• En voiture !
    http://carfree.fr/index.php/2019/05/10/en-voiture

    Et voilà, vous avez gagné à la grande tombola de l’été, bravo ! Par contre, vous êtes passé à côté de la croisière sur la Méditerranée et des trottinettes électriques, en Lire la suite...

    #Destruction_de_la_planète #Etalement_urbain #Fin_des_autoroutes #Fin_du_pétrole #Insécurité_routière #humour #radars #sécurité_routière #stationnement #transports_en_commun #vitesse

  • Rencontres nationales du transport public : dernière ligne droite pour la réforme du #stationnement
    http://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Articles/Articles&cid=1250279869582
    http://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/BlobServer?blobkey=id&blobnocache=false&blobwhere=1250
    Les mots sont importants, parce que ce qu’il se prépare actuellement existe déjà en Espagne : il s’agit en réalité de la #privatisation du stationnement sur l’espace public. Là où agissaient des agents publics assermentés (que l’on va mettre au chômage, en retraite, couler dans l’acide), il y aura maintenant des entreprises privées dont l’objectif est… de faire du profit.
    Nous avons été victimes de cette privatisation de la #répression routière à Pampelune, en Espagne. Des indications très discrètes sur le système de zonage et des patrouilles payées au rendement : en gros, le stationnement ressemble plutôt à un piège. Ici, il s’agissait de zones de couleur, dont le code n’était pas explicité sur place, où il n’y avait aucune indication sur place, dont les quelques panneaux explicatifs, sont éparpillés en périphérie de la ville. Là, nous étions dans la zone interdite aux non-Espagnols. Sans aucune mention sur place. Original, non ?
    À la clé, une amende non négociable de 120€, à aller chercher à l’autre bout de la ville avec la voiture qui est mise en fourrière plus rapidement qu’il ne faut de temps pour fumer une clope, sans indication non plus. Ceux qui ne trouvent pas et mettent du temps à retrouver leur voiture, paieront en plus des frais de gardiennage.

    L’objectif officiel, c’est de virer les voitures ventouses, c’est à dire les voitures de ceux qui cherchent à les utiliser le moins possible et à favoriser les rotations. Donc à faire tourner des voitures pour rien. Le prétexte est le commerce. Mais à Bordeaux, par exemple, le principe de rotation a été appliqué dans les quartiers résidentiels sans commerces, là où les gens vivent. Donc, si tu es trop pauvre pour avoir un garage privé, tu dois bouger ta voiture tout le temps… Écolo, non ?

    « la dépénalisation du stationnement payant va permettre de mieux lutter contre le phénomène des voitures #ventouses et d’améliorer la rotation des véhicules sur les places de stationnement par une meilleure adaptation des tarifs à la quantité de places disponibles ».
    Mais prudence, prévient Jean-Jacques Bernard, « cette réforme n’apporte pas de recette miracle et rien ne se fera si on délaisse le volet du contrôle ». A Paris, ces #contrôles devraient considérablement se renforcer. Le contrôle d’environ 145.000 places de stationnement y a été réparti à deux #opérateurs en trois lots géographiques, dans le cadre d’un marché public de six ans. Chez Transdev, l’opérateur qui contrôlera, via une filiale, le stationnement dans les 8e, 9e, 10e, 17e, 18e et 19e arrondissements, Richard Dujardin, directeur général France du transporteur, confirme que l’effet de dissuasion sera bien plus accentué qu’il ne l’est aujourd’hui, avec en moyenne plus d’un contrôle par jour et par place".

  • Vers un Grand Paris Express du vélo ? - Métropolitiques
    http://www.metropolitiques.eu/Vers-un-Grand-Paris-Express-du.html

    très bon article

    L’extension du système Vélib’ n’est pas le seul projet susceptible de favoriser l’usage de la bicyclette dans la métropole parisienne. Pour de nombreux experts et chercheurs, le développement du vélo passe aujourd’hui par un investissement en faveur de ce mode de transport dans les espaces urbains périphériques, en banlieue et dans le périurbain (CERTU 2013 ; Huré et Gardon 2014 ; Héran 2014). La constitution d’un Grand Paris Express du #vélo passe notamment par une forte promotion de l’intermodalité, qui peut s’appuyer sur de nombreux outils à la disposition des collectivités : aménagement de réseaux express vélo (REV), c’est-à-dire de voies rapides sécurisées pour le vélo entre polarités périphériques ; création de voies de rabattement vers les gares et les pôles multimodaux ; sécurisation du stationnement vélo près des gares ; autorisation de transporter les vélos dans les transports collectifs, sur le modèle allemand, etc. Favoriser les déplacements en vélo, c’est aussi lutter contre les coupures et discontinuités dans le tissu urbain (grands carrefours, infrastructures routières et ferroviaires, etc.), principaux obstacles à la pratique du vélo dans les périphéries urbaines (Héran 2011).

    J’ajoute qu’il faut aussi repenser la question du #stationnement des vélos, qui est aujourd’hui problématique : cf.http://seenthis.net/messages/334752
    #Paris

  • De l’interdiction de stationner son vélo sur les trottoirs

    Il y a quelques jours, alors que j’accrochais mon vélo sur une barrière, sur un trottoir parisien, un passant m’a interpellé pour me dire que c’était interdit et que la fourrière allait d’ailleurs bientôt l’enlever. Il est ensuite monté dans sa voiture, qui stationnait en double file...
    Pour en avoir le coeur net, j’ai posé la question au service Message des Parisiens (http://www.paris.fr/contacts/formulaires-de-contacts/message-pour-l-equipe-de-paris-fr/p10187)
    Voici leur réponse, qui me semble d’intérêt (et de consternation) pour tous les vélocipédistes... légalement, on fait comment, sachant qu’il est rare d’avoir assez d’arceaux et de places aménagés là où on se rend ?

    Bonjour,
    Vous nous interrogez sur l’interdiction de stationner votre vélo sur le trottoir aux abords de l’Institut de France à Paris 6ème.

    Nous vous rappelons que l’article R417-10 paragraphe II.1 du Code de la route dispose qu’« est considéré comme gênant la circulation publique l’arrêt ou le stationnement d’un véhicule (…) sur les trottoirs, les passages ou accotements réservés à la circulation des piétons ».

    Nous vous précisons également que le vélo est bien considéré comme un véhicule par le Code de la route, dans son article R311-1 paragraphe 6.10 : « Cycle : véhicule ayant au moins deux roues et propulsé exclusivement par l’énergie musculaire des personnes se trouvant sur ce véhicule, notamment à l’aide de pédales ou de manivelles ».

    Il est par conséquent effectivement interdit de stationner son vélo hors des zones prévues à cet effet, y compris sur le parvis de l’Institut de France.

    En espérant avoir répondu à votre attente,

    Cordialement,

    L’Equipe Messages des Parisiens.

    #vélo #stationnement

  • P-V : petit manuel pour les faire sauter | Auto-Addict
    http://www.lepoint.fr/auto-addict/actualites/p-v-petit-manuel-pour-les-faire-sauter-28-02-2014-1796485_683.php

    La procédure, rien ne vaut mieux que la procédure. L’Automobile Club des Avocats (ACDA, www.autoclubavocat.fr) vient, en analysant de près les textes régissant le système des P-V municipaux, de trouver une faille de taille. Une faille à laquelle personne n’avait pensé et établissant l’illégalité - rien de moins - des conditions de fixation des tarifs de stationnement. En argumentant sur ce point précis, il vient même d’obtenir une nouvelle fois l’annulation en justice de P-V de stationnement.

    « Le 14 février 2014, le tribunal de proximité de Versailles a annulé plusieurs P-V de stationnement en jugeant qu’un maire ne pouvait bénéficier d’une délégation générale et absolue du conseil municipal pour fixer lui-même les tarifs de stationnement » rapporte l’ACDA.
    Fixation des P-V par le conseil

    Me Matthieu Lesage et Me Rémy Josseaume, en charge de ce dossier, rappellent qu’en principe seul le conseil municipal peut fixer les tarifs de stationnement sur la voie publique et non le maire seul. Toutefois, si le conseil municipal peut déléguer une partie de ses prérogatives au maire, la délégation de compétence ne peut être générale et absolue.

    Cette décision du tribunal de Versailles pourrait faire jurisprudence si, dans toutes les communes de France, les contrevenants engageaient des recours similaires, se fondant sur le même raisonnement. Il leur faut au préalable, eux-mêmes ou leurs avocats, vérifier que c’est bien le conseil municipal qui a fixé le tarif des P-V municipaux et non le maire seul. Dans ce dernier cas, la validité des P-V de stationnement pourrait, sur le même fondement, tomber.
    Bombe à retardement

    On imagine quelle bombe à retardement cela représenterait et quel engorgement des tribunaux il en résulterait au moment précis où les pouvoirs publics s’efforcent d’automatiser au maximum le recouvrement des amendes. On sait que la dépénalisation du stationnement a été votée par les parlementaires et bannira ainsi tout recours devant le juge pénal, ce qui reste aujourd’hui encore une décision effarante au regard du droit à la défense de chaque citoyen. Personne n’a pu s’opposer à ce vote des députés qui va entériner une décision que les Français vont découvrir à leurs dépens.

    L’Automobile Club des Avocats (ACDA) s’est cependant signalé à plusieurs reprises dans la défense des usagers, tout simplement en demandant l’application de la loi après une lecture attentive des textes réglementaires. Ainsi, après avoir obtenu l’illégalité des P-V de stationnement pour non affichage du ticket horodateur (en 2008) et pour défaut de motivation des arrêtés municipaux (2010), ils révèlent une nouvelle faille dans la fixation des tarifs de stationnement dont les automobilistes supportent les injustes conséquences.

    #PV
    #automatisation-des-PV
    #faille
    #stationnement

  • Le Sénat vote le stationnement gratuit pour les handicapés - France Info
    http://www.franceinfo.fr/politique/le-senat-vote-le-stationnement-gratuit-pour-les-handicapes-1246599-2013-1
    http://www.franceinfo.fr/sites/default/files/imagecache/462_ressource/2013/12/12/1246577/images/ressource/Fotolia_35290303_Subscription_XL.jpg

    Soutenu par le gouvernement, le texte a été voté à l’unanimité au Sénat - l’UMP s’est abstenue. Il doit maintenant passer devant l’Assemblée nationale.

    « Pour que tout citoyen, quel qu’il soit, handicapé ou non, puisse se déplacer et se garer en toute autonomie », selon l’auteur de la proposition de loi, le socialiste Didier Guillaume... Le Sénat a voté son texte à l’unanimité ce jeudi : le stationnement gratuit et illimité pour les handicapés.

    L’UMP s’est tout de même abstenue. Au nom de cet argument, développé par Catherine Deroche : « Pourquoi imposer la gratuité dans des parkings urbains ? Le coût serait inévitabelement répercuté sur les autres usagers ».

    Qu’ont décidé, précisément, les sénateurs ? Dans un premier temps, les titulaires de la carte européenne de stationnement bénéficieront donc d’un accès gratuit et sans limitation de durée, uniquement pour les places qui leur sont réservées. Ce qui n’existe, pour l’heure, que dans quelques villes (Saint-Brieuc, Lille, Paris, Toulouse ou Bordeaux).
    Mais la commission des Affaires sociales a étendu ce principe à toutes les places, réservées ou non.

    #Politique
    #Société
    #handicap
    #handicapés
    #stationnement

  • Votre #parking est-il plus grand que votre #chambre à coucher ? - Terra eco
    http://www.terraeco.net/Votre-parking-est-il-plus-grand,50804.html
    Je me suis souvent posée la question

    Comparer l’espace dédié au #stationnement des voitures et celui laissé aux êtres humains. L’idée vient de Seth Goodman, un jeune architecte américain, animateur du blog Graphing parking qui dénonce la politique de stationnement dans son pays.

    Le résultat de ses recherches est impressionnant. Dans la plupart des villes américaines, la loi impose de construire – en moyenne – 1,5 place de stationnement pour tout nouveau logement comptant deux chambres. Or, l’espace occupé par ces emplacements – et par les voies permettant d’y accéder – équivaut à 45 m2. C’est plus de la moitié d’un appartement classique aux Etats-Unis et bien plus que la taille d’une chambre à coucher, calcule l’architecte (voir son infographie ici). En clair, les voitures ont plus de place pour dormir que les humains. Seth Goodman a depuis été imité par un architecte s’intéressant à des villes plus petites de l’Ouest américain et par un blogueur canadien. Leurs conclusions sont les mêmes : ces normes ne correspondent pas aux besoins et aboutissent parfois à des situations absurdes.

    Comme on le voit ci-dessus, les exigences sont très variables. On estime toutefois que la règle la plus répandue en France est de prévoir une place de parking pour chaque appartement de moins de trois pièces et deux emplacements pour les superficies supérieures. C’est moins donc qu’en Amérique du Nord. Il n’empêche, la construction d’un logement de deux ou trois pièces avec une seule chambre nécessite, dans la plupart des villes, la construction de 25 m2 de parking, soit plus que la plupart des chambres. Et les règles en vigueur empêchent déjà des projets immobiliers intelligents de voir le jour.

    #voiture #béton #urbanisme #cartographie_radicale

  • Les parcmètres sont-ils la solution au casse-tête du stationnement ? | Économie Liban | L’Orient-Le Jour
    http://www.lorientlejour.com//news/article.php?id=733013

    Une expérience intéressante qui montre que des choses peuvent bouger dans la gestion publique au Liban. Mais tant que cela n’est pas couplé un projet beaucoup plus ambitieux et coûteux de développement des transport public, quelle est la finalité ? On peut se demander par exemple pourquoi l’argent récolté avec ce système est reversé à la municipalité de Beyrouth plutôt qu’à un fonds destiné à financer le transport collectif.
    #transport_public
    #Liban
    #stationnement_payant

    • Les préoccupations de l’article de L’O/LJ sont assez marrantes :
      – énauuurme paragraphe sur les possibilités de contestation des « erreurs » (par principe, un Libanais veut pouvoir absolument tout contester, surtout quand il raconte l’affaire à sa femme – « Chou, tu vas te laisser faire ? », « Ya3né : tu penses bien que je vais contester ! ») ;
      – un passage très rapide sur l’augmentation de la « mobilité », qui est traduite immédiatement en gain en kilomètres-heure ; rien sur la vie des riverains, mais sur les kilomètres-heure que l’automobiliste peut gagner ;
      – et un loooooong développement sur le fait que ça rapporte de l’argent.