• Gérald Darmanin sera aux côtés des policiers qui manifesteront le 19 mai | LCI
    https://www.lci.fr/societe/manifestation-de-policiers-devant-l-assemblee-nationale-le-19-mai-gerald-darmani

    Le ministre de l’Intérieur a annoncé ce lundi qu’il se rendrait à la manifestation des policiers prévue mercredi 19 mai devant l’Assemblée nationale.

    Pourquoi des milliers de policiers manifesteront devant l’Assemblée nationale mercredi
    https://www.ouest-france.fr/societe/police/pourquoi-des-milliers-de-policiers-manifesteront-devant-l-assemblee-nat

    Alors que la sécurité est devenue un thème de campagne à quelques semaines des Régionales et à un an de la présidentielle, un large spectre d’élus devrait être présent, des Républicains au Rassemblement national, en passant par le Parti socialiste et le Parti Communiste (PCF).

    Pour le PS, c’est le cas depuis un moment. Au PCF, ils ont décidé de suivre, et eux aussi de se droitiser.

  • Au nom du pluralisme, taisez-vous ! - Acrimed | Action Critique Médias
    https://www.acrimed.org/Au-nom-du-pluralisme-taisez-vous

    Aujourd’hui, en pleine crise sanitaire, certains retournent (une nouvelle fois) leur veste : c’est l’État tant honni qui est appelé à la rescousse. Mais alors que le système de santé est à bout de souffle du fait des politiques libérales et des coupes budgétaires, alors que des vies sont en jeu, que penser des sommations à la « baisse des dépenses de santé » d’Éric Le Boucher ? Que penser des prophéties de Nicolas Bouzou en 2014, selon lesquelles « dans 10 ans, nous aurons deux fois trop de lits d’hôpitaux » ? Que penser des cris d’orfraie d’Agnès Verdier-Molinié contre « le taux d’absentéisme très élevé qu’il y a dans nos hôpitaux publics » ? Que penser enfin, en pleine crise du Covid-19, des railleries d’Yves Calvi contre « la pleurniche permanente hospitalière » (12 mars 2020) ?

    https://www.acrimed.org/Covid-19-les-editocrates-serrent-les-rangs
    #acrimed #éditocrates #union_sacrée #chiens_de_garde

  • Une synthèse : Avant les commissions d’enquête et les procès, examinons dès à présent les responsabilités de l’exécutif dans la désastreuse gestion de la #crise_sanitaire liée au #Covid-19, par @Panda31808732, sur le volatile bleu

    https://threadreaderapp.com/thread/1244349636040671243.html

    Double avertissement :

    a) Ce fil est très long : 241 messages (~25 pages). On essayera de mettre un lien ThreadReaderApp à la fin.
    b) Si vous estimez qu’il est « trop tôt » pour parler de cela ou que c’est « trop polémique », ne le lisez pas.

    En ce qui nous concerne, la grosse ficelle de l’ « #union_sacrée » qui ne vise qu’à mettre un coup de chloroforme sur la critique : non merci.

    Ils disent que nous sommes dans le même bateau ? C’est faux — ou alors, disons qu’il y a une 1ère, une 2ème et une 3ème #classe

    Certains corps sont plus sacrifiables que d’autres. Certains obtenaient "miraculeusement" des tests en l’absence de symptômes graves, d’autres non (y compris des #soignants) ; certains prennent les décisions dans des bureaux, d’autres les subissent sur le terrain.

    Nous ne sommes pas en guerre, nous sommes au milieu d’un désastre sanitaire à cause de l’impréparation totale du gouvernement, de sa sous-réactivité et de ses choix passés. Une grande partie de ce désastre était évitable. On aurait pu et dû faire beaucoup mieux.

    On écrit aussi ce fil parce que le #gouvernement (a) n’a toujours pas pris certaines mesures nécessaires, (b) semble s’être persuadé qu’il a bien géré cette crise et donc (c) va persister dans l’erreur, tout en reportant avec cynisme la faute sur la population.

    On commencera par présenter rapidement ce qu’est une épidémie à croissance exponentielle.

    On continuera avec un rapide #historique de la crise, en s’appuyant notamment sur ce que disait l’Organisation Mondiale de la Santé et en partant d’un principe simple : ce que l’#OMS sait, le gouvernement le sait aussi (et donc doit pouvoir anticiper et agir en conséquence).

    On abordera ensuite la question des multiples pénuries, qui sont la marque la plus criante de l’incompétence gouvernementale. Enfin, on discutera de la stratégie de l’exécutif et, après avoir passé en revue quelques-unes de ses erreurs grossières, de ses priorités.❞

    Un résumé fourni et documenté sur l’(in)action du gouvernement qui complète fort bien cette chronologie de l’émergence du Covid-19
    https://seenthis.net/messages/834457

    #preuves #crime_d'État

    • C’est intéressant, mais à mon avis il y a une grosse difficulté : ça se base exclusivement sur un choix à charge d’avis d’experts (de l’OMS essentiellement). Pour un premier « acte d’accusation » des politiques, c’est bien, mais il va être nécessaire de retrouver, également, les déclarations et les positions d’autres experts et médecins, notamment ceux qui ont l’oreille du politique. (Dans le tas on pourrait aussi mettre la commentateurs médiatiques en général, puisque malheureusement dans une démocratie, les « influenceurs » fabriquent l’opinion publique, et donc influencent le politique.)

      Sinon il sera facile pour nos politiques, dans le futur procès, de plaider le manque d’information, et surtout les informations contradictoires.

      Parce que des spécialistes qui minorent, ou qui n’ont vraiment pas l’air de beaucoup s’inquiéter, ou au minimum qui à aucun moment ne suggèrent que, si l’épidémie se répand, alors le pays sera dans le dénuement le plus total (pas de masques, pas de tests, ehpad à l’abandon…)… c’est quasiment la seule chose qu’on va trouver en France si on fait des recherches entre le 1er et le 29 février…

      Je pense évidemment à l’éminent marseillais, mais là j’ai par exemple Yazdanpanah le 22 février, on écoute ça et on peine à percevoir le moindre risque que la situation dégénère :
      https://www.youtube.com/watch?v=18pzKtZ6TsE

      Le 28 février : Coronavirus : "Le virus ne va pas forcément disparaître" selon le professeur Eric Caumes
      https://www.francebleu.fr/infos/societe/coronavirus-le-virus-ne-va-pas-forcement-disparaitre-selon-le-professeur-

      « On ne sait pas où on va en fait, il suffit que les températures remontent de 15 degrés d’un seul d’un coup et le virus ne va plus se sentir très bien, on ne sait pas. Je pense que le virus ne va pas forcément disparaître, il va devenir endémique et évoluer à un bas niveau, comme d’autres coronavirus humains qui circulent parmi nous régulièrement. » Le Covid-19 pourrait faire partie de notre quotidien et revenir de façon récurrente, « c’est une possibilité qu’il faut envisager », mais sans inquiétude assure le professeur Eric Caumes.

      Le 14 février, Denis Malvy en est déjà à annoncer à la presse un traitement « prometteur » : Un médicament efficace sur le patient touché par le Covid-19 à Bordeaux
      https://www.courrier-picard.fr/id69006/article/2020-02-14/un-medicament-efficace-sur-le-patient-touche-par-le-covid-19-bordeau

      Le patient de 48 ans infecté par le nouveau coronavirus et sorti du CHU de Bordeaux, jeudi, après 22 jours d’hospitalisation a été traité avec du remdesivir, un antiviral « prometteur », a indiqué vendredi son équipe médicale.

      Le remdesivir, de l’Américain Gilead, « agit directement sur le virus pour empêcher sa multiplication », a expliqué devant la presse le Pr Denis Malvy, responsable de l’unité maladies tropicales et du voyageur du CHU Pellegrin. C’est une « petite molécule capable de gagner l’ensemble des compartiments de l’organisme et dont on sait qu’elle diffuse parfaitement dans les poumons, organe cible de la maladie », a ajouté le médecin précisant que le médicament est administré par voie intraveineuse pendant dix jours et que le patient l’a « parfaitement toléré ».

      Et ça c’est une recherche rapide à l’instant. Je n’ai aucun doute qu’on se prend un peu de temps pour creuser, et on va trouver une pléthore de spécialistes qui minorent « la petite épidémie » que l’« Italie parviendra à maîtriser rapidement », le virus « qui va disparaître si la température augmente », les traitements « prometteurs » sur un unique patient (et je ne parle pas de « Fin de partie ! »), et malheureusement, je ne suis pas certain qu’il sera aussi facile d’incriminer les décideurs politiques.

    • 112. Gouverner, c’est choisir. L’Histoire retiendra que l’on n’a jamais manqué de balles en caoutchouc pour éborgner et terroriser les gens qui manifestaient pour réclamer une vie meilleure, alors qu’on était à poil au niveau des masques face à la pandémie du siècle.

      #LBD

      Puisse la crise du Covid-19 nous rappeler cette leçon historique : lorsqu’il s’agit de faire mourir des gens en masse, le plus prolifique des tueurs en série n’est rien face au bureaucrate autosatisfait. L’arme la plus meurtrière sur Terre reste un stylo tenu par un col blanc.

  • Face au bâtiment, le gouvernement rompt l’union sacrée - Libération
    https://www.liberation.fr/france/2020/03/19/face-au-batiment-le-gouvernement-rompt-l-union-sacree_1782365
    l’union nationale face au coronavirus a du plomb dans l’aile, étonnant cette réaction de Patrick Liébus, président de la #Capeb ( Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment ) un syndicat patronal.

    Ils ont fait des promesses qu’ils ne pourront pas tenir. » Liébus, qui est aussi trésorier adjoint de l’Unedic , en est sûr : « Le chômage partiel va atteindre des sommes monstrueuses. Mais on ne peut pas laisser les personnes sans salaire, surtout si on veut avoir de la main-d’œuvre pour redémarrer. »

    Pour l’instant, le salaire suffira Patrick, et pour le redémarrage, je te préviens tout de suite qu’il ne faudra pas compter sur moi !
    #les_pieds_dans_le_béton

  • Amal favorable aux manifestations populaires et veut l’élection d’un président - L’Orient-Le Jour
    http://www.lorientlejour.com/article/940825/amal-favorable-aux-manifestations-populaires-et-veut-lelection-dun-pr

    Insistant sur le fait que « notre formation reste un mouvement de contestation populaire de premier plan, qui est loin d’être élitiste ou populiste », le texte a déclaré que « son objectif a toujours été de consacrer la participation citoyenne de toutes les catégories sociales, à travers tous les rouages de la vie de la société, de l’État et la réalisation de la justice sociale ».
    Dans son communiqué, le mouvement Amal a signalé avoir « mis en garde les gouvernements successifs contre la négligence des revendications populaires et contre le court-circuitage de ce qui touche à la vie des gens et aux services élémentaires, comme l’eau, l’électricité, l’hygiène de vie... dans le prolongement de la tradition établie par l’imam Sadr, selon laquelle la privation est un terrain propice à l’explosion ». « Il est donc normal de voir se former une mouvance populaire, lorsque la porte de l’hémicycle est fermée et son rôle de contrôle et de législation paralysé », a-t-il dit.
    Stigmatisant « tous les actes qui menacent la sécurité et toutes les tentatives des infiltrés d’impliquer le nom du mouvement dans leurs actes nuisibles », le mouvement a appelé les services compétents à « protéger les mouvements de revendication populaire ». Il a également réclamé « la relance, par le législatif et l’exécutif, des appels à élire un président de la République ».
    Plus tôt dans la journée, le mouvement avait publié un premier communiqué, démentant son implication dans les émeutes de la veille. « Le mouvement Amal dément catégoriquement les informations infondées, nous accusant de provoquer des émeutes. Diffusées par les médias, ces informations ont un but manifeste de provoquer la discorde (...). Les intentions de ces médias qui ont perdu leur objectivité (...) et qui sont dirigés par les chambres noires que nous savons sont désormais connues de tous », toujours selon le communiqué, qui a appelé les médias à consulter le bureau de presse du mouvement préalablement à la diffusion de toute information le concernant. Il les a enfin mis en garde contre « les dangers de la diffusion d’informations mensongères ».

    #Liban #déchets #hypocrisie
    cf. @nidal http://seenthis.net/messages/401020

    • http://www.lorientlejour.com/article/940824/merhebi-les-fauteurs-de-troubles-sont-connus-mais-nous-ne-reagirons-p

      En réponse à la question de savoir quelle est la partie politique qui était cachée derrière les émeutes, M. Merhebi a répondu que « les fauteurs de troubles sont connus, mais selon la volonté du président Saad Hariri et du ministre Nouhad Machnouk, nous ne réagirons pas ». Enfin, le député du Akkar a émis le souhait de voir « tous les forces et courants politiques remplir leur devoir de protéger le pays et sauvegarder l’unité nationale ».

      #union_sacrée du régime en place

    • C’est un des jeux du moment : présenter des « organized thugs » violents et chantant des slogans sectaires au milieu d’une grande manifestation transconfessionnelle et non-violente comme de simples « pauperized youths » spontanés et, illico, suggérer qu’Amal, en tant que parti « populaire », serait plus légitime ici que ces petits bourgeois élitistes qui voulaient un mouvement non-sectaire et non-violent, c’est un classique du genre pour délégitimer tous les mouvements progressistes anti-confessionnels à Beyrouth. (Tout mouvement non-confessionnel est instantanément attaqué pour son élitisme et son mépris de classe.)

      (Le fait que le fondement même du système de prédation économique est de placer la « jeunesse paupérisée » en état de totale dépendance au clientélisme et au confessionnalisme n’est jamais à ce moment interrogé. Également amusant est le fait que les partisans d’un système de prédation économique ultra-inégalitaire se mettent à dénoncer la contestation de ce système même comme du mépris de classe…)

    • Je vois qu’Angry Arab reprend ce couplet (auquel, donc, je ne crois pas) :
      http://angryarab.blogspot.fr/2015/08/yesterday-in-beirut.html

      The protesters were split along class lines. Middle East protesters didn’t like the poorer protesters who dared to show without polo shirts, and who were not enamored with the non-violent tactics of the original protesters. And the original protesters even called on security forces to “remove by force” the uncouth" protesters. Kid you not. They accused them—without evidence—that they were stooges of Berri.

    • Il y a quelques minutes, à nouveau une mention d’« infiltrés » (cette fois-ci arrivés en voiture) par les organisateurs de YouStink :
      https://www.facebook.com/tol3etre7etkom/posts/1631384337123681

      Witnesses saw a black tainted car entering the peaceful protest and youths get out of the car to wreak havoc. A member of You Stink is now in hospital. The police hit him brutally on his head after provocation from some protesters.

      (Mise-à-jour : YouStink a supprimé ce message de son flux Facebook. J’ignore pourquoi.)

    • Quel bazar: le Futur exploite les rumeurs d’«infiltrés» à son profit: Mustaqbal Says Some ’Infiltrated’ Peaceful Demos to Send ’Message of Intimidation’
      http://www.naharnet.com/stories/en/188323-mustaqbal-says-some-infiltrated-peaceful-demos-to-send-message-of-i

      Al-Mustaqbal parliamentary bloc charged Tuesday that some political parties tried to hijack Sunday’s civil society protest to send a “message of intimidation” to al-Mustaqbal movement and its allies.

      “Freedom of expression is a legitimate right for all Lebanese which is protected by the Constitution … but this right must be practiced while abiding by the laws,” said the bloc in a statement issued after its weekly meeting.

      It acknowledged that “the peaceful demos that were called for by civil society activists and groups to demand a solution to the garbage crisis are in principle legitimate and justified, especially that the trash problem has aggravated due to the government’s shortcomings in addressing this vital issue.”

      But Mustaqbal warned that “this right to peaceful expression was quickly exploited” by “groups pushed by political and partisan agendas that resorted to violent methods to veer the democratic and peaceful expression off its course and drag the country into the ’well-known unknown.’”

    • Scarlett Haddad persiste à considérer les « voyous » comme agissant de manière spontanée et non dirigés par une force occulte, qu’elle soit orientée vers la défense du système (Berri-Hariri-Joumblatt comme le disent bcp de gens au Liban) ou qu’elle serve un agenda régional pro-iranien (antienne de l’OLJ et du Mustaqbal).

      http://www.lorientlejour.com/article/941013/ni-politique-ni-confessionnel-mais-un-vrai-ras-le-bol-populaire.html

      Pourtant, selon les activistes eux-mêmes (pour la plupart des étudiants universitaires), qui se trouvaient place Riad Solh samedi et dimanche, les casseurs n’étaient pas organisés et n’agissaient pas en tant que groupe qui se distribuait les tâches. Il s’agissait simplement de jeunes voyous, qui ne se retrouvent dans aucun mouvement politique et qui n’ont aucune place dans la société où ils n’ont d’ailleurs aucune perspective d’avenir et qui se vengent par des actes de violence et de vandalisme. Toutes les manifestations, même en France et aux États-Unis, ont des groupes de ce genre qui profitent de la présence populaire dans la rue pour exprimer leur rancœur contre la société.

      Toujours selon les activistes, voir dans la présence de ces casseurs « un complot aux dimensions régionales » a donc pour unique objectif d’empêcher les gens de descendre dans la rue une nouvelle fois et de mettre en échec le mouvement de protestation populaire, tout en cherchant à politiser, voire à « confessionnaliser », ce mouvement, qui se veut justement au-delà des politiques et des confessions.

  • 14-18 : consensus autour d’une guerre ? #violence (sociale) de la « nouvelle histoire » de la Grande Guerre
    http://terrainsdeluttes.ouvaton.org/?p=3888

    Il flotte aujourd’hui comme un parfum d’Union sacrée autour du centenaire de la Grande Guerre. C’est l’évidence sur le plan politique, et l’on peut passer sans s’attarder sur le discours inaugural tout vibrant de patriotisme d’un Président de la République qui ne se dit plus qu’« issu du parti socialiste », n’hésitant …

    #Polémique #1914-1918 ;_commémoration ;_histoire #Classes-sociales #consentement #domination #histoire_culturelle #historiens #union_sacrée