Vanderling

La conversation n’est féconde qu’entre esprits attachés à consolider leurs perplexités.

  • Le N° 50 du journal l’envolée
    http://lenvolee.net/le-n50-du-journal-est-sorti

    Cinquante numéros nous ont appris que la publication d’un journal papier reste une des meilleures façons d’inscrire dans la durée des paroles, peu importe comment elles nous parviennent : courriers, conversations téléphoniques, Internet… Les luttes, les histoires, les idées peuvent ainsi circuler de la main à la main. L’Envolée fait exister le point de vue de prisonnières et de prisonniers dans la société. Si nous arrivons à le faire depuis dix-huit ans, c’est grâce à des correspondances, des solidarités concrètes et des amitiés avec des personnes écrouées. Ce sont ces échanges qui construisent un point de vue singulier sur la justice, la prison et la société. Du coup, la réflexion sur l’orientation du journal, c’est en dialoguant avec l’intérieur qu’on voudrait la mener ! Nous appelons donc les prisonniers et les prisonnières à réfléchir avec nous aux outils de lutte les plus efficaces pour partager leurs réalités quotidiennes, leurs galères et leurs bagarres dans les taules et dans les tribunaux.

    http://www.rfpp.net/spip.php?article43
    #lenvolée #radio_paris_plurielle #prison