#sorbonne

  • Paris : les universités de la Sorbonne et de Tolbiac bloquées par des étudiants
    Mercredi 5 décembre 2018
    à 8:06
    Par Martine Bréson, France Bleu Paris et France Bleu

    Le blocus ce mercredi de Tolbiac a été voté mardi : les étudiants protestent contre l’augmentation des frais d’inscription à la faculté pour les jeunes étrangers. Le président de La Sorbonne, bloquée mardi, rappelle que vendredi dernier le conseil d’administration a déjà dit non à ce projet.

    #blocus #Tolbiac #étudiants #frais_inscription #université #faculté #étrangers #Sorbonne

  • Ce fut aussi cela, Mai 68

    Henri Simon

    https://lavoiedujaguar.net/Ce-fut-aussi-cela-Mai-68

    En mai 1968, j‘avais quarante-cinq ans et déjà derrière moi vingt et trois années de militantisme syndical et politique (bien que j’aie toujours renié le titre de militant, refusant le sens classique de ce mot d’œuvrer ardemment pour une cause politique précise). À la fois, j’étais animateur d’un groupe d’opposition syndicale dans la boîte où je travaillais depuis 1945, et en partie animateur du groupe de travailleurs Informations correspondance ouvrières (ICO) — issu du groupe Socialisme ou barbarie — qui ne rassemblait guère plus d’une vingtaine de travailleurs à Paris. Dès les premiers jours de Mai 68, ICO s’était soudainement gonflé d’un afflux de près d’une centaine de sympathisants, principalement des étudiants et des intellos. Tout cela est une autre histoire et contrairement à nombre de ceux qui, tous à la retraite, tentent de mettre sur le papier les faits et méfaits de leur jeunesse d’alors, je n’écrirai rien sur ce que fut « mon » Mai 68, sauf les quelques notes qui suivent. (...)

    #Mai68 #ICO #22Mars #Sorbonne #Bourse #incendie #grève #Peugeot #psychiatrie #suicides #Nicolas_Boulte #Christian_Lagant #Wonder #reprise

  • Les interventions policières se multiplient à l’université
    https://www.mediapart.fr/journal/france/130418/les-interventions-policieres-se-multiplient-l-universite

    Devant l’université de Jussieu. © Reuters Depuis plusieurs mois, certains étudiants et enseignants sont mobilisés contre les nouvelles modalités d’accès à l’enseignement supérieur prévues par la loi Vidal. Alors que ce mouvement prend forme, les interventions policières sur les campus se multiplient.

    #France #contestation #evacuations #loi_ORE #Mai-68 #Sorbonne #universités #violences

  • Quand un journaliste percute violemment le mur de la réalité, il a tendance à se réfugier dans la religion. Ici : « miracle », « renversant », « incroyable », « rien qui laissait présager », « ahurissant ».

    Le miracle Fillon
    http://www.liberation.fr/france/2016/11/21/le-miracle-fillon_1529807

    Ce dénouement est renversant à plus d’un titre. Il couronne l’incroyable remontée de François Fillon dans les enquêtes d’opinion. Voilà en effet quelques semaines que les instituts de sondage enregistraient une dynamique en faveur du député de Paris. Mais rien qui laissait présager l’ahurissant score obtenu dimanche soir : 44,2 %, selon un décompte partiel à 23 h 30.

    De l’urgence de dénoncer les « fake news » de l’interwebz et de recommander aux gens de ne faire confiance qu’à des sources sérieuses (#Bernadette_Soubirous).

  • Je suis devenu salafi grâce à l’école de la République - Rue89 - L’Obs

    http://rue89.nouvelobs.com/2015/11/27/suis-devenu-salafi-grace-a-lecole-republique-262284

    Je suis devenu salafi grâce à l’école de la République

    Faouzi, la quarantaine, est musulman wahhabite. Il porte la djellaba et la barbe, n’écoute plus de musique, mais il lit Flaubert, mange du camembert, réclame un « droit à l’indifférence » et, évidemment, condamne les attentats [...] Lire la suite en suivant le lien

    Bon, je viens de lire ça. J’espérais qu’au moins un article avec un tel titre allait m’aider à remonter la pente, mais franchement, ce texte m’a encore plus déprimé, et déjà que ça va pas fort. Curieusement, rien ne me choque vraiment dans ce témoignage, il aurait pu être écrit par un krishna, un témoin de Jéhovah, un bouddhiste ou une âme quelconque attirée par la philosophie ou les préceptes de n’importe quelle secte. Ce discours me rappelle furieusement ceux des juifs orthodoxes ou des cathos traditionalistes.

    Je respecte profondément les choix de chacun, son choix d’obéir à un gouverneur, son choix de renoncer à la musique parce que des savants sérieux et reconnus le lui recommandent, son choix aussi de s’imposer des contraintes comme celles que s’imposent les croyants d’autres religions. Même si cette approche de la vie est à des millions d’années lumières de mes valeurs et de mes croyances, je reconnais bien naturellement le droit à chacun de choisir son propre mode de vie et de pensée (pour moi cette approche n’est qu’une forme d’aliénation parmi d’autres, ce qui m’impressionne, c’est que c’est une aliénation volontaire à la différence de ce qui se passe dans une entreprise quand on bosse au sein d’une hiérarchie nécessairement aliénante, et que souvent on a vraiment pas le choix).

    Mais voilà, si c’est une des seules solutions qui s’offrent à une jeunesse en déshérence, en perte de repères, une réponse aux maux de la société, dans les quartiers qui depuis longtemps ont lâchement été abandonnés par ceux qui avaient en main le destin de la République, franchement, y a de quoi broyer du noir foncé.

    Je suis devenu salafi grâce à l’école de la République

    Faouzi, la quarantaine, est musulman wahhabite. Il porte la djellaba et la barbe, n’écoute plus de musique, mais il lit Flaubert, mange du camembert, réclame un « droit à l’indifférence » et, évidemment, condamne les attentats.

    • Commentaire à propos de ce texte prélevé sur facebook :

      Si la rationalité de cet homme lui a permis de croire que que Dieu dans sa majesté a pris la peine d’envoyer un messager aux mortels qui leur explique que la barbe est obligatoire et la musique illicite, alors je lui donne 2 à trois ans maximum pour commencer à croire aussi qu’il est dans l’obligation de répondre à l’appel au meurtre avec le même rationalisme.

    • ... ne pas dévier...
      A l’instar des ultra-orthodoxes de la communauté juive, nous pourrions aussi, au lieu du terme salafi, prendre l’appellation de musulmans orthodoxes, ...
      Le catholicisme a été en grande partie vidé de sa substance, le coup de grâce ayant été donné par #Vatican_II. ...
      ... j’avais grandi dans une famille où l’on buvait de l’alcool, mais où on se refusait de manger du non-halal, où l’on ne priait pas, mais où on respectait strictement le mois de jeûne du ramadan, où l’on invoquait des saints tout en proclamant qu’Allah était le plus grand. Un islam folklorique et sympathique en somme, débordant de pâtisseries au miel durant le mois de ramadan, où légendes, polythéisme et paroles prophétiques se mélangeaient.

      J’avais à cette époque mon joint en bouche, la musique rythmait mes jours et mes nuits, mes études en faculté étaient ponctuées par de folles soirées d’ivresse et l’athéisme était ma religion. Je n’avais jamais jeûné, même pour faire plaisir à ma mère, l’instruction que j’avais reçue au lycée puis à la Sorbonne m’avaient donné une assurance et une arrogance teintées de condescendance vis-à-vis des religions.

      ....je compris vite que les mains de Fatma, ces noms de soi-disant saints que l’on invoquait à tout va, n’étaient que des pratiques plus proches du #polythéisme que de l’islam.

      ...discutant sans chaperon, dans le cadre du mariage, avec des musulmanes dans des restos parisiens.

      [les savants] : j’appris durant cette conférence qu’écouter de la musique était interdit, et cela me brisa le cœur. Cet avis ne pouvait venir que d’une secte déviante, que d’extrémistes ! Cependant, ma recherche faite, moi qui avais une formation d’historien, me prouva rapidement que cet avis était très majoritairement reconnu par les savants musulmans, et que les preuves tirées de la tradition prophétique étaient nombreuses.
      Pareil sur le fait de porter la barbe sans la tailler à l’exception des moustaches. Les #preuves étaient si claires qu’il me semblait que seule une personne très malhonnête pouvait ne pas être d’accord.
      Le second round tendait vers la #perfection_religieuse et, d’un autre côté, allait me couper d’avantage de la société française. Je ne badinerai plus avec plus aucune femme, ne les saluerai plus que de la tête, je porterai, quitte à paraître ridicule aux yeux d’ignorants, des pantalons larges qui remonteraient au-dessus des chevilles...
      ...baigner avant tout dans ce bien-être que seule une adoration sincère et abondante pouvait vous procurer, et comptais atteindre, avec l’aide d’Allah, les plus hauts sommets de l’eden

      Cela, grâce à la rigueur scientifique que m’ont enseignée mes professeurs, grâce à l’école de la République, et je la remercie, sans ironie, du fond du cœur. ...
      Nous évitons ces péchés que sont pour nous l’alcool, le tabac, la drogue douce ou la musique, comme on évite dans la rue une ex qui vous a trompé et causé un chagrin d’amour, voilà tout.

      #Bheurk

  • La #Sorbonne offre l’#asile aux étudiants réfugiés avec le soutien financier du #Qatar

    À défaut d’ouvrir grand ses portes aux Syriens fuyant les affres de la guerre, le Qatar va financer l’accueil d’une centaine d’étudiants réfugiés à l’Université Paris 1 – Panthéon- Sorbonne.

    http://www.france24.com/fr/20150917-sorbonne-qatar-etudiants-refugies-pantheon-universite-paris-syrie
    #réfugiés #université #France #migrations

  • Art and Hypocrisy in the Gulf - NYTimes.com

    http://www.nytimes.com/2015/05/29/opinion/art-and-hypocrisy-in-the-gulf.html?ref=topics&_r=0

    Pas que l’Arabie saoudite ou Bahrein donc.

    LONDON — On May 11, the Lebanese artist Walid Raad was turned away at the airport when he tried to enter the United Arab Emirates, where the government is making a big investment in art with the Saadiyat Island project. The project, in the capital, Abu Dhabi, will include branches of the Louvre and the Guggenheim as well as a campus of New York University.

    Mr. Raad, who teaches at Cooper Union in New York, says he heard an Emirates immigration officer say that he was being turned away for security reasons.

    The previous week, the Mumbai-based artist Ashok Sukumaran was denied a visa to enter the United Arab Emirates for undefined “security reasons.”

    #émirats-arabes-unis #droits_humains #art #universités #sorbonne #guggenheim

  • La Sorbonne invite un mac pour les Journées des Femmes !
    mars 2015, par Claudine Legardinier
    http://www.prostitutionetsociete.fr/societe/air-du-temps-medias/la-sorbonne-invite-un-mac-pour-les

    C’est dans le cadre des Journées des Femmes que Dennis Hof, le propriétaire multimilliardaire du Bunny Ranch, le plus connu de ses sept bordels du Nevada, se voit ouvrir à deux battants, le 11 mars 2015, les portes d’une institution aussi prestigieuse que la Sorbonne… L’homme pense saisir l’occasion d’un débat pour obtenir une licence et ouvrir un « Bunny » à Paris. Prédisons lui, dès aujourd’hui, quelques bâtons dans les roues.

    La semaine du 8 mars, on en a le souffle coupé. Un mac se voit donc désormais tranquillement invité, à l’université, au même titre que n’importe quel intervenant. Le débat, en anglais, sur la légalisation de la prostitution, opposera ainsi le défenseur de l’esclavage sexuel industriel à Julia Bindel, éditorialiste au Guardian, fervente abolitionniste n’ayant pas, par bonheur, la langue dans sa poche.

    L’homme, en tournée mondiale – il a déjà sévi à Oxford University en Angleterre et au Trinity College en Irlande - est venu faire sa promo à Paris. Peu au courant, apparemment, des termes du débat en cours (la pénalisation des prostitueurs a relégué aux oubliettes la réouverture des maisons closes), il espère flatter ses auditeurs en vantant une « culture française » propice à l’épanouissement de la prostitution ; et au passage vendre son autobiographie à paraître le 17 mars : The art of the pimp tant il est évident qu’être proxo est un art.

    On peut parier que le bouquin va être rapidement traduit. On se demande d’ailleurs quel proxénète n’aura pas publié le sien : Madame Lisa a eu les honneurs de la maison Grasset en 2012, Dodo la Saumure ceux de Denoël en 2013. Tous en ont profité pour s’exprimer abondamment dans les medias. Réduire en esclavage des femmes est aujourd’hui l’assurance d’être publié et respecté ; et ainsi de recruter des « volontaires » à la pelle tant la communication est travaillée au millimètre.

    Heureusement, pendant que M. Dennis Hof s’échine à vouloir nous ramener au 19e siècle, des associations et des personnalités politiques s’emploient à nous faire entrer de plain pied dans le 21e : le 10 mars, à New York, dans le cadre de la 59e session de la Commission des Nations Unies sur le Statut des Femmes, la Coalition pour l’Abolition de la Prostitution a organisé un lancement international de l’Appel des Parlementaires pour l’Abolition de la Prostitution. Initié à Paris en novembre 2014, cet Appel a déjà été signé par 212 parlementaires de dix pays. Au final, Monsieur Dennis Hof pourrait bien être surpris par l’évolution des mentalités françaises, lui qui en est manifestement resté au folklore sur la fille de joie…

    #prostitution #proxenetisme #Sorbonne #féminisme #esclavage #misogynie

  • A propos de la monumentale étude sur la formation de la classe ouvrière anglaise(collection Points Histoire) de l’historien #Edward_P_Thompson

    Entretien avec #Miguel_Abensour à qui l’on doit l’édition française et l’historien #François_Jarrige qui a rédigé la préface pour l’édition en poche.
    http://www.lemonde.fr/livres/article/2012/04/05/miguel-abensour-philosophe-et-francois-jarrige-historien-une-biographie-de-l

    Quelle a été l’influence de ce livre d’E. P. Thompson ? Pourquoi est-il si méconnu en France ?

    M. A. : Le livre a été traduit trop tard en français, en 1988, date qui explique que sa réception n’a pas été réussie. S’il avait été traduit en 1968, ou juste après, la situation aurait été différente. Est-ce qu’aujourd’hui les conditions sont réunies pour une meilleure réception ? L’école de François Furet (1927-1997), qui s’était repliée sur une lecture politique, au sens étroit du terme, paraît aujourd’hui dépassée, ce qui rend le contexte plus favorable.

    F. J. : Il faut bien voir que ce livre a infusé absolument partout, dans toute l’historiographie mondiale. En cela, la #France ressemble à un îlot épargné. En histoire, si on sort du cas hexagonal, les innovations les plus importantes des années 1980-1990, comme les Subaltern Studies en Inde, se sont totalement imprégnées d’Edward P. Thompson, car il s’agit d’écrire une histoire « par en bas », des dominés, de ceux qui ont été marginalisés par l’historiographie nationaliste ou marxiste. Et même en France, à mesure qu’on s’est détachés de l’historiographie marxiste, qui s’intéresse essentiellement aux organisations, aux syndicats ou aux leaders, on a vu monter un intérêt pour Thompson.

    Conférence à la #Sorbonne de François Jarrige et Xavier Vigna Maîtres de conférence en Histoire contemporaine à l’Université de Bourgogne autour du livre d’Edward P. Thompson.
    http://vimeo.com/62285302

    Biographie de l’auteur :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Edward_Palmer_Thompson

    E. P. Thompson est né en 1924 à Oxford d’un père missionnaire presbytérien au Bengale, Edward John Thompson (1896-1946). Il abandonne ses études en 1941, à 17 ans, pour s’engager dans l’armée britannique : il combat notamment dans une unité blindée lors de la campagne d’Italie ; il participe notamment à la bataille de Monte Cassino4, puis à la prise de Pérouse, sur laquelle il reviendra lors d’une rencontre du mouvement pour la paix en Italie en 1984 5. Il adhère dans le même temps au Parti communiste de Grande-Bretagne.
    À l’issue de la guerre, alors qu’il dirige des cours du soir (extramural studies) de littérature dans le Yorkshire, il crée en 1946 le Communist Party Historians Group, avec notamment Christopher Hill, #Eric_Hobsbawm, Rodney Hilton et Dona Torr ; avec eux, il lance en 1952 une revue destinée à avoir une grande influence, Past & Present. De fait, « E. P. Thompson est un outsider académique, qui reste toute sa vie extérieur au monde d’Oxbridge, et un franc-tireur idéologique »3 : il quitte en 1956 le #parti #communiste pour protester contre l’#intervention #soviétique en Hongrie et contribue à la recomposition de la #gauche #marxiste #britannique, la Nouvelle #gauche (« New Left ») dans les années 1960. Il joue ainsi un rôle important, avec Perry Anderson ou Eric Hobsbawm, dans la création de la New Left Review en 1960, avant de prendre en 1965 la tête du Centre for Study of Social History (université de Warwick). Idéologiquement marqué par le socialisme anti-industriel du sujet de ses premières recherches, William Morris, E. P. Thompson « prône un #humanisme marxiste teinté de radicalisme plébéien »3.
    Il meurt à Worcester en 1993, à l’âge de 69 ans.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Edward_P._Thompson

    #Histoire #historiographie #Archives #Ouvriers #Luttes #Révolution_industrielle #Politique #Sociologie #Usine #Luddisme #Livre

    • L’oeuvre de Thompson a été et demeure au purgatoire comme celle-ci : Age of Extremes (L’Âge des extrêmes) , ouvrage d’Eric Hobsbawm. Les historiens aussi s’unissent en groupes de pression... Les universitaires en ont même fait leur spécialité.

    • De cet ouvrage, il ne faut pas seulement dire que c’est sans doute un des plus beaux livres d’histoire qui ait été écrit ; car c’est aussi l’une des recherches les plus fondamentales pour comprendre le nouage entre la méthode historique et le problème de la constitution d’un #sujet_politique. L’ensemble de l’ouvrage présente une approche immanente à la constitution d’une conscience de classe : la première partie (« L’arbre de la liberté ») explore la manière dont se développe en Angleterre une conscience révolutionnaire jacobine, sous l’impulsion de la Révolution Française ; la deuxième partie (« La malédiction d’Adam ») met au jour l’opération de démantèlement de cette conscience par l’offensive capitaliste articulée à la « révolution industrielle » ; la troisième partie (« Présence de la classe ouvrière ») montre comment la conscience de classe ouvrière émerge peu à peu, à partir de la recomposition d’éléments de la conscience révolutionnaire jacobine dans un monde transformé. Mais qu’entend-on, exactement, par « conscience » ? Et surtout : le terme est-il adéquat pour saisir la réalité subjective dont il tente de rendre compte ?

      Thompson et le problème de la conscience, par Bernard Aspe
      http://multitudes.samizdat.net/Thompson-et-le-probleme-de-la

      #subjectivité

    • Pour le plaisir de voir et d’entendre Edward P. Thompson.
      Il n’y a malheureusement pas de sous-titres en français
      http://www.youtube.com/watch?v=RJl3_ulTmoQ

      Abstract: This is a film of a seminar on ’Models of Change’ over two days on 20th and 21st March 1976. The participants in the four sessions, lasting eight hours in all, were: Peter Burke, Sally Humphreys, Ernest Gellner, Raphael Samuel, Joel Kahn, Maurice Bloch, Jack Goody, Maurice Godelier, Arnaldo Momiliagno, Edward Thompson, Keith Hopkins, Tom Bottomore, Edmund Leach. The seminar was convened by Alan Macfarlane and held in King’s College, Cambridge.

      Description: This is one of four seminars in the series. The films of one other seminar will be made available on the web. The films were made and edited by the Audio Visual Aids Unit at Cambridge, directed by Martin Gienke and with the assistance of Sarah Harrison. The films were saved from deteriorating quarter inch tape by the British Film Institute, London.