• Le dessin de presse satirique en France de 1960 à 2003 à Strasbourg
    https://www.fip.fr/evenements/le-dessin-de-presse-satirique-en-france-de-1960-a-2003-a-strasbourg
    Visite virtuelle de l’exposition « Le dessin de presse satirique en France. 1960 - 2003 »
    https://my.ultra-rouge.com/tour/t118egcfzb?play=1

    Borislav Sajtinac (né en 1943) « Auto-censure »
    dessin pour Hara Kiri, 1966
    Encre de Chine
    Collection Borislav Sajtinac

    #dessin_de_presse #musée #visite_virtuelle

  • Cartographier les #interstices de la #ville

    Parcourir la ville, la saisir en mouvement, et la restituer ensuite à travers une carte. Telle est la démarche de #Mathias_Poisson. Diplômé de l’École Nationale Supérieure de Création Industrielle (ENSCI/Les Ateliers), parallèlement à son travail de scénographe et interprète pour le théâtre et la danse, Mathias Poisson déploie un intérêt particulier pour la #promenade et l’#expérience_subjective des lieux à travers plusieurs supports tels la #carte, la #visite_guidée ou la #performance.

    Ses #dessins, que l’on pourrait croire échappés d’une bande dessinée, n’ont rien de banal. Objets insolites, ils renversent l’idée habituelle que l’on se fait d’une carte et éveillent notre curiosité. Pour cet artiste, penser la ville s’articule en deux temps : d’abord, la marche s’offre comme un moyen pour la saisir dans sa complexité et ses aspects changeants. Puis, la carte permet de restituer « l’image de la ville » [1] - pour reprendre les mots de Kevin Lynch - que cette expérience urbaine a engendrée. Les cartes de Mathias Poisson nous donnent un véritable éclairage sur le lieu traversé. L’artiste-promeneur expose une facette du grand kaléidoscope par lequel aménageurs, urbanistes, géographes, architectes, paysagistes, chercheurs en sciences humaines et sociales et citoyens pensent la ville.

    Le centre de la ville de #Rennes est partagé par la Vilaine. Au Sud se situe le quartier du Colombier : rénové à partir de 1962, il devait faire figure de centre-ville moderne. Suivant les quadrillages d’un nouveau plan d’aménagement urbain, les travaux se poursuivirent jusqu’en 1986. C’est ce terrain que Mathias Poisson a arpenté pendant plusieurs jours. Ses déambulations lui ont permis de réaliser une carte retraçant l’ensemble de ses impressions, éditée en 2009 par le Centre Culturel du Colombier et destinée aux habitants [2]. La légende indique des éléments sensibles du paysage invisibles à vol d’oiseau :

    Départ. Pénétrer dans le labyrinthe

    Pour Mathias Poisson, ce quartier s’offre comme un écheveau où se succèdent galeries et boyaux souterrains, couloirs étroits entre immeubles, larges espaces à traverser et passages aériens... Ainsi que l’indique le sous-titre, il s’agit « d’une promenade à travers les architectures modernes et labyrinthiques du quartier ». Dans L’Empire des cartes, Christian Jacob écrit : « La carte est un nouvel espace de lisibilité dans la distance » [3]. Cela signifie que la carte n’est pas « un double mimétique de la réalité, mais un double analogique ». Chez Mathias Poisson, l’analogie qui recrée cet espace de lisibilité dans la carte est organisée autour de la métaphore du labyrinthe. Elle est avant tout une trace de l’expérience spatiale du promeneur qui nous suggère son point de vue sur ce quartier : la ville comme un immense dédale, rigoureusement conçu et courant sur plusieurs niveaux.

    Ce quartier de 21 hectares construit sur une grande dalle [4] a été conçu par l’architecte-urbaniste de la reconstruction, Louis Arretche, dont le style s’inscrit dans le sillage de Le Corbusier. Les immeubles du quartier du Colombier reprennent son système « Domino ». Sur la grande dalle du Colombier siègent de nombreux immeubles formés d’une trentaine d’étages pour certains, tandis que le sous-sol abrite deux niveaux de parking et de nombreuses voies souterraines conçues pour éviter les nuisances. Cet urbanisme invite à une fonctionnalisation des circulations urbaines grâce à une division verticale : les piétons circulent sur la dalle et les automobiles dans les profondeurs. Mathias Poisson tente de figurer cette architecture sur la carte grâce à un itinéraire, symbolisé par des traces de pas, qui relie les différents étages du quartier afin que le lecteur puisse pénétrer visuellement dans les sous-sols. L’épiderme urbain que forme la dalle est comme découpé au scalpel, laissant apparaître voies souterraines et parkings.

    L’auteur a pris le parti de faire apparaître singulièrement sur la carte les nombreux éléments d’architecture décrits précédemment : une tentative pour réintroduire du réel. L’aspect extérieur du quartier y est donc inscrit graphiquement. En faisant remonter à la surface les éléments du paysage, l’auteur délivre des informations sur l’ambiance des lieux, qui sensorialisent la carte. Mathias Poisson semble proposer une cartographie « de plain-pied dans le monde » pour reprendre le titre de l’ouvrage d’Olivier Orain [5], conçue à partir de l’expérience de l’espace et s’opposant à la froideur et à la neutralité des représentations cartographiques classiques.

    Se faufiler entre les interstices. À travers, au-dessus, en-dessous...

    Mathias Poisson est « un observateur aventureux » [6] très attentif à sa propre déambulation, aux émotions, impressions premières et points de vue sur l’espace qu’elle engendre. Pour comprendre la ville en mouvement, le lecteur est aussi invité à changer de dimension, à dépasser l’espace de la page pour aller vers l’espace réel, à devenir un promeneur. Cette « carte prescriptive » propose au marcheur un itinéraire sensoriel à travers un quartier à l’architecture complexe et singulière.

    "Si cette carte est une invitation à l’arpentage de la ville, sa lecture-même invite aussi au mouvement."

    Les mots et éléments qui y figurent ne sont pas dirigés dans la même direction. Lorsqu’on regarde le point de départ, le titre, Entre les dalles, est écrit à l’envers. Il faut donc tourner la carte dans tous les sens pour la lire entièrement. Mathias Poisson, dans la conception du processus cartographique, encourage l’idée d’un lecteur dynamique opposé au lecteur statique des cartes conventionnelles.

    Carte en main, le lecteur ne peut que s’interroger sur cet objet hybride et déconcertant. Des bâtiments dessinés en perspective cavalière jouxtent des immeubles en vue à vol d’oiseau. Cette impression première d’étrangeté semble être provoquée par l’alternance des projections cartographiques permise par la présence énigmatique d’une brume épaisse de couleur bleu-gris. Les informations délivrées ici relèvent de deux ordres : d’une part les informations sensorielles indiquées par la légende et d’autre part, le fond de carte hybride aux projections protéiformes qui témoignent de la complexité organisationnelle du quartier, au-delà de son univers sensoriel. Les formes identifiables du territoire apparaissent sous des allures différentes telles des surgissements du paysage : ici un monument à la gloire de la résistance, là une devanture de centre commercial, ailleurs une image d’un parking souterrain...

    Désarçonné par cette carte insolite, le lecteur peut donc être tenté de la comparer avec une vue satellitaire de ce quartier, d’effectuer un retour au réel. En observant les documents, il s’aperçoit que la partie cartographiée de ce quartier forme une unité urbaine délimitée par des grandes artères de la ville : le boulevard du Colombier au sud, le boulevard de la Tour d’Auvergne à l’ouest, au nord et à l’est, il est cerné par deux larges rues.

    En réalité, les rues de cette unité urbaine sont très étroites, elles permettent essentiellement l’accès aux parkings au bas des immeubles. Cette absence de voies routières apparentes est compensée par un réseau sous la dalle. Les voies sur la dalle sont donc presque uniquement piétonnes. Alors que la quasi-absence de voies routières rend inopérant le recours au populaire programme en ligne Google Street View pour entrer virtuellement à l’intérieur de ce quartier, la carte de Mathias Poisson nous laisse, elle, pénétrer au cœur de cette unité urbaine. Google Street View nous permettant seulement de faire le tour du quartier, le travail de Mathias Poisson nous paraît d’autant plus essentiel : il cerne les caractéristiques et l’univers sensoriel de l’unité intra-urbaine à très grande échelle.

    Paradoxalement, l’approche Google Street View qui se veut subjective l’est peut-être moins que celle de Mathias Poisson. Au fur et à mesure que « l’acteur-spectateur » avance sur la voie, la vue qu’il a du paysage change, alors que dans la carte de Mathias Poisson, les angles de vue sur le paysage sont prescrits à l’avance par l’itinéraire de l’auteur. Mais il ne faut pas s’y méprendre, c’est en fait l’approche Google Street View qui est la plus tributaire d’une vue contrainte de la ville. Les vues sont prises à angles et hauteurs fixes, à espacement régulier. Les itinéraires de « l’acteur-spectateur » sont donc programmés. Par ailleurs, ce programme est établi sur le modèle de la ville fondée sur la rationalité économique adaptée aux pratiques de l’homo-economicus qui préfère des voies larges et rectilignes pour faciliter ses déplacements : un urbanisme fonctionnel, moderne. Contrairement à cela, la déambulation de Mathias Poisson cherche une réinterprétation par les interstices qui laissent naturellement place à un déplacement non-programmé à l’avance, à une déambulation qui fait sienne le hasard.

    "La carte est avant tout un outil de reconstruction du réel."

    Cette comparaison avec l’image satellitaire nous rappelle que la carte est avant tout un outil de reconstruction du réel. « La carte fait le deuil de certaines informations et invite à redécouvrir le monde » [7] écrit l’historien de la cartographie, Christian Jacob. Là où Google Street View peine à représenter ces unités intersticielles de la ville, beaucoup mieux que l’image satellitaire, la carte, parce qu’elle ne représente pas la totalité du réel mais qu’elle en sélectionne certains éléments, permet de dégager les structures de l’espace. Elle est beaucoup plus efficace qu’une simple photographie. Tout l’enjeu de la carte se cache dans sa portée synthétique et analytique.

    Arrivée. Une carte subjective ?

    Avec Entre les dalles, M. Poisson déploie un contrepoint saisissant au développement contemporain des cartes standardisées, animées d’un tel désir de neutralité qu’elles en sont devenues froides et foncièrement anémiées du réel. Ce modèle est célébré par les Systèmes d’Information Géographique (SIG). À l’inverse, Mathias Poisson manifeste pour une approche phénoménologique. On perçoit toute la portée du geste cartographique : faire resurgir la complexité du réel et traduire la manière dont le paysage se révèle aux sens.

    "La manière de faire les cartes s’est largement unifiée grâce à l’utilisation de logiciels qui permettent l’application de conventions bien définies."

    Expliquons-nous. Il faut bien dire d’abord que la diffusion des cartes propres à notre époque s’accompagne d’une homogénéisation relative des pratiques cartographiques, grâce à l’emploi d’un langage international de la carte qui correspond aux normes occidentales. La manière de faire les cartes s’est largement unifiée grâce à l’utilisation de logiciels qui permettent l’application de ces conventions bien définies. Grâce à l’accès gratuit sur internet aux logiciels de cartographie comme Philcarto, la standardisation des cartes est rendue plus aisée encore. Ces logiciels très utilisés par les chercheurs en sciences humaines et sociales sont des outils efficaces pour représenter les structures spatiales des territoires. Ils utilisent une mesure de l’espace fondée sur les mathématiques. Dessinée sur un plan euclidien, tout point sur la carte est référencé par des coordonnées très précises, c’est ce qu’on appelle le géo-référencement. Ces programmes ont normalisé la fabrication des cartes. Ce schéma de production s’est légitimé comme démarche à suivre pour la fabrication « d’une bonne carte » :

    Digitalisation d’un fond de carte - Exportation du fond de carte - Mise en relation de variables statistiques avec la localisation - Exportation de la carte vers un logiciel de traitement d’image - Travail « esthétique » de la carte.

    Même si ce modèle est très utilisé, il n’en est pas moins vrai qu’il existe d’autres manières de faire des cartes. La cartographie numérique, parce qu’elle est née dans le contexte du développement des mathématiques en sciences humaines et sociales, a remporté une large adhésion et s’est légitimée à tel point que d’autres procédés sont d’emblée reléguées au statut de ce que nous appellerons les cartographies non-euclidiennes et « insuffisantes », c’est-à-dire dotées d’un faible potentiel de qualification des espaces. On entend par là, l’ensemble des cartographies non-scientifiques, les cartes produites par des artistes, les cartes mentales, les cartes autochtones etc.

    "Une carte prise dans le tissu du monde."

    Or, Mathias Poisson présente une cartographie dotée assurément d’une portée analytique. Cette carte semble moins demeurer le résultat d’une action de perception unique, personnelle et incommunicable que celui d’une action cognitive [8]. Cette cartographie que l’on pourrait caractériser de cartographie phénoménologique est un outil de connaissance qui met en relation des lieux avec des informations que nous nommerons phénoménales, c’est-à-dire issues de la perception. Contrairement aux données invisibles et impalpables des cartes mathématiques (un taux de fécondité par exemple), elles sont saisies par les sens.

    Cette carte ne considère pas l’espace vu de l’extérieur ou « du dessus », c’est plutôt une cartographie « prise dans le tissu du monde » pour reprendre l’expression de Maurice Merleau-Ponty [9]. Avec beaucoup d’humour et en pétrissant les conventions cartographiques, Mathias Poisson traduit graphiquement un point de vue sur la ville bâti sur le socle des perceptions et sensations. La mise en dessin de cette expérience - la carte - correspond au jaillissement de cette pensée spatialisante en image. La carte serait-elle une version communicable d’un territoire parcouru par une conscience ? Elle aura ici pour fonction de connecter deux subjectivités différentes, celle de l’auteur et celle des lecteurs. De plus, elle ne nécessite pas de posséder un savoir préalable, contrairement aux cartes IGN qui requièrent un minimum de connaissances pour lire les courbes de niveau par exemple. Cette carte s’adressant aux habitants du quartier, elle semble anticiper le dialogue entre deux subjectivités en laissant une grande part de découverte au lecteur (la carte propose des variantes de l’itinéraire). Il semble que cette carte laisse une place à l’individualité.

    En définitive, Entre les dalles est un titre énigmatique qui suggère qu’entre les lignes du plan d’aménagement s’insèrent les pratiques des habitants, un peu à l’image des herbes qui poussent entre le quadrillage des dalles et qui rappellent l’écoulement du temps. La vie reprend ses droits sur les assignations de la planification urbaine. La ville habitée est la trame d’Entre les dalles. Cette déambulation non-prescrite suscite le vrai mouvement. Elle encourage « une autre spatialité » [10] écrivait Michel de Certeau dans L’Invention du quotidien.
    Entre les dalles cherche avant tout à faire partager au lecteur de carte l’expérience subjective de l’itinéraire à travers le paysage, et semble demeurer au seuil d’un déploiement de possibles du processus cartographique.

    http://www.strabic.fr/Mathias-Poisson-Cartographier-les-interstices-de-la-ville

    #cartographie #visualisation #cartoexperiment #géographie_urbaine #urban_matter #cartographie_sensible
    ping @visionscarto @reka

  • « L’entretien avec l’agent de la CAF a été une humiliation » : Les bénéficiaires du RSA dans l’enfer des contrôles
    https://justpaste.it/9ki0y

    Au fil des ans, des progrès du big data et des croisements de fichiers, les Caisses d’allocations familiales et les départements intensifient leur chasse aux fraudeurs, parfois jusqu’à l’acharnement.

    [...]

    « Tant pis si les sommes à recouvrer sont prescrites ou si les dossiers ne sont pas assez étayés… » , dénonce une ancienne agent de la CAF.

    [...]
    Sur les forums de discussion entre fonctionnaires territoriaux, les « bonnes recettes » s’échangent. « Sur le RSA, les premiers contrôles ont porté sur les travailleurs indépendants, avec demande de relevés bancaires [professionnels] et personnels. Ce créneau semble très porteur », se félicite un contrôleur des Hauts-de-Seine. « Si pas de contrat [d’engagement réciproque signé], radiation après trois mois », recommande de son côté un responsable de Tarn-et-Garonne.

    Prestations sociales : les « dérives » de la chasse à la fraude, 2017, Toubon...
    https://seenthis.net/messages/627815

    #CAF #RSA #APL #contrôles #radiations #chasse_aux_pauvres #visites_domiciliaires

    • Souvenir de mon dernier passage à la CAF : après un an de tentatives pour obtenir mes droits auprès de la CAF, l’"aide de 3 assisstantes sociales" et d’un centre obligatoire qui ne sert qu’a t’enfoncé, j’étais venu avec les texte de loi pour faire valoir mes droits, car le statut d’artiste est inconnu des agents et fort complexe. L’agente me dit sans même jeté un oeil «  la CAF n’est pas soumise à la loi, nous avons notre propre réglementation interne », je lui ai dit que la CAF n’était pas un état indépendant de la France et j’ai demandé à voire son supérieur hiérarchique, elle m’a montré du doigt une affichette qui menace de poursuite les allocataires malpolis et un vigile s’est approché. Je suis partie et j’ai lâché l’affaire. Peut etre 9 mois après un agent de la CAF m’appel au tel pour me dire que je peu bénéficié de l’aide de la CAF, sauf que depuis 21 mois que j’aurais du avoir le RSA, j’ai bien du me démerdé en taxant à droite à gauche et donc j’aurais certainement été l’objet de poursuite pour fraude vu que mes déclarations dataient de presque 2 ans, du coup j’ai dit au mec que c’etait trop tard et que je ne voulais pas de leurs emmerdes garanties à 100% et j’ai raccroché. Bref tout ca pour dire que non seulement ils chassent les fraudes en dépis du bon sens mais leurs méthodes fabriquent des fraudes qui n’existent pas à la base.

    • On voit bien dans ce que tu racontes @mad_meg comment est fabriquée un partie du #non_recours...
      On le droit de se faire accompagner (par exemple pour rappeler le texte de loi sans être menacé.e de poursuites...).
      La dernière fois que j’ai « accompagné » une allocataire lors d’une visite domiciliaire, l’examen des relevés de compte bancaire tendait à faire conclure à l’agent contrôleur que 30 balles mentionné au crédit du compte constituait un revenu non déclaré alors que c’était une somme reçue pour avoir covoituré quelqu’un... Soit dit en passant, quand même, le type a battu en retraite progressivement, nous avons trouvé après sa visite de quoi « justifier » les quelques rentrées « louches », et il n’y a pas eu d’indus ni de coupure de revenu.

      Si ce guide n’est plus tout à fait d’actualité (des choses sont à vérifier sur légifrance etc.), il est bon de le conseiller aux allocataires, demandeurs de revenus, etc.
      https://cafard93.wordpress.com/2012/04/06/organisons-nous-face-aux-controles-domiciliaires-caf

      #droit_à_l'accompagnement

    • Arf, j’avais bien cru comprendre que tu avais lâché l’affaire, @mad_meg.
      Au CAAP, on passe pas mal de temps à rappeler à la CAF qu’elle n’est pas du tout au-dessus des lois et comme nous sommes un syndicat assez hargneux, nous obtenons généralement gain de cause… L’agente, là, on aurait pu la démonter.
      Dommage, mais ça se comprend que personne n’a envie de vivre dans la peau d’un·e présumé·e coupable permanent·e.

    • Tu m’avais quand même bien conseillé @monolecte c’est comme ca que j’étais venu avec le texte de loi. Mais je pouvais pas resté 21 mois sans aucune forme de revenus et du coup ce sont des proches qui m’ont aidé le temps que je trouve mes propres moyens de subsistance, sauf que cette aide qui m’a été apporté me mettais de fait en situation de fraude vis à vis de la CAF et ca se mordait la queu.

    • Cool.
      On prépare notre AG et c’est un gros casse-tête parce qu’on est un millier + ou - à jour de cotisations, ce qui nous permet de peser contre les pouvoirs publics qui ne font pas le taff… mais met à rude épreuve le bureau que ne suffit plus à tout gérer.

      Là, on se demande si on ne devrait pas répliquer à cette infâmie et comment.

      Viendez, les AA  : https://www.helloasso.com/associations/caap/adhesions/adherer-au-caap-1

    • il semble que la diffusion sans autorisation écrite contrevienne à un article des conditions d’utilisation
      https://justpaste.it/terms

      just copy and pasteyou agree not to distribute any part of or parts of the Website or the Service, including but not limited to any Content, in any medium without JustPaste.it prior written authorisation, unless JustPaste.it makes available the means for such distribution through functionality offered by the Service;

    • Le contrôleur de la CAF est arrivé chez moi alors qu’on avait ensemble décalé le rendez-vous du contrôle de mes revenus. Il était derrière la grille à vouloir entrer et moi au téléphone avec le secrétariat de l’institut Curie à gérer un rendez-vous entre deux opérations. Il a pâlit quand il a compris, il est quand même revenu quinze jours plus tard, je sortais de la chirurgie pour entrer en radiothérapie. Je pense qu’il a eu quand même honte parce qu’il a été assez rapide à vérifier les papiers que j’avais préparé, je crois que j’ai même eu pitié de lui à le voir paniquer devant mes sourires de cancéreuse. J’ai aussi compris que j’avais été dénoncé par mes anciens proprios qui avaient la haine contre moi parce que j’avais demandé qu’ils réparent la porte défoncée de l’immeuble et le plafond qui m’était tombé dessus. Je pense que eux n’ont jamais eu aucun souci pour palper l’argent de la CAF qui aide les proprios à s’enrichir sans aucune obligation de décence du logement.
      Mais ça m’a bien retournée qu’ils osent faire ça alors que j’étais en arrêt maladie, à côté les humiliations constantes des assistantes sociales pour le suivi RSA sont devenues une rigolade.

    • Dans cet article, la CAF est tout de même responsable du suicide d’une femme …
      L’article se termine par

      Nous demandons, avec le Secours catholique, que l’État fasse confiance aux pauvres.

      nan mais tu imagines où on en est arrivé ?

      Tu crois que sous Hitler ils l’auraient aussi écrit sans sourciller

      Nous demandons, avec le Secours catholique, que l’État fasse confiance aux juifs.

      #guerre_aux_pauvres
      #surnuméraires
      #catholicisme

    • Avant ou après le cancer que j’ai eu (on s’en fout, mais quand même, je suis devenue un poil plus exigeante vu que je suis aux premières loges pour une fois) j’ai toujours détesté la facilité morbide à comparer un fait politique à une maladie ou un virus que ce soit ou non entre guillemets c’est médiocre, inopportun et il serait temps de corriger ce mode d’expression chaque fois qu’il se présente à la bouche d’égout.
      Utiliser ces termes comme si la politique était une affaire médicale, c’est inepte et je le reçois vraiment très mal après ce que je viens de poster ici.

    • Oui, entièrement d’accord @vraiment (avant on avait eu "le chômage, cancer de la société française", ça marche à tout coup pour brouiller les choses). Ici je n’ai pas tiqué, les «  » citant Wauquiez étant suivis de "préjugé".
      À part l’aspect sondage, l’article est plutôt intéressant pour les éléments historiques qu’il présente. Il se conclue "à gauche" : « Si l’on mesurait la part des budgets publics qui va aux pauvres et celle qui va aux privilégiés, on aurait sans doute des surprises », un "renversement de perspective, qui fait du pourfendeur de l’assistanat… un assisté qui s’ignore", sans avoir jamais pointé... la responsabilité des socialistes (emploi emploi emploi).

      #idéologie_du_travail

  • L’accord de coopération sur le contact tracing violerait le RGPD
    https://www.lecho.be/economie-politique/belgique/federal/l-accord-de-cooperation-sur-le-contact-tracing-violerait-le-rgpd/10235475.html

    Comme ses prédécesseurs, l’accord sur le contact tracing signé par les entités fédérées est dénoncé par l’Autorité de protection des données, qui n’a pas été consultée. Au-delà du contenu potentiellement en infraction du document, de nouveaux conflits d’intérêts apparaissent. Au fur et à mesure que l’épidémie décline, le dossier du contact tracing tente de se faire oublier. Dernier épisode en date, le monde politique a choisi d’opter pour un accord de coopération pour valider la stratégie et les modalités du (...)

    #AutoritédeProtectiondesDonnées-Belgique #Visites_domiciliaires #Sciensano #LDH-Belgique #santé #contactTracing (...)

    ##santé ##[fr]Règlement_Général_sur_la_Protection_des_Données__RGPD_[en]General_Data_Protection_Regulation__GDPR_[nl]General_Data_Protection_Regulation__GDPR_
    https://images.lecho.be/view

    • En France, c’est plutôt la lutte virtuelle contre le coronavirus
      Les nouvelles règles :

      1. Vous ne pouvez pas quitter la maison en principe, mais si vous en avez besoin, vous pouvez quand même.

      2. Les masques ne servent à rien, mais il faudrait peut-être en porter, ça peut sauver.

      3. Les magasins sont fermés, sauf ceux qui sont ouverts.

      4. Il ne faut pas aller dans les hôpitaux, sauf s’il faut y aller, même chose pour les médecins, il ne faut y aller qu’en cas d’urgence A CONDITION que vous ne soyez pas malade (?!?)

      5. Ce virus est mortel, mais pas trop effrayant néanmoins, sauf que si parfois. En fait ça va être une catastrophe planétaire.

      6. Les gants n’aideront pas, mais ils peuvent aider quand même.

      7. Tout le monde doit rester à la MAISON, mais il est important de SORTIR.

      8. La nourriture dans le supermarché ne manquera pas, mais il y a plein de choses qui manquent si vous y allez en fin de journée mais ll ne faut pas y aller le matin.

      9. Le virus n’a pas d’effets sur les enfants sauf sur ceux sur qui il en a...

      10. Les animaux ne sont pas atteints, mais il y a malgré tout un chat qui a été testé positif en Belgique en février, quand on ne testait encore personne, mais ce chat oui ?!?

      11. Vous aurez de nombreux symptômes si vous êtes malade, mais vous pouvez aussi tomber malade sans symptôme, avoir des symptômes sans être malade ou être contagieux sans symptôme. Ah ? Bref ???

      12. Pour ne pas être malade, vous devez bien manger et faire du sport, mais mangez malgré tout ce que vous avez sous la main et c’est mieux de ne pas sortir, enfin si, mais non...

      13. Il est préférable de prendre l’air, mais vous serez très mal vu si vous allez prendre l’air, et surtout n’allez pas dans les parcs, ou alors sans vous asseoir, sauf que maintenant si, vous pouvez si vous êtes vieux (à quel âge on est vieux ?!?) mais pas trop longtemps ou enceinte (mais pas vieille).

      14. Vous ne pouvez pas aller chez les personnes âgées, mais vous devez vous en occuper et apporter des courses et des médicaments.

      15. Vous ne pouvez pas sortir si vous êtes malade, mais vous pouvez aller à la pharmacie. Pour les soignants, même avec de la température, vous pouvez travailler, allez, pas plus de 38°C... 37,9 c’est pas grave, sauf si vous n’êtes pas soignant.

      16. Vous pouvez commander la livraison de plats préparés qui l’ont peut-être été par des personnes qui ne portaient ni masques ni gants. Mais il faut laisser décontaminer vos courses pendant 3 heures dehors.

      17. Chaque article ou interview inquiétant commence par les mots « Je ne veux pas semer la panique, mais... ».

      18. Vous ne pouvez pas voir votre mère ou votre grand-mère âgées, mais vous pouvez prendre le taxi et rencontrer un chauffeur de taxi âgé.

      19. Vous pouvez vous promener avec un ami mais pas avec votre famille si elle ne vit pas sous le même toit.

      20. Mais on vous dit que se promener avec la bonne « distanciation sociale » n’est pas dangereux alors pourquoi on ne peut pas se promener avec d’autres amis ou de la famille (un à la fois) si on est dehors à la bonne distance ?

      21. Le virus reste actif sur différentes surfaces pendant deux heures, non, quatre, non, six, non, on a pas dit des heures, c’est peut-être des jours ? Mais il a besoin d’un environnement humide. Oh non, en fait pas nécessairement.

      22. Le virus reste en suspension dans l’air enfin non, ou oui, peut-être, surtout dans une pièce fermée, en une heure un malade peut en contaminer dix, donc si ça tombe tous nos enfants ont déjà été contaminés à l’école avant qu’elles ferment ?

      23. On compte le nombre de morts mais on ne sait pas dire combien de personnes sont infectées, puisque jusqu’ici on a testé que ceux qui étaient « presque morts » pour savoir si c’était de ça qu’ils allaient mourir...

      24. On n’a pas de traitement sauf qu’il y en a peut-être un, qui n’est apparemment pas dangereux mais en fait si quand-même peut-être.

      25. On devrait rester confinés jusqu’à la disparition du virus mais il ne va disparaître que si on arrive à une immunité collective et donc à condition qu’il circule... et pour ça il faut qu’on ne soit plus confinés...

      26. On a un ministre des masques, mais on n’a pas de masques, et ceux qu’on a, c’est pas les bons.

      27. Et grâce à toutes ces règles, on a déjà une diminution de l’augmentation.

      https://www.legrandsoir.info/le-banquier-eborgneur-le-plus-grand-president-de-l-univers-et-de-tous-

      #coronavirus #EnMarche

  • L’#immigration_italienne en Suisse

    Par sa proximité et son robuste marché de l’emploi, la Suisse attire les ressortissants italiens depuis longtemps déjà. Malgré des fluctuations à travers les années, ils restent la plus grande communauté étrangère du pays et leur nombre va croissant. Bref historique chiffré.

    En 1888, le recensement fédéral fait état de 41’881 Italiens établis en Suisse, un chiffre qui passe à 202’809 en 1910. La Première Guerre mondiale (1914 à 1918) fera baisser les effectifs : les transalpins ne sont plus que 134’628 en 1920.

    Besoin de main d’oeuvre
    Dans les années 1950, on lance en Suisse de grands chantiers : barrages, routes, tunnels... Et la main d’oeuvre manque. On fait donc appel à des travailleurs étrangers dont de nombreux Italiens, principalement originaires du sud du pays. (voir reportage ci-dessous)

    Des ouvriers peu ou pas qualifiés arrivent alors en masse. Entre 1950 et 1970, le nombre d’Italiens travaillant en Suisse est multiplié par quatre, passant à 583’855. A l’époque, ils représentent 54% de la population étrangère du pays.

    Une vie à la dure
    On leur impose à la frontière un examen médical humiliant. Ils habitent souvent des baraquements sommaires et exercent des métiers difficiles, voire dangereux. En 1965, sur les 88 victimes de l’accident du barrage de Mattmark (Valais), 56 étaient italiennes. En outre, leur statut de saisonniers ne les autorise à rester en Suisse que neuf mois par an et ils n’ont pas le droit de travailler lorsqu’ils rentrent en Italie.

    Les familles de ces immigrants ne peuvent pas, légalement, s’établir en Suisse avec eux. Certaines viennent malgré tout et vivent le plus discrètement possible. Dans les années 1970, des centaines d’enfants vivent cachés, sans pouvoir sortir ni être scolarisés. Ce sont « les enfants du placard ». (voir reportage ci-dessous)

    Les Italiens de Suisse aujourd’hui
    Depuis 2007, on constate un nouvel afflux d’immigrés en provenance d’Italie. Ces nouveaux arrivants sont jeunes et souvent très qualifiés. Ils viennent en Suisse exercer des professions pour lesquelles ils ne trouvent pas de poste en Italie. Il faut dire que le chômage des jeunes y atteint 35%.

    Sur les deux millions d’étrangers présents en Suisse en 2016, les Italiens formaient toujours la première communauté (15,1%), devant les Allemands (14,4%), les Portugais (12,8%) et les Français (6%).

    https://www.rts.ch/decouverte/monde-et-societe/monde/migrations/10759720-l-immigration-italienne-en-suisse.html

    #migrants_italiens #Suisse #Italie #migrations #histoire #travailleurs_étrangers #vidéo #gare #contrôles_frontaliers #Brig #Valais #contrôle_sanitaire #contrôles_sanitaires #visites_médicales #saisonniers #frontières #travail #main_d'oeuvre

    @sinehebdo —> dans la première vidéo on parle de #travailleurs_itinérants pour qualifier les saisonniers italiens...
    #mots #vocabulaire #terminologie

  • [Bruxelles m’habite] itw WOONBOX Samenlevingsopbouw Ozcan et Hanne - #35
    http://www.radiopanik.org/emissions/bruxelles-m-habite/-35-2/#8517

    itw WOONBOX Samenlevingsopbouw Ozcan et Hanne

    ’BXLmh’ cette semaine vous invite, pour la première fois sous forme d’enregistrement, à continuer à porter l’oreille à tout ce qui vit, entre les brèches, et entre les chez-soi confinés de chacun-chacune. 08:26 -> visite de l’Aegidium, un ancien bâtiment dévoué au divertissement période art nouveau, à Saint-Gilles ; 22:10 -> quel est ce rite nouveau, aux fenêtres des bruxellois.e.s tous les soirs à 20h ? On applaudit, mais sans oublier personne ; 35:54 -> reportage : une woonbox, pour qui - pour quoi ? la façon de loger des personnes dans l’urgence causée par la crise du #logement ? 56:49 -> des #paysages_sonores aux confins connexes d’Ixelles et Auderghem, qui se vident de leur trafic. La frousse, ce #vide ; 66:45-> et encore un son de Flavien Gillié / #bna-bbot, (...)

    #coronavirus #PAD #Bruxelles_nous_appartient #aegidium #visites_de_mon_voisin #logement,bna-bbot,vide,coronavirus,PAD,Bruxelles_nous_appartient,aegidium,paysages_sonores,visites_de_mon_voisin
    http://www.radiopanik.org/media/sounds/bruxelles-m-habite/-35-2_08517__0.mp3

  • Antiterrorisme : Le gouvernement veut aller encore plus loin vers l’État d’urgence permanent | StreetPress
    https://www.streetpress.com/sujet/1583844739-antiterrorisme-gouvernement-veut-aller-encore-plus-loin-vers

    Selon un document que StreetPress s’est procuré, la « loi Silt » qui transpose dans le droit commun certaines mesures de l’État d’urgence va encore être renforcée au détriment des libertés publiques. L’information part d’une boulette du ministère de l’Intérieur. Vendredi 7 février, les députés membres de la commission des lois reçoivent le rapport annuel dressant le bilan de l’application de la loi « renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme » (Silt). Quelques heures plus tard, nouveau (...)

    #anti-terrorisme #législation #surveillance #LDH-France #Amnesty

    • Pour imposer une Micas [Mesure Individuelle de Contrôle Administratif et de Surveillance, anciennement assignation à résidence] à un individu, il faut selon la loi Silt « des raisons sérieuses de penser » que le « comportement » de l’individu « constitue une menace d’une particulière gravité pour la sécurité et l’ordre public » ET cet individu doit « entrer en relation de manière habituelle avec des personnes ou organisations incitant, facilitant ou participant à des actes de terrorisme et/ou soutenir diffuser ou adhérer à des thèses incitant… ». C’est ce caractère cumulatif que le ministère de l’Intérieur envisage de supprimer.

      Pour justifier une visite domiciliaire [anciennement perquisition], « le comportement de la personne visée doit constituer une menace d’une particulière gravité pour la sécurité et l’ordre publics » ET elle doit « entrer en relation de manière habituelle avec des personnes ou organisations incitant, facilitant ou participant à des actes de terrorisme et/ou soutenir diffuser ou adhérer à des thèses incitant à… ». C’est encore une fois ce caractère cumulatif que le ministère de l’Intérieur envisage de supprimer.

  • La loi renforçant la #sécurité_intérieure et la lutte contre le #terrorisme : 2 ans après - bilan et propositions - Sénat
    http://www.senat.fr/notice-rapport/2019/r19-348-notice.html

    Destinée à permettre une sortie maîtrisée du régime de l’état d’urgence sous lequel la France vivait depuis près de deux ans, la loi n° 2017-1510 du 30 octobre 2017 renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme, dite « #loi_SILT », a introduit, dans le droit commun, diverses mesures inspirées des dispositions de la loi du 3 avril 1955 relative à l’#état_d'urgence.

    Les quatre mesures considérées comme les plus sensibles au regard du respect des droits et libertés constitutionnellement garantis - les périmètres de protection, les fermetures de lieu de culte, les mesures individuelles de contrôle administratif et de #surveillance et les #visites_domiciliaires - ont revêtu un caractère temporaire et arriveront à échéance le 31 décembre 2020.

    Le Parlement ayant été doté de pouvoirs de contrôle renforcés pour évaluer l’efficacité et la pertinence de ces quatre mesures, la commission des lois du Sénat a créé une mission pluraliste chargée du contrôle et du suivi de leur mise en œuvre en vue d’éclairer le Sénat sur la nécessité de les proroger ou non.

    À l’issue de ses travaux, la mission conclut à l’efficacité des quatre mesures et se prononce en faveur de leur pérennisation. À la lumière des deux premières années d’application de la loi et des enjeux que pose, pour notre pays, la sortie de détention de nombreux condamnés terroristes, elle formule 10 propositions d’évolution pour conforter l’arsenal antiterroriste.

    Les 10 recommandations :

    Consolider l’arsenal administratif de lutte contre le terrorisme

    · Pérenniser les quatre dispositions de la loi « SILT » revêtant un caractère temporaire jusqu’au 31 décembre 2020.

    Sécuriser juridiquement la mise en oeuvre des périmètres de protection

    · Compléter l’article L. 226-1 du code de la sécurité intérieure afin de consacrer, dans la loi, la réserve d’interprétation du #Conseil_constitutionnel relative aux conditions de mobilisation d’agents de sécurité privée dans les périmètres de protection, afin de garantir leur contrôle effectif par l’autorité publique (recommandation n° 2).

    · Améliorer la sécurité juridique des arrêtés préfectoraux instaurant des périmètres de protection (recommandation n° 3) :

    – en dressant, en complément des modèles d’actes et instructions ponctuelles déjà diffusés, un référentiel précis à destination des préfectures, précisant les situations justifiant un périmètre de protection et les éléments nécessaires à la motivation de l’arrêté ;

    – en donnant des instructions claires aux préfets en vue d’une transmission sans délai des arrêtés à la direction des #libertés_publiques et des affaires juridiques du ministère de l’intérieur.

    Élargir les pouvoirs de fermeture administrative des lieux présentant des risques de trouble à l’ordre public

    · Étendre le champ de l’article L. 227-1 du code de la sécurité intérieure afin d’autoriser le préfet à fermer, dans les mêmes conditions que les lieux de culte, les lieux ouverts au public qui y sont étroitement rattachés, parce qu’ils sont gérés, exploités ou financés par la même personne physique ou morale (recommandation n° 4).

    Améliorer l’effectivité des mesures de contrôle administratif et de surveillance (MICAS) et clarifier leur périmètre d’application

    · Modifier dans les plus brefs délais le décret n° 2010-569 du 28 mai 2010 relatif au fichier des personnes recherchées pour y inscrire les MICAS, afin d’améliorer le contrôle par les forces de l’ordre (recommandation n° 5).

    · Garantir le caractère subsidiaire des mesures individuelles de contrôle administratif et de surveillance par rapport aux actions judiciaires (recommandation n° 1) :

    – en étendant l’information du parquet national antiterroriste sur les projets de mesures individuelles de contrôle administratif et de surveillance, afin de favoriser, lorsque des poursuites pénales sont engagées, une surveillance judiciaire plutôt qu’administrative ;

    – en modifiant le code de la sécurité intérieure afin de prévoir une transmission obligatoire au parquet national antiterroriste et aux parquets territorialement compétents des arrêtés ministériels de prononcé ou de renouvellement des mesures.

    Renforcer les dispositifs post-carcéraux de suivi judiciaire des condamnés terroristes, compléments nécessaires à la mise en oeuvre de mesures individuelles de contrôle administratif et de surveillance

    · Renforcer les conditions de prononcé et le contenu de la peine de suivi socio-judiciaire à l’encontre des individus condamnés pour des infractions de nature terroriste, en en faisant une peine complémentaire obligatoire et en systématisant l’obligation de suivre des actions de prise en charge de la radicalisation (recommandation n° 6).

    · Introduire une nouvelle mesure judiciaire de suivi et de surveillance post-sentencielle pour les individus condamnés pour des faits de terrorisme permettant de les soumettre, à leur sortie de détention, aux mesures de contrôle et de surveillance de la peine de suivi socio-judiciaire (recommandation n° 7).

    · Modifier l’article 721-2 du code de procédure pénale afin d’autoriser le juge de l’application des peines à soumettre un détenu, dans le cadre d’un suivi post-libération, à des actions de prise en charge de la #radicalisation (recommandation n° 8).

    Sécuriser et renforcer l’efficacité des visites domiciliaires et saisies

    · Établir et diffuser aux préfets un référentiel des pièces types permettant de motiver les requêtes de visites domiciliaires et d’étayer les critères prévus par la loi (recommandation n° 9).

    · Modifier l’article L. 228-5 du code de la sécurité intérieure afin d’autoriser, lorsque la personne fait obstacle à l’accès aux pièces ou documents présents sur un support #informatique, la copie des données ou la saisie des systèmes informatiques concernés (recommandation n° 10).

  • L’avancée du coronavirus suscite l’inquiétude dans les Ehpad
    https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/03/04/face-a-l-avancee-du-coronavirus-l-inquietude-gagne-les-ehpad_6031802_3224.ht

    Les personnels d’établissements accueillant des personnes âgées déplorent le manque de consignes au niveau national.

    « Le pire est à venir », elle en est sûre. Sa gorge se noue quand elle imagine le virus « arriver dans nos structures gériatriques. Ce sera terrible ! », dit-elle. Séverine Laboue dirige le groupe hospitalier Loos-Haubourdin, un ensemble de 285 lits pour personnes âgées répartis sur deux sites dans la périphérie lilloise. Pour protéger ses résidents, elle a mis en place une batterie de mesures : installation de bidons de solution hydroalcoolique à l’entrée et dans les couloirs ; désinfection renforcée des surfaces et des poignées de porte. Elle a commandé 2 000 masques chirurgicaux qui s’ajouteront aux 300 boîtes déjà stockées, a supprimé les animations et les sorties. Mais elle pressent que cela ne suffira pas.

    Mercredi 4 mars, Mme Laboue a annoncé à ses équipes, réunies en « cellule de crise », sa décision de fortement restreindre les visites des familles. Dorénavant, les portes de son Ehpad ne s’ouvriront aux proches qu’un après-midi par semaine, tous les quinze jours, et sur rendez-vous. Elle s’attend à ce que le ministère de la santé annonce le passage en phase 3 qui correspond au stade de « l’épidémie ».
    Comme elle, d’autres chefs d’établissement pour personnes âgées anticipent une aggravation de la situation. « Une fois passé la fête des grands-mères [dimanche 1er mars], on a décidé de fermer aux visites nos quatre établissements dans le Val-d’Oise et dans l’Oise », explique Antoine Liogier, à la tête d’un groupe privé familial. Deux de nos infirmiers portent un masque et des gants », poursuit son épouse Marie-Anne Liogier, directrice de l’#Ehpad Saint-Régis, à Compiègne (Oise). Tous deux habitent Crépy-en-Valois (Oise), l’épicentre de la contamination au Covid-19 dans le département.

    « Du retard à l’allumage »
    A Crépy-en-Valois, « la situation m’inspire la plus grande inquiétude, confie au Monde Philippe Marini, le maire (LR) de Compiègne. Ce qui se passe au sein de l’hôpital gériatrique de Crépy est abominable ». Quarante personnes y souffrent d’infections respiratoires aiguës. Parmi eux, cinq résidents et deux agents ont été reconnus, lundi, porteurs du Covid-19. « L’ensemble des patients et résidents présentant des symptômes seront testés mercredi 4 et jeudi 5 mars », indiquait mardi la directrice de l’établissement crépinois, Marie-Cécile Darmois.
    Lire aussi L’épidémie de coronavirus en France : 212 cas et un quatrième décès, les stocks de masques « réquisitionnés »
    Crépy-en-Valois et d’autres communes alentour font partie d’une zone où le ministère de la santé vient de proscrire les visites des familles dans les Ehpad. Les visites sont également interdites dans une partie du Morbihan et de la Haute-Savoie, où les patients contaminés sont les plus nombreux. A l’échelle de la France entière, le ministère recommande également que les enfants ne soient plus admis dans les établissements pour personnes âgées, considérant qu’ils peuvent être porteurs sains du virus.

    Jusqu’à ces derniers jours, les directeurs d’Ehpad déploraient « le manque de consignes spécifiques » de la part du ministère de la santé pour les aider à enrayer le virus. « Le gouvernement a eu du retard à l’allumage, déplore Laurent Garcia, cadre de santé au sein de l’Ehpad Les Quatre saisons, à Bagnolet (Seine-Saint-Denis). « Le secteur n’a pas été le premier sujet de préoccupation du ministère », déplore un interlocuteur régulier du ministère.

    « On ne peut plus attendre »
    Mardi, Olivier Véran, ministre de la santé, et Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées, ont manifesté leur soutien au secteur médico-social en conviant au ministère les représentants du secteur du grand âge, du handicap et de la petite enfance, l’Assemblée des départements de France et l’Association des maires de France.
    « Une bonne réunion, salue Florence Arnaiz-Maumé, déléguée générale du Syndicat national des établissements et résidences privés pour personnes âgées (Synerpa). Le ministre a promis d’envoyer un guide sur les conduites à tenir dans les quarante-huit heures et de nous réunir chaque semaine pour faire le point. »

    Face à la propagation du coronavirus, les professionnels attendent des messages clairs des pouvoirs publics pour proposer des réponses graduées selon le nombre de cas dans un Ehpad et les capacités d’accueil des hôpitaux : que faire si un résident en Ehpad est contaminé ? Doit-il être hospitalisé ? Comment le soigner sur place ?
    « On ne peut plus attendre, insiste Marc Bourquin, conseiller stratégie de la Fédération hospitalière de France. Il nous faut une doctrine nationale très très vite. » « Mardi, on a posé beaucoup de questions mais on n’a pas eu toutes les réponses », résume Jean-Christian Sovrano, directeur de l’autonomie à la Fédération des établissements hospitaliers et d’aide à la personne privés non lucratifs.

    L’inquiétude est forte concernant l’approvisionnement en masques. « Nous avons des stocks pour tenir entre quinze jours et quatre semaines selon les établissements. Mais à quel moment allons-nous être prioritaires pour les réassorts ?, s’interroge Mme Arnaiz-Maumé, au nom du Synerpa. Si un résident est touché par le virus, il faudrait l’équivalent de 150 masques très protecteurs (FFP2) chaque jour dans un établissement de 100 lits. »
    Droit de retrait
    S’ils sont sur le qui-vive, les directeurs d’Ehpad s’efforcent toutefois de ne pas être alarmistes. « La situation est suffisamment anxiogène pour ne pas en rajouter, relève Céline Boreux, directrice de l’Ehpad public de la Seigneurie, qui compte 280 lits à Pantin (Seine-Saint-Denis). On sait qu’on n’a pas le droit à l’erreur, mais on est rodés. On fait face depuis longtemps aux épisodes de grippe, de gastro-entérite, sans parler des canicules. »

    Les représentants du secteur du domicile estiment, pour leur part, être les « grands oubliés » du dispositif national. « Nos salariés réclament des masques. Il faut les sécuriser », a indiqué Thierry d’Aboville, secrétaire général de l’Union nationale de l’aide à domicile en milieu rural (ADMR). De plus en plus d’aides à domicile menacent d’exercer leur droit de retrait, constatent les professionnels du secteur.
    Une femme de 89 ans décédée au CHU de Compiègne dans la nuit de samedi à dimanche a été diagnostiquée, après sa mort, porteuse du virus. Les aides à domicile qui lui rendaient visite régulièrement ont été placés en quarantaine. La défunte habitait Crépy-en-Valois.

    #visites_interdites

  • TripAdvisor : The New Bully on the Travel Information Block ? – Rick Steves’ Travel Blog
    https://blog.ricksteves.com/blog/tripadvisor-the-new-bully-on-the-travel-information-block


    Voici une petite collection d’articles qui montrent pourqoui tu perds quand tu construis ton modèle d’affaires sur les offres gratuites des grandes plateformes. J’ai essayé de comprendre pourquoi d’un jour à l’autre un guide berlinois n’a plus de clients. C’est Tripadvisor qui lui a supprimé les infos nécessaires pour le contacter. Je viens de découvrir que cette plateforme pratique depuis l’an 2000 les choses auquelles il faut s’attendre si on utlise les services d’Alphabet, d’Uber, d’Airbnb et d’Amazon.

    I find more and more small hotels offering a free breakfast to people who promise to write kindly about them on TripAdvisor. Conversely, several hoteliers have told me that occasionally guests threaten them with a bad review unless the hotel gives them a deep discount.

    How does Airbnb detect and hide email addresses and websites in messages ? - Quora
    https://www.quora.com/How-does-Airbnb-detect-and-hide-email-addresses-and-websites-in-messages


    Wer’e only in it for the money - ou comment transformer les expressions régulières en arme contre les PMU

    They are using regular expressions mainly.

    If you are a power user on Airbnb, you must have been approached by users who want you to contact them directly. The community has been coming with very creative solutions to circumvent that kind of problem, solutions that are very hard to catch with a RegExp.
    For example:
    john d o t smith at thebiggestsearchengineintheworld d o t c o m
    + one hello $3 hello $4 hello $7 hello (you get it)
    If have seen that type of approach times and times over.

    TripAdvisor accused of deleting reviews with rape, assault - Business Insider Deutschland
    https://www.businessinsider.de/tripadvisor-rape-assault-reviews-deleted-report-2017-11?r=US&IR=T
    Ce sont les hôtels qui paient, alors il ne faut pas nuire à leur réputation.

    What You Don’t Know About TripAdvisor – Choking on a Macaron – Medium
    https://medium.com/choking-on-a-macaron/what-you-don-t-know-about-tripadvisor-15d31d745bdc
    Cette étatsuniennen propose des visites guidées de Paris. Elle explique l’essentiel.

    What Every Travelers Needs to Know about TripAdvisor

    1. Created in 2000, TripAdvisor built its brand on the trademark “World’s most trusted travel site”. But after countless lawsuits in multiple countries, by 2013 TripAdvisor quietly removed the words “trusted” as well “honest” from all of its website marketing (now it’s just the “World’s largest travel site”).

    2. An entire industry of “reputation management” companies exists which businesses can hire to create highly believable fake reviews, “fix” their reputation if they’ve received bad reviews, or sabotage their competitors. To prove how easy this is, an Italian magazine got a fake restaurant that doesn’t even exist to #1 in the restaurant ratings.

    3. Even when reviews are posted by honest travelers, there are many good reasons why these are still completely useless to the average traveler when trying to plan a trip (and how spending hours trying to decipher them is a waste of precious time).

    4. Hotels which opt to pay for TripAdvisor’s hefty “Business Listing” package get preferential treatment, increased visibility and “access to traffic”, no matter their reviews, rankings and ratings by travelers.

    5. Hotels can’t ask for their listing to be removed, but unless they pay for the pricey Business Listing subscription TripAdvisor removes the hotel’s contact information (phone number and website) from the listing (so users have to go on Google to find their phone and website).

    6. Hotels, restaurants and other small businesses can lose a significant part of their business if they receive fake negative reviews or get red-flagged by TripAdvisor for “suspicious activity”, yet they often have no recourse except to take the website to court, and many simply don’t have the financial resources to do so.

    7. TripAdvisor prominently positions the tours and activities which can be booked through Viator, a company it bought in 2014, at the top and center of their pages. These companies listed on Viator pay 20–30% commissions. So TripAdvisor is blatantly promoting their own companies’ business listings above companies which are independent, even if the latter have better reviews and ratings by the anonymous users.

    8. TripAdvisor encourages travelers to book directly through its own website booking system, but takes zero responsibility for any issues with the service booked when travelers experience problems (ie overcharged on their credit card, show up with a booking confirmation but the hotel has no record, etc). This is compounded when booking through TripAdvisor for tours, because they then go through Viator’s system instead of directly to the actual tour company.

    Le musellement des clients fait peur. Je ne réserverai jamais quoi que ce soit par une de ces plateformes.

    Hotelbewertung auf Tripadvisor : Gammelhotel verlangt Strafgebühr von Gästen | STERN.de
    https://www.stern.de/reise/europa/hotelbewertung-auf-tripadvisor--gammelhotel-verlangt-strafgebuehr-von-gaesten-

    Ein britisches Ehepaar bezeichnete ein Hotel als „heruntergekommene und stinkende Bruchbude“. Der Hotelier reagierte prompt: Er belastete ihre Kreditkarte mit dem Dreifachen des Zimmerpreises.

    Voici quelques billets d’utilisateurs désespérés.

    Were website links/phones numbers removed from listings ? - TripAdvisor Support Message Board
    https://www.tripadvisor.co.za/ShowTopic-g1-i12105-k11392052-Were_website_links_phones_numbers_remov

    CPD212, 24 Mar 2018, 13:00

    Guys hi,
    Yesterday i’ve noticed that website link and phone # are missing from our listing.
    I’ve checked other things to do listings and none have website link and phone # listed.
    Did TA removed them?
    Not sure if it’s IP specific, but we are in USA, NYC.

    My email, website and contact details are missing from my TA - TripAdvisor Support Message Board
    https://www.tripadvisor.co.uk/ShowTopic-g1-i12105-k11413010-My_email_website_and_contact_details_ar

    Adrian R, 30 Mar 2018, 18:21

    I have been a member of TA for over 5 years and have taken a lot of time to gather reviews from satisfied clients for my London taxi tours. I am now very frustrated that my contact details have been deleted from my page. When I phoned TA, I was told they were updating their algorithms and the information would be put back afterwards. It is now over a week and still the information is missing. If clients click on ’improve this listing’ details are there, but not all people would know that. I have lost a considerable number of bookings because clients do not know how to contact me. I notice it is not just my details missing but other tours in London also. Also, TA have changed the listings and how they rate them. Although my listing has gone up, there are some that have far less reviews and are literally a couple of slots back from mine? I am not sure what TA are doing but can someone throw any more light on the situation and perhaps if TA read this they can reassure owners that this is a temporary ’blip’.

    Why has TripAdvisor removed all our website links ? - TripAdvisor Support Forum
    https://www.tripadvisor.co.nz/ShowTopic-g1-i12105-k11418402-Why_has_TripAdvisor_removed_all_our_web

    Luke C, 2 Apr 2018, 4:32 AM

    TripAdvisor has recently removed all the website links and contact info from all of my listings of which we have 7 different attractions. Does anyone have any ideas about why they might have suddenly done this? They haven’t emailed in regards to the removal. Thanks!

    Il y en a qui disent byebye à Tripadvisor parce qu’ils peuvent se le permettre.

    Und Tschüss TripAdvisor… › Bundeskater und Bundeskatze stromern herum
    http://blog.gierth.name/blog/2014/09/24/und-tschuess-tripadvisor

    Habe ich mich doch endlich mal aufgerafft eine positive Bewertung auf TripAdvisor zu schreiben. Es ging dabei um Dolphin Pacific Diving aus Vava’u, mit denen wir bei den Walen waren.

    Der Beitrag ist nie veröffentlicht worden und war plötzlich aus meinem Profil verschwunden. Verwundert hab ich dann an Tripadvisor geschrieben und folgende Antwort erhalten:

    “Hallo,

    vielen Dank, dass Sie sich mit TripAdvisor in Verbindung gesetzt haben.

    Ihre Bewertung wurde aller Wahrscheinlichkeit nach von unseren automatischen Filtern abgefangen. Diese Filter fangen Beiträge ab, die verdächtig erscheinen. Leider können wir keine Einzelheiten zu den Gründen für die Entfernung angeben und können Ihren Beitrag nicht veröffentlichen.

    Wir legen jedoch großen Wert darauf, dass andere Reisende Ihre Meinung erfahren. Aus diesem Grund möchten wir Sie darum bitten, Ihren Beitrag erneut zur Veröffentlichung auf unserer Seite einzusenden. Wir möchten Sie an dieser Stelle auch auf unsere Richtlinien für Reisebewertungen hinweisen: http://www.tripadvisor.de/pages/userrev_rules.html

    Wir entschuldigen uns für den Umstand und hoffen, dass Sie unser Bemühen, ausschließlich objektive und unvoreingenommene Informationen zu veröffentlichen, zu schätzen wissen.

    Mit freundlichem Gruß,

    Name entfernt”

    Ich liebe es, wenn im Hintergrund Algorithmen werkeln und Meinungen zensieren aber das Unternehmen nicht damit rausrücken will, warum der Bericht abgelehnt wurde. Ich für mich habe damit beschlossen, dass TripAdvisor für mich gestorben ist. Wer sich hinter ungenannten Algorithmen versteckt, dem trau ich nicht. Denn ich weiß nicht, wie viele wirklich relevante Bewertungen so von irgendwelcher Software einfach einbehalten wurden – und die Schreiber nichts davon wissen.

    Außerdem ist mir meine Zeit zu kostbar um gegen ein Script anzuschreiben was meine Art der Meinungsäußerung nicht mag. Ich möchte authentische Meinungen lesen und keine weichgespülte Langeweile, die sich hinter sogenannter Objektivität versteckt.

    Tschüss TripAdvisor…

    Conclusion - si tu veux jouer avec les grands, tu vas prendre des coups tant que tu n’a pas encore leur taille.

    Social Media ads are a bad deal for small businesses and individuals / Boing Boing
    https://boingboing.net/2018/04/30/social-media-ads-are-a-bad-dea.html

    #platform-capitalisme #tourisme #Berlin #Paris #visites_guidées

  • Bilan de la lutte contre la fraude sociale : plus d’un allocataire sur 2 contrôlé en 2017 - Previssima
    https://www.previssima.fr/actualite/bilan-de-la-lutte-contre-la-fraude-sociale-plus-dun-allocataire-sur-2-con

    La CAF vérifie la situation des allocataires, notamment parce que leur éligibilité aux droits se font sur déclarations susceptibles d’erreurs, volontaires ou non. En 2017, plus de 35 millions de points de contrôle ont été effectués. Ainsi, sur 12,5 millions d’allocataires, 7,7 millions ont été contrôlés sur au moins 1 élément de leur dossier.

    Au cours de l’année 2017, plus de 600 contrôleurs ont effectué :

    30,8 millions de contrôles automatisés : des institutions partenaires, comme Pôle emploi et la DGFIP, partagent leurs informations avec les CAF sur les revenus des allocataires
    4,4 millions de contrôles sur pièces : les CAF réclament des pièces justificatives aux allocataires pour vérifier les informations déclarées
    171 500 contrôles sur place : des agents assermentés s’assurent de l’exactitude des informations fournies par les allocataires

  • La jeunesse de Macron fait rêver la jeunesse algérienne
    https://www.mediapart.fr/journal/international/071217/la-jeunesse-de-macron-fait-rever-la-jeunesse-algerienne

    De nombreux Algériens ont demandé à #Emmanuel_Macron de leur faciliter l’obtention de visas pour la #France © Rachida El Azzouzi En visite au cœur d’Alger, dans l’une des rues les plus chargées d’histoire, mais aussi entouré de personnalités pour un déjeuner à l’ambassade de France, Emmanuel Macron s’est adressé à la jeunesse en caressant l’amitié entre la France et l’Algérie mais aussi en la bousculant.

    #International #Abdelaziz_Bouteflika #Algérie #visite_d'amitié_et_de_travail

  • Moselle : un ouvrier de Smart licencié pour être allé chez le médecin
    https://actu.fr/grand-est/hambach_57289/moselle-ouvrier-smart-licencie-etre-alle-chez-medecin_13525684.html

    Le 15 novembre, Smart France a été condamné après le licenciement, "sans cause réelle et sérieuse", d’un ouvrier de l’usine d’Hambach qui s’était absenté pour aller chez le médecin.


    Un employé de l’usine #Smart d’Hamch, qui s’était absenté 40 minutes pour une #visite_médicale, a été remercié par son employeur, l’accusant d’avoir abandonné son poste. L’affaire a été jugée le 15 novembre par les #prud’hommes de Forbach (Moselle) qui ont donné raison à l’ouvrier. Ce dernier cumulait une vingtaine d’années d’expérience au sein du constructeur automobile allemand.

    27 000 euros de dommages et intérêts
    Smart France a été condamné à verser au salarié 27 000 euros au titre de dommages et intérêts pour « licenciement sans cause réelle et sérieuse », a indiqué le greffe du tribunal à Lorraine Actu, confirmant une information parue jeudi 23 novembre dans Le Républicain Lorrain.

    La justice a également contraint le constructeur automobile à rembourser Pôle Emploi pour un mois d’indemnité chômage versé au salarié licencié. Le plaignant a également obtenu 63 euros à titre de rappel de prime d’ancienneté du mois de décembre que le groupe ne lui avait pas versé. Les prud’hommes ont également demandé à Smart de lui rembourser ses frais d’avocat à hauteur de 800 euros.

    Le salarié avait prévenu ses responsables
    La demande de réintégration du salarié au sein de son entreprise a pour l’instant été refusée.

    L’avocate de l’employé a expliqué au quotidien régional que son client avait prévenu sa hiérarchie de son absence et avait été remplacé à son poste sur la ligne de production, de sorte qu’il n’y avait eu aucune désorganisation dans le processus de fabrication des voitures.

    Smart n’a pas encore fait savoir si elle comptait faire appel. L’entreprise est restée injoignable pour commenter cette décision de justice.

  • Les #guides-conférenciers craignent l’« ubérisation »
    https://www.mediapart.fr/journal/france/250817/les-guides-conferenciers-craignent-l-uberisation

    Depuis la tour Saint-Jacques à Paris, des touristes observent la ville © Philippe Wojazer / REUTERS Entre les menaces sur la carte professionnelle, l’arrivée de plateformes d’opérateurs de voyage et l’essor des « visites gratuites », les guides-conférenciers voient leur métier, déjà fragile, se précariser. Et s’inquiètent de la manière dont sont reçus les touristes en #France.

    #précarisation #tourisme #ubérisation #visites_guidées

  • Déjà précaires, les #guides-conférenciers craignent l’« ubérisation »
    https://www.mediapart.fr/journal/france/250817/deja-precaires-les-guides-conferenciers-craignent-l-uberisation

    Depuis la tour Saint-Jacques à Paris, des touristes observent la ville. © Philippe Wojazer / REUTERS Les guides-conférenciers tirent la sonnette d’alarme. Entre les menaces sur la carte professionnelle, l’arrivée de plateformes d’opérateurs de voyage et l’essor des « visites gratuites », ils voient leur métier, déjà fragile, se précariser. Et s’inquiètent de la manière dont sont reçus les touristes en #France.

    #précarisation #tourisme #ubérisation #visites_guidées

  • Le suivi médical des enseignants en question (France 3 Nouvelle-Aquitaine)
    http://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/vienne/suivi-medical-enseignants-question-1288663.html

    Après le décès d’un garçon de 5 ans des suites de la tuberculose en périphérie de Poitiers, de nouveaux dépistages ont été décidés pour des élèves scolarisés dans le Châtellerauldais. Tous ont croisé la route d’une enseignante remplaçante. En question : le suivi médical des enseignants.

    Personnellement, il y a 15 ans lors de l’embauche on m’a pesé et mesuré et fait tenir sur une jambe. Depuis, rien.

    #éducation #enseignant.e.s #visite_médicale #salariat

  • Plongée dans les #Marolles
    http://www.radiopanik.org/emissions/radio-maritime/plongee-dans-les-marolles

    Radio Maritime vous ballade et se ballade.

    On sort de notre #quartier pour en rencontrer un autre, pour s’ouvrir aux autres.

    Merci pour l’accueil à Radis-Marolles, l’association Tels-Quels et le restaurant social #nativitas.

    #tels_quels #homosexualité #visite
    http://www.radiopanik.org/media/sounds/radio-maritime/plongee-dans-les-marolles_03303__1.mp3

  • par Liliane Audet et Christelle RenouxLes visites sensorielles, une autre façon d’appréhender l’art !
    http://www.nectart-revue.fr/nectart-4-liliane-audet-christelle-renoux

    Au #Québec, le musée d’art contemporain des Laurentides et la salle Alfred-Pellan de la Maison des arts de Laval ont mené des réflexions, en matière d’art contemporain, sur les approches de médiation les plus adaptées et le rôle du médiateur en fonction des contextes d’exposition. En 2015, elles se sont étendues au contexte international, à travers la #Biennale_de_Venise. Cet article analyse les points de comparaison entre les expertises de #médiation_culturelle italienne et québécoise (interactions, partage de réflexions, etc.). Il s’attache à explorer le rôle du médiateur et la place du #visiteur dans le cadre de ce grand événement de tourisme culturel. Comment les publics sont-ils accompagnés afin de favoriser leur expérience de groupe ? Y a-t-il des approches et des outils de médiation à privilégier pour (...)

    #Enjeux_culturels #Nectart_#4 #art_contemporain #exposition #visite_sensorielle