• Jeff Bezos wants to fix climate change. He can start with Amazon | WIRED UK
    https://www.wired.co.uk/article/jeff-bezos-climate-change-amazon

    The world’s richest man has decided to lend a hand – and a considerable wedge of money – to the fight against climate change. On February 17, Amazon CEO Jeff Bezos pledged to donate $10 billion (£7.68bn) of his own money to scientists, activists and nongovernmental organisations working to fix the climate crisis. “It’s going to take collective action from big companies, small companies, nation states, global organizations, and individuals,” Bezos wrote in an Instagram post announcing his (...)

    #Amazon #AWS #écologie #CloudComputing #greenwashing #Greenpeace

  • » Israeli Forces Recover Body of Palestinian In West Bank
    February 18, 2020 12:46 PM – IMEMC News
    https://imemc.org/article/israeli-forces-recover-body-of-palestinian-in-west-bank

    Israeli soldiers stationed in the occupied West Bank recovered, Monday, the body of a Palestinian man tangled among bushes in a rural area, who apparently died of his wounds after a shooting attack targeting Israeli soldiers two weeks prior.

    The corpse was found near Ras Karkar village, west of Ramallah, in central West Bank.

    The slain Palestinian has been identified as Fakhr Mahmoud Abu Zayed Qurt , 53, from Betunia town, south of Ramallah.

    According to the Israeli military spokesperson, the body was found “at the end of operational and intelligence efforts and after sweeping operations of the Israeli security services.”

    The military claimed the Palestinian was injured after the soldiers responded to him firing at them, and fled the scene.
    (...)
    The attack which the deceased Palestinian is suspected of having taken part was a shooting incident targeting Israeli soldiers two weeks ago, in which one Israeli soldier was lightly wounded near the “Dolip” settlement on Feb. 6th.

    Local sources in Betunia said that, five days ago, the soldiers invaded and ransacked his home, before abducting two of his sons, Haitham and Mohammad, in addition to confiscating his car. (...)

    #Palestine_assassinée

  • Les Etats-Unis sanctionnent une filliale d’un groupe pétrolier russe Rosneft et son président pour leur soutien au Venezuela Xinhua French.news.cn
    http://french.xinhuanet.com/2020-02/19/c_138796470.htm

    Le gouvernement américain a annoncé mardi avoir imposé des sanctions à une filiale du producteur de pétrole russe Rosneft et à son président en raison de leur soutien présumé au Venezuela pour contourner les sanctions américaines.

    Les cibles désignées de ces sanctions sont Rosneft Trading S.A., une filiale du groupe pétrolier national russe Rosneft, et son président Didier Casimiro, selon un communiqué publié par le département américain du Trésor.

    « Rosneft Trading S.A. et son président ont négocié la vente et le transport de pétrole brut vénézuélien », a indiqué dans le communiqué le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin.

    Les Etats-Unis mènent une politique de sanctions économiques et d’isolement diplomatique contre le président vénézuélien Nicolas Maduro en soutien au chef de l’opposition, Juan Guaido.

    • Leopoldo López aplaudió sanciones de Estados Unidos a Rosneft
      https://www.elnacional.com/?p=429264


      EFE

      El Departamento del Tesoro sancionó este martes a Rosneft por ayudar al régimen de Nicolás Maduro en el comercio internacional de petróleo.

      En enero, Rosneft Trading, en nombre de Petróleos de Venezuela, gestionó el envío de 2 millones de barriles de crudo venezolano a África Occidental, dijo un funcionario de la Casa Blanca a Efe.

      Pour info, le pétrole vénézuélien se vend 15 à 20 dollars en dessous du prix du Brent, actuellement à 57,5 $/baril, on est donc sur une valeur d’environ 80 M$ pour ce flux du mois de janvier.

      Venezuela selling cut-price oil as US sanctions bite | Financial Times
      https://www.ft.com/content/700641ec-fc28-11e9-a354-36acbbb0d9b6

      The local blend, known as Merey 16, was selling at between $15 and $17 per barrel below the price of Brent, which currently trades at about $60, they said. “The Merey blend generates lower revenue [than upgraded heavy crude] but is easier to place in Russia and in Asian markets such as China, India and Thailand,” the Economist Intelligence Unit noted recently.

    • « Ils n’arriveront à rien » : Moscou réagit aux sanctions américaines contre Rosneft sur le Venezuela — RT en français
      https://francais.rt.com/international/71396-ils-n-arriveront-a-rien-moscou-reagit-sanctions-americaines-rosne

      « Rosneft Trading [...] a fourni l’essentiel des ressources financières du régime Maduro, ces décisions devraient avoir un impact important », a expliqué un responsable américain sous couvert d’anonymat à l’AFP. 

      Le ministère russe des Affaires étrangères a de son côté réagi via un communiqué de presse, résumant la situation : « Le nombre des tentatives américaines de faire pression sur la Russie en créant des obstacles aux relations économiques extérieures et en refusant de délivrer des visas américains a atteint 80 depuis 2011. »

      « La Russie s’oppose fermement aux mesures restrictives unilatérales à l’aide desquelles les Etats-Unis, luttant pour l’hégémonie mondiale, tentent de soumettre le monde entier à leur volonté. Ils n’ont jamais influé et ne vont pas influer sur la politique russe dans les affaires internationales, y compris sur l’interaction [de la Russie] avec les autorités légitimes du Venezuela, de la Syrie, de l’Iran ou de tout autre pays », peut on encore lire dans le texte.

      Le ministère russe accuse en outre Washington de chercher, par ses sanctions, à « créer des avantages pour les entreprises américaines qui ne résistent pas à la concurrence loyale avec les producteurs russes sur les marchés mondiaux » et d’« accroît[re] les tensions internationales ».

      Et de conclure : « Il est temps que les politiciens de Washington se rendent compte qu’ils ne parviendront à rien en exerçant une pression économique et militaire sur la Russie, et ne feront qu’aggraver la crise des relations bilatérales. »

      petit rappel, Chevron voit régulièrement se renouveler, tous les 3 mois, sa dérogation aux sanctions frappant le commerce avec le Venezuela, cf.
      https://seenthis.net/messages/794583 (juillet 2019)

      U.S. allows Chevron to drill for oil in Venezuela for three more months - Reuters (21/10/2019)
      https://www.reuters.com/article/us-usa-venezuela-chevron-idUSKBN1X0270

      The U.S. Treasury Department on Monday renewed a license allowing Chevron, the last U.S. operating energy company in Venezuela, to continue drilling in the country for another three months through Jan. 22.

      Chevron gets another extension to continue Venezuela operations (19/01/2020)
      https://www.worldoil.com/news/2020/1/17/chevron-gets-another-extension-to-continue-venezuela-operations

      The U.S. Treasury Department decision is the fourth waiver granted since sanctions were announced in November 2018 in what is becoming a fraught quarterly ritual for the companies. Along with Chevron, the waiver also exempts Baker Hughes Co., Halliburton Co., Schlumberger Ltd. and Weatherford International Ltd. from sanctions.

      The waiver was extended through 12:01 a.m. Eastern time on April 22. The previous waiver was due to expire on Jan. 22.

      Rendez- vous vers le 20 avril pour la suite…

    • Et, il y a un peu plus d’une semaine (11/02/2020)…
      Voir la dernière phrase de l’article, il n’y a pas que RT qui le dit,…
      Chevron’s Venezuela output jumps as U.S. considers more sanctions
      https://www.worldoil.com/news/2020/2/11/chevron-s-venezuela-output-jumps-as-us-considers-more-sanctions

      Chevron has ramped up output at a key Venezuela oil project to levels not seen in almost a year, offering a thorny reminder of how U.S. sanctions are failing to deliver a knockout of Nicolas Maduro’s regime.

      The U.S. is eyeing tougher sanctions that could target Russian producer Rosneft PJSC and potentially affect Chevron’s waiver at a time when tensions between the two countries are escalating anew. Maduro, meanwhile, is considering giving foreign producers operational control at some fields to bring in added cash and, perhaps, to nudge other U.S. oil companies to lobby for their own access to Venezuela’s huge oil reserves.

      The likely goal is to make it so attractive, companies start to lobby harder in the U.S.,” said Raul Gallegos, a Bogota, Colombia-based director at Control Risks, an international consulting firm.

      Chevron’s waiver, which expires in April, has benefited both countries, mitigating the collapse in Venezuela’s production and hindering further expansion by Russia and China. At the same time, it allows Chevron to remain the lone U.S. producer in a country with an estimated 302.8 billion barrels of oil reserves and a dysfunctional state oil company that’s seen output fall by 74% since 2009 to about 792,000 barrels a day, according to the latest OPEC report.

      Other U.S. oil companies, meanwhile, say they’re locked out. “This is an America Last policy,” said Ali Rahman, director of Delaware-registered Erepla Services LLC, in an interview. “The sanctions hurt American business interests — other than the select few granted licenses — more than anyone else.

      In 2018, Erepla entered into a potentially lucrative contract with state-controlled Petroleos de Venezuela SA to provide oilfield and marketing services to three fields. Soon after, the Trump administration tightened its sanctions, putting operations on hold. It sought a waiver similar to Chevron’s, Rahman said, but never got a sign-off.

      The debate comes as Chevron has helped restore production at the Petropiar upgrader it runs as a joint project with PDVSA, according to people familiar with the operation. The upgrader turns the area’s tar-like oil into refinery-ready Hamaca crude for export.

      After being closed for parts of 2019, the site is now producing about 130,000 barrels a day of crude, the people said, asking not to be identified because the information is private. On paper, PDVSA controls Petropiar as majority owner, but Chevron has kept the oil flowing and helped repair the industrial facilities needed to refine the tar into marketable crude, the people said.

      Ray Fohr, a Chevron spokesman, said the San Ramon, California-based oil major is focused on its “base business” in Venezuela and is in full compliance with the law. He said PDVSA directs work processes in the area where the upgrader is located, “including decisions made regarding the use of light oil and plant stops and restarts.

      Overall, Chevron had a production decline in 2019 compared with 2018, he said. “If Chevron is forced to leave Venezuela,” he wrote, “non-U.S. companies will fill the void and oil production will continue.” He declined to address specifics on the upgrader.

      The waiver debate is complex, according to Control Risks’ Gallegos, the author of a book on Venezuela’s oil industry. “If you do away with waivers, it doesn’t immediately mean oil production goes down and Maduro is out,” he said in an interview. “The primary concern of the U.S. is the interests of oil companies, and access to the resource.

      Au passage, pourquoi Chevron, Haliburton, Schlumberger sont exemptes de sanctions et pas les concurrents ? Corruption, financement de campagne,…

    • Rosneft, le géant pétrolier russe, au chevet du Venezuela
      https://www.courrierinternational.com/article/enquete-rosneft-le-geant-petrolier-russe-au-chevet-du-venezue


      Igor Setchine (à droite), dirigeant de Rosneft, en déplacement à Caracas (Venezuela), en septembre 2012. AFP/ Sputnik

      Au Venezuela, tandis que les États-Unis misent sur l’opposant Juan Guaidó pour faire chuter le régime de Nicolás Maduro, la Russie est quant à elle l’un des deux piliers, avec la Chine, qui soutiennent le pouvoir chaviste. Et la Russie dispose d’une carte maîtresse, son géant pétrolier Rosneft, qui fait de bonnes affaires avec le pétrole vénézuélien.

      La récente visite du ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov au Venezuela, le 7 février, a remis en lumière, et à point nommé, le soutien de la Russie au régime de Nicolás Maduro, explique BBC Mundo.

      À point nommé, car c’est précisément à ce moment, le 5 février, que Donald Trump recevait le président par intérim du Venezuela, Juan Guaidó, à la Maison-Blanche, lui réitérant à cette occasion son appui inconditionnel pour en finir avec Maduro.

      Toutefois, le bras de fer entre les deux grandes puissances à propos du Venezuela se joue loin des effets de manche, au cœur du business pétrolier du régime de Nicolás Maduro, avec un géant russe du secteur de l’énergie : Rosneft.

      Contourner les sanctions américaines
      Rosneft, une compagnie pétrolière largement propriété de l’État russe, “est considérée par la Russie comme l’une de ses entreprises stratégiques”, précise BBC Mundo, et son président Igor Setchine est un proche de Vladimir Poutine. Aujourd’hui, l’entreprise “joue un rôle clé dans l’exploitation et la distribution du brut vénézuélien”, en lien avec la compagnie pétrolière vénézuélienne, PDVSA.

      L’entreprise est présente au Venezuela depuis l’époque du président Hugo Chávez (1999-2013) et y a maintenu ses activités malgré les sanctions américaines contre le régime, d’ailleurs jugées illégales par le gouvernement russe.

      Ces sanctions, un embargo sur le pétrole, visent à bloquer les exportations de Caracas en interdisant aux sociétés américaines d’acheter de l’or noir vénézuélien, et aux sociétés étrangères d’utiliser le système bancaire américain pour réaliser des transactions liées au pétrole vénézuélien. Le groupe américain Chevron, très introduit dans le business du pétrole vénézuélien, a été exempté de ces sanctions. Mais dans la foulée, de nombreux clients de PDVSA, comme le chinois CNPC ou le groupe indien Reliance, ont abandonné leurs achats directs de brut vénézuélien.

      Principal exportateur du brut vénézuélien
      Rosneft quant à elle a trouvé un biais. L’entreprise a continué de s’approvisionner à Caracas en estimant que l’accord selon lequel la dette vénézuélienne à l’égard de la Russie, remboursable sous forme de pétrole, était antérieur aux sanctions américaines, selon des chercheurs américains cités par BBC Mundo, qui ont publié ces informations dans le think tank Inter-American Dialogue. Sous ce prétexte, explique au journal un spécialiste américain du think tank Inter-American Trends :
      "Rosneft a continué d’opérer au Venezuela et gère actuellement 60 à 70 % des exportations de brut vénézuélien.

      Rosneft ne s’est pas limitée à éponger la dette du régime de Nicolás Maduro – actuellement de 800 millions de dollars contre 17 milliards en 2006 – en échange de pétrole. “Elle intervient comme intermédiaire privilégié, en position dominante” auprès de la Chine, écrit le journal, qu’elle livre en brut via l’Inde et Singapour. Au besoin en catimini, tous feux éteints et sans système de signalisation ouvert sur les navires chargés de brut.

      Ces tractations et le rôle d’intermédiaire de Rosneft expliquent comment, malgré les sanctions et la baisse de sa production, le Venezuela a accru ses exportations de pétrole vers l’Inde et la Chine. Et peut, outre payer sa dette, se procurer des devises en euros et en espèces à titre de paiement supplémentaire.

      Le cas Rosneft a inspiré d’autres compagnies pétrolières étrangères, qui esquivent désormais les sanctions. Néanmoins, mardi 18 février, l’administration américaine a annoncé des sanctions visant spécifiquement Rosneft Trading –une filiale du groupe Rosneft – et son président Didier Casimiro. Mais les États-Unis pourraient désormais avoir fort à faire face à un soutien de la Russie à Nicolás Maduro qui risque désormais d’être encore plus ferme, estime un analyste américain interrogé par BBC Mundo.

  • Ascètes et truands
    http://www.laviedesidees.fr/Dhirendra-K-JHA-Ascetic-Games.html

    À propos de : Dhirendra K. JHA, Ascetic Games. Sadhus, Akharas and the Making of Hindu Vote, Chennai, Westland Publications. L’univers des ascètes hindous est structuré par la #violence, la vénalité et les jeux de pouvoir. Si ces pratiques ne sont pas nouvelles, elles se sont intensifiées depuis que les organisations politiques défendant l’idéologie du suprématisme hindou ont infiltré le monde des renonçants.

    #International #religion #Inde #superstition
    https://laviedesidees.fr/IMG/docx/20200219_ascetes.docx
    https://laviedesidees.fr/IMG/pdf/20200219_ascetes.pdf

  • #honte
    #service_public
    #embedded
    #propagande
    Protestations contre un #reportage « embedded » de #France_2 en #Syrie - Par Loris Guémart | Arrêt sur images
    https://www.arretsurimages.net/articles/protestations-contre-un-reportage-embedded-de-france-2-en-syrie

    Selon l’ONU, qui alerte contre « la plus horrible des catastrophes humanitaires du 21e siècle » ce 17 février, toutes les structures sanitaires et civiles encore opérantes, tels que les hôpitaux, les écoles, les marchés, les mosquées ou même les camps de réfugiés, sont soumis à des bombardements aériens, et les populations civiles sont délibérément ciblées : des crimes de guerre selon la législation internationale (lors de l’offensive dans une autre région, #la_Ghouta, un rapport de l’ONU a même pointé des crimes contre l’humanité du fait du caractère systématique et délibéré de cette stratégie). Devant l’avancée des troupes syriennes, les habitants, dont beaucoup sont des déplacés issus d’autres régions de Syrie, préfèrent fuir plutôt que d’être encore présents une fois leurs villes et villages conquis par l’armée. Ils sont actuellement près d’un million, massés dans des camps de fortune à proximité de la frontière turque fermée, dans des conditions sanitaires catastrophiques, tandis que les températures descendent de plusieurs degrés au-dessous de zéro.

    Chez les spécialistes français de ce conflit présents sur Twitter, qu’ils soient journalistes, universitaires ou activistes opposés à #Bachar el-Assad, l’indignation a été immédiate lors de la diffusion du reportage de France 2 samedi soir. Lundi 17 février, l’essayiste et historienne belge Marie Peltier a d’ailleurs publié une tribune intitulée « France 2 à #Idlib : quel récit pour la Syrie ? » sur le site #Le_Monde_Arabe. Elle y dénonce la reprise par la chaîne, à travers cette séquence, d’une « opération de communication très bien huilée » de la part de l’État syrien. Selon elle, « différents éléments sémantiques brandis par #Damas depuis des années viennent ponctuer le reportage comme autant de faits, à peine questionnés sur un plan rhétorique (...) par manque de connaissance du dossier des journalistes sur place ». Des journalistes couvrant la Syrie depuis plusieurs années nous ont fait part de leur consternation.

  • France 2 à Idlib : quel récit pour la Syrie ?
    Marie Peltier | 17.02.2020 | Tribune

    Au journal télévisé de France 2, samedi dernier, était diffusé un reportage intitulé « La reconquête de Bachar al-Assad à Idlib ». Tout le récit déployé à travers ce sujet du service public est celui mis en œuvre par Damas depuis plusieurs mois : vendre la « victoire » prochaine du régime Assad sur les « djihadistes ». Cette rhétorique pose hautement question au vu des crimes de guerre commis au nom de cette « mission civilisatrice ».

    #France2 #Idlib #Syrie #France #Syrie #Bachar #alAssad #Damas #Assad

    https://lemonde-arabe.fr/17/02/2020/france-2-a-idlib-quel-recit-pour-la-syrie

  • Festival du Jeu à #Montpellier, week-end des 7-8 mars :
    http://www.festivaldujeu-montpellier.org

    Le festival à ne pas rater. Gratuit. Y’en a pour tous les âges et tous les « niveaux » de jeu (tu as des tables avec des petits jeux mignons pour enfants, d’autres avec de jeunes adultes qui manipulent 1500 cartes, des maquettes de croiseurs galactiques, et un manuel de règles épais comme le bottin).

    Je te rappelle : comme à peu près tout à Montpellier, il faut y aller en fin de matinée. Si tu te pointes à 15 heures, c’est pire que devant la Joconde, y’a un monde épouvantable et tu ne profites pas. Dans mon souvenir : petite buvette assez sympathique, avec des crêpes ; mais une file d’attente tellement interminable qu’au lieu de poireauter pour tes 3 crèpes, tu aurais pu faire manger tes enfants n’importe où en ville et enquiller 3 parties de Splendominion.

    • À Montpellier, je résume :
      – en septembre il ne faut pas rater le festival Festin de Pierres à Saint Jean de Védas ;
      –en mars c’est le festival du Jeu de Montpellier.

      Tout les autres événements locaux, c’est fort sympa, mais ces deux-là, si tu les rates, tes enfants finiront idiots et ce sera ta faute.

  • Rapport Racine : des mesures au bruit de pétard détrempé
    https://www.actualitte.com/article/monde-edition/rapport-racine-des-mesures-au-bruit-de-petard-detrempe/99312

    « C’est consternant », nous déclare Katerine Louineau, déléguée au comité des artistes auteurs plasticiens. « Comme si le ministère avait validé que tout ce qui dysfonctionne aujourd’hui méritait de continuer tranquillement. » Et il est juste de constater qu’à l’exception d’un directeur d’OGC particulièrement enthousiaste, les mesures du ministre ont fait l’effet d’un soufflé ayant trop attendu les invités. « Même l’IRCEC est conforté dans son rôle... »

    • C’est le même ministre qui ne voyant pas de problème à avoir un agresseur sexuel comme directeur des ressources humaines - comme tous et toutes les autres ministres de la culture depuis plus de 10 ans.

      Nous l’appellerons Marie. Elle a 32 ans, deux enfants et développe des projets culturels dans la région Grand Est. Elle est l’une des 200 victimes de Christian N., sous-directeur déchu du ministère de la Culture, poursuivi sur la base d’une enquête du parquet de Paris ouverte en janvier dernier pour « agressions sexuelles par personne ayant autorité », « violences aggravées », « administration de substances nuisibles » et « atteinte à l’intimité de la vie privée ».

      Chargé des ressources humaines rue de Valois, cet énarque, aujourd’hui révoqué de la fonction publique, ne se contentait pas de filmer sous la table, avec son téléphone portable, les jambes des jeunes femmes qu’il recevait en entretien d’embauche. Après leur avoir proposé un café, dans lequel il dissolvait un comprimé de furosémide, un puissant diurétique prescrit pour traiter les insuffisances rénales, il les invitait à une promenade patrimoniale dans le seul but de les éloigner des cafés ou des lieux publics où elles auraient pu se soulager lorsque l’envie de passer aux toilettes, pressante et souvent violente, les saisissait. Le haut fonctionnaire prenait alors un malin plaisir à les voir uriner, sur elles ou devant lui, en pleine rue ou dans son bureau, dans des postures toujours humiliantes.

      Dans son édition du 8 novembre, Libération a publié une longue enquête sur les « entretiens pervers » que cet administrateur civil hors classe a pu conduire, le plus souvent à Paris, entre 2009 et 2018, année où il fut suspendu, puis révoqué « dans l’intérêt du service ». Le Point a recueilli le témoignage d’une de ses victimes, avec cette particularité que les faits se sont déroulés cette fois à Strasbourg (Bas-Rhin), où le DRH quinquagénaire avait été muté (exfiltré ?) en 2016, au poste de directeur adjoint de la direction régionale des affaires culturelles (Drac) du Grand Est.

      https://www.lepoint.fr/societe/urophile-et-voyeur-le-drh-de-la-culture-a-aussi-sevi-a-strasbourg-18-11-2019

      Christain N dont le nom est toujours protégé et tenu secret, privilège que n’a pas obtenu la victime de l’exhibitionniste sexuel Griveaux.

      edit - il semblerait qu’il s’agisse de Christian Nègre
      qui est simplement sous contrôle judiciaire et mise en examen mais il est toujours libre car 200 agressions sexuelles avec empoisonnements c’est une peccadille.
      #ministère_de_la_culture_du_viol

  • ShamiWitness : How Bellingcat and neocons collaborated with most influential ISIS propagandist on Twitter | The Grayzone
    https://thegrayzone.com/2018/10/29/shamiwitness-how-bellingcat-and-neocons-collaborated-with-the-most-infl

    Vous souvenez-vous, au début de la « révolution syrienne » de l’extraordinairement courageuse « Girl of Damascus », en réalité un étudiant un peu espion quelque part à Edinbourg ? Ici, c’est un très influent compte Twitter, sous le nom de ShamiWitness, qui faisait la révolution depuis Bangalore, sans même parler l’arabe !

    As it turned out, ShamiWitness was a fake “Syria expert”. The millennial yuppie who ran the @ShamiWitness account was as much an insider expert on ISIS as the western Syria hacks who boosted him.

    It wasn’t the “experts” like Bellingcat who unmasked ShamiWitness — quite the opposite, Bellingcat’s team played a major role in building him up as a credible expert. Rather, it was a Channel 4 report exposing ShamiWitness as a fake — but a very dark and dangerous fake, with very real world consequences.

    @ShamiWitness was run by a 24-year-old Indian marketing executive named Mehdi Masroor Biswas, who tweeted out ISIS and Syria “expertise” from his bachelor pad in Bangalore, India.

    And just like that, the London and Washington Syria regime-change neocons who’d been boosting ShamiWitness suddenly looked like fools — as well as ISIS accessories. Contrary to what they had all assumed, ShamiWitness wasn’t the expert Syria insider he pretended to be. He spoke no Arabic; he was nowhere near Syria.

    #post-réalité #syrie

  • Edito de Jean-Alain Divanac’h, Président de la FDSEA (#Finistère) 13 janvier 2020

    Nous allons devoir compter sur nos propres forces pour isoler nos détracteurs. Dans nos campagnes, dans les mairies, dans les écoles, dans les associations, ne laissons plus d’espace aux pisseurs involontaires, aux #coquelicots, à #L214 et compagnie (...) Notre réseau #FDSEA, fort de son maillage territorial, a la capacité de démultiplier des actions et d’étendre ainsi notre sphère d’influence. C’est au local que nous trouverons des alliés, qu’ils soient dans les conseils municipaux, dans les sociétés de #chasse, dans les associations scolaires et sportives. Pour appuyer le réseau local, la FDSEA proposera des argumentaires et des outils de communication. Notre chantier collectif pour 2020 sera de renforcer notre force de frappe sur tout le territoire en démultipliant les actions.

    Traduisons-les : Notre chantier collectif pour 2020 sera de continuer à produire toujours plus, coûte que coûte, au mépris des tous les signes et alarmes, environnementales, sociales et sociétales, et de briser nos détracteurs aidés en cela par la nouvelle #cellule_militaire #DEMETER mise en place par nos soutiens au plus haut niveau de l’État.
    Parce que c’est notre projet...

    http://www.fdsea29.fr/2020/01/13/edito-de-jean-alain-divanach-president-de-la-fdsea-4

    #FNSEA #productivisme #répression #surveillance #résistance #industrie_agro-alimentaire #lobbying #agriculture

  • Berlkönig vor dem Aus: Rot-rot-grüne Koalition will Sammeltaxis nicht finanzieren - Tagesspiegel
    https://www.tagesspiegel.de/berlin/berlkoenig-vor-dem-aus-rot-rot-gruene-koalition-will-sammeltaxis-nicht-finanzieren/25559718.html

    Halbwahrheiten: BerlKönig ist kein „Sammeltaxi“ und unterliegt nicht der Berliner Taxiordnung. Es ist kein Angebot der BVG; eher eine Art Joint Venture - und der Betreiber der App #ViaVan ist auch keine 100% ige Mercedes-Tochter, sondern da steckt das US-Startup Via mit drin. Zahlen soll auf jeden Fall die öffentliche Hand. Gut, dass sie das nicht will.

    Im Bereich Kreuzberg-Friedrichshain-Prenzlauer Berg dürfte viele Berlkönig-NutzerInnen ansonsten Taxi gefahren sein unf tun es ggf. wieder.

    Die Sammeltaxis der BVG stehen vor dem Aus. Die rot-rot-grüne Koalition will den Weiterbetrieb des Berlkönig nicht finanzieren, wie zunächst „Morgenpost“ und RBB berichteten. Demnach wird das Angebot aller Voraussicht nach Ende April eingestellt. Die Fraktionen von Linke und SPD hatten am Dienstag entsprechend entschieden.

    Die Grünen fassten noch keinen Beschluss. Sie teilen zwar die Position ihrer Partner, keine Landesmittel für den Fahrdienst auszugeben. „Aber wir finden die Idee von Ride-Pooling grundsätzlich wichtig und deshalb haben wir heute sehr facettenreich diskutiert“, sagte Grünen-Fraktionschefin Antje Kapek.

    Die BVG hatte zuletzt dafür geworben, dass das Land einspringt, wenn der Vertrag mit der Mercedes-Tochter Viavan ausläuft – die hatte bislang Fahrzeuge und Fahrer gestellt. Dann wären jährlich rund 43 Millionen Euro fällig geworden.

    Jetzt der Berliner Stadtregierung den Schwarzen Peter zuzuschieben ist ein unredliches Manöver der Konzernvertreter, die die BVG für ihre privaten Interessen einspannen und dabei die Benutzerinnen und Benutzer und vor allem die Arbeitsplätze der Fahrerinnen und Fahrer als Druckmittel missbrauchen.

    #Berlkönig #Politik #Berlin #Verkehr

  • L’Observatoire des villes du transport gratuit
    http://carfree.fr/index.php/2020/02/19/lobservatoire-des-villes-du-transport-gratuit

    En France, la gratuité des #Transports_publics a jusqu’à présent été peu étudiée par la communauté scientifique. Si bien que les débats sur le sujet ont encore trop souvent tendance Lire la suite...

    #Alternatives_à_la_voiture #Ressources #dunkerque #Gratuité_des_transports_en_commun #internet #transports_en_commun #ville

  • Le cheval de Troie de l’extrême droite américaine à Westminster – Par Nafeez Ahmed
    https://www.les-crises.fr/le-cheval-de-troie-de-l-extreme-droite-americaine-a-westminster-par-nafee

    Source : Insurge Intelligence, Nafeez Ahmed, 16-06-2015

    Les élites utilisent la Henry Jackson Society pour vendre la surveillance, la guerre, la suprématie blanche, les banques et la misogynie Une cinquième colonne extrémiste violente opère au cœur du pouvoir en Grande-Bretagne, et elle s’oppose à tout ce qui nous est cher dans les démocraties occidentales : les libertés civiles, l’égalité, la paix, la diplomatie et l’État de droit. On ne le croirait pas à première vue. En fait, vous pourriez vous faire avoir par leurs porte-parole à l’air inoffensif, qui s’élèvent contre la menace des extrémistes musulmans, défendent les droits des femmes musulmanes menacées, défendent le principe de la liberté d’expression – régulièrement courtisés par la télévision et la presse nationales en tant qu’experts avertis sur les (...)

  • La pensée comme arme

    Miquel Amorós

    https://lavoiedujaguar.net/La-pensee-comme-arme

    Agustín García Calvo
    Histoire contre tradition. Tradition contre Histoire

    Agustín García Calvo, si l’on tient compte de l’immense activité qu’il déploya à intervenir dans des causeries, des conférences, à écrire des articles et à défendre toutes les causes perdues, nous semble aujourd’hui un penseur sous-estimé. Certes, il continue d’avoir de l’influence, mais son nom n’est plus brandi aussi souvent qu’autrefois dans les assemblées de jeunes ou dans les centres autogérés, sans parler des programmes de l’Université, des débats théoriques de haut vol ou des discussions qui ne dépassent pas — comme il aurait dit — « la Politique que font les politiciens qui font la politique ». Affilié à aucune école, il était étranger aux modes philosophiques, hostile aux hommages et à la télévision, et indifférent à la reconnaissance académique. Méprisant le manque d’estime des autorités, ses réflexions furent toujours à contre-courant de tout ce qui était établi. Néanmoins, nous en aurions attendu davantage des nouvelles générations plus enclines, si tant est que cela soit possible, à tout questionner que les précédentes. Peut-être cela est-il en partie dû au refus manifeste d’Agustín de donner des recettes, d’offrir des solutions toutes faites ou d’accepter les positions de chef de file, ou bien encore à son refus délibéré de toute étiquette. (...)

    #García_Calvo #Miquel_Amorós #contre-courant #Histoire #tradition #domination #langage #coutume #écriture #philosophie #conscience #temps #surréalisme #communauté #association #commun #Nietzsche #Landauer #Clastres #Marx #peuple #révoltes #action

  • Jean-Pierre Vernant, savant et Résistant : le parcours singulier et les engagements scientifiques et politiques forts d’un spécialiste de la Grèce antique

    https://sms.hypotheses.org/23485

    C’est en allant vers autrui que l’on devient pleinement soi-même, aimait à dire Jean-Pierre Vernant. Dans son dernier livre, La Traversée des frontières, il écrit : « Demeurer enclos dans son identité, c’est se perdre et cesser d’être. On se reconnaît, on se construit par le contact, l’échange avec l’autre. Entre les rives du même et de l’autre, l’homme est un pont ». Son domaine d’étude privilégié, le monde grec ancien, a été, pour une part, le miroir où s’est construite et enrichie une telle conception des relations entre soi-même et l’autre. Elle prend source également dans une tradition familiale et dans un cheminement personnel qui ont rencontré et affronté les épreuves du XXe siècle.

    Elle a aussi « quelque chose à voir » avec ses engagements politiques, notamment dans la Résistance où il a joué un rôle majeur, d’autant qu’il estimait que chacune de ses entreprises était d’abord une aventure collective… et avec ses engagements scientifiques qui l’ont conduit à rejoindre les institutions académiques françaises les plus prestigieuses, dont le Collège de France. Enfin, ses travaux, en particulier sur les mythes, lui ont valu une reconnaissance nationale, puis internationale, qui s’est manifestée par l’obtention de plusieurs distinctions académiques (dont la médaille d’or du CNRS en 1984), l’attribution du titre de Docteur Honoris Causa de plusieurs universités (notamment celles d’Oxford et deChicago), ou encore l’élection à des académies étrangères (...)

  • Le combat d’un collectif contre les #Pesticides, et pour transformer les campagnes
    https://www.bastamag.net/combat-collectif-contre-les-pesticides-malades-agriculteurs

    Tandis que les industriels vendent des pesticides par millions de litres, agriculteurs et riverains comptent leurs malades et leurs morts. Depuis quatre ans, dans l’ouest de la France, un collectif se bat aux côtés de ces sacrifiés de l’agrochimie, multipliant les actions. Rencontre. Le 15 janvier dernier, une quarantaine de personnes ont occupé les bureaux de la Sécurité sociale de Saint-Brieuc, dans les Côtes d’Armor. Objectif : obtenir le rétablissement des indemnités journalières de Gisèle, 57 (...) #Résister

    / Pesticides, #Agriculture, Santé , A la une

    #Santé_

  • Komikku is a GTK Manga App for Linux
    https://www.omgubuntu.co.uk/2020/02/komikku-manga-reader-app-linux

    If you read a lot of manga and you use the Ubuntu desktop check out Komikku, a relatively new Manga reader app for Linux written in Python and GTK. Now, usually when I highlight a […] This post, Komikku is a GTK Manga App for Linux, was written by Joey Sneddon and first appeared on OMG! Ubuntu!.