url:scilogs.fr

  • Ecosse : l’illusion de liberté | Scilogs.fr : L’actu sur le divan
    http://www.scilogs.fr/l-actu-sur-le-divan/ecosse-lillusion-de-liberte

    Voulez-vous être indépendant ?

    – Non.

    Vous avez pourtant la liberté de choisir l’indépendance...

    – Non, merci.

    Voilà en quelques lignes l’histoire du référendum sur l’indépendance de l’Ecosse, qui s’est soldé ce matin par un libre choix de rester dans le Royaume Uni.

    Pourquoi est-ce habilement joué de la part du gouvernement britannique et de son premier Ministre James Cameron ? Tout simplement parce qu’en laissant à quelqu’un le choix de faire ou de ne pas faire ce qu’on attend de lui, on augmente les chances qu’il fasse... ce qu’on attend de lui. C’est ce que les psychologues (notamment Robert-Vincent Joule et Jean-Léon Beauvois, aujourd’hui réputés pour leurs travaux sur la théorie de l’engagement) appellent la soumission librement consentie.

    • Illusion de liberté avec addiction aux hydrocarbures :

      http://www.reporterre.net/spip.php?article6318

      En apparence, le Scottish National Party (SNP, Parti national écossais) affiche son engagement dans les énergies renouvelables. Dans le clip de campagne qui accueille les visiteurs de son site, un joggeur sue au ralenti dans les vallées des Highlands, expirant au rythme des pales des éoliennes géantes. Après avoir énuméré le potentiel d’électricité « verte », le commentaire ajoute négligemment « oil is a bonus », autrement dit « le pétrole est juste un bonus ».

      Mais dans la bouche du leader du SNP et Premier ministre écossais, Alex Salmond, le pétrole est bien plus que ça : « Je pense que nous devrions développer nos ressources naturelles à leur plein potentiel, déclarait-il lundi 15 dans le Scottish Herald. Et nous devrions aussi développer des méthodes pour capturer le dioxyde de carbone pour le stocker sous les aquifères marins. »

      #pétrole


  • Dans la tête à Thévenoud, un problème au cerveau ? | Scilogs.fr : L’actu sur le divan
    http://www.scilogs.fr/l-actu-sur-le-divan/dans-la-tete-thevenoud-un-probleme-au-cerveau

    Bonne nouvelle, donc : le commun des mortels a le cerveau mieux constitué que certains secrétaires d’état.

    J’ai souvent pensé qu’il fallait être victime d’une sorte de tare psychologique pour choisir de faire carrière dans la politique, et d’une pire encore pour y réussir... Mon hypothèse se confirme.