• Le #Brésil va lâcher des millions de #moustiques #OGM contre la #dengue | Eco(lo)
    http://ecologie.blog.lemonde.fr/2014/04/18/le-bresil-va-lacher-des-millions-de-moustiques-ogm-contre-la-d

    Le moustique sera-t-il le premier animal – ou plutôt insecte – génétiquement modifié que l’on va rencontrer dans la nature ? La question est posée alors que le Brésil est en train d’autoriser la dissémination d’un moustique transgénique stérile afin de lutter contre la dengue. Une nouvelle qui, au-delà de susciter des espoirs de parvenir à lutter contre cette grave épidémie, a provoqué la controverse et l’opposition de nombreuses ONG.

    (...)

    ... l’entreprise britannique Oxitec, étroitement liée au géant agrochimique Syngenta, a mis au point une lignée de moustiques Aedes aegypti mâles, modifiés par transgénèse, qui permettraient de contrôler la population des moustiques vecteurs. Elle a déposé une demande de commercialisation au Brésil en juillet 2013.

    Le 10 avril, la Commission technique nationale de biosécurité (CTNBio) – l’équivalent du Haut conseil sur les biotechnologies en France – a autorisé, par seize voix contre une, la dissémination dans l’environnement de ces moustiques de nom de code OX513A. Pour être effective, cette autorisation doit néanmoins encore être validée par l’Agence nationale de surveillance sanitaire (Anvisa). OX513A deviendrait alors le premier « animal » génétiquement modifié – avant le saumon transgénique américain surnommé « Frankenfish ».

    Des moustiques dépendants à la tétracycline

    Le principe de cette manipulation génétique ? Un nouveau gène a été introduit dans l’ADN des Aedes aegypti afin de les rendre dépendants à un antibiotique, la tétracycline. Sans ce médicament, les moustiques génétiquement modifiés ne peuvent pas survivre. Le laboratoire où sont élevées les souches de moustiques détruit ensuite les œufs femelles et ne garde que les mâles, qui ne peuvent pas piquer et ne sont donc pas vecteurs de la dengue. Ces moustiques mâles transgéniques sont ensuite relâchés dans la nature, en quantité deux fois supérieure à celle des moustiques non-transgéniques, pour se reproduire avec des femelles « sauvages », qui n’ont pas été génétiquement modifiées. Comme leur progéniture, porteuse du transgène, est privée de l’antibiotique, elle n’a que très peu de chance de survie. Résultat : la population des moustiques se réduit drastiquement et l’épidémie avec.

    (...)

    Des essais en champs ont été réalisés par Oxitec : trois millions de moustiques transgéniques ont été lâchés dans les îles Caïmans en 2009, 6 000 moustiques en Malaisie en 2010, et 17 millions au Brésil en 2011 et 2012 – où l’usine Moscamed, située à Juazeiro (Etat de Bahia), co-gérée par le ministère de l’agriculture brésilien, produit déjà des milliers de moustiques transgéniques. Selon les résultats communiqués par Oxitec, les tests menés dans les îles Caïmans ont montré une réduction de 80 % des populations de moustiques sauvages au bout de 11 semaines.

    Des risques de diffusion dans l’environnement ?

    Le problème, c’est que les ONG dénoncent le « manque de transparence » de la firme et le fait qu’aucune étude indépendante n’ait été réalisée pour contre-vérifier ces résultats. « La procédure d’autorisation n’est pas respectée : le public n’a pas été correctement consulté », regrette l’association Inf’OGM dans un communiqué. « Il n’existe aucun test de toxicité public qui prouve qu’être piqué ou avaler un moustique génétiquement modifié est sans danger pour les humains, les animaux domestiques ou sauvages », s’inquiète de son côté l’ONG anglaise GeneWatch.

    Car en réalité, les moustiques ne sont pas tous stériles. Selon Oxitec, 3 % de moustiques transgéniques parviennent tout de même à survivre, même sans présence de tétracycline. Et dans un environnement pollué, où cet antibiotique se retrouve dans les eaux usées, les larves ont un taux de survie de 15 % environ, précise Inf’OGM.

    « Il est peu probable que ce transgène diffuse largement dans la population sauvage de moustiques, estime Yvon Perrin, entomologiste et spécialiste de l’espèce au Centre national d’expertise sur les vecteurs (CNEV), hébergé par l’Institut de recherche pour le développement (IRD). Ce gène a en effet pour objet de limiter la reproduction. De plus, contrairement aux insecticides, cette méthode est sélective puisqu’elle ne concerne qu’une seule espèce de moustiques, et que l’hybridation avec d’autres espèces de moustiques n’est pas observée dans la nature. » Mais de prévenir : « Malgré tout, si le moustique transgénique est relâché dans l’environnement, il faudra réaliser un suivi précis des populations pour savoir si le gène modifié est efficace et s’il se transmet aux populations sauvages. »

    Autre risque, pointé par l’agence de surveillance sanitaire brésilienne : l’extinction de l’espèce d’Aedes aegypti pourrait favoriser un moustique concurrent, le moustique-tigre (Aedes Albopictus), lui aussi vecteur des virus de la dengue et du chikungunya. « En détruisant une espèce, on libère une niche écologique pour une autre. Mais ce serait le cas avec toute autre méthode de lutte contre le moustique Aedes aegypti, par exemple à l’aide d’insecticides », remarque l’expert.

    Sur l’île de La Réunion, l’IRD pilote un projet de recherche, qui consiste à stériliser des moustiques mâles par irradiation, comme cela a été fait avec succès contre la lucilie bouchère, une mouche prédatrice des animaux et des hommes au Mexique dans les années 2000. Une autre méthode consiste à introduire une bactérie (Wolbachia) dans des souches de moustiques, qui lors de l’accouplement avec les femelles sauvages vont également introduire une stérilité.

    • Brésil : le transmoustique
      http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/04/19/bresil-le-transmoustique_4404223_3244.html

      En réalité, les réticences des associations écologistes sont incompréhensibles. Bien sûr, toute intervention sur l’environnement comporte des risques et la dissémination de moustiques transgéniques ne déroge pas à la règle.

      Mais il y a un grave biais d’appréciation de ce risque à oublier que les Brésiliens cherchent déjà – et c’est assez naturel – à se protéger de la dengue. Et qu’ils le font en prenant, pour eux-mêmes et pour l’environnement, des risques infiniment supérieurs. L’utilisation massive d’insecticides organophosphorés, de carbamates, de pyréthrinoïdes, voire de DDT, produit déjà des effets mesurables sur les populations du Nordeste. Une étude épidémiologique publiée en 2012 dans la revue International Journal of Andrology a notamment montré que les petits garçons naissaient dans cette région avec des taux de malformations génitales importants corrélés à l’usage, domestique ou non, d’insecticides qui, de surcroît, détruisent non seulement Aedes aegypti, mais aussi, indistinctement, toute l’entomofaune auxiliaire.

      Une technologie qui permet de se passer de ces produits et qui, contrairement aux biotechnologies végétales, n’a pas comme corollaire la privatisation du vivant, devrait être applaudie par les défenseurs de l’environnement. Qu’elle ne le soit pas est un insondable mystère.


  • #Pesticides : quand les #abeilles ont le bourdon … | Agriculture écologique et #OGM - L’actualité de #Greenpeace France
    http://agriculture.greenpeace.fr/pesticides-quand-les-abeilles-ont-le-bourdon

    L’étude [http://www.greenpeace.org/france/Global/france/openspace/Greenpeace_Pollen_Final.pdf] a révélé que plus des deux tiers du pollen prélevés dans les champs et ramenés à la ruche par les abeilles ouvrières ont été contaminés. Dix-sept produits chimiques toxiques différents ont été enregistrés et un total de 53 substances chimiques ont été détectées au cours de cette étude. Ils représentent un large éventail de pesticides. Cette enquête est l’une des plus vastes de son genre réalisée à ce jour en Europe, avec plus de 100 échantillons prélevés dans 12 pays européens durant une seule saison de butinage.

    Le redoutable “effet cocktail”

    La vaste gamme de produits toxiques trouvés indique que les abeilles peuvent être exposées à des mélanges complexes d’insecticides, d’acaricides et de fongicides dans leur nourriture et dans la ruche. Le pollen contaminé représente ainsi une menace directe pour l’ensemble de la population d’abeilles, car la colonie, y compris les larves, les abeilles et les bourdons travailleurs, se nourrissent de ce pollen comme source de protéines et d’énergie. L’exposition des abeilles et des larves d’abeilles à ce mélange de pesticides toxiques est importante. En effet, selon des recherches récentes, l’interaction des différents composants chimiques peut conduire à un “effet cocktail”. Ce mélange peut être plus toxique pour les abeilles qu’un seul produit chimique !

    De plus, de nombreuses études montrent que les pesticides peuvent affaiblir le système immunitaire des insectes, ce qui les rend plus vulnérables aux maladies, aux agents pathogènes et aux parasites tel le varroa. L’ensemble de ces maladies et de ces parasites s’ajoutent aux menaces qui pèsent déjà sur les abeilles.


  • Les #OGM contaminent aussi la France ! | Agriculture écologique et OGM - L’actualité de Greenpeace France
    http://agriculture.greenpeace.fr/les-ogm-contaminent-aussi-la-france

    Mise à jour du 16 avril 2014, 16h20 – Le cabinet de M. Stéphane Le Foll a pris contact avec Greenpeace pour avoir plus de renseignements et mener son enquête, en lien avec la répression des fraudes. Nous resterons vigilants quant aux suites de cette affaire.

    Six OGM différents ont été détectés dans des semences de maïs “certifiées sans OGM” vendues en France en 2013 et 2014 par le semencier espagnol Semillas Fitó ! Une situation inacceptable que nous dénonçons, (...)

    Six OGM détectés dans des semences de maïs “certifiées sans OGM”

    Nous avons fait tester par le laboratoire indépendant Eurofins, 3 échantillons aléatoires de semences de maïs d’environ 3 kilos, commercialisés en 2013 et 2014. Le laboratoire y a détecté les OGM suivants :

    – 3 OGM différents dans l’échantillon de maïs ORDINO de 2014 : les TC1507, MIR604 et DAS-59122 ;

    – 6 OGM différents dans l’échantillon de maïs ORDINO de 2013 : les MON810, MON863, NK603, TC1507, MON88017, DAS-59122 ;

    – 2 OGM différents, dans l’échantillon de maïs TAUSTE de 2013 : les TC1507, DAS-59122.

    (...)

    La loi interdisant la culture de maïs OGM en France, en débat cet après-midi à l’assemblée nationale, est à la fois une nécessité et une urgence. Mais cette loi ne sera pas suffisante : pour lutter efficacement contre les OGM, la France doit agir au niveau européen pour renforcer l’évaluation des OGM et s’assurer qu’elle prenne en compte l’ensemble des impacts sanitaires à long terme, environnementaux et socio-économiques.

    Les semenciers sont manipulateurs et peu scrupuleux. En effet, dans certains cas comme au Brésil, les semenciers et lobbies pro – OGM ont introduit ces cultures dans les champs, contaminant les cultures alentour, et utilisant la contamination pour obtenir, de fait, l’autorisation de mise en culture ! S’agit-il d’une manœuvre de plus des semenciers et lobbies pro-OGM pour les faire entrer coûte que coûte les OGM dans les pays qui n’en veulent pas ?


  • Plus d’OGM en Russie, y en a qui comprennent plus vite que d’autres.

    It’s Official – Russia Completely Bans GMOs
    http://www.theeventhandbook.com/blog/news/europe/its-official-russia-completely-bans-gmos

    If the Americans like to eat GMO products, let them eat it then. We don’t need to do that; we have enough space and opportunities to produce organic food.” – Medvedev

    #russie #agriculture #alimentation #OGM


  • Des millions de moustiques #OGM_sur le point d’être commercialisés au Brésil
    http://www.bastamag.net/Des-millions-de-moustiques-OGM-sur

    Le moustique OX513A sera peut-être le premier animal – ou plutôt insecte – transgénique que vous rencontrerez dans la nature. Conçu par une entreprise britannique, ce moustique OGM doit servir à lutter contre la propagation de la dengue. Après des tests grandeur nature, le Brésil est sur le point de donner son feu vert à sa commercialisation. Problème : aucune étude indépendante n’a été réalisée pour mesurer les conséquences de la production massive de cet insecte transgénique. Et son efficacité contre la (...)

    #Décrypter

    / OGM , Santé , La science au service des citoyens ?, Menaces sur la #Santé_publique, #Génétique

    #La_science_au_service_des_citoyens_ ? #Menaces_sur_la_santé_publique


    • Petit résume :

      1 : 14 parcelles pour 134.41ha
      7 : 3 parcelles pour 1.7ha
      9 : 99 parcelles pour 759.71ha
      11 : 1 parcelles pour 16ha
      12 : 1 parcelles pour 1ha
      16 : 35 parcelles pour 279.76ha
      17 : 11 parcelles pour 112.88ha
      24 : 6 parcelles pour 49.4ha
      26 : 17 parcelles pour 42.21ha
      28 : 1 parcelles pour 0.01ha
      31 : 829 parcelles pour 6628.22ha
      32 : 200 parcelles pour 1481.3ha
      33 : 33 parcelles pour 1303.84ha
      34 : 5 parcelles pour 11.1ha
      35 : 2 parcelles pour 1.73ha
      37 : 2 parcelles pour 13.02ha
      38 : 31 parcelles pour 89.45ha
      40 : 265 parcelles pour 1258.02ha
      41 : 4 parcelles pour 2ha
      45 : 7 parcelles pour 25.67ha
      46 : 8 parcelles pour 20.21ha
      47 : 179 parcelles pour 1207.53ha
      49 : 9 parcelles pour 28.57ha
      53 : 1 parcelles pour 0.17ha
      54 : 2 parcelles pour 7ha
      56 : 1 parcelles pour 0.5ha
      57 : 3 parcelles pour 12.8ha
      63 : 5 parcelles pour 23.7ha
      64 : 291 parcelles pour 1242.99ha
      65 : 81 parcelles pour 409.77ha
      69 : 1 parcelles pour 2.87ha
      78 : 1 parcelles pour 0.05ha
      79 : 6 parcelles pour 65.39ha
      81 : 176 parcelles pour 1196.45ha
      82 : 875 parcelles pour 5216.63ha
      84 : 1 parcelles pour 0.1ha
      85 : 3 parcelles pour 10.37ha
      86 : 2 parcelles pour 13.17ha
      89 : 4 parcelles pour 16.5ha
      91 : 1 parcelles pour 0.15ha

      Total : 3216 parcelles pour 21686ha

      (si je me suis pas vautré avec jquery)

    • Mon tableau de synthèse https://www.dropbox.com/s/qeej3dwo7pz0icr/Registre_OGM.xlsx

      Les données du ministère ne brillent pas par les métadonnées fournies et le fichier Excel livré est livré brut de fonderie sans que le ménage ait vraiment été fait. Deux onglets sont des étapes intermédiaires (liste des 4000 cantons de 2007 dans l’un, jointure entre registre des parcelles et les 4000 cantons dans l’autre) ; la feuille Version public reprend ce résultat en ayant filtré les cantons sans OGM. Normalement, seul cet onglet aurait dû subsister…

    • La loi n°2008-595 relative aux OGM prévoit l’obligation pour l’agriculteur de déclarer ses cultures d’OGM et pour l’administration de constituer un registre national indiquant la nature et la localisation des parcelles culturales d’OGM, qui doit être rendu public.

      Aucun OGM n’est cultivé à des fins commerciales en France depuis 2008.

      Consultez le registre national des cultures OGM au 05/09/2007 (format Excel - 2 Mo)

      Carte des parcelles OGM au 05/09/2007

      Hum ça veut dire que la carte ne vaut pas grand chose ? Ils pourraient dater leur carte ou leurs URL parceque là ça me semblait évident que c’était une version à jour ...


  • La « loi Monsanto » repoussée par le gouvernement Chilien
    http://www.bastamag.net/La-loi-Monsanto-repoussee-par-le

    Les opposants aux brevetage du vivant viennent de remporter une première bataille législative au Chili. Le gouvernement a annoncé le 17 mars la suspension du projet de loi de protection des obtentions végétales, rebaptisé « loi Monsanto ». Selon la présidente socialiste Michelle Bachelet, il s’agissait « d’impulser la recherche et le développement de nouvelles variétés végétales et d’améliorer la productivité agricole nationale », en protégeant davantage les obtenteurs de variétés. Comment ? Par la mise en (...)

    #En_bref

    / Agriculture , Biodiversité, OGM , #Amériques, #Main_basse_sur_les_semences

    #Agriculture_ #Biodiversité #OGM_


  • FAO - Nouvelles : Hausse des incidents liés à la présence de faibles quantités d’OGM dans les importations de produits alimentaires
    http://www.fao.org/news/story/fr/item/216332/icode

    L’enquête révèle les faits suivants :

    signalement de 198 incidents de faibles quantités d’OGM décelées dans des cultures non OGM entre 2002 et 2012 ;
    entre 2009 et 2012, bond du nombre de cas, avec le signalement de 138 des 198 épisodes ;
    cargaisons comportant de faibles quantités d’OGM en provenance principalement des Etats-Unis, du Canada et de la Chine, mais aussi d’autres pays qui ont accidentellement disséminé ces produits ;
    une fois l’incident détecté, la plupart des cargaisons ont été détruites ou renvoyées à l’expéditeur ;
    la majorité des incidents concernaient les graines de lin, le riz, le maïs et la papaye.

    #OGM


  • Maïs Monsanto : batailles juridiques autour d’un probable nouvel arrêté anti-OGM
    http://www.bastamag.net/Arrete-anti-OGM-en-attente-des

    Une quarantaine de faucheurs volontaires occupent depuis 9h ce matin, 14 mars, le site de l’Association générale des producteurs de maïs (AGPM) à Montardon, près de Pau. Cette occupation intervient alors que le projet d’arrêté visant à interdire la culture du « Mon810 », un maïs génétiquement modifié produit par Monsanto, n’a toujours pas été promulgué. Contacté par Basta !, le ministère de l’Écologie indique par téléphone qu’un délai légal de quatre jours est nécessaire entre la fin de la consultation publique (...)

    #En_bref

    / OGM , Quelle agriculture pour demain ?

    #OGM_ #Quelle_agriculture_pour_demain_ ?


  • Un #insecticide interdit dans l’#UE refait surface au Parlement européen
    http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5g1X1lA3m6rZ2WGl1e1JqxLVm2QVg?docId=8d321151-d5f4-442b-a67d-c258878b687

    Strasbourg — Le #Parlement_européen a adopté mardi un texte, sans valeur législative ou juridique, qui prône de revenir sur l’interdiction des insecticides #néonicotinoïdes, actuellement en vigueur dans l’UE.

    Le texte d’apparence anodine et destiné officiellement à défendre le secteur horticole en Europe, était porté par la conservatrice britannique Anthea McIntyre, une eurodéputée connue notamment pour ses positions pro-#OGM.
    Le rapport dit d’initiative parlementaire, a été adopté par 354 voix pour, 285 contre et 21 abstentions.

    Après avoir noté que l’horticulture représente 18% de la valeur totale de la production agricole de l’UE, le texte suggère plusieurs moyens pour aider et renforcer ce secteur.

    Il faudrait « réexaminer l’interdiction actuelle de certains néonicotinoïdes », affirme notamment le rapport qui souligne également que « les techniques génomiques actuelles peuvent être efficacement utilisés dans les programmes d’amélioration des cultures horticoles ».

    Sur base d’une évaluation par l’Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA), la Commission européenne a décidé, en avril dernier, de limiter temporairement l’utilisation de trois néonicotinoïdes (#clothianidine, #imidaclopride et #thiaméthoxame) jugés nuisibles à la santé des #abeilles.
    En l’absence d’un accord entre les Etats membres, l’exécutif a interdit pendant deux ans ces substances pour le traitement des semences, des sols (granulés) et pour les applications foliaires sur les plantes et les céréales attractives pour les abeilles.

    Cette interdiction est entrée en vigueur le 1er décembre 2013. Elle est contestée devant la Cour de justice de l’UE par deux fabricants de ces produits : le suisse #Syngenta et l’allemand #Bayer.

    Syngenta produit Cruiser, un #pesticide contenant du thiaméthoxame, l’un des trois néonicotinoïdes prohibés.

    L’imidaclopride de Bayer a aussi entretemps été épinglé par l’Agence européenne de sécurité alimentaire (EFSA) pour le risque qu’il fait peser « sur le développement du système nerveux humain »

    Quinze Etats membres (dont la France et l’Allemagne) avaient voté en faveur des restrictions visant les trois insecticides, huit avaient voté contre (dont le Royaume-Uni, l’Italie et la Hongrie) et quatre s’étaient abstenus.

    http://www.reporterre.net/spip.php?article5529

    Le parti conservateur britannique est le seul groupe politique au Parlement européen qui a dévoilé le nombre et la nature des rencontres de ses membres avec des lobbyistes – une politique responsable et bienvenue.


  • U.S. Farmers Report Widespread GM Crop Contamination - Inter Press Service
    http://www.ipsnews.net/2014/03/farmers-address-u-s-data-gap-gm-crop-contamination

    While GM crop use has expanded exponentially across the globe over the past two decades, nowhere has this growth been more significant than in the United States. While just one percent of corn and seven percent of soybeans grown in the U.S. came from GM seeds during the mid-1990s, by last year both of those numbers had risen to above 90 percent.

    In the new study, nearly half of the farmers polled said they did not believe that GM and non-GM crops could ever “coexist”, while more than two-thirds said that “good stewardship” is insufficient to address contamination.

    “The USDA’s focus on coexistence and crop insurance is misplaced,” Wenonah Hauter, executive director of Food & Water Watch, said Monday, referring to an AC21 recommendation that GM contamination problems be dealt with through a federal insurance scheme set up to lessen the impact of natural disasters.

    “The department must recognise the harm that is already being done to organic and non-GMO farmers and put the responsibility squarely where it belongs – with the biotech companies … Now USDA can no longer claim ignorance about this problem.”

    Even as contamination reports continue to grow, the U.S. government’s most recent response, drawn from the AC21 recommendations, has been to encourage “good stewardship” practices and communication between neighbouring farmers. Yet non-GM farmers say that, in practice, this has meant substantial outlays of both time and money in order to safeguard their crops – and virtually no corresponding responsibility on the part of farmers using genetically modified crops.

    Beyond regular testing and certification requirements, U.S. farmers are required to set aside a substantial buffer zone around their fields to guard against GM contamination. Averaging around five acres, this buffer zone alone costs farmers anywhere from 2,500 to 20,000 dollars a year in lost income, according to the new survey.

    Other farmers resort to waiting to plant their crops until after their neighbours’ GM crops have pollinated. Yet this delay, too, imposes a financial burden of several thousand dollars per year.

    “I’m getting tired of maintaining these miles of buffers,” one farmer wrote in response to the new survey, complaining about the heavy use of herbicides typically associated with GM crops. “How about the guy that sprays up to the fence be liable for the damage that is done?”

    #ogm #etats-unis #agriculture #pesticides


  • #OGM : les sénateurs sèment le maïs de la discorde
    http://fr.myeurop.info/2014/02/18/ogm-senateurs-sement-ma%C3%AFs-de-la-discorde-13183

    http://cdn3.myeurop.info/sites/default/files/dynimagecache/0-63-1597-847-166-88/media/images/Mais.jpg

    myeurop

    Pour contrer les sénateurs opposés à l’interdiction de la culture du #maïs_transgénique de #Monsanto, une nouvelle loi anti-OGM soutenue par le gouvernement est présentée à l’Assemblée. En Europe, une majorité des pays reste opposée au maïs du semencier américain.

    Cela fait des années que les gouvernements, de droite comme de gauche, tentent en vain d’interdire la culture du maïs transgénique. lire la suite

    #Société #Économie #Allemagne #Autriche #Espagne #France #Italie #Portugal #Roumanie #Suisse #agriculture #Bayer #bio #cuisine #santé #Santé


  • Le gouvernement français s’engage à interdire le maïs OGM
    http://www.bastamag.net/Mais-OGM-les-citoyens-francais

    Pas un épi transgénique dans les champs. C’est la volonté affichée par le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll qui soumet à la consultation des citoyens jusqu’au 9 mars prochain, un projet d’arrêté visant à interdire la culture du Mon810, un maïs génétiquement modifié produit par Monsanto. Le Mon810, qui comporte un gène modifié le rendant résistant aux insectes, est actuellement le seul maïs #OGM_autorisé à la culture dans l’Union européenne. Ce maïs est de nouveau sur le marché national depuis que le (...)

    #En_bref

    / Agriculture , OGM , Quelle #Agriculture_pour demain ?, #Politique

    #Quelle_agriculture_pour_demain_ ?
    http://www.bastamag.net/IMG/pdf/140217_cp_un_projet_d_arre_te_interdisant_la_culture_du_mai_s_transge_niqu


  • Le Sénat rejette l’interdiction de culture des maïs OGM - Le Point
    http://www.lepoint.fr/fil-info-reuters/le-senat-rejette-l-interdiction-de-culture-des-mais-ogm-17-02-2014-1792702_2

    PARIS (Reuters) - Les sénateurs français ont rejeté lundi une proposition de loi socialiste visant à interdire la mise en culture des variétés de maïs génétiquement modifié, dont le MON810, alors que la France a engagé de grandes manoeuvres contre les OGM.

    Contre toute attente, la haute assemblée a adopté par 171 voix contre 169 une motion d’irrecevabilité présentée par l’UMP Jean Bizet. Sur 343 votants, il y a eu 340 suffrages exprimés.

    Une motion « tendant à opposer l’exception d’irrecevabilité » a pour objet de montrer qu’une ou plusieurs dispositions du texte à l’examen sont contraires à la Constitution.

    Le sénateur Jean Bizet estime que la proposition de loi repose sur « un dispositif juridiquement fragile » et qu’elle va à l’encontre du droit communautaire, qui prime sur le droit national.

    La présentation de ce texte intervient quelques jours après que les gouvernements de l’Union européenne ont échoué, faute d’une majorité qualifiée, à bloquer l’autorisation de cultiver un nouveau type de maïs OGM, le Pioneer TC 1507, élaboré par les groupes américains DuPont et Dow Chemical.

    Mis en culture depuis 1998, le MON810, qui est actuellement le seul maïs OGM autorisé à la culture dans l’UE, comporte un gène modifié qui le rend résistant aux insectes et sa culture a été interdite par la France en 2008 et en 2012.

    Mais le Conseil d’Etat a par deux fois, en 2011 et en 2013, annulé ces arrêtés qu’il juge contraires à la réglementation européenne. Cette dernière dit qu’un pays peut interdire la culture d’un OGM s’il présente les preuves scientifiques d’"un risque important mettant en péril de façon manifeste la santé humaine, la santé animale ou l’environnement".

    Le Conseil d’État a considéré que les preuves dont disposait la France « n’étaient pas suffisamment étayées ».

    La proposition de loi rejetée lundi se fonde sur les risques environnementaux liés à la culture du MON810, mis en évidence par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) et sur les supposés risques liés au maïs TC 1507.

    #OGM
    #Sénat Le Sénat rejette l’interdiction de culture des maïs OGM


  • Biologie de synthèse : comment ingénieurs et #Multinationales veulent industrialiser la vie
    http://www.bastamag.net/Biologie-de-synthese-comment

    Thérapies plus efficaces, bactéries anti-pollution, carburants synthétiques… La biologie de synthèse nous réserverait un futur plein de promesses. Et attire les investissements des plus grands groupes mondiaux de biotechnologies, de l’énergie ou de l’agroalimentaire. Mais fabriquer artificiellement la vie, à partir d’ADN construit en laboratoire et d’usines à gènes brevetés, suscite de nombreuses interrogations. Alors que les premiers organismes intégralement conçus par ordinateur commencent à prendre (...)

    #Décrypter

    / OGM , Multinationales, #Génétique, #Sciences, #Menaces_sur_la_santé_publique, La science au service des citoyens ?, #Enquêtes, A la (...)

    #OGM_ #La_science_au_service_des_citoyens_ ? #A_la_une


  • Genetic drift of seeds, pollen is a growing concern for farmers | Business Insurance
    http://www.businessinsurance.com/article/20140202/NEWS07/302029996?tags=|61|342|303

    Along with chemical drift, farmers face the problem of genetic drift — the migration of genetically modified seeds or pollen into fields of organic or conventional crops.

    In one of the largest contamination settlements to date, a unit of #Bayer A.G. agreed in 2011 to pay $750 million to U.S. rice farmers who claimed their crops were tainted by a Bayer GM rice strain, making them unmarketable overseas.

    More recently, wheat farmers in Oregon have filed class action suits against #Monsanto Co. after discovering an experimental strain of the company’s herbicide-resistant wheat growing in their fields. The farmers claim the GM wheat, which has not been approved for sale, escaped from Monsanto test fields and has damaged their wheat exports to countries that do not permit GM crops.

    Monsanto has moved to dismiss the complaints, which are pending in U.S. District Court in Kansas City, Kan.

    #ogm


  • OGM : la bataille d’un agriculteur australien contre Monsanto
    http://www.bastamag.net/Mobilisation-la-bataille-d-un

    Encore un procès qui inquiète les fabricants d’OGM. Le 10 février prochain, la Cour suprême d’Australie Occidentale examinera la plainte de Steve Marsh, un éleveur de moutons bio ayant perdu sa certification suite à la contamination de ses champs par du colza génétiquement modifié. L’enjeu, défendre son droit à cultiver sans #OGM_et obtenir réparation des préjudices économiques. Le colza incriminé, breveté par la firme Monsanto, a été autorisé à la culture par le gouvernement local en 2010. Cette année-là, (...)

    #En_bref

    / Agriculture , OGM , Quelle #Agriculture_pour demain ?

    #Quelle_agriculture_pour_demain_ ?


  • ACHETEZ LES PREMIÈRES PLANTES FLUORESCENTES OU CRÉEZ LES VOUS-MÊME | Le coin jardin
    http://lecoinjardin.fr/2014/01/achetezlespremieresplantesfluorescentes

    http://lecoinjardin.fr/wp-content/uploads/2014/01/bioglow.jpg

    Le chercheur Alex Krichevsky et l’entrepreneur Tal Eidelberg travaillent depuis 6 ans à la création de cette plante bio-luminescente. En 2010 ils publiaient dans la revue scientifique « PLOS one » un article sur leurs avancées en terme de création des premières plantes bio-luminescentes.
    bioglow

    En janvier 2014, ils annoncent que ‘Starlight Avatar’ est la première plante auto-luminescente au monde. Il est déjà possible de commander des exemplaires via le site de « BIOGLOW ». N’y mettez pas trop d’espoir cependant, il y a seulement 20 exemplaires mis en vente. Si vous vous inscrivez, vous découvrirez une clause intéressante qui vous interdit d’utiliser la plante à des fins de recherches ou commerciales. Il vrai que « BIOGLOW » à investit 2 millions de dollars dans ce projet, ils verrouillent leur produit. Si cette clause vous révulse, allez faire un tour en bas de cet article et découvrez le projet open source « Glowing plant ».

    #ogm #it_has_begun #plantes #énergie #lumière #hack


  • En #Allemagne, les producteurs de #bio dépassés par la demande
    http://fr.myeurop.info/2014/01/23/en-allemagne-le-bio-victime-de-son-succes-12980

    http://cdn3.myeurop.info/sites/default/files/imagecache/third_thumbnail/media/images/flickr-5809648836-hd.jpg

    Delphine Nerbollier

    En Allemagne, la filière bio n’arrive plus à satisfaire une demande qui explose. Résultat : un tiers du bio consommé est importé… Une ineptie économique et environnementale dénoncée par les militants écolos, qui aimeraient que le gouvernement investisse un peu moins dans l’agro-industrie et un peu plus dans la culture bio.

    L’amour, la paix et des poulets heureux". lire la suite

    #Économie #Environnement #Agriculture_biologique #agro-alimentaire #alimentation #écologie #gâchis #gaspillage #OGM

    • Ça fat des années (entre 8 et 10 ?) qu’on est dans cette situation dans toute l’Europe occidentale. Tout le monde veut de la (bouffe) bio mas personne ne se bat pour qu’on at de la (agriculture) bio. (LE bio au masculin, c’est plutôt le marché.) Les ades à la conversion ont touché les agriculteurs les plus motivé-e-s (en viticulture notamment, le deuxième cancer dans la famille fat plus gamberger que le premier) et la propriété des terres agricoles se concentre, avec une question foncière de plus en plus problématique (la foncière Terre de liens date de 2006). Alors on va voir à l’est pour nourrir le marché de l’ouest, mas après plusieurs années de PAC le filon va vite s’épuiser...
      Lmtes de l’alter-conso. Bref, tout ça pour dire que l’article sur les politiques allemandes actuelles est intéressant, mas que l’accroche est vraiment datée. Et l fat presque 10° de mons que samedi dernier sur le « froid pavé berlinois ».

      Sur les problèmes fonciers en Allemagne de l’est :
      http://seenthis.net/messages/219992

    • oui tu as raison, ça date et en même temps, il y a l’accord de commerce transatlantique qui risque de compliquer les choses. c’est aussi, l’objet de leur revendication

      . Nous voulons faire pression sur le gouvernement pour qu’il refuse l’accord de libre échange entre l’Union européenne et les États Unis, car celui-ci va faire entrer les OGM dans nos assiettes. C’est le droit de tous de pouvoir manger des aliments de bonne qualité


  • Maïs OGM : des militants occupent une usine de Monsanto
    http://www.bastamag.net/Mais-OGM-des-militants-occupent

    Une centaine de faucheurs volontaires occupent depuis 15h30 ce 17 janvier l’usine du groupe Monsanto à Trèbes (Languedoc-Roussillon). Selon les informations recueillies, une partie des militants sont sur les grues, d’autres se sont enchainés sur les toits. « Nous ne sortirons que lorsque le gouvernement nous aura assuré d’un nouveau moratoire sur le maïs #OGM_Mon810 », a déclaré Pascal Pavie, joint au téléphone par Basta !. Le Conseil d’Etat a invalidé le 1er août dernier l’interdiction française de ce (...)

    #En_bref

    / OGM , Quelle agriculture pour demain ?

    #Quelle_agriculture_pour_demain_?


  • Maïs OGM : des militants occupent une usine de Monsanto
    http://www.bastamag.net/Moratoire-des-militants-anti-OGM

    Une centaine de faucheurs volontaires occupent depuis 15h30 ce 17 janvier l’usine du groupe Monsanto à Trèbes (Languedoc-Roussillon). Selon les informations recueillies, une partie des militants sont sur les grues, d’autres se sont enchainés sur les toits. « Nous ne sortirons que lorsque le gouvernement nous aura assuré d’un nouveau moratoire sur le maïs #OGM_Mon810 », a déclaré Pascal Pavie, joint au téléphone par Basta !. Le Conseil d’Etat a invalidé le 1er août dernier l’interdiction française de ce (...)

    #En_bref

    / OGM , Quelle agriculture pour demain ?

    #Quelle_agriculture_pour_demain_?


  • U.S. : Victoire cinglante de Monsanto pour que l’empoisonnement généralisé continue de plus belle…
    http://lesbrindherbes.org/2014/01/15/u-s-victoire-cinglante-de-monsanto-pour-que-lempoisonnement-generali

    Si la multinationale Monsanto rencontre des oppositions et essuie des échecs en Amérique du Sud, en Inde, en Europe, elle est dans son fief aux États-Unis. Ce qui est inquiétant, c’est que l’Europe est entrain de préparer le Traité Transatlantique dans une opacité totale….
    Agro-alimentaire, environnement et Nouvel Ordre Mondial : Le système judiciaire à la botte donne carte blanche à Monsanto…

    La cour suprême des Etats-Unis donne victoire à Monsanto contre les agriculteurs au sujet des patentes de graines et leur possibilité de poursuivre en justice

    La cour suprême des Etats-Unis a maintenu la férule du géant de la biotechnologie Monsanto sur les patentes des graines génétiquement modifiées et la capacité de l’entreprise d’attaquer en justice les agriculteurs dont les champs ont été accidentellement contaminees par les matériaux génétiques de Monsanto.

    La haute cour a laissé intacte ce lundi une décision d’une cour d’appel fédérale, qui débouta en 2011 un procédure judiciaire menée par l’ Organic Seed Growers and the Trade Association de quelques 80 plaignants contre Monsanto, qui cherchaient à renverser les acquis agressifs de l’entreprise agro-chimique sur les graines génétiquement modifiées. Le procès visait également à diminuer la possibilité pour Monsanto d’attaquer en justice quiconque aurait ses champs contaminés par de telles cultures OGM.

    Le groupe de plaignants, dont faisait partie beaucoup de fermiers familiaux américains et canadiens, des entreprises indépendantes grainetières et des organisations agricoles, cherchaient des protections préventives contre les patentes Monsanto. Le léviathan de la biotechnologie a enregistré 140 procès contre des agriculteurs pour avoir planté des graines de l’entreprise sans sa permission ; Monsanto a aussi résolu 700 autres cas hors justice....

    #OGM
    #Mansato


  • Le Parlement européen rejette l’étiquetage du pollen OGM
    http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/01/15/le-parlement-europeen-rejette-l-etiquetage-du-pollen-ogm_4348519_3244.html
    http://s1.lemde.fr/image/2007/09/20/534x267/957362_3_c069_les-europeens-importent-40-de-leur_d7b0578bf8ee242d4dabf8d850bd5d9e.jpg

    Rejoignant la position de la Commission européenne, les eurodéputés ont rejeté mercredi 15 janvier l’étiquetage du pollen OGM (génétiquement modifié) dans le miel. Selon le texte adopté par le Parlement européen, le pollen est un « constituant naturel » du miel et non un « ingrédient ».

    En vertu de cette distinction sémantique, les apiculteurs n’auront à étiqueter leur miel comme « avec OGM » que si des traces d’OGM supérieures à 0,9 % de la masse totale y sont décelées. Dans le premier cas, le calcul du seuil d’étiquetage obligatoire se fait en effet sur le seul pollen, dans l’autre sur la totalité du produit et n’a aucune chance de dépasser les 0,9 %, donc de nécessiter un étiquetage.

    LES EUROPÉENS IMPORTENT 40 % DE LEUR CONSOMMATION DE MIEL

    La définition du pollen comme « ingrédient » avait été retenue en 2011 par la Cour de justice européenne, sa décision se voit donc renversée par le vote des eurodéputés.

    Le vote du Parlement en plénière, réclamé notamment par la droite libérale, contredit également celui de sa commission environnement, qui avait soutenu cet automne l’option d’une traçabilité maximale. En revanche, il satisfait les producteurs d’Amérique latine qui avaient écrit aux eurodéputés lundi pour les mettre en garde contre une mesure menaçant selon eux l’approvisionnement en miel de l’UE.

    Les Européens importent 40 % de leur consommation de miel, dont la moitié d’Amérique latine, où prospèrent les cultures OGM, Mexique et Argentine en tête. Le groupe européen des Verts a déploré un arbitrage qui « protège les OGM » aux dépens des apiculteurs et des consommateurs.

    « NE PAS SOUS ESTIMER LE PROBLÈME »

    Imposer une traçabilité maximale « irréaliste » aurait créé un « dommage collatéral » aux apiculteurs, a au contraire argumenté pendant le débat la rapporteure conservatrice britannique Julie Girling. « C’est mère-nature qui dit que le pollen est un constituant du miel », a pour sa part avancé le commissaire européen à la santé, Tonio Borg, appelant les eurodéputés à ne pas faire de ce dossier « une question pour ou contre les OGM ». « La Commission ne doit pas sous estimer le problème des OGM, les producteurs d’Amérique latine, du Canada ou de Chine doivent être contraints à un étiquetage des OGM », a rétorqué le socialiste hongrois Csaba Sandor Tabajdi.

    Le dossier doit être désormais soumis aux gouvernements avec qui le Parlement entamera des discussions pour un arbitrage final. Mme Girling s’est prévalue du soutien de la plupart des 28 à l’option retenue par le Parlement.

    #OGM
    #abeilles
    #environnement
    #Commission-européenne
    #eurodéputés
    #étiquetage
    #pollen-OGM (génétiquement modifié) dans le miel .
    #Parlement-européen


  • Chine : clonage à grande échelle des cochons
    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article2044

    Une entreprise chinoise en pleine croissance, comme dans tout le pays, appelée BGI, est devenue le plus grand centre au monde pour le clonage de porcs. Une usine de clonage, une notion incroyable empruntée à de la science-fiction. A Shenzhen, dans ce qui était par le passé une ancienne usine de chaussures, une montée en puissance créer une nouvelle industrie : le clonage La technologie médicale du clonage n’est pas particulièrement nouvelle. Ce qui est inédit par contre, c’est l’application d’une (...)

    Insolite, informations atypiques, monde, étrange, inexplicable, réalité, faits, animaux, spécial,

    / #médecine,_sciences,_technologie,_ADN,_vaccin,_médicaments,_découvertes, Ecologie, environnement, nature, (...)

    #Insolite,informations_atypiques,_monde,_étrange,_inexplicable,_réalité,_faits,_animaux,_spécial, #Ecologie,_environnement,_nature,_animaux

    • Certains des animaux visibles dans les hangars de l’entreprise sont des clones descendants de clones. La plupart ont été génétiquement modifiés.

      Parmi les expérimentations, un lot de petits cochons a eu un gène de croissance enlevé. Le constat est qu’ils ont cessé de croître à l’âge d’un an. Ou bien d’autres ont eu leur ADN amélioré pour essayer de les rendre plus sensibles à la maladie d’Alzheimer.

      Ils sont complètement fous

      #élevage #cochons #ogm


  • #Vietnam : après un homicide à la dioxine, un écocide aux #OGM
    http://www.larevuedesressources.org/vietnam-apres-un-homicide-a-la-dioxine-un-ecocide-aux-ogm,2678

    Des centaines de milliers de victimes de l’Agent Orange/Dioxine utilisé par l’armée américaine pendant la #Guerre_du_Vietnam, leurs familles et leur descendance, dont beaucoup survivent en marge de la société dans des conditions extrêmement difficiles, un peu plus de 50 ans après les premiers épandages, ont cruellement besoin d’aide ! L’Agent Orange est un herbicide dont la population vietnamienne, ainsi que les descendants de vétérans américains victimes des épandages aériens effectués de 1961 à 1971 (...)

    #Biosystèmes_critiques

    / Vietnam, #Mutation,_Métamorphose, #Crise_écologique, Guerre du Vietnam, #Ecologie, OGM, Agent Orange (Monsanto & Dow Chemical), (...)

    #Agent_Orange_Monsanto_&_Dow_Chemical_ #Écocide