• What’s the nature of immunity [to SARS-CoV-2] and how long does it last?
    https://www.nature.com/articles/d41586-020-01989-z

    Immunologists are working feverishly to determine what immunity to #SARS-CoV-2 could look like, and how long it might last. Much of the effort has focused on ‘neutralizing antibodies’, which bind to viral proteins and directly prevent infection. Studies have found2 that levels of neutralizing antibodies against SARS-CoV-2 remain high for a few weeks after infection, but then typically begin to wane.

    However, these antibodies might linger at high levels for longer in people who had particularly severe infections. “The more virus, the more antibodies, and the longer they will last,” says immunologist George Kassiotis of the Francis Crick Institute in London. Similar patterns have been seen with other viral infections, including SARS (severe acute respiratory syndrome). Most people who had SARS lost their neutralizing antibodies after the first few years. But those who had it really severely still had antibodies when re-tested 12 years later, says Kassiotis.

    Researchers don’t yet know what level of neutralizing antibodies is needed to fight off reinfection by SARS-CoV-2, or at least to reduce #COVID-19 symptoms in a second illness. And other antibodies might be important for immunity. Virologist Andrés Finzi of the University of Montreal in Canada, for example, plans to study the role of antibodies that bind to infected cells and mark them for execution by immune cells — a process called antibody-dependent cellular cytotoxicity — in responses to SARS-CoV-2.

    Ultimately, a full picture of SARS-CoV-2 immunity is likely to extend beyond antibodies. Other immune cells called T cells are important for long-term immunity, and studies suggest that they are also being called to arms by SARS-CoV-23,4. “People are equating antibody to immunity, but the immune system is such a wonderful machine,” says Finzi. “It is so much more complex than just antibodies alone.”

    Because there is not yet a clear, measurable marker in the body that correlates with long-term immunity, researchers must piece together the patchwork of immune responses and compare it with responses to infections with other viruses to estimate how durable protection might be. Studies5 of other coronaviruses suggest that ‘sterilizing immunity’, which prevents infection, might last for only a matter of months. But protective immunity, which can prevent or ease symptoms, could last longer than that, says Shane Crotty, a virologist at the La Jolla Institute of Immunology in California.

    #immunité #anticorps

  • La police des polices au secours de Taha Bouhafs
    Par Denis Courtine | Le 3 juillet 2020 à 16h29, modifié le 3 juillet 2020 à 18h31 - Le Parisien
    https://www.leparisien.fr/faits-divers/le-proces-pour-outrage-du-journaliste-taha-bouhafs-renvoye-en-janvier-03-

    L’un des pourfendeurs des violences policières disculpé par… la police. Drôle de victoire ce vendredi après-midi pour Taha Bouhafs. Le « journaliste militant » ou « engagé », comme il se définit, devait comparaître pour outrage et rébellion un an après son interpellation lors d’une manifestation de travailleurs sans-papiers qu’il couvrait à Alfortville (Val-de-Marne).

    Si le procès a une nouvelle fois été renvoyé, le prévenu est tout de même ressorti du palais de justice de Créteil avec le sourire. Et pour cause, à la demande de l’avocat de la défense, la présidente a lu le mail envoyé au tribunal par l’Inspection générale de la police nationale (IGPN), saisie après une plainte de Taha Bouhafs accusant lui-même de violences le fonctionnaire de la brigade anti-criminalité d’Alfortville. Ce courrier daté du 11 février fragilise considérablement l’accusation.

    Une accusation « incertaine » et « douteuse »

    Selon la police des polices, la procédure montée par leur collègue est « incertaine » et « douteuse ». Les vidéos récupérées « ne confirment pas d’outrage ». Elles montrent d’autre part que le fonctionnaire impliqué dans cette affaire ne porte « aucun signe distinctif » indiquant sa qualité.

    Bref, un mail qui « sonne le glas de la procédure », triomphe à la sortie de l’audience Arié Alimi, l’avocat de Taha Bouhafs. Et « pour une fois », de « remercier » la police des polices sous les applaudissements des supporters du prévenu. Drapeau de la CGT et du NPA à la main, ils étaient une soixantaine devant le palais de justice à réclamer la relaxe pour le « journaliste militant ».

    « Je ne céderai pas aux intimidations »

    Outre les députés de la France insoumise Eric Coquerel et Mathilde Panot, toujours en première ligne quand on évoque les violences policières, l’ancien footballeur Vikash Dhorasoo, proche lui aussi de la France insoumise, a dénoncé une « presse plutôt du côté du pouvoir ».

    « Je ne céderai pas aux intimidations », a clamé, de son côté, Taha Bouhafs qui a rappelé qu’il avait eu dans cette affaire « une épaule déboîtée » et s’était « fait frapper à plusieurs reprises au visage ».

    Le journaliste David Dufresne, qui compile depuis 2018 des tweets commençant invariablement par « Allo @Place_Beauvau - c’est pour un signalement » a, lui, estimé que Taha Bouhafs était « la relève de la profession ».
    La police se refuse à tout commentaire

    Côté police, on se refuse à commenter « une procédure toujours en cours ». Le procès est renvoyé au 8 janvier. Malgré ce fameux mail « apportant un éclairage différent sur l’affaire », selon ses termes, l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) n’a pas encore terminé son enquête.

    Le 11 juin 2019, Taha Bouhafs avait été interpellé alors qu’il filmait une manifestation de travailleurs sans papiers devant la société Chronopost à Alfortville pour le média en ligne « Là-bas si j’y suis ».

    #violences_policières

  • Quantité de plomb anormalement élevée dans le sang des enfants habitant près d’Umicore à Hoboken
    https://www.vrt.be/vrtnws/fr/2020/07/04/quantite-de-plomb-anormalement-elevee-dans-le-sang-des-enfants-h

    Les enfants qui vivent près de l’usine Umicore dans le district d’Hoboken près d’Anvers ont un taux de plomb dans le sang plus élevé qu’il y a six mois. C’est ce que révèle la Gazet van Antwerpen, ce samedi. Une exposition prolongée au plomb peut causer des dommages au système nerveux, des problèmes de comportement et une déficience mentale.

    Les environs de l’usine sont contaminés depuis de nombreuses années à cause de l’exploitation de métaux lourds comme le plomb et le cadmium. Le taux de plomb dans le sang des enfants originaires des quartiers Moretusburg et Hertogvelden, à Hoboken, est suivi de près depuis plusieurs années.

    Lors de la précédente mesure à la fin de l’année dernière, la moyenne était encore d’environ 3 microgrammes de plomb par décilitre de sang, la limite étant de 5 microgrammes.

    Mais lors des dernières mesures, la moyenne était de 6 microgrammes. Chez vingt enfants, cette valeur était supérieure à 10, quatre d’entre eux avaient même plus de 20 microgrammes de plomb par décilitre de sang dans leur corps. « C’est une exposition que nous devons réduire », déclare Vera Nelen, présidente du groupe de travail médical à Hoboken.

    « Il n’y a pas de danger aigu. Mais nous savons que le plomb peut avoir un effet négatif sur le développement du système nerveux des enfants, même à des niveaux inférieurs, surtout lorsque l’exposition à un tel niveau est prolongée ».

    Effet du confinement ?
    On recherche à présent une explication à cette hausse soudaine. Les résultats sont étonnants car l’usine est à l’arrêt depuis un incendie début mars. Cependant, le taux de plomb dans l’air avait légèrement augmenté après cet incendie et avec la fermeture des écoles, les enfants ont passé plus de temps dans le quartier.

    Une cause possible de la forte augmentation du plomb dans le sang des enfants est le vent violent du sud-ouest du printemps dernier qui a soufflé de la poussière de l’usine vers les zones résidentielles. Et depuis le confinement à la mi-mars, les enfants sont également restés presque jour et nuit chez eux, ce qui a augmenté les risques d’exposition. 

    Le groupe de travail médical de Hoboken conseille aux familles avec enfants de faire une petite excursion en dehors de leur quartier cet été. « Pas nécessairement très loin. Il vaut mieux se promener juste en dehors de son quartier que de rester tout le temps dans le même quartier ». On leur conseille donc de faire du vélo ou de se promener dans un parc à proximité.

    #confinement #plomb #cadmium. #umicore #santé #pollution #enfants #saturnisme #Belgique #Flandres #Hoboken #Anvers
     

  • Agenda du Libre pour la semaine 28 de l’année 2020
    https://linuxfr.org/news/agenda-du-libre-pour-la-semaine-28-de-l-annee-2020

    Calendrier Web, regroupant des événements liés au Libre (logiciel, salon, atelier, install party, conférence), annoncés par leurs organisateurs. Voici un récapitulatif de la semaine à venir. Le détail de chacun de ces 19 événements (France : 17, Belgique : 1, Québec : 1) est en seconde partie de dépêche. lien nᵒ 1 : Aprillien nᵒ 2 : Agenda du Librelien nᵒ 3 : Carte des événementslien nᵒ 4 : Proposer un événementlien nᵒ 5 : Annuaire des organisationslien nᵒ 6 : Agenda de la semaine précédentelien nᵒ 7 : Agenda du Libre QuébecSommaire

    [FR Angers] Fabrication numérique - Du samedi 4 juillet 2020 à 10h00 au vendredi 31 juillet 2020 à 10h00.

    [FR Montpellier] Prise en main de Godot Game Engine - Le lundi 6 juillet 2020 de 18h30 à 19h30.

    [FR Saint Etienne] Permanences GNU/Linux et Logiciels Libres - Le lundi 6 juillet 2020 de (...)

  • La spoliation financière : les paysans,
    « associés » du Train maya

    Violeta R. Núñez Rodríguez

    https://lavoiedujaguar.net/La-spoliation-financiere-les-paysans-associes-du-Train-maya

    Le projet baptisé « Projet de développement Train maya », principal projet d’infrastructures de l’actuel gouvernement fédéral mexicain (présidence de la République, 2019), annonce que, pour la première fois, les terres des paysans ne seront pas expropriées pour mener à bien un projet de « développement », contrairement à ce qui s’est produit à d’autres moments de l’histoire ; que ne seront pas élaborés de projets (barrages, centrales hydroélectriques, exploitations minières, routes, ponts, aéroports, entre autres) sans respecter la propriété sociale. À ce sujet, l’un des premiers documents qui présentait le Train maya de façon très générale indique que, « dans le cas des constructions des gares, les propriétaires individuels ou communautaires pourront céder leurs terrains et devenir des associés du développement local » (Fonatur, 2019). Mais pourquoi cette affirmation est-elle importante ?

    Selon le Registre agraire national, dans les États où il est prévu de mettre en place le Projet de développement du Train maya, 52 pour cent de la propriété de la terre correspond en moyenne à la propriété sociale ; même si dans quelques États, comme le Quintana Roo, cette propriété atteint plus de 60 pour cent. Ce qui signifie que plus de la moitié de la superficie ne correspond ni à la propriété privée ni à la propriété publique mais à un type de propriété qui date de l’époque préhispanique et que le Mexique a institutionnalisée après la Révolution mexicaine : les ejidos et communautés agraires (noyaux agraires). Ce régime de propriété, constitué de 5 375 ejidos est fondamentalement géré par des paysans indiens. (...)

    #Mexique #mégaprojets #Train_maya #propriété #peuples_originaires

  • Le premier contaminé a gagné. En Alabama, des fêtes où sont invités des personnes contaminées…

    El primero en contagiarse gana: las fiestas para infectarse de coronavirus a cambio de dinero
    https://www.elnacional.com/mundo/el-primero-en-contagiarse-gana-las-fiestas-para-infectarse-de-coronaviru


    Foto: Archivo BBC Mundo

    Autoridades de Alabama detectaron que grupos de jóvenes invitaban a personas positivas por covid-19 a festejos

    Autoridades estadounidenses descubrieron que grupos de jóvenes organizaban fiestas en las que realizaban especies de rifas que involucraban exponerse al coronavirus buscando infectarse, reportaron medios locales.

    Eso ocurrió en la ciudad de Tuscaloosa, en el estado de Alabama, donde grupos de jóvenes organizaban las fiestas a las cuales estaban invitadas personas que dieron positivo en covid-19.

  • Pourquoi l’agrégateur Apple News a perdu le New York Times
    https://www.ladn.eu/media-mutants/presse-et-nouvelles-ecritures/pourquoi-agregateur-apple-news-perdu-new-york-times

    Pour la Directrice d’exploitation du journal, le temps est venu de réexaminer les relations entre les médias et les grandes plateformes du Web.

    Dans un monde où les audiences passent de plus en plus par les plateformes sociales pour accéder aux contenu des médias, est-il judicieux pour ces derniers de s’émanciper des GAFAM ? C’est en tout cas la décision qu’a prise Meredith Levien, la COO du New York Times. Cette dernière a récemment annoncé que le journal quittait le service Apple News. Elle reproche à la plateforme de ne pas offrir à l’audience la possibilité d’aller directement sur l’environnement du média, environnement où il est possible de contrôler la présentation des reportages, la relation avec les lecteurs et la nature des règles commerciales.
    Les trois questions à se poser

    Dans un article de Nienlab, la directrice d’exploitation du journal explique qu’elle a posé trois grandes questions avant de prendre sa décision de s’émanciper d’un agrégateur de contenu touchant 125 millions de personnes. La première consiste à savoir si la plateforme jouait un vrai rôle dans l’accès d’une audience au média. La seconde question posée était : « est-ce que la plateforme nous aide vraiment à faire notre travail, à savoir, faire de la mise en relation à grande échelle avec les consommateurs de média, créer des habitudes et les inciter à payer pour l’information ? » Enfin, la troisième question concernait la valeur du travail journalistique. Est-ce que les grandes plateformes capitalisent sur du journalisme de qualité ou bien se contentent-ils de n’importe quel contenu, du moment qu’il rapporte de l’audience ?

    Sortir des plateformes ou les faire payer ?

    Une telle décision pourrait-elle s’étendre à d’autres plateformes d’agrégation comme Google ou Facebook ? Pourrait-elle concerner d’autres médias ? La réponse n’est pas si évidente, car le NYT et ses 6 millions d’abonnés sont dans une position de force plutôt rare. Grâce à l’argent des lecteurs, le média est capable d’investir et d’embaucher cette année près de 130 personnes, dont 47 journalistes écrits ou audio, 7 data-analystes et une douzaine de développeurs. Pour, Meredith Levien, c’est bien cette capacité qu’a le journal de pouvoir investir dans le journalisme et non dans les tuyaux des plateformes qui lui permet d’acquérir son indépendance au fur et à mesure.

    Même si la question de sortir de l’écosystème de Google ou Facebook ne se pose pas vraiment, les choses sont en train de changer. Le 25 juin dernier, Google a annoncé la signature d’accords avec des éditeurs de presse en Allemagne, en Australie et au Brésil tandis que la France continue de mettre la pression sur le géant américain pour lui faire respecter la directive européenne du droit voisin. Cette dernière oblige théoriquement les réseaux sociaux à payer les médias dont ils diffusent les contenus. Quoi qu’il arrive, les grandes plateformes vont devoir passer à la caisse pour financer la presse, voire payer directement pour avoir des articles à relayer.

    #Journalisme #Médias #Agrégateurs

  • What a machine learning tool that turns Obama white can (and can’t) tell us about AI bias
    https://www.theverge.com/21298762/face-depixelizer-ai-machine-learning-tool-pulse-stylegan-obama-bias

    A striking image that only hints at a much bigger problem It’s a startling image that illustrates the deep-rooted biases of AI research. Input a low-resolution picture of Barack Obama, the first black president of the United States, into an algorithm designed to generate depixelated faces, and the output is a white man. It’s not just Obama, either. Get the same algorithm to generate high-resolution images of actress Lucy Liu or congresswoman Alexandria Ocasio-Cortez from low-resolution (...)

    #Nvidia #algorithme #racisme #biais #discrimination

  • Horseshoe crab blood is key to making a COVID-19 vaccine—but the ecosystem may suffer.
    https://www.nationalgeographic.com/animals/2020/07/covid-vaccine-needs-horseshoe-crab-blood

    Despite their name, these creatures are more closely related to spiders and scorpions than crabs. They also have nine eyes—two compound eyes and seven simple ones.

    #pharma

  • Point sécu : le « kiosk », arme ultime de la police ? - Rebellyon.info
    https://rebellyon.info/Point-secu-le-kiosk-arme-utlime-de-la-22402

    Si on se fie aux articles sur la question et malgré les quelques nuances apportées ici, il est facile d’en déduire que les forces de l’ordre possèdent désormais l’arme ultime contre les #smartphones. Mais si l’on se penche un peu plus sur les documentations du #kiosk et sur le contexte de son périmètre d’action, on se rend compte que les choses sont bien, bien plus compliquées.

    En effet, ni la page du produit [14] lui-même ni sa fiche technique ne font mention de capacité de « piratage » à proprement parler : cela ne semble donc pas être son but premier. L’appareil se contente avant tout d’extraire des données ; or si le smartphone est paramétré de telle sorte que l’accès aux fichiers par USB est autorisé (ce qui est très courant), il n’est souvent pas nécessaire de recourir à des failles de #sécurité pour obtenir des informations très utiles. En l’occurrence, l’appareil semble avant tout servir à générer des rapports et des visualisations permettant de rapidement évaluer les allées et venues d’une personne, ainsi qu’intégrer ces données dans l’interrogatoire. Par exemple, utiliser les potentielles données de géo-localisation des photos présentes sur l’appareil pour dessiner une carte des lieux fréquemment visités par la personne. Les formations les plus basiques [15] [16] offertes par Cellebrite n’évoquent d’ailleurs que l’aspect récupération et analyse de données de leurs produits, et non la partie sécurité offensive, et les pages marketing en français [17] appuient plus sur l’aspect « respect du processus judiciaire », prétendu pilier de la Justice™, notamment en France. En revanche, la page du logiciel InField [18] fourni avec le Kiosk et déployé sur celui-ci fait bien mention de la possibilité de « désactiver ou contourner le verrouillage mis en place par l’utilisateur ». Cette capacité nécessite néanmoins toujours l’existence de failles de sécurité ou un mauvais paramétrage du smartphone pour fonctionner. Pour rajouter à la confusion, cette même page affirme que le produit est capable de « décoder les données de plus de 1 500 applis mobiles en quelques minutes ». Sauf que l’on parle bien là de « décoder » et non « décrypter », c’est-à-dire simplement de donner sens à des données « brutes » telles que stockées dans les fichiers pour pouvoir les présenter de manière claire dans le rapport : par exemple lister les messages d’une application de discussion instantanée comme Messenger [19].

  • RapSit-USA2020 : Trump dans un fauteuil ?
    https://www.dedefensa.org/article/rapsit-usa2020-trump-dans-un-fauteuil

    RapSit-USA2020 : Trump dans un fauteuil ?

    Le site Gateway Pundit, qui n’est pas précisément ni Bidenôlatre, ni suprémaciste-progressiste (nouveau terme à conserver dans notre arsenal), se régale du passage sur FoxNews de Helmut Norpoth, professeur à l’université Stony Brooks de Long Island. Norpoth est l’homme qui ne s’est jamais trompé dans ses prédictions sur l’élection présidentielle depuis 1996, qui avait prévu en 2016 que Trump avait 87% de chances de l’emporter, et qui estime aujourd’hui que Trump a 91% de chances d’être réélu.

    Lorsqu’on consulte par ailleurs les sondages sur l’élection, et qu’on mesure l’exceptionnelle avance de Biden (mais de l’ordre qu’eut parfois Clinton sur Trump), on a de quoi nourrir son étonnement dans l’absolu, et confirmer l’immense désordre et le choc de simulacres sans nombre (...)

  • Les paquebots polluent-ils beaucoup plus que les voitures ?

    https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/07/04/les-paquebots-polluent-ils-beaucoup-plus-que-les-voitures_6045192_4355770.ht

    Plusieurs messages partagés des dizaines de milliers de fois sur Facebook à la fin du mois de juin s’opposent à l’idée de limiter la vitesse à 110 km/h sur l’autoroute. A les croire, il s’agirait d’un enjeu marginal pour l’environnement comparé, par exemple, à la pollution générée par les grands paquebots


    Le but, c’est de changer ta mentalité de merde, parce qu’il en découle tous ces effets néfastes qui ruinent la planète, pas juste de réduire la pollution.

  • Chili con borlotti
    http://cuisine-libre.fr/chili-con-borlotti

    Égoutter les haricots et les faire cuire dans une grande quantité d’eau non salée pendant 1 à 1,5 heures, jusqu’à tendreté. Égoutter et réserver. Couper les poivrons dans le sens de la longueur en fines lamelles et les aubergines en cubes. Hacher finement les oignons. Peler et presser l’ail. Rincer et hacher finement le persil. Chauffer un généreux filet d’huile d’olive dans une poêle et faites frire les cubes d’aubergine pendant environ 4 minutes jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Mettre de côté. Chauffer… #Chilis_et cassoulets, #Haricot_borlotti / #Sans viande, #Sans œuf, #Sans gluten, #Végétarien

  • Ou rendre la parole aux jeunes filles jugées « déviantes » et enfermées pour être « préservées » #histoire #genre #film

    https://sms.hypotheses.org/25249

    Les ‘mauvaises filles’, les invisibles de l’histoire

    Les « mauvaises filles » sont les invisibles de l’histoire. Pourtant, elles incarnent bel et bien des figures de la révolte, contre les normes sociales et les normes de genre. Traditionnellement perçues comme des victimes au XIXe siècle, « filles perdues » recluses dans les Bon-Pasteur pour y être préservées, les adolescentes, sous le regard de la justice des mineurs au XXe siècle se muent en « rebelles ». Elles sont rétives à l’ordre sexuel, révoltées contre les règles du patriarcat, « incorrigibles » au sein des institutions de rééducation, insoumises à l’égard de la discipline sociale.

    Cette websérie documentaire s’attache à rendre la parole aux jeunes filles jugées déviantes en associant plusieurs formes de restitution : des portraits théâtralisés permettent d’incarner de manière sensible ces vies de « mauvaises filles », à mi-chemin entre le réel et la fiction. Des décryptages universitaires rendent compte du contexte historique et des ressorts sociaux et genrés de leur stigmatisation (...)

  • Création de l’association des maires « #ma_commune_sans_migrants »

    Communiqué de presse de #Steeve_Briois, Maire d’#Hénin_Beaumont et Président de l’#association des maires « ma commune sans migrants »

    Steeve Briois, maire d’Hénin Beaumont, annonce la création d’une association de maires refusant l’#accueil des migrants. Cette association, intitulée « ma ville sans migrants », fait suite à l’annonce par le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve, d’un plan de dissémination de 12 000 migrants dans les villages et villes de France à la suite du démantèlement de la jungle de calais. Cette politique folle aurait pour conséquence de multiplier les #mini_Calais sur l’ensemble du territoire national, sans consulter préalablement les populations et les élus locaux. Ce passage en force du gouvernement socialiste est tout simplement inacceptable car il menace gravement l’#ordre_public et la #sécurité de nos administrés.

    C’est pourquoi les maires membres de cette association s’engagent à faire voter par le conseil municipal, une #charte intitulée « ma commune sans migrants ». Cette charte énonce huit points attestant devant les Français, que tous les moyens légaux en la possession des maires, seront mis en œuvre pour s’opposer à l’accueil des migrants.

    Cette association s’adresse aux 36 0000 maires de France sans préjuger de leur appartenance politique. L’opposition à l’#invasion migratoire dans nos communes doit devenir une cause nationale de #salut_public qui dépasse les clivages partisans.

    https://rassemblementnational.fr/communiques/creation-de-lassociation-des-maires-ma-commune-sans-migrants
    #réseau #France #anti-migrants #anti-réfugiés #RN #Rassemblement_national #non-accueil #opposition

    Ajouté en contre-exemple à la métaliste sur les #villes-refuge :
    https://seenthis.net/messages/759145

    ping @isskein @karine4 @thomas_lacroix