• Effets à long terme de #COVID-19

    Une méta-analyse sur plusieurs études déjà publiées, incluant près de 48000 patients, a montré que :

    🔴 80% des malades COVID-19 ont développé au moins un symptôme qui persiste sur le long terme après la guérison (durée de suivi maximale de 110 jours)

    🔴 Au moins 55 symptômes ont été identifiés

    🔴 Les cinq symptômes les plus fréquents sont : la fatigue (58 %), les maux de tête (44 %), les troubles de l’attention (27 %), la perte de cheveux (25 %) et la dyspnée (24 %).

    🔰 https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2021.01.27.21250617v2.full.pdf

    via Infos Coronavirus Tunisie https://www.facebook.com/groups/218921892639567/permalink/436226764242411
    #long_covid #symptômes_durables

  • #Long_covid

    Les poumons sont l’organe cible de l’infection par le SRAS-CoV-2, et facteur pronostic évident.

    MAIS le virus peut se propager à de nbx organes :
    le cœur, les vaisseaux sanguins, les reins, l’intestin et le cerveau ...

    Des #symptômes persistants sont signalés après la phase aigue du COVID-19, y compris chez les personnes qui souffrent initialement d’une maladie légère.
    –au delà de 12 semaines
    –10-20% des infectés (?)
    Une approche multidisciplinaire est nécessaire

    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7287410

    on sait déja que
    les coronavirus (SARS COV 1 et MERS-CoV)
    Double triangle pointant vers la droite
    Double triangle pointant vers la droite
    persistance de symptômes débilitants

    cf altération des scores de qualité de vie, de santé mentale, à 1 an ds une cohorte canadienne infectée en 2003

    Tansey et al. Arch Intern Med. 2007 ;167(12):1312-1320

    Quels sont les symptômes persistants après COVID 19 ?
    La Cohorte COVICARE suisse a suivi 669 patients ambulatoires entre le 18 mars et le 15 mai.

    https://twitter.com/Hopitaux_unige/status/1329386439335845892

    https://www.youtube.com/watch?v=aIcag7-8SMM&feature=youtu.be

    Parmi eux, 1/3 souffraient toujours de symptômes à 30-45 jours de l’infection initiale. Parmi les signes les plus fréquents : fatigue, dyspnée, dysosmie/dysgueusie

    https://www.acpjournals.org/doi/10.7326/M20-5926

    mais ATTENTION.

    Il ne faut pas confondre les
    1-symptômes dûs à 1 inflammation chronique persistante
    2- conséquences (csq) des dommages aux organes (lésions de la phase aiguë au cœur / poumon/ cerveau/ reins)

    3- Csq aspécifiques de l’hospitalisation/immobilisation par la maladie/isolement social/SSPT
    4- Effets du déconditionnement périphérique lié au confinement et/ou à la maladie elle-même

    Long covid could be 4 different syndromes, review suggests

    https://www.bmj.com/content/371/bmj.m3981

    D’ailleurs à quoi seraient dus les symptômes persistants :
    – persistance du virus dans l’organisme / les organes ?
    – réinfection ?
    – dysfonction immunitaire ( système immunitaire affaibli ou surstimulé ) ?
    On ne sait pas exactement (cf SARS)
    https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/21435231

    Les complications physiques évidentes sont de toutes façons prises en compte en sortie d’hospitalisation. Cela dirigera les patients vers un SSR (quand ils sont dénutris, ont une atteinte neuromusculaire séquellaire...)
    HAS : https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2020-06/rr_parcours_covid_parcours_de_readaptation_du_patient_covid_-_domicile_mel

    un bilan fonctionnel respiratoire complet est déjà recommandé pour évaluer les séquelles respiratoires (fibrose post SDRA), trois mois après la sortie de l’hôpital
    https://splf.fr/wp-content/uploads/2020/12/guide-pr-en-charge-sequelles-respiratoires-sars-cov2.pdf

    quelles sont les données de la littérature sur les symptômes de #LongCovid et leur origine/étiologie ?

    atteinte neurologique (1/2) :
    ~ 10 à 35% souffrent de symptômes persistants, principalement neurologiques : dysfonctionnement du système nerveux autonome, troubles du sommeil, syndromes douloureux, étourdissements, difficultés cognitives.

    https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S030439402030803X

    atteinte neurologique (2/2) : origine ?

    – invasion virale directe du SNC par SARS COV2
    – réponse immunitaire à médiation virale

    Emerging Neurological and Psychobiological Aspects of COVID-19 Infection

    https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33198412

    atteinte respiratoire (1/2) :
    ~ 30% des patients hospitalisés après la phase aigue
    * atteinte TDM et de fonction respiratoire s’améliore au cours du suivi
    Recovery after COVID-19 – an observational prospective multi-center trial

    https://erj.ersjournals.com/content/early/2020/11/26/13993003.03481-2020

    atteinte respiratoire (2/2) :
    pour les patients ambulatoires c’est moins clair :
    *dyspnée
    *intolérance à l’effort
    *douleurs thoraciques

    dysfonction autonomique (1/2) : prévalence non connue
    ~ syndrome d’intolérance orthostatique
    – palpitations
    – dyspnée
    – douleurs thoraciques
    – hypotension orthostatique
    – syncope

    dysfonction autonomique (2/2) physiopathiologie :
    – conséquence de l’orage cytokinique ?
    – Atteinte directe du système nerveux autonome par le coronavirus ?
    – déconditionnement ou hypovolémie ?
    – neuropathie à médiation immunitaire ou virale ?

    https://www.rcpjournals.org/content/clinmedicine/early/2020/11/26/clinmed.2020-0896

    atteinte cardiaque (1/2) : risque de maladie cardiovascu.
    Flèche nord-est
    suite à 1 infection à coronavirus, MAIS l’att. myocardique persistante n’est pas avérée pour SARS COV2 malgré la présence (autopsie) de virus dans cellules

    update on COVID-19 Myocarditis

    https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33317101

    atteinte cardiaque (2/2) : arythmies persistantes
    ~ tachycardie sinusale inappropriée
    – hyperactivité intrinsèque du nœud sinusal,
    – dysfonctionnement autonome
    – état hyperadrénergique

    Management of Arrhythmias Associated with COVID-19
    https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33231782

    atteinte digestive ~ 35% des patients à la phase aigue.
    tube digestif : taux élevé d’ACE2, le récepteur de liaison au SRAS-COV-2,
    = site d’infection virale efficace
    = site d’excrétion virale périodique

    Symptômes persistants peu étayés

    https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33037400

    atteinte cutanée
    Plutôt à la phase aigue = lésions acrales ~ pseudo-engelures, éruptions érythémateuses maculopapuleuses, éruptions vésiculaires, des éruptions urticariennes, des éruptions vasculaires

    An Evidence-Based Review
    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7456663

    en CCL :
    –symptômes (liste non exhaustive) persistants de #LongCovid nombreux
    – physiopathologie n’est pas élucidée
    – études de cohorte sont donc NECESSAIRES
    –avec une action COORDONNEE de recherche/prise en charge sur notre territoire

    https://twitter.com/corinne_depagne/status/1343577380464586752

    #covid-19 #covid #séquelles #maladie #coronavirus

  • Covid-19 : « Si on offre au #coronavirus de nouvelles occasions de "super-propagation", il les saisira »
    https://theconversation.com/covid-19-si-on-offre-au-coronavirus-de-nouvelles-occasions-de-super

    C’est une autre chose que nous a apprise l’épidémie : quand on prend une décision en se basant sur les cas observés, on a plusieurs semaines de #retard sur le virus, en raison de la durée d’établissement du diagnostic, du fait que les malades sont contaminants avant de présenter des #symptômes, etc. On le sait maintenant, il aurait probablement été encore plus efficace de confiner dès la fin du mois de février. Mais ça n’aurait probablement pas été possible à l’époque, peu de gens auraient compris pourquoi on prenait ces mesures…

    Aujourd’hui, il semble qu’on soit revenu à la situation de janvier, à ceci près qu’on a conscience de la présence du virus : on le surveille, on teste…

  • North Korea’s police state hints at virus victory - Asia Times
    https://asiatimes.com/2020/06/north-koreas-police-state-hints-at-covid-19-victory

    North Korea, one of the most isolated states on earth, releases minimal data to the global community, making everything from its annual gross domestic product (GDP) to the whereabouts of its leader sources of speculation among Pyongyangologists in Seoul, Tokyo, Washington and elsewhere.Though North Korea has so not, so far, reported a single infection or death from Covid-19, indications are that it has taken the viral disease – as it did earlier pandemics such as SARS – very seriously.
    It was one of the first countries to close its borders as the pandemic spread, and in the early stages quarantined foreign residents in a compound in Pyongyang. Meanwhile, the state TV network has been running repeated messaging on how to prevent outbreaks.
    While it is impossible to guess how many infections or deaths North Korea has suffered, there have been signals of outbreaks. Reports from Daily NK, a website that gathers information from citizens in the country via smuggled cellphones, has reported related matters including the postponement of a major military parade and soldiers suffering Covid-like symptoms.The country has an underfunded healthcare system and a population that is significantly afflicted with malnutrition – a factor that weakens immune systems – but is systemically well equipped to deal with pandemics, experts say.

    #Covid-10#CoréeNord#fermeture-frontières#pandémie#isolationnisme#système-santé#quarantaine#santé#symptômes#migrant#migration

  • Reprise des écoles : A #Grenoble, message d’une enseignante de maternelle à une amie...
    07.05.2020

    Bonjour,

    Nous sommes en train d’organiser le retour en #classe prévu le 25 mai.
    Les conditions de #reprise vont être très contraignantes pour nous comme pour les enfants et il est important que vous soyez au courant de certains #impératifs.

    En effet, vos enfants ne vont pas être regroupés par classe, donc pas forcément avec leur enseignante respective et leurs camarades. Les enfants des soignants et du personnel de gestion de la crise seront accueillis de droit tous les jours. En raison des limitations des #effectifs, les autres enfants se verront ou pas (nous espérons pouvoir répondre à toutes les demandes) proposer 1 ou 2 jours d’accueil par semaine.

    La répartition se fera en fonction de critères bien précis afin de répondre au #protocole_sanitaire imposé par le Gouvernement.

    Les activités des enfants vont être individuelles, sans #aucun_contact les uns avec les autres, les adultes compris. Il leur sera interdit de circuler dans la classe et de #toucher au matériel qui ne leur est pas attribué. Aucun adulte, ni aucun enfant n’a le droit de toucher le matériel des autres ou d’utiliser un #matériel_collectif (pas de correction, pas de #jeux de ballons, pas de jeux de société, etc).

    Les groupes ne se rencontreront pas dans l’école (les entrées et sorties différentes, les #récréations_décalées, les #repas dans les classes, ni les #siestes).
    Afin que le matériel reste individuel, nous allons créer des #barquettes au nom de votre enfant. Les adultes eux-mêmes, n’auront pas le droit d’y toucher après les avoir mises en place et laisser plusieurs jours sans y toucher.
    Tous les #jouets des classes seront supprimés.

    Votre rôle pour les enfants qui pourront revenir en classe (pour le
    moment nous n’avons pas suffisamment d’informations pour vous dire si votre enfant pourra revenir en classe) :
    – Expliquer à vos enfants les conditions d’ouverture de l’école (ils ne doivent pas s’approcher de leurs camarades et des adultes) ;
    – Respecter les #gestes_barrières ;
    – Ne pas toucher le matériel qui n’est pas dans sa #barquette_individuelle ;
    – Prendre tous les matins la #température de votre enfant et le garder à la maison en cas de symptôme (toux, éternuement, essoufflement, mal de gorge, fatigue, troubles digestifs, sensation de fièvre, etc) .
    – Interdiction d’envoyer son enfant à l’école si l’élève ou un membre de sa famille présente les mêmes #symptômes cités ci-dessus.

    En toute transparence, nous nous devons de vous informer de ces conditions de reprise très particulières.

    L’#enseignement_à_distance sera le même que celui dispensé en classe.

    Bien cordialement,

    L’équipe enseignante

    #déconfinement #le_monde_d'après #école #réouverture_des_écoles #organisation

    L’école de demain, cette #prison pour #enfants...

    • Petite géographie de l’#espace_carcéral... euh je veux dire de l’#espace_scolaire.

      Alors que nous allons réouvrir les établissements scolaires, je m’interroge, en « bonne » géographe que je suis, sur l’espace scolaire tel qu’il va être donné à pratiquer par les élèves ces prochains jours.

      J’ai lu, relu, lu une dizaine de fois le protocole sanitaire. #Rubalise. Je n’avais jamais lu autant de fois en si peu de pages un mot que je n’avais jamais employé jusque-là.

      Mise à l’écart du mobilier scolaire + rubalise. Nous ne pourrons plus accéder aux #manuels, nous ne pouvons faire de #photocopies, les #salles_informatiques et les #tablettes sont interdites. Pour faire cours dans les disciplines où les élèves n’ont pas leur propre #manuel_scolaire, nous allons nous amuser.

      Pas grave, j’ai de l’imagination. On va utiliser les #jeux_de_société que j’ai et qui portent sur l’histoire. Ces derniers jours, j’avais repris les règles de « Bruges », parfait pour réviser la ville au Moyen Âge. Ah non, je n’ai pas le droit de prêter du matériel. Faire un plateau fabriqué à coup de photocopies ? Ah non, pas de photocopies. Bon, je range Bruges, Carcassonne, Notre Dame, Agricola, et les Mystères de l’Abbaye. 5 idées sympas pour réviser le Moyen Âge. Rubalise.

      Pas grave, j’ai de l’imagination. Si j’utilisais Plickers, c’est top ça, un quizz projeté au tableau, les élèves n’ont qu’à lever le code dans le sens de leur réponse, je photographie de loin leurs réponses, et... ah non, pas de prêt de matériel, mes codes plastifiés ne pourront servir. Rubalise.

      Pas grave, j’ai de l’imagination. Oui, mais voilà, pas d’îlot, chaque élève doit disposer de 4 m2 mais ne peut être positionné face à un autre élève. En langues vivantes, ils doivent pourtant leur faire travailler « la #coopération ». Les nouveaux #protocoles_pédagogiques prévoient aussi qu’en français, les élèves doivent maîtriser la tape sur un clavier. Sans clavier. Sans ordinateur. Sans... tout, sauf des rubans autour d’eux. Rubalise.

      Bon, passons, regardons plus loin, on réfléchira aux « activités » plus tard. C’est la consigne de l’établissement. On ne fait plus cours, on ne fait plus de séquences qui prennent du sens en tant qu’apprentissages, on devra « plus tard » prévoir des « #activités ». L’école est bien moins qu’un centre de loisirs, les activités sont seules maîtres, certes, mais elles seront prévues en dernier. On va les occuper dans leurs 4 m2 entourés de rubans. Rubalise.

      Mais bon, admettons, il y a des circonstances. L’important est certainement de permettre aux élèves de retrouver un lien avec l’école, avec le lieu même qu’est l’école. C’est tout à fait justifié. Mais quel #lien ? Qu’est devenu ce #lieu ?

      Aménagement de la salle de classe :
      mise à l’écart du #mobilier + rubalise
      4 m2 par élève, pas de #face_à_face, pas d’#îlot.
      #sens_de_circulation dans la salle indiqué au moyen de #scotch_au_sol
      interdire la #circulation dans la classe

      Aménagement des couloirs et escaliers :
      rubalise, #marques_au_sol pour #distanciation
      un sens pour l’entrée, un sens pour la sortie
      pas d’accès au #gymnase, pas d’accès aux #vestiaires

      Récréation :
      pas de descente dans la #cour
      #pause en classe (où les élèves n’ont pas le droit de bouger de leur table)
      pas d’#objets, pas de #livres, pas de jeux, rien dans les mains
      rubalise sur les bancs pour en interdire l’accès le matin
      #WC : entrée un à un, sur les 6 points WC de l’établissement, pour un effectif de 1065 élèves
      rubalise dans les #toilettes + affichages consignes de #lavage_des_mains
      pas le droit au repas

      Qu’est-ce donc que ce lieu où tout est mis sous ruban, où il existe des sens circulatoires marqués au sol, où les heures de promenade dans la cour sont limitées dans le temps et dans l’espace, où ces heures doivent se faire sans contact avec les autres prisonniers, euh, je veux dire élèves ?

      Qu’est-ce donc que ce lieu où quelques minutes par jour sont consacrés à un « enseignement » qui n’a que pour but de faire croire aux enfermés qu’ils ont quelques minutes loin de leur routine dans l’espace punitif les privant de leurs mobilités ?

      Rubalise.

      Chaque ligne de plus du protocole m’a glacée. J’ai eu l’impression de relire les travaux d’Olivier Milhaud lorsque, jeunes géographes, nous travaillions et échangions sur nos thèses. Les travaux sur... la #prison.

      « #Surveiller_et_punir », écrivait Michel Foucault.
      « #Séparer_pour_punir », ont écrit les géographes.

      « La prison est une peine géographique : elle punit par l’#espace. Elle tient des populations détenues à distance de leurs proches et les confine dans des #lieux_clos. »

      L’école est en train de devenir une #peine_géographique. On n’y enseignera pas, on y contrôlera des élèves qui, heureux de revenir à l’école pour y retrouver un lieu de savoirs et de #socialisation, vont faire l’expérience brutale de cet #enfermement_par_l'espace. Rubalise.

      #SansMoi

      PS : Je vous recommande fortement la lecture de :
      Olivier Milhaud, 2017, Séparer et punir. Une géographie des prisons françaises, CNRS Editions.
      Marie Morelle, 2019, Yaoundé carcérale : géographie d’une ville et de sa prison, ENS Éditions, disponible en ligne : https://books.openedition.org/enseditions/11445

      https://www.facebook.com/benedicte.tratnjek/posts/10156922338365059

      Texte de #Bénédicte_Tratnjek (@ville_en)

    • Alors, j’essaie de comprendre, pour la reprise...

      Injonction du ministère : finir le programme en retirant un chapitre ou deux
      Injonction du rectorat depuis le 16 mars : interdiction de voir de nouvelles connaissances et notions, ne faire que des approfondissements de ce qui a été vu avant fermeture
      => Donc, on finit le programme sans faire de nouveaux chapitres... 🤔

      Injonction du ministère : faire les compétences de type « pratiquer différents langages » avec des croquis de synthèse à produire en géographie
      Injonction de l’établissement : interdiction des manuels, interdiction des photocopies, interdiction de toucher les cahiers pour les corriger, interdiction d’aller en salle informatique ou d’utiliser les tablettes, interdiction d’utiliser les téléphones personnels, interdiction de fournir le moindre fond de cartes en gros
      => Donc, on fait des croquis de synthèse sans documents, sans fonds de cartes, tout en faisant des connaissances déjà vues en réussissant à finir le programme sans avoir le droit de le faire... 🤔

      Je veux bien plein de choses, mais là je ne suis pas sûre de comprendre ce qu’on attend de moi...

      https://www.facebook.com/benedicte.tratnjek.2/posts/261127465252876

      Toujours @ville_en

  • L’utilisation massive de #gaz_lacrymogènes inquiète les #scientifiques du monde entier
    https://m.reporterre.net/L-utilisation-massive-de-gaz-lacrymogenes-inquiete-les-scientifiques-d

    L’utilisation massive des #gaz #lacrymogènes pour #réprimer les #foules est alarmante : aspergés en grande quantité, de manière répétée, ou dans des milieux confinés, ils se révèlent dangereux comme le montrent plusieurs #études_scientifiques.

    [...]

    « De nombreux rapports indiquent que l’utilisation et le mauvais usage de ces produits chimiques peuvent causer des blessures graves », indiquent les auteurs. Sur plus de 5.000 cas, ils relèvent notamment deux #morts (un pour des problèmes pulmonaires et un dû à l’impact de la grenade). 58 cas « d’#incapacité_permanente » sont aussi signalés, dont 14 personnes avec des #symptômes_psychiatriques_persistants, et 23 avec des problèmes respiratoires chroniques. 8 % des problèmes de santé documentés « étaient sévères et ont nécessité une intervention médicale professionnelle », indiquent-ils encore. « Nos recherches démontrent qu’il y a un sévère risque de mauvais usage » des #armes_chimiques en #manifestation, concluent-ils. « Elles peuvent potentiellement porter atteinte aux libertés en causant des blessures, en intimidant les communautés et en menant à une escalade de la violence. »

  • Alcune delle “diagnosi” fatte alle donne durante il ventennio fascista per rinchiuderle nei manicomi.

    La #liste est longue, quelques perles :
    – instable
    – incohérente
    – extravagante
    – excitée
    – menteuse
    – méchante
    – érotique
    – menaçante
    – rouge sur le visage
    – exhibitionniste

    https://twitter.com/ealloradeh/status/1117722994191872000

    #femmes #fascisme #Italie #hôpital_psychiatrique #psychiatrie
    #symptômes #diagnostic #santé_mentale

  • J’en parlerai à mon cheval • A nurse has heart attack and describes what she...
    http://mamie-caro.tumblr.com/post/141534265354/a-nurse-has-heart-attack-and-describes-what-she

    FEMALE HEART ATTACKS

    I was aware that female heart attacks are different, but this is description is so incredibly visceral that I feel like I have an entire new understanding of what it feels like to be living the symptoms on the inside. Women rarely have the same dramatic symptoms that men have… you know, the sudden stabbing pain in the chest, the cold sweat, grabbing the chest & dropping to the floor the we see in movies. Here is the story of one woman’s experience with a heart attack:

    "I had a heart attack at about 10:30 PM with NO prior exertion, NO prior emotional trauma that one would suspect might have brought it on. I was sitting all snugly & warm on a cold evening, with my purring cat in my lap, reading an interesting story my friend had sent me, and actually thinking, ‘A-A-h, this is the life, all cozy and warm in my soft, cushy Lazy Boy with my feet propped up. A moment later, I felt that awful sensation of indigestion, when you’ve been in a hurry and grabbed a bite of sandwich and washed it down with a dash of water, and that hurried bite seems to feel like you’ve swallowed a golf ball going down the esophagus in slow motion and it is most uncomfortable. You realize you shouldn’t have gulped it down so fast and needed to chew it more thoroughly and this time drink a glass of water to hasten its progress down to the stomach. This was my initial sensation–the only trouble was that I hadn’t taken a bite of anything since about 5:00 p.m.

    After it seemed to subside, the next sensation was like little squeezing motions that seemed to be racing up my SPINE (hind-sight, it was probably my aorta spasms), gaining speed as they continued racing up and under my sternum (breast bone, where one presses rhythmically when administering CPR). This fascinating process continued on into my throat and branched out into both jaws. ‘AHA!! NOW I stopped puzzling about what was happening – we all have read and/or heard about pain in the jaws being one of the signals of an MI happening, haven’t we? I said aloud to myself and the cat, Dear God, I think I’m having a heart attack! I lowered the foot rest dumping the cat from my lap, started to take a step and fell on the floor instead. I thought to myself, If this is a heart attack, I shouldn’t be walking into the next room where the phone is or anywhere else… but, on the other hand, if I don’t, nobody will know that I need help, and if I wait any longer I may not be able to get up in a moment.

    • I pulled myself up with the arms of the chair, walked slowly into the next room and dialed the Paramedics… I told her I thought I was having a heart attack due to the pressure building under the sternum and radiating into my jaws. I didn’t feel hysterical or afraid, just stating the facts. She said she was sending the Paramedics over immediately, asked if the front door was near to me, and if so, to un-bolt the door and then lie down on the floor where they could see me when they came in. I unlocked the door and then laid down on the floor as instructed and lost consciousness, as I don’t remember the medics coming in, their examination, lifting me onto a gurney or getting me into their ambulance, or hearing the call they made to St. Jude ER on the way, but I did briefly awaken when we arrived and saw that the radiologist was already there in his surgical blues and cap, helping the medics pull my stretcher out of the ambulance. He was bending over me asking questions (probably something like ‘Have you taken any medications?’) but I couldn’t make my mind interpret what he was saying, or form an answer, and nodded off again, not waking up until the Cardiologist and partner had already threaded the teeny angiogram balloon up my femoral artery into the aorta and into my heart where they installed 2 side by side stints to hold open my right coronary artery.

      I know it sounds like all my thinking and actions at home must have taken at least 20-30 minutes before calling the paramedics, but actually it took perhaps 4-5 minutes before the call, and both the fire station and St Jude are only minutes away from my home, and my Cardiologist was already to go to the OR in his scrubs and get going on restarting my heart (which had stopped somewhere between my arrival and the procedure) and installing the stents. Why have I written all of this to you with so much detail? Because I want all of you who are so important in my life to know what I learned first hand.

      1. Be aware that something very different is happening in your body, not the usual men’s symptoms but inexplicable things happening (until my sternum and jaws got into the act). It is said that many more women than men die of their first (and last) MI because they didn’t know they were having one and commonly mistake it as indigestion, take some Maalox or other anti-heartburn preparation and go to bed, hoping they’ll feel better in the morning when they wake up… which doesn’t happen. My female friends, your symptoms might not be exactly like mine, so I advise you to call the Paramedics if ANYTHING is unpleasantly happening that you’ve not felt before. It is better to have a ‘false alarm’ visitation than to risk your life guessing what it might be!
      2. Note that I said ‘Call the Paramedics.’ And if you can take an aspirin. Ladies, TIME IS OF THE ESSENCE! Do NOT try to drive yourself to the ER - you are a hazard to others on the road. Do NOT have your panicked husband who will be speeding and looking anxiously at what’s happening with you instead of the road. Do NOT call your doctor – he doesn’t know where you live and if it’s at night you won’t reach him anyway, and if it’s daytime, his assistants (or answering service) will tell you to call the Paramedics. He doesn’t carry the equipment in his car that you need to be saved! The Paramedics do, principally OXYGEN that you need ASAP. Your Dr. will be notified later.
      3. Don’t assume it couldn’t be a heart attack because you have a normal cholesterol count. Research has discovered that a cholesterol elevated reading is rarely the cause of an MI (unless it’s unbelievably high and/or accompanied by high blood pressure). MIs are usually caused by long-term stress and inflammation in the body, which dumps all sorts of deadly hormones into your system to sludge things up in there. Pain in the jaw can wake you from a sound sleep. Let’s be careful and be aware. The more we know the better chance we could survive to tell the tale.“

      Reblog, repost, Facebook, tweet, pin, email, morse code, fucking carrier pigeon this to save a life!

      I wish I knew who the author was. I’m definitely not the OP, actually think it might be an old chain email or even letter from back in the day. The version I saw floating around Facebook ended with “my cardiologist says mail this to 10 friends, maybe you’ll save one!” And knew this was way too interesting not to pass on.

  • Jardins, forêts et maladie de LYME
    http://blogs.mediapart.fr/blog/daniele-barbier/010514/jardins-forets-et-maladie-de-lyme

    La maladie de #Lyme est appelée la nouvelle « grande imitatrice », puisque celle ci peut singer des nombreuses maladies telles que : le #lupus, la #fibromyalgie, #Parkinson, #Alzheimer, #arthrite_chronique, certaines affections psychiatriques, maladies auto-immunes, syndrome de fatigue chronique, SEP, SLA…

    Voici une liste non exhaustive des principaux #symptômes de la maladie pouvant aider au diagnostic.

    1. Piqûre de tique
    2. Rougeurs au niveau de la piqûre ou érythème migrant
    3. Rougeurs ou boutons sur d’autres endroits du corps
    4. Douleurs articulaires (genou, poignet, doigts, coude, hanche…)
    5. Orteils et pieds gonflés
    6. Douleurs aux chevilles
    7. Sensation de brûlures sous les pieds ou aux mains
    8. Crampes au pied
    9. Accès de fièvre, de transpiration ou frissons
    10. Douleurs musculaires et crampes, difficulté de marcher
    11. Fatigue, épuisement, manque d’endurance
    12. Perte de cheveux anormale
    13. Inflammation de glandes
    14. Mal à la gorge
    15. Douleurs au pelvis ou aux testicules
    16. Menstruations irrégulières
    17. Seins douloureux, production de lait (lactation)
    18. Troubles de la vessie et de la fonction urinaire
    19. Troubles de la libido
    20. Estomac irritable et sensible
    21. Troubles de la fonction intestinale (constipation, diarrhée)
    22. Douleurs dans la poitrine et les côtes
    23. Souffle court, toux
    24. Palpitations cardiaques, extrasystoles, arythmie…
    25. Douleurs et/ou inflammations des articulations (arthrite)
    26. Raideurs/craquements de la nuque, du cou et du dos
    27. Lancements ou douleurs lancinantes dans les muscles
    28. Picotements, engourdissements
    29. Tremblements d’un ou de plusieurs membres
    30. Douleur dans les mâchoires, les dents ou/et à la mastication
    31. Tics nerveux au visage, à la paupière
    32. Paralysie faciale
    33. Yeux/vision : double, trouble, douleurs
    34. Oreilles/ouïe : bourdonnements, sifflements, douleurs
    35. Étourdissements, perte de l’équilibre, mal de mer accru
    36. Cerveau pas clair, qui a du mal à fonctionner
    37. Mal à la tête
    38. Confusion
    39. Difficultés pour penser (pensée confuse), se concentrer et lire
    40. Perte de mémoire court terme et oublis
    41. Problèmes d’orientation : se perdre ou aller là où on ne voulait pas
    42. Problèmes pour écrire et/ou pour parler
    43. Dépression, irritabilité, sautes d’humeur
    44. Troubles du sommeil : trop, pas assez, se réveiller la nuit ou trop tôt
    45. L’alcool provoque des effets renforcés
    46. Changement de poids (perte ou gain) inexpliqué

    Tiré des Guidelines du Dr Burrascano (en anglais), médecin américain spécialiste des maladies à tiques.

    #santé