• Valls et les aphorismes : " la démocratie est le pire système de gouvernement, à l’exception de tous les autres"

    Winston Churchill

    Fin de la politique fiction , par Thomas Cluzel http://www.franceculture.fr/emissions/revue-de-presse-internationale/revue-de-presse-internationale-vendredi-13-mai-2016

    (...) Le Premier Ministre a, en effet, échangé des amabilités avec le compte Twitter fictif de Frank Underwood, le dirigeant politique antihéros de la série "House of Cards", au sujet de sa décision de passer en force pour imposer sa loi Travail au Parlement, sans débat. Le community manager de la série (qui a l’habitude d’interpeller directement de vrais responsables politiques) a écrit à Manuel Valls : « La démocratie est tellement surfaite ». Un tweet :agrémenté de la vidéo d’un Underwood souriant. Une heure plus tard, raconte cette fois-ci le site BIG BROWSER, alors que le Premier Ministre se trouvait à l’Assemblée pour les questions au gouvernement, Manuel Valls a répondu en citant Winston Churchill, avec la volonté de bien montrer qu’il avait compris la blague et qu’il était capable de répondre avec le même degré de recul : « Cher Frank, la démocratie est le pire système de gouvernement, à l’exception de tous les autres ;) n’oubliez jamais ! »

    Cette nouvelle intervention de la fiction dans la réalité vient rappeler que les séries politiques s’inspirent toujours de faits et de personnes réels. Mais cette réponse nous rappelle, aussi, que le contexte des grandes phrases historiques est souvent plus compliqué que ce que laisse voir une simple formule frappante et qui sonne bien. « La démocratie est le pire des systèmes, à l’exclusion de tous les autres » , cet aphorisme est un des plus inusables du débat politique. La citation est, certes, très connue, mais son contexte, en revanche, l’est beaucoup moins, précise le magazine SLATE. Le discours du dirigeant britannique est, en réalité, plus complexe que ne le laissent entendre ceux qui utilisent sa phrase, comme Manuel Valls. Quand Winston Churchill prononce cette phrase, il la lance à la Chambre des communes. Il reproche alors à un gouvernement qui s’enfonce dans l’impopularité de chercher à diminuer les droits du Parlement, en amenuisant le pouvoir de veto de la Chambre des Lords. Et il déclare : « Démocratie, ne signifie pas, nous avons notre majorité, peu importe comment, et nous avons notre bail pour cinq ans, qu’allons-nous donc en faire ? La démocratie n’est pas un lieu où on obtient un mandat déterminé sur des promesses, puis où on en fait ce qu’on veut. Le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple : voilà qui reste la définition souveraine de la démocratie » .

    Twitte r :https://twitter.com/HouseofCards/status/730375464590684160/photo/1

    Ce que voulait vraiment dire Churchill avec son « La démocratie est le pire des systèmes... » ,par Jean-Marie Pottier - Slate
    http://www.slate.fr/story/117949/churchill-democratie-valls

    « House of Cards » donne des leçons de politique à Manuel Valls, par Mélissa Bounoua
    http://www.slate.fr/story/117943/house-cards-manuel-valls

    #Valls #Tartufferie #imposture #PS #49-3 #Thomas_Cluzel #Revue_de_presse #Winston_Churchill #House_of_Cards

  • À pas de néant

    Cette politique n’a pas de résultat sur le plan économique, mais de surcroît parce qu’elle réduit les capacités d’intervention de la puissance publique, sa capacité à mettre en œuvre la justice sociale et l’égalité, elle menace la République et la menace de la République c’est la préparation d’un énorme désastre démocratique. Benoît Hamon en 2014 (sic !)

    http://www.dailymotion.com/video/x28ejch_benoit-hamon-il-y-a-un-desaccord-sur-l-orientation-de-la-politi

    De l’usage des tartuffes et imposteurs
    http://www.wsws.org/fr/articles/2016/mai2016/493l-m11.shtml

    Comme l’année dernière, quand ils ont permis à Hollande de passer la loi Macron, les « frondeurs » veulent non pas mettre fin à l’austérité, mais préserver aussi longtemps que possible l’illusion qu’il y a une opposition à l’austérité au sein du PS. Ils sont hostiles aux jeunes et aux travailleurs qui se mobilisent contre les mesures d’austérité du PS.

    S’ils affichent leurs réticences, c’est afin d’empêcher à long terme que le PS ne soit totalement discrédité et ne s’effondre aux présidentielles de 2017, et, à court terme, d’empêcher une explosion sociale qui forcerait l’abandon de la loi El Khomri et ferait chuter le gouvernement Valls.

    Si le sort de la loi est laissé entre leurs mains, la politique d’austérité et de guerre continuera – soit par une capitulation en rase campagne face au 49-3 de Valls comme l’année dernière, soit par le biais de tractations plus complexes entre les partis parlementaires français et l’UE.

    Les bâtisseurs de ruines, Jean ORTIZ
    http://www.legrandsoir.info/les-batisseurs-de-ruines.html

    « Regardez-les travailler », disait Eluard. Je voulais titrer « Ils ont osé » le 49-3, mais ils n’osent rien, ils sont eux-mêmes, « ralliés » avec ferveur au néo voire à l’ultra libéralisme.
    Ils ne font qu’obéir aux marchés et se contorsionnent devant le MEDEF, pensant conserver ainsi voiture de fonction, impunité, coussins et retraites dorés. Ils se veulent les gérants les plus loyaux du capitalisme. Ils ont le cynisme des apostats, l’arrogance des traîtres ; ils exsudent le mépris du peuple. Chez eux, point de scrupules, ni de honte. A l’époque de la guerre de libération algérienne, ils voulaient liquider « la racaille ». Après la Libération, ils sortirent les chars contre les mineurs. Sans parler de la « Non intervention » lors de la Guerre d’Espagne. Ont-ils vraiment été un jour véritablement « de gauche » ? Mitterrand avoua qu’il signa le programme commun pour en finir avec le PCF. Bassesse et vilenie leur tiennent lieu de valeurs.
    Combien de « flingueurs » vont aller maintenant au bout de leur démarche ? Se déclarer en insurrection civique au sein de leur parti ? Ou en sortir... ? Ce sera un test grandeur nature. Quant à la CGT, FO, à la FSU, Solidaires, l’UNEF, etc., aux « Nuits debout », elles peuvent mettre à leur actif d’avoir « poussé » ces petits politicards à tordre le coup à la démocratie, pour servir les intérêts des classes dominantes. A tomber le masque. Faut-il qu’ils aient eu peur du mouvement populaire, du débat, du rôle du Parlement ! Autant de points marqués par tous ceux qui depuis plus de deux mois battent le pavé, supportent avec courage les violences policières éhontément orchestrées par un pouvoir minoritaire, faible et minable. Champion hors catégories de la collaboration de classe. Le coup de force infâme pourrait se retourner très vite contre ses auteurs. J’y crois. Le mouvement va s’amplifier. C’est sûr. On ne peut nier un peuple indéfiniment.

    P.S. : A leur propos, mon père disait : « il est vain de demander à l’ormeau de produire des poires ». « P’alante ! ». Les pommiers sont en fleur. Les premières cerises sont pour demain.

    Nouveau seuil atteint dans le processus de décomposition du PCF
    http://www.gaucherepublicaine.org/chronique-devariste/nouveau-seuil-atteint-dans-le-processus-de-decomposition-du-pcf/7398018

    le Front de gauche n’existe plus sauf dans les nostalgies de certains. Né d’une volonté commune de Marie Georges Buffet (alors secrétaire nationale du PCF) et de Jean-Luc Mélenchon, il s’est concrétisé par une alliance entre le PCF et le PG (parti né dans cette circonstance) qui a été élargi ensuite à des petits groupes politiques. Cette alliance n’existant plus, parler aujourd’hui du Front de gauche est ne pas passer par la case « analyse concrète de la situation concrète ».

    Alors que Pierre Laurent a tenté tous les contacts possibles avec Taubira, avec les frondeurs, avec Hulot, avec le PS via son accord pour les primaires socialistes, le manque de détermination de ses interlocuteurs et la réaction majoritaire de la base communiste l’ont obligé à déclarer que le PCF ne pourrait pas participer à une primaire avec le président sortant. Le vide stratégique est criant.

    #PCF #PS #Social_démocratie #Frondeurs #Gauche #Tartufferie #Imposture #49-3 #institutions #Cinquième-république

  • Un émissaire français au contact des services syriens - Georges Malbrunot
    http://www.lefigaro.fr/international/2015/03/09/01003-20150309ARTFIG00404-un-emissaire-francais-au-contact-des-services-syr

    C’était le voyage dans le voyage. Mais ultrasecret celui-là, consacré à la lutte antiterroriste et discrètement approuvé par les services de renseignement français. En marge de la visite tumultueuse des quatre parlementaires à Damas il y a deux semaines, Patrick Barraquand, contrôleur général à Bercy et ancien officier de réserve, a rencontré le général Ali Mamlouk, tout-puissant patron de la galaxie sécuritaire syrienne. L’information nous a été confirmée par l’entourage de Patrick Barraquand et une source informée à Damas. Patrick Barraquand et deux autres intermédaires, Stéphane Ravion et Jérôme Tousaint, accompagnaient les parlementaires durant leur visite à Bachar el-Assad le 25 février. […]

    Avant de rencontrer le général Mamlouk, l’entourage de Patrick Barraquand avait prévenu la DGSI (renseignement intérieur) et un responsable de la DGSE (extérieur). Aucun veto ne lui avait été opposé. […] À son retour à Paris, Patrick Barraquand a rendu compte à la DGSI et à la DGSE. Il a également adressé « un rapport circonstancié » à un conseiller de François Hollande.

    […]

    Bien avant les Français, les services allemand, italien et espagnol ont refait le chemin de Damas. « Cette rencontre avec Mamlouk montre bien l’hypocrisie du pouvoir français qui a condamné notre visite », s’emporte l’un des parlementaires du voyage à Damas informé après coup.

  • Les liaisons économiques dangereuses

    « La seule liaison qui nous intéresse est celle de Hollande avec le libéralisme » - regards.fr

    http://www.regards.fr/web/La-seule-liaison-qui-nous,7361

    5...) François Hollande aura donc réussi à inverser une courbe, celle de la vente de Closer. Après l’omniprésence de l’affaire Dieudonné, ce sont les affres d’un homme « normal » qui trompe sa femme, au plus haut sommet de l’État, qui font la une des journaux. Dire que l’on s’en fout est un doux euphémisme. La seule liaison qui nous intéresse est celle de François Hollande avec Pierre Gattaz ou disons, plus généralement, avec le libéralisme économique. (...)

    #politique #socialiste #débandade #changement #gauche #people #popaul #tartufferie #charlatanisme

  • La Une de la semaine du 25 septembre 2013 | Cha...
    http://www.scoop.it/t/artpol/p/4008177160/la-une-de-la-semaine-du-25-septembre-2013-charlie-hebdo?hash=08fba8dc-faec-460

    « Qui n’en veut de la moumoute à son pépère ? Impeccable pour les soirées dansantes en maison de retraite, avec le grand orchestre bavarois de Rolling Angie !... »

    #satire #caricature #politique #François_Hollande #incompétence #tromperie #parodie #tartufferie #France #changement #Artpol #vangauguin #cartoons #dessin-de-presse #Charlie-Hebdo