• Larmes de crocodiles et oubli, suite au décès de madeleine albright, qui avait provoqué la mort de 500 000 enfants irakiens, c’est à dire plus qu’à Hiroshima en Nagasaki !

    Nos médias officiels font le silence sur le passé de cette ancienne secrétaire d’Etat américaine.

    Rappel : madeleine albright, secrétaire d’Etat de Clinton, avait ainsi répondu à une question sur le blocus US qui avait provoqué la mort de 500 000 enfants irakiens : « Je pense que c’était un choix difficile, mais oui, ça en valait la peine » . (Emission « Sixty Minutes » (CBS) du 12 mai 1996). L’interview a remporté un Emmy Award.

    En bonus, guerre en Serbie et au Kosovo.
    Fin octobre 2012, lors de la signature d’un livre dans la librairie de Prague Palác Knih Luxor, #madeleine_albright, recevant la visite d’un groupe de militants de l’organisation tchèque « Přátelé Srbů na Kosovu », qui avaient apporté des photos de guerre, dont certaines montraient des victimes serbes de la guerre du Kosovo de 1999, est filmée leur disant : « Sortez, Serbes dégoûtants ! 

    • Les étudiants de l’essec confrontés aux conséquences de ce qui est enseigné dans leur école. À Cergy, les étudiants de l’essec face à l’insécurité Nicolas Daguin - Le figaro

      Tout commence par un mail anonyme adressé au Figaro en novembre 2021. Un certain « Tyler », qui se présente comme un étudiant de l’Essec - l’une des premières écoles de commerce en France -, souhaite nous faire part du climat d’insécurité qui se serait installé autour du campus, situé à Cergy (Val-d’Oise). La situation aurait « énormément empiré » ces derniers temps et serait « devenue invivable », selon ses mots. Il est question d’agressions, de vols avec violence et même de tentatives d’enlèvements. Le jeune homme affirme aussi que « nombre d’étudiants [seraient] traumatisés et ne [voudraient] plus prendre de cours terminant après le coucher du soleil par peur de rentrer seuls la nuit ».

      S’il n’a personnellement jamais été victime d’aucune agression, Tyler assure que plusieurs de ses camarades n’ont pas eu sa chance. Ce dernier en veut pour preuve le groupe Facebook « ESSAFE », créé en 2017. « Nous l’avons ouvert après avoir constaté une recrudescence des agressions autour du campus, dans l’idée… ..

      La suite payante, mais on en a pas besoin : https://www.lefigaro.fr/actualite-france/ce-n-est-pas-normal-de-mettre-sa-vie-en-danger-pour-etudier-a-cergy-les-etu

      #essec #winner #écoles_de_commerce #management #valeurs #libéralisme #marketing #capitalisme

    • #belgique : Quatre nouveaux centres fermés pour personnes en séjour irrégulier forcées au retour
      https://www.vrt.be/vrtnws/fr/2022/03/23/quatre-nouveaux-centres-fermes-pour-personnes-en-sejour-irreguli

      Le gouvernement fédéral a approuvé la construction de trois nouveaux centres fermés et un centre de départ, créant ainsi plus de 500 places supplémentaires affectées au retour forcé de personnes en séjour irrégulier. Les autorités libèrent 100 millions d’euros pour un plan stratégique. Les nouveaux centres - prévus à Jabbeke, Zandvliet, Jumet et Steenokkerzeel - devraient permettre de presque doubler le nombre de places pour les personnes en séjour illégal d’ici 2030.


      Cette décision historique marque un véritable tournant. Nous créons plus de capacité de retour que jamais et pouvons faire un pas de géant dans la politique de retour de notre pays", soulignait le Secrétaire d’Etat à la Migration sammy mahdi. Les trois nouveaux centres pour migrants illégaux se situent à Jumet (près de Charleroi), à Zandvliet (près d’Anvers) et à Jabbeke (près de Bruges).Ce dernier remplacera d’ailleurs l’actuel centre fermé de Bruges.

      Un centre de départ sera par ailleurs établi à Steenokkerzeel (Zaventem) : les personnes n’y resteront idéalement qu’un jour ou deux pour permettre un retour rapide vers le pays d’origine. Le gouvernement fédéral a approuvé rapidement le marché public pour le développement de ce projet.

      La Belgique compte six centres fermés d’une capacité maximale de 635 places. Avec la construction de trois nouveaux centres et de ce centre de départ, la capacité totale passera à 1.145 places, soit plus de 500 supplémentaires par rapport à aujourd’hui. Les appels d’offre pour le bâtiment de Steenokkerzeel seront publiés cette semaine, la construction pouvant commencer en 2024. Pour les centres de Jabbeke, Jumet et Zandvliet, la construction est prévue entre 2027 et 2029.
      . . . . . .

      #centres_fermés pseudo #prisons #réfugiés #asile #migrations #racisme #police #frontières #migrants #migration

    • Le Royaume-Uni finance 4 caméras de vidéoprotection à Brighton, un hameau de Cayeux-sur-Mer
      https://actu.fr/hauts-de-france/cayeux-sur-mer_80182/le-royaume-uni-finance-4-cameras-de-videoprotection-a-brighton-un-hameau-de-cay

      Quatre caméras de vidéoprotection vont apparaître à Brighton-les-Pins, hameau de Cayeux-sur-Mer (2445 habitants), dans la Somme. Le projet est principalement financé par un fonds britannique.

      « Une opération blanche pour la commune. » C’est avec ces mots que Jean-Paul Lecomte qualifie le projet d’installation de 4 caméras de vidéoprotection dans le hameau de Brighton-les-Pins. En effet, le maire de Cayeux-sur-Mer (Somme) ne mettra pas la main au portefeuille.

      « C’est de l’argent qui tombe du ciel »
      « La situation est idéale pour la commune », commente-t-il. Pour cause, le Royaume-Uni finance une grosse partie de l’installation via un fonds de lutte contre l’immigration clandestine. Sur les 67 000 € du coût total du projet, 11 185 € seront financés par la Fédération Départementale d’Énergie (FDE).

      Les Britanniques apporteront leur pierre à l’édifice à hauteur de 55 923 €. « C’est de l’argent qui tombe du ciel », ironise l’élu.

      Les études de protection réalisées par la gendarmerie nationale ont reconnu deux zones à Cayeux-sur-Mer. La première s’étend du Hourdel à l’entrée de la ville. La seconde se situe plus au sud. À terme, une trentaine de caméras devraient être installées dans ces deux secteurs. Mais pour l’instant, la première tranche ne concerne que quatre caméras à Brighton-les-Pins.

      « Quatre départs de migrants ont été constatés dans la commune », se souvient l’édile. « Deux au sud et deux autres au niveau de la carrière de galets Silmer, à Brighton. »

      Une caméra sera donc placée à cet endroit. Les trois autres seront installées au niveau du foyer de vie, au phare et à l’entrée de la ville. Cette dernière permettra la lecture de plaques d’immatriculation notamment.


      Qui s’occupera de l’entretien des caméras ?
      Une petite interrogation avait tout de même été émise par Philippe Prouvost, conseiller municipal : « Qui s’occupera de l’entretien de ces caméras ? » Jean-Paul Lecomte a assuré que « l’installation et l’entretien seront gérés par la FDE qui passera par l’entreprise Citéos ».

      Le centre de visionnage des images captées par les caméras sera installé dans les locaux des agents de surveillance de la voie publique (ASVP). « Lorsqu’il y aura un problème dans ce coin, une seule personne sera habilitée à visionner ces images », explique le maire.

      Si la zone nord doit faire l’objet des attentions du conseil municipal en 2023, les dossiers pour ces quatre premières caméras viennent d’être envoyés à la préfecture. La date d’installation est encore floue.

      #foutage_de_gueule #surveillance #vidéo-surveillance #réfugiés #algorithme #migrations #police #france

  • Quand les tensions entre vaccinés et non-vaccinés s’invitent dans la cour d’école Fannie Bussières McNicoll
    https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1859937/parents-education-enseignants-vaccination-eleves

    Des parents qui choisissent de ne pas faire vacciner leurs enfants s’inquiètent de les voir stigmatisés. Et une psychologue prévient que le climat social polarisé a bel et bien des conséquences sur les plus jeunes.


    Un enfant assis dans la neige.

    Dans un jeu d’enfants observé par un surveillant, un premier groupe, les vaccinés, devait courir après le second groupe, les non-vaccinés, pour les attraper et les forcer à aller se faire donner l’injection (archives). Photo : Getty Images / Shannon Savory

    « Je n’en croyais pas mes yeux ! » Anthony, un surveillant au service de garde d’une école primaire, a été choqué, c’est le moins qu’on puisse dire, lorsqu’il a été témoin, il y a quelques jours, d’un jeu des plus particuliers auquel s’adonnaient les enfants dans la cour d’école : la chasse aux non-vaccinés.

    « Le jeu allait comme suit : il y avait un hôpital dans la cour d’école, où des infirmières administraient le vaccin "obligatoire" contre la COVID-19. Un premier groupe, les vaccinés, devait courir après le second groupe, les non-vaccinés, pour les attraper et les forcer à aller se faire donner l’injection. »
    Une citation de Anthony, surveillant en service de garde dans une école primaire de la région de Québec

    Le tout était une mise en situation, évidemment. Les groupes n’étaient pas divisés selon le véritable statut vaccinal des enfants, selon lui. Mais il n’en demeure pas moins que ce jeu improvisé par les enfants l’a rendu mal à l’aise au point où il s’est précipité pour en parler à sa supérieure.

    "Elle m’a dit que c’était en effet inacceptable." Sa supérieure lui a assuré qu’un message serait transmis aux enseignants pour les mettre au courant du jeu malsain auquel se prêtaient les enfants. Anthony préfère d’ailleurs ne pas partager publiquement son nom de famille pour ne pas exposer son employeur, qui s’est montré sensible et qui a réagi face à la situation, selon lui.

    Malgré cela, il était important pour lui de parler de cet événement. "Ça prouve à quel point tout ce qui se passe au Québec en ce moment, avec la division quant aux restrictions sanitaires, ça se rend aux oreilles des enfants et ça les influence", dit-il.

    La psychologue Geneviève Beaulieu-Pelletier n’est pas surprise de cet incident et le trouve éloquent à sa manière.

    « C’est magnifiquement parlant, cet exemple-là. Les enfants transforment en jeu une réalité sociale qu’ils subissent. C’est leur manière d’exprimer ce qu’ils perçoivent. »
    Une citation de Dre Geneviève Beaulieu-Pelletier, psychologue, conférencière et professeure associée à l’UQAM

    . . . . . .
    Elle est toutefois convaincue que les enfants sont très conscients du climat de polarisation et du déchirement social qui s’accentue entre vaccinés et non-vaccinés, et qu’ils en sont influencés. "Les enfants entendent que de ne pas être vacciné, ce n’est pas bien. Donc, ils en font un jeu ! Ce n’est pas bien surprenant, quand on y pense", affirme-t-elle.

    "L’école, c’est comme une microsociété. Les enfants rejouent dans la cour d’école ce qui se passe à l’extérieur, dans l’espace social", explique la Dre Beaulieu-Pelletier.

    Pressions et mises à l’écart d’enfants non vaccinés
    Le surveillant Anthony assure aussi avoir vu, dans ses dernières semaines de surveillance, certains enfants "faire la police" et reprocher à d’autres jeunes ou à des adultes, parfois, de ne pas porter leur masque correctement, par exemple. "Ils reproduisent clairement ce qu’ils entendent de leurs parents et à la télévision", dit-il.

    Il ajoute avoir eu l’occasion de parler à une fillette de huit ans qui lui a confié que ses camarades de classe étaient au courant du fait qu’elle n’était pas vaccinée. La petite élève se serait plainte de se faire importuner par ses amis qui lui demandaient pourquoi elle ne l’était pas.

    De son côté, Émilie a un petit garçon de sept ans qui vit une situation qu’elle dit similaire à celle de la fillette. La mère de famille préfère que son fils ne soit pas vacciné. Elle trouve que celui-ci paie le gros prix de sa décision de mère.

    "Les enfants parlent de vaccins entre eux, ils savent qui est vacciné et qui ne l’est pas", raconte-t-elle. Par conséquent, ses amitiés en souffrent. Depuis quelques semaines, son fils n’est plus invité à aller jouer chez certains copains vaccinés, et les parents de ces derniers refusent que leurs enfants viennent chez lui.

    « Mon garçon vit beaucoup d’incompréhension. Il se fait demander pourquoi il n’est pas vacciné par d’autres amis. Il se fait dire qu’il est dangereux parce qu’il n’est pas vacciné. Il se sent différent, rejeté, discriminé. »
    Une citation de Émilie, mère d’un garçon de deuxième année du primaire

    La psychologue Geneviève Beaulieu-Pelletier rappelle que les mises à l’écart ou toutes formes de rejet peuvent être "très souffrantes" pour les enfants et doivent être prises au sérieux, même si elles n’atteignent pas un niveau d’intimidation ou de harcèlement.

    Émilie ajoute que son fils ressent de la détresse qu’elle-même dit vivre face au traitement réservé en général aux non-vaccinés par les temps qui courent.

    Elle n’a toutefois pas de reproche à faire au personnel enseignant qui semble prendre soin de ne pas exacerber les tensions entre vaccinés et non-vaccinés, selon elle.

    Une autre expérience
    Les enfants de Sidali M. ont toutefois vécu une autre expérience. À plus d’une reprise, des enseignants de sa fille de 12 ans, qui fréquente une école secondaire de Montréal, auraient demandé à l’ensemble de la classe qui était vacciné parmi les élèves. Sa fille, ne l’étant pas, lui a confié avoir trouvé cela difficile et s’être sentie jugée.

    Son jeune garçon de huit ans, de son côté, est revenu à la maison un peu ébranlé après que son enseignant a qualifié de "champions" et applaudi devant toute la classe ses camarades qui venaient de se faire vacciner dans le gymnase.

    « On crée deux classes d’élèves, les vaccinés et les non vaccinés. Ça n’a pas de sens. C’est inapproprié. Et pour les enfants, c’est très difficile à comprendre et à accepter. »
    Une citation de Sidali M., père de famille de Montréal

    Le père de trois enfants déplore qu’un climat de promotion du vaccin et de "fixation sur le port du masque" teinte le quotidien des enfants à l’école. "C’est lourd à porter pour les enfants. [...] Et ce n’est pas le rôle des enseignants de s’immiscer dans le débat sur la vaccination. L’école, c’est pour apprendre !", conclut-t-il.

    Tout comme Émilie, Sidali M. préfère garder son nom de famille confidentiel pour éviter une plus grande stigmatisation sociale pour lui et ses enfants en raison de son refus de se faire vacciner contre la COVID-19.

    Plusieurs enseignants au primaire ont indiqué à Radio-Canada avoir reçu des directives, écrites ou orales, de la part de leur direction, leur demandant d’être prudents dans leur approche de la question vaccinale avec leurs élèves. Selon eux, plusieurs parents craindraient que le statut vaccinal de leur enfant soit source de stigmatisation ou de discrimination.

    La Dre Beaulieu-Pelletier confirme qu’il est important que les enseignants prennent garde à ne pas attiser la division en identifiant le statut vaccinal des enfants ou en émettant un jugement à ce sujet. "L’enfant doit se sentir en sécurité et accepté à l’école. Et ça passe beaucoup par les enseignants", avise-t-elle. . . . .

    #Enfants #Ecoles #jeux #Liberté #Solidarité #manifestation #Canada #Ottawa #Quebec #Winnipeg #pass_sanitaire #Freedom_Convoy_2022 #crise

    • Fin du pass sanitaire pour :
      – L’Angleterre
      – L’Irlande
      – La Suisse
      – La Croatie
      – La Bosnie
      – La Roumanie
      – La Pologne
      – Malte
      – L’Espagne (Catalogne)
      – Le Danemark
      – La Finlande
      – La Norvège
      – La Suède
      – La République Tchèque
      – Le Mexique
      – L’Afrique du Sud
      Les Etats republicains d’Amérique,
      – L’Alberta
      – Saskatchewan

  • La police d’Ottawa a fait appel à une firme de gestion de crises pour la manifestation D’après les informations de Joanne Chianello, de CBC
    https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1859940/police-ottawa-firme-communication-messages-manifestation-camionneur

    Le Service de police d’Ottawa (SPO) a retenu les services d’une entreprise de gestion de crises très connue et coûteuse pour l’aider à gérer ses communications et son discours pendant la manifestation de camionneurs.

    Le bureau du chef de police Peter Sloly a confirmé dans un courriel à CBC que la firme Navigator a été embauchée la fin de semaine dernière pour “aider le Service de police d’Ottawa et la Commission des services policiers d’Ottawa à mobiliser et à communiquer avec la collectivité pendant la première fin de semaine de la manifestation”.

    Un conseiller principal de Navigator, Matthew Barnes, était présent lors de la conférence de presse donnée par la police d’Ottawa vendredi, huitième jour de la manifestation de camionneurs dans la capitale fédérale.

    Le coût total de ces services n’est pas encore connu, mais selon la déclaration du bureau du chef Sloly, les contribuables paient Navigator pour ce qui est décrit comme une “rémunération à l’acte” avec une “limite à la hausse” de 50 000 à 75 000 dollars.

    Il n’y a pas eu d’appel d’offres pour ce travail de communication puisque, selon la police, le contrat respecte les lignes directrices du Service de police d’OttawaSPO en matière de fournisseur unique pour les occasions spéciales.

    Il n’est pas clair si la stratégie employée fonctionne à l’heure actuelle.

    Des sources ont affirmé à CBC que le chef Sloly n’a pas suivi à la lettre ses notes d’allocution lors de la conférence de presse qu’il a donnée mercredi. Le Service de police d’OttawaSPO n’a pas commenté à ce sujet.

    En point de presse mercredi, Peter Sloly avait laissé entendre qu’il pourrait être nécessaire de faire appel à l’armée et que les services policiers ne suffiraient peut-être pas à mettre fin à la manifestation. Peu après, Justin Trudeau avait dit qu’il n’envisageait pas d’avoir recours à l’armée pour le moment.

    Que fait l’entreprise Navigator ?
    Avec le slogan “Perdre n’est pas une option”, Navigator se décrit comme “un cabinet de stratégie et de communication publique à forts enjeux”.

    Fondée il y a plus de 20 ans, cette firme a pour président-directeur général Jaime Watt, un ex-stratège progressiste-conservateur qui a travaillé avec l’ancien premier ministre Mike Harris pour l’aider à lancer sa “Révolution du bon sens”. Il a représenté des clients très connus, y compris, brièvement, l’ancien animateur de CBC Jian Ghomeshi.

    Selon sa biographie diffusée sur le site web de l’entreprise, M. Watt est “considéré comme un des plus grands stratèges en gestion d’enjeux de communication au Canada” et “a été à la tête de campagnes électorales inventives qui ont transformé le paysage politique par leur audace et leur créativité”.

    Navigator a ouvert un bureau à Ottawa en mars dernier, selon un communiqué de presse de l’époque. Ce bureau est dirigé par Graham Fox et par Matthew Barnes, qui était présent à la conférence de presse du chef de la police d’Ottawa vendredi.

    Avant de se joindre à la firme Navigator, Matthew Barnes a travaillé comme directeur principal des communications de la vice-première ministre Chrystia Freeland et de l’ancien ministre des Finances Bill Morneau.

    De son côté, Graham Fox a notamment travaillé dans le domaine des relations gouvernementales pour les clients du cabinet d’avocats Fraser Milner Casgrain, aujourd’hui appelé Dentons.

    #communication #Démocratie #Liberté #Solidarité #manifestation #Canada #Ottawa #Quebec #Winnipeg #pass_sanitaire #Freedom_Convoy_2022 #mckinsey #médias #pouvoir #mac_kinsey #politique #consulting #élections #crises #Navigator

    • Un « Woodstock de la liberté » promis à Québec Sébastien Tanguay à Québec

      Les opposants aux mesures sanitaires rassemblés devant le Parlement, à Québec, ont reçu la consigne de quitter la capitale dimanche soir pour mieux se donner rendez-vous dans deux semaines.

      Plus grand, mieux organisé et tout aussi revendicateur : le deuxième rassemblement annoncé par les organisateurs Bernard « Rambo » Gauthier et Kevin « Big » Grenier entend réunir deux plus plus de participants.


      Photo : Jacques Boissinot La Presse canadienne Bernard « Rambo » Gauthier a invité les manifestants de Québec à quitter pour mieux revenir dans 2 semaines, à l’occasion de la fermeture du carnaval.

      « Ce qu’on a fait en fin de semaine, c’est un carnaval de la liberté, a indiqué « Big » Grenier devant une foule de plusieurs centaines de participants. Dans deux semaines […] ça va être un Woodstock de la liberté, parce que je veux du monde en criss ! »

      L’occupation de Québec ne s’éternisera pas comme à Ottawa, à en croire son principal instigateur.

      « Faut comprendre que les camions, ce sont des pères et des mères de famille qui ont besoin de travailler la semaine », a souligné « Rambo » Gauthier. « On ne veut pas écoeurer personne », a-t-il poursuivi, félicitant les participants pour trois journées de démonstration « exemplaires ». « On a manifesté pacifiquement, à c’t’heure, on s’attend à un retour d’ascenseur. »
      . . . . . .
      De nombreuses familles étaient encore présentes, dimanche matin, pour afficher leur ras-le-bol des mesures sanitaires. La foule était aussi bigarrée que les messages affichés : ici, une enfant brandissait une pancarte exprimant « On veut jouer » ; là, un sexagénaire levait la sienne en réclamant « Liberté ! ».
      . . . . . . .

  • Les protestations contre les mesures sanitaires s’étendent à l’échelle du pays Mike Blanchfield - La Presse canadienne et Christopher Reynolds - La Presse canadienne à Ottawa
    https://www.ledevoir.com/societe/670362/le-mouvement-de-protestation-contre-les-mesures-sanitaires-s-etend-a-l-ech

    Le mouvement des protestations contre les restrictions liées à la pandémie de COVID-19 continue de s’étendre à l’échelle du pays.

    À Ottawa, les opposants ne montrent aucun signe d’essoufflement après une semaine de perturbations au centre-ville et à proximité de la Colline du Parlement.


    Nathan Denette La presse canadienne Des manifestations contre les mesures sanitaires se sont tenues un peu partout au Canada samedi. À Toronto, ils étaient plusieurs centaines rassemblés du côté sud de l’Assemblée législative de l’Ontario.
    Mais ils pourraient faire face à une première contestation judiciaire à leurs dépens. Un avocat d’Ottawa a présenté devant la Cour supérieure de justice de l’Ontario pour plaider un recours collectif au nom de milliers de résidents de la ville demandant des millions de dollars en dommages-intérêts et une injonction « interdisant la continuité de la nuisance ». Le juge Hugh McLean a indiqué qu’il ne rendra pas de décision avant lundi.

    Ottawa et plusieurs autres villes du Canada s’efforcent de faire en sorte que les manifestations demeurent pacifiques.

    Le chef de police d’Ottawa, Peter Sloly, a indiqué que tous ses policiers étaient en fonction afin de s’occuper de la manifestation.

    Selon ses estimations, il y avait environ 1000 véhicules et 5000 manifestants au cœur de la ville. Il signalait aussi la présence d’environ 300 contre-manifestants.

    Il a décrit Ottawa comme « une ville assiégée », une situation pour laquelle la police n’a jamais été préparée.

    « C’est un siège, a-t-il lancé. C’est quelque chose de nouveau dans nos démocraties. Je n’ai jamais vu rien de tel. Nous n’avons pas une loi sur la police qui pourrait nous permettre d’agir selon les circonstances. »

    Mais habituellement, dans un siège, les « envahisseurs » se tiennent à l’extérieur du périmètre d’une ville et bloquent l’approvisionnement.

    Les tensions demeurent vives, car de nombreux résidents ont exprimé leur frustration, qualifiant la manifestation d’occupation.

    En milieu d’après-midi, des milliers de manifestants cherchaient à se réchauffer auprès de petits feux allumés en face de l’Édifice de l’Ouest qui abrite la Chambre des communes. Ils ont fait griller des hot-dogs et distribué des plats sous des bâches. Deux hommes se sont promenés en cheval dans les rues de la ville, l’un portant un drapeau appuyant l’ancien président des États-Unis, Donald Trump.

    Résidents impatients
    Au crépuscule, le chaos s’installait au sud de la Colline du Parlement.

    Les rues avoisinantes étaient bourrées de véhicules, notamment des camions lourds, aussi loin que le regard peut porter. La police était absente, sauf près de la colline. Un feu à ciel ouvert illuminait une intersection. Tout près, un restaurant était rempli au maximum de sa capacité de clients qui ne portaient pas de couvre-visage.

    Toutefois, une résistance à la manifestation semble en train de s’organiser dans la capitale nationale. Un groupe de contre-manifestants se sont rassemblés près du campement des protestataires au parc de la Confédération au centre-ville.

    « Tout le monde s’attend à ce que ce soit un événement agréable et sûr. Cependant, il existe toujours ce danger sous-jacent pour toutes les minorités visibles, toutes les personnes de la communauté LGBTQ », a déclaré samedi en entrevue un résident d’Ottawa et organisateur d’une contre-manifestation, Mackenzie Demers.

    « Ces occupants, ils sont dangereux. Ils ont des camions. Il y a des rumeurs selon lesquelles il y a des armes », a ajouté M. Demers.

    Certains résidents s’interrogeaient sur le bien-fondé d’une telle démarche.

    « J’ai comme l’impression qu’il s’agit d’un geste futile et stupide, et la dégradation de notre vie politique m’a découragé ce matin », a déclaré un résident d’Ottawa, Jeremy Owen, qui a organisé une pétition en ligne appelant la police d’Ottawa à expulser les manifestants.

    À Toronto, Vancouver, Regina…
    À Toronto, plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés du côté sud de l’Assemblée législative de l’Ontario, scandant en français « Liberté » sur une bruyante rythmique de reggae transmis par des haut-parleurs. Certains portaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : « liberté = pas obligation » ou « laissez-vous guider par l’amour, pas la peur ».

    La police de la Ville-Reine dit avoir arrêté un homme de 22 ans pour avoir allumé une bombe fumigène. Celui-ci devra répondre à des accusations de voies de fait armés, de méfait et d’administrer une substance délétère.

    À proximité, quelque 200 travailleurs de la santé et des sympathisants ont marché de l’Université de Toronto et à un hôpital. Ils brandissaient des pancartes indiquant « pas d’imbéciles » ou « des masques N95 pour tous ».

    Des manifestations se sont aussi déroulées à Québec, Fredericton, Winnipeg, Regina, Edmonton, Vancouver, Victoria et dans le village frontalier de Coutts, en Alberta.

    Plusieurs corps policiers disent avoir appris des manifestations d’Ottawa. Ils ont élaboré des stratégies visant à protéger les infrastructures essentielles, comme des voies de circulation essentielles, les hôpitaux tout en empêchant des actes de violence.

    #Démocratie #Liberté #Solidarité #manifestation #Canada #Ottawa #Quebec #Winnipeg #pass_sanitaire #Freedom_Convoy_2022

    • Les manifestants inondent la haute-ville de Québec Avec La Presse canadienne
      https://www.ledevoir.com/societe/670278/sans-titre

      Quantité de poids lourds sont venus gonfler samedi le convoi anti-mesures sanitaires de Québec, pendant qu’à deux pas de là, des touristes et des familles continuaient de s’agglutiner pour profiter du Carnaval.

      « On est là pour la liberté de nos enfants ! » En fin de matinée, et sous une étroite surveillance policière, une bordée de protestataires aux causes multiples ont investi à pied le secteur de la colline parlementaire, souvent après avoir laissé leur véhicule dans les rues de la capitale.


      Les manifestants étaient encore bien présents au centre-ville d’Ottawa samedi soir. Photo : Radio-Canada / Felix Desroches

      Contre le passeport vaccinal, pour le « libre-choix », la « liberté », ou encore contre le projet de loi caquiste visant à réformer la Direction de la protection de la jeunesse : les manifestants bardés de drapeaux du Québec, du Canada, de l’Acadie ou encore des États-Unis ne sont pas tous venus pour les mêmes raisons. Ils avaient tout de même en commun l’envie de vouloir faire du bruit.

      Les échos des klaxons ont commencé à rebondir dans les étroites rues de la haute-ville vers 10 h, samedi. Sur le boulevard René-Lévesque, des agents du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) ont condamné des voies et tenté d’assurer une circulation fluide. « Le SPVQ est en communication avec les organisateurs », a assuré le sergent aux communications David Poitras dans un communiqué envoyé plus tôt dans la journée.

      Tout près de l’Assemblée nationale, les odeurs de diesel se mêlaient en milieu d’après-midi à celles de la fumée de cigarette. Confrontés à une foule de plus en plus importante, les policiers de la Ville ont fermé des parties du boulevard René-Lévesque et de l’avenue Honoré-Mercier à la circulation automobile vers 15h.

      La circulation a finalement repris dans le secteur peu avant 21h30, après qu’une part de la foule et du convoi se soit dispersée.

      Là pour rester ?
      Dans une diffusion en direct partagée sur sa page Facebook, le syndicaliste Bernard « Rambo » Gauthier a affirmé sentir « un éveil », samedi, après avoir couvert les médias et les autorités d’invectives vendredi soir. « La police, c’est pas toutes des lumières », a-t-il ajouté samedi dans un discours à la foule.

      La voix enrouée, un drapeau du Québec sur l’épaule, Bruno Cossette a dit, lui, vouloir rester « le temps qu’il faut ». Il faut faire tomber toutes les mesures sanitaires, s’est-il époumoné. « Ils humilient les non-vaccinés », a ajouté l’homme, qui assure de son côté avoir ses deux doses vaccinales.

      Venu manifester avec une pancarte sur laquelle un montage photo représentait le premier ministre François Legault « déguisé » en dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, Stéphane Briand a clamé que les politiciens « veulent nous contrôler avec la passe vaccinale pis on est contre ça. » Non loin de là, un manifestant brandissait une pancarte traçant un lien entre les mesures sanitaires et le régime nazi.

      En mêlée de presse vers le début de l’après-midi, le maire de Québec, Bruno Marchand, s’est réjoui qu’aucun débordement violent n’ait été constaté depuis l’arrivée des premiers manifestants, jeudi. Il a toutefois déploré les impacts négatifs que pourrait avoir le rassemblement sur la santé financière des restaurants, qui vivaient leur première fin de semaine post-réouverture des salles à manger.

      « On a vu que ç’a eu des conséquences négatives. Il y a des gens qui ont annulé, dans les restaurants, dans les hôtels », a convenu le maire, qui maintient que la manifestation ne pourra pas durer une éternité.

      « Non, il n’y aura pas d’érection de campement. Non, on n’érigera pas des choses pour durer à demeure », a-t-il assuré. Les camions garés sur René-Lévesque devront « circuler » après la manifestation, a-t-il poursuivi.

      Tout près de la Fontaine de Tourny, samedi, familles et touristes attendaient leur tour pour visiter les installations du Carnaval de Québec, dont le coup de départ a été donné vendredi. « On n’allait pas laisser cette manifestation gâcher nos plans », a laissé tomber Matana Skoie, une Montréalaise venue dans la Vieille-Capitale pour profiter des festivités hivernales.

      « C’est un peu frustrant parce qu’il y a des choses beaucoup plus importantes, a ajouté son ami Craig Farkash. Comme les droits autochtones. On ne réussit même pas à envoyer de l’eau potable dans les réserves. »

      « Ici, ils s’opposent à des données qui ont été méticuleusement recherchées par des experts », a-t-il ajouté, en fixant la masse de protestataires, avant de s’engouffrer dans le palais de glace de Bonhomme Carnaval.

    • Alors que des camionneurs et manifestants bloquent la frontière entre le Canada et les États-Unis à Coutts depuis une semaine, le Premier Ministre de la province d’Alberta a annoncé hier le début de la levée des restrictions y compris du pass vaccinal. #manifs5fevrier
      https://twitter.com/AnonymeCitoyen/status/1490013588723052544
      +
      Des manifestants se rassemblent pour la deuxième soirée consécutive devant le Parlement de #Finlande à #Helsinki contre les mesures de restrictions et la hausse des prix du carburant. Les manifestants du convoi on de nouveau prévu de se rassembler demain dans la capitale.
      +
      Deux ans après le mouvement historique des paysans en #Espagne, les agriculteurs espagnols ressortent leurs gilets jaunes et bloquent l’autoroute AP-4 en Andalousie pour dénoncer la crise qui touche le secteur agricole et exiger des prix justes.
      +
      Le #ConvoidelaLiberte prend de l’ampleur en #Australie !

  • #Canada - C’est la #Teuf ! : Freedom Convoy Friday Night Party | #IrnieracingNews #Ottawa Selena Paley
    Party just getting started featuring Selena Paley. February 4, 2022.

    https://www.youtube.com/watch?v=4mJmvftO7wg

    #Démocratie #Liberté #Solidarité #manifestation #Canada #Ottawa #Quebec #Winnipeg #pass_sanitaire #Freedom_Convoy_2022

    Y’a du monde ! Freedom Convoy arrives in downtown Winnipeg | “It’s all for nothing if you don’t have freedom" *

    https://www.youtube.com/watch?v=1SZoNx3I-nE

    5 févr. 2022
    On a freezing winter morning at -23 °F, the Freedom Convoy has arrived in downtown Winnipeg to settle in front of the Manitoba Legislative Building, accompanied by thousands of protesters on wheels and by foot.
    We continue following the recent developments with the protest organized by the Canadian truck drivers that’s already become an international movement.
    The unprecedented, endless lines of trucks successfully continue their way across the country, protesting COVID-19 vaccine mandates and other restrictions.
    The protest started in the early morning of January 17th, shortly after the new COVID-19 vaccine mandate for truck drivers came into effect in Canada. The new federal rule now requires unvaccinated Canadian truck drivers that return to Canada to get tested for COVID-19 and isolate for 14 days. Additionally, the new federal mandate will also not allow unvaccinated foreign national truck drivers to cross the border into Canada. January 22nd, the same mandate came into force in the US. Experts warn that both of these mandates will inevitably lead to supply chain collapse and a further surge in prices, including prices for food, gas and essential goods. Additional protests also take place at multiple border crossings throughout Canada

  • Link Shell Extension
    https://schinagl.priv.at/nt/hardlinkshellext/linkshellextension_fr.html

    Un utilitaire Windows pour ajouter à l’explorateur de fichier la gestion des liens symboliques, liens physique, jonctions, points de montage.
    Documentation FR très complète.
    Nombreuses possibilités annexes : « copies intelligentes », clonages, « copies Delorean » pour gérer des historiques de modifications de répertoires...

    A noter : la commande ln -s de GitBash sous Windows ne permet pas de faire des liens symboliques « à la Linux/MacOS » mais uniquement une copie complète de la source. Il faut donc utiliser la commande Windows mklink à la place.
    Voir :
    https://docs.microsoft.com/fr-fr/windows-server/administration/windows-commands/mklink : documentation de mklink pour la création de liens symboliques en ligne de commande avec cmd.exe
    https://stackoverflow.com/questions/18641864/git-bash-shell-fails-to-create-symbolic-links#comment53416744_2448245 pour l’utilisation de mklink avec GitBash / MSYS (échapper les slashs et anti-slash).
    Exemple pour créer un lien symbolique le_lien qui pointe vers le répertoire IMG :

    cmd //c mklink //d le_lien .\\IMG

    (l’option /d est nécessaire pour la création d’un symlink vers un répertoire)

    #Link_Shell_Extension #lien_symbolique #symlink #windows #utilitaire #gitbash #hard_link #jonction #copie_Delorean

  • A Thread from petaramesh : « pourquoi et comment chiffrer votre disque dur ou vos fichiers dans le cloud »
    https://threader.app/thread/1450396509153935361

    Votre ordi portable peut être perdu ou volé, avec dedans toutes vos précieuse données, et vous ne voudriez pas que le voleur ait accès à vos mails, vos fiches de paie, vos documents fiscaux, vos mots de passe enregistrés dans votre navigateur, vos précieuses photos...
    #Thread

    • Votre ordi portable peut être perdu ou volé, avec dedans toutes vos précieuse données, et vous ne voudriez pas que le voleur ait accès à vos mails, vos fiches de paie, vos documents fiscaux, vos mots de passe enregistrés dans votre navigateur, vos précieuses photos...
      Vous avez des sauvegardes de vos documents personnels dans “le cloud” mais vous n’avez pas une confiance immodérée dans Dropbox ou Google Drive et vous ne voudriez pas que des inconnus puissent avoir accès à vos fichiers...
      Vous avez des sauvegardes de documents précieux sur une clé USB ou un disque externe mais vous craignez qu’elle tombe de votre poche ou qu’on vous vole votre sac...
      Dans tous ces cas de figure il est important de chiffrer (“crypter” veut dire la même chose, mais est incorrect) vos supports ou vos précieux fichiers.
      Mais comment ? Les outils adaptés sont souvent inconnus du grand public, ou mal utilisés, alors un petit guide...

      Ce guide parlera de #Linux (évidemment), mais un grand nombre d’outils indiqués ici sont également disponibles sous Windows, Mac...
      On va voir ça dans l’ordre par cas d’usage.
      Le principe fondamental en premier : Utilisez une phrase secrète sûre et complexe que vous seul pouvez connnaître, rien qui puisse se deviner, évitez votre plaque d’immatriculation ou les prénoms de vos enfants.
      Ne la notez nulle part sinon dans votre esprit.
      Et sachez que si l’outil de chiffrement que vous utilisez est de bonne qualité, il n’existera aucun moyen pour personne de récupérer vos données si vous oubliez votre phrase secrète.
      Pas la peine de solliciter votre pote informaticien ce jour-là !
      S’il le pouvait, un voleur aussi

      Premièrement, le disque dur de votre portable.
      Il est largement préférable qu’il soit entièrement chiffré (full disk encryption) car cela empêchera un voleur d’accéder à quoi que ce soit s’il dérobe votre machine. Il ne pourra pas démarrer le système, et...
      S’il en extrait le disque pour l’analyser, il n’aura accès à absolument rien et aucune visibilité sur le contenu, ni le nombre, ni le nom, ni la taille des fichiers contenus dessus, sans la phrase secrète de déchiffrement.
      C’est donc la solution idéale.
      L’excellente nouvelle est que la majorité des distributions #Linux récentes proposent le chiffrement intégral du disque dur (ou SSD) à lors de l’installation, et ce n’est généralement pas plus difficile qu’une case à cocher !
      (Le système utilisé s’appelle cryptsetup LUKS)Alors pourquoi ne pas le faire ? Cette méthode comporte des inconvénients mineurs :
      – Il vous faudra taper votre phrase secrète à chaque démarrage de la machine, et elle ne pourra pas être démarrée en votre absence (par exemple si vous souhaitez y accéder à distance).
      – Un PC peut puissant sera légèrement ralenti dans l’ensemble de son fonctionnement.
      Et un inconvénient plus ennuyeux : Si vous partagez votre PC (famille), TOUS les utilisateurs devront connaître la phrase secrète pour pouvoir utiliser la machine, ce qui n’est jamais très bon.
      Vous pouvez toujours définir plusieurs phrases secrètes différentes, mais si vous le faites, n’importe laquelle déverrouillera le système et permettra à l’utilisateur, s’il a de plus les droits “administrateur”, d’accéder à l’ensemble des fichiers présents sur la machine.
      Donc, ce n’est pas idéal pour un PC partagé. Pour un PC partagé, l’idéal est de ne pas chiffrer la totalité de la machine, mais seulement votre répertoire personnel (home)
      Cette méthode est proposée par de nombreuses distributions #Linux, et est là aussi très facile à mettre en œuvre. Il suffit généralement de cocher [Chiffrer le répertoire personnel de l’utilisateur] lors de l’installation du système ou de la création d’un utilisateur.
      Dans ce cas, le déchiffrement de l’ensemble de votre répertoire personnel est contrôlé par votre connexion avec votre mot de passe - qui doit donc être choisi robuste.Les avantages de cette méthode sont le chiffrement intégral de votre répertoire personnel, incluant donc vos mails, les mots de passe enregistrés dans votre navigateur, votre historique de navigation, etc.
      De plus, un autre utilisateur de votre ordinateur ne peut avoir aucun accès à vos données quand vous n’êtes pas connecté (loggué) à votre compte utilisateur, s’il ne connaît pas votre mot de passe, et même s’il a les droits administrateur sur la machine.
      Cette méthode semble idéale sur un ordinateur partagé, mais a quand même quelques inconvénients :
      L’outil employé, ecryptfs est ancien et plus maintenu, sa sécurité future n’est donc pas garantie, et il n’est plus proposé par défaut sur certaines distributions #Linux récentes.
      Dans certains cas il peut même ne pas être disponible du tout, et il peut être problématique de l’utiliser si vous pensez mettre votre système à jour vers des versions ultérieures : il est voué à disparaître et vous pourriez ne plus avoir accès à vos données dans le futur.
      D’autre part, il ne chiffre pas l’espace d’échange (swap), et certaines données (portions de documents en cours de travail, etc...) peuvent se retrouver “en clair dans le swap”, à la merci de l’analyse par un spécialiste.
      (La plupart des distros proposant ecryptfs proposent également de chiffrer facilement le swap, mais c’est au prix de la fonctionnalité de “veille prolongée” (hibernation) qui ne pourra plus être utilisée dans ce cas, alors qu’elle peut l’être sur un disque entièrement chiffré)
      Enfin, ecryptfs protège le contenu et le nom de vos fichiers, mais restent visibles le volume qu’ils occupent, leurs tailles individuelles, l’arborescence de répertoires.
      Ceci peut être sans aucune importance pour vous, si tout ce qui vous intéresse est de protéger le contenu de documents (factures, fiches de paie, mails) mais un attaquant pourra voir facilement à la taille et à l’organisation de vos fichiers, si vous avez une collections de films...
      ou d’albums de musique par exemple. Gênant ou pas pour vous, tout dépend de votre cas d’usage et de votre modèle de menace.
      Si maintenant vous ne voulez pas faire de chiffrement complet de votre disque (PC partagé par exemple), ou de chiffrement ecryptfs de votre répertoire personnel, parce qu’il est obsolète, il existe de nombreuses solutions permettant de chiffrer un support externe, un répertoire,ou les données que vous mettez “dans le cloud”.
      Mais attention ! Sachez que dans ce cas vous aurez nécessairement un GRAND nombre de données qui ne seront pas chiffrées sur le disque dur de votre PC !Pour ce que vous mettrez dans le cloud, si c’est chiffré, c’est bon, pour ce que vous mettrez sur une clé USB, si c’est chiffré, c’est bon, mais sur le disque dur de votre PC il y aura des fuites !Par exemple, si vous mettez des documents confidentiels dans un répertoire chiffré “Confidentiel”... ça ne protègera pas...- Les mots de passe stockés dans votre navigateur web.- Votre historique de navigation- Les “documents récents” dont le nom peut être retenu par le menu “documents récents” du sytème ou d’une application, bureautique, lecteur de PDF, lecteur de musique ou vidéo...- Les miniatures (thumbnails) d’images ou de vidéos qui peuvent être créées par votre gestionnaire de fichiers en dehors du répertoire chiffré, et qui resteront en clair même quand celui-ci sera fermé...- Les fichiers temporaires créés par une application bureautique etc......et être supprimés, mais demeurer récupérables, en clair.Bref si vous ne chiffrez pas TOUT le disque de votre PC, ou a minima TOUT votre répertoire personnel et le swap, vous protégerez des choses, mais en laisserez d’autres fuir comme par une passoire.Là encore, tout dépend de votre modèle de menace. Si vous voulez vous protéger du vol intégral de votre thèse ou de votre manuscrit, que quelque morceaux hachés traînent en clair n’est pas bien grave.Si vous voulez protéger vos documents perso de la curiosité de vos enfants, OK.Mais si vous avez des informations hautement confidentielles à protéger d’une personne qualifiée qui s’emparerait de votre machine, c’est un no-go, seul le chiffrement intégral du disque sera efficace face à un tel adversaire.Ceci posé, si vous voulez tout de même chiffrer uniquement le contenu de certains répertoires - ce qui reste très pertinent pour un répertoire à synchroniser par le cloud ou sur une clé USB par exemple, pour protéger non votre PC mais ce seul périphérique - voici quelques outils.- Si vous voulez chiffrer tout un disque dur ou une clé USB que vous n’utiliserez que sur des machines #Linux, le mieux est encore d’utiliser cryptsetup/LUKS.Votre disque pourra même se monter automatiquement en le branchant !Inconvénients :- Il faudra taper quelques lignes de commande au terminal pour chiffrer et formater le disque.- Il ne sera pas utilisable sur une machine non-Linux.Si donc vous voulez chiffrer un disque ou une clé USB intégralement, sans taper de commandes en console, et pouvoir aussi l’utiliser avec #Windows par exemple,l’outil qu’il vous faut est : Veracrypt.Les avantages de Veracrypt : Il peut soit chiffrer un périphérique entier (la clé USB), soit créer un volume chiffré (de taille fixe réservée à l’avance) sur un périphérique pouvant par ailleurs contenir des répertoires et fichiers non chiffrés, ordinaire.- Veracrypt camoufle complètement l’arborescence de répertoires, les tailles et noms des fichiers stockés, en plus de leur contenu. Tout ce qui est visible est un périphérique chiffré, ou un container de “n” Go chiffré sur un périphérique, dont le contenu est inconnu.- Inconvénients : La taille du volume chiffré est fixée à sa création et ne peut pas être modifiée. S’il le faut, il faut créer un autre volume chiffré de taille différente et y transférer tout le contenu.- On a un seul gros volume chiffré, et si on modifie de petits fichiers chiffrés “à l’intérieur du container” et qu’on sauvegarde ce dernier sur un cloud, c’est à chaque fois TOUT le gros container qui devra être re-uploadé, et non pas les petits fichiers individuels.Pour cette raison, Veracrypt est très bien adapté à une clé USB par exemple, mais très mal adapté à un stockage sur “le cloud”.Pour stocker sur le cloud, il vous faut un outil de chiffrement à la volée qui travaille fichier par fichier - comme le faisait fort bien ecryptfs - mais on va devoir s’en passer, alors qu’y a-t-il d’autre ?J’ai examiné divers outils et j’en ai retenu deux, qui m’ont semblé meilleurs et plus crédibles que les autres :- Gocryptfs- CryfsCe deux outils sont simple d’utilisation et peuvent tous deux être utilisés depuis une interface graphique commune qui s’appelle Sirikali.Quelles sont leurs principales différences et pourquoi utiliser l’un plutôt que l’autre ?- Cryfs masque complètement la structure de répertoires, les noms et les tailles des fichiers contenus- Gocryptfs masque les noms et contenus des fichiers, mais laisse les tailles des fichiers et l’arborescence visible (pas les noms)- Gocryptfs est notablement plus rapide que Cryfs (ce qui, pour des fichiers, n’est pas un problème sauf si votre PC est horriblement lent)- Selon les cas d’usage, (en cas de nombreux petits fichiers), Cryfs utilisera beaucoup plus d’espace de stockage que Gocryptfs, ce qui peut être à considérer si votre espace Cloud gratuit est petit.- Avec Cryfs, vous devez absolument éviter de monter le répertoire chiffré simultanément sur deux machines différentes, au risque de corruption du filesystem.- Avec Gocryptfs, c’est possible à condition de ne pas travailler simultanément sur les mêmes fichiers.Donc cas d’usage typiques : Vous synchronisez un répertoire sur le cloud, avec UNE SEULE machine simultanément, et vous ne voulez pas que votre prestataire cloud puisse connaître le nombre et le type de fichiers que vous stockez (musique, vidéos), vous utiliserez CryfsVous synchronisez plusieurs machines sur le cloud, elles peuvent être en fonction simultanément (mais vous ne travaillez pas des deux côtés sur les mêmes fichiers), il est sans importance que votre prestataire cloud connaisse le nombre et la taille de vos fichiers : GocryptfsEt bien sûr, avec ces outils, il est possible de chiffrer des répertoires sur votre PC, mais soyez conscient de la possibilité de “fuites de données” vers votre répertoire personnel ou le swap, comme indiqué plus haut.Mais c’est une solution très pertinente (à défaut d’ecryptfs) si vous voulez faire une double couche de chiffrement, par exemple un PC familial au disque entièrement chiffré - et tout le monde connaît le mot de passe de démarrage......sur lequel vous souhaitez par-dessus le marché protéger des fichiers personnels de la curiosité de vos enfants, qui ont peu de chances d’aller explorer le swap ou “undeleter” des fichiers temporaires supprimés, surtout s’ils n’ont normalement pas accès à votre répertoire persoVoilà c’est à peu près tout, j’espère que ce petit tour d’horizon aura pu vous être utile et vous donner quelques idées, pour les questions c’est dessous 😁Ah et pour gérer et chiffrer votre base de mots de passe, c’est keepass ou keepassxc, sinon, rien.Un dernier truc qui-n’a-rien-à-voir-mais-quand-même : les outils “d’effacement sécurisé” fichier par fichier, efficaces sur des disques durs, sont inefficaces sur des SSD, sachez-le. Un SSD déplace tout le temps les données de lui-même...Avec un SSD, réécrire 13 fois du garbage “au même endroit” ne sert absolument à rien. Avec un SSD, la seule méthode efficace et certaine est l’effacement sécurisé de l’ensemble du SSD avec la commande ATA ou NVME spécifique, ou le passer au micro-ondes...Ah tiens y’a même la recette pour chiffrer intégralement le /home/toto avec Gocryptfs, comme on le faisait avec ecryptfs... Marcherait aussi avec Cryfs évidemment. https://wiki.archlinux.org/title/User:Lukeus_Maximus …HEADS UP : J’ai copié une arborescence de 9500 fichiers divers d’un container Gocryptfs en parfaite santé vers un container Cryfs, j’ai direct 4 fichiers corrompus sur le container Cryfs à l’arrivée.Ça élimine direct Cryfs de mes options, d’autant qu’il ne dispose pas d’un fsck.You can follow @petaramesh. (Source : https://threader.app/thread/1450396509153935361)

  • Higher social class predicts increased unethical behavior | PNAS
    https://www.pnas.org/content/109/11/4086

    Abstract

    Seven studies using experimental and naturalistic methods reveal that upper-class individuals behave more unethically than lower-class individuals. In studies 1 and 2, upper-class individuals were more likely to break the law while driving, relative to lower-class individuals. In follow-up laboratory studies, upper-class individuals were more likely to exhibit unethical decision-making tendencies (study 3), take valued goods from others (study 4), lie in a negotiation (study 5), cheat to increase their chances of winning a prize (study 6), and endorse unethical behavior at work (study 7) than were lower-class individuals. Mediator and moderator data demonstrated that upper-class individuals’ unethical tendencies are accounted for, in part, by their more favorable attitudes toward greed.

    « #winner »

  • Phil Spencer Impressed With Steam Deck, Confirms xCloud Functionality - Game Informer
    https://www.gameinformer.com/2021/08/16/phil-spencer-impressed-with-steam-deck-confirms-xcloud-functionality

    Valve’s Steam Deck has impressed a lot of people since its reveal. After all, the company effectively designed its own version of the Switch to play your Steam library on the go. That’s pretty cool, and it’s proven to be quite a draw given its pre-order frenzy, and early hands-on impressions have been largely positive. Xbox boss Phil Spencer is among those who got to take the device for a test drive, and he recently expressed his happiness with the product, particularly in how well it runs Microsoft-published software.

    #jeu_vidéo #jeux_vidéo #valve #steam #steam_deck #console_steam_deck #windows #xbox #xcloud #microsoft #phil_spencer

  • Activision Blizzard workers reject CEO Bobby Kotick’s response to their demands | PC Gamer
    https://www.pcgamer.com/activision-blizzard-workers-reject-ceo-bobby-koticks-response-to-their-dema

    A group of Activision Blizzard employees calling itself the ABK Workers Alliance has rejected the company’s decision to employ the law firm WilmerHale to conduct a review of the company’s policies and procedures. In a letter shared with IGN, the group told CEO Bobby Kotick that his delayed response to employees following a lawsuit alleging widespread sexual harassment and discrimination at the company “did not meaningfully address” employee demands, and that WinterHale’s pre-existing relationship with Activision creates a conflict of interest that means it cannot conduct an impartial review.

    #jeu_vidéo #jeux_vidéo #activision_blizzard #abk_workers_alliance #scandale #harcèlement #environnement_toxique #emploi #procès #justice #ressources_humaines #bobby_kotick #winterhale #syndicalisme #frat_boy_culture #bro_culture #frances_townsend #stephanie_avakian #j._allen_brack #mike_morhaime #jeu_vidéo_overwatch #jeu_vidéo_championnat_overwatch_league #jeu_vidéo_call_of_duty #jeu_vidéo_championnat #jeu_vidéo_championnat_call_of_duty_league #esport #jeu_vidéo_world_of_warcraft #jeu_vidéo_wow

  • Hier soir sur l’abreuvoir...
    https://www.flickr.com/photos/valkphotos/51314807012

    Flickr

    ValK. a posté une photo :

    #Nantes, 15 juillet 2021. . Série Par la fenetre... : vu.fr/valk-fenetre . ¤ autres photos : vu.fr/valkphotos ¿ infos audios : frama.link/karacole ☆ oripeaux : frama.link/kolavalk ◇ rdv locaux : 44.demosphere.net ○ réseaux : twitter.com/valkphotos ♤ me soutenir : liberapay.com/ValK . :camera : #photo #photography #foto #LesPetitesPhotos #fenêtre #prenestr #window #ventana #reflet #gleam #reflection #reflero

  • Mathilde Cohen, blanchité alimentaire (#French_food_Whiteness)

    Une vidéo dans laquelle Mathilde Cohen, Université du Connecticut (https://www.law.uconn.edu/faculty/profiles/mathilde-cohen), explique le concept de blanchité alimentaire appliqué à la cuisine français fait polémique.
    Pour voir la vidéo (que je n’ai pas trouvé sur le site de Sciences Po - mais pas trop cherché non plus) :
    https://twitter.com/jeromegodefroy/status/1408443135643074560

    La vidéo est tirée d’un séminaire organisé à l’Université de Nanterre et dans lequel Mathilde Cohen a été invitée :

    Conseil de Laboratoire suivi d’un séminaire sur Law, Food, and Race : The Whiteness of French Food par Mathilde Cohen, professeure à l’Université du Connecticut.

    https://ctad.parisnanterre.fr/reunion-et-seminaire-du-ctad-999209.kjsp

    –---
    L’article de Mathilde Cohen, sur le même sujet :

    The Whiteness of French Food. Law, Race, and Eating Culture in France

    Food is fundamental to French identity. So too is the denial of structural racism and racial identity. Both tenets are central to the nation’s self-definition, making them all the more important to think about together. This article purports to identify and critique a form of #French_food-Whiteness (blanchité alimentaire), that is, the use of food and eating practices to reify and reinforce Whiteness as the dominant racial identity. To do so, it develops four case studies of how law elevates a fiction of homogeneous French/White food as superior and normative at the expense of alternative ways of eating and their eaters—the law of geographical indications, school lunches, citizenship, and cultural heritage.

    https://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm?abstract_id=3819684
    #identité_raciale #racisme_structurel #nationalisme #blanchité #homogénéité #mythe_de_l'homogénéité #cantines #citoyenneté #patrimoine #patrimoine_culinaire #patrimoine_culturel #AOP #IGP

    –—

    Réaction de Renaud Epstein sur twitter :

    Que CNews, Valeurs Actuelles et quelques autres déversent leur haine sur une chercheuse du CNRS sans avoir lu ses travaux, c’est assez attendu.
    Que le community manager du ministère @lesoutremer entre en connivence avec ceux qui l’attaquent, c’est assez effrayant.
    #WinterIsComing

    https://twitter.com/renaud_epstein/status/1409093048370438147

    –—

    Tweet de Jérôme Godefroy qui se dit journaliste :
    https://twitter.com/jeromegodefroy/status/1408443135643074560

    #Mathilde_Cohen #blanchité_alimentaire #colonialisme #décolonial #alimentation #recherche #université #science #sciences_sociales #cuisine_française

    ping @karine4 @cede

    • Hyper intéressant Cristina, merci ! Il y a un parallèle aux Pays-bas où les immigrés d’Indonésie étaient controlés s’il mangeaient bien des pommes de terre et pas du riz comme signe de leur intégration.

  • A Guide to the Best Lovers Rock on Bandcamp | #Bandcamp_Daily
    https://daily.bandcamp.com/lists/lovers-rock-list

    As Jamaican reggae was exploding onto the mainstream UK scene in the 1970s, a younger, more omnivorous audience was forging a new genre called “lovers rock.” At the time, the children of the #Windrush_Generation, whose parents emigrated from the Caribbean and African Commonwealth en masse in the 1950s, were teenagers looking to establish themselves in the UK, and wanted to do it to their own soundtrack.

    While reggae, through its network of under-the-radar soundsystem dances, had become the music of choice for so many Black youngsters, growing up in Britain in the ’60s had exposed them to all manner of other sounds. Motown, Philly soul, and pop music in general—everybody loved the Beatles—were part of their musical environment and were duly reflected in the reggae these kids created for themselves.

    Reggae made in Britain at that point veered away from the higher profile Jamaican approach, which modeled itself after Bob Marley’s rebel music; steeped in roots ‘n’ culture ‘n’ Rastafari. British reggae became a Black pop music, the UK’s first, as it absorbed the more melodic aspects of American soul, focused on singing and harmonizing, and centered around young love found, lost, ignored, or precluded. “The songs,” explains Janet Kaye, the genre’s first mainstream star, “were all about us—falling in love, having our hearts broken—so they appealed so much to us as young kids, growing up and finding our ways in the world.”

    https://www.bbc.com/news/uk-43782241
    https://seenthis.net/messages/690996

  • If You Care About Privacy, It’s Time to Try a New Web Browser
    https://www.nytimes.com/2021/03/31/technology/personaltech/online-privacy-private-browsers.html

    A new crop of internet browsers from Brave, DuckDuckGo and others offer stronger privacy protections than what you might be used to. Most of us use web browsers out of habit. If you surf the web with Microsoft Edge, that may be because you use Windows. If you use Safari, that’s probably because you are an Apple customer. If you are a Chrome user, that could be because you have a Google phone or laptop, or you downloaded the Google browser on your personal device after using it on computers (...)

    #Apple #Google #Brave #Chrome #Edge #Firefox #Safari #Windows #DuckDuckGo #microtargeting #profiling #surveillance (...)

    ##EFF

  • If You Care About Privacy, It’s Time to Try a New Web Browser
    https://www.nytimes.com/2021/03/31/technology/personaltech/online-privacy-private-browsers.html?action=click&algo=identity&block=edito

    A new crop of internet browsers from Brave, DuckDuckGo and others offer stronger privacy protections than what you might be used to. Most of us use web browsers out of habit. If you surf the web with Microsoft Edge, that may be because you use Windows. If you use Safari, that’s probably because you are an Apple customer. If you are a Chrome user, that could be because you have a Google phone or laptop, or you downloaded the Google browser on your personal device after using it on computers (...)

    #Apple #Google #Brave #Chrome #Edge #Firefox #Safari #Windows #DuckDuckGo #microtargeting #profiling #surveillance (...)

    ##EFF

  • #8M2021 : Aujourd’hui j’ai finalement passé la difficile #InternationalWomenDay avec moi. Ça faisait longtemps que je ne m’étais pas vue...
    https://www.flickr.com/photos/valkphotos/51016890026

    Flickr

    ValK. a posté une photo :

    Les petites photos : https://www.flickr.com/gp/valkphotos/59St8c
    Autoportraits : https://www.flickr.com/gp/valkphotos/4w0P8M
    ☆ autres photos : frama.link/valk
    ☆ infos / audios : frama.link/karacole
    ☆ oripeaux : frama.link/kolavalk
    ☆ me soutenir : liberapay.com/ValK .

    #autoportrait #selfportrait #autoretrato
    #fenêtre #window #ventana
    #coeur #heart #corazón
    #lèvres #lips #labios

  • Et bonsouaaar !
    Y’a un nouvel outil par ici !
    https://www.flickr.com/photos/valkphotos/51010188321

    Flickr

    ValK. a posté une photo :

    Les petites photos : https://www.flickr.com/gp/valkphotos/59St8c
    Depuis la fenetre... : https://www.flickr.com/gp/valkphotos/KgEb61
    ☆ autres photos : frama.link/valk
    ☆ infos / audios : frama.link/karacole
    ☆ oripeaux : frama.link/kolavalk
    ☆ me soutenir : liberapay.com/ValK
    .
    #autoportrait #selfportrait #autoretrato #fenêtre #window #ventana #soir #evening #noche #crepuscule #dusk #oscuridad #couleurs #colors #colores

  • Le PC d’occasion – 4e partie | Zythom
    https://zythom.fr/2021/02/le-pc-doccasion-4e-partie

    Ayant constaté avec le support #Microsoft que la #licence #Windows 10 fournie avec le #PC d’#occasion était déclarée chez eux comme “piratée”, j’ai contacté aussitôt le vendeur de Backmarket. Voici nos échanges : [...]

    #145€ pour se faire piquer/lessiver sa vie privée à la poudre de Redmond ^^

    Bon en vrai dans l’histoire, il en trouve une un peu moins chère...