• Touchée.
    Oui, même malgré les... bref : lisez.

    Ils ne peuvent pas éteindre des étincelles
    https://blogs.mediapart.fr/macko-dragan/blog/110921/ils-ne-peuvent-pas-eteindre-des-etincelles
    #zad #militance #reseautage #yournotalone

    « Le miroir inversé du monde de Zemmour, quoi, pour le meilleur et pour le pire –parce que, oui, on ne va pas se mentir, la déconstruction permanente, des fois, c’est pas facile, même pour les gauchos confirmés. »

  • Les cadeaux d’Anne Hidalgo aux milliardaires Bernard Arnault, François Pinault et Xavier Niel
    https://linsoumission.fr/2021/09/07/les-cadeaux-danne-hidalgo-aux-milliardaires-bernard-arnault-francois-p

    La maire de Paris socialiste se prépare à annoncer sa candidature à l’élection présidentielle. Le précédent Président socialiste, François Hollande, s’était fait élire en annonçant que son véritable ennemi serait la finance, pour in fine bien la servir. Le résultat fut l’élection de son pur produit et serviteur, Emmanuel Macron, grâce à qui les intérêts des puissants oligarques milliardaires n’auront jamais été aussi bien défendus dans toute l’histoire de la République. Y a-t-il autre chose à attendre de la probable future candidate Anne Hidalgo ? Cette note vise, à partir de quelques exemples parisiens, d’évaluer à cet égard le bilan de l’action municipale de la maire socialiste vis-à-vis de certains de ces oligarques milliardaires. Et si les amis d’Hidalgo étaient précisément les financiers ? 

    Anne Hidalgo et Bernard Arnault, un vieil idylle
    Commençons par #Bernard_Arnault, l’homme le plus riche de France et la deuxième fortune mondiale. C’est un grand adepte des #paradis_fiscaux, de l’optimisation et de l’évasion fiscale. Si l’homme d’affaire est amateur d’art et collectionneur, son engagement dans le mécénat suit surtout une stratégie visant à améliorer l’image du groupe LVMH et accroître son rayonnement à l’international. 

    Pour le milliardaire, comme pour nombre d’oligarques, il est essentiel de tisser des liens avec le politique, de droite comme de gauche. Et côté #PS, dans l’équipe de #Bertrand_Delanoë - #Anne_Hidalgo, ça tombe bien, c’était un de leurs objectifs. #Christophe_Girard, l’ancien adjoint à la culture et maire du 4e, est en partie à l’époque choisi pour cela. Celui qui fut à #EELV avant de rejoindre le PS a occupé des fonctions de premier plan au sein de la maison #Yves_Saint_Laurent et du groupe #LVMH jusqu’en 2016.

    #Un immense terrain à prix cassé pour la Fondation Vuitton à Paris
    Bernard Arnault avait déjà obtenu pour le groupe LVMH de la Mairie de Paris l’exploitation du jardin d’acclimatation dans le bois de Boulogne par le biais d’une délégation de service public. En 2006, le Conseil de Paris va lui permettre de construire sa “ #Fondation_Vuitton ” qui sera inaugurée en 2014. Une convention de 55 ans au profit de LVMH est établie sur un terrain appartenant à la Ville et jouxtant le jardin d’acclimatation, contre une redevance de 100.000€ par an. Au vu de la superficie de 11.100m2, c’est pas cher payé, soit une redevance de 9€/m2/an.

    À titre de comparaison, la redevance versée par la FFT pour la convention d’occupation de #Roland_Garros est d’environ 60€/m2. La largesse est de taille ! Mais surtout, Bernard Arnault va pouvoir profiter du cadre fiscal du mécénat induit par la loi Aillagon. La Cour des comptes en novembre 2018 a révélé que la construction du bâtiment qui devait initialement coûter 100 millions d’euros va voir sa facture exploser à près de 800 millions d’euros au total. Du fait de l’avantage fiscal permettant de défiscaliser 60% de l’argent investi, il en coûtera 518M€ à l’Etat.

    Le musée des Arts et traditions populaires offert sur un plateau à LVMH
    Celui qui a détruit tant d’emplois, tant de vies et tout le savoir-faire français de l’industrie du textile par sa politique de délocalisation va reprendre, tout un symbole, le musée des Arts et traditions populaires pour en faire sa maison LVMH- Arts-talents-patrimoine… Le bâtiment de l’ancien Musée national des Arts et Traditions populaires qui était installé dans le Bois de Boulogne, lui aussi attenant au jardin d’acclimatation, appartenait à la Ville et avait été concédé à l’État en 1954, par une convention arrivant à échéance en décembre 2014. Ce musée avait été fermé par l’Etat, et ses collections avaient été transférées au MUCEM à Marseille en 2011. Le bâtiment, depuis cette date, avait été laissé sans utilisation, muré en juin 2013 et laissé à l’abandon.

    L’État va finalement verser une indemnité de 10 millions d’euros (un montant visant à permettre de réaliser les travaux de réhabilitation du bâtiment) à la Ville de Paris, pour la reprise du bâtiment. Mais plutôt que de recréer un établissement culturel municipal, certains parlaient d’un musée sur l’esclavage, la ville va le céder à LVMH, sans aucune mise en concurrence pourtant imposée à la moindre association culturelle. Et le “projet culturel”, normalement exigé, sera des plus sommaires. La ville va lui offrir les 10 millions d’euros perçus par L’État et établir une convention d’une durée de 50 ans pour une redevance en retour très faible de nouveau pour le groupe LVMH. Il s’agit de 150.000 euros par an, pour plusieurs milliers mètres carrés de surface, soit environ de nouveau 9€ le m2 par an, plus un faible pourcentage du chiffre d’affaires, alors qu’une partie des activités pratiquées dans le lieu (évènementielles et de restauration) sera très lucrative et bien rentable. A titre de comparaison, le prix des loyers commerciaux le plus faible dans le 16ème arrondissement est au minimum de 270€ le m2 par an… 

    Quand Anne Hidalgo prend la défense de Bernard Arnault contre ATTAC
    Les investissements ont été estimés à 158 millions d’euros, bénéficiant là encore de la règle de la déduction fiscale de 60%, donc largement financés par l’Etat. Bernard Arnault peut donc s’offrir ainsi, grâce aux largesses de la ville et de l’Etat, une “Maison LVMH / Arts – Talents – Patrimoine”, mixant résidence d’artiste, salles d’exposition et de concerts, centre de documentation sur les métiers d’art et un restaurant de 1.000 m2, qui lui permettra, sous prétexte de culture, de valoriser son image. Le domaine LVMH dans le bois de Boulogne est dorénavant une vitrine plus que conséquente, nationale et internationale pour l’empire du luxe du milliardaire. 

    Le 3 juillet, lors de l’inauguration de la réouverture après travaux des magasins emblématiques de #La_Samaritaine, l’association Attac a mené une action non violente, un tag à la gouache et des banderoles pour dénoncer le gang des profiteurs. Pendant la crise sanitaire, alors que la pauvreté explose, ces milliardaires ont en effet augmenté de 68% leur fortune ! Bernard Arnault, lui, a vu ses avoirs personnels augmenter de 62 milliards d’euros, tout en poursuivant des licenciements et ses placements dans les paradis fiscaux ! Mais, Anne Hidalgo, côte à côte avec Emmanuel Macron pour flatter l’indécent milliardaire, fut parmi les premières personnalités politiques à dénoncer le vandalisme de l’association https://linsoumission.fr/2021/07/06/hidalgo-defend-arnault-la-gauche-soutient-attac … En cohérence, elle a choisi son camp, celui des milliardaires fraudeurs du fisc, la gôche anti gouache pro LVMH… https://linsoumission.fr/2021/07/06/hidalgo-defend-arnault-la-gauche-soutient-attac

    Les cadeaux d’Anne Hidalgo à #François_Pinault
    Juste après Bernard Arnault, impossible de ne pas mentionner François Pinault, autre milliardaire. François Pinault a lui aussi utilisé des sociétés écrans situées dans les paradis fiscaux des Antilles néerlandaises pour cacher un quart de sa fortune pendant une vingtaine d’années, évitant ainsi d’être assujetti à l’impôt sur le revenu jusqu’en 1997, sans compter les stratégies d’optimisation fiscale réalisées depuis. 3ème fortune française et 59ème au niveau mondiale en 2012, avec une fortune personnelle estimée à 8,5 milliards de dollars et une fortune professionnelle de 8,1 milliards d’euros, rien que ça. Pour François Pinault, impensable de ne pas accéder lui-aussi à sa propre fondation dans la capitale. Et ce que les milliardaires rêvent à Paris, Anne Hidalgo l’exauce. La maire de Paris lui a ainsi permis de réaliser la #Fondation_Pinault au sein de la Bourse du Commerce. 

    Cette magnifique rotonde datant du XVIIIe siècle avait été cédée par la Ville de Paris à la chambre de commerce et de l’industrie de Paris-Ile-de-France (CCI) en 1949, pour 1 franc symbolique, sous réserve qu’elle y accueille des activités liées à ses missions. Fin de l’été 2015, la municipalité a demandé à la CCI de lui céder cet espace de 13.000 mètres carrés, afin d’y installer une activité emblématique, de visibilité internationale, à côté des Halles : la fondation Pinault. En janvier 2016, alors que la CCI se retrouve financièrement au plus mal, à prévoir plus de 300 licenciements, la Ville de Paris a fait une proposition de rachat jugée satisfaisante par la chambre, laquelle se verrait céder en pleine propriété un bâtiment de 14.000 mètres carrés près de République, dont elle est concessionnaire depuis 1914. L’opération va coûter 86 millions d’euros à la ville de Paris et un dédommagement de 21 millions d’euros pour la CCI ! 

    La ville, là encore, établit pour le milliardaire collectionneur, un bail emphytéotique pour 50 ans, pour un loyer annuel de 15 millions d’euros les deux premières années. Mais ce montant pouvant sembler être impressionnant revient à 1150€/m2/an, soit un loyer bien inférieur aux fourchettes hautes dans le quartier des loyers commerciaux qui sont plus autour de 2589€/m2/an. Et d’emblée, la ville a promis des loyers beaucoup moins élevés pour les années suivantes afin de tenir compte des travaux engagés. Les coûts d’entretien et d’investissement de ce site seraient très élevés (12,3 millions d’euros entre 2009 et 2015, 4 millions nécessaires pour une mise aux normes d’urbanisme et d’accueil du public). Mais François Pinault, en bon mécène désintéressé comme Bernard Arnault, sait user lui aussi de la loi Aillagon de défiscalisation de l’argent investi dans la fondation. Ces milliardaires savent défendre leurs intérêts au point de réussir à les faire passer pour de l’intérêt général ! 

    Les liens d’Anne Hidalgo avec Unibail-Rodamco-Westfield, le premier groupe coté de l’immobilier commercial au monde
    Sans chercher à être exhaustif, on ne peut traiter du rapport d’Anne Hidalgo avec les milliardaires et les grandes entreprises au top dans la financiarisation capitaliste sans traiter d’ #Unibail-Rodamco-Westfield , le premier groupe coté de l’immobilier commercial au monde. 

    Avant d’être Maire de Paris, Madame Hidalgo a été 1ère adjointe de Bertrand Delanoë de 2001 à 2014. Un des gros dossiers d’urbanisme de l’équipe municipale fut celui des Halles. Si les débats à l’époque ont surtout porté sur les aspects esthétiques et la Canopée, l’opération de rénovation des #Halles prévoyait surtout une immense braderie, puisque ce bâtiment emblématique de Paris, porte d’entrée dans la capitale via les immenses stations de métro et RER qu’il abrite, au profit de l’entreprise Unibail.

    Cette cession du centre commercial, qui a eu lieu en 2010-2011, a profité de manière aberrante à l’entreprise, aux dépens de la collectivité : la Ville a ainsi réalisé 1 milliard de travaux dans le bâtiment avant de le céder (sans contribution d’Unibail, alors que l’entreprise devait initialement contribuer pour 238M€ aux travaux, mais ce concours a été annulé). Elle cède pour 142 millions un centre commercial qui doit en valoir dans les 700 millions selon l’évaluation de la CRC en 2018, qui estime que “le réaménagement des Halles a profité de manière déséquilibrée à Unibail-Rodamco(-Westfield) potentiellement au détriment 1) des finances de la Mairie et 2) de l’intérêt public considéré plus généralement.”)

    De plus, la surface commerciale a été étendue, ce qui accroît la marchandisation aux dépens de l’intérêt général et notamment à l’encontre des revendications des riverains.

    Les liens de Mme Hidalgo et de son équipe avec cette entreprise ne s’arrêtent pas là : en effet, elle a décidé en 2014 de permettre à #Unibail de construire au coeur du Parc des expositions qui était déjà délégué en délégation de service public à Viparis, filiale d’Unibail, la gigantesque Tour Triangle, bâtiment anti-écologique, contesté par les riverains, des élu.es (comme #Alexis_Corbière et moi-même à l’époque et les élu.es écologistes) et spéculatif. D’après un rapport de la CRC, publié en juin 2020, on a appris de plus que la Ville avait dans le cadre de ce projet offert un cadeau de 263 millions d’euros, sans raison, à l’entreprise Unibail !

    En effet, en 2014, la Ville a résilié de manière anticipée le contrat de délégation du Parc des expositions qui la liait à Unibail, afin de signer un nouveau contrat intégrant la présence de la future Tour Triangle. La résiliation a été l’occasion d’une indemnisation d’Unibail à hauteur de 263 millions d’euros, pour le dédommager de cette résiliation anticipée… C’est pourtant l’entreprise Unibail le premier bénéficiaire, puisqu’elle a obtenu le nouveau bail du Parc des expositions et de la Tour triangle, pour une durée de 50 ans ! Après la braderie des Halles à Unibail en 2011, c’est un nouveau cadeau injustifié fait par la Ville à cette multinationale, qui va déjà profiter de larges bénéfices du fait du projet de Tour triangle (si le projet voit le jour car il est tellement à contre temps !) et qui a, selon les termes de la CRC, “durablement renforcé sa situation sur son secteur d’activité”.

    Pour rendre concret ce montant, avec 263 millions d’euros on pourrait très très largement héberger et garantir un accompagnement social à l’ensemble des sans-abris parisiens et mal logés pendant 5 ans !

    De plus, avec un loyer de 2 millions d’euros par an pour une durée de 80 ans (et 8 millions versés à la livraison du bâtiment), la convention est assez généreuse : rien que les 77.000m2 de bureaux prévus peuvent permettre à Unibail d’engranger environ 80 millions d’euros par an, montant qui n’inclut pas les bénéfices liés à l’espace de conférences, à l’hôtel de luxe, aux locaux commerciaux en pied d’immeuble.

    Anne Hidalgo et Xavier Niel
    Dernier exemple pour la route dans cette note, parlons des largesses de la ville avec #Xavier_Niels et sa station F. Non content de faire de la capitale la vitrine des milliardaires, du luxe, de la transformer en centre commercial géant, l’équipe municipale d’Anne Hidalgo entend en faire une vitrine de l’innovation, la capitale des #start-up, de quoi faire rougir de plaisir Emmanuel Macron qui s’auto présente comme le Président de la start-up Nation. 

    L’équipe se tourne naturellement vers un autre milliardaire, Xavier Niel. Il est le fondateur et actionnaire principal d’ #Iliad, groupe de télécommunications français, maison mère du fournisseur d’accès à internet #Free et de l’opérateur de téléphonie mobile #Free_mobile. C’est aussi un parisien qui vit par ailleurs dans un somptueux palais dans le 16e arrondissement. 

    Pour monter la station F, plus grand incubateur numérique à start-up d’Europe, la SNCF va céder la #Halle_Freyssinet à la Ville de Paris qui la cède ensuite au groupe Free en 2016 pour 70 millions d’euros, soit pour 1800€ le m2 dans une zone où au même moment le prix du m2 avoisinait les 8000 €. 

    Pur hasard ? #Jean-Louis_Missika, l’adjoint d’Anne Hidalgo à l’urbanisme durant la précédente mandature, celui qui pilota en grande partie sa campagne municipale “Paris en commun”, très actif sur ce dossier, avait auparavant travaillé comme lobbyiste auprès de Free et de Xavier Niel…C’est vrai qu’il avait été en grande partie choisi pour avoir siégé dans une cinquantaine de conseil d’administration de grande entreprises et notamment chez free. Son soutien lors de la présidentielle à Emmanuel Macron n’avait en aucun cas entaché leur collaboration politique.

    Si la station F peine à fidéliser les 1000 start-up promises du fait de nombreuses difficultés pour garantir l’efficacité des services promis et de bonnes conditions matérielles (même le wifi dysfonctionne, quel comble pour le patron de Free !), la gare de la start-up nation-capitale accueille de beaux voyageurs, comme le fondateur d’ #Airbnb, la numéro 2 de #Facebook, le PDG de #Microsoft… Le jour de l’inauguration du lieu, le 29 juin 2017, en présence d’Emmanuel Macron, fut précisément le même jour où celui-ci avait déclaré “Une gare, c’est un lieu où on croise les gens qui réussissent et les gens qui ne sont rien.”

    Par Danielle Simonnet.

    #paris #Saccage2024 #anne_hidalgo #ps #enMarche #paris #jo du #fric

  • Yemen: UN agency helping stranded migrants to return home | | UN News
    https://news.un.org/en/story/2021/09/1099262

    Yemen: UN agency helping stranded migrants to return home
    Amid intensifying conflict in Yemen, and the COVID-19 pandemic, the International Organization for Migration (IOM) is helping nearly 5,000 Ethiopian migrants stranded in the country to return home, the UN agency reported on Tuesday. Some 300 migrants are set to depart for Addis Ababa this week on two IOM-run Voluntary Humanitarian Return (VHR) flights leaving out of the southern port city of Aden, where the internationally-recognized Government is headquartered. The aim is to operate two flights weekly through the end of the year, and to expand to other places such as Ma’rib, where fighting persists between Government forces and the Ansar Allah movement, also known as the Houthis.“Since the start of the pandemic, migrants in Yemen have been pushed even further into the shadows,” said John McCue, Deputy Chief of Mission with IOM Yemen.
    The country has been divided between Government forces, backed by a Saudi-led military coalition, and the Houthis, who hold most of the north, since 2015. More than 670 migrants have voluntarily returned so far this year, but IOM will need $3 million from the international community, and continued support from the Yemeni and Ethiopian authorities, to facilitate the flights.“We call on donors to make more significant contributions to this crucial lifeline which provides thousands of stranded migrants with their only chance to escape a dangerous situation and make their way home,” Mr. McCue said.
    IOM estimates that some 32,000 migrants are stranded in dire conditions in Yemen due to COVID-19 movement restrictions, preventing them from journeying on to Saudi Arabia.The restrictions have also had a knock-on effect on smuggling networks as this route is no longer as lucrative as in the past, meaning groups are adopting alternative ways to exploit migrants to make up for their financial losses.Some migrants are forced to work on farms to pay off their debts, while others are exposed to gender-based violence and abduction for ransom. The majority lack access to water, food, sanitation and healthcare. Many migrants have become increasingly desperate to return home. IOM reported that since May 2020, some 18,200 people have risked their lives taking the perilous sea route to Djibouti or Somalia. Dozens have drowned when overcrowded vessels capsized.
    Of the migrants who have taken VHR flights this year, 20 were under the age of 18. Unaccompanied minors account for more than 10 per cent of new arrivals to Yemen. IOM said the so-called Eastern Corridor – comprising Djibouti, Somalia, Ethiopia and Yemen – has some of the highest proportions of children using an irregular migration route.
    Besides arranging the flights to Ethiopia, IOM also offers other support to migrants before they leave Yemen, including counselling and helping them to secure travel documents. IOM also liaises with the authorities in both countries to ensure safe passage and transit.
    When they return home, migrants are temporarily housed at the IOM transit centre in Ethiopia where they are provided with food, essential non-food items, counselling services, and a transport allowance to their final destination. The UN agency also arranges medical and psychological care, as well as family tracing and reunification for unaccompanied migrant children.“Facilitating safe voluntary return of migrants from Yemen remains to be an extremely critical programme, and ought to be accompanied by lasting solutions to irregular migration,” said Malambo Moonga, Head of the Migration Management Unit for IOM Ethiopia.“We continue to appeal for investments in sustainable reintegration of returnees and resilience-building in Ethiopian communities with high rates of irregular migration.”

    #Covid-19#migrant#migration#yemen#ethiopie#somalie#djibouti#sante#frontiere#pandemie#retour#migrationirreguliere#OIM#resilience#psychosocial#reintegration#vulnerabilite

  • De jeunes migrants survivent à une expérience de mort imminente en traversant le Yémen déchiré par la guerre | The Storyteller
    https://storyteller.iom.int/fr/stories/de-jeunes-migrants-survivent-une-experience-de-mort-imminente-en-tr

    De jeunes migrants survivent à une expérience de mort imminente en traversant le Yémen déchiré par la guerre . Sana’a – Épuisement, faim, désorientation et peur. Voilà ce que ressentent la plupart des migrants en arrivant au Yémen. «  Je n’ai bénéficié d’aucune aide. Quand je suis arrivé au Yémen, je dormais sur le trottoir - effrayé, affamé et malade  », se souvient Bilal Muhammad, un migrant éthiopien de 18 ans qui s’est récemment retrouvé bloqué dans le pays. Bilal est l’un des milliers de migrants dont le rêve d’une nouvelle vie dans les pays voisins du Golfe a été brisé par le conflit et les restrictions de mouvement liées à la COVID-19. Il s’est retrouvé, avec 32 000 autres personnes, bloqué au Yémen, dans des conditions de vie extrêmement difficiles. Malgré son jeune âge, Bilal a quitté sa mère et ses trois frères restés en Éthiopie et a décidé de s’engager sur la dangereuse route vers le Yémen, dans l’espoir de trouver une bonne source de revenus au Royaume d’Arabie saoudite qui lui permettrait d’offrir une vie meilleure à sa famille. «  Je suis parti d’’Éthiopie pour rejoindre Djibouti, puis j’ai traversé la mer du Yémen jusqu’à la côte de Shabwah, je me suis rendu dans le gouvernorat d’Aden, puis j’ai voyagé à pied jusqu’au gouvernorat de Sa’dah  », a-t-il déclaré. Avec l’assouplissement récent des restrictions sur les mouvements internationaux, les arrivées de migrants au Yémen ont commencé à augmenter lentement, même si le nombre global reste faible par rapport aux années d’avant la pandémie. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) estime qu’en 2019, plus de 138 000 migrants sont arrivés au Yémen, tandis qu’un peu plus de 37 500 sont arrivés en 2020. A ce jour, en 2021, l’Organisation a enregistré plus de 11 500 arrivées de migrants dans le pays. Les migrants qui arrivent à se rendre au Yémen continuent de se heurter à des obstacles importants pour accéder aux services humanitaires et aux emplois nécessaires à leur survie. La pandémie et le conflit persistant les ont poussés encore plus dans l’ombre et les ont rendus dépendants des réseaux de trafic illicite pour s’en sortir.
    La plupart des migrants qui viennent de la Corne de l’Afrique arrivent sur la côte ouest du Yémen - quelque part entre Hajjah et Shabwah - avant de tenter de poursuivre leur route. Les passeurs assurent ensuite le transport des migrants qui ont les moyens de faire le voyage, et les emmènent à Aden. Les migrants qui n’ont pas d’argent voyagent généralement pendant des semaines à pied pour atteindre la même destination. Désireux de franchir les frontières vers l’Arabie saoudite, ils entreprennent ensuite un voyage extrêmement dangereux d’Aden à Sa’dah. En chemin, de nombreux migrants se retrouvent pris dans des affrontements armés.

    #Covid-19#migration#migrant#yemen#ethiope#arabiesaoudite#sante#vulnerabilite#conflit#crise#pandemie#humanitaire

  • Psy et sophrologue, Claire a installé une yourte dans son jardin à Leers Par Anne-Sophie Hourdeaux
    https://actu.fr/hauts-de-france/leers_59339/psy-et-sophrologue-claire-a-installe-une-yourte-dans-son-jardin-a-leers_4444590

    C’est une belle reconversion professionnelle qu’a vécue Claire Lesage-Narguet, 5 ans après un burn-out. Psy et sophrologue, elle vous reçoit dans une yourte à Leers (France)

    C’est une belle reconversion professionnelle qu’a vécue Claire Lesage-Narguet, 5 ans après un burn-out. Cette ex-cadre est devenue sophrologue caycédien et psychothérapeute. Sa particularité : à Leers, près de Lille, elle a installé son cabinet dans son jardin et c’est une yourte !


    Claire Lesage-Narguet dans sa belle yourte à Leers, créée par l’entreprise belge « La yourte d’Anto ». (©AS Hourdeaux/Croix du Nord)

    Un havre de paix, c’est ainsi qu’on pourrait résumer la yourte des saisons, le « bébé » de Claire Lesage-Narguet.

    C’est en mai 2020, le jour même du déconfinement, qu’elle a lancé ce projet fou. Son but : y proposer des séances de sophrologie et psychothérapie, ainsi que divers ateliers autour de la reconnections à soi.

    En bois, c’est un endroit chaleureux, rassurant, qui invite à la sérénité. « J’aime qu’on se trouve au milieu du jardin, mes animaux ne sont pas loin ! »

    Après un burn out
    Cette yourte est le fruit d’une reconversion professionnelle, une véritable renaissance même pour Claire. Après un master commerce, elle devient cadre chez Auchan. Pendant 12 ans, elle est dans la peau d’un manager. Puis en novembre 2016, celle craque : « J’ai fait un burn-out, un vrai. J’avais eu des signes, mais je n’avais pas écouté mon corps… »

    Elle se recentre alors sur elle-même, expérimente l’art-thérapie, se découvre une passion pour la nature et les animaux.


    La yourte des saisons à Leers, un havre de paix en ville. (©AS Hourdeaux/Croix du Nord)

    Après un temps de repos, elle décide de reprendre des études, et pas n’importe lesquelles, avec un double cursus. « J’ai rejoint l’école de sophrologie caycédienne à Lille ; et en même temps, j’ai suivi le CERFPA sur la formation en psychologue des profondeurs basée sur Carl Jung ».

    Apprendre à s’aimer
    Malgré l’épreuve, cette période a été bénéfique, car comme le dit Claire, « j’ai appris à m’aimer ! » sourit-elle. Cette expérience lui a donné envie d’aider les autres.

    Aujourd’hui sophrologie et psycho-praticienne, elle propose un accompagnement personnalisé, avec de nombreux outils pour ceux qui le souhaitent.

    Car Claire s’intéresse aussi aux pierres, aux fleurs de Bach, aux huiles essentielles, à la naturopathie et même aux voyages sonores. « Je m’adapte à chacun ! On peut être aussi très cartésien et vouloir juste travailler sur l’anxiété, la gestion des émotions liée à un examen… »

    Relaxation, émotions, bienveillance
    La sophrologie caycédienne « propose des techniques de relaxation dynamiques, et travaille l’harmonie entre le corps et l’esprit ».

    Elle veut « renforcer l’agréable dans la vie de la personne à travers le corps. On travaille sur l’accueil des émotions, pour comprendre ce qu’elles peuvent apporter. Il n’y a aucun jugement, que de la bienveillance ».

    Les séances sont individuelles ou en petits groupes.

    Sophrologie ou psychologie, « on peut choisir l’un ou l’autre, ou encore tester un mix des deux au cours d’une séance ».

    Bientôt une tente aussi
    A partir de cet automne, elle installera à côté de sa yourte un 2e « cabinet », dans une tente cette fois ! « Ce sera l’espace des cercles des femmes, je crois en l’énergie féminine. Il s’agit plutôt d’un groupe de parole ».

    Claire se veut une accompagnatrice, « pour que chacun développe l’amour de soi ». « C’est le plus beau cadeau qu’on peut se faire à soir même et aux autres ! » sourit la psy-sophrologue. Un beau programme !

    https://www.facebook.com/clairelesagenarguet

    #burn-out #reconversion #sophrologie #yourte #psychothérapeute #auchan #art-thérapie #psycho-praticienne #naturopathie #harmonie #Femme

    • Sophrologie : Les #Tarifs

      Lundi 6 septembre, sophrologie en petit groupe, 18 h à 20 h. Tarif : 25 €.
      Samedi 11 septembre, atelier sur les émotions, 10 h 30 à 12 h 30. Tarif : 30 €.
      Mardi 14 septembre, atelier Cultiver la bienveillance envers soi-même avec la sophrologie, 18 h à 20 h. Tarif : 30 €.
      Dimanche 26 septembre, danse des saisons, de 10 h à 17 h. Tarif : 80 €.
      Rencontre individuelle en sophrologie ou psychologie des profondeurs. Durée : 1 h 30. Prix : 60 €. À partir de 14 ans.

  • #Rire ! : La brosse à dents miracle est arrivée
    https://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/la-brosse-a-dents-miracle-est-arrivee-20210822

    Grâce à une technologie révolutionnaire, il est possible de réduire le temps accordé à ce geste sanitaire indispensable à moins de 10 secondes. Nous avons testé.
    Les experts sont unanimes !
    Le temps consacré au brossage des dents devrait être de 2 minutes minimum pour les adultes et de trois minutes pour les enfants, qui se révèlent moins minutieux que leurs aînés. Or, peu de gens répondent à cette exigence puisque la durée moyenne de brossage des Français s’établit à seulement 43 secondes…

    Afin d’améliorer leur santé bucco-dentaire, la start-up française Y-Brush propose une brosse à dents révolutionnaire : la Y-Brush (95 €, rueducommerce.fr).

    Fonctionnant de la même manière qu’un modèle électrique classique, elle adopte une forme large en Y afin d’englober en une fois l’ensemble de la mâchoire du haut ou du bas, et d’astiquer les dents de façon précise et efficace en un temps de record. Au lieu des 2 minutes réglementaires, elle ne requiert que 10 secondes, décomposées en deux interventions de 5 secondes par mâchoire.

    #start-up #Y-Brush #Santé #MDR

  • La clim écolo a été inventée il y a 3.000 ans | Slate.fr
    http://www.slate.fr/story/214317/rester-au-frais-la-mode-perse-attrape-vent-badgir-rechauffement-climatique-hau

    À Yazd, dans le désert iranien, de nombreux bâtiments sont surplombés par de petites cheminées bien différentes de celles que nous connaissons. De toutes formes et tailles, ces tourelles sont des bâdgirs ou attrape-vents, une forme de climatisation écologique très efficace et adaptée au climat aride.

    Un temps remplacées par des systèmes modernes de ventilation et climatisation, ces tours attrape-vents sont aujourd’hui davantage étudiées par les architectes et ingénieurs en recherche de solutions pour nous garder au frais avec la hausse globale des températures.

    Ne nécessitant ni électricité, ni énergie, la technologie paraît presque miraculeuse quand on sait qu’en moyenne, l’utilisation de l’air conditionné et de ventilateurs représente environ 10% de la consommation d’électricité dans le monde.

    Comment fonctionnent ces tours ? D’abord, le vent s’engouffre à la verticale par les ouvertures de la tour, il descend ensuite naturellement à travers le conduit de la cheminée jusqu’à la partie la plus basse du bâtiment et la plus fraîche. L’air chaud, plus léger, remonte et emprunte un deuxième conduit de la cheminée dans le sens inverse –rafraichissant au passage l’#habitation. Parfois, on complète ce système avec un bassin d’eau ou une fontaine située à la base de la tour qui va permettre de baisser davantage la température de l’air. Le dimensionnement des #bâdgirs dépend de la taille du bâtiment et de son volume intérieur.

    #ventilation #aération

  • #Eyal_Weizman : « Il n’y a pas de #science sans #activisme »

    Depuis une dizaine d’années, un ensemble de chercheurs, architectes, juristes, journalistes et artistes développent ce qu’ils appellent « l’architecture forensique ». Pour mener leurs enquêtes, ils mettent en œuvre une technologie collaborative de la vérité, plus horizontale, ouverte et surtout qui constitue la vérité en « bien commun ». Eyal Weizman en est le théoricien, son manifeste La Vérité en ruines a paru en français en mars dernier.

    https://aoc.media/entretien/2021/08/06/eyal-weizman-il-ny-a-pas-de-science-sans-activisme-2

    #recherche #architecture_forensique #forensic_architecture #vérité #preuve #preuves #régime_de_preuves #spatialisation #urbanisme #politique #mensonges #domination #entretien #interview #espace #architecture #preuves_architecturales #cartographie #justice #Palestine #Israël #Cisjordanie #Gaza #images_satellites #contre-cartographie #colonialisme #Etat #contrôle #pouvoir #contre-forensique #contre-expertise #signaux_faibles #co-enquête #positionnement_politique #tribunal #bien_commun #Adama_Traoré #Zineb_Redouane #police #violences_policières #Rodney_King #Mark_Duggan #temps #Mark_Duggan #Yacoub_Mousa_Abu_Al-Qia’an #Harith_Augustus #fraction_de_seconde #racisme #objectivité #impartialité #faits #traumatisme #mémoire #architecture_de_la_mémoire #Saidnaya #tour_Grenfell #traumatisme #seuil_de_détectabilité #détectabilité #dissimulation #créativité #art #art_et_politique

    • La vérité en ruines. Manifeste pour une architecture forensique

      Comment, dans un paysage politique en ruines, reconstituer la vérité des faits ? La réponse d’Eyal Weizman tient en une formule-programme : « l’architecture forensique ». Approche novatrice au carrefour de plusieurs disciplines, cette sorte d’architecture se soucie moins de construire des bâtiments que d’analyser des traces que porte le bâti afin de rétablir des vérités menacées. Impacts de balles, trous de missiles, ombres projetées sur les murs de corps annihilés par le souffle d’une explosion : l’architecture forensique consiste à faire parler ces indices.
      Si elle mobilise à cette fin des techniques en partie héritées de la médecine légale et de la police scientifique, c’est en les retournant contre la violence d’État, ses dénis et ses « fake news ». Il s’agit donc d’une « contre-forensique » qui tente de se réapproprier les moyens de la preuve dans un contexte d’inégalité structurelle d’accès aux moyens de la manifestation de la vérité.
      Au fil des pages, cet ouvrage illustré offre un panorama saisissant des champs d’application de cette démarche, depuis le cas des frappes de drone au Pakistan, en Afghanistan et à Gaza, jusqu’à celui de la prison secrète de Saidnaya en Syrie, en passant par le camp de Staro Sajmište, dans la région de Belgrade.

      https://www.editionsladecouverte.fr/la_verite_en_ruines-9782355221446
      #livre

  • Populations croisées dans le Sandjak de Novi Pazar en 2008
    https://visionscarto.net/sandjak-de-novi-pazar

    Titre : Populations croisées dans le Sandjak de Novi Pazar en 2008 Mots-clés : #minorités #yougoslavie #ex-yougoslavie #monténégro #serbie Contexte : « La boîte de Pandore des frontières balkaniques : Simple corridor ou carrefour d’échanges ? » dans le Monde diplomatique de janvier 2008 page 14 et 15 Source : - Auteur : Philippe Rekacewicz Date : 2008 #Musée_et_archives

  • #HazteOír y #CitizenGo mantienen en México uno de sus principales bastiones. Les sirven de cobertura sectores del PAN; cuentan como estructura formal a #Citizengo México y subrepticia a la organización #YoInfluyo, donde convergen #foxistas y #calderonistas; están coordinadas con el alto clero y las igualmente ultraderechistas #FundaciónIncluyendoMéxico y #RedFamilia; tienen el favor de empresarios de la #Coparmex; y académicos de la #UP, el #ITAM, la #Anáhuac y el #ITESM le dan sustento ideológico a su doctrina. Wikileaks, en asociación con #Contralínea y otros tres medios en el mundo, revela las entrañas de la coordinación mundial del movimiento conservador
    https://contralinea.com.mx/contralinea-758

  • La lutte et la résistance des femmes empêchent de nouveaux génocides

    Aujourd’hui, le 3 août 2021, nous commémorons dans le deuil et avec un grand respect les victimes du féminicide et du génocide de la population Yézidie dans la région kurde du sud du Shengal, qui se poursuit encore aujourd’hui. Il y a sept ans, en août 2014, Daech et ses alliés ont exécuté des milliers de Yézidis de la manière la plus cruelle et la plus brutale en l’espace de quelques semaines. Plus de 7 000 femmes et enfants ont également été enlevés. Beaucoup de femmes et de jeunes filles ont été systématiquement violées et vendues comme esclaves sexuelles dans des marchés aux esclaves spécialement construits. À ce jour, 2 800 d’entre eux sont toujours portés disparus.

    https://entreleslignesentrelesmots.blog/2021/08/09/la-lutte-et-la-resistance-des-femmes-empechent-de-nouve

    #international #yézidis

  • #HazteOír y #CitizenGo mantienen en México uno de sus principales bastiones. Les sirven de cobertura sectores del PAN; cuentan como estructura formal a #Citizengo México y subrepticia a la organización #YoInfluyo, donde convergen #foxistas y #calderonistas; están coordinadas con el alto clero y las igualmente ultraderechistas #FundaciónIncluyendoMéxico y #RedFamilia; tienen el favor de empresarios de la #Coparmex; y académicos de la #UP, el #ITAM, la #Anáhuac y el #ITESM le dan sustento ideológico a su doctrina. Wikileaks, en asociación con #Contralínea y otros tres medios en el mundo, revela las entrañas de la coordinación mundial del movimiento conservador
    https://contralinea.com.mx/mexico-en-el-epicentro-de-la-conspiracion-internacional-de-la-ultrad

  • Desnudan a dos organizaciones de ultraderecha con asiento originario en México y España y con ramificaciones en 50 países: #HazteOír y #CitizenGo. Los documentos revelan que en México tienen a una de sus estructuras más fuertes, alojadas en sectores del PAN, la jerarquía eclesiástica, asociaciones como #ElYunque, #YoInfluyo, la #RedFamilia e #IncluyendoMéxico y en las plantillas de instituciones como la #UniversidadPanamericana, el #ITAM y el #ITESM
    https://contralinea.com.mx/hazte-oir-y-citizen-go-la-estructura-de-la-ultraderecha-en-mexico-es

  • Das Portal für #Young_Carer

    Pausentaste ist ein Angebot für Kinder und Jugendliche, die sich um ihre Familie kümmern. Zum Beispiel, weil der Bruder behindert ist oder die Mutter eine schwere Krankheit hat. Die Initiative des Bundesfamilienministeriums möchte euch zeigen: Ihr seid nicht allein! Denn in Deutschland leben Tausende junge Menschen, die ihre Mama, ihren Opa oder ihren Bruder pflegen.

    Bei uns lernt ihr einige von ihnen kennen. Sie erzählen von ihren Erfahrungen als Pflegende, aber auch von allem anderen, was sie – und vielleicht auch euch – beschäftigt: Überforderung, Angst, Trauer, Stress, Einsamkeit oder Probleme in der Schule. Sie zeigen euch: eure Gedanken, Sorgen und Ängste sind völlig normal.

    Wir möchten euch dabei helfen, jemanden zu finden, der euch zuhört, eure Situation ernst nimmt und euch helfen kann. Deshalb arbeiten wir mit der ”Nummer gegen Kummer” zusammen. Wenn ihr jemanden zum Reden braucht, sind die Beraterinnen und Berater der „Nummer gegen Kummer“ für euch da.

    Sie hören euch zu, nehmen euch ernst und behandeln vertraulich, was ihr ihnen erzählt. Das heißt, sie geben nichts davon an irgendwen weiter. So könnt ihr offen über das reden oder schreiben, was euch bewegt – per Telefon oder online.

    Und außerdem?

    Pausentaste soll ein Raum sein, in dem sich betroffene Kinder und Jugendliche aufgehoben und verstanden fühlen. Und in dem sie Unterstützungsangebote finden, die ihnen die Hilfe bieten, die sie brauchen.

    Doch wir wollen noch mehr leisten! Jungen Menschen mit Pflegeverantwortung wird in Deutschland viel zu wenig Aufmerksamkeit geschenkt. Und deshalb fehlt ein Bewusstsein für die spezifische Situation – sowohl bei den jungen Leuten selbst als auch bei der Beratung. Wir möchten deshalb, dass das Thema der Pflegeverantwortung im jungen Alter mehr Aufmerksamkeit erhält. Deshalb richten wir einen Bereich für Experten ein, der informieren und Möglichkeiten zur Vernetzung bieten soll. Wenn Sie sich für junge Menschen mit Pflegeverantwortung engagieren und hier mitarbeiten möchten, können Sie sich gerne an uns wenden.

    Storys und Einblicke

    Wie beeinflusst die psychische Belastung der Eltern das eigene Leben? Was ist, wenn die Großeltern sich nicht hauptsächlich um mich, sondern ich mich um meine Großeltern kümmere? Der Alltag pflegender Kinder, Jugendlicher und junger Erwachsenen ist so vielfältig wie das Leben selbst. Vier digitale Graphic Novels geben Einblick, wie es sich als junge Person mit Pflegeverantwortung lebt.

    Graphic Novels, das sind Comics im Romanformat. Passt nicht zusammen? Passt doch! Der Hype um die gezeichneten Geschichten hält nun bereits seit einigen Jahren an. Auch die Pausentaste greift das Format nun auf. Unter pausentaste.de/graphic-novels findet ihr vier berührende, humorvolle und nachdenkliche Kurzerzählungen über junge Menschen, die sich um ihre Angehörigen kümmern. Egal, ob im Schulbus, vor dem Training oder mit deinen Geschwistern – die Geschichten lassen sich in (fast) jeder Situation einzeln oder zusammen lesen. Schaut direkt einmal rein!

    Es geht nicht, es liegt jetzt

    Ob Sturheit oder schmutzige Lieder: Julias Großmutter ist ein wahres Vorbild. Von Julia Bernhard

    https://pausentaste.de/graphic-novels//es-geht-nicht-es-liegt-jetzt.html

    Muskat fürs Bruderherz

    Als Basti zu Besuch kommt, fliegen die Funken. Ein Gespräch über den Vater hilft. Von Markus Rockstroh

    https://pausentaste.de/graphic-novels//muskat-fuers-bruderherz.html

    Unsichtbarer Schmerz

    Auch wenn man nichts sieht, kann es trotzdem weh tun. Floh und David kennen das von ihrer Mutter. Von Nino Paula Bulling

    https://pausentaste.de/graphic-novels//unsichtbarer-schmerz.html

    Isa und der verschwindende Großvater

    Die verbleibende Zeit möchte Isa mit ihrem Großvater so gut es geht nutzen. Von Sophia Martineck

    https://pausentaste.de/graphic-novels//isa-und-der-verschwindende-grossvater.html

    More info: https://www.pausentaste.de

    #Germany #Pausentaste #care_work #dis_ability #chronic_illness #children #youth #graphic_novel #comic

  • Los Lobos Native Sons
    https://loslobos.bandcamp.com/album/native-sons

    Los Angeles based band, #Los_Lobos, have always been inspired by their surroundings and the place they call home. Their music is influenced by rock and roll, Tex-Mex, country, zydeco, folk, R&B, blues, brown-eyed soul, and traditional music such as cumbia, boleros and norteños. With Native Sons the band set out to showcase all of these influences with their own take on the songs of Los Angeles from some of the cities greatest songwriters. Native Sons features 13-songs from well known LA artists such as Buffalo Springfield, WAR, Jackson Browne and the Beach Boys as well as deep cuts from the Jaguars, The Basters and The Premiers. The album title track is the sole original composition written by the band.

    https://www.youtube.com/watch?v=CHO5iwzM8pc&t=257s


    Los Lobos - Shakin’, Shakin’ Shakes

  • Gamasutra - Facebook blocks Road 96 ad for being ’political messaging.’
    https://gamasutra.com/view/news/385957/Facebook_blocks_Road_96_ad_for_being_political_messaging.php

    Road 96 developer Yoan Fanise has told Axios that Facebook rejected an advertisement for his team’s upcoming game, on the grounds it contained “political messaging.”

    #jeu_vidéo #jeux_vidéo #business #publicité #politique #facebook #jeu_vidéo_road_96 #yoan_fanise #refus #censure #frontière

  • Ubisoft Workers Support Activision Blizzard Staff, Slate Ubisoft Management for Inaction Over Abuse
    https://wccftech.com/ubisoft-workers-support-activision-blizzard-employees

    Some of you may remember that Ubisoft was recently rocked by accusations of sexual misconduct, harassment and assault, and rape against female staff members within the company. While several figureheads accused of these crimes are no longer with the company, they were allowed to resign, get a payout and keep other bonuses. The sad reality is that Ubisoft higher-ups like Yves Guillemot didn’t and still don’t care about the victims of the culture they managed and covered up. It seems the staff have realised this, mentioning it during a letter of solidarity; close to 500 of them have written in support of Activision Blizzard staff that have also been victims of a culture of rampant sexual discrimination, harassment and assault.

    #jeu_vidéo #jeux_vidéo #activision_blizzard #ubisoft #business #soutient #emploi #sécurité_au_travail #yves_guillemot #culture_toxique #environnement_toxique #courrier #lettre_ouverte

  • Ubisoft peine à tourner la page d’un management « toxique » - Économie - Le Télégramme
    https://www.letelegramme.fr/economie/ubisoft-peine-a-tourner-la-page-d-un-management-toxique-05-05-2021-1274

    Ubisoft n’est toujours pas sorti de la crise déclenchée l’été dernier par la révélation de multiples accusations de viols et de harcèlements sexuels au sein de ses équipes. Selon nos informations, une première action en justice devrait être déclenchée ces prochains jours, concernant des faits de harcèlement et de manquements dans leur gestion par le groupe fondé et présidé par le morbihannais Yves Guillemot.

    #jeu_vidéo #jeux_vidéo #ubisoft #ubisoft_nadeo #ubisoft_singapour #culture_toxique #business #emploi #sécurité_au_travail #syndicat_solidaires_informatique_jeu_vidéo #syndicat_stjv #formation #éducation #prévention #ressources_humaines #drh #cécile_cornet #yves_guillemot #anika_grant #raashi_sikka #rémunération #recrutement #harcèlement #florent_castelnérac #hugues_ricour #christophe_derennes #népotisme

  • Ubisoft Singapore employees face a ’French ceiling,’ report says | PC Gamer
    https://www.pcgamer.com/ubisoft-singapore-employees-face-a-french-ceiling-report-says

    In November 2020, Ubisoft Singapore managing director Hugues Ricour was removed from his post following a leadership audit sparked by a Gamasutra report of abuse and misconduct throughout Ubisoft. Ricour had been accused of sexual harassment by multiple sources, according to the report, and anyone who complained faced workplace repercussions that went ignored by Ubi’s HR department.

    #jeu_vidéo #jeux_vidéo #ubisoft #ubisoft_singapore #emploi #ressources_humaines #drh #business #harcèlement_sexuel #hugues_ricour #discrimination_salariale #xénophobie #racisme #serge_hascoët #yannis_mallat #cécile_cornet #yves_guillemot #syndicat_solidaires_informatique #harcèlement_sexuel #boys'_club #bro_culture #jeu_vidéo_skull_and_bones #culture_toxique #sécurité_au_travail

  • Au Texas, les « pro-life » pourront traîner ceux qui pratiquent l’IVG devant les tribunaux

    Promulguée par le gouverneur Greg Abbott le 19 mai dernier, la « Senate Bill 8 » interdira à compter du 1er septembre le recours à l’interruption volontaire de grossesse au-delà de six semaines de gestation, y compris en cas de viol ou d’inceste. Le « Texas Heartbeat Act » vient s’ajouter aux nombreuses autres lois récemment promulguées dans les États républicains pour faire obstacle au droit à l’avortement. À une particularité près : ni l’État du Texas, ni aucune de ses subdivisions ne la feront appliquer.

    Rapporteure du même texte (HB 1515) à la Chambre des représentants du Texas, la représentante Shelby Slawson, qui se définit comme une conservatrice résolue, a qualifié cette proposition de loi d’« avancée considérable pour le Texas et le mouvement pro-vie ». Cette femme de 44 ans, fervente chrétienne et mère de deux enfants, n’a nullement caché l’influence idéologique de sa foi dans l’élaboration du texte. Une grande dévotion que partage Bryan Hughes, sénateur rapporteur de la SB 8, qui avait quant à lui invité les personnes qui le suivent sur Facebook à se joindre à ses prières le jour du 43e anniversaire de la décision « Roe v. Wade » –consacrant l’avortement comme un droit protégé par le 14e amendement.

    Véritable hack juridique, la loi prévoit ainsi l’inaction des pouvoirs publics, se reposant strictement sur les initiatives judiciaires civiles : « Les obligations de ce sous-chapitre doivent être appliquées exclusivement au moyen d’actions civiles privées […]. Aucune application du présent sous-chapitre […] ne peut être mise en œuvre par cet État, une subdivision politique, un procureur de district ou de comté, ou un fonctionnaire ou employé exécutif ou administratif de cet État […]. »

    À LIRE AUSSI Aux États-Unis, les anti-avortement prennent les jeunes d’assaut sur les réseaux sociaux

    En clair : quiconque pourrait traîner une clinique ou un médecin devant les tribunaux pour avoir pratiqué une interruption volontaire de grossesse au-delà de six semaines (durée de gestation à partir de laquelle un rythme cardiaque peut être détecté). Dès lors, il devient difficile de savoir qui poursuivre (puisque les autorités étatiques ne veilleront pas à l’application de ce texte) : comme le note Sabrina Tavernise pour le New York Times, il s’agit par conséquent d’un moyen habile permettant d’éviter tout recours devant la justice pour faire invalider la loi en raison d’une violation manifeste de la jurisprudence « Roe v. Wade ».

    Le quotidien voulu par le sénateur Hughes et la représentante Slawson, dans lequel un voisin ou une voisine pro-life pourrait engager un recours en justice contre celui ou celle qui a pratiqué un avortement, ressemble à s’y méprendre à l’univers dystopique de Margaret Atwood (La Servante Écarlate) dans lequel le rôle des femmes fertiles se résume la procréation et où l’avortement est un crime.

    Néanmoins, cette disposition n’est pas sans soulever une question majeure au sujet de sa constitutionnalité : un point central qui pourrait malgré tout mener à l’invalidation de cette loi par les tribunaux.
    La question de l’intérêt à agir

    En permettant à quiconque d’engager des poursuites contre le corps médical, les deux chambres du Texas dominées par le Grand Old Party pensent avoir trouvé la parfaite parade pour éviter que leur texte ne passe sous les fourches caudines de la justice. Cependant, c’est bien cette même particularité qui pourrait mener à l’invalidation de la loi. En effet, recourir à l’action en justice demande d’avoir un intérêt à agir. En droit fédéral américain, cet intérêt à agir (standing) découle de la « Case and Controversy Clause » de l’Article III de la Constitution. L’existence d’un intérêt à agir, selon la décision de la Cour suprême « Lujan v. Defenders of Wildlife » (1992), est conditionnée par trois critères :

    1. Un préjudice (injury in fact) ;
    2. Un lien de causalité entre le préjudice et les faits reprochés (causation) ;
    3. La possibilité d’obtenir réparation (redressability).

    Bien que le standing soit abordé dans la Constitution texane (Article I, Section 13), sa définition a sensiblement évolué au fil des jurisprudences pour s’harmoniser avec la définition fédérale. Ainsi, dans « Pike v. Texas EMC Management, LLC », la Cour suprême du Texas a réaffirmé que « pour intenter une action en justice, capacité et intérêt à agir sont nécessaires. […] Un plaignant a un intérêt à agir lorsqu’il est personnellement lésé […]. »

    Un détail qui n’a bien entendu pas échappé aux professionnels du droit qui, dans une lettre ouverte publiée en avril, rappellent que « la législature du Texas ne peut pas accorder un intérêt à agir à quelqu’un qui n’a pas personnellement subi un préjudice sans violer la doctrine de la séparation des pouvoirs ».

    Anthony Castet, maître de conférences en études nord-américaines à l’Université de Tours, partage cet avis et ajoute que « le texte est défaillant puisque les requérantes seront en mesure d’invoquer une privation de liberté en relation avec la “Due Process Clause” du 14e Amendement. En revanche, depuis l’arrêt de 1992 “Casey v. Planned Parenthood”, il revient aux femmes de démontrer de manière spécifique dans quelle mesure la loi incriminée représente un fardeau substantiel caractérisé –le critère de la “charge excessive”. »
    Faire tomber « Roe »

    L’objectif avoué par le Parti républicain, où qu’il soit aux États-Unis, est de faire tomber « Roe v. Wade », la décision historique de 1973. Un objectif qui est à portée de main, à l’heure où l’on attend la décision de la Cour suprême dans l’affaire Dobbs, qui concerne une loi du Mississippi interdisant l’avortement au-delà de quinze semaines.

    En attendant ce moment, l’agenda conservateur suit son cours et cette année, ce ne sont pas moins de quatre-vingt-dix lois qui ont été promulguées à travers le pays pour restreindre le droit à l’avortement. Un activisme législatif dû à la composition actuelle de la Cour suprême, véritable aubaine pour les anti-IVG (« pro-life ») qui, en promulguant des lois volontairement contraires à la jurisprudence « Roe », se donnent une chance de voir la plus haute juridiction du pays la renverser.

    Le professeur Anthony Castet, qui nuance cet optimisme conservateur, note que les juges Kavanaugh et Barrett semblent partager la vision qui est celle du Chief Justice John Roberts, propice au respect de la jurisprudence et attaché à la crédibilité de la Cour.

    Toutefois, dans le « Lone Star State », la « House Bill 1280 » est déjà prête, dans l’éventualité où « Roe v. Wade » viendrait à être renversée totalement ou partiellement par la Cour suprême. Signée le 16 juin dernier par le gouverneur Abbott, elle est une « trigger law » : ce sobriquet, qui renvoie de manière métaphorique au domaine des armes, ne laisse aucun doute sur son rôle. À l’image d’une pression sur la queue de détente d’une arme, elle entrera en vigueur trente jours après une décision renversant « Roe » et rendra illégale toute interruption volontaire de grossesse.

    En outre, la loi criminalisera l’avortement, prévoyant pour toute personne reconnue coupable d’avoir pratiqué un avortement une peine de prison pouvant aller de cinq à quatre-vingt-dix-neuf ans et une amende pouvant excéder 100.000 dollars pour chaque violation. L’univers terrifiant de Margaret Atwood s’est frayé un chemin dans la réalité.

    Margaret Atwood dit elle même que la servante écarlate est uniquement inspiré de faits réels, la réalité est totalement terrifiante. Etre un homme hétéro au Texas en 2021 et ne pas être vasectomisé c’est être une ordure total de parasite. Les texans devraient se faire castrer en masse et ceux qui ne le font pas sont des assassins en puissance.
    #menaretrash #yesallmen #avortement #IVG #parasitisme

  • Riss : auto-caricature de l’artiste en technocrate
    https://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?article1527

    Il y a des semaines où Charlie Hebdo nous coûte bien plus que 3 € ; quand Riss par exemple, le directeur de la rédaction, nous insulte dans son édito, nous les opposants à la technocrature et au passe sanitaire (1), en termes massifs et contondants, comme dans le numéro de cette semaine :

    « … la raison impose de ne pas sombrer dans une pensée systématique qui analyse tout de la même façon, de manière quasi pavlovienne : Etat = autorité = abus de pouvoir = répression = fascisme. Les amalgames et les raccourcis sont si séduisants à faire qu’ils en deviennent grisants, et celui qui les adopte se sent pousser les ailes d’un glorieux défenseur de la liberté contre les forces colossales et, à ses yeux, quasi occultes. Car dans cette crise le mot "liberté" est mis à toutes les sauces, un mot pris en otage par (...)

    #Faits_divers
    https://www.piecesetmaindoeuvre.com/IMG/pdf/riss_autocaricature.pdf

  • Gamasutra - Ubisoft CEO says Steam Deck support depends on sales, lauds Netflix’s game ambitions
    https://www.gamasutra.com/view/news/385453/Ubisoft_CEO_says_Steam_Deck_support_depends_on_sales_lauds_Netflixs_game_

    Ubisoft will support Valve’s new Steam Deck console if it becomes big enough. That’s according to company founder and CEO Yves Guillemot, who asked for his opinion on the new device during an investor call.

    […]

    Guillemot was also specifically asked to weigh in on Netflix’s video game machinations, and indicated the streaming giant is well positioned for success — and might even help propel the wider industry forward.

    #jeu_vidéo #jeux_vidéo #culture #business #valve_steam_deck #console #netflix #gaas #game_as_a_service #streaming #yves_guillemot

  • « Tout pour l’industrie ! Ingénieurs et technocrates, au temps lointain de De Gaulle -1965- ont décidé de faire de l’estuaire de la Loire le paradis de l’industrie lourde et de l’air empoisonné. Saint-Nazaire et sa région ont été délibérément jetés dans les hauts-fournaux de la pollution extrême. La vérité sur les cancéreux est en train de surgir, mais personne ne veut bouger : ni l’administration ni les industriels, ni les politiques. Plongée dans la mort prématurée. »
    Dans #charlieHebdo ce mercredi trois pages d’enquête par Fabrice Nicolino et Riss : Le grand mystère de l’air qui tue à Saint-Nazaire. La mortalité générale chez les hommes nazairiens est supérieure de 18 % à la moyenne nationale. Total, Cargill, Airbus, Air Liquide, Les Chantiers de l’Atlantique... la basse Loire (Montoir de Bzh) abrite 28 installations classées -susceptibles de polluer... dont 2 Seveso seuil bas et 3 seuil haut. Donges, sept installations classées. Préfecture, Sous-préfecture, DREAL, Direccte, muettes du sérail habituelles, of course ! A lire.

    • Nantes Révoltée - CRIMINALITÉ ENVIRONNEMENTALE : L’USINE YARA A DÉPASSÉ 410 FOIS LES SEUILS AUTORISÉS DE POLLUTION DANS LA LOIRE ET DANS L’AIR EN 2020
      https://nantes-revoltee.com/criminalite-environnementale-lusine-yara-a-depasse-410-fois-les-seu

      L’usine Yara fabrique, près de Saint-Nazaire, en bord de Loire, des produits chimiques pour les engrais. Les fameux #Nitrates d’Ammonium, ceux qui ont dévasté la ville de Beyrouth en 2020. A l’époque, autour de 2000 tonnes d’engrais azoté avaient rasé une partie de la capitale du Liban. Près de Saint-Nazaire, #Yara fabrique 600 000 tonnes d’engrais chaque année. Il s’agit de l’un des 13 pires sites industriels de France, qui « font encore l’objet d’incidents ou de non-conformités récurrentes » selon l’État.

      Non contente d’installer une #bombe_chimique dans l’Estuaire de la Loire, la firme qui est leader mondial des engrais de synthèse pollue massivement l’environnement, détruisant l’écosystème et mettant en danger nos vies. En 2020, Yara a déversé des quantités énormes de polluants dans la Loire. Alors qu’elle était déjà mise en cause depuis des années. L’usine a dépassé 410 fois ses seuils d’autorisation de pollution, un record. Un arrêté préfectoral mentionne 18 jours de #pollution à l’azote et 29 jours au phosphate venant des eaux industrielles ; pour les eaux pluviales, 256 jours à l’azote et 107 au phosphore.

      La multinationale sera-t-elle sanctionnée ? Pour ces 410 crimes environnementaux en une seule année, Yara va recevoir une amende de 61500 euros. Et encore, jusqu’à présent, elle n’avait même pas d’amende : impunité totale pour des années d’empoisonnement. 61 500 euros, c’est dérisoire pour l’entreprise qui affiche un chiffre d’affaire de 13 milliards. Autrement dit : pour Yara, il est plus rentable de saccager notre environnement vital que de ne pas polluer. Pendant que le discours ambiant appelle à faire des « petits gestes » individuels, des criminels qui font des maxiprofits sur la destruction du vivant reçoivent une gentille tape sur les doigts par les autorités.

      Bassin de Saint-Nazaire. Le fabricant d’engrais Yara de nouveau sanctionné pour pollution
      https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/saint-nazaire-44600/bassin-de-saint-nazaire-yara-encore-sanctionne-pour-pollution-61-500-de
      [paywal]