Sumit Mohan.

    Pour ce médecin, une réforme simple permettrait d’augmenter radicalement les taux d’acceptation : informer le patient quand on refuse un rein en son nom. « Les gens veulent arrêter la dialyse, ils se fichent que le rein greffé soit de qualité 1 ou 2. »

    #Santé #Greffes #pénurie #Chirurgie #Reins #dons_d_organes #scoring #santé_publique #indicateurs #performance #usa #France

  • Via Piratenpartei Hessen: "Die #Schufa sollte in einem ersten Schri...
    https://diasp.eu/p/7138256

    Via Piratenpartei Hessen: „Die #Schufa sollte in einem ersten Schritt gesetzlich verpflichtet werden, jede Datensatzänderung den Betroffenen kostenlos mitteilen zu müssen. Dann hat sich der Spuk bald beendet... https://t.co/KbQ5f2EdlC #Piraten #Schrems #Banken #Scoring #Finanzen #Politik #Datenschutz MW“ Scoring: Hessischer Datenschützer deckt Pannen bei der Schufa auf

  • Une assurance voulait définir ses prix en fonction des publications Facebook de ses clients
    http://www.lemonde.fr/pixels/article/2016/11/02/une-assurance-voulait-definir-ses-prix-en-fonction-des-publications-facebook

    « Nous voulons nous assurer que les conducteurs prudents obtiennent le meilleur prix possible. Pour cela, nous regarderons dans votre profil Facebook pour nous permettre de mieux comprendre le type de conducteur que vous êtes. » C’est écrit noir sur blanc sur le site d’#Admiral, une des plus importantes compagnies d’assurance britanniques : celle-ci veut se connecter aux comptes Facebook de ses clients pour déterminer le prix de leur assurance automobile. « Il a été prouvé qu’il existe un lien entre la personnalité et la façon de conduire, et notre technologie intelligente nous permet de prédire qui est plus à même d’être un conducteur prudent. »

    Ce programme, appelé #FirstCarQuote, devait être lancé cette semaine. Mais il a été finalement retardé pour « régler des derniers détails », peut-on lire sur le site. Un « détail » qui s’appelle Facebook : l’entreprise a bloqué in extremis ce projet, en contradiction avec ses règles d’utilisation, rapporte le magazine spécialisé The Verge, citant un porte-parole de Facebook. Le règlement stipule qu’il est interdit d’exploiter les données de Facebook à certaines fins, comme « prendre des décisions concernant une candidature ou sur le taux d’intérêt à fixer sur un prêt ».

    • #scoring #fichage #it_has_begun #pour_votre_bien

      La banquière m’a très bien reçu, mon projet l’enthousiasmait littéralement, elle a photocopié mon livret de famille, mon passeport, mes feuilles d’impots sur 3 ans, mes 3 derniers mois de relevés bancaires, et tout les documents que j’avais bêtement amené. C’était disait-elle pour étudier mon dossier, d’ailleurs la feuille le stipulait bien, il y avait la liste à cocher, elle a aussi noté mon mail, mon téléphone, si j’avais des enfants et des animaux.
      Bon, d’accord, le lendemain elle m’a annoncé que je n’aurai jamais aucun prêt et qu’il ne fallait pas rêver, son travail était terminé.

      #tout_va_bien

      Au fait, j’adore comment facebook se fait passer ici pour un défenseur des droits, comme si ce n’était pas sa finalité de nourrir les croisements de fichiers de la NSA.
      #boycott_facebook

  • Le #marketing programmatique appliqué au recrutement - Usine Digitale
    http://alireailleurs.tumblr.com/post/142394982305

    Christophe Bys pour Usine Digitale revient sur l’annonce par le cabinet de recrutement Michael Page de l’utilisation du marketing programmatique appliquée au recrutement. Le marketing programmatique n’est rien d’autre que l’achat automatisé d’espaces publicitaires en temps réel sur le web depuis le croisement entre les données et préférences de l’acheteur et de celui qui propose l’espace, mais plutôt que de s’appliquer uniquement au marketing classique, commence à toucher d’autres secteurs. “Ainsi, appliqué à l’emploi, cela revient à pousser auprès des candidats en recherche active ou passive, c’est-à-dire ceux qui sont en poste et qui ne cherchent pas vraiment un nouvel emploi, une offre qui pourrait les intéresser.” L’offre d’emploi vient ainsi jusqu’aux candidats potentiels, permettant de toucher des (...)

    #profils #nossystemes #scoring #big_data #donneespersonnelles

  • Comment l’évaluation du risque-client est transformée par notre activité en ligne - The Nation
    http://alireailleurs.tumblr.com/post/120512149181

    Le chercheur Jathan Sadowski et la documentariste Astra Taylor signent pour The Nation un très intéressant article sur la transformation de l’évaluation du risque client (c’est-à-dire le fait d’évaluer les capacités de remboursement des gens quand ils demandent un crédit). L’utilisation de méthodes statistiques pour évaluer la solvabilité des gens est ancienne et n’a cessée d’être encadrée par les autorités tant pour limiter la collecte de données et établir des règles sur les limites de leur utilisation, notamment pour interdire toute forme de discrimination basée sur le sexe. l’âge, la religion ou la race. Cela n’a pas empêché le développement de systèmes basés sur la surveillance des consommations de gens qui ont consacrés les disparités socio-économiques dans un processus technique toujours plus complexe, (...)

    #marketing #scoring #société #Big_data

  • Obama cherche à renforcer la protection des données personnelles - L’Atelier
    http://alireailleurs.tumblr.com/post/108626839845

    Suite à la multiplication des vols de données de grandes entreprises, Barack Obama prépare un projet de loi pour renforcer la protection des données personnelles des consommateurs, rapporte l’Atelier. La législation prévoit de soumettre toutes les entreprises à un délai de 30 jours maximum pour prévenir leurs clients du piratage de leurs données. Un autre projet de loi prévoit d’interdire aux entreprises qui conçoivent des systèmes numériques pour les élèves de vendre les données récoltées. Le gouvernement prépare également un Consumer Privacy Bill of Rights, une déclaration des droits à la #vie_privée du consommateur pour obliger les entreprises à plus respecter les choix en matière de vie privée des consommateurs. “Plus nous protégerons les données des consommateurs, plus il sera difficile pour les hackers de (...)

    #politique #big_data #scoring

  • Le Conseil constitutionnel censure le fichier des crédits à la consommation
    http://www.leparisien.fr/economie/le-conseil-constitutionnel-censure-le-fichier-des-credits-a-la-consommati

    Le Conseil constitutionnel a censuré jeudi la création d’un fichier national recensant tous les crédits à la consommation accordés aux particuliers, voulue par le législateur au nom de la lutte contre le surendettement, mais qui a été jugée attentatoire au respect de la vie privée.

    #bonne_nouvelle #fichage #vie_privée #données_personnelles mais pourquoi parler de censure plutôt que de refus ? et pourquoi la droite spécifiquement a jugée

    Le respect de la vie privée en péril …

     ?

    • Il (Le Conseil constitutionnel) estime surdimensionné le dispositif envisagé, en relevant que le fichier voulu par le gouvernement aurait contenu les données à caractère personnel d’un très grand nombre de personnes (plus de 12 millions), alors que plusieurs dizaines de milliers d’employés de crédit auraient été autorisés à les consulter.

      Ok, en fait je commence à comprendre pourquoi la droite s’y est opposée en arguant des libertés (depuis quand la droite s’intéresse aux libertés ? déjà la gauche c’est pas terrible) mais voila, c’est surtout parce que le bouzin était tellement tentaculaire que

      Cette lourdeur du dispositif - les données devaient en outre être conservées plusieurs années - faisaient que les sociétés de crédit étaient farouchement opposées à sa création.

      Et de mon avis, ces sociétés de #crédit ont déjà un système pour ficher leurs clients avec des trucs consultables en privé dont on a pas idée… et oui je médis mais je peux déjà citer une multitude de fichiers bancaires
      – FCC
      – FNCI
      – FIBEN
      – FICP-
      – FICOBA
      – TRACINFO
      et les dérogations à la règle du secret professionnel :
      http://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do;jsessionid=42C77B66E2A059BD3E9510EB660DC635.tpdjo04v_3

    • Et donc cette pratique de profilage client s’appelle le #scoring et ça date…

      Soit un programme informatique - confidentiel - construit sur l’historique du fichier client, il analyse vos revenus, votre situation professionnelle, votre ancienneté dans votre entreprise, votre situation matrimoniale, la présence d’enfants à charge, le taux d’endettement, votre capacité d’épargne votre âge et d’autres choses vous concernant auxquels vous n’aurez pas accès ! ainsi on raconte qu’il est plus facile d’obtenir un crédit bancaire si l’on possède un chien !!

      http://souriez.info/+Fichage-bancaire-FCC-FICP-FIBEN+