• Pour entendre d’autres voix que celles de RFI ou de France 24 parler de la sécurité >Sahel Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI), a ouvert une chaîne youtube avec un canal « SIPRI Reflection » dont la dernière thématique traitée s’intitule "Comprendre la perception régionale de la sécurité dans le Sahel. Ce canal contient une vidéo introductive de 7 minutes plus 8 capsules (à ce jour) de 2 à 3 minutes, toutes en français (sous titres anglais), donnant la paroles à des acteurs sahéliens.
    https://youtu.be/Pn5YRA8v6Kw


    #Afrique #Sahel #Sécurité #Solutions_locales

  • #Quebec : Un système de santé qui rend malades ses soignants Texte collectif - 11 avril 2019 - Le devoir
    https://www.ledevoir.com/opinion/idees/551885/un-systeme-de-sante-qui-rend-malades-ses-soignants

    La chaîne de montage de l’usine de santé qu’ont mise en place nos gouvernements successifs menace très sérieusement de défaillir, car les ouvriers sont de plus en plus souffrants, abandonnant chaque jour l’usine pour partir en congé de maladie. Depuis la réforme de 2015, les heures liées aux congés de maladie des employés du réseau de la santé ont en effet augmenté de 24 %.


    Photo : Fred Dufour Agence France-Presse « Les valeurs et principes de la logique industrielle sont la plupart du temps en contradiction profonde avec les valeurs, les normes et même le code de déontologie des métiers relationnels », rappellent les auteurs.

    Le taux historique des congés de maladie met en lumière un aspect qui, selon nous, va bien au-delà d’une simple crise circonstancielle. La crise actuelle révèle plutôt un fossé abyssal entre les valeurs humanistes que portent et défendent les soignants et les valeurs de type industriel que le ministère et ses gestionnaires imposent avec une autorité machinale depuis plusieurs années.

    Pour le ministère et ses gestionnaires, le « bon » soignant, c’est celui maintenant qui voit le plus de personnes dans le moins de temps possible. Celui qui jadis prenait son temps auprès d’une mère, d’une famille ou d’une personne âgée est aujourd’hui devenu le « bouc émissaire » de la nouvelle gestion publique. C’est ainsi que la logique comptable vient à la fois dévaluer et amputer le temps nécessaire à la réalisation de plusieurs pratiques comme l’écoute, l’accueil et l’accompagnement.

    On voit bien comment cette situation ne peut qu’être préjudiciable pour la population. Quant aux soignants, cette nouvelle norme du « bon » soignant occasionne chez eux de la colère et un sentiment d’impuissance.

    Le délire de la technocratie
    Le temps qu’exige l’administratif est en voie de d’égaliser le temps consacré à la population. À titre d’exemple, actuellement, une demande d’hébergement en santé mentale dans le réseau public exige de remplir un questionnaire de 60 pages et plus, alors que moins de 8 pages suffisaient dans les années 2000.

    Paradoxalement, alors que ces outils sont censés mieux desservir la population, jamais tels outils n’ont autant éloigné les soignants de la population. En fait, l’intensification des exigences technico-administratives est rendue à un point tel, en matière de quantité et de complexité, que l’ensemble du personnel de soutien aux soignants est maintenant mobilisé à la gestion des procédures technico-administratives. Conséquemment, non seulement les soignants ont de moins en moins de temps pour être auprès de la population, mais ils sont aussi de moins en moins aidés pour gérer les impasses cliniques qu’ils rencontrent dans leur travail.

    Crise des valeurs et perte de sens
    La rentabilité, la performance, l’optimisation, la concurrence et la compétition représentent autant de valeurs que de principes issus de la logique industrielle où la performance et les résultats sont évalués strictement en termes comptables. Or, ces valeurs et ces principes sont la plupart du temps en contradiction profonde avec les valeurs, les normes et même le code de déontologie des métiers relationnels. Chemin faisant, l’évaluation comptable de la performance comme nouvelle norme institutionnelle engendre chez les soignants un sentiment de culpabilité, d’incompétence et une de perte de sens dans ce qu’ils font.

    Prendre un congé de maladie
    Enfin, pour faire face à la détresse des soignants, l’institution propose de revoir leur gestion du temps et du stress, et on les réfère vers les programmes d’aide aux employés (PAE). Aussi nécessaires et aidantes soient-elles, ces solutions individuelles révèlent le déni institutionnel des causes structurelles qui sont, croyons-nous, à la source de la souffrance qui assaille actuellement des milliers de soignants.

    Étant incapables de surmonter le conflit entre leurs valeurs humanistes et celles imposées par le monde industriel d’un côté, et incapables, de l’autre côté, de se résigner à quitter le réseau de la santé, les soignants finissent en effet par tomber malades du fait de leur souffrance inédite et n’ont d’autre choix que de partir en congé de maladie.

    L’espoir d’un rétablissement ?
    L’étiquette psychologique de « résistance au changement » comme explication causale de la hausse des congés de maladie des soignants ne tient pas la route. Il y a beaucoup trop de recoupage dans les témoignages des soignants pour réduire cette souffrance aux dimensions individuelles. Mettre en valeur les solutions organisationnelles ne peut qu’ouvrir la voie, selon nous, au rétablissement des milliers de soignants « partis » en congé de maladie.

    La société québécoise doit donc exiger que le ministère s’engage à désintoxiquer les pratiques soignantes de la logique comptable et du délire chronique de la technocratie institutionnelle afin que les soignants puissent être libérés de leur fardeau et retourner ainsi faire dignement leur travail auprès de la population.

    Sont cosignataires du texte :
    Marjolaine Goudreau, présidente du RECIFS (Association des travailleuses sociales et techniciennes en travail social) ; Natalie Stake-Doucet, présidente de l’Association québécoise des infirmières et infirmiers ; Isabelle Leblanc, présidente des médecins québécois pour le régime public ; Charles Roy, président de l’Association des psychologues du Québec ; Angelo Soares, professeur au Département d’organisation et ressources humaines de l’École des sciences de la gestion à l’Université du Québec à Montréal.

    #travail #santé #capitalisme fausse #rentabilité #médecine #santé_publique #humanité #rendement #technico-administratif #procédures #performance #évaluation_comptable #normes #soignantes #soignants #solutions_organisationnelles #délire #Services_publics #technologie #bureaucratie #néolibéralisme #administration

    • Dans les commentaires
      Comme on ferme des établissements, on en fusionne d’autres jusqu’à devenir ces monstres régionaux CISSS et CIUSSS, il faut de plus en plus de mécanismes de reddition de comptes : la gestion de proximité étant rendue très difficile, il faut introduire toujours plus de processus écrits, informatisés pour tout justifier, monitorer, calculer pour que les gestionnaires de haut niveau aient des tableaux de bord qui orienteront leurs décisions.

      Les intervenants de toute catégorie doivent passer un temps considérable à consigner ce qu’ils font pour que soient comptabilisées leurs actions et qu’on puisse en établir la productivité, les coûts-bénéfices. On a beau démoniser de temps à autres les cadres (trop nombreux, trop cher payés disent-ils) de fait, c’est la pensée gestionnaire qu’on a fait triompher depuis des années. Les professionnels, techniciens et employés de tous corps de métier sont à la merci depuis des décennies des vagues de ré-organisations à petite oun grande échelle que la nouvelle école de pensée en gestion fait mettre en chantier. Même si un certain nombre de gestionnaires ont d’abord été des professionnels de la santé ou des services sociaux, ils sont vite invités à se distancer de leur métier de base pour devenir de « vrais » gestionnaires. Hélas, la relation soignante n’entre pas dans leurs paramètres... Désolant état, ce réseau muselé.

    • C’est la « nouvelle gestion publique » qui fait des ravages. De fausses prémisses pour encourager la concurrence entre individus d’une même organisation.

      Ça commence par de la #pseudo-science : l’« autonomisation » (« #empowerment »). C’est le nirvana pour un #gestionnaire (qui trouve ça « très le fun » de ne plus se sentir « responsable », car, c’est les autres, maintenant). Autre pseudo-science, celle du « #savoir-être », autre #canular dérivé de l’intelligence émotionnelle (fabuleuse découverte ! Il faut entendre les cris d’indignation : ce n’est pas vrai, ça existe le « savoir-être » !), alors, les gens médiocres ont du « savoir-être ».

      Il y a, aussi la « #gouvernance » ! Il faut faire confiance à l’imagination pour que ce terme se retrouve dans la bouche du « gestionnaire » qui se gargarise avec.

      En résumé, la gestion, dans les dernières décennies on envahit de très vastes aspects du fonctionnement d’une organisation (avec l’aide des « #RH ») avec de la speudo-science. À l’aide de principe de la « nouvelle gestion publique », qui relève plus de la religion : « un scrum, ça se fait debout » (si vous dites que non, vous êtes « excomunié »). La gestion glane des informations avec lesquels elle « découvre » des « correlations » et appel cela des « #indicateurs » et « gouverne » dernière un écran (en sachant que les employés s’« autogérent » !?!?).

      Des solutions ? Retrouver le sens du « savoir-faire » (celui-ci est plus facilement « mesurable » que le « savoir-être », en cela, qu’un défi vous est lancé de trouver comment mesurer le « savoir-être »), retirer le regroupement professionnel RH. Instruire au lieu de former. Enseigner l’esprit critique au lieu de donnée des cours de finance.

      Si vous n’êtes pas d’accord avec la gestion, vous êtes déloyale, vous faites preuve d’insubordination. Vous êtes des hérétiques

  • Bouteilles d’#eau stockées au soleil : faut-il s’inquiéter ? | 60 Millions de Consommateurs
    https://www.60millions-mag.com/2019/08/23/bouteilles-d-eau-stockees-au-soleil-faut-il-s-inquieter-16333

    M. Vitrac émet en revanche plus de réserves quant à la présence croissante de #PET recyclé dans les bouteilles. « Il est impossible de prédire l’identité des contaminants potentiellement présents dans le PET utilisé dans le processus de #recyclage », écrivait d’ailleurs l’Autorité européenne de sécurité des #aliments en 2011.

    • Je bois de l’eau du robinet mais sa qualité est très moyenne (déconseillée aux nourrissons). Dans les zones rurales, si on n’est pas raccordé au réseau, l’eau des puits peut être contaminée (c’était le cas lorsque j’habitais à la campagne, l’eau était impropre à la consommation). Le problème est donc plus vaste.

    • Question contamination de l’eau par temps de canicule … L’eau de la #piscine dans laquelle j’ai été me tremper la semaine dernière a bien été analysée et contrôlée le 3 juillet, mais depuis presque deux mois, rien. Ah si, des algues verts gluantes qui envahissent le fond de ce ce bouillon verdâtre à la température inquiétante.
      Est-ce une nouvelle stratégie du maire de Toulouse qui s’acharne à fermer les piscines dont celle-ci a déjà disparu mystérieusement des cartes touristiques ?

  • #CIVIPOL au #Soudan

    L’Union européenne a suspendu ses programmes liés au #contrôle_migratoire au Soudan, en raison de la situation politique. CIVIPOL était en charge des programmes coordonnés par la #France. Présentation.

    CIVIPOL est défini comme "l’opérateur de #coopération_technique_internationale du ministère de l’Intérieur". C’est une #société_anonyme dont 40% du capital son détenus par l’État et 60% par des acteurs privés comme #Airbus, #Safran, #Thalès et d’autres, ainsi que #Défense_Conseil_International, qui est la société privée équivalente de CIVIPOL pour le ministère de la défense.

    CIVIPOL a une action d’#expertise, de #conseil, de #formation. Elle est "financée quasi exclusivement par les bailleurs internationaux". Elle a aussi comme savoir-faire le "soutien à la filière des #industries_de_sécurité" : "Civipol soutient les acteurs de la filière des industries de sécurité. À travers le réseau international des salons #Milipol, Civipol permet aux États partenaires d’identifier, avec les industriels, les #solutions_technologiques les plus adaptées à leurs impératifs de protection. En proposant des offres intégrées issues de la filière européenne des industries de sécurité, Civipol contribue à la mise en place de #systèmes_opérationnels_interopérables au sein des États partenaires et, le cas échéant, avec les systèmes homologues européens."

    #CIVIPOL_Conseil, la société anonyme, est en effet associée dans #CIVIPOL_Groupe au Groupement d’Intérêt Économique Milipol, qui organise des #salons "de la sûreté et de la sécurité intérieure des États" à Paris, au Qatar et dans la zone Asie - Pacifique (on peut découvrir ici le message adressé par le ministre français de l’intérieur à l’ouverture du dernier salon).

    CIVIPOL a aussi racheté en 2016 la société #Transtec, qui a des activités de soutien, accompagnement, conseil, expertise, dans le domaine de la #gouvernance. Elle a par exemple mené deux programmes au Soudan, l’un « #Soutien_à_l'Analyse_Economique_et_à_la Planification_Sectorielle_à_l’Appui_de_la_République_du_Soudan » « afin de permettre à la délégation de l’UE au Soudan de mieux comprendre la situation économique du pays et de contribuer à une approche plus cohérente de la programmation de l’UE dans chaque secteur d’intervention » ; l’autre « #Programme_de_renforcement_des_capacités_des_organisations_de_la_société_civile_soudanaise », dont « l’objectif consistait à renforcer les capacités des bénéficiaires des #OSC locales dans le cadre du programme de l’#Instrument_Européen_pour_la_Démocratie_et_les_Droits_de_l'Homme (#IEDDH) afin d’améliorer leur gestion administrative et financière des projets financés par l’UE » (il ne s’agit donc pas de développer la démocratie, mais de permettre aux OSC – Organisations de la Société Civile – soudanaises de s’inscrire dans les programmes de financement de l’Union européenne.

    CIVIPOL intervient dans quatre programmes au Soudan, financés par l’Union européenne. L’un concernant le #terrorisme, « Lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme dans la grande Corne de l’Afrique (https://static.mediapart.fr/files/2019/07/26/lutte-contre-le-blanchiment-dargent-et-le-financement-du-terrorisme) », l’autre concernant l’application de la loi, « #Regional_law_enforcement_in_the_Greater_Horn_of_Africa_and_Yemen (https://static.mediapart.fr/files/2019/07/26/regional-law-enforcement-in-the-greater-horn-of-africa-and-yemen-rl) ». Notons que ces deux programmes concernent aussi le #Yémen, pays en proie à une guerre civile, et une intervention militaire extérieure par une coalition menée par l’Arabie saoudite, pays allié de la France et en partie armée par elle, coalition à laquelle participe plusieurs milliers de membres des #Forces_d’Action_Rapide soudanaises, ancienne milice de Janjawid, aussi reconvertie en garde-frontière dans le cadre de la politique de contrôle migratoire mise en place par le Soudan à la demande de l’Union européenne, Forces d’Action Rapide dont le chef est l’homme fort actuel de la junte militaire qui a succédé au dictateur Omar El-Béchir. CIVIPOL agit dans cette complexité.

    Les deux autres programmes concerne la politique de #contrôle_migratoire. L’un, sous l’intitulé de « #Meilleure_Gestion_des_Migrations (https://static.mediapart.fr/files/2019/07/26/better-migration-management-bmm.pdf) », implique différents intervenants pour le compte de plusieurs États membres de l’Union européenne et des agences de l’ONU, sous coordination allemande, l’#Allemagne cofinançant ce programme. « Dans cette contribution, CIVIPOL fournit des formations pour les unités spécialisés en charge de la lutte contre le trafic d’êtres humains, forme les agents de police dans les #zones_frontalières et aide les autorités chargées de la formation de la #police ». Compte-tenu du rôle des Forces d’Action Rapide, il semble difficile que CIVIPOL ne les ait pas croisées. Ce programme a été suspendu en mars 2019, l’Union européenne ayant donné une explication quelque peu sybilline : « because they require the involvement of government counterparts to be carried out » (« parce que leur mise en œuvre exige l’implication d’interlocuteurs gouvernementaux d’un niveau équivalent »).

    L’autre, mis en œuvre par CIVIPOL, est le #ROCK (#Centre_opérationnel_régional_d'appui_au_processus_de_Khartoum et à l’Initiative de la Corne de l’Afrique de l’Union africaine (https://static.mediapart.fr/files/2019/07/26/regional-operational-center-in-khartoum-in-support-of-the-khartoum-) – en anglais #Regional_Operational_Centre_in_Khartoum etc.) La stratégie du projet ROCK est de faciliter l’#échange_d'informations entre les services de police compétents. Ainsi, le projet consiste à mettre en place une plate-forme à Khartoum, le centre régional "ROCK", afin de rassembler les #officiers_de_liaison des pays bénéficiaires en un seul endroit pour échanger efficacement des #informations_policières. » Il a été suspendu en juin « until the political/security situation is cleared » (« jusqu’à ce que la situation politique/sécurtiaire soit clarifiée ») selon l’Union européenne.

    D’après la présentation qu’on peut télécharger sur le site de CIVIPOL, le premier « programme intervient en réponse aux besoins identifiés par les pays africains du #processus_Khartoum », tandis que le second a été « lancé dans le cadre du processus de Khartoum à la demande des pays de la #Corne_de_l'Afrique ». Il ne faut donc surtout pas penser qu’il puisse s’agir d’une forme d’externalisation des politiques migratoires européennes.

    Ces deux programmes concernent neuf pays africains. L’un d’eux est l’#Érythrée. Il n’est pas interdit de penser que les liens tissés ont pu faciliter la coopération entre autorités françaises et érythréennes qui a permis l’expulsion d’un demandeur d’asile érythréen de France en Érythrée le 6 juin dernier.

    https://blogs.mediapart.fr/philippe-wannesson/blog/260719/civipol-au-soudan
    #complexe_militaro-industriel #externalisation #contrôles_frontaliers #migrations #asile #réfugiés #suspension #Erythrée

  • Les forêts, meilleur outil contre le réchauffement - Journal de l’environnement
    http://www.journaldelenvironnement.net/article/les-forets-meilleur-outil-contre-le-rechauffement,98410?xto

    Pour lutter contre le réchauffement climatique, rien de tel que les forêts : selon une étude publiée vendredi 5 juillet dans la revue Science, en planter l’équivalent d’un tiers de leur surface mondiale actuelle est réaliste, et permettrait d’éponger les deux tiers du carbone émis depuis la Révolution industrielle. A condition d’agir vite.

    Autre enseignement de l’étude : le temps presse, car le réchauffement va inéluctablement grignoter ce potentiel forestier. Si les forêts boréales, en particulier celles de Sibérie, devraient prospérer, celles des régions tropicales vont péricliter sous la chaleur. Dans un scénario climatique RCP8.5, option la plus pessimiste du Giec, ce potentiel de 0,9 milliard d’hectares de canopée pourrait en effet fondre de 233 millions d’hectares d’ici 2050.

  • QUAND UN AGENT FORESTIER FAIT LE POINT SUR LA NOUVELLE POLITIQUE DE L’ONF : PLUS DE 35 SUICIDES

    https://www.youtube.com/watch?v=ujUdJasKeFk&feature=youtu.be

    Extrait de : Le temps des forêts, par François-Xavier Drouet

    https://www.theguardian.com/environment/2019/jul/04/planting-billions-trees-best-tackle-climate-crisis-scientists-canopy-em

    Planting billions of trees across the world is by far the biggest and cheapest way to tackle the climate crisis, according to scientists, who have made the first calculation of how many more trees could be planted without encroaching on crop land or urban areas.

  • Viable Alternative To ICOs — Introduction of The “Believers Reward Offering”(BRO)
    https://hackernoon.com/viable-alternative-to-icos-introduction-of-the-believers-reward-offering

    Viable Alternative To ICOs — Introduction of The “Believers Reward Offering”(BRO)tozex.ioBlockchain Technology is fundamentally changing the way of exchanging value and tokens are at the heart of it. Since 2017, we have seen the explosive emergence of a powerful #token based fundraising mechanism: Initial Coin Offering (hereinafter “ICO”).An #ico consists in proposing the acquisition of tokens in exchange of cryptocurrencies (eg : BTC or ETH) or in compensation for the realization of specific actions in favour of the project (promotion, audit, test, etc…). Token issuance allows to raised funds from worldwide investors in order to finance the development of a product or service.The growing success of the ICOs reveals its attraction as fundraising method. However, ICOs still suffer from challenging (...)

    #blockchain #crypto #solutions

  • #Cameroun : une campagne pour sensibiliser les jeunes aux risques de la migration irrégulière

    En parallèle de ses missions de rapatriement depuis la Libye, l’#OIM a lancé au #Cameroun une #campagne de #sensibilisation aux dangers de la migration irrégulière avec l’aide d’associations locales. À travers des événements éducatifs et culturels, les jeunes Camerounais sont invités à réfléchir aux risques de l’exil vers l’Europe.

    Le centre de formation Don Bosco, dans le quartier de Mimboman, à Yaoundé, s’est animé d’un coup quand les lycéens conviés à la causerie éducative, organisée le 25 avril par l’association SMIC (#Solutions_aux_migrations_clandestines) et l’Organisation internationale des migrations (OIM), sont arrivés. En quelques minutes, les rires et les discussions ont envahi la salle principale de ce centre dédié à la jeunesse.

    Cet événement est l’une des manifestations prévues dans le cadre de la campagne de sensibilisation aux risques de la migration irrégulière lancée par l’OIM avec l’appui d’associations locales – le SMIC, mais aussi #Our_destiny, l’association créée par le rappeur Général Valsero – et du gouvernement camerounais.

    La campagne a été officiellement lancée quelques jours plus tôt à Bafoussam, dans l’ouest du Cameroun. Ce mercredi après-midi, l’OIM et le SMIC accueillent près de 200 jeunes, dont beaucoup de lycéens des établissements du quartier, pour aborder le sujet de la migration irrégulière. Certains organisateurs ont revêtu le t-shirt de la campagne sur lequel s’affiche le message « Je ne mourrai pas en mer ».

    Devant le centre Don Bosco, plusieurs jeunes hommes attendent que la réunion commence. Le sujet de la réunion les intéresse. « Tout le monde a quelqu’un dans sa famille qui a tenté le voyage vers l’Europe », raconte Luc, 25 ans, sourire malicieux aux lèvres.

    Étudiant en philosophie, il s’est découvert à l’université une passion pour Platon mais se fait peu d’illusions sur ses chances de trouver un travail dans son domaine au Cameroun.

    « Ne soyez pas prêts à tout pour partir »

    La réunion débute par un mot d’introduction des organisateurs et la diffusion du film « Wallah je te jure » réalisé par l’OIM. Des migrants subsahariens y témoignent en Libye, au Niger et en Italie de leurs déconvenues, leurs espoirs et leurs regrets.

    #Yves_Tsala, président du #SMIC, insiste sur le message de cette campagne : « La migration n’est pas une mauvaise chose. Nous sommes là pour dire aux jeunes ‘Ne soyez pas prêts à tout pour partir. N’exposez pas votre vie pour partir. Avant de partir, il faut avoir un projet’. »

    Après la diffusion du film, les jeunes sont invités à prendre la parole. La plupart ont enregistré le message de la campagne. À tour de rôle, ils prennent le micro. « Aller à l’aventure dans un pays, c’est prendre des risques inutiles quand on n’a pas de papiers », avance Chanel, 15 ans.

    « C’est mieux de vivre dans son pays que de mourir ailleurs », renchérit Marie, 20 ans, uniforme vert et tresses rouges dans les cheveux. Mais le discours n’a pas le même effet sur tous les participants, notamment les plus âgés. Luc est acclamé par la salle lorsqu’il affirme au micro que le film ne l’a pas découragé de partir, au contraire. « Mais il faut suivre les méthodes légales », ajoute le jeune homme.

    « Les gens croient qu’en Italie, on peut ramasser l’argent par terre »

    Quand vient le temps des questions, les élèves cherchent à savoir ce qu’ils peuvent faire, à leur niveau, pour lutter contre l’immigration irrégulière. D’autres demandent à la représentante de l’OIM, Serena Pescatore, ce que fait l’organisation pour réinsérer les jeunes quand ils reviennent au Cameroun. « Pourquoi ne pas faire des choses pour aider les jeunes avant qu’ils ne partent ? », s’interroge un jeune homme.

    Deux rangs devant lui, Sonia, encadrante au centre de formation de Mimboman, ne semble pas convaincue par le discours de sensibilisation présenté. « Les gens croient qu’en Italie, on peut ramasser l’argent par terre. Que fait le SMIC contre ça ? »

    Le mythe d’une Europe-eldorado est difficile à combattre, Yves Tsala le sait. « Pendant que nous faisons cette sensibilisation, il y a une contre-sensibilisation [qui pousse les jeunes au départ] à l’œuvre sur les réseaux sociaux, reconnaît ce professeur de marketing. Le mythe est là mais la réalité est différente. Nous n’avons des nouvelles que de ceux qui s’en sortent mais pas des disparus. Beaucoup de familles ne savent même pas si leurs proches sont encore en vie », explique-t-il alors qu’un silence lourd est revenu dans la salle.

    Mettre en lumière ceux qui ont réussi au Cameroun

    Pour le rappeur Général Valsero, dont l’association Our destiny participe à la campagne de sensibilisation de l’OIM, pour démonter le mythe de la réussite en Europe, il faut aussi changer les mentalités des Camerounais et les inciter à trouver « la place qu’ils ont dans la solution à leurs problèmes ».

    En utilisant les modes de communication dont les jeunes Camerounais sont familiers (Facebook lives, chaînes de discussion sur WhatsApp et bientôt webradio), il entend leur faire prendre conscience que la migration n’est pas toujours la meilleure solution. « Je leur dis, par exemple, ‘L’énergie que vous avez dépensée pour traverser le désert, il ne vous en faudrait que la moitié pour commencer à changer les choses ici’ ».

    En concert le 27 avril à l’Institut Goethe de Yaoundé puis le lendemain au Centre culturel français de la ville, #Général_Valsero a chanté ses chansons les plus populaires, dont « Je suis jeune et fort ». Il a aussi pris le micro pour appeler ses fans à prendre en mains les rênes de leur vie.

    https://www.youtube.com/watch?v=tiA1hwR1MVI

    Le rappeur veut prouver que « la réussite n’est pas qu’occidentale ». Dans le cadre de la campagne de sensibilisation, il envisage de faire monter sur scène à ses côtés des entrepreneurs, des artistes et des hommes politiques camerounais. Une manière de « donner un visage à la réussite ».

    Impliquer les familles

    Daniel Mbarga, médiateur communautaire et leader social du quartier de Mimboman, partage cette idée. Il a assisté à la réunion éducative au centre de formation Don Bosco. Il soutient globalement la campagne de l’OIM mais il la trouve incomplète. « J’aurais aimé que l’on présente aussi des ‘success stories’ de jeunes Camerounais qui sont restés », confie-t-il à la fin de la réunion.

    Pour lui, les médias détiennent également une part de responsabilité dans l’image idéalisée que nombre de jeunes Camerounais se font de l’Europe. « Il faudrait montrer les tares des pays occidentaux pour que les jeunes comprennent qu’ils peuvent aussi trouver la misère là-bas ».

    Le travailleur social estime que la sensibilisation devrait également se faire au niveau des organisations religieuses et des familles. « Elles sont concernées car elles se cotisent pour payer les départs ».

    Dans le public du concert de Général Valsero à l’institut Goethe, il y a beaucoup d’étudiants. Parmi eux, Nasser et Stéphane, 22 ans. Les deux amis se sont rencontrés pendant les cours d’allemands qu’ils suivent depuis octobre dernier à l’institut Goethe.

    Les deux garçons aimeraient poursuivre leurs études en Allemagne. ’Mes parents m’encouragent à partir par la voie légale, raconte Nasser. Mais il faut que j’obtienne un visa, cela risque d’être le plus compliqué’, ajoute-t-il.

    https://www.infomigrants.net/fr/post/9246/cameroun-une-campagne-pour-sensibiliser-les-jeunes-aux-risques-de-la-m
    #organisation_internationale_contre_la_migration #IOM #culture #vidéo #clip #musique #asile #migrations #réfugiés

    voir la métaliste :
    https://seenthis.net/messages/763551

    • La page FB de la campagne #Our_destiny du Général Valséro:

      Suivant le processus évolutif du sujet du programme valsero.net OUR DESTINY est la manifestation pratique de cette approche.
      Our Destiny permets à tous ceux qui font parti de ce groupe de prendre une part effectif dans la solution en ce qui concerne le processus de changement de mentalité. Ici l’éducation, la formation, la sensibilisation sont les mécanismes qui constituent l’implémentation de la methodologie proposee par Our Destiny
      Our Destiny a pour vocation de porter des projets lier au changement des mentalités.


      https://www.facebook.com/ourdestiny237
      #mentalité #mentalités

  • CA housing crisis bill aims to help homeless college students | The Sacramento Bee
    https://www.sacbee.com/news/politics-government/capitol-alert/article225294450.html

    California’s housing crisis has left hundreds of thousands of community college students either homeless or facing the threat of being homeless.

    A new California State Assembly bill offers a potential remedy — letting students sleep in their vehicles in campus parking lots and structures .

    Assembly Bill 302, sponsored by Assemblyman Marc Berman, D-Palo Alto, would require the California Community College system to make their college parking system accessible overnight to any enrolled student in good standing. State law already requires that community colleges provide homeless students with access to shower facilities on campus.

    #solutions #capitalisme #etats-unis

  • Satoshi’s Mother, the Milk Man and their neighbour.
    https://hackernoon.com/satoshis-mother-the-milk-man-and-their-neighbour-6e7403f60994?source=rss

    Like most houses, the arrangement between the milkman and Satoshi’s mother was such that he would supply milk for the entire month and collect the payment for the month as a whole on the 1st of the next calendar month.To keep track of how much milk was taken, Satoshi’s mother and the milkman kept a record of the same in their respective diaries.More often than not, there would be a quarrel regarding the quantity of milk due to non matching entries.So now, they decided to sign a copy of the transaction on a daily basis so that they couldn’t quarrel about its authenticity in the future.Now came the question of who should keep a copy of this transaction. They definitely didn’t trust each other to maintain it. Enter, the lactose intolerant neighbor who had been witnessing this progress from the (...)

    #transactions #solutions #satoshi-nakamoto #blockchain #data

  • Be careful with each other
    Rushdia Mehreen et David Gray-Donald, Briarpatch, le 29 août 2018
    https://briarpatchmagazine.com/articles/view/be-careful-with-each-other

    We all know of an activist group that brands itself as “non-hierarchical” but is riddled with unspoken and insidious hierarchies. When some activists organize without sleeping for days or can dedicate all their time to organizing, it puts pressure on other members to match their standards of productivity and output. Those who contribute at extreme levels often gain more knowledge of the group’s goings-on, build more social capital, and claim more decision-making power. The invisible hierarchies that are created are hard to name and harder to dismantle.

    This dynamic calls for feminist and anti-capitalist ethics of care: focusing on and acknowledging effort and impact rather than performance or outcome; encouraging interdependence through shared and rotating tasks; and affirming and supporting members regardless of their level of output.

    We don’t need to be friends to be comrades
    David Camfield, Briarpatch, le 17 septembre 2018
    https://briarpatchmagazine.com/blog/view/we-dont-need-to-be-friends-to-be-comrades

    Many people burn out or stop being active (these aren’t the same, though lots of burned out people do stop being active) because of mistakes in their political outlook. Some of us don’t realize we need to pace ourselves for the long haul. We may overestimate what relatively small groups can accomplish, or how likely they are to win victories. When we don’t see victories, sometimes we decide we just have to try harder. Or we start to blame each other. These mistakes are connected to weaknesses in our politics and how we understand the ground on which we fight.

    Caring About Thriving
    Convergence Journal, février 2017
    https://politicsandcare.wordpress.com/2017/04/05/caring-about-thriving

    #Militantisme #Hiérarchie #Care #Efficacité #Domination #Solutions #Amitié #Burn_out

  • This is insane: #slack could never #crash again.
    https://hackernoon.com/how-slack-could-never-crash-again-97a3533095c0?source=rss----3a8144eabfe

    Today the impossible happened, our beloved Slack crashed sending chaos into offices around the globe. “Wow, how am I now going to vote for the flavour of our new office candy???”, I thought. But even though it might not have felt like it, everything else around us was still working: the world was still spinning, South Korea was winning over Germany at the World Cup, and today’s quotas and goals had to be met. In these situations, people most often turn towards traditional messaging tools like messenger, WhatsApp or email and hope for the best — that Slack will be back up soon. However, these temporary remedies are not without their complications: undelivered messages that you thought were read, lost documents, mental breakdowns, wasted time, etc.… In general, for us it creates a problematic (...)

    #mesh-networks #solutions #internet-of-things

  • Keeping up with #aws Changes
    https://hackernoon.com/keeping-up-with-aws-changes-ee4baf124c1d?source=rss----3a8144eabfe3---4

    Frequent questions I get on AWS are:“How do I keep up with all the changes happening in AWS?”“Do I have to know all these new things to pass the #certification exam?”“AWS changed the way a service works. What is the right way to handle questions about this in certification exams?”To give some examples:Previously we could attach an IAM role to an EC2 instance only at launch time. Now, EC2 service allows you to attach an IAM role to an existing instance.VPC Peering used to be supported only within region. With a new release, AWS now supports VPC peering across regions.My 2 Cents on thisFor the first two, it is a chicken and egg problem. Focus on core services that are widely used and has gained credibility among users. Certification exams tend to emphasize on these services. As services gain (...)

    #sysops #solutionsarchitect #developer

  • Libre et Humain à l’ère d’internet

    Un livre numérique pour comprendre pourquoi et comment protéger sa #vie_privée sur #internet. Une question essentielle aujourd’hui !


    https://etikya.fr/produit/libre-et-humain-a-lere-dinternet
    #protection_DeS_données #surveillance #manuel #profilage #profilage_de_masse #données #big_data #démocratie #liberté #solutions

    Le #livre peut être téléchargé ici :
    https://espritcreateur.net/wp-content/uploads/2018/02/Extrait-Libre-et-humain-%C3%A0-l%C3%A8re-dinternet.pdf

    Et à écouter...

    Entretien avec #Amélie_Delalain, co-auteure avec Héloïse Pierre, de l’E-Book « Libre et Humain à l’ère d’Internet »

    http://audioblog.arteradio.com/post/3084170/libre_et_humain_a_l_ere_d_internet

  • Injured pianist Lang Lang ’borrows’ teen’s left hand for Carnegie Hall concert | Music | The Guardian
    https://www.theguardian.com/music/2017/oct/05/the-show-must-go-on-pianist-lang-lang-gets-helping-hand-literally-for-c

    Pianist Lang Lang, nursing an injured arm, found an innovative solution to avoid missing Carnegie Hall’s annual gala on Wednesday – a young protege literally lent a hand.

    The Chinese-born pianist, one of the world’s most recognizable classical musicians, was opening the prestigious New York concert hall’s season by playing George Gershwin’s classic Rhapsody in Blue.
    Lang Lang: ‘Beethoven was a sausage lover’
    Read more

    But Lang Lang is recovering from an inflammation in his left arm that forced him to cancel several months of concerts. The solution: Maxim Lando, a 14-year-old US pianist, who studied in a music scholarship backed by Lang Lang, was asked to join him and play the left hand.

    #solutions #solutions_originales #positivisme #bricolage_génial

  • Data Visualization, Design and Information Munging // Martin Krzywinski / Genome Sciences Center

    http://mkweb.bcgsc.ca

    With some very smart people, I work on problems in data visualization applied to cancer research and genome analysis. Previously I was involved in fingerprint mapping, system administration, computer security, fashion photography, medical imaging and LHC particle physics. My work is guided by a need to rationalize, make things pretty, combine science with art, mince words, find good questions and help make connections between ideas. All while exercising snark.

    #visualisation #solutions #graphiques #cartographie

  • A global solution to a global refugee crisis

    When introducing the draft of the Refugee Convention some 65 years ago, the UN’s first Secretary General explained that “[t]his phase… will be characterized by the fact that the refugees will lead an independent life in the countries which have given them shelter. With the exception of the ‘hard core’ cases, the refugees will no longer be maintained by an international organisation as they are at present. They will be integrated in the economic system of the countries of asylum and will themselves provide for their own needs and for those of their families.”

    Yet today, and despite the fact that 148 countries have signed onto the Refugee Convention, the reality is quite the opposite. Most refugees today are not allowed to live independent lives. Most refugees are maintained by an international organization. And most refugees are emphatically not allowed to provide for their own needs.

    Most refugees today do not enjoy the freedom of movement to which they are entitled under international law. In an especially cruel irony, the UN’s refugee agency—the United Nations High Commissioner for Refugees (UNHCR)—runs more refugee camps than anyone else. Not only is this response unlawful, it is absurdly counter-productive. Refugees become burdens on their hosts and the international community, and they are debilitated in ways that often make it difficult for them ever to return home, integrate locally or resettle. The risk of violence in refugee camps is also endemic—with women and children especially vulnerable to the anger that too often arises from being caged up.

    http://rightsinexile.tumblr.com/post/142066466342/a-global-solution-to-a-global-refugee-crisis
    #asile #migrations #réfugiés #James_Hathaway #solutions

  • Les “Solutions #Cop21” chahutées par des militants
    https://www.mediapart.fr/journal/france/041215/les-solutions-cop21-chahutees-par-des-militants

    Vidéo dans l’article En parallèle du sommet pour le #Climat au Bourget, le gouvernement inaugurait ce vendredi à Paris un salon “Solutions COP21”, rassemblement d’entreprises et de collectivités censées présenter leurs actions contre le changement climatique. Du pur « greenwashing », pour les ONG qui ont tenté de perturber le lancement.

    #France #grandes_entreprises #Greenwashing #Solutions_COP_21

  • Les “Solutions #Cop_21” chahutées par des militants
    https://www.mediapart.fr/journal/france/041215/les-solutions-cop-21-chahutees-par-des-militants

    Vidéo dans l’article En parallèle du sommet pour le #Climat au Bourget, le gouvernement inaugurait ce vendredi un salon “Solutions COP 21” à Paris, rassemblement d’entreprises et de collectivités censées présenter leurs actions contre le changement climatique. Du pur « greenwashing », pour les ONG qui ont tenté de perturber le lancement.

    #France #grandes_entreprises #Greenwashing #Solutions_COP_21

  • EU: Five Steps to Tackle Refugee Crisis

    (Brussels) – The European Union and its 28 member states should act immediately to address the human rights crisis resulting from years of mismanaging migration and asylum, Human Rights Watch said today. With a humanitarian crisis on the Greek islands, a dysfunctional asylum system in Hungary, thousands of new arrivals in need of protection, and many deaths at EU borders, bold steps are needed at an EU summit on September 14, 2105.

    voici les premiers 5 pas tels que formulés par HRW:

    More safe and legal channels for people to seek asylum or find refuge in the EU without resorting to dangerous routes and unscrupulous smugglers. This includes significantly increasing refugee resettlement from other regions of the world and greater avenues for family reunification. Current EU resettlement pledges of 22,000 are insufficient. Expanding the use of humanitarian visas to allow people to travel to the EU for a temporary period or to apply for asylum could help.

    Fixing the EU’s broken asylum system. Despite common rules and standards, wide disparities exist among EU member states with respect to reception conditions, recognition rates, and integration measures. The European Commission should step up efforts to monitor and enforce standards, including through infringement proceedings. The European Asylum Support Office, the European Refugee Fund, and others should assist underperforming member states and states currently receiving the vast majority of new arrivals, to ensure proper reception conditions, correct, speedy, and transparent processing, and that the rights of asylum seekers and migrants are fully respected.

    Robust search and rescue operations in the Mediterranean. Stepped up efforts since May 2015 have made a difference – these efforts should be sustained over the long-term.

    A permanent relocation scheme to share asylum seekers across member states. This would help address fundamental distortions created by the Dublin Regulations that place the onus for processing asylum claims on the first EU country of entry. This puts an unfair burden on countries at the EU’s external borders, such as Greece, where the current influx and poor management have created a humanitarian crisis. Dublin reform is vital so that responsibility is based on capacity and other relevant criteria rather than location, and takes into account the asylum seeker’s individual circumstances.

    Develop a list of “unsafe” countries whose nationals are presumed to need international protection. Applications could then be processed under streamlined procedures, which could help reduce growing backlogs in asylum systems, and harmonize EU governments’ approach to national groups at risk. At present the EU is focused on agreeing a common list of “safe” countries, with a presumption to deny asylum applications by their nationals.

    https://www.hrw.org/news/2015/09/04/eu-five-steps-tackle-refugee-crisis
    #solutions #asile #migrations #réfugiés

  • Irregular migration in the Mediterranean: four key principles for solving the crisis

    With over 1,000 migrants in the Mediterranean feared dead following a series of incidents in recent weeks, EU Foreign and Interior Ministers agreed on an action plan on 20 April for addressing the crisis. #Anna_Triandafyllidou writes on the key elements underpinning the problem and outlines four key elements that a new strategic approach should consist of: strengthening the EU’s search and rescure capabilities, enlisting the support of neighbouring countries, tackling the smuggling networks active in the region, and reforming the system that assigns responsibility for asylum seekers between EU states.

    http://www.democraticaudit.com/?p=12609

    #asile #migration #naufrage #Méditerranée #mourir_en_mer #réfugiés #Forteresse_Europe
    #solutions #politique_migratoire

  • BBC News - ’Top five physics discoveries’ chosen by magazine
    http://www.bbc.co.uk/news/science-environment-24282059

    Graphene has been one of the most talked-about discoveries in the last decade.

    Its strength, flexibility and conductivity make it a potentially ideal material for bendable smartphones and superior prosthetic limbs.

    But graphene has another, less-heralded property which could help it transform the everyday lives of people around the world.

    Despite being just one atom thick, it is impervious to almost all liquids and gases.

    Generating holes in sheets of graphene could therefore create a selective membrane - “the ultimate water purifier” - which might someday create drinking water from the sea.

    #eau #désalinisation #solutions #inventionrévolutionnaire

  • How to reduce the gender gap in one (relatively) easy step
    http://www.washingtonpost.com/blogs/monkey-cage/wp/2013/10/01/how-to-reduce-the-gender-gap-in-one-relatively-easy-step

    So why not institute the norm of using initials in all our work so that the youngest and most at risk scholars will have a fighting chance to make it up the ranks? Perhaps then we’ll see fewer highly talented researchers drop out of the profession well before their prime.

    #sexisme #misogynie #féminisme #université #solutions