• Repenser les besoins, planifier la (dé)croissance, reconvertir : les gestes « barrière » contre le monde d’avant
    https://www.bastamag.net/Ce-qui-depend-de-nous-Manifeste-relocalisation-ecologique-solidaire-Repens

    Les grandes crises peuvent parfois déboucher sur des changements profonds et positifs. Les mobilisations populaires sont la clé, « d’autant plus puissantes qu’elles s’appuieront sur un imaginaire social alternatif à celui de l’accumulation infinie, du consumérisme et du fantasme de toute-puissance ». Cet imaginaire, des chercheurs et militants l’alimentent avec un manifeste publié ce 5 juin : Ce qui dépend de nous. Manifeste pour une relocalisation écologique et solidaire. « La vraie "folie" dont il (...) #Inventer

    / #Capitalisme, #Multinationales, #Société_de_consommation, Emploi , #Travailler_autrement

    #Emploi_

  • Le Medef et le gouvernement veulent que les Français travaillent plus après le confinement
    https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/le-medef-et-le-gouvernement-veulent-que-les-francais-travaillent-plus-a

    La secrétaire d’Etat à l’Economie, Agnès Pannier-Runacher, a également prévenu qu’"il faudra probablement travailler plus que nous ne l’avons fait avant" pour « rattraper » la perte d’activité induite par le confinement. « L’enjeu est de reprendre le travail plein pot », a-t-elle insisté sur franceinfo. Pour soutenir les entreprises face à l’impact de la pandémie sur l’économie, le gouvernement a mis en place un plan d’urgence à hauteur de 100 milliards d’euros. « Cela ne veut pas dire que dans la durée on peut vivre à crédit lorsque la situation économique est normale », a-t-elle souligné. « L’enjeu est de donner de l’oxygène aux entreprises pour qu’elles survivent et passent le cap, mais derrière, il faudra mettre les bouchées doubles pour créer de la richesse collective. »

    Ah, on en est déjà à ressortir l’argument « l’État ne peut pas vivre à crédit ».

    Mais ils n’ont pas des conseillers en communication, tous ces cons de la REM, pour leur dire de fermer un peu leur gueule, là maintenant tout de suite, s’ils ne veulent pas être pendus aux lampadaires dès que les gens seront déconfinés ? Genre « vous ferez comme vous voudrez après, mais là, ça serait bien de pas trop la ramener… faites comme Le Gendre, dites que “vous ouvrez la voie à une suppression de la réforme”, vous voyez, ça ça mange pas de pain et ça évite de trop énerver les gens. Parce que c’est un peu chaud les marrons, pour vos fesses, en ce moment. »

    Je pense qu’on a rarement atteint un tel mélange d’incompétence et d’idéologie. Avec les bandes précédentes, c’était déjà pas glorieux, mais ceux-là, pfiou…

  • Au lieu de sauver le #Capitalisme, il est urgent d’inventer une autre économie
    https://www.bastamag.net/crise-economique-capitalisme-chomage-PIB-Banques-centrales

    Pour répondre à la vaste crise économique qui s’annonce suite à la pandémie, les gouvernements vont injecter de l’argent, beaucoup d’argent. Mais faut-il vraiment porter secours à l’économie capitaliste, interroge Benoît Borrits, animateur de l’association #Autogestion. Non, répond-il, il faut une économie démocratique, où les travailleurs ont du pouvoir. Tribune. La crise sanitaire a imposé le confinement de la population qui induit une chute spectaculaire de la production. Les États multiplient les mesures (...) #Débattre

    / #Travailler_autrement, #Répartition_des_richesses, #Transformer_le_travail, Autogestion, #Ma_vie_au_travail, (...)

  • Paysans-boulangers : l’autonomie plutôt que la soumission à l’agro-industrie
    https://www.bastamag.net/agriculture-paysans-boulangers-pain-farine-levain-agro-industries-lobbies

    Grâce à l’activité boulangère en plus des cultures, de nombreux petits paysans s’installent et comblent notre appétit pour un pain plus naturel. Rencontres avec ces paysans qui privilégient l’autonomie, et dont le développement fait grincer les dents des lobbies agro-industriels. « A pourvoir : emploi nécessitant de nombreuses compétences théoriques et pratiques, mais pas en informatique. Goût pour les travaux agricoles, le feu de bois et la relation commerciale. Sens de l’organisation et master en (...) #Inventer

    / A la une, #Alimentation_et_agriculture_biologique, #Travailler_autrement, #Reportages, #L'âge_de_faire, (...)

    #Alimentation

  • En Grèce, dans une usine autogérée, le travail devient un « lieu de solidarité et de liberté »
    https://www.bastamag.net/Grece-Vio-Me-cooperative-usine-autogeree-savons-ecologiques-legislatives-T

    Ils ont repris leur usine en faillite suite à la crise financière, réorienté la production, plus « écologique », sauvegardé une vingtaine d’emplois, créé un réseau de distribution pour vendre leurs produits. Et décliné concrètement le credo « Occuper, #Résister, produire ». Peu soutenus par le gouvernement de gauche, qui vient d’être battu aux élections législatives, les ouvriers grecs de l’usine Vio Me, à Thessalonique, ne sont pas au bout de leur peine. Reportage. « On n’est pas assez pour défendre notre usine (...) Résister

    / A la une, #Luttes_sociales, #Syndicalisme, #Europe, #Transformer_le_travail, #Travailler_autrement, #Classes_populaires, (...)

    #Emploi_

  • L’histoire d’un « vin vivant », produit sans aucun additif avec des moyens 100% naturels
    https://www.bastamag.net/L-histoire-d-un-vin-vivant-produit-sans-aucun-additif-avec-des-moyens-100

    Face à l’industrialisation de la viticulture sur l’ensemble de la chaîne de fabrication – de la taille au tri en passant par la récolte – et à l’uniformisation du goût des vins à travers des processus chimiques complexes, des vignerons ont décidé de prendre le chemin inverse. Olivier et Baptiste Cousin, viticulteurs à Martigné-Briand, dans le Maine et Loire, sont producteurs de vin nature, en biodynamie, à traction animale. L’équipe de Side-ways, la web-série itinérante, est allée les rencontrer. Olivier (...)

    #Inventer

    / #Alimentation_et_agriculture_biologique, #Travailler_autrement, #Vidéos, #Agriculture, A la (...)

  • « Nous sommes une start-up anarcho-communiste » : Coopcycle auto-organise les coursiers à vélo
    https://www.bastamag.net/Nous-sommes-une-start-up-multinationale-anarcho-communiste-Coopcycle-auto

    Face aux Deliveroo et autres Uber Eats qui se développent dans le secteur de la livraison de repas à domicile, des coursiers à vélo s’auto-organisent dans de nombreuses villes européennes avec la volonté de maîtriser leurs #Conditions_de_travail. Ces différentes initiatives cherchent à se coordonner autour de Coopcycle, une plateforme coopérative qui propose un logiciel de mise en rapport entre clients, commerçants et livreurs à vélo. Son utilisation est soumise à une charte de principes intégrant la (...)

    #Inventer

    / #Luttes_sociales, Economie partagée et gratuité, #Travailler_autrement, Conditions de travail, A la (...)

    #Economie_partagée_et_gratuité

  • Pour la première fois, un livreur à vélo de Deliveroo est reconnu comme salarié
    https://www.bastamag.net/Pour-la-premiere-fois-un-livreur-a-velo-de-Deliveroo-est-reconnu-comme-sal

    Est-ce le début de la fin de l’exploitation des livreurs à vélo par les plateformes de livraison de plats cuisinés ? En Espagne, Deliveroo vient de reconnaître le récent jugement d’un tribunal de Valence qui a estimé qu’un livreur enregistré sur la plateforme bénéficiait de fait du statut de salarié. De son côté, l’entreprise considérait, comme elle le fait dans tous les pays, que le livreur était un auto-entrepreneur. Deliveroo a d’abord fait appel du jugement, avant, finalement, de l’accepter. Elle devra (...)

    En bref

    / Indignés de tous les pays..., #Luttes_sociales, #Syndicalisme, #Travailler_autrement, #Europe, Quel avenir pour nos protections sociales ?, Conditions de (...)

    #Indignés_de_tous_les_pays... #Quel_avenir_pour_nos_protections_sociales_ ? #Conditions_de_travail

  • A Clermont-Ferrand, le succès d’une grande librairie reprise en coopérative par ses salariés
    https://www.bastamag.net/A-Clermont-Ferrand-le-succes-d-une-grande-librairie-reprise-en-cooperative

    Ils n’étaient pas des experts en gestion, et pourtant ils l’ont fait. Après avoir été mal dirigée par un grand groupe, puis par un fond d’investissement, la librairie Les volcans, à Clermont-Ferrand, a été reprise en société coopérative (Scop) par douze de ses salariés. Quatre ans après cette opération, qui a bénéficié d’un fort soutien local, Bastamag est allé à la rencontre de ces libraires, papetiers et disquaires. Avec 44 salariés aujourd’hui, une quatrième année bénéficiaire, le succès de la librairie ne se (...)

    #Inventer

    / A la une, #Arts_et_cultures, #Revenus, #Capitalisme, #Reportages, #Transformer_le_travail, Travailler (...)

    #Travailler_autrement

  • « La gauche continue d’accepter que la liberté au travail soit sacrifiée à la croissance économique »
    https://www.bastamag.net/La-gauche-continue-d-accepter-que-la-liberte-au-travail-soit-sacrifiee-a-l

    Souffrance au travail et destruction écologique ont la même cause : une organisation du travail centrée sur les rendements financiers, et indifférente à ses effets et à son utilité réels. Telle est l’idée que Thomas Coutrot, économiste et ancien porte-parole d’Attac, développe dans son dernier ouvrage, « Libérer le travail, pourquoi la gauche s’en moque et pourquoi cela doit changer ». A rebours de ce que pratique la gauche depuis la fin du 19ème siècle, il invite les syndicats et la société civile à sortir (...)

    #Résister

    / #Travailler_autrement, #Syndicalisme, Démocratie !, #Conditions_de_travail, #Entretiens, #Transformer_le_travail, A la (...)

    #Démocratie_ !

  • Un an après son lancement, « Territoires zéro chômeur » a permis l’embauche de 600 personnes
    https://www.bastamag.net/Un-an-apres-son-lancement-Territoires-zero-chomeur-a-permis-l-embauche-de-

    L’association ATD Quart-Monde a lancé début 2017 l’initiative « Territoires zéro chômeur de longue durée ». Celle-ci veut inverser la logique d’exclusion des demandeurs d’emplois en partant de leurs compétences pour créer des activités qui leur correspondent. Après avoir suivi le lancement du projet au printemps 2017, Bastamag revient sur le territoire de Colombelles près de Caen, où 48 personnes ont été embauchées. Malgré des tensions liées à la croissance exponentielle de la structure, plusieurs (...)

    #Inventer

    / #Travailler_autrement, #Reportages, Emploi , #Fractures_sociales, A la une

    #Emploi_

  • Gagner du temps, mutualiser des moyens, rompre l’isolement : les « banques de travail » favorisent l’entraide agricole
    https://www.bastamag.net/Gagner-du-temps-mutualiser-des-moyens-rompre-l-isolement-les-banques-de-tr

    S’organiser collectivement pour gagner du temps et pour sortir de l’isolement. C’est l’idée des banques d’entraide ou « banques de travail », un système qui permet aux agriculteurs de s’échanger des services en fonction des besoins et des « coups de bourre » à certaines périodes de l’année. Une comptabilité simplifiée garantit la réciprocité entre les participants. Peu connu, le système présente de nombreux avantages : gains de temps, mutualisation du matériel et limitation de l’endettement, ou encore diffusion (...)

    #Inventer

    / #Agriculture, #Travailler_autrement, Quelle agriculture pour demain ?, A la une, #Reportages, #Conditions_de_travail, Transformer le (...)

    #Quelle_agriculture_pour_demain_ ? #Transformer_le_travail

  • Ces livreurs à vélo qui construisent des alternatives face aux plateformes qui les précarisent
    https://www.bastamag.net/Ces-livreurs-a-velo-qui-construisent-des-alternatives-face-aux-plateformes

    Le collectif des livreurs autonomes de Paris, le Clap, a lancé une grève des livreurs à vélo des plateformes comme Deliveroo, Foodora, Ubereats, pendant la dernière semaine du mondial. En jeu : des #Conditions_de_travail et des rémunérations toujours plus mauvaises. Mais aussi un projet d’amendement à la loi de réforme de l’assurance chômage qui empêcherait de facto les livreurs travaillant de manière contrainte sous le statut d’indépendant de se voir requalifiés en salariés. Face à la précarisation (...)

    #Résister

    / Indignés de tous les pays..., #Syndicalisme, #Luttes_sociales, #Travailler_autrement, #Technologies_libres, Quel avenir pour nos #Protections_sociales ?, Emploi , Conditions de travail, #Capitalisme, Protections (...)

    #Indignés_de_tous_les_pays... #Quel_avenir_pour_nos_protections_sociales_ ? #Emploi_

  • « Face à la propriété privée des moyens de production, il est temps qu’émerge une économie des communs »
    https://www.bastamag.net/Face-a-la-propriete-privee-des-moyens-de-production-il-est-temps-qu-emerge

    Le projet de loi Pacte du gouvernement – Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises – se propose d’ajouter à la définition juridique de l’entreprise le fait qu’elle est responsable devant la société des conséquences sociales et environnementale des ses actions. Alors que la loi doit être discutée au Parlement à la rentrée, intellectuels et économistes de gauche et de droite se disputent depuis plusieurs semaines par tribunes interposées au sujet de la liberté d’entreprendre face (...)

    #Débattre

    / #Travailler_autrement, #Répartition_des_richesses, #Revenus, #Souveraineté_populaire

  • À Lyon, sera-t-il bientôt possible de faire la tournée des bars... autogérés ?
    https://www.bastamag.net/A-Lyon-il-sera-bientot-possible-de-faire-la-tournee-des-bars-autogeres

    Des bars autogérés en coopérative, où les co-gérants sont élus par les serveurs et les cuisiniers tout en percevant le même salaire, qui proposent bière artisanale et alimentation locale... Cela se passe dans la région lyonnaise. Deux bars, le Court-circuit et le Bieristan commencent à essaimer leur modèle en proposant des formations ouvertes au grand public. Une alternative pour en finir avec la précarité du secteur de la restauration ? « Qui a choisi la mousse au chocolat en dessert ? », demande la (...)

    #Inventer

    / A la une, #Travailler_autrement, #Répartition_des_richesses, Emploi , #Conditions_de_travail, (...)

    #Emploi_ #Reportages

  • « Territoires zéro chômeurs » : comment créer son propre #Emploi_sans s’imposer un « bullshit job » à bas coût
    https://www.bastamag.net/Territoires-zero-chomeurs-comment-creer-son-propre-emploi-sans-s-imposer-u

    Avec son projet « Territoires zéro chômeurs de longue durée », l’association ATD Quart-Monde lance une nouvelle initiative contre le chômage. Celle-ci veut inverser la logique habituelle, en partant des compétences des demandeurs d’emplois pour créer les activités qui leur correspondent. Le tout, en gardant le bénéfice du statut salarié. A Colombelles, près de Caen, ainsi qu’à Pipriac et Saint Ganton, près de Rennes, les premiers demandeurs d’emploi ont été embauchés. D’autres attendent leur tour. Entre (...)

    #Inventer

    / #Alternatives_concrètes, #Travailler_autrement, Emploi , A la une

  • Comment une coopérative laitière émancipe les agriculteurs de leur soumission aux multinationales et au marché
    https://www.bastamag.net/Comment-une-cooperative-laitiere-emancipe-les-agriculteurs-de-leur-soumiss

    En Mayenne, le succès de la fromagerie coopérative d’Entrammes montre que produire du lait n’est pas forcément synonyme de misère et de soumission aux multinationales, que relocaliser la production alimentaire est possible. Réunissant une quarantaine de fermes laitières bio, cette coopérative produit autant de lait que l’usine des 1000 vaches dans la Somme, tout en créant cinq fois plus d’emplois. Motivées davantage par un projet de territoire que par la recherche de plus-value, ces fermes portent des (...)

    #Inventer

    / #Alimentation_et_agriculture_biologique, #Travailler_autrement, Economie partagée et gratuité, #Alternatives_concrètes, Quelle agriculture pour demain ?, #Reportages, A la (...)

    #Economie_partagée_et_gratuité #Quelle_agriculture_pour_demain_ ?

  • NE RIEN FAIRE EST VITALE POUR LA SANTÉ

    Un célèbre neuropsychologue explique comment le fait de “ne rien faire” est en fait vitale pour la santé.

    Contrairement aux idées reçues, il est bon pour la santé de ne rien faire même si cela est généralement mal perçu en société, que ce soit dans la sphère privée ou professionnelle.

    En effet, une étude a été menée qui démontre que lorsque le corps humain ne fait pas d’activité, son cerveau se met en mode ” par défaut ” et fait alors le tri des informations qu’il contient. Cette étape est absolument indispensable pour le neuropsychologue Francis Eustache qui exerce au CHU de Caen.

    De cette façon, il pourra mieux comprendre l’environnement qui l’entoure et pourra mieux composer avec les situations ultérieures qui se présenteront à vous.

    En consultant cette vidéo, vous pourrez avoir la preuve que l’oisiveté n’est pas forcément un vilain défaut et qu’elle est essentielle pour votre cerveau. Conservez là bien sous la main car si on vous fait des reproches, vous aurez de quoi justifier votre choix de ne rien faire et mettre un terme à toute polémique. Désormais, vous pouvez rester allongé (e) sur votre canapé pendant des heures ou prolonger considérablement votre grasse matinée sans culpabiliser !

    https://share2give.eu/un-celebre-neuropsychologue-explique-comment-le-fait-de-ne-rien-faire-est

    --

    NE CULPABILISEZ PAS DE GLANDER

    Selon le neurochirurgien Caennais Francis Eustache, ne rien faire le dimanche aprèm est une chose absolument vitale pour votre moral, mais aussi pour votre mémoire. Oui, VITALE.

    Le scientifique, qui officie au CHU de Caen, en Normandie et qui travaille principalement sur la mémoire traumatique explique, dans un reportage consacré à l’art de ne rien faire pour France Télévisions, que lorsque l’on ne fait rien, une activité cérébrale vitale se met en place. Ce phénomène, nous l’appelons le « mode par défaut ».

    Le « mode par défaut » désigne ces instants d’oisiveté, faits de voyages de la pensée, ces pensées qui vont et qui viennent, ces mêmes instants qui nous permettent de consolider notre mémoire : « On se tourne vers nos pensées, on se tourne vers des informations récentes, auxquelles on a été confronté. Notre cerveau va permettre de faire en quelque sorte une synthèse entre ces informations nouvelles ou relativement nouvelles et des informations plus anciennes. […] C’est un des temps indispensables à la création de notre autobiographie. Si on n’a pas ces moments, notre autobiographie va manquer de pages, mais surtout une cohérence d’ensemble » explique le neurochirurgien.

    Nous sommes stimulés en permanence par des éléments extérieurs. Constamment sollicités par nos responsabilités personnelles et professionnelles, mais aussi par nos ordinateurs et nos smartphones, nous croulons, parfois sans le savoir, sous un flux astronomique d’informations.

    Et si vous mettiez fin, pour quelques heures seulement, à l’hyperstimulation que vous vivez au quotidien ? Et si, le temps d’un dimanche après-midi, vous fermiez le robinet des informations ? Cette fois, ne culpabilisez plus : c’est pour la bonne cause. Protégez votre « mode par défaut ».

    --

    QUE FAIT LE CERVEAU QUAND IL NE FAIT RIEN ?

    Même au repos, le cerveau demeure très actif. En fait, il ne s’arrête jamais. Plusieurs régions cérébrales, distantes les unes des autres mais activées de façon synchrone, forment un réseau étendu dont on découvre l’implication dans de nombreuses pathologies neuropsychiatriques comme la maladie d’Alzheimer, la dépression, la schizophrénie, l’autisme.

    Tout commence en novembre 1992 par une découverte fortuite faite par Bharat Biswal, un étudiant ingénieur électricien alors âgé de 25 ans. Voulant se former en biophysique et neurosciences, il se voit proposer un poste dans le département de radiologie de la faculté de médecine du Wisconsin, à Milwaukee (Etats-Unis). Il entreprend alors de réduire le bruit de fond des signaux générés par l’IRM fonctionnelle (IRMf) afin d’améliorer l’interprétation des données recueillies lors de la réalisation d’une tâche motrice.

    « Je ne pouvais travailler que tous les samedis soir car le reste du temps presque tous les scanners étaient pris par les cliniciens. A ma grande surprise, j’ai remarqué la présence d’une forte corrélation entre l’activité des cortex moteurs gauche et droit, alors même que le sujet était parfaitement immobile ! », se souvient Bharat Biswal, aujourd’hui ingénieur biomédical au département de radiologie de la New Jersey Medical School. Il venait de découvrir l’existence d’une activité spontanée, au repos, entre des régions distantes du système moteur qui apparaissent fonctionnellement couplées.

    « Réseau du mode par défaut »

    « D’autres études montreront qu’il existe dans le cerveau au repos, lorsque notre activité cognitive n’est pas dirigée vers un objectif spécifique, une activité cérébrale intense et soutenue dans des régions spatialement éloignées, indique le professeur Francis Eustache, qui dirige l’unité Inserm du laboratoire de neuropsychologie du CHU de Caen. « Ces structures sont fortement connectées sur le plan fonctionnel et forment un réseau caractérisé par la présence de fluctuations synchrones de basse fréquence. »

    Ce réseau est composé de régions du cortex préfrontal en avant et du cortex pariétal en arrière. Dans un article paru en 2001 dans les « Comptes rendus de l’Académie des sciences américaine (PNAS) », Marcus Raichle, professeur de radiologie à la Washington University School of Medicine (Saint Louis, Missouri), l’a baptisé « réseau du mode par défaut » pour signifier qu’il fonctionne même lorsque l’on ne fait rien. Depuis, cet article a été cité 2 595 fois dans la littérature scientifique.

    Le cerveau reste donc actif au repos. Un repos très relatif dans la mesure où « le cerveau, qui représente seulement 2 % de la masse corporelle totale, consomme au repos 20 % de l’énergie du corps. De plus, la réalisation d’une tâche n’exige qu’un faible surcoût d’énergie par rapport à celle consommée par un cerveau au repos : moins de 5 % », indique Marcus Raichle.

    Activités mentales d’introspection

    L’activité au repos du réseau par défaut (RD) présente la particularité de diminuer dès lors que le sujet réalise n’importe quelle tâche cognitive. Autrement dit, le RD se « désengage » lorsque le sujet réalise une action avec un objectif spécifique, tandis que l’activité des réseaux liés à une tâche diminue. Les activités de ces réseaux et celle du RD sont « anticorrélées », variant en sens inverse. Ainsi, une récente étude japonaise, conduite lors du visionnage de vidéos de « Mr Bean », a révélé que les clignements des yeux s’accompagnent d’un bref désengagement du réseau attentionnel en même temps que d’une activation du RD.

    Le RD serait associé à des activités mentales d’introspection, de référence à soi. Il serait également lié à la capacité de construire des simulations mentales basées sur des souvenirs autobiographiques, les expériences présentes, mais également sur des projections dans le futur. « Cette projection de soi par anticipation serait un élément-clé de l’activité cérébrale au repos. Le RD interviendrait dans l’élaboration de scénarios mentaux visant à imaginer ou planifier le futur, comme lorsqu’on se voit déjà se prélasser sur une plage en pensant à ses prochaines vacances d’été. Le RD pourrait également être requis lorsqu’on imagine des situations alternatives, qu’elles soient réalistes ou fantaisistes », déclare Gaël Chételat, directrice de recherche au CHU de Caen.

    De même, l’activité du RD serait sollicitée pour notre capacité à comprendre les états mentaux d’autrui. Autrement dit, à voyager dans la tête des autres. Enfin, l’activité de régions-clés du RD apparaît corrélée à la fréquence des rêveries diurnes, ces moments durant lesquels on se perd dans ses pensées.

    Evaluation de nombreuses hypothèses

    Selon le professeur Andreas Kleinschmidt, neurologue aux Hôpitaux universitaires de Genève, notre cerveau passerait son temps au repos à évaluer de nombreuses hypothèses concernant une situation qui pourrait se produire dans le futur. « Il s’agit d’un processus dynamique et évolutif, qui n’arrête pas de tourner. Selon nous, le cerveau cherche constamment à rétablir un équilibre entre les mondes intérieur et extérieur, ce qui sous-entend qu’il nous permet d’éviter les mauvaises surprises en faisant des hypothèses sur l’avenir. »
    Ainsi, poursuit-il, « lorsque nous sommes au volant de notre voiture, notre cerveau n’arrête pas de mettre à jour des spéculations qui nous préparent à nombre de situations qui pourraient se produire », comme anticiper que la voiture qui nous précède tombe brusquement en panne ou qu’un animal traverse subitement la route. Si cela devait se produire en réalité, nous serions à même de réagir rapidement.

    Pour le professeur Maurizio Corbetta, de la Washington University School of Medicine, Saint Louis (Missouri), « cette activité spontanée est une façon de garder opérationnels des processus qui peuvent servir. Cela prend moins d’énergie et cela va plus vite de garder un ordinateur avec tous ses programmes en mode veille, mais actifs, que de le rallumer à chaque fois quand vous faites quelque chose ».

    Niveau de conscience résiduelle des patients comateux

    L’activité du RD n’est pas altérée lors des premiers stades du sommeil, peu ou pas pendant une anesthésie légère ou en état d’hypnose. De façon encore plus surprenante, l’équipe du professeur Steven Laureys, de l’université de Liège, a montré que le RD des patients atteints du « locked-in syndrome », éveillés et conscients, mais incapables de bouger si ce n’est les yeux, est quasiment identique à celui de sujets sains. En revanche, l’activité du RD est significativement diminuée chez les patients en état végétatif, inconscients mais présentant un état d’éveil minimal, et chez les patients comateux. Elle serait complètement absente lors d’un coma irréversible.

    Les chercheurs belges considèrent que le niveau de connectivité au sein du RD pourrait renseigner sur le niveau de conscience résiduelle des patients comateux totalement incapables de communiquer et serait associé à la capacité de récupération de certains patients présentant un état de conscience altéré. Selon eux, l’IRMf au repos pourrait constituer un outil particulièrement intéressant, mais qui reste à valider, pour aider le clinicien à prédire les chances de récupération.

    Le RD n’est qu’un des « réseaux de l’état de repos », même si c’est celui qui possède les interconnexions les plus robustes et constantes, ainsi que l’activité métabolique la plus intense. De nombreux réseaux fonctionnels au repos ont été décrits, en rapport avec des systèmes cérébraux aussi divers que ceux impliqués dans la motricité, l’attention, la vision, l’audition, le langage. Ces réseaux liés au repos sont présents chez les primates et les rongeurs.

    Facteurs génétiques et environnementaux

    Le professeur Michael Greicius, du département de neurologie de la faculté de médecine de Stanford, en Californie, voit dans l’activité de ces réseaux fonctionnels au repos « un moyen de conserver les connexions qu’ils entretiennent constamment entre eux. On sait que les synapses [les points de liaison entre neurones] tendent à disparaître lorsqu’elles ne montrent pas une activité minimale. Ainsi, l’activité cérébrale au repos permettrait de préserver ces réseaux qui participent à l’organisation globale du cerveau ».

    Reste à comprendre les facteurs génétiques et environnementaux qui interviennent dans la construction et le maintien des réseaux liés à l’état de repos, mais également « les mécanismes cellulaires qui sous-tendent leur activité, ce que l’on ignore totalement aujourd’hui », souligne Marc Raichle.

    « Le but ultime est de comprendre comment des comportements humains complexes émergent de l’activité et de l’interaction de ces réseaux cérébraux fondamentaux, résume Michael Greicius. L’IRM fonctionnelle permet une acquisition relativement aisée des données d’activité des réseaux fonctionnels au repos, dont le RD. Contrairement à d’autres techniques d’imagerie, l’IRMf peut être utilisée chez des patients souffrant de démence ou de troubles psychiatriques sévères incapables de réaliser des tâches. La seule chose que l’on demande au sujet est de rester tranquille pendant environ huit minutes. » Cette facilité d’accès explique l’engouement de très nombreuses équipes pour cette technique.
    L’IRMf au repos a été utilisée pour analyser l’activité du RD dans une trentaine de troubles neuropsychiatriques, ainsi que pour évaluer l’impact de la privation de sommeil, de la méditation, de la musique sur ce réseau.

    « Hyperactivité du RD dans la schizophrénie »

    Susan Whitfield-Gabrieli, du département cerveau et sciences cognitives du MIT (Cambridge, Massachusetts), a rapporté la présence d’une « hyperactivité du RD dans la schizophrénie qui pourrait témoigner d’une amplification de la focalisation sur le monde mental intérieur dont témoigne la paranoïa ». Cette chercheuse a par ailleurs observé « une activité accrue du RD chez des individus sains, parents de premier degré de patients schizophrènes, ce qui suggère que ces perturbations fonctionnelles seraient associées aux processus physiopathologiques plutôt qu’une conséquence de la maladie ».
    Le réseau par défaut a été étudié dans les épisodes dépressifs majeurs. « Il existe une connectivité fonctionnelle accrue du RD dans la dépression, maladie dans laquelle on observe une rumination, les patients ne cessant de ressasser des idées négatives sur eux-mêmes », indique le professeur Philippe Fossati, psychiatre (centre émotion, CNRS, Pitié-Salpêtrière, Paris).

    Les patients dépressifs ayant une tendance à une focalisation sur soi excessive, les processus de référence à soi ont été étudiés en relation avec le RD. Ceux-ci interviennent à chaque fois que l’on se pose la question de savoir si un terme évoquant un trait de personnalité (avare, généreux, susceptible, etc.) s’applique à nous-même. L’équipe de Philippe Fossati a montré que la partie antérieure du réseau par défaut, normalement sollicitée dans les processus de référence à soi chez le sujet sain, était activée de manière excessive chez l’individu déprimé.

    Imagerie cérébrale

    Par ailleurs, certaines études ont montré une corrélation entre le niveau de connectivité au sein du RD et la durée de l’épisode dépressif. Des résultats obtenus par l’équipe de Philippe Fossati, non encore publiés, montrent que les données de l’imagerie cérébrale permettraient de prédire la réponse à tel ou tel type de traitement antidépresseur, ce qui ferait gagner du temps dans une prise en charge médicamenteuse efficace.

    De très récentes études tendent à montrer l’existence d’altérations du RD qui pourraient en partie expliquer certaines anomalies du comportement social chez des individus atteints d’autisme. On observerait une moindre activation au sein du RD, qui serait par ailleurs corrélée au degré des difficultés sociales éprouvées chez ces patients.

    Des anomalies du RD ont également été décrites chez les enfants d’âge scolaire souffrant de « trouble déficit d’attention/hyperactivité ». Enfin, des travaux ont évalué les altérations de certains réseaux fonctionnels au repos après survenue d’un dommage cérébral de moyenne gravité, qu’il s’agisse d’un accident vasculaire cérébral (AVC) ou d’un traumatisme.
    « Nous avons montré en IRMf, après AVC, l’existence de perturbations de l’activité des réseaux fonctionnels au repos, même dans des régions intactes sur le plan structurel, et rapporté qu’elles sont corrélées à des déficits comportementaux ainsi qu’aux capacités de récupération », indique Maurizio Corbetta, directeur du département de neuroréhabilitation (Saint-Louis, Missouri).

    Comprendre les mécanismes par lesquels des troubles neuropsychiatriques fort différents induisent des perturbations de la connectivité du réseau par défaut, et dans quelle mesure son atteinte renseigne sur le pronostic des patients : tel est désormais l’objectif majeur de ces recherches.

    Marc Gozlan, le Monde science et techno, 21/03/2013
    --
    https://youtu.be/566kRI-y3Uw

  • #Travailler_autrement grâce aux coopératives, une innovation sociale soutenue par la gauche et ignorée par la droite
    https://www.bastamag.net/Travailler-autrement-grace-aux-cooperatives-une-innovation-sociale-soutenu

    Les coopératives de salariés étaient à l’honneur de la précédente campagne présidentielle. Elles incarnaient un rempart face à la rapacité des marchés financiers : partage plus équitable des bénéfices, gouvernance participative, écarts de salaires limités, meilleure résistance que les entreprises classiques… Cinq ans plus tard, les coopératives sont plus nombreuses et embauchent proportionnellement davantage que leurs homologues capitalistes. Mais elles ont quasiment disparu du débat politique. Seuls les (...)

    #Inventer

    / #Luttes_sociales, Travailler autrement, #Transformer_le_travail, A la une, Conditions de (...)

    #Conditions_de_travail

  • 1336 jours, des hauts, débats mais debout : le film sur la lutte victorieuse des Fralib
    https://www.bastamag.net/1336-jours-des-hauts-debats-mais-debout-le-film-sur-la-lutte-victorieuse-d

    1336 jours de luttes contre Unilever, plus de trois ans et demi de conflit, qui aboutissent à une victoire ouvrière avec la reprise par les employés de l’usine et la création d’une société de thés et infusions coopérative et participative. Cette lutte longue et compliquée menée par les salariés de Fralib contre le géant de l’agroalimentaire est restituée dans un film documentaire de Claude Hirsch, en salles depuis le 22 mars 2017. Une histoire sur laquelle peuvent s’appuyer tous les salariés dont l’usine (...)

    ça bouge !

    / #Luttes_sociales, #Travailler_autrement, #Transformer_le_travail, Economie partagée et (...)

    #ça_bouge_ ! #Economie_partagée_et_gratuité

  • 1336 jours, des hauts, débats mais debout : le film sur la lutte victorieuse des Fralib
    http://www.bastamag.net/1336-jours-des-hauts-debats-mais-debout-le-film-sur-la-lutte-victorieuse-d

    1336 jours de luttes contre Unilever, plus de trois ans et demi de conflit, qui aboutissent à une victoire ouvrière avec la reprise par les employés de l’usine et la création d’une société de thés et infusions coopérative et participative. Cette lutte longue et compliquée menée par les salariés de Fralib contre le géant de l’agroalimentaire est restituée dans un film documentaire de Claude Hirsch, en salles depuis le 22 mars 2017. Une histoire sur laquelle peuvent s’appuyer tous les salariés dont l’usine (...)

    ça bouge !

    / #Luttes_sociales, #Travailler_autrement, #Transformer_le_travail, Economie partagée et (...)

    #ça_bouge_ ! #Economie_partagée_et_gratuité

  • #Travailler_autrement grâce aux coopératives, une innovation sociale soutenue par la gauche et ignorée par la droite
    http://www.bastamag.net/Travailler-autrement-grace-aux-cooperatives-une-innovation-sociale-soutenu

    Les coopératives de salariés étaient à l’honneur de la précédente campagne présidentielle. Elles incarnaient un rempart face à la rapacité des marchés financiers : partage plus équitable des bénéfices, gouvernance participative, écarts de salaires limités, meilleure résistance que les entreprises classiques… Cinq ans plus tard, les coopératives sont plus nombreuses et embauchent proportionnellement davantage que leurs homologues capitalistes. Mais elles ont quasiment disparu du débat politique. Seuls les (...)

    #Inventer

    / #Luttes_sociales, Travailler autrement, #Transformer_le_travail, A la une, Conditions de (...)

    #Conditions_de_travail

  • Un code du travail alternatif pour répondre aux défis de l’ubérisation, de la précarité et des licenciements injustifiés
    https://www.bastamag.net/Un-code-du-travail-alternatif-pour-repondre-aux-defis-de-l-uberisation-de-

    Un code du travail alternatif ? C’est ce que propose un collectif de chercheurs spécialisés en droit du travail. Ils y ont consacré un an et demi. Loin des dérégulations successives, dont le point d’orgue a été la loi Travail, leur projet vise à réinsérer les travailleurs exclus du salariat : auto-entrepreneurs, travailleurs ubérisés, contrats précaires… Ce code du travail alternatif reconnaît également le droit fondamental au temps libre et propose de véritables outils pour lutter contre les inégalités (...)

    #Inventer

    / #Syndicalisme, #Travailler_autrement, #Transformer_le_travail, #Conditions_de_travail, #Droits_fondamentaux, A la (...)

  • « Territoires zéro chômeurs » : l’initiative qui souhaite partir des envies des gens pour créer leurs emplois
    http://www.bastamag.net/Territoires-zero-chomeurs-l-initiative-qui-veut-prendre-les-choses-a-l-env

    Un taux de chômage qui stagne à plus de 10%, avec 2,5 millions de chômeurs de longue durée. Face à l’inefficacité des politiques, l’association ATD Quart Monde propose une autre voie : partir réellement des compétences des demandeurs d’emplois, pour créer des activités d’intérêt général, et non des listes de postes à pourvoir affichées par Pôle emploi. Le tout, sans coût supplémentaire pour la collectivité. Comment cette belle idée se met-elle concrètement en place ? Quelles sont ses limites ? Pendant les (...)

    #Inventer

    / Emploi , #Reportages, #Transformer_le_travail, #Travailler_autrement, A la une

    #Emploi_

    • Ce nouveau projet, c’est celui des « Territoires zéro chômeur de longue durée », lancé par l’association ATD Quart monde. Une nouvelle méthode pour lutter contre le chômage, un peu révolutionnaire. « Disons qu’elle prend les choses à l’envers », suggère Patrick Valentin, l’initiateur de cette idée. Plutôt que de partir des offres d’emplois existantes et de trouver la main d’œuvre qui y correspond, le projet propose d’identifier les besoins et des manques, ainsi que les compétences et les envies des personnes sans emploi. Et tente d’apporter de nouveaux services à la population, grâce au développement de nouvelles activités.