• https://www.youtube.com/watch?v=_hWS3LZ8KPw

    « Depuis quand en France on refuse de soigner les gens quand ils sont malades ? Depuis quand, quand on appelle le Samu ou quand on va aux urgences et qu’on explique qu’on a 41, 42 de fièvre, qu’on vomit et qu’on a de la diarrhée, on refuse les gens ? Je pense que ça pose une question fondamentale sur la manière dont les pouvoirs publics ont abordé cette épidémie, avec l’idée qu’on ne pouvait pas soigner les gens sauf quand ils arrivaient à l’état extrême où il fallait les hospitaliser pour les mettre sous oxygène voire les intuber. »

    Denis Robert a reçu Bertrand Mertz, avocat à l’origine de la récente mise en examen d’Agnès Buzyn pour « mise en danger de la vie d’autrui » dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire au début de l’année 2020.

  • Premier coup d’œil à SailfishOS 4.2.0 (Verla)
    https://linuxfr.org/news/premier-coup-d-oeil-a-sailfishos-4-2-0-verla

    L’entreprise de téléphonie mobile finlandaise Jolla vient de mettre à la disposition des abonnés au programme «  Early Access  » la deuxième version de son système d’exploitation pour ordiphone SailfishOS OS 4.2.0. Regardons les nouveautés de Verla puisque c’est le nom de cette version !

    Comme d’habitude, je me concentre sur les nouvelles fonctionnalités et les améliorations, et couvre également des sujets spécifiques au Sony Xperia 10 II que j’utilise au quotidien. lien nᵒ 1 : SailfishOSVerla ?

    D’après Wikipedia :

    Verla est une ancienne usine de traitement du bois et de carton située près de Jaala, au sud-est de la Finlande. Elle est inscrite depuis 1996 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

    Nouvelles fonctionnalités Support «  Android App  »

    La connexion Wifi des apps Android a été améliorée ; mise à (...)

  • RFJ | Jura : L’accès à la formation s’améliore pour les migrants
    https://asile.ch/2021/09/16/rfj-jura-lacces-a-la-formation-sameliore-pour-les-migrants

    L’Association jurassienne d’accueil des migrants (AJAM) a mis sur pied, depuis 2016, un système plus performant pour aider les personnes issues de la migration à trouver une place d’apprentissage. Des collaborateurs s’occupent ainsi d’accompagner le jeune adulte dans son parcours professionnel. Cette période de transition peut durer trois à cinq ans, pendant lesquels il va […]

  • #Covid-19 and the new merchants of doubt - The BMJ
    https://blogs.bmj.com/bmj/2021/09/13/covid-19-and-the-new-merchants-of-doubt

    Oxford University professor Sunetra Gupta, a critic of public health measures to curb covid-19 and a proponent of “natural herd immunity,” had “received almost £90,000 from the Georg and Emily von Opel Foundation.” The foundation was named after its founder, Georg von Opel who is the great-grandson of Adam Opel, founder of the German car manufacturer. Georg von Opel is a Conservative party donor with a net worth of $2 billion. “[…]

    This is not the first time billionaires aligned with industry have funded proponents of “herd immunity.” Gupta, along with Harvard University’s Martin Kulldorff and Stanford University’s Jay Bhattacharya, wrote the Great Barrington Declaration (GBD), which, in essence, argues that covid-19 should be allowed to spread unchecked through the young and healthy, while keeping those at high risk safe through “focused protection,” which is never clearly defined. This declaration was sponsored by the American Institute for Economic Research (AIER), a libertarian, climate-denialist, free market think tank that receives “a large bulk of its funding from its own investment activities, not least in fossil fuels, energy utilities, tobacco, technology and consumer goods.”

    The AIER’s American Investment Services Inc. runs a private fund that is valued at $284,492,000, with holdings in a wide range of fossil fuel companies (e.g. Chevron, ExxonMobil) and in the tobacco giant Philip Morris International. The AIER is also part of “a network of organizations funded by Charles Koch—a right-wing billionaire known for promoting climate change denial and opposing regulations on business” and who opposes public health measures to curb the spread of covid-19.

    #corruption

  • Martin Bormann – Wikipedia
    https://de.wikipedia.org/wiki/Martin_Bormann
    Pullach : les espions dans la ville modèle nazie.

    Der Ort Pullach bei München wurde von ihm als Ort für eine NS-Mustersiedlung für die Parteielite ausgewählt. Die Siedlung war gedacht für den Stab von Rudolf Heß. Auftraggeber und Bauherr war Martin Bormann, seinerzeit Leiter des Stabes des Stellvertreters des Führers. Die Reichssiedlung Rudolf Heß wurde von Bormann persönlich genutzt und nach dem Krieg zum Standort des Bundesnachrichtendienstes. Die ehemalige Bormann-Villa wurde zur Präsidenten-Villa.

    #Allemagen #histoire #architecture #nazis #BND #services_secrets

  • Les astronautes chinois ont achevé leur mission record de 3 mois dans l’espace
    https://www.lefigaro.fr/sciences/les-astronautes-chinois-ont-acheve-leur-mission-record-de-3-mois-dans-l-esp

    Trois astronautes chinois ont achevé jeudi 16 septembre une mission record de trois mois dans l’espace, sur le chantier de construction de la station spatiale chinoise, a annoncé l’agence Chine nouvelle.

    Pendant ce temps, on te sature les ondes de nos milliardaires qui créent des fusées pour que de riches touristes passent 30 secondes à regarder la terre d’en haut.

  • Manière de traiter la #médecine vélophobe comme elle le mérite
    http://carfree.fr/index.php/2021/09/16/maniere-de-traiter-la-medecine-velophobe-comme-elle-le-merite

    Dans les premières années de la vélocipédie, ses ennemis, beaucoup plus nombreux qu’aujourd’hui, invoquaient contre elle cet argument, qu’ils jugeaient sans réplique : La vélocipédie est très mauvaise pour la santé. Lire la suite...

    #Alternatives_à_la_voiture #Vélo #cyclistes #histoire #santé

  • Faloudeh à la pomme
    https://www.cuisine-libre.org/faloudeh-a-la-pomme

    Pelez, épépinez et râpez grossièrement les pommes dans un grand bol. Couvrez d’eau glacée. Ajoutez le sucre et mélangez pour le dissoudre. Aromatisez d’eau de rose au goût. Attention à ne pas avoir la main lourde : le parfum et le goût de rose doivent être évidents, mais pas trop puissants. Réfrigérez — quelques heures ou toute la nuit — jusqu’au moment de servir. La couleur du faloudeh vire alors au beige rosé, mais ses saveurs se fondent. Avant de servir, goutez et ajustez les arômes. Déposez un glaçon… #Pomme, #Jus_de fruits, #Iran / #Végétarien, #Sans œuf, #Sans gluten, Végétalien (vegan), #Sans lactose, #Sans viande, (...)

    #Végétalien_vegan_ #Congélation

  • Médecine et race sous l’Empire français
    https://laviedesidees.fr/Medecine-et-race-sous-l-Empire-francais.html

    À propos de : Delphine Peiretti-Courtis, Corps noirs et médecins blancs : La fabrique du préjugé racial, XIXe-XXe siècles, La Découverte. S’appuyant sur les traités de naturalistes et de médecins, ainsi que sur des rapports de missions coloniales, l’historienne Delphine Peiretti-Courtis étudie la manière dont l’autorité médicale a infériorisé et déshumanisé les corps racisés dans l’Empire français à partir du XIXe siècle.

    #Histoire #colonialisme #médecine #racisme
    https://laviedesidees.fr/IMG/pdf/20210916_medecine_race.pdf
    https://laviedesidees.fr/IMG/docx/20210916_medecine_race.docx

  • Arrestato #Emilio_Scalzo, a Bussoleno, #Val_Susa

    Un mandato di cattura internazionale a cui la polizia italiana dà seguito con una celerità che raramente si vede per reati amministrativi che coinvolgono multinazionali o evasioni fiscali di milioni di euro. Emilio è stato dunque arrestato oggi, a #Bussoleno in modalità sceriffo nei western, con tanto di manette, per strada. L’accusa ? Aver manifestato al confine contro una legge, che impedisce a chi lo desidera di recarsi in un paese diverso dal proprio per cercare un lavoro o per sfuggire ad un regime violento come quello in Afghanistan, una legge che fa si che la ricca Europa non conceda visti a chi arriva da paesi poveri mentre permette la libera cirocolazioni di denaro, spesso illegale, merci e cittadini ricchi. Lo accusano di aver picchiato un gendarme francese..Molto più probabilmente avrà risposto a qualche provocazione della polizia francese che voleva impedire la manifestazione e li avrà mandati a quel paese. Ma lui è più facile da accusare, è grande e grosso, genoroso, è un uomo che non si tira indietro e spesso difende gli altri. E’ uno che parla e che probabilmente si vuole colpire perchè è uno in vista.. Giusto la settimana scorsa in appello altri attivisti di Briancon sono stati considerati innocenti da un’accusa di favoreggiamento all’immigrazione clandestina. Colpire chi difende il diritto a migrare e aiuta chi rischia di morire di freddo in montagna ( dove lo Stato è assente e quando è presente lo fa per chiudere fuori dalla fortezza Europa i più poveri ) non è giustizia, è abuso di potere. Vergognatevi...

    https://www.facebook.com/davide.rostan/posts/10159916292221654

    #criminalisation_de_la_solidarité #asile #migrations #Italie #Val_de_Suse #frontières #solidarité #Emilio

    • Nouvelle datant de 2020 :
      Mandato d’arresto europeo per Emilio Scalzo, storico attivista no Tav

      Avrebbe aggredito un gendarme in Francia, durante un corteo contro le frontiere

      Emilio Scalzo, 66 anni, storico attivista No Tav, è stato arrestato oggi dai carabinieri a Bussoleno (Torino). I militari hanno eseguito un mandato d’arresto europeo per dei fatti avvenuti in Francia, durante un corteo contro le frontiere, in cui Scalzo avrebbe aggredito un gendarme.

      Il movimento No Tav ha organizzato un presidio di protesta alle 18.30 questa sera a San Didero.

      L’episodio risale al maggio scorso, durante un corteo promosso dal movimento anarchico iniziato a Claviere, in Valle di Susa, e arrivato in territorio francese, dove ci furono violenti scontri tra antagonisti e forze dell’ordine.

      https://www.lastampa.it/torino/2021/09/15/news/mandato-d-arresto-europeo-per-emilio-scalzo-storico-attivista-no-tav-1.4070

      –-> si je comprends bien, il a donc été effectivement arrêté ces jours-ci, en septembre 2021

  • Révolution française #10 : Les Girondins se perdent – par Henri Guillemin
    https://www.les-crises.fr/revolution-francaise-10-les-girondins-se-perdent-par-henri-guillemin

    Début mars 1793, la situation est tragique pour la France. Source : RTS, Henri Guillemin  Henri Guillemin poursuit son évocation de la Révolution française avec Les Girondins se perdent. Au début de 1793, la situation est assez tragique en France. Les armées françaises ont envahi la Belgique, mais la Convention ne s’en tient pas […]

  • Paris 2024 : le discours indécent du coach Macron – Libération
    https://www.liberation.fr/sports/jeux-olympiques/paris-2024-le-discours-indecent-de-coach-macron-20210915_C6CWP6VDGJBYDGV2

    Les athlètes français ne rapportent pas assez de médailles par rapport à l’argent public investi dans le sport, et il va falloir changer tout ça : c’est le message présidentiel transmis lundi soir aux médaillés de Tokyo qu’il recevait à l’Elysée.

    Ils n’avaient plus besoin de prouver qu’ils avaient un mental à toute épreuve. Les médaillés olympiques français viennent pourtant de le démontrer une nouvelle fois, en subissant lundi les consignes en vue de Paris 2024 concoctées par le coach Macron, qui les recevait à l’Elysée pour une cérémonie en leur honneur. Sauf que d’hommage, il a été peu question au beau milieu d’un exposé échevelé qu’on aurait pu intituler « le macronisme appliqué au sport », ponctué de quelques concepts inaudibles : « pacte de performance », « cordée du sport » ou « capital sportif-entrepreneur »…

    Evacués quelques mots rapides de félicitations pour Tokyo, le Président a prévenu celles et ceux sans qui la France ne figurerait pas dans le top 10 du tableau des médailles : il faudra « faire beaucoup plus » dans trois ans. Belle leçon d’hypocrisie envers des personnes qui se sont ruinées (souvent au sens financier du terme) et épuisées pendant cinq ans pour brillamment contribuer à remplir les objectifs olympiques. Sans chiffrer son rêve de médailles, le chef de l’Etat a souhaité que la France fasse, a minima, partie des cinq meilleures nations olympiques en 2024.

    Le manège rhétorique fonctionne peut-être devant d’autres publics. Mais athlètes confirmés et autres aspirants à la médaille n’ont pas envie d’entendre de telles inepties : ils veulent du concret. Qu’on leur parle des aides envisageables pour les trois ans qui les séparent des prochaines olympiades, d’un plan pour former plus d’entraîneurs, d’éducateurs avec des vraies compétences ou de moyens financiers mis dans le développement des clubs.

    #champion

    • Ce type a l’âme du consultant : je ne connais rien mais j’ai un avis sur tout.

      On est pas si loin de la blague du consultant qui audite un orchestre symphonique, et veut réduire l’effectif des 1er violons (il suffit qu’ils jouent plus fort), virer le gars au triangle parce que bon, un salaire a temps plein pour jouer une fois toutes les 53 mesures faut pas déconner, etc...

  • Attorney Mahajna Meets Mahmoud Al-‘Arda, Listens To Horrific Details Of Torture
    Sep 15, 2021 – – IMEMC News
    https://imemc.org/article/attorney-mahajna-meets-mahmoud-al-arda-listens-to-horrific-details-of-torture

    Attorney Raslan Mahajna of the Palestinian Prisoners’ Society (PPS) managed to meet with detainee Mahmoud al-‘Arda, one of the Palestinian political prisoners who managed to escape from Gilboa’ Israeli prison, before he was captured by the Israeli army, who informed him of horrific details of torture and abuse, including continuous interrogation and deprivation of sleep and food.

    The lawyer stated that Mahmoud has been under continuous interrogation, torture, and abuse, including denying him the right to sleep or eat.

    Mahmoud told the lawyer that, since the day of his capture more than five days ago, he remained deprived of even seeing the sunshine, and could barely sleep for a couple of hours at the time, due to continuous interrogation, torture, and bad conditions in the cell.

    Al-‘Arda stated that he was the one responsible for the escape, including the planning which started in December 2020, and added that they did not receive any help from anyone in the prison or on the outside.

    “We all walked together until we reached an-Na’ura village, and entered a mosque to rest before we decided to leave in various directions, each group only containing two of us, he said, “We tried to enter the West Bank but could not do so due to extensive Israeli military presence. Our capture was merely accidental, nobody informed on us, and after our capture, we were interrogated for more than seven hours, each day.”

    Mahajna stated that, during his five days on the run, Mahmoud was unable to even get some water to drink, and that he, for the first time since he was first taken prisoner 22 years ago, was able to eat cactus from a field, and how much this meant to him. (...)

    #Résistants_évadés

    • Après avoir rendu visite au prisonnier capturé Mohammad Arda, son avocat dit qu’il a été sévèrement battu, privé de nourriture et d’eau
      Source : Wafa - Agence Media PalestineTraduction : CG pour l’Agence Média Palestine

      https://agencemediapalestine.fr/blog/2021/09/15/apres-avoir-rendu-visite-au-prisonnier-capture-mohammad-arda-so

      Les prisonniers capturés de nouveau, Mahmoud et Mohammad Arda.

      Après avoir rendu visite au prisonnier recapturé Mohammad Arda, son avocat dit qu’il a été sévèrement frappé et qu’on lui a refusé nourriture et eau.

      RAMALLAH, mercredi, 15 septembre 2021 (WAFA) – Maître Khaled Mahajna, un avocat de la Commission des affaires relatives aux prisonniers et ex-prisonniers, a révélé, après avoir rencontré Mohammad Arda, un des quatre prisonniers palestiniens re-capturés, que depuis sa ré-arrestation vendredi, Arda a été soumis à des mauvais traitements, a été empêché de dormir, s’est vu refuser nourriture et eau, a subi des humiliations, avec pour résultat des blessures à la tête et sur le visage.

      Mahajna a raconté les détails de sa visite à Arda à l’aube aujourd’hui après qu’un tribunal israélien a levé l’interdiction imposée par les services de sécurité israéliens aux visites des avocats aux quatre prisonniers. Les services de sécurité ont autorisé seulement la visite d’un seul avocat à un seul prisonnier à chaque fois. (...)

  • #Lucerne : des espaces libres dès maintenant ! Manif le 17 septembre
    https://fr.squat.net/2021/09/15/lucerne-des-espaces-libres-des-maintenant

    Même après un été, la maison désormais vide du Murmattweg nous pèse sur l’estomac. Nous continuons à être en colère et tristes face aux structures rigides de Lucerne qui continuent à faire obstacle à la mise en œuvre de projets et d’idées autodéterminés. Nous sommes solidaires des projets de Lucerne qui continuent à résister à […]

    #Eichwäldli #manifestation #Murmattweg_2 #Suisse

  • Vu le #ᑐᑌᑎᕮ 1 de Villeneuve. Bon ben, euh, oui c’est bien mais ça m’a pas franchement bouleversifié.

    J’ai de plus en plus l’impression que Villeneuve, il a trouvé que s’il mettait un traitement un peu froid de l’image, une très faible profondeur de champ avec un beau bokeh sur 99% de la surface de l’écran, et tout monté super lent, ça fait intelligent. Genre contemplatif. Et là, ce qui m’embête, c’est qu’en 2h35 de film, il raconte un tiers du film de 1984, qui était pourtant moins long. Et franchement, j’ai l’impression que j’en savais plus sur les personnages dans le vieux film que dans celui-ci, qui est pourtant parti pour durer 4 fois plus longtemps (exit les mentats, exit les navigateurs de la guilde, exit le conditionnement impérial du docteur… toute une partie de l’univers fantastique est gommée pour se focaliser sur des choses plus « humaines », même les Bene Gesserit sont très meh…).

    J’ai rien contre le format mini-série, mais faudrait plutôt en profiter pour approfondir les personnages et ne pas édulcorer le worldbuilding.

    Alors oui, je suis un vieux nostalgique de la version de 1984, que j’ai du voir 3 fois au cinéma, et deux ou trois fois en vidéo, et que j’ai toujours aimée. (Je sais, c’est mal.) C’est même le seul film dont je possède le Blu-Ray (je ne sais plus pourquoi, puisque de toute façon je n’ai jamais eu de lecteur).

    Le gros hic tout de même, c’est que j’ai lu le roman quand j’étais ado, j’ai donc vu le film de 1984 plein de fois, et je crois bien avoir vu une mini-série (qui ne m’a pas laissé un gros souvenir, alors qu’il paraît qu’elle est vachement super). Du coup, y’a pas une scène dans cette version qui m’a surpris ou étonné. Je pourrais te faire les dialogues avant même de l’avoir vu.

    Timothée Chalamet est certes cool, pas autant que Kyle MacLachlan quand même (ah ah…). Pour l’instant, il a exactement le même rôle que dans le film The King (2019) de Netflix. (Quand il sera Kwisatz Haderach, il pourra aller botter le cul des français.)

    Sinon les vaisseaux spatiaux ils ont trop la classe, ça d’accord.

    Et sinon, qu’est-ce que c’est que cette connerie de cornemuse là au milieu d’un film en l’an 11~000 ? (Au dernier moment ils ont dû se dire que le kilt ça aurait été too much.)

    • Ah oui, il y a Rebecca Ferguson, n’importe quoi avec elle je suis client. Pour te dire, grâce à elle j’ai même réussi à regarder Reminiscence (2021) jusqu’au bout en faisant le repassage.

    • Et aussi : ça se termine, littéralement, par un personnage qui balance « It’s only the begining ». Ahhhh, subtile (pas du tout) : comme ça on comprend qu’il va y avoir une suite. Ahhhh, c’est donc pour ça que j’avais l’impression qu’il en manquait un bout : c’est parce que c’est « juste le bigining »… Subtile (non).

      Je me demande comment ils vont terminer le deuxième épisode (« It’s not over… »).

  • Rennes. À la prison, 25 détenus ont refusé de regagner leur cellule
    https://www.ouest-france.fr/bretagne/rennes-35000/rennes-a-la-prison-25-detenus-ont-refuse-de-regagner-leur-cellule-6fb64

    Depuis le mois d’août, à #Rennes (Ille-et-Vilaine), l’administration pénitentiaire déploie un dispositif de brouillage pour empêcher les détenus de contacter l’extérieur avec les téléphones portables, introduits illégalement dans les #prisons.

    Ce mardi 14 septembre 2021, 25 détenus d’une des deux maisons d’arrêt du #centre_pénitentiaire ont refusé de regagner leurs cellules, à l’issue de la promenade de 15 h 20, parce qu’ils protestaient contre cette installation, selon les syndicats UFAP-UNSa Justice et FO. « Trois boîtiers sont disposés dans chaque aile de détention, et d’autres tout autour de la prison. »

    Les équipes régionales d’intervention et de sécurité (#ERIS) sont intervenues et une heure après, 22 détenus ont pu y être reconduits, quand trois autres ont été transférés vers le quartier disciplinaire.
    Lutter contre la prolifération des téléphones portables

    Dans le même temps, « quelques prisonniers du centre de détention ont jeté des objets en feu sur l’une des bornes », indique l’UFAP-UNSa Justice.

    En 2018, la Garde des Sceaux d’alors, Nicole Belloubet avait annoncé deux mesures contre la prolifération des #téléphones_portables en prison : l’installation de brouilleurs et les téléphones fixes permettant d’appeler quatre numéros autorisés par un juge ou l’administration.

    https://expansive.info/Tensions-a-la-prison-de-Vezin-2856

  • De quoi le QR code est-il le nom ?
    https://lundi.am/De-quoi-le-QR-code-est-il-le-nom

    Comprendre notre présent numérique nécessite de se pencher sur Google, son fonctionnement, son économie mais également la vision du monde dont il est le fruit et le moteur. C’est ce que tente de faire ici Philippe Godard dans le sillage de deux ouvrages qu’il reprend et commente : The new digital age de Eric Schmitt (ancien PDG de Google) et Jared Cohen, qui expose la vision et les projets du monde numérique en construction et L’âge du capitalisme surveillance de Shoshana Zuboff, qui revient de manière critique sur l’histoire de Google (sur ce dernier ouvrage, on trouvera quelques réserves dans une note de lecture parue sur lundimatin en février dernier à propos de Affaires privées. Aux sources du capitalisme de surveillance de C. Masutti)

    Google est omniprésent dans la vie de la plupart d’entre nous. Le terme est même devenu synonyme de « moteur de recherche », alors que ce n’est pas le seul moteur disponible sur le marché, et que Google n’est pas qu’un moteur de recherche. D’ailleurs, la diversité de ses offres – Youtube, Gmail, Google Earth, Street View, etc. – est l’un des atouts clés de l’entreprise. Google est désormais ce qui façonne non seulement les vies individuelles des consommateurs que nous sommes, mais aussi la vie sociale et politique globale. Géopolitique, même. Vision paranoïaque ? Qu’on en juge plutôt.

    • C’est pas inintéressant, mais je ne pige pas la centration sur le QR Code dans le titre, alors que celui-ci n’est abordé, en tout et pour tout, qu’une seule fois dans cette phrase vers la fin :

      toutes ces informations sont désormais concentrées dans un QR code, qu’un simple smartphone ou une « douchette » reliée à un écran permet aussitôt d’afficher

      Phrase qui ne veut pas dire grand chose, puisqu’il n’y a justement jamais « toutes ces informations » (telles que décrites dans l’interminable article qui précède) dans un QR Code. Le QR Code, c’est un code-barre carré, ça ne contient réellement jamais « toutes ces informations ».

      Et sérieusement, je ne vois pas du tout ce que Google en a à foutre des QR Code. Ils font des capteurs audio qui comprennent ce que tu dis, des caméras qui identifient les gens, des voitures qui se conduisent toutes seules, des robots qui distribuent des PV aux gens (OK, ça c’est une branche qu’ils ont vendus), ils sont capables de savoir ce qu’il y a dans une photo, ils savent en permanence te géolocaliser partout dans le monde… alors vraiment vraiment, je vois pas pourquoi ils se feraient chier avec un QR Code.

      Ou alors (gros doute), on cause du QR Code parce que c’est à la mode avec le passe sanitaire et qu’on va faire du putaclic chez Lundi.am. Parce qu’encore une fois, il faudrait expliquer en quoi le QR Code du Passe santaire est un outil de traçage, alors qu’explicitement il est censé être contrôlé en local dans le smartphone, sans interrogation d’une base de données centrale, sans stockage dans une base de données, etc. (S’il est un outil de traçage, alors il va falloir expliquer pourquoi/comment, au lieu de raconter le business du flicage de Google qui ne repose à aucun moment sur ton QR Code ni ton passe sanitaire.)

    • Ce genre d’envolées, caractéristiques de la critique des médias au forceps, j’en peux plus :

      « Sans oublier que ce type de relation entre l’internaute et son écran est en réalité la destruction même de la relation sociale véritable, laquelle non seulement s’accommode de l’inconnu et de l’inattendu, mais en a même un besoin vital. C’est parce que nous ne savons pas ce qui va arriver en nous levant ce matin que nous avons envie de vivre cette journée qui s’ouvre. Google gagne des milliards en prévoyant pour nous ce qu’il y a de très fortes probabilités qu’il se produise... Comme si l’irrationnel, qui nous semble une condition de l’humanité, devait être banni à tout jamais. Il importe de voir comment cela se traduit en termes politiques. »

      Google a beaucoup d’effets, les écrans aussi mais la destruction des relations sociales, mwef. Ce genre de passages ça détruit tout un argumentaire. Bon l’auteur est visionnaire, il avait vu la chute de l’Encyclopédie Hachette, je peux pas comprendre.

    • "Les exemples sont nombreux de personnes qui, conscientes des dangers de la mise en ordre digital du monde, modifient leur comportement pour devenir des « gens » normaux."

      Tellement nombreux qu’il n’en cite aucun. Bref, gloubibloulga.

    • Oui, j’ai eu du mal à faire le lien entre le QR code et la tirade critique sur Google (et sur les GAFAM en règle générale mais là non plus, l’auteur n’en dit mot). Sûrement pour illustrer la prégnance des usages de l’un comme de l’autre (QR code et Google). Après, les détails techniques m’avaient échappé, genre contrôle en local du pass sanitaire : j’apprends donc que ce contrôle se fait sans confirmation de la part d’une base de données centralisée sur la vaccination et/ou la validité d’un test de dépistage.
      j’ai eu l’occasion d’utiliser le pass sanitaire pendant l’été et la version papier marche aussi. Ouf ! Finalement, je peux encore me passer de smartphone ...
      Lors de l’achat de mon premier PC en 1999 (Windows 98 sans connexion internet), la petite boutique d’assemblage m’avait offert l’encyclopédie Hachette, version CD-ROM comme cadeau de bienvenue. Mes deux ainés ne l’avait pas beaucoup utilisée et moi non plus. Dès la connexion à l’Internet en 2002, les moteurs de recherche ont pris la main sur ce genre d’ouvrages numérisés. Et Google est devenu la référence de l’Internet. Si bien que pour les néophytes, naviguer sur le web était assimilé à « aller sur Google », page d’accueil proposée par défaut sur Internet Explorer à l’époque. En tant que formateur, il m’a fallu faire un peu de debriefing pour expliquer la différence. Même auprès des enseignant·es. Comme quoi, c’était pas gagné et même en étant « visionnaire », on a du mal à se représenterer les images mentales et les comportements des utilisateur·rices de technologies complexes.

    • Sur le QR Code du passe sanitaire, j’avais déjà fait la remarque en réaction à des élucubrations de – je ne sais plus – Reporterre ou la Quadrature. Le principe du QR Code du passe, c’est de « contenir » directement une information limitée : le fait qu’on est vacciné, et le nom, et de ne pas vérifier cette information dans une base de données (et en plus, il n’est même pas demandé de pièce d’identité pour confirmer que c’est le bon nom). Et une fois vérifié, le résultat de ce QR Code n’est pas non plus expédié à un serveur centralisé. C’est d’ailleurs je crois pour cela qu’on a l’obligation d’utiliser l’application officielle pour faire la vérification (une autre application pourrait, elle, récupérer les données). Donc normalement c’est exactement la même chose que si tu montrais un certificat avec ton nom et l’indication que tu es vacciné. (C’est tellement pas centralisé que le même article reprochait en plus à ce système d’être facile à tromper, puisque tu peux utiliser QR Code de quelqu’un d’autre sans aucune difficulté.)

      Je veux bien qu’il y ait des limites, je veux bien qu’il y ait un risque d’accoutumance à une vérification informatisée dont la prochaine version pourrait être cette fois centralisée, je veux bien qu’il pourrait y avoir des « fuites » des données à l’insu de notre plein gré, mais tous ces articles qui posent l’équation « QR Code du passe sanitaire = big data de la société du contrôle » en masquant les limites « techniques » justement imposées au fonctionnement pratique du passe sanitaire, c’est n’importe quoi et c’est irresponsable.

    • Pour avoir contrôlé les passes sanitaires à plusieurs reprises pour des événements nocturnes, c’est exactement comme sur du papier, sauf que
      • t’as pas besoin d’avoir une lampe (ou d’utiliser celle du smartphone) pour décrypter le machin
      • tu connais l’âge de la personne (mais c’est comme sur le papier)
      • et, en plus, à la fin, tu vas voir les stats et tu as le nombre de personnes contrôlées, (même pas analysé par sexe et tranche d’âge, ça aurait été sympa, ça pour les stats de fréquentation…, ça peut se faire parfaitement anonymement – juste des bâtons ou l’équivalent info)

    • Bien qu’intéressé par la description pédagogique de plusieurs fonctionnements de Google (pas tant pour moi, mais ça peut servir), je n’ai pas compris non plus le rapport avec le QR Code.

      Cela dit le QR Code, c’est comme les puces RFID : c’est surtout une question d’ #acceptabilité. Ça rentre dans la norme petit à petit. Les gens justement ne voient pas (et ne se posent à peu près jamais la question) de ce qui se passe derrière le scan du code. Tout ce qu’ils voient c’est cette opération là. Derrière ça peut être juste une lecture (les 0 et les 1 du code sont transformés en texte et on lit juste ce texte), ou une requête ailleurs, ça on en sait rien quand on donne ça à n’importe qui. Quand on montre une attestation papier où il est directement écrit les infos en question, on sait que la personne ne fait que la lire, on voit bien qu’elle ne requête rien derrière. Alors que là on n’en sait rien, ça peut ne pas, comme ça peut.

    • Sur l’acceptabilité, oui je suis d’accord. Mais ces textes (celui-ci et le précédent dont je parle) se font clairement un devoir d’entretenir la confusion et de suggérer que tu es fliqué par ce QR Code, en invoquant la « techno-police » et la surveillance à la chinoise.

      C’est malhonnête (et ça donne du grain à moudre, une fois de plus, aux anti-tout), et un aspect c’est qu’on est tout de même dans une situation où ce « QR Code » est une alternative à des choses évidemment plus liberticides que sont les fermetures pures et simples de lieux publics, les couvre-feu et les confinements. Alors si l’alternative c’est avec un outil de techno-police ultra-intrusif qui renseigne une énorme base de données, ou si c’est avec un outil non intrusif dont le seul danger c’est l’« acceptabilité », ce n’est tout de même pas du tout la même question.

      Et sinon, encore une fois, sur l’acceptabilité : la carte bleue pour payer tout, ça c’est déjà intrusif, ça c’est déjà totalement connecté à des bases de données monstrueuses, ça c’est déjà à disposition de la police/justice, et ça c’est déjà totalement banalisé/accepté. Alors monter la sauce du QR Code du passe sanitaire (qui n’a justement aucun de ces effets), faudrait arrêter la blague.