• ‘Self-partnered’ Emma Watson is right : we need more ways to be single | Brigid Delaney | Film | The Guardian
    https://www.theguardian.com/film/2019/nov/06/self-partnered-emma-watson-is-right-we-need-more-ways-to-be-single
    https://i.guim.co.uk/img/media/3d913711364a7515f23e80e39b000896a88c6f98/0_72_3070_1842/master/3070.jpg?width=1200&height=630&quality=85&auto=format&fit=crop&overlay-ali

    When Emma Watson described herself as “self-partnered” in an interview with British Vogue this week, the term was met with a mixture of ridicule and praise. Predictable masturbation jokes were made.

    Like Gwyneth Paltrow’s use of the phrase “conscious uncoupling” to describe her separation from her husband Chris Martin, or Mark Ronson’s recent (albeit accidental) announcement that he was “sapiosexual” (attracted to intelligence before appearance), any deviations from the limited language we have around relationships is met with mockery.

    And then there is what Emma Watson described. “If you have not built a home, if you do not have a husband, if you do not have a baby, and you are turning 30, and you’re not in some incredibly secure, stable place in your career, or you’re still figuring things out ... There’s just this incredible amount of anxiety,” said the Ivy League-educated UN ambassador and Bafta winner, in what some have pointed out is a telling sign of the times. “It took me a long time, but I’m very happy [being single]. I call it being self-partnered.”

    Je ne suis pas très fan de la survalorisation revendicative (j’édite, je ne sais pas comment dire) de modes de vie marginaux (anarchisme du mode de vie) mais pourquoi s’empêcher de nommer des attitudes qui existent ? Et surtout je découvre la position d’Emma Watson, cette manière féministe de revendiquer d’être une femme #célibataire, #seule, libre et ça lui va très bien ! @mona dans Sorcières a montré comment cette indépendance était perçue comme menaçante, ça expliquerait la haine et le sarcasmes déchaînés contre Watson sur les réseaux.

  • En Israël, une exposition polémique présente des œuvres volées à des artistes du monde arabe
    Marie Semelin | franceinfo | Mis à jour le 25/07/2018
    https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/en-direct-du-monde/en-direct-du-monde-en-israel-une-exposition-polemique-presente-des-oeuv

    Voler des oeuvres d’art, et ne pas s’en cacher ! C’est ce que fait l’exposition "Arab Stolen Art", “Art arabe volé”, qui s’est ouverte à Tel Aviv en Israël. La galerie expose, sans leur accord et anonymement, des artistes du monde arabe. Le responsable de l’exposition, artiste lui-même, revendique l’acte comme une performance, pour questionner notamment les rapports entre Israël et ces pays avec lesquels il ne peut pas communiquer.
    (...)
    Wael Shawky vit en Égypte. Pour cet artiste, l’exposition est un vol pur et simple. Il est catastrophé de ne pas savoir dans quelles conditions il est exposé, ou encore si son oeuvre présentée l’est dans son intégralité. Il s’oppose également au débat même que ce curateur israélien veut proposer. "Je suis catégoriquement contre exposer- pas seulement en Israël - mais dans n’importe quel endroit qui viole les droits humains, car l’ensemble de mon travail parle des droits de l’homme ! Qu’on puisse récupérer mon travail pour le mettre dans un contexte politique, je suis totalement contre ! "

    Il envisage, avec sa galerie londonienne de porter plainte. Wael Shawky accuse Omer Krieger de s’offrir un buzz gratuitement, sur ce point c’est plutôt réussi.

  • Lieberman qualifie des députés arabes de « criminels de guerre » - L’Orient-Le Jour
    https://www.lorientlejour.com/article/1089020/lieberman-qualifie-des-deputes-arabes-de-criminels-de-guerre.html

    Un ministre israélien a qualifié lundi des députés arabes de « criminels de guerre » un jour après avoir appelé au boycott économique d’une région du nord, où des Arabes israéliens avaient protesté contre la décision américaine de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël.

    Le ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman s’exprimait lors d’un débat parlementaire télévisé sur une motion de censure déposée par la Liste unie, une coalition de formations arabes qui représente le troisième groupe au Parlement israélien.

    En présentant cette motion, la députée de cette liste, Haneen Zoabi, a estimé que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu « devrait être jugé devant la Cour pénale internationale à La Haye, parce que c’est un criminel de guerre ». « L’occupation est toujours (...) violente, illégitime et basée sur des crimes de guerre », a-t-elle ajouté, en référence à l’occupation depuis 50 ans des territoires palestiniens par Israël.

    « Vous tous, à la Liste unie, vous êtes des criminels de guerre », a rétorqué M. Lieberman, s’adressant aux membres de cette alliance qui compte douze membres arabes et un juif. « Vous exploitez les faiblesses et les avantages d’un Etat démocratique pour nous détruire de l’intérieur », a-t-il ajouté. « Vous êtes ici par erreur et le temps viendra où vous ne serez plus là », a-t-il encore lancé.

    #alliés #seule_démocratie #terre_promise