• La lande d’Écosse, un décor romantique, mais 100 % artificiel | National Geographic
    https://www.nationalgeographic.fr/voyage/la-lande-decosse-un-decor-romantique-mais-100-artificiel


    un extrait d’article de 2017

    Un décor naturel, vraiment ? Ce paysage, recouvrant aujourd’hui 40 % du territoire britannique, est pourtant 100 % artificiel. Il y a 10 000 ans, avant que l’homme ne s’installe en Écosse, la zone était composée majoritairement de #forêts. À l’instar des oliveraies de Toscane, la lande est le fruit d’un long travail de plantations et d’aménagements mené par l’homme. Pour qu’elle se tapisse ainsi de callunes - la bruyère ordinaire -, il faut pratiquer régulièrement des brûlis sélectifs. Ainsi, les arbres ne se développent pas en trop grand nombre.

    Aujourd’hui les enjeux écologiques et économiques poussent à replanter des arbres sur la lande. Le but ? Développer l’industrie du bois tout en augmentant la capacité d’absorption des gaz à effet de serre du territoire. Pour atteindre ces objectifs, un plan de reboisement d’un cinquième de l’#Écosse est prévu. Problème : il menace les nombreuses espèces d’oiseaux qui vivent dans la lande. Le retour à la végétation d’origine n’est pas le seul sujet de controverse. Ces terres appartiennent, en majorité, à de riches propriétaires qui les transforment en domaine de chasse ou en terrain de golf. Dans ce contexte, comment les protéger ? Nous vous proposons de découvrir l’envers du décor, mais, surtout, les querelles entre chasseurs et militants écologistes qui n’en finissent pas de s’écharper sur la question.

    #transformations_anthropogéniques #paysage #déforestation #brûlis