#stirner

  • Le manifeste de l’égoïsme

    John Galt Speech
    http://amberandchaos.com/?page_id=106

    http://www.youtube.com/watch?v=SEDtQkeLFCE

    I am the man who loves his life. I am the man who does not sacrifice his love or his values. I am the man who has deprived you of victims and thus has destroyed your world, and if you wish to know why you are perishing - you who dread knowledge - I am the man who will now tell you.

    http://en.wikipedia.org/wiki/Ayn_rand#Atlas_Shrugged_and_Objectivism

    Atlas Shrugged, published in 1957, was Rand’s magnum opus.
    ...
    The novel includes elements of romance,[60][61] mystery, and science fiction,[62] and it contains Rand’s most extensive statement of Objectivism in any of her works of fiction, a lengthy monologue delivered by Galt.

    Si vous voulez entrer dans le cerveau, dans l’esprit, enfin dans l’essence de ce qui constitue un #capitaliste de la #rupture moderne, il faut que vous lisiez cet extrait d’Atlas Shrugged. Le discours de John Galt explique ce drôle de mélange d’idées qui servent de fil d’Ariane aux nouveaux entrepreneurs comme #Peter_Thiel.

    Since life requires a specific course of action, any other course will destroy it. A being who does not hold his own life as the motive and goal of his actions, is acting on the motive and standard of death. Such a being is a metaphysical monstrosity, struggling to oppose, negate and contradict the fact of his own existence, running blindly amuck on a trail of destruction, capable of nothing but pain.

    Chacun qui refuse d’accepter cette soi-disant réalité et se décide contre l’égoïsme, se place au même niveau qu’une plante - un être vivant qui n’est qu’une ressource pour ceux qui possèdent la capacité de prendre la bonne décision en luttant pour leur propre survie au dépens des autres. C’est bien fait pour votre geule si vous en souffrez. Le capitaliste se définit en tant que nouveau Übermensch . On ne s’étonne pas quand on découvre qu’une entreprise issue du cercle d’amis de Thiel a choisi de s’appeller Uber (sans l’imprononçable « Ü » bien sûr) après avoir compris que Uber-Taxi sonnait vraiment trop bizarre. http://www.uber.com

    On ne doit pas critiquer Ayn Rand sans mentionner les défenseurs de l’individu qui acceptent la solidarité et la convivialité. Je pense surtout au précurseur des existentialistes Max Stirner dont l’oeuvre Der Einzige und sein Eigentum fut largement intégrée et pervertie par l’héroïne des néo-libéraux. Stirner se place du côté des opprimés et exploités. Il prononce le refus de donner aux riches et puissants, à l’église et à l’état.

    A son époque ces institutions constituaient encore des outils indispensables pour la construction et l’exercice du pouvoir exploitant, alors qu’actuellement ce ne sont plus que des formes particulières d’organisation sociale dont les frais de gestion et de transaction représentent un élément peu profitable pour les nouveaux capitalistes.

    Devinez qui je préfère lire un dimanche matin.

    And now for something completely different :
    Saudis in Audis
    http://www.youtube.com/watch?v=lqJDuZIcQ34

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Max_Stirner

    #disruption


  • [SMOLNY...] L’AMINOT Tanguy : Max Stirner, le philosophe qui s’en va tout seul
    http://www.collectif-smolny.org/article.php3?id_article=1612

    #Max_Stirner (1806-1856) est l’auteur de L’Unique et sa propriété , paru en 1844. Il occupe une place singulière dans l’histoire de la pensée philosophique en ce qu’il pousse celle-ci dans ses derniers retranchements et oppose à tous les systèmes politiques et sociaux la réalité de l’individu unique. Chantre de l’égoïsme mais prônant l’association, il s’en prend radicalement à toutes les doctrines fondées sur le sacrifice ou l’oubli de soi.

    Les deux textes qui composent le présent volume visent à dégager la pensée de Stirner des contresens et légendes qu’a entrainés une lecture biaisée de son oeuvre. Le Philosophe qui s’en va tout seul en propose une interprétation destinée à rendre Stirner accessible au lecteur d’aujourd’hui. Celui-ci y trouvera les grandes étapes de la vie de Stirner ainsi que la genèse et l’évolution de sa philosophie.

    Il assistera à la vigoureuse attaque menée par Stirner contre les idéaux - religieux, politiques ou moraux, qui asservissent l’individu concret. Or loin d’être apocalyptique, L’Unique fonde de manière dynamique un nouveau type d’individu et de relations sociales, qui s’oppose à tous les totalitarismes. De ce fait et par la postérité qu’il a eue (de Nietzsche et des anarchistes aux situationnistes), Stirner reste un des philosophes les plus actuels.

    Stirner a choqué nombre de lecteurs, à commencer par #Karl_Marx qui écrivit avec Engels L’Idéologie allemande pour le combattre : c’est cet éreintage « matérialiste » que dissèque Daniel Joubert dans Marx versus Stirner . Il éclaire l’antagonisme entre ces deux émules de Hegel, qui traça pour longtemps une fracture dans les rangs de la révolte et de la critique du monde marchand. Ces considérations, souvent malicieuses, ébauchent en outre la perspective d’un dépassement de l’opposition entre « l’Unique » stirnérien et « l’être générique » marxien.


  • Max Stirner — encore et toujours un dissident
    http://www.lsr-projekt.de/poly/frinnuce.html

    Friedrich Nietzsche, le second grand "vainqueur" de #Stirner, est né l’année (et le mois même) de la parution de »L’Unique« . Toutefois, le jeune-hégélianisme dans son ensemble était déjà considéré partout, du temps de sa jeunesse, comme une #philosophie manquant de sérieux, comme les élucubrations de quelques maîtres de conférences chassés de l’Université et de journalistes tapageurs d’avant les journées de mars 1848. Le jeune Nietzsche pourtant, dégoûté par la "sénilité" de ses condisciples, vanta dans une lettre ces mêmes années 40 comme une "époque de grande activité de l’esprit", à laquelle il aurait aimé participer lui-même. Le contact direct avec un vétéran jeune-hégélien orienta aussi le futur philosophe. Au mois d’octobre 1865, Nietzsche rencontra longuement et intensivement Eduard Mushacke, un ancien membre du cercle intime de Bruno Bauer, qui avait été lié d’amitié avec Stirner. Cette rencontre eut pour conséquence immédiate une profonde crise intellectuelle et la décision panique de "se tourner vers la philologie et Schopenhauer".