• Ce qu’il y a de bien dans les groupes indépendants comme CMI France, c’est qu’on peut, en toute indépendance, choisir de consacrer la couverture et 10 pages (sur 50) à la compagne du président (non exécutif) et à ses conseils mode-beauté avec 6 photos pleine page où l’ex-manneqin présente des vêtements dont la plupart son sous sa marque ou celle de l’entreprise où elle conçoit des collections…

    Version Femina n°928
    https://www.femina.fr/frontpage-html/dans-votre-magazine-version-femina-cette-semaine

    L’invitée surprise
    Nous y avions pensé depuis longtemps : ouvrir nos pages mode et beauté à une personnalité inspirante, qui traverse les années sans dommages apparents, avec une vivacité et une gentillesse communicatives et qui, en plus, adore partager – ses trucs mode, ses routines beauté –, au point de nous recevoir chez elle au cœur de l’hiver pour une séance photo des plus informelles… Mannequin, égérie, muse, créatrice de sa propre marque mais aussi d’un style reconnaissable entre tous : Ines de la Fressange illumine ce numéro de janvier !

    (note : supplément fourgué d’office avec le numéro du dimanche d’un grand nombre de titre de la PQR #vente_forcée)

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Czech_Media_Invest

  • Amazon se dote d’une impressionnante flotte de 20.000 vans Mercedes Gilles Boutin - 9 Aout 2018 - le figaro _
    http://www.lefigaro.fr/societes/2018/09/09/20005-20180909ARTFIG00095-amazon-se-dote-d-une-impressionnante-flotte-de-20

    Le géant du e-commerce complète son offre aux États-Unis avec une flotte de 20.000 camionnettes, destinées à effectuer la livraison dite du « dernier kilomètre ».

    Les images parlent d’elles-mêmes. Amazon a annoncé la semaine dernière avoir passé commande de 20.000 vans Mercedes-Benz Sprinter pour constituer sa toute première flotte de véhicules légers de livraison aux États-Unis. La commande initiale était de 5000, mais face à l’afflux de candidatures pour postuler à ce nouveau service, le géant du web dit avoir réévalué ses ambitions. Les premiers utilitaires aux couleurs du géant du e-commerce sont sortis ces derniers jours de l’usine du constructeur allemand, récemment installée à Charleston, dans l’État de Caroline du Nord. Dave Clark, vice-président des opérations mondiales d’Amazon, a diffusé le 5 septembre sur son compte Twitter une vidéo sur laquelle on peut voir des milliers de camionnettes arborant sur leur flanc une flèche bleue et un sobre « Prime », en référence au service de livraison auquel les clients d’Amazon peuvent s’abonner. « J’ai hâte de les mettre entre les mains de nos partenaires du service de livraison », écrit Clark.

    Ce dernier fait référence au lancement du nouveau service de livraison d’Amazon, qui entre directement en concurrence avec les acteurs traditionnels du secteur que sont FedEx, UPS ou encore DHL et Chronopost. La société de e-commerce s’attaque ainsi au marché dit du « dernier kilomètre ». Les Américains qui le désirent peuvent, depuis le mois de juillet, postuler pour devenir livreurs pour le compte d’Amazon, sans pour autant être salariés. En échange d’un investissement minimum de 10.000 dollars, ils pourront ouvrir et gérer leur propre service de livraison de colis Amazon et se verront confier des camionnettes, des uniformes et bénéficieront de formations de trois semaines délivrées par l’entreprise. Selon cette dernière, un entrepreneur à la tête d’une petite flotte de 40 camionnettes Amazon pourrait générer un profit de 300.000 dollars, rapportait le New York Times en juin.

    Dans une interview accordée à CNN, Dave Clark affirme s’attendre à développer une centaine de partenariats et voir rouler plusieurs milliers de ses vans sur les routes américaines d’ici la fin de l’année. D’après lui, « des dizaines de milliers » de personnes ont déjà déposé leur candidature pour devenir collaborateurs d’Amazon. Le représentant n’a pas indiqué si la compagnie comptait étendre son service à d’autres pays.

    #gafa #amazon #mercedes #uberisation les #drones à la poubelle #vente_forcée #has_been #raket

  • http://www.arbre-vengeur.fr/?p=4625

    Chevillard, on y souscrit ardemment

    Précédé d’une préface inédite de l’auteur, ce volume contient la dernière année qui ne sera pas éditée en volume séparé .

    Ben justement, non, je ne souscris pas du tout à cette saloperie. Il est hors de question, quand bien même j’adorerais pouvoir lire la dernière année, comme j’ai lu les neufs premières années chaque automne, c’était même mon plaisir annuel de lecture, il est hors de question que je raque pour me racheter les neufs volumes précédents. C’est un procédé vil et dégueulasse, indigne. Peigne-culs

    Et donc je le volerai. Et je donnerai les neufs volumes précédents, désormais surnuméraires, à une bibliothèque communiste de ma connaissance. Vous faites chier.

    Et désormais les blagues entendues de Monsieur Chevillard sur son peu de lecteurs j’arracherai leurs pages, vu l’irrespect total envers sans doute l’un de ses très rares lecteurs de tous les livres à leur sortie depuis 1987 de ce fât môssieur. Mourrir m’enrhume et Chevillard m’emmerde.

    #peigne-cul