• Au Brésil, Jair Bolsonaro reçoit une livraison d’antifascisme
    https://www.lemonde.fr/m-le-mag/article/2020/07/10/au-bresil-jair-bolsonaro-recoit-une-livraison-d-antifascisme_6045846_4500055


    Une manifestation de « livreurs anitifascistes » le 1er juillet à Rio. Ces travailleurs précaires dénoncent le manque de protection face à l’épidémie de Covid-19. Ricardo Moraes/Reuters

    Né à Sao Paulo, le mouvement des « livreurs antifascistes » dénonce les conditions dans lesquelles ces coursiers travaillent et l’ubérisation forcée de la société brésilienne.
    Par Bruno Meyerfeld

    Sur le logo, on peut voir un jeune homme à casquette pédalant sur son vélo, sac à dos isotherme sur le dos et poing levé vers le ciel. Le nom du groupe Instagram s’affiche en portugais, lettres blanches et majuscules sur fond noir : « Entregadores Antifascistas » (livreurs antifascistes). Mercredi 1er juillet, répondant entre autres à l’appel du collectif « antifa », de nombreux coursiers, travaillant pour les ­principales applications mobiles de livraison, se sont mis grève un peu partout au Brésil. À Sao Paulo, plus d’un millier de livreurs ont défilé à moto, dans une impressionnante et bruyante démonstration de force, protestant contre la dégradation de leurs conditions de travail.
    Revenus de misère, journées épuisantes de douze à quatorze heures, absence d’assurance maladie, système de notation opaque… les griefs des entregadores sont nombreux. Selon une étude publiée par l’association Aliança Bike, un livreur à vélo travaillant 7 jours sur 7 peut espérer gagner un salaire mensuel de seulement 992 reais (165 euros environ), soit moins que le salaire minimum (171 euros). Une situation aggravée par la pandémie : dans un secteur saturé, dominé par trois entreprises (iFood, Uber Eats et Rappi), près de 60 % des coursiers disent avoir récemment observé une baisse de leurs revenus depuis l’arrivée du Covid-19.

    Travailleurs précaires et antifascistes, même combat

    Face à la situation, Jair Bolsonaro, soutenu par son ultralibéral ministre de l’économie, Paulo Guedes, reste passif, préférant soigner ses relations avec les chefs d’entreprise et applaudir à l’ubérisation en marche de la société brésilienne. « Les applications mobiles de livraison ont trouvé au Brésil un terrain politique et économique fertile », note Selma Venco, sociologue du travail à l’université de Campinas (Unicamp). « Avec la crise, beaucoup de gens désespérés sont prêts à travailler à n’importe quel prix, dans des conditions très dures, juste pour survivre. Plus largement, le Brésil est un pays où le secteur informel est très fort [représentant 41,4 % des travailleurs] et où l’État social est historiquement très faible », constate la chercheuse.
    Article réservé à nos abonnés Lire aussi L’« ubérisation » est attaquée en France, mais aussi aux Etats-Unis et au Royaume-Uni
    D’accord. Mais que vient donc faire l’« antifascisme » dans tout ça ? « Ce mouvement, c’est aussi une protestation générale contre Jair Bolsonaro, qui est un fasciste. Il est l’incarnation de l’idéologie des applications mobiles et de l’ubérisation. Il est à fond derrière elles et travaille pour la destruction des droits sociaux ! », tonne Paulo Lima, 31 ans, coursier à Sao Paulo, fan de rap et de Malcolm X et charismatique leader des « livreurs antifas ».

    « Ce mouvement n’est que le début d’un front plus large. Le fascisme confisque le pouvoir aux travailleurs et aux citoyens. On doit tous manifester pour faire valoir nos droits », argumente-t-il. Dans le Brésil de 2020, où le climat politique rappelle celui des années 1930, l’antifascisme est une bannière porteuse pour mobiliser en masse. Parti de Sao Paulo, le mouvement des livreurs antifas s’est diffusé dans tout le pays, de Rio au Nordeste, réunissant un peu partout des groupes de coursiers surconnectés, coordonnant leur mobilisation par WhatsApp. Les vidéos de Paulo Lima, où il discourt avec son sac de livraison sur le dos, ont été visionnées par des dizaines de milliers d’internautes, et sa pétition en ligne a reçu plus de 368 000 signatures.

    Kits sanitaires contre le coronavirus

    Mais les coursiers sont loin d’être les seuls à se réclamer de l’antifascisme. Jair Bolsonaro a menacé le pays à plusieurs reprises d’un coup de force et l’inquiétude gagne une bonne partie de la société brésilienne, craignant l’avènement d’une nouvelle dictature militaire d’extrême droite. Récemment, des dizaines de groupes « antifas » ont ainsi surgi en ligne : supporteurs de foot antifas, journalistes antifas, cinéastes antifas, favelas antifas, végans antifas, étudiants antifas, rockeurs, boxeur ou danseur antifas… et même fans de Star Wars antifas.

    Preuve que la situation est grave, les acteurs traditionnels se mobilisent aussi. Plusieurs initiatives en défense de la démocratie ont été lancées, dont un texte en ligne titré « Estamos Juntos » (« Nous sommes ensemble »), signé par l’ancien président Fernando Henrique Cardoso, l’ex-candidat de gauche Fernando Haddad (du Parti des travailleurs), le chanteur Caetano Veloso ou encore l’écrivain Paulo Coelho.

    De son côté, la Folha de S. Paulo, quotidien de référence du pays, a lancé fin juin une grande campagne en faveur de la démocratie, avec articles, sondages et cours en ligne sur la dictature à destination des plus jeunes. La Folha est allée jusqu’à changer sa devise, devenant désormais « un journal au service de la démocratie ».

    Du côté des livreurs, l’« antifascisme » a donc permis de mobiliser large et la lutte commence à payer : depuis le 11 juin, un arrêté des autorités de l’État de Sao Paulo force enfin les applications de livraison à fournir aux livreurs des kits sanitaires contre le coronavirus. « Ce n’est qu’un début ! », prédit le livreur Paulo Lima. « On va montrer que les entreprises ont besoin des travailleurs et que, sans nous, elles ne peuvent pas faire d’argent. »

    #livreurs #commerce #logisitique #précaires #antifasciste

  • Le #capitalisme sur le fil du rasoir, par Michel Husson (Contretemps)
    https://www.contretemps.eu/capitalisme-fil-rasoir-covid19-husson

    « Ne jamais gâcher une #crise sérieuse » (Never Let a Serious Crisis Go to Waste), tel est le précepte énoncé en 2008 par Rahm Emanuel, le chef de cabinet d’Obama. C’est, disait-il, « l’occasion de faire des choses que vous pensiez ne pas pouvoir faire avant ». Et c’était dans son esprit pour la bonne cause : « ce que l’on considérait auparavant comme des problèmes à long terme, que ce soit dans le domaine de la santé, de l’énergie, de l’éducation, de la fiscalité, de la réforme réglementaire, autant de choses que nous avions trop longtemps différées sont maintenant à l’ordre du jour[20] ». Milton Friedman disait à peu près la même chose : « seule une crise – qu’elle soit réelle ou perçue comme telle – pousse à un véritable bouleversement. Lorsque cette crise se produit, les mesures qui sont prises dépendent des idées qui sont dans l’air du temps[21] ».

    #stratégie_du_choc

  • #Coronavirus deaths take a long-expected turn for the worse
    https://apnews.com/b5dc967808fb7964b531afa59b5a6f82

    NEW YORK (AP) — A long-expected upturn in U.S. coronavirus deaths has begun, driven by fatalities in states in the South and West, according to data on the pandemic.

    The number of deaths per day from the virus had been falling for months, and even remained down as states like Florida and Texas saw explosions in cases and hospitalizations — and reported daily U.S. infections broke records several times in recent days.

    Scientists warned it wouldn’t last. A coronavirus death, when it occurs, typically comes several weeks after a person is first infected. And experts predicted states that saw increases in cases and hospitalizations would, at some point, see deaths rise too. Now that’s happening.

  • Love RSS? Check out NewsFlash Feed Reader for Linux Desktops
    https://www.omgubuntu.co.uk/2020/07/news-flash-gtk-feed-reader-linux

    NewsFlash is a modern feed reader app for Linux desktops. Built in GTK the NewsFlash feed reader integrates nicely with the GNOME Shell desktop. Learn more. This post, Love RSS? Check out NewsFlash Feed Reader for Linux Desktops is from OMG! Ubuntu!. Do not reproduce elsewhere without permission.

  • Dans l’Extrême-Orient russe, l’arrestation d’un gouverneur provoque des manifestations massives
    https://www.lemonde.fr/international/article/2020/07/12/dans-l-extreme-orient-russe-l-arrestation-d-un-gouverneur-provoque-des-manif


    Des manifestants brandissent des portraits de Sergueï Furgal, à Khabarovsk, samedi 11 juillet.
    Igor Volkov / AP

    Avec une justice intégralement aux ordres, difficile de juger de la crédibilité des accusations portées contre Sergueï Fourgal. Durant la semaine, de nombreuses arrestations ont eu lieu dans les rangs de l’opposition.

    La fermeture de la place Lénine, pour une opportune « désinfection », n’a pas découragé la foule de se réunir dans le centre de Khabarovsk, dès les premières heures de samedi 11 juillet. Une foule massive, pour la manifestation la plus importante de ces trente dernières années dans cette ville de 600 000 habitants de l’#Extrême-Orient_russe. La presse locale évoquera jusqu’à 40 000 personnes ; la police, 12 000. Ce à quoi s’ajoutent quelques milliers de personnes dans les villes de moindre importance du kraï de Khabarovsk, coincé entre la Chine et l’océan Pacifique : Komsomolk-sur-l’Amour, Bikin, Amoursk…

    La démonstration de force est impressionnante, les slogans fusent : « Liberté pour Sergueï Fourgal ! » Le gouverneur de la région a été arrêté deux jours plus tôt, accusé de meurtres remontant au début des années 2000. Immédiatement transféré à Moscou, à 7 000 km de là, il a été placé en détention provisoire. C’est en soutien à cet homme politique que les habitants de Khabarovsk déambulent durant des heures dans les rues du centre. Mais, rapidement, d’autres slogans circulent de bouche en bouche avant d’être repris par la foule : « Liberté », « Moscou rentre chez toi », « Poutine, démission »…

    « Le centre rappelle qui est le chef »


    Il s’agit de la manifestation la plus importante de ces trente dernières années à Khabarovsk, une ville de 600000 habitants.
    Il s’agit de la manifestation la plus importante de ces trente dernières années à Khabarovsk, une ville de 600000 habitants.
    ALEKSANDR KOLBIN / REUTERS

    La mobilisation est massive, comparable par son ampleur à celle survenue à l’été 2019 à Moscou en faveur d’élections justes. Difficile pour le pouvoir, ici, de balayer la grogne comme un caprice de la jeunesse éduquée de la capitale… Et la popularité de M. Fourgal, décrit par les habitants comme un gouverneur efficace et ouvert au dialogue, ne suffit pas à l’expliquer.

    Cet homme de 50 ans est l’un des rares dirigeants régionaux disposant d’un poids politique propre : député depuis 2007 du parti nationaliste LDPR, il a remporté l’élection au poste de gouverneur en 2018, en battant le candidat du parti au pouvoir. Tout comme les communistes, le parti LDPR (Parti libéral-démocrate) est loyal au Kremlin, à Moscou, mais peut au niveau local jouer son rôle de force d’opposition.

    Avant d’entrer en politique, M. Fourgal fut médecin, et homme d’affaires, notamment dans le commerce du bois et du métal avec la Chine. Mais, avec une justice intégralement aux ordres, difficile de juger de la crédibilité des charges avancées, comme dans les nombreuses poursuites engagées ces dernières années contre des hauts fonctionnaires ou des élus.

    #paywall

  • Facebook decisions led to serious setbacks for civil rights – report
    https://www.theguardian.com/technology/2020/jul/08/recent-facebook-decisions-led-to-setbacks-for-civil-rights-report

    Two-year audit praises some decisions but criticises lack of action over Trump posts Facebook’s decisions over the last nine months have resulted in “serious setbacks for civil rights,” according to the damning conclusion of a two-year-long audit commissioned by the social network to review its impact on the world. The final report, which focuses primarily on decisions made since June 2019, praises Facebook’s move to ban American advertisers from using its tools for housing and employment (...)

    #Facebook #activisme #racisme #domination #BlackLivesMatter #discrimination #publicité

    ##publicité
    https://i.guim.co.uk/img/media/c3d5c0f2af26e40b33e4d0873ffb731338c340b1/0_150_4500_2699/master/4500.jpg

  • Violences policières au Burger King : « J’ai obéi aux ordres » - Libération
    https://www.liberation.fr/france/2020/07/12/violences-policieres-au-burger-king-j-ai-obei-aux-ordres_1794061

    Fin juin, quatre policiers impliqués dans l’intervention brutale au restaurant lors de l’acte III des gilets jaunes en décembre 2018 ont été mis en examen. « Libération » révèle comment, à l’issue d’une enquête d’abord laborieuse, certains des auteurs des coups ont finalement été identifiés.

    https://www.liberation.fr/france/2018/12/06/violences-policieres-ils-nous-ont-gazes-de-fou_1696481
    " J’ai obéi aux ordres " en effet, on a vu et avec quel zèle ! devenu récurrent depuis.
    #violences_policières

  • MAINTIEN DE L’ORDRE : LES RÉVÉLATIONS INÉDITES D’UN POLICIER
    https://www.youtube.com/watch?v=u_26pzEUbyc


    Le Vent Se Lève - 9 juil. 2020

    Le dialogue exclusif entre un CRS lanceur d’alerte et l’une des figures des gilets jaunes. Casseurs, racisme, violences policières : ils s’affrontent normalement sur le terrain, ils ont aujourd’hui décidé d’en discuter.

    Le policier Laurent Nguyen prend des risques en acceptant de s’exprimer sur Le Vent Se Lève aujourd’hui. Poursuites judiciaires ou révocation, libérer la parole en tant que policier a un prix.

    Cette vidéo a été publiée pour la première fois le 08/06/2020.

    #violences_policières

  • Chevaucher le tigre ?
    https://www.dedefensa.org/article/chevaucher-le-tigre

    Chevaucher le tigre ?

    Les Russes sont particulièrement inquiets de l’attitude des USA, – le mot “attitude” convient mieux que le mot “stratégie”, – dans les négociations de limitation des armements stratégiques. Cette inquiétude concerne d’ailleurs une attitude générale, aussi bien à propos des accords sur les armements que de tous les accords internationaux, que d’autre part à propos de la question de l’emploi de l’arme nucléaire dans les conflits. Tout cela se place dans un cadre encore plus large, toujours d’une (très grande) inquiétude russe, qui est la crise que traversent aujourd’hui les Etats-Unis, avec la problématique de l’autorité suprême, de la chaîne de commandement, de l’existence d’une hiérarchie, et enfin du rôle et des intentions des militaires.

    Le ministre des affaires étrangères de Russie, (...)

  • Les âmes d’Atala » Blog
    https://zamdatala.net/category/blog/page/2

    Les âmes d’Atala, et sa division sonore LADA sont heureuses de vous annoncer de nouveau la sortie plus tout à fait tonitruante du premier numéro de la revue finissante et sonore. L’ensemble du dernier numéro d’Amer, sur le nu, a été mis en son, soient 29 pistes enregistrées au format WAV, c’est-à-dire 6 heures 48 minutes et 54 secondes de lectures, musiques, bruits et silences assourdissants. Le tout tient sur une clé de 4 giga. Le résultat est à la hauteur de nos négligences et lacunes, mais il est là. Annoncée quelques jours avant le confinement, sa sortie semble être passée complètement inaperçue puisqu’en quatre mois nous n’avons reçu qu’une seule commande ! Pas grave on est têtu ! On lance sa deuxième sortie juste avant l’été, histoire que vous partiez avec de quoi vous ravir les esgourdes…

  • La Belgique compte 8 % de millionnaires de plus en un an
    https://www.solidaire.org/articles/la-belgique-compte-8-de-millionnaires-de-plus-en-un

    Année après année, les grosses fortunes sont de plus en plus nombreuses et… de plus en plus riches. Les moins riches (la grande majorité) sont quant à eux de plus en plus pauvres. Mais ce qui augmente aussi, c’est la voix de tout ceux qui veulent taxer ces gros patrimoines.

    La Belgique est un paradis fiscal pour les riches. Mais c’est un enfer mathématique quand il s’agit de mesurer cette richesse. Ce n’est pas un hasard. Heureusement, des initiatives internationales permettent de se faire une idée sur la situation en Belgique.

    Ainsi, selon le Rapport sur la richesse mondiale que vient de publier le bureau d’étude international Capgemini, la Belgique comptait, en 2019, 132 000 millionnaires en dollars (un million de dollars étant équivalent à 882 000 euros). Ça fait 8 % de plus en seulement un an, et 60 % de plus par rapport à l’année 2012. Une hausse impressionnante.

    Les millionnaires sont plus nombreux, mais ils sont également plus riches. Capgemini a ainsi calculé qu’en 2019, ils possèdent chacun un patrimoine de 2,5 millions d’euros. C’est 62 % de plus qu’en 2012. C’est une moyenne : ça signifie que certains sont beaucoup plus riches. Si vous multipliez ce patrimoine moyen par le nombre de millionnaires, vous arrivez à un montant total qu’on peut difficilement se représenter : 330 milliards d’euros.

    Pour vous faire une idée, imaginez que vous fabriquez une guirlande en billets de cent euros collés les uns aux autres. Avec cette somme, votre guirlande pourrait aller jusqu’à… la lune. Et encore, on sait que ce genre de statistiques, basées sur des enquêtes, a tendance à sous-évaluer les plus gros patrimoines...

    LA MAJORITÉ DE LA POPULATION S’APPAUVRIT
    Au mois de mai, une autre étude a également montré que les riches sont toujours plus riches. Il s’agit des enquêtes HFCN menées tous les trois ans par la Banque Centrale Européenne et sous-traitée à la Banque Nationale pour la Belgique. Selon cette étude,1/5ème de la population (les plus riches) détenait moins de deux tiers (59 %) du total des richesses du pays en 2014. En 2017, elle détenait plus des deux tiers des richesses (64%). Il y a donc bien une augmentation de la part détenue par les plus riches sur le total du patrimoine détenu par l’ensemble de la population.

    Si on répartit toute la population en cinq parties comptant le même nombre de ménages, classées des moins riches (1) aux plus riches (5), on constate que le patrimoine moyen du groupe 5 (le plus riche) est le seul qui augmente (de 3,1%), tandis que ce patrimoine moyen diminue pour les groupes 1 à 4. Cela confirme que non seulement la part détenue par les plus riches sur l’ensemble des richesse augmente, mais que cette fortune que possèdent les plus riches augmente aussi.

    En fait, les 10 % les plus riches possèdent presqu’autant que les 90 % restants, relèvent même Sarah Kuypers et Ive Marx, de l’Université d’Anvers.

    28 FAMILLES MILLIARDAIRES EN BELGIQUE
    Il y a les millionnaires, mais il y a aussi les milliardaires. Selon le journaliste Ludwig Verduyn, début juillet, la Belgique comptait une famille milliardaire de plus (voir son blog : https://derijkstebelgen.be). Le capitaliste Charles Beauduin, actionnaire du fabricant de machines textiles Vandewiele et du groupe Barco, est venu s’ajouter aux 27 familles milliardaires de Belgique.

    En 2000, toujours d’après Ludwig Verduyn, il n’y avait qu’une seule famille milliardaire en euros. Aujourd’hui, les 28 familles milliardaires cumulent un patrimoine total qui dépassent 100 milliards d’euros. En appliquant la taxe corona défendue par le PTB rien que sur ces familles, on obtiendrait déjà 5 milliards d’euros.

    PLUS DE RICHES, MAIS AUSSI PLUS DE VOIX QUI S’ÉLÈVENT POUR LES TAXER
    « Les inégalités de patrimoine augmentent en Belgique », confirme un journaliste financier du Tijd dans un article https://www.tijd.be/politiek-economie/belgie/economie/vermogensongelijkheid-stijgt-in-belgie/10226239.html , face à ces nouveaux chiffres. Il avertit même ses lecteurs : « Cette enquête pourrait mettre la pression pour l’instauration d’une taxe sur les grosses fortunes afin de supporter le coût de la crise du coronavirus. Le PTB a déjà soumis une proposition de loi dans ce sens. »

    LA BONNE IDÉE DU PTB QUI CHEMINE À L’ÉTRANGER
    Cette taxe de solidarité « corona » proposée par le PTB inspire au-delà des frontières belges. Le médias français CNews explique ainsi : « Allons-nous vers des taxes "corona" en Europe ? Dans plusieurs pays européens, dont la Belgique, la Suisse, la France ou l’Italie, des partis de gauche réclament une taxe de solidarité sur les grosses fortunes, afin d’éponger une partie des dettes liées à la crise du coronavirus, et protéger les salariés. L’idée est née en Belgique à la fin du mois de mars, avec la proposition du Parti du travail de Belgique (PTB) de mettre en place une contribution exceptionnelle de 5 % sur les fortunes de plus de 3 millions d’euros, ce qui ramènerait 15 milliards d’euros dans les caisses de l’État, selon cette formation politique. L’idée étant d’utiliser ensuite cet argent pour garantir les revenus de tous les travailleurs touchés aujourd’hui par la crise. »

    Des économistes de renom, comme le prix Nobel d’économie Joseph Stiglitz ou Thomas Piketty, auteur du best-seller Le capital au 21ème siècle, défendent également cette idée de taxer les plus riches. Aux États-Unis, les « Piketty Boys » Emmanuel Saez et Gabriel Zucman, de l’Université de Berkeley (Californie), conseillers des candidats les plus à gauche de la primaire démocrate américaine, ont également imposé, dans le débat politique, la contribution fiscale des grosses fortunes.

    N’oublions pas que, lorsque les riches échappent à l’impôt, c’est la population qui paie. Le mouvement des gilets jaunes en France l’a parfaitement démontré, en dénonçant une taxe carbone socialement injuste, alors que, dans le même temps, le gouvernement supprimait l’ISF, l’impôt de solidarité sur la fortune.

    #richesse #Belgique Pas de #ruissellement #inégalités #économie #pauvreté #capitalisme #riches #richesse #fortune #politique #crise #pauvres #paradis_fiscal

    • #MDR : La mention Paiement final et sans recours au #Quebec

      Une résidente de Lévis qui avait cumulé une dette de 5800 $ sur sa carte de crédit a réussi à s’en libérer avec un simple chèque de 100 $.

      La banque Capital One a tenté de récupérer la différence en s’adressant à la Cour des petites créances, mais le juge vient de donner raison à la cliente.

      La femme qui détenait une Mastercard Platine a commencé à avoir des difficultés financières en 2017, à la suite d’un divorce et de la perte de son emploi.

      La Lévisienne accumule alors les défauts de paiement, et le montant de sa créance grimpe rapidement.

      “Paiement final et sans recours”
      En 2018, alors qu’elle est talonnée par l’institution financière pour régler sa dette, la femme demande l’aide de ses parents, qui lui prêtent 100 $.

      Elle transmet alors à Capital One un chèque de 100 $, en prenant soin d’indiquer au verso la mention “Paiement final et sans recours”.

      Après avoir encaissé le chèque, un avocat de la banque communique avec la dame le mois suivant, qualifiant alors de “ridicule” la somme reçue comme un paiement libératoire.

      Jurisprudence claire
      Après avoir analysé le dossier, et la jurisprudence, le juge Christian Brunelle de la Cour des petites créances a donné raison à la consommatrice.

      Selon le magistrat, la banque aurait dû aviser sa cliente de son désaccord avant d’encaisser le chèque.

      Il cite une cause similaire qui établit qu’avant d’encaisser un chèque comme paiement final, “le demandeur aurait dû manifester son opposition et informer la défenderesse qu’il encaissait le chèque, malgré cette mention, et sans pour autant renoncer à réclamer tout solde pouvant encore être dû”.

      Pire pour une banque
      Ces règles doivent s’appliquer avec encore plus de rigueur, selon le juge Brunelle, lorsque le créancier est une institution financière. Les banques ont un statut de professionnelles du prêt d’argent, rappelle le juge.

      Le magistrat indique que la Banque Capital One “est réputée pour connaître l’état de la jurisprudence relative à l’effet juridique de la mention du paiement final, d’autant plus qu’elle agissait par l’intermédiaire d’un avocat”.

      Au surplus, la femme avait ajouté le terme “sans recours”, “rendant même encore plus explicites les intentions de madame”, écrit le juge.

      “Un banquier raisonnablement prudent et diligent, de surcroît insatisfait de l’ordre énoncé au chèque […] aurait plutôt fait valoir ses réticences ou objections auprès de [la débitrice]”, indique le magistrat.

      En plus de rejeter la demande de la banque, le juge a condamné l’institution financière à payer à son ancienne cliente les frais de justice de 101 $.

      #banque #banquier #chèque #dette #argent

    • URBEX : un Hôpital abandonné #gaspillage #consternant
      Les véhicules du SAMU avec leur matériel sont encore là
      https://youtu.be/N8SJ3VQQ5aU

      juil. 2019 – Explorations de plusieurs endroits abandonnés dans le domaine hospitalier en France et en Belgique. Des hôpitaux et véhicules laissés, abandonnés sur des grands terrains hospitaliers. Du matériels neuf jamais utilisé et laissé sur place. Des pièces remplies d’ustensiles de médecine et dossiers de patients. Un constat ironique que l’on retrouve dans nos explorations, alors que les personnels des urgences continuent à sonner l’alerte sur des critères de surcharge, de manque de place et de personnel, de manque de moyens financiers et que d’autres pays manquent cruellement de matériel de soins. La crise hospitalière ne fait que s’alourdir dans tous les pays. Notre observation ne fait que confirmer les désastres futurs dans lesquels notre monde est plongé.

      AdcaZz

      https://bang-bang.tv/revolte/echanges-analyses/decryptages-reflexions/le-gachis-materiel-des-hopitaux-abandonnes

      Collaborations : @lens_pic98 – @chvt_ – @Cyriac AdcaZz : – Facebook : https://www.facebook.com/adrien.adcaz – Email : adcaz75@gmail.com Lampe : Seeker 2 Pro – Lien : https://amzn.to/2JlllC7
      Nous sommes les observateurs de ce monde.

      #Santé #Hôpital #destruction

  • Victoire à Roybon !
    Enfin Pierre part en Vacances

    Coordination NINA

    https://lavoiedujaguar.net/Victoire-a-Roybon-Enfin-Pierre-part-en-Vacances

    Communiqué de la Coordination « Center Parcs : ni ici ni ailleurs » à propos de l’abandon du projet de Center Parcs à Roybon (Isère)

    Ça y est, Pierre & Vacances a jeté l’éponge ! Mais l’histoire ne s’arrête pas là : que vont-ils faire du terrain maintenant ? Que deviennent leurs autres projets en France et ailleurs ?

    La compagnie Pierre & Vacances a abandonné son projet de complexe touristique Center Parcs à Roybon. À la bonne heure ! C’est une victoire de taille dans la lutte contre la destruction de notre monde et du vivant qui l’habite ; une victoire qui en appelle d’autres. Déjà parce que Pierre & Vacances a d’autres projets du même acabit en France et ailleurs, et ensuite parce que la cohorte de ceux qui considèrent le monde comme un ensemble de ressources à exploiter, au mépris de la vie, ne se limite pas à Pierre & Vacances et à leurs soutiens.

    Le développement économique a un coût qu’il s’agit de ne plus nier. Nous n’avons pas été dupes des arguments économiques trop souvent rabâchés en faveur du projet de Center Parcs, qui visaient à en camoufler le coût environnemental et social. Concernant la promesse d’emplois, par exemple, il a fallu rappeler constamment la précarité des conditions de travail proposées par Pierre & Vacances, ou encore la mobilisation des finances publiques nécessaires à la création de ces infrastructures et des emplois qui vont avec. (...)

    #Center_Parcs #Roybon #Isère #ZAD #victoire #tourisme_industriel #forêts #résistance

  • US students’ visa: We are at the government’s mercy

    The US government has said that international students could face have their visa revoked if their courses switch to virtual learning. With potential costs increasing and uncertainty around travel bans during the pandemic, four students from around the world told us about their fears of not being able to continue studies in America.

    https://www.instagram.com/tv/CCeIhBwp1wS/?igshid=10f6myfgu1tu3
    #visas #USA #Etats-Unis #étudiants #visas_étudiants #étudiants_internationaux #distanciel #rentrée_2020

  • L’hélicoptère, la caméra thermique et les « chasseurs de morilles » | Jean-Sébastien Mora - CQFD, mensuel de critique et d’expérimentation sociales
    http://cqfd-journal.org/L-helicoptere-la-camera-thermique

    Les campagnes et les espaces naturels n’ont pas échappé à la surveillance qui a déferlé pendant le confinement. Cluster du coronavirus, Izaut-de-l’Hôtel a même pris des allures de laboratoire répressif. Dans ce village du piémont pyrénéen, au motif de l’injonction à « rester chez soi », les autorités ont encore accentué la militarisation du maintien de l’ordre public. Source : CQFD

  • Interview de Sébastien Rohaut, auteur de livres notamment sur Linux
    https://linuxfr.org/news/interview-de-sebastien-rohaut-auteur-de-livres-notamment-sur-linux

    Sébastien Rohaut est un « vieil habitué » de LinuxFr.org (vingt ans, mazette  !), Ingénieur Diplômé Par l’État (félicitations, une fois de plus, pour ce titre). Il nous a gratifié récemment d’un excellent journal sur les systèmes embarqués pour voiture. Sébastien est aussi un auteur de livres sur l’informatique aux éditions ENI, un éditeur cher à notre cœur puisqu’il est l’un de ceux grâce auxquels les personnes qui contribuent au site peuvent gagner un livre. Il vient de mettre à jour son livre Linux : maîtrisez l’administration du système, qui en est à sa sixième édition. Il a, en outre, récemment écrit une mise à jour (la sixième, elle aussi), de celui sur la préparation à la certification LPIC‑1. Dans son catalogue, on retrouve également des livres sur l’algorithmique, notamment avec Python.

    Pour tout dire, je crois bien (...)

  • Le confinement en France a transformé en enfer la vie dans les call centers de Free au Maroc | StreetPress
    https://www.streetpress.com/sujet/1594305467-confinement-france-enfer-vie-call-centers-free-delocalisatio

    Déjà sous pression, les salariés de Résolution Call, filiale de Free au Maroc chargée de gérer la hotline, ont dû faire un « effort exceptionnel » durant la pandémie. Cadences démentes et interdiction d’aller pisser pendant des heures, ils racontent.

    L’envers du décor du télétravail généralisé...

  • Revue de presse du 05.07 au 11.07.20
    https://collectiflieuxcommuns.fr/?672-revue-de-presse-semaine-du

    Agression d’un chauffeur de bus à Bayonne : « Le retour de la violence clanique »

    EPR : la Cour des comptes étrille la filière nucléaire

    Covid-19 : des malades arrivant d’Algérie font craindre une recrudescence de cas

    Discrimation et disparités

    Emploi : l’OCDE appelle à une « action urgente » pour éviter « une crise sociale généralisée »

    Sahel : entre jihadisme universaliste et jihadisme ethnique

    « La propriété privée n’a absolument rien de naturel »

    Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

    Quand les archives de l’INA nous rappellent l’effondrement de la langue française

    Black Lives Matter : « Nous sommes des marxistes aguerris »

    En Iran, une deuxième vague de Covid plus meurtrière : « elle touche les vieux, les jeunes et les enfants »

    « L’antiracisme est devenu un racket »

    Bonus

    *

    Présentation/Archives/Abonnement

  • Un train vaut mieux que deux tu l’auras
    http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2020/07/un-train-vaut-mieux-que-deux-tu-l-auras.html

    En mai, fais ce qu’il te plaît. Pendant que le monde pandémisé surveillait comme le lait sur le feu un certain virus à couronne, et accessoirement les manœuvres des grandes puissances qui préparaient déjà l’après-Covid, une kyrielle d’importantes nouvelles...

  • Un endroit plus agréable à vivre
    http://liminaire.fr/entre-les-lignes/article/un-endroit-plus-agreable-a-vivre

    À la fin de l’été 1955, le 24 août pour être précis, au lendemain de l’élection à une forte majorité du candidat démocrate au poste de gouverneur de l’État du Mississippi, M. J. P. Coleman, partisan convaincu de la ségrégation raciale, Emmett Till, un garçon noir de 14 ans, originaire de Chicago, en vacances chez son oncle, entrait dans une épicerie rurale dans le petit hameau de Money, dans le Mississippi. Comme le jeune garçon se vantait auprès de ses cousins du sud de ses amitiés avec les Blancs du nord, (...) #Entre_les_lignes / #Art, #Écriture, #Histoire, #Musique, #Sons, #Récit, #Vidéo, #Politique, #Violence, Société

    #Société
    https://www.liberation.fr/amphtml/debats/2020/06/16/la-fiction-de-la-race-c-est-ce-qui-reste-de-l-ordre-esclavagiste_1791384
    https://www.tierslivre.net/revue/spip.php?article585
    https://www.tierslivre.net/spip/spip.php?article3982