• #Grenoble : Denoyelle l’a clairement dit, les expulsions de squats sont nécessaires à leurs conventions d’occupation
    https://fr.squat.net/2018/01/16/grenoble-denoyelle-la-clairement-dit-les-expulsions-de-squats-sont-necessa

    Le dernier article sur les conventions de squats m’a fait me renseigner un peu plus et, au détour d’une vidéo de France 3, je suis tombé sur cette phrase de Denoyelle, le conseiller municipal en charge de l’action asociale, qui affirme clairement ceci quand aux prochains bâtiments qui pourraient être conventionnés : « C’est très rare […]

    #Vidéos #légalisation #médias
    https://fr.squat.net/uploads/2018/01/2018-01_France3_Grenoble_Denoyelle.mp4


  • L’inversion de la hierarchie des news

    Comment ne jamais parler du fond ? La société médiatique dispose pour cela de quelques armes redoutables. L’écrivain Laurent Binet, auteur d’ HHhH , nous en livre ici les secrets.

    L’information est une guerre, et si l’on considère l’exploit d’avoir fait élire un banquier semi-royaliste à la présidence française dans un monde post-2008, on peut en tout état de cause constater que la poignée de milliardaires qui contrôlent la quasi-totalité des médias continue à la gagner.

    Certes, l’avènement d’Internet a un peu changé la donne. Il semble plus difficile à une info, quelle qu’elle soit, de ne pas sortir (même si par définition, l’existence d’une info demeurée inédite reste invérifiable). Mais le bouillonnement de la toile, son joyeux désordre, son pêle-mêle organique évoquent des hordes barbares se heurtant à l’extrême coordination des légions romaines. Le déclin de l’Empire est sans doute amorcé, mais ses outils de propagande restent une machine sur laquelle se fracassent encore des guerriers dépenaillés.

    Internet, combien de divisions ? La supériorité de l’adversaire, c’est toujours un peu l’argent, bien sûr, mais, face à la multiplication anarchique des sources et des canaux de diffusion, c’est surtout la méthode. Si désormais on peut difficilement contrôler le flux des infos qui sortent, on peut encore agir sur un aspect décisif : la hiérarchisation.

    Dans le traitement tendancieux de l’info par la presse mainstream (hier on disait « la presse bourgeoise » et le terme était sans doute plus juste, mais ce n’est pas la moindre des victoires de la réaction d’avoir ringardisé la vérité), on peut dégager trois grands cas de figures.

    Premièrement, un événement qui fait la une nécessite une interprétation biaisée, sans quoi le système en vigueur s’expose un peu trop sans masque. Exemple : la crise grecque. Comme il était difficile de minorer l’ampleur d’une telle crise, et un peu gênant d’avoir à justifier la violence coercitive qu’a infligé l’Union Européenne (sous l’impulsion de l’Allemagne, symbole toujours fâcheux) à l’égard d’un gouvernement grec démocratiquement élu (à qui on aura quand même fermé ses banques pour le faire plier, c’est-à-dire qu’on était prêt à faire crever tout un pays pour sauver le système), on s’est employé à tellement en embrouiller les causes que les responsables désignés se sont retrouvés être, non plus des banques que la cupidité poussait à pratiquer des taux d’usurier toujours plus délirants, mais des petits retraités dont il fallait impérativement diminuer les pensions pour que la dette (la dette, Sganarelle !) puisse être remboursée. Goldman Sachs pouvait ainsi tranquillement continuer sa route (et embaucher Barroso au passage, excusez du peu), pendant qu’on vouait les pouilleux grecs à une damnation éternelle.

    C’est la méthode dite du « Salaud de pauvre », qui a fait ses preuves, et qui peut se décliner sous de multiples variantes. (Elle peut utilement être complétée par la technique du « Cause toujours » quand on lui objecte des arguments imparables, tel celui de la dette de l’Allemagne abolie en 1953.)

    Cette méthode implique des présupposés totalement arbitraires présentés ad nauseam comme allant de soi. Ici, en l’occurrence, que le bon droit et la morale sont toujours du côté du créancier, jamais du débiteur, et que toute dette doit être remboursée, quoi qu’il en coûte, sans quoi c’est toute l’économie mondiale, et avec elle toutes les valeurs morales, qui risquent de s’effondrer. C’est la méthode dite du « Salaud de pauvre », qui a fait ses preuves, et qui peut se décliner sous de multiples variantes. (Elle peut utilement être complétée par la technique du « Cause toujours » quand on lui objecte des arguments imparables, tel celui de la dette de l’Allemagne abolie en 1953.)

    Deuxièmement, un événement qui pourrait faire la une est tout juste mentionné dans quelques brèves. Exemple : la semaine dernière, des mouvements de grève ont éclaté dans toute l’Allemagne pour réclamer, non pas les 35h (ils y sont déjà, ah tiens ?), mais les… 28h. Une telle info échappe tellement au cadre discursif mis en place par nos troupes d’éditorialistes (les Allemands travaillent alors que les Français ne foutent rien et c’est pour ça qu’ils s’en sortent et pas nous) que le mieux est de l’ignorer purement et simplement : on la pose là, on ne la commente pas, on ne la discute même pas, on attend qu’elle passe. C’est la méthode OSEF.

    Troisièmement, un non-événement fait la une. C’est le corollaire et l’exact inverse du point précédent : on nous vend quelque chose de totalement anecdotique et futile comme quelque chose d’historique. Exemple : la COP21. Des pays se mettent d’accord pour limiter le réchauffement climatique à deux degrés (ou un degré et demi, de toute façon le chiffre n’a aucune importance puisqu’il n’induit aucune mesure concrète), c’est totalement incantatoire, absolument pas contraignant, aucune entreprise polluante n’est spécifiquement visée, menacée, concernée, ils auraient pu aussi bien proclamer la paix dans le monde ou la fin du cancer avec la même candeur et la même crédibilité, mais c’est présenté comme une incroyable victoire diplomatique qui va permettre de sauver la planète. Ce type d’info peut faire des semaines. Elle a le mérite, pendant ce temps, de ne pas parler d’autre chose. Appelons-la « méthode Lady Di » pour faire court.

    Contrairement au gouvernement actuel, je ne crois pas qu’il soit possible de légiférer contre les fake news sans porter gravement atteinte à la liberté d’expression. Des milliardaires ont le droit de faire raconter n’importe quoi dans leurs médias pour préserver les intérêts du capital. Salauds de pauvres, OSEF ou Lady Di : à charge pour nous de déconstruire sans relâche leurs méthodes, et pour les médias alternatifs de proposer systématiquement l’inverse, s’ils veulent devenir ce qu’ils ont vocation à être, le contre-pouvoir du quatrième pouvoir.

    https://www.lemediatv.fr/node/460

    #guerre_de_l'info #contre-pouvoir #Laurent_Binet #Tribune #critique_des_médias


  • #De_Haas-Lahaie : quand l’esprit #Twitter rencontre la complexité
    https://reflets.info/de-haas-lahaie-quand-lesprit-twitter-rencontre-la-complexite

    #BalanceTonPorc continue de faire l’actualité. De plus en plus violemment depuis que la tribune des 100 femmes du Monde a été publiée. Polémique. Scandale. Femmes contre femmes. Femmes Twittos contre « femmes du vieux monde » (selon […]

    #Tribunes #BalanceTonPorc #Délation #Facebook #feminisme_2.0 #Lahaie #militantisme_aveugle #problèmes_de_société #société_totalitaire


  • « Cette tribune réhabilite un ordre social à l’ancienne » - Le Nouveau Magazine Littéraire
    https://www.nouveau-magazine-litteraire.com/conversations/-cette-tribune-r%C3%A9habilite-un-ordre-social-%C3%A0-l

    Un sentiment de déjà-vu. Depuis plus de quarante ans, régulièrement, quand des mouvements féministes s’en prennent aux pratiques sexistes dans les relations érotiques, amoureuses ou sexuelles, surgit l’accusation de puritanisme. Paradoxal lorsque l’on considère la logique même des mouvements féministes. Depuis les années 1970, les luttes contre le sexisme se situent dans la continuité de celles pour l’émancipation sexuelle : lutter pour disposer librement de son corps implique de s’attaquer aux pratiques de violence, de coercition, de domination qui entravent cette liberté. Nombre d’associations féministes « prosexe » sont d’ailleurs présentes dans les combats contre les violences et le harcèlement sexuel. Défendre, à l’inverse, une « liberté d’importuner » pour les hommes — soit la liberté d’entraver la liberté d’autrui — n’a vraiment rien de subversif.

    • Apprendre aux filles à courber l’échine  ?  !
      https://www.humanite.fr/apprendre-aux-filles-courber-lechine-648594

      Le monde qui nous est décrit ici et ses valeurs, telles qu’elles sont défendues, sont complètement déconnectés de toute réalité. Il est totalement paradoxal, il faut le redire, que quelques vieilles bourgeoises osent faire la leçon aux milliers de femmes légitimement révoltées qui dénoncent les dérives, d’une sévérité renouvelée, des hommes envers elles. Il est surtout douloureux de voir l’attaque venir de ce côté  : la sororité reste à construire.

      #tribune_réactionnaire #vieille_bourgeoisie

    • Un autre extrait de l’interview à retenir pour moi :

      Que les auteurs de cette tribune aient échappé à certaines de ces expériences et de ces ressentis, cela est tout à fait possible : elles ne seraient pas les premières. Elles pourraient alors s’interroger, comme le faisait par exemple Simone de Beauvoir, sur les éléments de leur trajectoire et de leur position qui les a protégées de telle ou telle dimension des relations sexistes. C’est en raison de cette démarche réflexive et respectueuse du vécu des autres femmes que des féministes ont pu s’allier autour des causes communes pour lesquelles elles (et parfois ils) n’étaient pas nécessairement toutes concernées intimement. On est ici bien loin de cette démarche.


  • Le « World Socialist Web Site » soutient Catherine Deneuve, qui selon lui se dresserait contre l’élite française

    Le PS attaque Catherine Deneuve pour son opposition à #MeToo - World Socialist Web Site
    https://www.wsws.org/fr/articles/2018/01/12/dene-j12.html

    La tribune courageuse publiée par cent femmes dans Le Monde, qui critique la campagne #MeToo, a provoqué une réaction furibonde de l’élite dirigeante française. La tribune, cosignée par notamment les actrices Catherine Deneuve et Ingrid Caven, et les écrivaines Catherine Millet et Catherine Robbe-Grillet, est claire. Elle démontre que le déchaînement autour de #MeToo, qui est ressortie l’année dernière de la campagne médiatique pour accuser le producteur de cinéma américain Harvey Weinstein d’abus sexuels, est une campagne politique de droite.

    France’s Socialist Party attacks Catherine Deneuve for opposing #MeToo witch-hunt - World Socialist Web Site
    https://www.wsws.org/en/articles/2018/01/11/dene-j11.html

    The politically courageous column published by 100 women in Le Monde criticizing the #MeToo campaign has provoked a venomous response from the French ruling elite. The column—co-signed by personalities including actresses Catherine Deneuve and Ingrid Caven, and writers Catherine Millet and Catherine Robbe-Grillet—pulled no punches. It made clear that the #MeToo frenzy, which emerged last year from the US media campaign accusing producer Harvey Weinstein of sexual abuse of women, is a right-wing political campaign.

    #féminisme #feminism #women #WSWS #sectarisme

    • Les lecteurs peuvent tirer leurs propres conclusions.

      WSWS prendrai pas ses lecteur.ices pour des con.nes des fois
      je suis pas allé au bout du papier mais ma conclusion c’est qu’ils vont perdre quelques lecteur.ices

    • Arf je l’avais pas lu ! En fait pour wsws.org, l’affaire weinstein et le tag #metoo c’est des accusation abusives de « propositeurs sexuels ».

      Par rapport à ceci :

      Dans la page Web sur laquelle cette tribune est affichée, De Haas déclare, sans fournir de preuve ou de précision : « Les signataires de la tribune du Monde sont pour la plupart des récidivistes en matière de défense de pédocriminels ou d’apologie du viol. Elles utilisent une nouvelle fois leur visibilité médiatique pour banaliser les violences sexuelles. Elles méprisent de fait les millions de femmes qui subissent ou ont subi ces violences. »

      Deneuve cet été a encore exprimé son soutiens à Polanski et a déclaré que parlé de viol pour le viol de Samantha Geiner par Polansky est abusif car elle ne faisait pas son age et venais avec sa maman...
      Odile Buisson nie les violences obstétricales et gynécologiques.
      Peggy Sastre défend l’idée que le viol est une stratégie de l’évolution pour sélectionner les mâles agressifs
      Millet dit qu’elle voudrait avoir été violé pour pouvoir dire qu’on s’en sort.
      Birgitte Lahaie était aux grosses têtes !
      Elisabeth Levy est notoirement connu pour son antiféminisme et elle est publié dans la presse de droite dure type causeur et figaro.
      Les autres je les connais pas mais ca fait quand même déjà pas mal.

      Par rapport à ceci :

      « Elles protestaient la censure de nus d’Egon Schiele ou de tableaux de Balthus, les appels à interdire une rétrospective de Roman Polanski, et les intimations que les écrivains devraient récrire leurs œuvres pour se conformer aux exigences de #MeToo. »

      C’est pas #metoo qui censure Egone Shiele et pour Balthus je suis pas au courrant de l’affaire mais ca m’étonnerai que ca soit #metoo. Quant à la rétrospective c’est celle de Brisseau dont il est question celle de polansky n’a pas été annulée. Brisseau a été condamné à deux reprise pour agressions sexuelle sur 3 actrices. Il se servait à chaque fois de ses castings et de ses films pour perpétrer ses agressions. Comment peut on faire une rétrospective de machine à commettre des agressions sexuelles tel que la filmographie de cet homme ? Heureusement qu’il a été déprogrammé celui là.

      C’est impressionnant de voire a quel point les frontières politiques peuvent s’abolir quant il s’agit de faire taire les femmes. wsws.org solidaire des grandes bourgeoises pour faire taire les femmes victimes d’agressions sexuelles (qui est l’objet de #metoo et pas des prétendus problème de séduction mal vécu par des femmes pudibondes). Je sais pas qui est ce Alexandre Lantier qui a écrit ce papier mais je m’inquiète pour les femmes et filles de son entourage.

    • Je ne sais pas quelle est l’influence réelle du « Parti Socialiste pour l’égalité » qui gère le site WSWS (cf http://www.wsws.org/en/special/sepjoin.html ), mais je n’ai jamais entendu parler d’une quelconque initiative de sa part en G-B, aux USA ou en France. Pendant les nombreuses manifs parisiennes pour les retraites et contre les lois travail de ces dernières années, je ne l’ai jamais remarqué parmi les divers groupes qui diffusent des tracts.
      Il s’agit à l’évidence d’un des nombreux groupuscules qui revendiquent l’héritage trotskyiste.
      Par contre, ce qu’il fait vraiment bien, c’est produire un site web en de nombreuses langues, avec une information assez complète sur les thèmes sociaux. A part la galaxie « Monde Diplo », je ne connais aucune autre publication de ce type sur internet.
      Il est très regrettable que d’autres organisations moins sectaires et bornées ne fassent pas de même.

      #langues #multilinguisme #languages #traduction #translation

    • extrait relevé par @mad_meg

      Deneuve cet été a encore exprimé son soutiens à Polanski et a déclaré que parlé de viol pour le viol de Samantha Geiner par Polansky est abusif car elle ne faisait pas son age et venais avec sa maman...

      Flavie Flament aussi était accompagnée par sa maman pour les séances photo de David Hamilton et tout le monde sait que s’est elle qui allumait le grand photographe.
      Je vais plutôt voir ce que raconte femme actuelle que wsws :
      Ben tiens voilà Brigitte Lahaie qui pardonne les accusations porté contre elle après sa déclaration qui a fait un tollé sur les résozozio.

      « Je regrette que cela ait été sorti de son contexte. C’est malheureusement une vérité, affirme-t-elle dans l’interview. J’aurais peut-être dû ajouter ce ’malheureusement’, ce qui rend souvent la reconstruction encore plus compliquée, d’ailleurs (…) Ce que je voulais dire, c’est que parfois, le corps et l’esprit ne coïn­cident pas. Mais je comprends aussi que cette tribune puisse choquer et bles­ser. Je dis simple­ment que si on veut vrai­ment avan­cer sur la violence faite aux femmes, il faut peut-être comprendre comment en amont on peut faire que les choses changent ».

      En dehors de porter un avis sur sa déclaration, son rétropédalage risque de finir dans le marigot car pour la majorité des gens les actrices porno ou ex-stars du X sont toutes des salopes.
      https://www.femmeactuelle.fr/actu/news-actu/brigitte-lahaie-sexcuse-propos-viol-et-fond-en-larmes-46536

    • C’est impressionnant de voire a quel point les frontières politiques peuvent s’abolir quant il s’agit de faire taire les femmes.

      @mad_meg j’ai ouï dire qu’un homme de l’éducation populaire très connu pour ses séminaires gigotés (hum) disait que dès qu’on se met à remettre en question des trucs sur les femmes et vraiment parler de féminisme, ça fait exploser n’importe quel groupe politique (et ce fut le cas dans l’éduc pop cf un livre récent) et que donc pour lui il fallait pas l’aborder et lui ne l’aborde jamais (hum). Mes camarades de l’université populaire d’ici qui m’ont rapporté ça n’étaient évidemment pas du tout d’accord…

    • L’instant Deneuve : retour sur une tribune polémique
      http://www.lemonde.fr/idees/article/2018/01/13/l-instant-deneuve_5241146_3232.html

      Un texte, paru dans « Le Monde » et signé par une centaine de femmes rejetant le « puritanisme » apparu avec l’affaire Weinstein, a fait grand bruit. Retour sur son itinéraire et les débats qu’il suscite.

      L’article est à l’avenant de cet incipit. #Le_Monde persiste et signe, je ne qualifierais même pas ce journal de droite, il est inqualifiable.
      #tribune_polémique #antiféminisme #PPA

    • dès qu’on se met à remettre en question des trucs sur les femmes et vraiment parler de féminisme, ça fait exploser n’importe quel groupe politique (et ce fut le cas dans l’éduc pop cf un livre récent) et que donc pour lui il fallait pas l’aborder et lui ne l’aborde jamais (hum).

      Quelle lacheté ! J’ai raté cette histoire, c’est quoi ce livre ? Est ce que tu aurais des infos ou liens sur cette histoire stp @rastapopoulos


  • Le blog de Claude Calame | Les morts en Méditerranée représentent un crime contre l’humanité
    https://asile.ch/2018/01/12/blog-de-claude-calame-morts-mediterranee-representent-crime-contre-lhumanite

    Les 4 et 5 janvier 2018 s’est tenu à Paris une session du Tribunal Permanent des Peuples (TPP) consacrée à la violation des droits humains des personnes migrantes et réfugiées et de son impunité. Plus de 40 associations ont saisi le TPP qui a condamné symboliquement l’UE et la France pour “complicité de crime contre […]


  • Domaine public et sérendipité : le fabuleux destin d’un flocon de neige – – S.I.Lex –
    https://scinfolex.com/2013/04/21/domaine-public-et-serendipite-le-fabuleux-destin-dun-flocon-de-neige

    Lionel Maurel avait repéré Neige avant C&F éditions ;-)

    « Open Source Hat », cela signifie que Samoos voulait réaliser un « bonnet Open Source » ! Et pour que cela soit possible, il est allé chercher des motifs issus du domaine public, afin que sa propre création puisse être vraiment libre. C’est alors qu’il a croisé sur le blog The Public Domain Review, un billet consacré à un ouvrage de 1863, Snowflakes : a chapter from the Book of Nature, comportant de superbes illustrations représentant des flocons de neige. The Public Domain Review est un projet de l’Open Konwledge Foundation qui consiste à dénicher sur Internet des pépites dans le domaine public pour attirer l’attention sur elles et inciter à les réutiliser.

    A partir des dessins sur ces planches, Samoos a réalisé des motifs en format numérique, dont il a pu se servir comme modèle pour la machine à tricoter bidouillée.

    Par la grâce du numérique, voilà donc comment des flocons de neige illustrant un ouvrage de 1863 numérisé par une bibliothèque en Californie se sont retrouvés sur un bonnet Open Source réalisé à Berlin avec une machine à tricoter hackée !

    Cette belle histoire n’a été possible que parce que l’Université de Californie en question a fait le choix de mettre en ligne cet ouvrage sur Internet Archive en laissant la version numérique dans le domaine public sans rajouter de nouvelles couches de droits.

    #Domaine_public #Neige #Tricotage


  • Société technologique : vie impérative et artifice de liberté
    https://reflets.info/societe-technologique-vie-imperative-et-artifice-de-liberte

    Un historien vient de publier un ouvrage retraçant les vacances de son enfance, dans les années 60. Il s’en faisait l’écho auprès d’un journaliste en radio ce matin, et les deux hommes se remémoraient cette […]

    #Technos #Tribunes #liberté #Numérique #Réseaux_sociaux #servitude_volontaire #Société #société_connectée


  • Démolition | Johanna Siméant
    https://blogs.mediapart.fr/johanna-simeant/blog/060118/demolition

    Ça la prenait de plus en plus. Le vertige du savoir inutile. Le train qui vous arrivait dans la gueule, bien lentement le voir et avoir le sentiment de hurler dans le vide, le sentiment que tout ce savoir, ce quart de siècle à étudier la politique, faire de la science politique, tout en se retenant, en étant bien polie, pas galvauder la science tout ça, ne pas abuser de sa position de prof pour sonner le tocsin, lui apprenait juste de quelle façon on allait détruire le monde, le sien et celui de ses concitoyens, de ces gens dont elle savait, sans tous les aimer pourtant, qu’ils partageaient la même barque. Et qu’ils allaient morfler. Source : Le Club de (...)

    • Les universités. On allait bien les mettre en crise à leur demander encore de faire plus de choses avec moins de fric – comme sélectionner à l’entrée sans dire qu’on sélectionne. Et puis ça allait commencer, elle en était sûre, par les étudiants étrangers ; dans le grand marché international de l’enseignement, elle entendait déjà les petites voix qui diraient : mais vous trouvez normal que le contribuable français paie pour l’étudiant chinois qui vient en France ? Personne dirait oui. Et puis comme ça commencerait par eux – ça commence toujours par les étrangers – personne ne se bougerait. Une fois que ça serait passé les frais d’inscription bien chers pour les Chinois on dirait la même chose pour tous les étudiants en mode « les caisses sont vides » et égalité entre les uns et les autres en fait. « Mais vous trouvez ça juste… ? » : comme on avait fait pour les retraites entre privé et public. Retarder l’âge de la retraite donc rallonger le temps de chômage des plus de 50 ans et réduire les retraites qui seraient payées aux gens. Elle aurait baffé les collègues qui chouinaient sur leurs pauvres salaires comparés aux facs US ; merde ils voulaient faire payer les étudiants comme aux US ? Dans son ancienne fac les étudiants payaient autour de 450 euros par an. Elle trouvait ça chouette, dix fois moins par an qu’à la London School, 100 fois moins par an qu’à Columbia. Et franchement elle ne trouvait pas qu’elle et ses collègues étaient 100 fois moins bons qu’à Columbia parce qu’ils étaient 100 fois moins chers. Elle trouvait ça bien qu’on soit pas endetté à vie.

      #université #fac #taxes_d'inscription #frais_d'inscription #France #sélection #tri #taxes_universitaires


  • Le #tribunal_permanent_des_peuples fait le procès des politiques migratoires
    https://www.mediapart.fr/journal/france/050118/le-tribunal-permanent-des-peuples-fait-le-proces-des-politiques-migratoire

    Lecture de l’acte d’accusation lors du procès organisé à Paris par le tribunal permanent des peuples, le 4 décembre 2017. © CF Lors d’une « audience » organisée à Paris les 4 et 5 janvier, ce tribunal d’opinion, créé il y a quarante ans, est appelé à se prononcer sur l’accusation de complicité de crime contre l’humanité portée contre les dirigeants de l’Union européenne.

    #France #asile #migrants #réfugiés


  • L’Etat demande à des hôpitaux de les aider à expulser les sans-papiers

    Une circulaire envoyée à plusieurs #hôpitaux_psychiatriques demande aux personnels de santé de favoriser les procédures d’expulsion de sans-papiers hospitalisés sous contrainte. Plusieurs #syndicats dénoncent une dérive grave.

    « L’utilisation des #hospitalisations en SDRE [soins psychiatriques à la demande d’un représentant de l’Etat] pour repérer et contrôler des personnes non désirées sur le territoire, est très inquiétante. »

    https://www.streetpress.com/sujet/1514991948-circulaire-hopital-expulsion-sans-papiers
    #sans-papiers #expulsions #hôpitaux #médecins #personnel_médical #migrations #renvois #it_has_begun #résistance #France #SDRE
    Les hôpitaux, les nouveaux lieux de la #détention_administrative #rétention ?
    cc @isskein

    • Contrôle des sans-papiers par les hôpitaux psychiatriques : la circulaire polémique vient d’être retirée

      POLÉMIQUE - Dans une circulaire envoyée début décembre, l’Agence régionale de santé de #PACA réclamait à plusieurs hôpitaux psychiatriques de la région de participer à l’expulsion des migrants hospitalisés « sous contrainte ». Contacté par LCI, le ministère de la Santé nous affirme que cette circulaire a été retirée.


      https://www.lci.fr/societe/info-lci-controle-des-sans-papiers-par-les-hopitaux-psychiatriques-la-circulaire
      #tri

    • Les hôpitaux psychiatriques ne participeront finalement pas à l’expulsion des sans-papiers

      Face à la grogne, le ministère de la Santé a décidé d’annuler une circulaire polémique envoyée à plusieurs hôpitaux psychiatriques de la région PACA. Elle prévoyait que les médecins participent à l’expulsion des sans-papiers en leur délivrant des #OQTF.

      https://www.streetpress.com/sujet/1515069681-ministre-sante-hopitaux-psychiatriques-expulsions-sans-papie

    • Circulaire sur l’éloignement des étrangers hospitalisés sans leur consentement : retrait sous la contrainte

      Dans une circulaire en date du 7 décembre 2017, le directeur de l’Agence régionale de santé (ARS) de la région PACA, représentant de l’Etat, demandait aux directrices et directeurs des établissements de santé mentale d’assurer la notification des obligations de quitter le territoire français (OQTF) aux étrangers hospitalisés sans leur consentement.

      Les étrangers hospitalisés d’office par le représentant de l’Etat et considérés en situation irrégulière devaient se voir notifier, au moment de leur sortie d’hospitalisation, leur OQTF directement par l’établissement hospitalier. Si l’étranger refusait de signer, il appartenait aux cadres de santé de constater ce refus.

      Par ces instructions dénoncées à juste titre par les syndicats des praticiens psychiatres, l’Etat intimait l’ordre aux soignants prenant en charge les malades de devenir des agents préfectoraux, afin d’assurer les missions de ministère de l’Intérieur et de mettre en œuvre la politique du gouvernement en matière de gestion des flux migratoires. Les agents hospitaliers, dont la seule mission est le soin, ne sauraient être utilisés en ce sens par le gouvernement !

      En outre, les personnes en sortie d’hospitalisation sont en situation de fragilité physique et mentale, d’autant que la fin d’une hospitalisation psychiatrique complète s’accompagne, dans la plupart des cas, d’un protocole de prise en charge ambulatoire prévoyant des rendez-vous réguliers avec des praticiens et des accompagnants sociaux, ainsi que la prise de traitements médicamenteux.

      C’est dans ces conditions indignes et déloyales que des étrangers convalescents devaient organiser leur défense pour contester dans un délai de quarante-huit heures une OQTF. Cette OQTF pouvant s’accompagner d’un placement en rétention sans délai, l’étranger convalescent pourrait être directement transféré de l’hôpital au centre de rétention.

      Il semble que le gouvernement ait entendu les protestations des soignants, puisque la ministre de la Santé vient de confirmer le retrait de ces instructions.

      Ce n’est que justice, mais le SAF ne peut que déplorer que ces instructions aient pu même voir le jour. Tout comme l’hébergement d’urgence, les hôpitaux doivent être préservés de toute mise en œuvre d’une politique migratoire de l’exclusion et du chiffre, sauf à remettre en cause les droits fondamentaux des malades, notamment de se faire soigner sans risque de rétention.

      http://lesaf.org/circulaire-sur-leloignement-des-etrangers-hospitalises-sans-leur-consentement

    • La demande de délation de l’#ARS restera lettre morte

      Un courrier de l’#Agence_régionale_de_santé Paca demandait aux soignants de coopérer avec la police pour permettre l’expulsion de patients sans-papiers au moment de la levée de leur hospitalisation sous contrainte. Devant la polémique naissante, le ministère annule la directive.

      http://www.lamarseillaise.fr/bouches-du-rhone/sante/66547-la-demande-de-delation-de-l-ars-restera-lettre-morte


  • Tribunal Permanent des peuples

    Session sur la violation des droits humains des personnes migrantes et réfugiées et son impunité

    Paris, 4 et 5 janvier 2018

    Qu’est-ce qu’un Tribunal Permanent des Peuples (TPP) ?

    Le TPP est un tribunal d’opinion qui agit de manière indépendante des États et répondaux demandes des communautés et des peuples dont les droits ont été violés. Le but des audiences est de « restaurer l’autorité des peuples lorsque les États et les organisations internationales ont échoué à protéger les droits des peuples ». Le TPP fait suite au Tribunal

    Russel et s’appuie sur la Déclaration Universelle des Droits des Peuples (Alger, 1976) et de tous les instruments du droit international. Il dénonce les actes portant atteintes aux droits des peuples.

    Le Tribunal se compose de personnes venues du monde entier, garantissant ainsi son indépendance. Les sentences prononcées sont remises à plusieurs instances telles que : le Parlement Européen, la Cour Européenne des Droits de l’Homme, les commissions de l’ONU, aux organisations internationales et régionales, aux organisations humanitaires, etc.

    La session du TPP de Paris

    Les 4 et 5 janvier, la session de Paris poursuivra le travail préliminaire effectué à Barcelone en portant particulièrement sur la politique de l’Union Européenne et des Etats membres en matière de migrants et des frontières, notamment en France.

    Le jury sera présidé par Philippe Texier.
    Le GISTI a accepté de coordonner l’acte d’accusation.

    La session du TPP de permettra ainsi :
    – d’écouter et de rendre visibles les cas de violations des droits des personnes migrantes et réfugiées
    – d’enregistrer les propositions de communautés de personnes migrantes et réfugiées
    – d’analyser conjointement les causes des déplacements forcés des personnes migrantes et réfugiées
    – de déterminer les responsabilités des gouvernements, de l’Union Européenne et autres organismes européens.

    OÙ SE TIENDRA T-IL ?

    L’audience du Tribunal se tiendra
    les 4 et 5 janvier 2018
    au CICP (Centre International de Culture Populaire)
    21 ter Rue Voltaire
    75011 Paris
    Métro : Rue des Boulets (ligne 2)
    ou Nation (ligne 2, RER A)

    L’audience aura lieu en amont du Moussem-festival de l’immigration et de la Tricontinentale.
    Les résultats et la sentence seront rendus publics lors de la clôture du festival le 7 Janvier 2018 à Gennevilliers

    CONTACTS MÉDIA :
    Elise de Menech : tpp-paris@riseup.net, 07.50.30.64.27
    Justine Festjens : justine.festjens@gmail.com, 06.69.21.47.94

    PRÉSENTATION DU JURY
    DE LA SESSION DE PARIS

    Souhayr Belhassen (Tunisie) – Journaliste et défenseuse des droits humains en Tunisie. Longtemps correspondante à Tunis de l’hebdomadaire Jeune Afrique. Présidente d’Honneur de la Fédération Internationale des Droits de l’Homme (FIDH), ONG de défense des droits humains, entre 2007-2013.

    Mireille Fanon Mendès-France (France) - Professeur de lettre puis au centre de formation de l’Université René Descartes-Paris, elle a travaillé pour l’UNESCO et pour l’Assemblée nationale. Membre pendant 6 ans du Groupe de travail d’experts sur les personnes d’ascendance africaine du Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies. Présidente de la fondation Frantz Fanon, elle a contribué à divers colloques et publications sur la question des droits de l’Homme, du droit international et du droit international humanitaire.

    Pierre Galand (Belgique) – Economiste, il a enseigné à l’Institut Supérieur de Culture Ouvrière et à l’Université Libre de Bruxelles. Il est à l’origine de plusieurs ONG et associations de solidarité avec les peuples des pays en développement ou privés de liberté, dont OXFAM-Belgique dont il a été secrétaire de 1967 à 1996. Président de la Fédération Humaniste Européenne, de l’Organisation Mondiale contre la Torture. Il est l’un des organisateurs du Tribunal Russell sur la Palestine.

    Franco Ippolito (Italie) – Président du Tribunal Permanent des Peuples. Juge de la Cour Suprême de Cassation d’Italie, ancien président de la Magistrature Démocratique et de l’Association Italienne des Juristes démocratiques ; il a été membre du Conseil Supérieur de la Magistrature. Il est auteur d’essais et conférencier dans des cours nationaux et internationaux de droit constitutionnel et système judiciaire. Il a participé à de nombreuses missions internationales en Europe et en Amérique latine.

    Luís Moita (Portugal) - Professeur de relations internationales et directeur du centre de recherche OBSERVARE à l’Université Autonome de Lisbonne. En 1974, fondateur du CIDAC, ONG portugaise pour la libération des peuples et la coopération. Depuis des années 1980 il a une activité dans le cadre de la Fondation Basso, la Ligue Internationale et le Tribunal Permanent des Peuples.

    Madeleine Mukamabano (France-Rwanda) – Journaliste et spécialiste de la géopolitique africaine. Après avoir collaboré à plusieurs revues, presse écrite et radio, elle crée puis anime l’émission Débat Africain sur Radio France Internationale de 1990 à 2000.

    Philippe Texier (France) – Magistrat, conseiller à la Cour de cassation, membre du Comité des droits économiques, sociaux et culturels des Nations unies de 1987 à 2008 puis président du comité entre 2008 et 2009. Expert indépendant de la Commission des droits de l’homme de l’ONU pour Haïti, directeur de la division des droits de l’homme d’ONUSAL (Mission d’Observation des Nations Unies en El Salvador), il est juge au Tribunal permanent des Peuples.

    Sophie Thonon (France) - Avocate du Barreau de Paris. Elle a représenté des familles franco-argentines et franco-chiliennes dans des procès pour le cas de disparitions forcées en Argentine et au Chili. Elle est Présidente déléguée de l’association France Amérique Latine.

    Nous, organisations de personnes migrant.e.s et réfugié.e.s et de solidarité et de défense des droits humains, appelons à la saisine d’un Tribunal Permanent des Peuples sur la violation des droits humains des personnes migrant.e.s et réfugié.e.s, et son impunité en France :

    Tous Migrants
    https://tousmigrants.weebly.com
    Transnational Migrant Platfom-Europe (TMP-E)
    https://transnationalmigrantplatform.net/?page_id=531
    Transnational Institute (TNI)
    https://www.tni.org/en/corporate-power
    France Amérique Latine (FAL)
    http://www.franceameriquelatine.org
    CEDETIM
    http://www.cicp21ter.org/les-associations-membres/article/cedetim
    CCFD
    https://ccfd-terresolidaire.org
    EMMAÜS INTERNATIONAL
    https://www.emmaus-international.org/fr
    Front uni des immigrations et des quartiers populaires (FUIQP)
    http://fuiqp.org
    LE PARIA
    https://leparia.fr
    Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF)
    http://www.atmf.org
    SORTIR DU COLONIALISME
    http://www.anticolonial.net
    IPAM
    http://www.cicp21ter.org/les-associations-membres/article/ipam
    ATTAC France
    https://france.attac.org
    La Roya Citoyenne
    http://www.roya-citoyenne.fr
    Le CRID
    http://www.crid.asso.fr
    Groupe d’information et de soutien des immigré·e·s (GISTI)
    https://www.gisti.org
    FONDATION FANON
    http://frantzfanonfoundation-fondationfrantzfanon.com
    La CIMADE
    www.lacimade.org/
    Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives (FTCR)
    http:contactcitoyensdesdeuxrives.eu
    FRESH RESPONSE SERBIA
    http://freshresponse.org
    Actes & Cités
    www.actesetcites.org
    Collectif de soutien de l’EHESS aux sans-papiers et aux migrant-es
    Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP)
    http://www.mrap.fr
    Comité pour le Respect des Libertés et des droits de l’Homme en Tunisie
    https://www.facebook.com/crldhtunisie/notifications
    Association Kolone pour l’enseignement du français aux nouveaux arrivants, Paris - kolone
    Fédération des Associations de Solidarité avec Tou-te-s les Immigré-e-s (FASTI)
    www.fasti.org
    MIGREUROP
    www.migreurop.org
    Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l’Homme en Tunisie
    Le Forum Tunisien des Droits Economique et Sociaux – Tunisie
    https://ftdes.net
    Gynécologie sans frontières
    https://gynsf.org
    Observatoire des Multinationales
    http://multinationales.org
    L’Orchestre Poétique d’Avant-guerre (O.P.A)
    http://www.opa33.org
    SURVIE
    https://survie.org
    Association nationale d’assistance aux frontières pour les étrangers (ANAFÉ)
    www.anafe.org/
    Section SNMD-CGT de la Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration (EPPPD)
    https://twitter.com/CnhiCgt
    AMDH Paris/IDF (Association Marocaine des Droits Humains Paris/Ile de France),
    http://amdhparis.org/wordpress
    Solidarité Migrant.e.s Collectif 06

    PROGRAMME du Jeudi 4 Janvier 2018

    8h30 Accueil et café

    9h30 : Entrée du jury et présentation des membres
    (Président du jury : Philippe Texier).

    10h : Présentation du TPP et du cycle de sessions sur les migrations.
    Gianni Tognoni, Secrétaire Général du TPP).

    10H30 : Présentation de la session de lancement de Barcelone en juillet 2017 et de la sentence de la session de Palerme en décembre 2017 (Brid Brennan, Transnational Institute et Jill Belisario, Transmigrant international Plateform).

    11h : Pause

    11h15 : Présentation de l’accusation soutenue par le Gisti et de la défense commise d’office représentée par Claire Bruggiamosca et Christophe Pouly.

    11h20 : Lecture de l’acte d’accusation par Nathalie Ferré, ancienne présidente du GISTI.

    12h : Premiers témoins.
    • Monique Chemillier-Gendreau (Professeur émérite de droit à l’Université Paris VII et présidente d’honneur de l’Association Française des Juristes Démocrates).
    • Marie-Christine Vergiat (Euro-députée GUE/NGL).
    • Damien Carême (Maire de Grande Synthe) - le rôle des collectivités territoriales.

    13h : Pause déjeuner (buffet).

    14h30 : Suite des premiers témoins.
    • Olivier Petitjean (Observatoire des Multinationales)
    • Claude Calame (Collectif de soutien de l’EHESS aux sans-papiers et aux migrant.e.s) – Les disparu.e.s en Méditerranée.

    15h30 : Violation de droits fondamentaux résultant des restrictions à la liberté de circulation.
    • Violation du droit de quitter son propre pays
    • Violation du principe de non-refoulement
    • Violation du droit d’asile
    • Violation du droit à la vie
    • Traitements inhumains et dégradants
    • Violation du droit à la liberté et à la sûreté, l’enfermement
    • Violation de l’interdiction des expulsions collectives
    • Violation des droits de l’enfant

    Témoigneront par ordre alphabétique.
    L’ordre de passage sera fixé par le jury du Tribunal.

    Association des Amis du bus des femmes.
    La traite des femmes migrantes à des fins d’exploitation sexuelle.
    Association Baobab
    Accueil des migrant-e-s, Rome.
    Association Européenne pour les Droits de l’Homme, Catherine Teule
    Les accords UE-Turquie.
    Association Malienne des Expulsés (Vidéo), Oussmane Diarra
    Situation des migrants refoulés au Mali.
    Association Nationale d’Assistance aux Frontières pour les Étrangers
    Contributions écrites sur la privation de la liberté en zone d’attente, violations du droit à un procès équitable et au recours effectif en procédure de zones d’attente, violation du droit d’asile aux frontières externes et internes de la France.
    Association Récréative et Culturelle Italienne, Sara Prestianni
    Politique européenne d’externalisation en Afrique et les accords bilatéraux (exemple de l’accord Italie-Libye)
    Association des Refoulés d’Afrique centrale au Mali (Vidéo), Patrice Boukara
    Situation des migrants refoulés
    Collectif de soutien aux migrants d’Appoigny
    Les PRAHDA « antichambres des expulsions des dublinés » -témoignage d’un migrant de Côte d’Ivoire sur son parcours jusqu’à la France (Libye, Méditérranée)
    Fédération des Associations de Solidarité avec les Travailleurs Immigrés
    Législation d’exception à Mayotte -accueil arbitraire dans les administrations - Frontex
    Forum Tunisien pour les Droits Économiques et Sociaux
    Contribution écrite sur le drame de Kerkennah (naufrage en Méditerranée)
    Groupe d’Information et de Soutien des Immigrés, Eve Shashahani
    Privation de liberté, hotspots en Grèce
    Gynécologie Sans Frontières, Calais
    Témoignages écrits sur les violences policières –traitements inhumains et dégradants
    Migreurop, Elsa Tyszler
    Les violations de droits dans les enclaves de Ceuta et de Mellila/ analyse des violations spécifiques des droits des femmes migrantes
    Témoignage de Moayed Asaf, réfugié kurde d’Irak
    La situation des demandeurs d’asile en France
    Tous Migrants de Briançon (Vidéos)
    Violations des droits des migrants sur la frontière franco-italienne
    Un ancien MIE
    Témoignage des parcours des mineurs étrangers pour réclamer leurs droits en France
    Watch The Med, Charles Heller
    Cartographie des naufrages et présence des Etats

    19h : Fin de la séance

    PROGRAMME du Vendredi 5 Janvier 2018

    8h30 Accueil et café

    9h00 : Suite des témoignages sur les violations des droits fondamentaux des migrant-es.

    11h : Violations des droits économiques, sociaux et culturels sur le territoire français.
    • Entraves à l’accès à l’emploi
    • Entraves aux conditions de travail justes et favorables
    • Entraves à l’accès à la protection sociale
    • Entraves à l’accès au soin
    • Entraves au droit à l’éducation
    • Entraves au droit au logement

    Témoigneront par ordre alphabétique
    L’ordre de passage sera fixé par le jury du Tribunal

    Association des Travailleurs Maghrébins en France
    Coalition Internationale des Sans-Papiers et des Migrants, Françoise Carrasse
    Conditions de travail des Sans-papier en France
    Collectif de soutien aux Roms d’Ivry, Bernard Prieur
    Expulsions et (non)droit au logement des populations Roms en France
    Confédération Paysanne, Romain Balandier
    Emplois saisonniers des migrant-es en France, en Europe et dans le pourtour méditerranéen
    DOM’ASILE
    Témoignage d’une réfugiée accompagnée et d’une salariée de l’association sur les violences administratives et les entraves aux droits sociaux et à l’emploi.
    L’UTAC / CRLDHT, soutenues par le collectif d’associations et d’organisations syndicales : « J’y Suis, J’y Vote », Mohamed Ben Said
    Sur les droits politiques des migrant-es
    Droit Au Logement (DAL)
    Sur les conditions de logement
    Intervention syndicale (SUD)
    Sur le travail dissimulé
    Intervention d’un étudiant sans-papier (RESF)

    13h : Pause déjeuner (buffet).

    14h30 : Suite des témoignages sur les violations des droits économiques, sociaux et culturels sur le territoire français

    15h30 : Violations des droits des défenseur-e-s de droits.

    Témoigneront :

    • José Bové, eurodéputé (vidéo)
    • Tous Migrants, Briançon (vidéo)
    • Cédric Herrou, La Roya Citoyenne,

    16h30 : Parole à l’accusation. Plaidoiries de la défense.

    18h : Fin de la session.

    DIMANCHE 7 JANVIER

    11h : Lecture des éléments de la sentence à l’occasion de la séance de clôture du Moussem-Festival de l’immigration et de la Tricontinentale.

    Salle des Fêtes de la Mairie de Gennevilliers.

    #migrants #violences_policières



  • Etat du monde en #2017 : un pas de côté
    https://reflets.info/etat-du-monde-en-2017-un-pas-de-cote

    Pouvons-nous comprendre l’état du monde après cette année écoulée ? Est-elle particulière ? Y a-t-il un cap franchi, des événements majeurs indiquant une charnière politique , sociologique ou économique importante en 2017 ? À l’impossible, […]

    #Société #Tribunes #Bilan_de_l'année_2017 #Facebook #IA #influence #Kim_Jong-Hun #polarisation #Trump #Twitter


  • Le parquet demande la mise en liquidation du groupe #Tapie
    https://www.mediapart.fr/journal/france/281217/le-parquet-demande-la-mise-en-liquidation-du-groupe-tapie

    En prévision d’une audience le 30 janvier devant la cour d’appel de Paris, le parquet a rendu des conclusions très sévères, que révèle Mediapart. Il conteste le jugement invraisemblable du #tribunal_de_commerce qui a permis à Tapie de garder son magot et demande la liquidation de son groupe.

    #France



  • Tribunale Permanente dei Popoli - Sessione sulle violazioni dei diritti delle persone migranti e rifugiate e la loro impunità (2017 - 2018)

    Registrazione video della manifestazione «Tribunale Permanente dei Popoli - Sessione sulle violazioni dei diritti delle persone migranti e rifugiate e la loro impunità (2017 - 2018) (1ª giornata)», registrato a Palermo lunedì 18 dicembre 2017 alle 09:40.

    L’evento è stato organizzato da Tribunale Permanente dei Popoli.

    Sono intervenuti: Pasqua De Candia (membro del CISS (Cooperazione Internazionale Sud Sud)), Gianni Tognoni (segretario generale del Tribunale Permanente dei Popoli), Brid Brennan (membro del Transnational Istitute di Amsterdam), Daniele Papa (membro dell’ASGI (Associazione per gli Studi Giuristici sull’Immigrazione)), Alessandra Sciurba (membro della CLEDU (Clinica Legale per i Diritti Uman) dell’Università degli Studi di Palermo), Franco Ippolito (presidente del Tribunale Permanente dei Popoli), Leoluca Orlando (sindaco del Comune di Palermo), Maurizio Albahari (professore), Flore Murad-Yovanovitch (giornalista e scrittrice), Antonello Ciervo (avvocato, membro dell’ARGI (Associazione per gli Studi Giuridici sull’Imigrazione)), Iside Gjergji (membro del Centro de Estudon Sociais dell’Università di Coimbra), Francesco Martone (portavoce della rete In Difesa Di – per i diritti umani e chi li difende), Donatella De Cesare (professore), Iside Gjergji (Centro de Estudon Sociais, Universita’ di Coimbra), Luciana Castellina (giornalista e saggista), Ludovica Jona (giornalista), Sara Prestianni (ricercatrice dell’ARCI), Antonio Maria Morone (professore), Charles Heller (ricercatore), Adriana Zega (membro di Oxfam), Nancy D’Arrigo (membro di Oxfam), Paola Ottaviano (membro dell’Associazione Borderline Sicilia), Fulvio Vassallo Paleologo (presidente dell’ADIF (Associazione DIritti e Frontiere)), Carlos Beristain (medico e psicologo spagnolo,esperto di diritti umani e politiche di memoria), Alberto Barbieri (coordinatore generale di Medici per i Diritti Umani), Flavia Calò (membro di MEDU (Medici per i Diritti Umani)), Ahmamadu Iallo, Carlos Beristain (medico), Alberto Barbieri (coordinatore generale dell’Associazione Medici per i Diritti Umani), Serena Romano (membro della CLEDU (Clinica Legale per i Diritti Umani)).

    Sono stati discussi i seguenti argomenti: Accordi Internazionali, Africa, Aiuti Umanitari, Algeria, Alimentazione, Arabi, Arresto, Asilo Politico, Associazioni, Barcellona, Clandestinita’, Commissione Ue, Corte Europea Dei Diritti Dell’uomo, Croazia, Decessi, Democrazia, Diritti Umani, Diritto, Diritto Internazionale, Discriminazione, Donna, Egitto, Emergenza, Est, Etiopia, Europa, Famiglia, Filosofia, Finanziamenti, Forze Armate, Francia, Geopolitica, Giovani, Giustizia, Globalizzazione, Governo, Grecia, Immigrazione, Informazione, Integrazione, Interni, Islam, Istituzioni, Italia, Lavoro, Libia, Mali, Malta, Mare, Marocco, Mediterraneo, Minori, Nazionalismo, Niger, Onu, Palermo, Parigi, Politica, Polizia, Portogallo, Razzismo, Renzi, Rifugiati, Sahel, Senato, Senegal, Sicilia, Sicurezza, Societa’, Solidarieta’, Spagna, Stampa, Stato, Storia, Sud, Sudan, Territorio, Tortura, Totalitarismo, Tratta Di Esseri Umani, Tunisia, Turchia, Unione Europea, Violenza.

    https://www.radioradicale.it/scheda/528594/tribunale-permanente-dei-popoli-sessione-sulle-violazioni-dei-diritti-
    #tribunal_permanent_des_peuples #justice #impunité #asile #migrations #réfugiés #droits #droit #TPP

    Programme:
    http://permanentpeoplestribunal.org/wp-content/uploads/2017/12/PROGRAMMA-ULTIMO-TPP-PALERMO_16_12-h-23.17.pdf


  • L’informatique, pièce maîtresse de la #Fraude_électorale « style #Honduras »
    https://reflets.info/linformatique-piece-maitresse-de-la-fraude-electorale-style-honduras

    A l’heure des élections 2.0, la fraude électorale « style Honduras » s’avère aussi manifeste que difficile à prouver. Le scrutin présidentiel hondurien a fait l’objet d’une usurpation informatique presque parfaite, que la communauté internationale a finalement […]

    #Monde #Technos #ASICA #Cofadeh #David_Matamoros_Batson #Fraude_informatique #GANAS #Jennifer_Avila #Organisation_des_Etats_américains #Tribunal_suprême_électoral #TSE


  • Abandon de la #neutralité_du_Net aux USA
    https://www.laquadrature.net/fr/tribune_neutralite_du_net_Liberation

    Paris, le 21 décembre 2017 - Nous publions ici la version intégrale d’une #Tribune sur la neutralité du Net publiée par Benjamin Bayart dans Libération le 14 décembre dernier, avec leur autorisation. L’autorité de régulation des télécoms américaine est en train de renoncer à défendre la neutralité du Net. Ajit Pai, qui est à la tête de cette autorité, la FCC (Federal Communication Commision), a d’ailleurs été mis à ce poste par l’administration Trump précisément avec cette mission. Ce programme fait beaucoup de bruit, des deux côtés de l’Atlantique, dans le petit monde de l’Internet. Voyons rapidement pourquoi. Le principe est souvent présenté de manière assez complexe, quand ce n’est pas incompréhensible, alors qu’il est en fait relativement simple. Le métier d’un (...)


  • Mise en demeure de WhatsApp : l’espoir d’un bouleversement
    https://www.laquadrature.net/fr/cnil_whatsapp

    Paris, le 20 décembre 2017 - Avant-hier, la CNIL a annoncé mettre en demeure WhatsApp de corriger son système de transfert de données personnelles à Facebook. L’entreprise a un mois pour ce faire, sous peine d’être sanctionnée (le montant maximal de l’amende est de 3 millions d’euros). La CNIL considère ce transfert illicite car se fondant sur le consentement forcé des utilisateurs, ceux-ci ne pouvant s’y opposer qu’en renonçant à utiliser le service. La Quadrature du Net se réjouit de l’analyse faite par la CNIL, car c’est exactement celle qu’elle défend depuis des années. Les conséquences en seront particulièrement importantes. La décision publiée avant-hier par la CNIL fait directement suite à un autre événement décisif, survenu la semaine dernière : le G29 (...)

    #Vie_privée_-_Données_personnelles #Tribune


  • https://www.youtube.com/watch?v=7W41yI5MMgg&feature=youtu.be

    Tout ce que vous devez savoir sur les compteurs communicants LINKY, Gazpar et cie, et sur les différentes façons de les refuser. Vidéo pour toutes et tous : elle est aussi interprétée en langue des signes, et sous-titrée. Conférence animée par Stéphane Lhomme, Conseiller municipal de Saint-Macaire (Gironde), qui intervient bénévolement et ne vend rien, et défend les valeurs du Service public, bafouées par les dirigeants d’Enedis. Voir aussi sur http://refus.linky.gazpar.free.fr

    #Linky #incendie #enédis #violence #agression #guerre-aux-pauvres #milice #casseurs #jugement #tribunal #Nécrotechnologies


  • CAMBLAIN-L’ABBÉ - Coup de chaud sur le compteur Linky
    http://www.lavoixdunord.fr/231101/article/2017-10-01/coup-de-chaud-sur-le-compteur

    Ce dimanche vers 11 h 15, les pompiers d’Aubigny ont été appelés pour un feu de compteur en limite de propriété, rue d’Arras à l’entrée du village. Des automobilistes qui passaient, voyant de la fumée sortir du coffret, ont alerté le propriétaire des lieux, qui avait pour sa part constaté de fortes baisses de tension et des microcoupures dans la matinée, et qui avait de ce fait déjà contacté les services d’Enédis.

    Surchauffe et fusibles fondus
    À leur arrivée sur place et après ouverture de la porte du coffret, les pompiers ont constaté que l’appareillage intérieur, boîtier de coupure et compteur Linky, avait fortement surchauffé, mais que ce début d’incendie s’était arrêté de lui-même après que les fusibles de protection aient fondu. Appelés à intervenir en urgence, les services d’Enédis ont changé le matériel et réalimenté l’habitation.


    #Linky #incendie #enédis #violence #agression #guerre-aux-pauvres #milice #casseurs #jugement #tribunal #Nécrotechnologies


  • PETITE-FORÊT - L’incendie d’un dépôt de pain pose pas mal de questions
    http://www.lavoixdunord.fr/112925/article/2017-02-02/l-incendie-d-un-depot-de-pain-pose-pas-mal-de-questions

    À l’extérieur, rien ne laisse supposer qu’un incendie est intervenu, la veille, au point chaud Les blés d’Or, avenue Mitterand à Petite- Forêt. À l’intérieur, le jeune gérant et son épouse sont complètement désabusés et inquiets.

    « En début d’après-midi un prestataire était intervenu pour installer un nouveau compteur type Linky, durant une petite demi-heure. Vers 18 heures, j’ai procédé au démarrage de la machine « chambre de pousse » permettant de cuire la pâte à pain destinée aux baguettes et autres viennoiseries du soir. Et quelques instants plus tard une importante fumée s’est dégagée au niveau de l’installation du compteur avec production d’intenses étincelles puis des flammes, dans le même temps l’ensemble de l’électricité s’est coupé  » relate le gérant.


    Après une première intervention faite par le gérant et son épouse, les pompiers sont rapidement arrivés et le départ de feu est resté cantonné au niveau de l’installation proche du compteur sans toucher le reste du bâtiment et du logement à l’étage où se trouvaient les deux enfants du couple.

    « La situation est très difficile à supporter car nous avions repris le fonds de commerce début janvier et nous avons contracté des emprunts pour démarrer cette activité, nous n’avons plus d’électricité pour produire du pain, le stock actuel va être perdu, nous allons être aussi en difficulté pour nous loger même si la mairie nous a proposé une solution provisoire d’hébergement en hôtel. Il faudrait que les expertises se fassent au plus vite ainsi que le rétablissement de l’électricité  », a confié le gérant.

    Qu’en sera-t-il également du matériel « chambre de pousse » qui il faut le souhaiter pourra reprendre également une activité normale, car dans ce cas les conséquences économiques seraient désastreuses pour ce jeune couple d’entrepreneurs bien malchanceux en attendant les résultats de l’expertise qui déterminera les raisons de ce départ de feu et le lien éventuel avec l’installation du nouveau compteur.

    #Linky #incendie #enédis #violence #agression #guerre-aux-pauvres #milice #casseurs #jugement #tribunal #Nécrotechnologies