• Coronavirus : « La deuxième réponse sera technologique », même « s’il ne s’agit pas d’imposer un contrôle numérique intensif des déplacements »
    https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/04/01/coronavirus-la-deuxieme-reponse-sera-technologique-meme-s-il-ne-s-agit-pas-d

    Partout dans les médias de masse, on voit fleurir des discours technophiles qui vantent les bienfaits de la surveillance généralisée pour répondre à la crise sanitaire. Ne soyons pas dupes, ces technologies ne serviront en rien les malades atteints du coronavirus. Tout juste serviront-elles les fantasmes des malades atteint d’ordo-capitalisme aigu.

    Nous ne voulons pas de géolocalisation de données, de drones ou de caméras infra-rouges ou d’autres technologies issues tout droit de 1984. Nous, on veut juste des soignants, des lits, et des masques !

    • Je ne sais pas s’il faut rejeter ça en bloc.

      Si, en cas de test positif, on a la possibilité de prévenir immédiatement les personnes qui ont été en contact avec la personne dépistée, pour qu’elles se confinent et se testent elles-mêmes, il me semble qu’on a là un élément important de prévention. Le « suivi des contacts » est un élément qui pourrait permettre d’éviter un renouvellement (l’an prochain) de l’explosion qu’on vient de connaître, et pour ma part je n’y vois pas d’objection de principe, au contraire.

      Sur cette prémisse (on est d’accord ou pas), il est possible, semble-t-il, de le faire sans violer tous les principes de protection de la #vie_privée : c’est en tout cas ce que prétend le projet PEPP-PT (https://seenthis.net/messages/837253), qui mérite attention.

      Mais c’est clair que la plupart des industriels qui se placent sur les rangs de ce nouveaux et juteux marché sont issus du #complexe_militaro-industriel (notamment Palantir). Et ça fout franchement les jetons en termes de #stratégie_du_choc.

      #contact_tracing #virusphone

    • C’est vrai que c’est un outils et qu’il est potentiellement possible de pas bafouer tous les principes de la vie privée mais il sera réglementé par des marcheurs blancs tel que Castaner et Laetitia Avia et autres qui ont deja montré que leur but n’est pas la réduction de la pandémie mais la réduction des libertés, des droits et l’augmentation du taux de contaminé·es, d’éborgné·es, de mutilé·es, de suicidé·es, de burn-outé·es. Avec Blanquer ou Adrien Taquet on peu voire qu’illes n’hésitent meme pas à s’attaquer aux gosses.

    • Je ne pars pas du principe que les macronistes resteront encore bien longtemps au pouvoir. C’est mon côté optimiste au petit matin (ça ne va pas durer).

    • C’est pas l’optimisme qui m’étouffe mais c’est vrai qu’illes nous chauffent tellement qu’on va peut etre faire des reconstitution historique de 1789. Pour les applis de tracking il suffira de laisser les mouchards à la maison car on est pas obligé de porter nos portables.

    • Lu il y a quelques temps, un roman d’anticipation de Philippe Pujol Marseille 2040, le jour où notre système de santé craquera (Flammarion 2018) raconte l’organisation de la société et de la médecine après le « Grand Flash » (Pandémie de grippe qu’il situe dans son livre en 2028).

      Février 2018 :
      https://www.nouvelobs.com/societe/20180214.OBS2198/quand-notre-systeme-de-sante-sera-gouverne-par-l-intelligence-artificiell

      Ces dernières années, j’ai été amené, comme aidant, à beaucoup fréquenter les hôpitaux. J’ai vu monter le malaise des soignants, croître les tensions entre patients et médecins. Et j’ai rencontré de nombreux spécialistes qui redoutent, d’ici à 2023-2024, une grave crise sanitaire liée à l’état de notre système de santé – ce scénario-catastrophe n’est donc pas une pure création de mon esprit.

      Pour l’aspect militaro-industriel de la surveillance globale @fil il n’y a aucun doute, les #spéculateurs technobéats vont s’y engouffrer. Ils savent surfer sur l’acceptation que leurs stratégies de persuasion mettent en place. CF le cynique livre bleu du Gixel qui préconisait de faire accepter d’abord la surveillance aux enfants.
      #mal_barré

    • @fil s’il y avait un petit ange et un petit démon de chaque côté de ma tête, tu serais le petit ange qui me dis qu’après la crise, on pourra espérer mieux. Côté démon, le @mdiplo a bravé les checkpoints postaux pour se glisser ce matin dans ma boîte aux lettres, et l’édito d’Halimi estompe ton optimisme :

      Dès maintenant !, par Serge Halimi (Le Monde diplomatique, avril 2020)
      https://www.monde-diplomatique.fr/2020/04/HALIMI/61619

      Depuis trente ans, chaque crise a nourri l’espérance déraisonnable d’un retour à la raison, d’une prise de conscience, d’un coup d’arrêt. On a cru au confinement puis à l’inversion d’une dynamique sociopolitique dont chacun aurait enfin mesuré les impasses et les menaces [...] Ce ne fut pas le cas.

      La fin de confinement ne sera pas un dîner de gala.

      Et puis il y a ces signaux rouges qui montrent que la #stratégie_du_choc fonctionne à plein régime, par exemple, les préconisations de la caisse des dépôts sur la libéralisation à venir de l’hôpital public révélés hier par Mediapart, ou l’incapacité de la plupart des gauches marxistes à faire le distingo entre nationalisation et étatisation des quelques industries capables de produire des réponses à la crise.

      Donc, je me dis qu’à ce rythme-là, Macron ou l’homologue qui le remplacera ont encore de beaux jours devant eux. (mais c’est mon côté blasé de fin d’après-midi ;-) )

    • l’appli que Barbier a déjà du télécharger plusieurs fois. Histoire d’être sûr de son déconfinement ne lui sera d’aucun secours pour son immunité contre la connerie. Confinons Brice Laculture, Jean quatremerde et cravate rouge à ne s’exprimer que sur #twittoland.

    • Oui je sais (j’ai été au CA d’une grosse asso antinuc, je connais un peu la carte des pays producteurs, merci) mais ce ne sont pas tout à fait les mêmes techniques. Une fois adopté le nucléaire civil, il faut encore des investissements (pas forcément utiles si on a les bonnes alliances militaires) pour avoir des bombes atomiques.

  • #Pénurie de #médicament : le gouvernement savait, il n’a rien fait - FRUSTRATION
    https://www.frustrationmagazine.fr/penurie-de-medicament-le-gouvernement-savait-il-na-rien-fait
    http://www.senat.fr/rap/r17-737/r17-7371.pdf

    Le rapport donnait plusieurs explications alarmantes : D’abord, ce qu’on sait désormais bien, la délocalisation de la production du médicament à l’autre bout du monde, en Chine ou en Inde, a créé des difficultés d’approvisionnement, avec une réactivité moins grande vu les distances et le nombre d’intermédiaires.

    Ensuite, il montrait que les grandes entreprises pharmaceutiques ne géraient pas sainement leur stock : puisque la production en flux tendu (c’est-à-dire réduisant au maximum leur stock par mesure d’économie) est “généralisée” dans les entreprises pharmaceutiques,“Celles-ci identifient la constitution de stocks de sécurité ou le doublement des capacités de production comme des postes de dépenses coûteux et incompatibles avec leurs objectifs de rentabilité. En complément de la délocalisation des sites de production, la limitation des stocks s’est imposée comme un levier d’économies pour les entreprises pharmaceutiques“.

    Enfin, il admettait à demi-mot que les pénuries pouvaient être des stratégies des industriels pour faire monter les prix. “de telles situations apparaissent à première vue sinon peu courantes, du moins difficiles à objectiver – bien qu’un des représentants du personnel de l’entreprise Sanofi entendu par votre mission d’information ait indiqué qu’il existerait des « stratégies de rupture visant à maintenir le niveau des prix””. A la lecture du rapport on apprend qu’un représentant du LEEM, le lobby du médicament, a donné sans complexe la justification suivante : “lorsqu’une tension survient du fait d’un accroissement de la demande, [nos entreprises] vont approvisionner en priorité les pays qui pratiquent les tarifs les plus élevés”. Négociez en notre faveur, et vous serez livrés en premier.

    • Sans réquisitions, une pénurie de médicaments frappera bientôt la France
      https://linsoumission.fr/2020/03/31/sans-requisitions-une-penurie-de-medicaments-frappera-bientot-la-franc

      La requête vise à demander des réquisitions de certaines industries pour garantir la bonne prise en charge des personnes malades et mettre fin aux pénuries d’équipements qui touchent les hôpitaux. C’est le cas des masques, des respirateurs ou des tests de dépistage qui sont en nombre insuffisant, mais aussi de certains médicaments qui viennent à manquer. Cela concerne des médicaments tels que la morphine ou encore des curares pour relaxer les patients en cas d’intubation et qui doivent désormais être utilisés « avec parcimonie » et « frugalité » dans les services hospitaliers.

      Le communiqué va plus loin en précisant que « Cette situation dramatique est une atteinte à la sécurité sanitaire des personnes et à leur vie – pas d’intervention chirurgicale sans curare par exemple. C’est aussi une atteinte à leur dignité – notamment pour les personnes en fin de vie qui risquent de ne pas avoir accès à la sédation profonde et de mourir en souffrant, étouffées, angoissées, sans possibilité d’apaisement. » Le Président de la commission médicale des hôpitaux de Paris et l’Observatoire de la transparence dans les politiques du médicament avaient déjà interrogé le gouvernement la semaine dernière sur cette pénurie à venir.

  • Compilation d’articles sur Luxfer

    30 mars 2020
    Coronavirus : une usine d’oxygène fermée par un fonds spéculatif demande sa nationalisation

    https://reporterre.net/Coronavirus-une-usine-d-oxygene-fermee-par-un-fonds-speculatif-demande-s

    Le 26 novembre 2018, face aux 136 salariés installés dans le réfectoire, un responsable — appelé « manager de transition » dans le jargon — du groupe britannique Luxfer Holding PLC, détenu par des fonds tels Fidelity ou encore BlackRock, a annoncé la fermeture définitive du site racheté en 2001. La production s’est arrêté en mai 2019.

    L’usine, pourtant bénéficiaire avec un carnet de commandes bien rempli, a fermé en juin et les salariés ont tous été licenciés. Avec 22 millions de chiffre d’affaires et un bénéfice d’un million d’euros en 2018, en progression de 55 % par rapport à l’année précédente, cette mise à mort est difficile à accepter pour les salariés.

    –----
    Février 2019
    Luxfer : « Ils nous ont laissé mourir, ils ont laissé l’usine pourrir » - Libération
    https://www.liberation.fr/france/2019/02/12/luxfer-ils-nous-ont-laisse-mourir-ils-ont-laisse-l-usine-pourrir_1708987

    En fin de journée, les directeurs anglais avaient trouvé refuge, sous les huées, dans la mairie de Gerzat. Et devant l’usine bloquée, les salariés avaient rallumé un feu de palettes et de colère.

    –----
    20 janvier 2020
    Conflit Luxfer : les salariés occupent l’usine depuis ce lundi à Gerzat
    https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/conflit-luxfer-les-salaries-occupent-l-usine-depuis-ce-lundi-1579517936

    Les Luxfer demandent une intervention directe du ministre de l’Economie, Bruno Lemaire. Depuis 14 mois, ils ont multiplié les rendez-vous avec les différents services de l’Etat, les membres de cabinets ministériels, sans succès. Tout le monde se renvoie la balle. Les salariés ont le sentiment d’être abandonnés par l’Etat et en comprennent pas pourquoi rien n’est fait pour sauvegarder un savoir faire qu’ils sont les seuls à posséder en France. Ils veulent donc une médiation avec le seul décisionnaire, le ministre, pour que l’Etat oblige Luxfer à respecter ses obligations.

    –----
    Février 2020 / Communiqué CGT Luxfer
    Luxfer à Gerzat (63) | Les salariés réquisitionnent leur usine
    https://ftm-cgt.fr/luxfer-a-gerzat-63-les-salaries-requisitionnent-leur-usine

    Mais la volonté politique de désindustrialisation de notre pays ne s’arrête pas au Ministère de l’économie et des finances. En effet, le Président de Région M. #Wauquiez et la vice-présidente Mme André-Laurent ont détourné le regard lorsque cette usine s’est retrouvée fermée sans motif valable. Après de multiples requêtes, la présidence de la région a préféré ignorer les salariés gerzatois. Pire encore, ils se targuent auprès des organisations syndicales et de l’opposition d’être en contact avec les syndicats de #Luxfer, ce qui est totalement faux. A ce jour, les salariés n’ont toujours pas eu de rendez-vous. De la même façon, la préfète du Puy de Dôme (Mme Baudouin-Clerc) ne met plus en place les commissions de revitalisation de l’usine de Gerzat depuis février 2019. Pourtant, depuis, les salariés ont trouvé eux même un repreneur Jinjiang, puis ils ont monté eux même un projet de SCOP.

    Le 13 Janvier 2020, Luxfer a décidé de reprendre les démantèlements dans la plus parfaite illégalitée.

    En plus d’avoir servi à conforter leur position de monopole, ce plan de licenciement a permis à certains de nos actionnaires de spéculer sur la destruction de cette usine. Blackrock (Fond d’investissement qui a fait parler de lui lors de la réforme des retraites) a acheté 33M€ de titres avant la flambé de l’action Luxfer, pour en revendre une partie lorsqu’elle était au plus haut.

    –-----
    #Wauquiez
    #Bercy
    #etat_français

    #BlackRock
    #Fond_d’investissement
    #spéculateurs_assassins
    #surfusion_libérale
    #catastrophe_annoncée
    #oxygène
    #sauver_des_vies
    #hospitalisation

  • Pourquoi George Soros et sa fondation quittent la Hongrie

    https://www.franceinter.fr/monde/pourquoi-george-soros-et-sa-fondation-quittent-la-hongrie

    George Soros, en 2017 à Bruxelles © AFP / Olivier Hoslet / POOL

    Le milliardaire américain d’origine hongroise George Soros a annoncé mardi qu’il suspendait les activités de sa fondation destinée à mener des programmes d’enseignement pour les réfugiés. La fondation déménage également ses locaux de Budapest à Berlin.

    La fondation de #Georges_Soros ne donnera plus de cours aux réfugiés hongrois : mardi, l’Université d’Europe centrale (CEU), implantée à Budapest, a annoncé qu’elle ne reconduisait pas ses modules d’enseignement destinés aux réfugiés, ni ses activités de bourses de recherche financées par l’UE sur les politiques migratoires.

    « Nous suspendons ces programmes dans l’attente d’une clarification de notre situation fiscale et juridique », explique un communiqué de l’organisation. En cause, une taxe de 25% sur les organisations qui « soutiennent l’immigration ». Adoptée en juin dans le cadre d’un ensemble de lois anti-immigration, elle entre en vigueur ce vendredi.

    #hongrie #berlin #réfugiés

    • @aude_v Soros est avant tout un pillard monstrueux à la tête d’un gang de financiers de haut vol, qui pour s’enrichir détruisent les systèmes sociaux de pays entiers (dont 50 % des habitant.e.s sont des femmes), n’oublions pas les enfants.
      .
      Ses ong servent avant tout ses intérêts, qui paye commande.

      On remarquera qu’elles ont réussi à faire élire Victor Orban.
      (Aux USA, Hillary Clinton a bien réussi à faire la courte échelle pour mettre Donald Trump au pouvoir).

      La société hongroise a toujours été tolérante pour ce qui est de l’homosexualité, voir les bains publics de Budapest.

      Dans les campagnes une pauvreté sans nom, pour ce pays qui n’arrive plus à produire lui même ses pommes de terres.

    • Comment penser que Soros investirai un centime, dans une ONG qui ne lui rapporterai pas beaucoup plus.

      Personnellement, après avoir lu pas mal de choses sur les ONG et leurs résultats, je pense qu’elles remplacent les missionnaires.
      Pour beaucoup, de belles et généreuse promesses, mais quand on regarde ce qu’elles font vraiment, et qui les finance, on y croit plus.
      Il y a de belles paroles, parfois des actes trés généreux, mais dans la réalité . . .

      Exemple d’acte généreux, pour les missionnaires : Ils ont sauvé pas mal d’indiens d’Amérique du Sud au moment de la colonisation espagnoles, Las Casas a fait ce qu’il a pu, pour eux, et l’intérêt de l’église catholique.
      A la même époque, l’Afrique Noire, une mine de bois d’ébène, complètement ignorée des missionnaires.

      WWF :
      https://seenthis.net/messages/718609
      https://seenthis.net/messages/602953
      https://seenthis.net/messages/571110

      Mais pas que : Amnesty International , Journée internationale des disparus.
      https://www.legrandsoir.info/courrier-au-service-de-presse-d-amnesty-international-section-francais
      . . . . .

      S’agissant de l’Amérique latine, on pourrait à juste titre s’étonner de l’absence de la #Colombie, mais, vu la modestie des chiffres, je ne vais pas pinailler ici sur les 45 000 victimes de cette pratique depuis 1985 (d’après la Unidad de Victimas), dont de nombreuses pendant la présence au pouvoir de la faction politique qui vient de revenir à la présidence en la personne de M. Ivan Duque.

      j’ai été très surpris par la prestation, ce matin 1er septembre, au journal de 8 heures de France Culture, présenté par Sophie Delton, de Mme Geneviève Garrigos, qui se présente comme la "porte-parole" d’AI. Sans référence particulière aux communiqués d’AI précédemment cités, elle s’est concentrée sur quatre pays, dont la Corée du Nord et la Syrie, mais a surtout passé la majeure partie de son intervention à dénoncer de façon extravagante « la politique de terreur imposée à l’opposition » à travers les « disparitions » au… Venezuela et au Nicaragua.
      . . . . .

      Par ailleurs, j’ai rencontré des volontaires ayant travaillé pour des ONG en Afrique, elles(ils) sont rentrés démolis par le comportement des dirigeants d’ONG.
      Marqué(e)s à vie.

      La plupart des ONG font un sale travail.

      à part cela Aude, merci pour le ton modéré de ton commentaire

    • Avec un peu de retard : Je voulais parler de mon expérience à la CEU, cette rentrée était chahutée et je n’ai pas eu le temps. Donc rapidement avant de revenir sur le sujet.

      J’ai travaillé sur des projets en coopération très étroite avec les département environnement et géographie de la CEU entre 1995 et 2002, en particulier avec un remarquable prof qui s’appelle Ruben Mnatsakanian. je voulais juste rappeler que la CEU a été un lieu de recherche et de réflexion important sur l’espace post soviétique et les pays ex-socialiste, une formidable opportunité pour des centaines voire des milliers d’étudiantes et d’étudiants d’Asie centrale, du Caucase, des pays de l’Est, d’Ukraine, de Russie, etc... qui sans les programmes de la CEU n’auraient jamais eu les moyens financier d’étudier dans leurs pays. La sélection des dossiers se faisait de manière très sérieuse et transparente. Ruben se déplaçait dans tous les pays pour mener les entretiens, longuement rencontrer les candidats, ensuite les décisions étaient prises de manière collégiales, après de longues discussions, jamais à la légère et surtout sans aucune considération pour les origines sociales ou la « richesse » supposées des candidats... La formation était excellente et je garde encore aujourd’hui - 20 ans après - de très bonnes relations de travail avec certain·es de ces étudiant·es. La nébuleuse des organisations et ong soutenues par Soros, c’est autre chose et je ne préjuge pas ici de ses intentions ou de ses crapuleries, j’ai juste expérimenté en live à quel point cette université a été importante pour toute une génération d’étudiant·es, et plus récemment de réfugiés et migrants qui avaient accès à l’enseignement supérieur.

      Le reste plus tard.

  • #Ethiopie: la distraction du PM Hailemariam Desalegn pour camoufler les graves problèmes internes du pays
    http://farmlandgrab.org/post/view/23848-ethiopie-la-distraction-du-pm-hailemariam-desalegn-pour-camoufle

    La semaine dernière, le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn a donné une interview dans laquelle il a menacé son voisin du Nord-Est, l’Érythrée. Desalegn a averti que l’Ethiopie a modifié sa politique à l’égard Érythrée, et est maintenant déterminé à renverser le président érythréen Isaias Afwerki par la force. L’interview a été rapidement suivie par les nouvelles qu’Afar l’Organisation de la mer Rouge démocratique (RSADO) – un groupe hébergé et financé par l’Ethiopie – a promis de « renforcer les attaques militaires » pour renverser le gouvernement érythréen.

    Alors que les déclarations respectives sont graves – en ce qu’ils contestent précipitamment, et violent d’une manière flagrante, les normes internationales de la diplomatie, des lois et des protocoles diplomatiques – elles ne constituent pas une « une rupture » en soi. Par exemple, avant son décès, le défunt Meles Zenawi avait de même changé la politique de l’Éthiopie vers l’Érythrée sur une base de « ni guerre-ni paix » à la recherche active d’un « changement de régime » à Asmara.

    Bien que Desalegn conduit un pays qui a connu une certaine croissance économique et l’amélioration de l’#agriculture – qui représente près de la moitié de l’activité économique de l’Ethiopie – « l’#accaparement des #terres » entraîné par des nombreuses d’entreprises #multinationales et des privé #spéculateurs rivalisent de louer des millions des terres le plus fertile du pays par le gouvernement à des prix dérisoires. Par conséquent, ce qui a engendré de nombreuses #violations des droits (notamment par le biais des programmes de #villagisation), beaucoup de mécontentement et de la résistance de plus en plus par les communautés autochtones. De plus, la pauvreté et les inégalités nationales drastiques restent répandues. Environ 90% de la population de 94 millions souffre encore de nombreuses privations, allant de l’accès insuffisant à l’éducation, aux soins de santé inadéquats ; les revenus moyens sont encore bien en dessous de 500 $ par année ; et plus de 30 millions de personnes sont encore confrontés aux pénuries alimentaires chroniques.

    #alimentation #faim

  • Réforme fiscale : de l’argent, il y en a ! 360 milliards d’euros pour un vrai débat | Attac France
    http://www.france.attac.org/dossiers/reforme-fiscale-de-largent-il-y-en-360-milliards-deuros-pour-un-vrai-d

    Le Premier ministre a annoncé qu’il souhaitait « remettre à plat » la fiscalité, un an après avoir renoncé à mener la « révolution fiscale » promise par le candidat Hollande. C’est pourtant bien d’une révolution dont nous aurions besoin, à un moment où la fiscalité - qui frappe plus durement les plus fragiles et qui épargne les plus riches - est remise en question dans sa légitimité même.

    Un exemple significatif : la hausse de la TVA, programmée pour janvier 2014, va frapper les plus faibles pour mieux financer des cadeaux fiscaux qui vont bénéficier en grande partie aux plus grosses entreprises, et ce sans contrepartie ! De quoi questionner les vélléités de « remise à plat » du Premier ministre...

    Les riches et les grandes entreprises doivent contribuer à hauteur de leurs moyens à l’effort fiscal, c’est une affaire de justice sociale. Mais aussi une nécessité économique en ces temps d’austérité. Au lieu de persévérer dans l’erreur en imposant des mesures d’austérité qui détruisent l’économie, il suffirait de prendre l’argent là où il se trouve !

    Dans la poche des spéculateurs : 200 milliards d’euros pourraient être récupérés à l’échelle de l’Europe. Dans la poche des actionnaires et des créanciers : 100 milliards de surcoût du capital qui pèsent sur l’économie française. Et quid de l’évasion fiscale ? Ce sont 60 milliards qui sont soustraits au budget chaque année en France par les fraudeurs.

    Alors pour une vraie réforme fiscale, Attac fait monter les enchères. De l’argent il y en a : 360 milliards d’euros pour un vrai débat !

    #économie
    #réforme-fiscale
    #spéculateurs
    #bulles
    #crises-financières
    #dividendes
    #actionnaires
    #fraude
    #évasion-fiscale

    • Argh c’est typiquement le genre de publication quasi contre-productive je trouve : parler de milliards de façon abstraite et non illustrée, à tel point que ça fait penser à un tract de LO.. (le truc vrai mais pourtant pas crédible, qui ne fait pas bouger les lignes dans l’opinion..).
      Une infographie qui montre les volumes en jeu et illustre le comportement des acteurs incriminés (spéculateurs, actionnaires, créanciers..) ce serait tellement bienvenu..
      En plus la sémantique est inadaptée, parler d’aller chercher le pognon « dans la poche des actionnaires », ça ne peut convaincre que les convaincus, le reste de l’opinion publique est très servile vis à vis du concept de propriété privée, tout ce qui touche à la spoliation ne peut que les braquer.
      Il suffirait de parler de la piste consistant à imposer les revenus des spéculateurs, des actionnaires et créanciers (c’est la même chose, mais ça fait moins spoliation), en disant que 100 milliards d’euros c’est 1 fois et demi la recette de l’impôt sur le revenu, et là oui ça pourra faire infléchir la façon de penser des gens.. Elle est où l’éducation populaire chère à Attac ?

      Faut mettre plus en avant les arguments comme ceux décrits ci-dessous, même si c’est #selon_une_étude_récente :-), ça c’est parlant.. Les gens sont sensibles au bon sens, et ils savent faire la différence entre les rémunérations acceptables et les privilèges indus..

      Chaque année, les entreprises non financières versent 130 milliards d’euros, sous forme de dividendes aux actionnaires et d’intérêts aux prêteurs.

      Selon une étude de l’Université Lille I*, une partie des dividendes peut se justifier au titre du risque économique pris et une partie des intérêts paie légitimement les coûts de fonctionnement des banques. Mais 100 milliards d’euros sont versés chaque année par les entreprises aux prêteurs et actionnaires sans aucune justification économique.

      http://www.france.attac.org/articles/100-milliards-deuros-le-surcout-annuel-du-capital

  • Manifestations 13 Avril » TheChangebook réseau social alternatif
    https://www.thechangebook.org/event/366/manifestations-13-avril

    Nous ne voulons plus payer ce système de dettes odieuses privées et publiques qui nous asservit, entraîne des destructions écologiques, lamine les principes démocratiques et les droits sociaux

    Plis une pétition à : http://stoppaying.wesign.it/fr

    #changebook #stoppaying #banques #finances #spéculateurs #ows

  • #Iran la #colère du #bazar
    http://goo.gl/k2vz4
    Des #manifestations conduites par les #spéculateurs #chute brutale #monnaie locale #Rial

    L’ #hyperinflation frappe l’ #économie du pays avec aucune espérance pour surmonter la #crise monétaire. Le volume de billets en circulation n’a aucune influence sur le marché et la consommation, le premier a perdu la seconde. La #flambée des #prix est passée à des stades de les multiplier par 10 pour certains produits.

  • #Iran la #colère du #bazar
    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article1466

    Des #manifestations conduites par les #spéculateurs pour la #chute brutale #monnaie locale #Rial

    Le bazar iranien a manifesté pour la chute brutale de la monnaie locale, le Rial, parmi les valeurs des devises. Manifestement l’argent que manipulent dans les rues iraniennes les #traders s’est effondré face aux devises étrangères, de plus de 60% depuis juin par rapport au #dollar depuis le mois de juin. Un tiers de sa chute est arrivée lors des 10 derniers jours de septembre.

  • Comprendre la dette publique (en quelques minutes)

    http://youtu.be/jxhW_Ru1ke0

    Simple mais loin d’être simpliste, cette vidéo explique en quelques minutes le système financier mis en place par les banksters à l’échelle mondiale afin de commettre le plus gigantesque hold-up de l’histoire de l’humanité. Les éléments qui constituent ce film sont authentiques et facilement vérifiables.

    Il est fortement conseillé de copier ou d’intégrer cette vidéo afin d’informer un maximum de citoyens et de citoyennes...

    #dette_publique, #crise économique, #dette, #bankster, #libéral, #faillite, #bourse, #spéculation, #les_marchés, #investissement_financier, #banque, #argent, #fiduciaire, #grèce, #italie, #espagne, #france, #euro, #€, #dollar, #wall, #street, #nasdaq, #économie, #spéculateurs, #actions, #obligations, #banque_centrale, #bce, #banque_centrale_européenne