• Suisse : Migros investit dans un producteur israélien de viande synthétique ats/pym - 15 Mai 2019 - RTS
    https://www.rts.ch/info/economie/10434570-migros-investit-dans-un-producteur-israelien-de-viande-synthetique.html

    Le géant de la distribution Migros a investi dans une entreprise israélienne spécialisée dans la viande synthétique, Aleph Farms, qui produit de la viande en recourant à des cultures cellulaires, obtenues à partir de prélèvements sur des vaches vivantes.

    Le processus ne requiert pas d’antibiotiques, ne pollue pas l’environnement et permet d’éviter l’élevage animal, affirme Migros. La société coopérative, par le biais de sa filiale M-Industrie, a participé à une ronde de financement, sans toutefois préciser le montant injecté dans Aleph Farms.

    Le géant orange parle de « technologie porteuse », « permettant de produire de la viande en préservant les ressources » et apportant une alternative « attrayante » à la viande conventionnelle et les produits végétaux.

    Les compétences de Micarna
    Par cet investissement, M-Industrie apporte également les compétences de son spécialiste de la transformation de la viande, Micarna, précise le communiqué de Migros.

    Aleph Farms a été fondé par le groupe agroalimentaire israélien Strauss Group et par Technion, une université technique israélienne.

    M-Industrie regroupe 23 entreprises en Suisse et neuf à l’étranger. La société emploie 14’000 personnes.

    #Aleph_Farms #Strauss_Grou #Technion #végan #biotechnologies #véganisation de la droite #antispécisme #vegan-washing #SuperMeat futurs #Monsanto #Bayer de l’#agriculture
    #vibe_israël #végétalisme #tsahal n’oublions pas la #Palestine , où la viande des palestiniens ne coute rien.

  • Illégitime, odieuse, illégale, la #dette grecque demeure également insoutenable, davantage encore qu’en 2010 du fait de l’imposition de trois memoranda qui détruisent jour après jour l’économie et les conditions de vie de la population. Le poids de cette dette, qui empêche l’État de remplir ses obligations en matière de droits fondamentaux, s’alourdit mécaniquement au rythme de l’#austérité et des privatisations exigées par les créanciers entraînant un cercle vicieux dans lequel le gouvernement sollicite de nouveaux prêts pour payer des dettes croissantes.

    #FMI #CADTM #Grèce #sauvetage

    http://www.pressenza.com/fr/2016/12/quatre-raisons-de-ne-pas-payer-la-dette-grecque-au-fmi

    En rappel, le rapport publié à l’été 2016 par l’Office d’évaluation indépendant (IEO) du Fonds monétaire international (FMI) et qui condamne sévèrement la gestion de la crise grecque par le FMI et le rôle joué par son directeur d’alors, Dominique Strauss-Kahn, candidat probable, à l’époque, à la présidence de la République française : lorsque le FMI décide de renflouer la Grèce en 2010 à travers un premier « plan de sauvetage », l’organisme contrevient à l’une de ses principales règles en n’exigeant aucune réduction préalable de la dette du pays, malgré des interrogations quant à sa « viabilité ». « Le processus de modification s’est éloigné du mode de consultation habituel au FMI où les décisions d’une telle importance font l’objet d’un examen minutieux ». Dominique #Strauss-Kahn décide de ne pas tenir compte du « scepticisme généralisé » de ses équipes. Dans la perspective de la course vers la présidence de la République, mieux valait sans doute à ses yeux sauver les banques françaises et sacrifier le peuple grec.

    http://www.ieo-imf.org/ieo/pages/CompletedEvaluation267.aspx

    full text : http://www.ieo-imf.org/ieo/files/completedevaluations/EAC%20-%20Full%20Report.pdf

    Voir aussi : http://www.telegraph.co.uk/business/2016/07/28/imf-admits-disastrous-love-affair-with-euro-apologises-for-the-i

    déclarations récentes de W. #Schäuble (#austérité ou sortie de l’#euro, pas de rééchelonnement ou de baisse substantielle de la dette) : https://www.theguardian.com/world/2016/dec/04/greece-must-reform-or-leave-eurozone-says-german-minister?CMP=share_btn

    à propos du prochain #eurogroup (après le succès du « non » au référendum italien) : http://www.lesechos.fr/monde/europe/0211561175346-le-casse-tete-grec-sinvite-a-nouveau-a-la-reunion-de-leurogro

    • François Hollande : « Mon action comme président est d’abord une action de protection des plus fragiles »
      http://blog.europa-museum.org/post/2016/12/05/Fran%C3%A7ois-Hollande

      Michel Sapin, tortionnaire du peuple grec au nom du peuple français

      Le programme d’ajustement budgétaire grec, exigé par l’ensemble des ministres des Finances de la zone Euro, comprend un ensemble de nouvelles mesures sévères, selon les sources.

      Le nouveau document, qui définira le point de départ des discussions au cours de la réunion de l’Eurogroupe, le 5 décembre prochain , inclut de nouvelles coupes dans les prestations de solidarité sociale pour les retraités (CFST) et « l’allocation chauffage » pour les plus modestes.

      Le parlement grec sera contraint de légiférer sur une série de nouvelles mesures drastiques, en espérant un allègement de la dette.

      – L’allocation de solidarité sociale (EKAS) octroyée aux plus bas revenus, diminuera de 40% à compter du 1er janvier prochain. Elle sera complètement abandonnée en 2018. 430 millions d’euros seraient ainsi économisés en 2017.

      – La suppression ou la réduction de « l’allocation chauffage ». Seuls 105 millions d’ euros seront affectés au budget 2018, contre 210 en 2014.

      – La suppression ou une limite de 50% sur les déductions fiscales liées aux dépenses de santés et frais médicaux (pour les maladies lourdes et/ou invalidantes).

      – L’abandon de la réduction mensuelle de 1,5% sur l’impôt pour les travailleurs salariés et les retraités .

      – La suppression du statut fiscal spécial des marins.

      – La suppression des allocations familiales ( actuellement versées aux parents qui travaillent, et d’un montant de 4,11€ par enfant).

      – L’abolition de l’allocation « spéciale étudiants ».

  • Strauss-Kahn, le retour.
    http://zec.hautetfort.com/archive/2016/04/06/strauss-kahn-le-retour.html

    D’ Aubry à Parisot, de la droite à la gauche, on ne tarissait pas d’éloge sur Strauss-Kahn, ce "grand patron" du FMI, qui faisait preuve d’un "leadership exceptionnel ". Celui qui, habillé chaudement de l’étoffe d’un président, incarnait la social-démocratie mondialisée, triomphante et pleine de morgue.

    Une fois les sanglots ravalés et les mouchoirs remisés, n’oublions pas quel fut le parcours de cette merveille dont nous fûmes accablés par la presse et menacés par les sondages avant d’en être débarrassés par le scandale.

    Les grands médias, la social-démocratie et le patronat perdirent leur candidat de "gauche" à la présidentielle, celui qui avait la faveur des sondages à répétition commandés par les mêmes médias ... La " chance historique pour les socialistes, parce que son profil correspondait exceptionnellement aux circonstances ", selon le mot d’Alain Duhamel, n’était plus dans la course. Panique dans les hautes sphères

    2002, l’IPSOS dressait un portrait flatteur du "néo-libéral socialiste" qui " fait plus homme de droite que de gauche."

    "Technicien sans être technocrate, politique sans être (trop) « langue de bois ». Séducteur sans être démagogue, stratège sans être un simple tacticien. On lui reconnaît une capacité d’adaptation sans superficialité, une ambition réelle mais pas de visée carriériste. Sa récente implication dans ce qu’il est convenu d’appeler l’affaire de la MNEF ne bouleverse guère la donne. Il paraît donc cumuler un nombre d’atouts non négligeables au premier rang desquels se trouve une aptitude à pouvoir faire autre chose que de la politique. DSK n’est pas nécessairement perçu comme un professionnel de la politique au sens étroit du terme."

    Aujourd’hui Strauss-Kahn nous revient, via LSK, son ancienne société d’investissement luxembourgeoise, en faillite depuis novembre 2014, qui aurait aidé des clients à ouvrir des sociétés offshore dans des paradis fiscaux.

    > L’express : La nouvelle affaire qui vise DSK
    http://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/lsk-la-nouvelle-affaire-qui-vise-dsk_1726404.html

    > Le Monde « Panama papers » : le business offshore de LSK, l’ex-fonds d’investissement de Strauss-Kahn dominique+strauss+kahn+4.JPG
    http://www.lemonde.fr/evasion-fiscale/article/2016/04/06/le-business-offshore-de-lsk-l-ex-fonds-d-investissement-de-strauss-kahn_4896

    > Sa vie, ses œuvres : http://zec.hautetfort.com/archive/2016/04/06/strauss-kahn-le-retour.html

    #Strauss-Kahn, #LSK, #Panama_papers #Paradis_fiscaux #social-démocratie

  • Rien ici sur le juge, Bernard Lemaire, qui a décidé que les responsables politiques haut placés avaient le droit absolu de violer des prostituées (et des non prostituées d’ailleurs) ?
    On préfère ici réformer la manière dont la grammaire traite du genre...

    • Je n’ai pas trouvé le bon article : celui qui nous expliquerait enfin pourquoi Strauss-Kahn a pu exercer un permanent droit de cuissage (cad droit de viol) sur les femmes, en étant constamment protégé.

      Le bon article décrirait par quels mécanismes les réseaux politiques et médiatiques et les boîtes de communication ont pu en permanence pemettre à cet homme de poursuivre ses agressions contre les femmes.

    • et pourquoi taper sur les personnes défendant la grammaire non genrée, principalement des femmes/féministes, perpétuant ainsi la situation archi-rejouée de la personne appartenant à une catégorie dominante qui va expliquer aux personnes appartenant à une catégorie dominée comment mener leurs luttes ?

    • C’est moi la catégorie dominante ? :-)))

      Nicolas me prend sans doute pour un homme...
      Décidément j’adore les pseudos androgynes, cela permet de débusquer les préjugés sexistes dans un sens ou dans l’autre.

      Sur Mediapart, quand je défendais le droit des femmes à porter un foulard ou un voile lorsque que c’est réellement leur choix personnel, je me suis faite traitée de « suppôt du patriarcat ». Une expérience que je n’aurais sans doute pas pu faire si j’avais choisi « Marguerite » comme pseudo ... ;-)

      Amicalement

    • Ensuite je pense que la grammaire ne fait que refléter la réalité des rapports de domination. Quand ils seront renversés la grammaire changera. Mais espérer faire jouer un phénomène inverse, à mon avis, est parfaitement illusoire.

    • Est-ce qu’il y a quelque part une pétition demandant la démission du juge Lemaire qui absout le viol des prostituée ?
      Je pense que cela pourrait avoir une certaine efficacité dissuasive pour les autres magistrats tentés de se coucher ainsi.

    • C’est dans les commentaires sur Mediapart que je trouve des éléments de réflexion intéressants : pourquoi diable avoir choisi l’accusation la plus difficile à étayer, celle de « proxénétisme » ? Alors que des prostituées (et d’autres femmes) se sentant réellement protégées, auraient pu témoigner des violences sexuelles. Il y a suffisamment de témoignages dans ce sens contre cet individu.

    • Si un préjugé sexiste c’est de penser qu’une personne qui s’exprime sous le nom de Stéphane est un homme, alors j’en ai un paquet ... Et oui si tu avais été Margueritte je ne t’aurais pas harponnée car si tu don’t need feminism c’est ton problème mais j’irai pas t’importuner car mal placé pour te faire la leçon sur le sujet.

      Par contre si tu es réellement une femme, tu peux me dire pourquoi tu postes sous pseud masculin ? J’imagine que c’est pas un bouclier anti pro-féministe ...

    • Pourquoi Nicolas, as-tu besoin de savoir le genre de ceux avec qui tu échanges ? Je pense que se poser à soi-même cette question est utile. Cela vaut pour tous. Nos réponses individuelles révèlent quelque chose de notre société qui nous fabrique en partie.

      Fort heureusement aucune règle, aucune loi n’oblige à déclarer son genre à travers son pseudo ;-)

      Et il est très intéressant de brouiller ce genre d’étiquette et d’observer ce qui se passe : cela te rend un peu agressif. L’agressivité est fréquente quand on trouble ce genre de caractérisation. Je pense que c’est parce qu’inconsciemment c’est un repère encore majeur dans nos hiérarchies et donc dans nos modes de communication.

      Je suis féministe.

      Et je suis une femme. Mais dans quelle mesure cette information ici est-elle vraiment utile ? Est-il légitime de la réclamer ?

      Je pense que nous sommes tous sexistes, moi y compris (je pense également qu’on a inconsciemment des préjugés racistes). Mais on peut tenter de dévoiler ce qui se cache dans nos inconscients (qui a été inscrit au cours du temps par ce dans quoi on a baigné et par les médias), pour s’en libérer.

      Amicalement

    • Je n’ai pas besoin de connaître le genre, il se trouve que c’est une des catégories les plus véhiculées par les pseudos, et que je prends tout type d’information pertinente quand je lis quelque chose. Après la portée sociologique de ton « brouillage », je doute un peu de sa pertinence. Si c’est pour trouver qu’on répond différemment selon que la personne en face est femme ou homme, ça me semble déjà évident. Et ça me semble normal quand on parle de luttes féministes ...

    • Le discours féministe est aujourd’hui très souvent détourné : il peut être utilisé contre d’autres cultures en posant comme implicite que les femmes sont beaucoup mieux traitées dans la culture occidentale (ce qui se discute en regard du nombre de femmes occidentales blessées ou tuées par des proches), ou contre une déclaration qui dérange un peu, en essayant de faire passer cette position comme machiste.

      Les machistes existent évidemment, mais parfois on ne se donne pas le mal de comprendre la position avant de porter cette accusation. L’accusation de machisme est parfois un peu utilisée comme celle d’antisémitisme, par commodité agressive.

  • Je republie ici ce que j’ai publié cet été le 29/06/2011 sur Rue89. Je le fais car Rue89 n’est pas fiable dans son archivage des commentaires :
    http://www.rue89.com/2011/06/29/vous-cumulez-la-fonction-de-vice-president-du-cercle-de-lindustrie-et-le-mand

    À l’époque Pierre #Moscovici était candidat à la primaire socialiste, parce que Dominique Strauss Kahn était en prison. Ce jour là il jura même qu’il ne se rallierait pas facilement à un autre candidat. Le lendemain il se ralliait à François #Hollande pour devenir son actuel directeur de campagne.

    –— Ma question ---

    Si vous êtes désigné par le Parti Socialiste... ah non pardon... Si vous êtes désigné par « n’importe-qui qui a donné une pièce de 1€ » pour représenter le Parti Socialiste à l’élection présidentielle de 2012, quitterez-vous votre poste de vice-président du « #Cercle_de_l_industrie », lobby patronal fondé par DSK ?

    Autrement dit, cumuler la fonction de vice-président d’un lobby dont les membres (électeurs du vice président) sont les PDG des plus grandes entreprises françaises (voir ci-dessous) avec les mandats de député et de président de la République ne constitue-t-il pas un conflit d’intérêt majeur ?

    Liste des membres du Cercle de l’industrie :

    Air France Klm ; Areva ; Air Liquide ; Alcan Engineered Products ; Alcatel-Lucent ; Alstom ; Arkema ; EADS ; EDF ; France Telecom ; GDF Suez ; Lafarge ; Lagardère ; SCA L’Oréal ; Michelin ; PSA Peugeot Citroën ; Publicis Groupe SA ; Rhodia ; Safran ; Saint-Gobain ; Sanofi Aventis ; SNCF ; Thales ; Total ; Valeo ; Veolia Environnement ; Vivendi

    références :
    http://cercleindustrie.eu/fr/qui-sommes-nous-/liste-des-membres.html
    http://ec.europa.eu/dgs/secretariat_general/eu2020/docs/cercle_industrie_fr.pdf

    –—Sa réponse---

    « Alors, ça constituerait un conflit d’intérêt si d’une part le Cercle de l’Industrie était un lobby constitué. En quoi ça consiste ? C’est une réunion qui se tient... tous les deux-trois mois, un diner... où il y a effectivement tous les plus grands patrons de l’industrie ou il y a quelques parlementaires de droite et de gauche qui font effectivement un lobby . Un lobby pour quoi ? Un lobby pour l’industrie française. Un lobby pour les emplois français. Un lobby pour produire français.
    Et par exemple nous rencontrons très fréquemment d’une part les grandes personnalités politiques mais d’autre part aussi les commissaires européens. Et dans ce cercle là j’ai eu l’occasion de rencontrer à peu prêt tous les commissaires européens, président de la commission, commissaire de la concurrence, pour leur dire que la concurrence libre et non faussée, qu’il y a dans la lettre du traité, ne devait pas s’appliquer de manière dogmatique. Qu’elle ne devait pas empêcher la constitution de champions européens. Donc c’est un club, c’est pas un lobby.
    Et évidement je dois ajouter une chose que cette activité, qui est très discontinue, est totalement bénévole, non rémunérée. Enfin bref il s’agit de participer à des réunions. Et si un député ne peu plus participer à des réunions avec des chefs d’entreprises alors où allons-nous ? Non, conflit d’intérêt c’est absurde ! »

    http://www.youtube.com/watch?v=cdOR30IOJ0U&feature=player_embedded

    –—Mes réponses---

    [1]
    Il commence par dire que ce n’est pas un lobby mais des diner entre patron et députés. Sauf que c’est bien une association loi 1901 dont les membres sont des patrons de très grandes entreprises(1). Et ce sont eux qui ont élu Pierre Moscovici au poste de Vice-président.
    On peut consulter sur le site du journal officiel les annonces indiquant les modifications d’adresse du siège social (très proches du peuple les quartiers) :

    11/03/2000
    Siège social : 171, avenue Charles-de-Gaulle, 92200 Neuilly-sur-Seine. Transféré ; nouvelle adresse : 260, boulevard Saint-Germain, 75007 Paris. Mél. : cercle@imaginet.fr.

    et

    08/03/2003
    260, boulevard Saint-Germain, 75007 Paris. Transféré ; nouvelle adresse : 5, rue Tronchet, 75008 Paris. Date de la déclaration : 27 janvier 2003.

    Voici l’Objet déclaré au Journal Officiel du 29 septembre 1993 par Dominique Strauss Kahn et ses potes patrons le 6 septembre 1993, annonce n°1242 :

    assurer une veille permanente auprès des différentes instances que sont la Commission des C.E., le Parlement européen, le GATT, etc., concevoir et diffuser par les moyens adéquats l’information nécessaire auprès de ces instances, organiser les interventions au plus haut niveau politique.

    Ça ressemble paaaas du touuut à un lobby.

    (1)Ok, je suis allé vite en besogne il y a 7 politiques : 3 UMP, 1 UDF, 3 PS (dont Strauss Kahn et Moscovici) et 38 PDG

    Références :
    http://www.journal-officiel.gouv.fr

    [2]
    Puis après nous avoir dit que ce n’est pas un lobby il reconnait que les membres :

    « font effectivement un lobby. Un lobby pour quoi ? Un lobby pour l’industrie française, un lobby pour l’emploi français, un lobby pour produire français ».

    Cet argument je m’y attendait, deux critiques :

    – c’est un argument nationaliste alors que Moscovici et Strauss Kahn font parti des gens qui nous gonflent avec l’ #Europe comme communion des peuples contre le nationalisme.
    – Depuis quand les patrons représentent les intérêts d’un pays et des travailleurs ? ! Surtout quand on sait que nombre de ces entreprises comme #Total et L’Oréal pratiquent massivement « l’optimisation fiscal » pour payer le moins d’impôts possible en France, donc au peuple français, donc aux travailleurs qui ont le plus intérêts à ce qu’il y ai des services publiques de la Santé, de la retraite, de l’éducation, de la justice, de l’eau, etc.

    [3]

    Nous rencontrons aussi les commissaires européens pour expliquer que le principe de la concurrence libre et non faussée ne doit pas empêcher la création de champions européens.

    Donc la concurrence libre et non faussée serait bien pour détruire les monopoles publics tels que La Poste, EDF, GDF, la SNCF mais pas pour contrer des monopoles ou oligopoles privés (j’ai en tête #Microsoft, qui n’est pas européenne certes, mais qui finance un autre cercle de propagande Strauss Kahnien : #Terra_Nova) ? !

    [4]

    C’est une activité to-talement bénévole.

    Ce n’était pas le cas pour son ami #Strauss_Kahn qui bénéficiait d’une secrétaire et d’un bureau payés par Elf Aquitaine International

    http://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/quand-elf-salariait-la-secretaire-de-dsk_492644.html

    [5]
    Enfin quand Pierre Moscovici parle de #lobby, ah non pardon de diners organisés avec les commissaires européens, voici un exemple de ce que ça donne :

    – Sur les recours collectifs (« class action » en anglais) ils publient en avril 2011 un document dont la position est résumée ainsi :

    les membres du Cercle de l’Industrie ont réaffirmé leur opposition à toute initiative législative de l’Union européenne en matière de recours collectif.

    – Sur la surveillance du marché carbone :

    le Président du Cercle de l’Industrie, Denis #Ranque, a adressé, le 15 septembre 2011, une lettre aux Commissaires Michel #Barnier et Connie #Hedegaard, pour leur rappeler que le Cercle ne soutenait pas la qualification des quotas d’émissions en instruments financier

    s

    http://www.cercleindustrie.eu/fr/2011.html

    Et dans ce document voici comment ils se présentent (comment ils comptent leur cheptel, ça transpire la représentation démocratique) :

    Le Cercle de l’Industrie regroupe les Présidents des vingt-cinq plus grandes entreprises industrielles françaises et des hommes politiques qui emploient près de 3 millions de personnes et représentent un chiffre d’affaires d’environ 800 milliards d’euros