• USA : L’ambassadeur français sortant compare Trump à Louis XIV. « Israël va devenir un Etat d’apartheid » – Site de la chaîne AlManar-Liban
    http://french.almanar.com.lb/1332157

    Les propos du désormais ex-ambassadeur de France comparant Trump à Louis XIV ont été très repris. Ses commentaires sur le deal du siècle pour "résoudre" la question palestinienne beaucoup moins. Et c’est dommage !

    L’ambassadeur français sortant a également déclaré qu’il croyait que le deal du siècle (plan de paix américain bafouant les droits des Palestiniens) était voué à l’échec.

    « Je suis proche de Jared Kushner… Partout dans l’histoire de l’humanité, lorsqu’il y a une négociation entre deux parties, le [parti] le plus puissant impose des conditions à la partie la plus faible », a-t-il expliqué.

    « C’est la base du plan de paix de Jared Kushner – c’est une proposition très proche de ce que veulent les Israéliens. Est-il voué à l’échec ? Je devrais dire oui à 99%, mais (il reste) 1%, il ne faut jamais oublier le 1%. Trump est particulièrement capable de pousser les Israéliens, car il est très populaire en Israël », a encore dit l’ambassadeur.

    #palestine #deal_du_siècle


  • Ukraine : Volodymyr Zelensky remporte la présidentielle, le pays fait un saut dans l’inconnu
    https://www.lemonde.fr/international/article/2019/04/21/en-elisant-volodymyr-zelensky-president-l-ukraine-fait-un-saut-dans-l-inconn

    Elu à 73% des voix selon les premières estimations, l’ancien humoriste incarne un changement profond, mais son arrivée au pouvoir est assortie de multiples incertitudes.

    Cinq ans après avoir mené la révolution dans la rue, les Ukrainiens ont à nouveau renversé la table, dimanche 21 avril, sans violence ni fracas, en portant au pouvoir un néophyte complet, Volodymyr Zelensky. Cet humoriste et producteur à succès dénué de la moindre expérience politique, réalise le hold-up électoral parfait, en récoltant, selon les premiers sondages de sortie des urnes, un score raz-de-marée de 73 % des voix, loin devant le sortant Petro Porochenko. Jamais président ukrainien n’avait obtenu un soutien aussi massif, et ce n’est là que l’un des records engrangés par M. Zelensky, qui devient à 41 ans le plus jeune président qu’ait connu le pays.


  • A La Défense, plus de 2 000 militants dénoncent la « République des pollueurs » - Page 1 | Mediapart
    https://www.mediapart.fr/journal/france/190419/la-defense-plus-de-2-000-militants-denoncent-la-republique-des-pollueurs?o

    Greenpeace, les Amis de la Terre et ANV-COP21 ont organisé vendredi l’occupation des bâtiments de Total, EDF, la Société générale et le ministère de la transition écologique du centre d’affaires parisien. L’opération s’inscrit dans le cadre d’une semaine de mobilisation mondiale pour le climat.

    #action_climat #greenpeace #amis_de_la_terre


  • L’effondrement, parlons-en... - Les limites de la « collapsologie »

    Une étude de Jérémie Cravatte - avril 2019.

    http://www.barricade.be/publications/analyses-etudes/effondrement-parlons-limites-collapsologie

    Un cycle sur l’effondrement a été organisé à Barricade en novembre/décembre 2018. Il a donné naissance au groupe Les Effondrés ardentes . Je voudrais remercier ces personnes pour avoir, entre autres choses, nourri mes réflexions sur le sujet. [...]
    Cet article n’a donc pas pour objectif de critiquer pour le plaisir de critiquer, ni de s’intéresser à des personnes en particulier, mais bien de proposer des autocritiques pour « effondré·e·s » – de continuer à regarder ensemble plus loin et plus précis.

    #effondrement, #collapsologie, etc. @sinehebdo

    Une bonne synthèse des critiques que l’on peut faire sur ce sujet, me semble-t-il, après un coup d’œil rapide...



  • When Do You Become A #developer ?
    https://hackernoon.com/when-do-you-become-a-developer-80c40f5fc008?source=rss----3a8144eabfe3--

    Over the past year I’ve taught myself to code. I’ve built and launched four web applications, taken courses from front-end to back-end…Continue reading on Hacker Noon »

    #programming #psychology #development #hackernoon-top-story


  • Tourte pascaline aux légumes
    https://cuisine-libre.fr/tourte-pascaline-aux-legumes

    Étaler finement la pâte à l’huile en deux disques. Étaler un premier disque sur dans une tourtière (ou foncer 6 cercles à tarte de 12 cm de diamètre, en laissant dépasser 1 cm de pâte tout autour. Tailler 6 disques de 14 cm de diamètre.) Disposer le tout sur une plaque à pâtisserie antiadhésive, couvrir d’un linge et conserver au frais. Ébouillanter les pois et les fèves. Retirer le pistil des fleurs de courgette et couper ces dernières en fines lanières dans le sens de la longueur. Ciseler toutes les…

    #Petits_pois, #Légumes_verts, #Fève, #Tourtes_et pâtés_en croûte / #Sans_viande, #Sans_lactose, #Four


    • EDUCATION THAT LEADS TO LEGISLATION

      ‘Segregated By Design’ examines the forgotten history of how our federal, state and local governments unconstitutionally segregated every major metropolitan area in America through law and policy.

      Prejudice can be birthed from a lack of understanding the historically accurate details of the past. Without being aware of the unconstitutional residential policies the United States government enacted during the middle of the twentieth century, one might have a negative view today of neighborhoods where African Americans live or even of African Americans themselves.

      We can compensate for this unlawful segregation through a national political consensus that leads to legislation. And this will only happen if the majority of Americans understand how we got here. Like Jay-Z said in a recent New York Times interview, “you can’t have a solution until you start dealing with the problem: What you reveal, you heal.” This is the major challenge at hand: to educate fellow citizens of the unconstitutional inequality that we’ve woven and, on behalf of our government, accept responsibility to fix it.

      https://www.segregatedbydesign.com

    • The Color of Law

      This “powerful and disturbing history” exposes how American governments deliberately imposed racial segregation on metropolitan areas nationwide (New York Times Book Review).

      Widely heralded as a “masterful” (Washington Post) and “essential” (Slate) history of the modern American metropolis, Richard Rothstein’s The Color of Law offers “the most forceful argument ever published on how federal, state, and local governments gave rise to and reinforced neighborhood segregation” (William Julius Wilson). Exploding the myth of de facto segregation arising from private prejudice or the unintended consequences of economic forces, Rothstein describes how the American government systematically imposed residential segregation: with undisguised racial zoning; public housing that purposefully segregated previously mixed communities; subsidies for builders to create whites-only suburbs; tax exemptions for institutions that enforced segregation; and support for violent resistance to African Americans in white neighborhoods. A groundbreaking, “virtually indispensable” study that has already transformed our understanding of twentieth-century urban history (Chicago Daily Observer), The Color of Law forces us to face the obligation to remedy our unconstitutional past.


      https://books.wwnorton.com/books/detail.aspx?id=4294995609&LangType=1033
      #livre


  • L’école rurale, au seuil de l’éducation prioritaire (La Croix)
    https://www.la-croix.com/Famille/Education/Lecole-rurale-seuil-leducation-prioritaire-2019-04-18-1201016593

    Isolement géographique et culturel, freins psychologiques à la mobilité, faible taux de réussite aux examens, décrochage scolaire… les zones rurales cumulent les difficultés. À l’heure où le gouvernement réfléchit à la prise en compte du critère de ruralité dans l’éducation prioritaire, La Croix est allée enquêter dans les Ardennes, l’un des départements les plus ruraux de France.

    #éducation #école #école_rurale #territoires #inégalités



  • Les grandes générosités - Le Monolecte
    https://blog.monolecte.fr/2019/04/21/les-grandes-generosites

    Ce que mon grand-père aimait en moi, c’était très précisément mon côté clébard : cet amour inconditionnel qu’il achetait à grand coup de gros cadeaux qu’il offrait toujours devant une aimable assistance prompte à le louer de sa grande générosité, le fait que dans mon regard de gosse, il était plus grand, plus beau et plus merveilleux que le père Noël et la petite souris réunis et que cette image bigger than life, je la renvoyais à l’ensemble de ses courtisans de troquet.

    #stratégie_du_choc #catastrophe #domination


  • #Bienne (Suisse) : 27 avril, #manifestation pour les habitats alternatifs, contre la #gentrification, pas d’expulsions pour du béton !
    https://fr.squat.net/2019/04/21/bienne-suisse-27-avril-manifestation-pour-les-habitats-alternatifs-contre-

    Depuis plusieurs années, urbanisme et gentrification vont malheureusement de pair et Bienne ne fait pas exception. Aujourd’hui, la municipalité de Bienne insiste pour que le collectif #Escargot_Noir quitte avant le 31 mai le lieu qu’il occupe depuis de nombreuses années. Nous appelons à une manifestation déterminée pour des espaces de vie alternatifs et contre […]

    #Suisse #wagenplatz


  • Tension, USA : les milices face aux migrants
    http://www.dedefensa.org/article/tension-usa-les-milices-face-aux-migrants

    Tension, USA : les milices face aux migrants

    Un incident survenu sur la frontière mexicaine des USA, à l’intérieur des USA, dans l’État du Nouveau Mexique, montre l’acuité du problème de l’immigration illégale venue du Mexique, notamment et essentiellement par rapport à la situation intérieure à propos de cette question aux USA. Cet incident implique une milice de civils, composée selon propres dires d’anciens policiers et d’anciens combattants, le service fédéral de la police des frontières (Border Patrol), et diverses autorités et groupes institués.

    Les positions des uns et des autres, notamment des services fédéraux d’une part et des autorités de l’État du Nouveau Mexique d’autre part, reflètent une situation assez confuse rendant compte effectivement de la confusion créée par le conflit entre (...)


  • 31.2 mixed by Snooba
    http://www.radiopanik.org/emissions/ftp/31-2-mixed-by-snooba-

    Art thou pale for weariness Of climbing heaven and gazing on the earth, Wandering companionless Among the stars that have a different birth, And ever changing, like a joyless eye That finds no object worth its constancy?

    Broadcasted & hosted by Snooba on radio Panik (Brussels-Be) radio Grenouille (Marseille) Canal B (Rennes-Fr) C’rock (Vienne-Fr) Diversité FM (Dijon-Fr) LNFM (Louvain la neuve-Be)You FM (Mons-Be) Woot (Marseille) Campus FM (Toulouse-FR)

    Played

    Kenton Slash Demon Arp8

    Concret Tyu Black Blue Yellow Green WhoMadeWho Remix

    Palms trax Love in space

    VC-118A PCB

    Justin Cudmore are you ready

    Emiliano Martini C.J. Does Maximize Button

    Moon Boots Keramas

    Boot Slap You Are Good feat. Ora Solar Echonomist Remix

    Jayda G Missy Knows Whatas up

    Cohn 212

    Das Carma Die (...)

    #electro #acid #deep #trip_hop #electro,acid,deep,trip_hop
    http://www.radiopanik.org/media/sounds/ftp/31-2-mixed-by-snooba-_06582__1.mp3


  • The #Assange Exception to the First Amendment
    https://townhall.com/columnists/jacobsullum/2019/04/17/the-assange-exception-to-the-first-amendment-freedom-of-the-press-is-not-l

    The debate about whether Julian Assange should be considered a journalist, reignited by the WikiLeaks founder’s arrest in London last week, gives employees of news and opinion outlets ample opportunity to display their high self-regard and contempt for amateurs who fall short of their lofty #standards. But the question is constitutionally irrelevant, because freedom of the press belongs to all of us, no matter where we work or what the journalistic establishment thinks of us.

    #MSM


  • Assange et les poursuites suédoises| Jean-Luc Mélenchon
    https://melenchon.fr/2019/04/21/la-semaine-du-feu

    En 2017, le parquet suédois a finalement annulé les poursuites contre Assange. En 2018, le journal The Guardian a révélé que la justice suédoise souhaitait classer l’affaire depuis 2013 mais ne l’avait pas fait sous pression de la police britannique. Mais malgré l’absence de poursuite suédoises contre Assange, le Royaume-Uni maintient son mandat d’arrêt. Tout cela est en général passé sous silence. Et n’est jamais mentionné l’abandon de l’accusation initiale de « viol », sans preuve ni suite, ni même le moindre récit sur les faits reprochés qui permettrait aux lecteurs de se faire une idée de la personnalité d’Assange. Il s’agit de salir Assange en faisant de toute personne qui exprime de la compassion pour lui et de la solidarité politique pour sa lutte la complice d’un violeur et d’un agresseur sexuel.


  • SuperTuxKart 1.0 Released with Online Play, New Tracks, Improved Karts
    https://www.omgubuntu.co.uk/2019/04/supertuxkart-online-play-release

    SuperTuxKart online play is now available to all, with the new version of the famed open-source racing game including networked multiplayer action. This post, SuperTuxKart 1.0 Released with Online Play, New Tracks, Improved Karts, was written by Joey Sneddon and first appeared on OMG! Ubuntu!.


  • Both Lord and Christ – Forthright Magazine
    http://forthright.net/2019/04/21/both-lord-and-christ

    Jesus raised his friend Lazarus from the dead so that his followers and others might believe he is the son of God. But they hadn’t seen anything, yet. Not too many days after Jesus raised Lazarus from the dead the Jews finally had the Lord killed as they wanted.

    #death #resurrection #Bible


  • « Cette génération de jeunes ressent la finitude du monde » (Cécile Van de Velde, Le Monde, 19.04.19)
    https://www.lemonde.fr/campus/article/2019/04/19/cette-generation-de-jeunes-ressent-la-finitude-du-monde_5452464_4401467.html

    Nés au tournant des années 2000, ces jeunes ont connu la jonction des #crises économiques et environnementales, et portent un rapport au temps particulier : ils ressentent fortement la #finitude du monde. Ils ont grandi dans une forme d’#incertitude radicale. J’ai pu voir monter et se diffuser, au fil de mes recherches sur la #colère_sociale, ce sentiment d’#urgence vis-à-vis des questions écologiques. En 2012, la colère des jeunes diplômés était principalement structurée par les thématiques sociales et économiques. Aujourd’hui, le malaise est plus existentiel, plus global. Il porte davantage sur la question de la marche du monde et de l’humanité menacée.
    Cela va de pair avec un rapport plus concret et radical au politique : ces jeunes générations ont davantage confiance en leurs capacités de changement social que leurs aînés, notamment parce qu’ils ne considèrent pas n’avoir plus rien à attendre.
    […]
    C’est un point intéressant : on n’y retrouve pas, ou peu, de jeunes issus de territoires périphériques ou de jeunes issus des milieux plus populaires. C’est une colère des « #inclus », ce qui ne veut pas dire pour autant que les autres ne sont pas sensibles à ces questionnements, mais leur colère se structure davantage sur l’injustice sociale.
    […]
    On y retrouve, comme dans toutes les colères sociales et politiques d’aujourd’hui, les mêmes ferments. A savoir un sentiment d’#impuissance, avec cette impression de ne pas pouvoir avoir suffisamment de prise sur son destin, qu’il soit individuel ou collectif. Et un sentiment de #mépris ressenti face à l’action ou l’inaction politique.


  • Reporterre sur Radio Suisse - Alerte à la 5 G !
    https://reporterre.net/Reporterre-sur-Radio-Suisse-Alerte-a-la-5-G

    Avec des vrais morceaux d’un entretien de 5 minutes dedans.

    #5G #ondes #polution_electro_magnetique #principe_de_precaution

    Quelques questions complémentaires : Est-il absolument nécessaire que mon lave-linge soit connecté par carte SIM en ultra-rapide aux serveurs de mon fournisseur de lave-linge en LVAAS (lave-Linge as a service) ? Ne pourrait-on se contenter d’une connexion lente via le prie étectrique et mon compteur super intelligent ? Le lavage « sécurisé » du linge justifie-t-il le bouillonement cérébral généralisé ? Est-il totalement indispensable de pouvoir en tous temps et partout pouvoir admirer disons « Norman fait des vidéos » (les connaisseurs excuseront ma piètre connaissance des tendances U2biennes) en ultra HD 8K sur écran de 6’’ ?


  • L’extraction de pierres de taille de Stonehenge datent de 5000 ans BP.
    L’étude explique pourquoi les hommes de cette époque ont été cherchés des pierre aussi lointaine et remet aussi en cause une théorie populaire sur le transport de ces pierres.

    Les fouilles dans deux carrières du pays de Galles, connues pour être à l’origine des « pierres bleues » de Stonehenge, fournissent de nouvelles preuves de l’exploitation de mégalithes il y a 5 000 ans, selon une nouvelle étude menée par l’UCL.

    Les géologues savent depuis longtemps que 42 des plus petites pierres de Stonehenge, appelées « pierres bleues », proviennent des collines Preseli dans le Pembrokeshire, dans l’ouest du pays de Galles. Maintenant, une nouvelle étude publiée dans l’Antiquité identifie l’emplacement exact de deux de ces carrières et révèle quand et comment les pierres ont été extraites.
    (...)

    Le professeur Mike Parker Pearson (Archéologie de l’UCL) et chef de l’équipe a déclaré : "Ce qui est vraiment excitant à propos de ces découvertes, c’est qu’elles nous rapprochent de la solution du plus grand mystère de Stonehenge : pourquoi ses pierres sont venues de si loin ?"

    "Tous les autres monuments néolithiques en Europe ont été construits avec des mégalithes ramenés à moins de 15 km. Nous cherchons maintenant à savoir ce qui était si spécial dans les collines de Preseli il y a 5 000 ans et s’il y avait des cercles de pierre importants ici, construits avant que les pierres bleues ne soient transférées à Stonehenge. "

    La plus grande carrière a été découverte à près de 300 km de Stonehenge sur le piton de Carn Goedog, sur le versant nord des collines de Preseli.

    "C’était la source dominante de la dolérite tachetée de Stonehenge, ainsi nommée car elle présente des taches blanches dans la roche bleue ignée. Au moins cinq pierres bleues de Stonehenge, et probablement plus, proviennent de Carn Goedog", a déclaré le géologue Richard Bevins (Musée national du pays de Galles).

    Dans la vallée en aval de Carn Goedog, un autre affleurement à Craig Rhos-y-felin a été identifié par le Dr Bevins et son confrère géologue, le Dr Rob Ixer (UCL Archaeology), à l’origine d’un type de rhyolite (...) trouvé à Stonehenge.

    Selon la nouvelle étude, les affleurements de pierre bleue sont formés de piliers naturels et verticaux.

    [Cf. photo dans l’étude originale : https://www.cambridge.org/core/services/aop-cambridge-core/content/view/AAF715CC586231FFFCC18ACB871C9F5E/S0003598X18001114a.pdf/megalith_quarries_for_stonehenges_bluestones.pdf)

    Celles-ci pourraient être extraites de la paroi en écartant les joints verticaux entre chaque pilier. Contrairement aux carrières de pierre de l’Égypte ancienne, où les obélisques étaient taillés dans le roc, les carrières galloises étaient plus faciles à exploiter.

    Les ouvriers des carrières néolithiques n’avaient besoin que d’insérer des cales dans les joints entre les piliers, puis de basculer chaque pilier au pied de l’affleurement.

    Bien que la plupart de leurs équipements soient probablement constitués de cordes périssables, de cales en bois, de maillets et de leviers, ils ont laissé d’autres outils tels que des marteaux, des pierres et des cales.

    « Les cales en pierre sont faites de mudstone importé, beaucoup plus doux que les piliers durs en dolérite. Un collègue ingénieur a suggéré que le fait de marteler un coin dur aurait pu créer des fractures de contrainte, provoquant la fissuration des minces piliers. (...) » a déclaré le professeur Parker Pearson.

    Des fouilles archéologiques au pied des deux affleurements ont mis à jour les vestiges de plates-formes en pierre et en terre fabriquées par l’homme, le bord extérieur de chaque plate-forme se terminant par une chute verticale d’environ un mètre.

    « Les piliers de la pierre bleue pourraient être basculés sur cette plate-forme, qui servait de plate-forme de chargement pour les charger sur des luges en bois avant de les traîner », a déclaré le professeur Colin Richards (Université des Highlands and Islands) (...).

    L’équipe du professeur Parker Pearson avait pour objectif important de dater les carrières de mégalithes sur les deux affleurements. Dans les sédiments mous d’une piste évidée menant du quai de chargement à Craig Rhos-y-felin et sur la plate-forme artificielle de Carn Goedog, l’équipe a récupéré des morceaux de charbon datant de 3000 ans av. notre ère.

    L’équipe pense maintenant que Stonehenge était à l’origine un cercle de piliers bruts en pierre de pierre bleue dans des fosses connues sous le nom d’Aubrey Holes, près de Stonehenge, et que les sarsens (blocs de grès) ont été ajoutés environ 500 ans plus tard.

    Les nouvelles découvertes remettent également en cause une théorie populaire selon laquelle les pierres bleues auraient été transportées par mer à Stonehenge.

    « Certaines personnes pensent que les pierres bleues ont été transportées vers le sud jusqu’à Milford Haven, puis placées sur des radeaux ou suspendues entre des bateaux, puis ont remonté le canal de Bristol et longé le Bristol Avon en direction de la plaine de Salisbury. Mais ces carrières se trouvent du côté nord des collines de Preseli. Les mégalithes auraient simplement pu aller par voie de terre jusqu’à la plaine de Salisbury », a déclaré la professeure Kate Welham (Université de Bournemouth).

    Megalith quarries for Stonehenge’s bluestones
    https://www.cambridge.org/core/journals/antiquity/article/megalith-quarries-for-stonehenges-bluestones/AAF715CC586231FFFCC18ACB871C9F5E/core-reader

    Pearson, M., Pollard, J., Richards, C., Welham, K., Casswell, C., French, C., . . . Ixer, R. (2019). Megalith quarries for Stonehenge’s bluestones. Antiquity, 93(367), 45-62. doi:10.15184/aqy.2018.111

    #Préhistoire #Néolithique #Stonehenge #5000BP #transport #Europe


    • Population du Sri Lanka
      Agnès Stienne, juin 2014
      https://www.monde-diplomatique.fr/cartes/sri_lanka

      https://www.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L600xH646/sri-lanka-V2-N-Q-76879-23f8e.jpg?1512118394


  • « Il n’est pas ici, il est ressuscité ! » - Joyeuses Pâques + Film entier Jésus De Nazareth (1977)
    https://www.crashdebug.fr/actualites-france/15942-il-n-est-pas-ici-il-est-ressuscite-joyeuses-paques-film-entier-jesu

    Évangile selon saint Luc, chapitre 24, verset 6

    La méditation

    Il n’est plus ici, Il est ressuscité ! Juste ces quelques mots pour annoncer la Pâque.

    Il n’est plus ici, le corps a disparu. Les femmes venaient prendre soin du corps de leur Seigneur et Maître, ultime geste témoignant de l’amour et de leur peine immense. C’est difficile de voir mourir les siens, plus difficile encore d’assister impuissant à une mise à mort injuste, à l’humiliation de celui dont on perçoit pourtant qu’il dit la vérité. C’est très dur de constater comment le goût du pouvoir, de la puissance exercée sur les plus faibles, peut prétendre se recommander de Dieu et en venir à trahir Dieu lui-même, au point de l’exclure de ce monde. La peine était immense, et sans doute les femmes (...)

    #En_vedette #Actualités_françaises


  • Doctolib bouscule les professionnels de la santé | Alternatives Economiques
    https://www.alternatives-economiques.fr/doctolib-bouscule-professionnels-de-sante/00089033

    La plate-forme est leader sur le marché de la prise de rendez-vous en ligne. Son succès a des impacts sur le secteur réglementé de la santé et alimente les inquiétudes, notamment sur le contrôle des données.

    Doctolib, un nouveau modèle de success story à la française ? C’est en tout cas dans ses locaux que le nouveau secrétaire d’Etat au Numérique, Cédric O, a appelé début avril, lors de sa première sortie officielle, à l’émergence de « champions européens du numérique ». La plate-forme de prise de rendez-vous en ligne s’est hissée fin mars au rang de licorne, terme désignant les start-up ayant atteint une valorisation financière supérieure à un milliard de dollars.

    En à peine six ans d’existence, Doctolib rejoint donc le cercle restreint des rares structures françaises qui sont parvenues à ce stade de développement : le leader du covoiturage BlaBlaCar, l’hébergeur OVH et la plate-forme de streaming musical Deezer. Un succès qui ne réjouit cependant pas tout le monde, à commencer par certains acteurs du secteur très réglementé qu’est la santé, entre accusations d’ubérisation et inquiétudes sur le contrôle des données.
    Un acteur dominant

    Le modèle de Doctolib a pourtant déjà convaincu 75 000 médecins. « Sur les 500 000 professionnels de santé, déjà 15 % ont souscrit à nos services, et en moyenne 3 000 nouveaux médecins s’y ajoutent chaque mois », précise Julien Meraud, directeur produit et marketing de l’entreprise. La start-up propose à ces derniers une plate-forme de prise de rendez-vous en ligne, où les patients ont directement accès aux agendas des professionnels de santé et réservent eux-mêmes les créneaux disponibles. Doctolib se charge même de relancer les patients par SMS ou mail, avec la promesse de réduire les rendez-vous non honorés et les frais de secrétariat. Le tout pour 129 euros par mois facturés aux professionnels de santé.

    Une efficacité et une facilité d’usage qui ont également entraîné l’adhésion de nombreux patients puisque le site revendique plus de 30 millions de visites par mois. Pour certains patients, le service devient même un outil pour trouver un généraliste ou un spécialiste près de chez soi et choisir l’horaire adéquat. Remplaçant en quelque sorte l’annuaire, mais en y ajoutant de nombreux services supplémentaires.

    Doctolib n’est évidemment pas le seul à proposer ce type d’offre, mais il est de loin le plus développé sur ce créneau. Or, dans le domaine du numérique, grâce notamment aux effets de réseau * , le marché tend à faire émerger un seul acteur dominant, à l’instar de BlaBlaCar, qui règne sans partage sur le covoiturage de longue distance. La plate-forme de prise de rendez-vous s’est progressivement imposée, notamment avec le rachat en juillet 2018 de son concurrent Mondocteur. Mais ce qui a accéléré sa position de leader est sûrement le contrat signé avec ­l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). Depuis mai 2016, Doctolib gère la prise de rendez-vous en ligne pour les 37 hôpitaux franciliens. Non seulement les agendas des médecins de ces établissements sont disponibles sur le site de la start-up, mais la plate-forme est aussi directement intégrée au site de l’AP-HP.

    L’institution se félicite d’ailleurs des résultats de son prestataire, puisque 12 % des prises de rendez-vous1 se font désormais en ligne, et même 17 %, en enlevant ceux pris en sortie de consultation. Surtout, le nombre de rendez-vous non honorés, une des promesses de Doctolib, a baissé de 8 %, et celui de ceux annulés à l’avance progresse. « Ce partenariat nous permet aussi de profiter de l’audience du site de Doctolib pour mettre en valeur l’offre de soins variée de l’AP-HP auprès du plus grand nombre, y compris de patients qui n’y seraient pas venus spontanément », précise Raphaël Beaufret, directeur du pilotage et de la transformation de l’AP-HP.

    « Ce partenariat a tout de même changé la donne, explique Johanna Habib, professeure en sciences de gestion de l’université polytechnique Hauts-de-France. On passe d’un outil simplifiant la prise de rendez-vous à un outil incontournable, puisque pour prendre rendez-vous avec un médecin de l’AP-HP, nous sommes quasiment obligés de passer par Doctolib, les secrétariats médicaux étant très peu joignables. » Un concurrent a d’ailleurs saisi l’Autorité de la concurrence, dénonçant « la création d’un monopole privé avec le soutien d’un service public », selon les termes de David Bitton, à la tête de RDV Médicaux2. Ce dernier critique en effet le fait d’avoir ouvert la base de données des agendas des praticiens du plus grand centre hospitalier français à un unique acteur. L’AP-HP rétorque que Doctolib a obtenu ce contrat de quatre ans, pour un montant compris en un et deux millions d’euros, à la suite d’un appel d’offres. Procédure classique et légale, en somme.
    La croissance fulgurante de Doctolib Nombre de professionnels et d’établissements de santé inscrits à Doctolib en France et nombre des salariés

    Ce concurrent n’est pas le seul à voir la plate-forme d’un mauvais œil. Le syndicat l’Union française pour une médecine libre (UFML) a menacé à l’automne dernier de saisir la justice en allant jusqu’à évoquer un « Doctolibgate ». Il accusait la start-up de parasitisme commercial en profitant de son audience pour orienter les internautes consultant la page d’un médecin non client de Doctolib vers un médecin ayant souscrit l’offre. De plus, « sous le préfixe Docto, la start-up référence des mages ou autres magnétiseurs, induisant ainsi en erreur des patients à la recherche d’une prise en charge médicale et scientifique », souligne Jérôme Marty, président du syndicat. Doctolib nie tout parasitisme commercial et a engagé des discussions avec l’organisation professionnelle pour faire le tri des professions non scientifiques. Le syndicat a suspendu ses menaces, mais reste attentif aux agissements de la start-up : « La santé est un secteur sensible et cadré, ajoute son président. Il y a des enjeux d’éthique très fort qu’on ne peut bafouer. »

    Plus globalement, avec un tel développement, la plate-forme tend à s’imposer comme une infrastructure du système de santé. Or, ce secteur répond à des règles déontologiques fortes qu’un acteur privé innovant n’intègre pas forcément pleinement. En conséquence, l’arrivée d’un nouvel acteur par une rupture technologique bouscule l’équilibre du secteur. D’où les accusations faites parfois à Doctolib d’« ubériser » la santé. Ce dont se défend l’entreprise, qui dit travailler en étroite relation avec les acteurs de la profession pour répondre à leurs demandes. « Nous sommes en relation avec les plates-formes de prise de rendez-vous en ligne et leur faisons des recommandations, confirme Jacques Lucas, vice-président du Conseil national de l’ordre des médecins et délégué général au numérique. Et Doctolib se développe parce que les professionnels de santé y ont recours. »

    Pour certains cependant, un service comme Doctolib tend à modifier le rapport à l’offre de santé. Notamment parce que, pour choisir son médecin, le patient peut être tenté de prendre davantage en compte sa disponibilité que sa réputation, « générant un effet zapping au détriment d’un suivi et d’une prise en charge globale », explique Johanna Habib.

    Pour cette chercheuse spécialiste de santé numérique et auteure d’une étude sur Doctolib, l’adoption d’un outil comme Doctolib, qui peut paraître anodine, a des impacts profonds sur le système de santé. « La plate-forme offre aux médecins des outils d’optimisation de planning permettant notamment de rendre des plages horaires accessibles uniquement pour certains motifs de consultation, précise Johanna Habib. Ceci revient à permettre une sélection des patients. » Dans de nombreux cas, Doctolib demande en effet au patient de sélectionner le motif de consultation, qui peut être large comme « première consultation » ou « suivi », mais aussi plus précis comme « sciatique » ou encore « problème de sinus », etc. La réservation de certaines plages horaires à des motifs précis peut s’expliquer par des besoins de matériels spécifiques ou de durée de consultation, mais « cette sélection peut inciter les médecins à privilégier les actes les plus rentables », poursuit Johanna Habib. Rendant ainsi moins accessibles d’autres soins.

    Le seul parcours de soins, c’est-à-dire les différents rendez-vous et spécialistes consultés, peut permettre de poser un diagnostic relativement facilement Twitter

    En outre, cette précision des motifs renforce les craintes sur l’enjeu du contrôle des données générées par Doctolib. S’il n’y a évidemment pas de données sur le contenu des consultations, le seul parcours de soins, c’est-à-dire les différents rendez-vous et spécialistes consultés, peut permettre de poser un diagnostic relativement facilement. Doctolib assure être très attentif à la question des données, et ses conditions générales d’utilisation précisent que les données collectées ont pour finalité d’améliorer la qualité du service et qu’elles « ne seront pas transmises à des acteurs commerciaux ou publicitaires ». De plus, elles sont stockées chez deux hébergeurs agréés de données de santé, qui doivent donc répondre à certaines normes de protection et de sécurité.

    « Nous veillons à ce que les données ne soient pas utilisées pour autre chose que la finalité pour laquelle elles ont été collectées, explique Jacques Lucas, en charge du numérique au Conseil national de l’ordre des médecins. Nous avons cependant un point d’appréciation différent avec Doctolib sur la conservation des motifs de consultation : nous considérons que cette information ne vaut que pour le rendez-vous et devrait être supprimée après. »

    Si bien que si aujourd’hui rien ne laisse présager un autre usage de ces informations, l’existence même d’une base de données de santé, qui plus est dans les mains d’un acteur privé, exacerbe les craintes. De nombreux acteurs, comme des assureurs ou annonceurs, pourraient vouloir accéder à ces informations pour un usage différent. Le contrôle de Doctolib devient donc un enjeu sensible. Or, comme toute start-up, Doctolib perd de l’argent, et aucun objectif de rentabilité n’est pour l’instant fixé. En conséquence, l’entreprise est en recherche de liquidités constante, et donc d’investisseurs.

    L’existence même d’une base de données de santé, qui plus est dans les mains d’un acteur privé, exacerbe les craintes Twitter

    Ses actionnaires historiques, l’organisme public Bpifrance, les sociétés d’investissement françaises Eurazeo et Kernel et celle de capital-risque américaine Accel, continuent à la soutenir. Un autre s’est récemment ajouté avec la levée de fonds de 150 millions d’euros de mars 2019 : le fonds d’investissement américain General Atlantic. Un renforcement du poids des investisseurs étrangers qui ne semble pour l’instant pas inquiéter les pouvoirs publics.


  • Revue de presse normale du 14.04 au 20.04.19
    https://collectiflieuxcommuns.fr/?672-revue-de-presse-semaine-du

    « Notre-Dame, c’est l’incendie de trop » : pourquoi les historiens de l’art et spécialistes du patrimoine sont en colère

    Le plus grand rassemblement islamiste d’Europe

    Des particules de plastique tombent du ciel dans les Pyrénées

    « Cette génération de jeunes ressent la finitude du monde »

    Comment Pékin a transformé le Xinjiang en bunker

    « Délire de petits blancs » & Cie : outre l’incendie, Notre-Dame subit un déluge de récup’ et de bêtise

    Expéditions punitives contre des Roms : Trois jeunes hommes condamnés à de la prison

    Nigeria : les « fake news » alimentent la crise ethnico-religieuse

    Déchets radioactifs : les clés du grand débat

    Trafic, fraudes et insécurité : Paris prêt à « déclencher les feux de l’enfer » dans les quartiers populaires de la capitale

    Au tribunal pour avoir remis en question les méthodes du CCIF

    La France n’a pas attendu la tragédie de Notre-Dame pour tomber en ruines

    Bonus

    (...la suite...)

    *

    Présentation/Archives/Abonnement


  • Roseaux — La mégère ou le paillasson
    http://roseaux.co/2019/04/la-megere-ou-le-paillasson

    Il arrive, un jour, dans la vie d’une féministe – généralement c’est un jour où elle finit sur les rotules après ce qui a plus tenu de la partie de catch que de la discussion – où promouvoir la pédagogie comme condition absolue voire unique de l’émancipation des femmes devient vraiment très difficile. Ce jour peut arriver après vingt ans de lutte comme il peut arriver après un an de débats politiques acharnés dont tu croyais qu’un jour ils porteraient leurs fruits et justifieraient alors que tu aies perdu plusieurs heures par semaine, par mois, que sais-je, à jouer à la maîtresse d’école. Et, quand il arrive, il se peut que la féministe que tu es se sente perdue parce que si l’éducation et la pédagogie ne marchent pas, alors que faut-il faire ? En ce qui me concerne, j’ai décidé d’accepter d’être une mégère à qui « on ne peut plus rien dire » pour ne plus être qu’un paillasson.

    @mad_meg

    • voici le debut de ma rubrique n°2 de Mégèrisme dans la revue HEY !

      Dans la Petite Sirène, la bonne femme est celle qui perd sa voix en échange de jambes pour courir après un prince barbant. La mauvaise est celle qui connaît deux ou trois trucs sur la vie, ne manque pas de coffre et ne subit l’autorité ni d’un homme ni de personne. Or il n’y a pas de juste milieu entre la Petite Sirène et la Sorcière des Mers : on est libre ou on ne l’est pas. Il n’y a pas de demi-liberté, ni de demi-égalité – alors, Il faut bien être une mégère pour ne pas être un joli petit paillasson en galuchat.

      et voici la fin du texte de Kathy sur Roseaux :

      Il s’agit de savoir dire stop quand les limites que nous avons posées sont dépassées, de savoir dire non aux injonctions à débattre et à se justifier, d’apprendre à exiger le respect plutôt qu’à répondre aux exigences des autres, de ne plus être un paillasson. Alors, s’il faut pour cela être une mégère, acceptons d’être des mégères. Si la liberté d’expression autorise les uns à dire des horreurs, alors qu’elle nous autorise aussi à leur dire merde, pour notre dignité, pour notre santé mentale ou parce qu’en effet, « le féminisme est l’idée radicale que les femmes sont des personnes ». Si nous devons faire de la pédagogie, alors choisissons à qui nous la destinons : à celleux qui ne nous prennent ni pour des marchepieds ni pour des distributeurs de cookies. Acceptons d’être des mégères, refusons d’être des paillassons.

    • Merci pour l’article sur Ms.Chung @aude_v

      In her message to the readers of April Magazine, Ms. Chung predicted that women would hold more power in the coming age. She further commented that many people had suffered brutality in the name of enlightenment, a Western doctrine of a male-dominated culture. In her opinion, we do not need enlightenment but ‘endarkenment’ instead to bring about peace and heal the world: hear the voice of the people who have been kept in the dark, and women of Asia, Africa, and South America. (In line with this endarkenment theory, Chung modified the meaning of her name from ‘Wise Light’ to the same Hangul sound yet different meaning ‘Dark Mirror’ when she became a full-fledged adult.)

      #endarkenment


  • #Thain_Parnell : Le porno a une foule de conséquences nocives – nous devons faire quelque chose avant qu’il ne soit trop tard.
    http://tradfem.wordpress.com/2019/04/21/le-porno-a-une-foule-de-consequences-nocives-nous-devons-faire-qu

    Le porno bénéficie aussi d’un passe-droit en termes de clichés racistes, qui seraient inacceptables dans tout autre contexte. C’est par centaines de milliers d’abonnements que fonctionne un site comme Latina Abuse — un portail de pornographie qui propose des vidéos de femmes latino-américaines avilies sexuellement devant une caméra, soumises à des actes comme la « violence faciale » (principalement des fellations imposées au pont de les étouffer et de les faire vomir), ainsi qu’à d’autres formes de violence physique, verbale et sexuelle. Des catégories comme le « porno de réfugiées » enregistrent des millions de clics sur des sites comme PornHub. Alors que le réseau Twitter bannit des féministes pour crime de pensée, il continue d’autoriser de la pornographie explicite, raciste et violente sur sa plateforme.

    La façon dont les femmes sont représentées dans la pornographie a un effet néfaste manifeste sur les idées qu’entretiennent les hommes au sujet des femmes, ainsi que sur celle des femmes envers elles-mêmes et leurs partenaires. Dans une étude intitulée Pornography’s Impact on Sexual Satisfaction (L’impact de la pornographie sur la satisfaction sexuelle), les chercheurs Dolf Zillmann et Jennings Bryant ont interrogé plus de 2000 personnes et ont constaté qu’après avoir visionné du contenu sexuel uniquement érotique léger, les hommes et les femmes étaient beaucoup moins satisfaits de leur relation. Ils ont découvert une corrélation entre la détérioration des relations intimes et le visionnage de pornographie.

    Traduction : Ana Minski pour #Tradfem
    Version originale : http://www.feministcurrent.com/2019/04/08/porn-has-wide-ranging-ramifications-on-society-we-need-to-do-someth
    #porno #intersectionalité #violences_systémiques #patriarcat #féminisme #industrie


  • Entre douleur et délire, les cathos se sentent aimés - Libération
    https://www.liberation.fr/france/2019/04/19/entre-douleur-et-delire-les-cathos-se-sentent-aimes_1722477

    Si les croyants ont vu dans l’incendie de Notre-Dame un signe funeste, ils ont aussi été rassurés par la réaction de la population et des politiques de tous bords.

    Entre douleur et délire, les cathos se sentent aimés

    Plusieurs jours après l’incendie ravageur, l’émotion étreint encore. « Nous avons vécu un traumatisme », n’hésite pas à dire Priscilla. Lundi soir, tandis que les premières flammes dévoraient les combles et la toiture de la cathédrale, la quinquagénaire sortait à peine de son bureau de la maison diocésaine, rue du Cloître-Notre-Dame, tout près de l’édifice. Trois heures durant, elle n’a pu détacher ses yeux du brasier, envoyant à intervalles réguliers des photos et des nouvelles à la directrice de la communication du diocèse, Karine Dalle, et à l’archevêque de Paris, Michel Aupetit(lire ci-contre).

    Chaque catholique, cette nuit-là, a eu peur. « Je me suis couché lorsqu’on a appris à la télévision que la cathédrale était sauvée », raconte l’avocat Jean-Pierre Mignard. « Nous avons tous ressenti une émotion difficilement contrôlable », appuie de son côté l’éditeur Marc Leboucher. Il y a ceux qui se sont mis à prier. Parfois même sur les ponts de la Seine, gardant à portée de regard, dans la nuit, les deux tours encore debout, indifférents aux caméras du monde entier qui retransmettaient en direct les dernières nouvelles de la catastrophe.

    Alors, ce soir du 15 avril, devant le brasier, un immense fatalisme a d’abord prédominé chez les catholiques. De quoi l’effondrement de la flèche construite au XIXe siècle par l’architecte Eugène Viollet-le-Duc était-il le signe ? « Nous avons eu le sentiment que tout pouvait s’écrouler. La cathédrale brûlait, rien ne nous était épargné », raconte Erwan Le Morhedec, alias « Koz », un catholique très influent sur les réseaux sociaux.
    « Dramatisation »

    Etait-ce le signe avant-coureur de la fin de l’Eglise catholique en France ? L’incendie, comme l’aboutissement de mois horribles ? Confronté à la crise des abus sexuels, le catholicisme français n’en finit pas de trembler sur ses bases, secoué par les procès, la condamnation du cardinal Philippe Barbarin, les révélations sur les viols commis à l’encontre de religieuses ou encore le dévoilement de l’homosexualité des prélats du Vatican. Pour beaucoup, la date de l’incendie a aussi un sens. « Lundi, c’était le début de la semaine sainte, contribuant à la dramatisation de l’événement », remarque Marc Leboucher. A l’extrême, certains ont même évoqué un temps de persécution, se référant à la vague de profanations d’églises qui a eu lieu ces derniers mois, voire, dans une vision très apocalyptique, à une gigantesque bataille entre le bien et le mal. « J’ai quand même l’impression que ces lectures-là sont marginales », tempère Marc Leboucher.

    Mais l’affliction née de la catastrophe s’est aussi doublée d’une certaine consolation. Notre-Dame, ce n’est pas seulement un lieu de culte catholique. Loin de là, comme l’a montré l’émotion qui a saisi l’opinion face au brasier. La preuve vivante et spontanée que par son histoire, la cathédrale de Paris incarne une sorte d’« église de la nation ». « L’affection portée à Notre-Dame est multiple. Chacune s’alimente à différentes sources et chacune est légitime », reconnaît Jean-Pierre Mignard. Même le très laïc Jean-Luc Mélenchon a communié : « L’incendie de Notre-Dame poignarde l’esprit de tous », tweetait-il.

    Lundi soir, contenant ses larmes, le recteur de la cathédrale, Patrick Chauvet, est apparu aux côtés de la maire de Paris, Anne Hidalgo, qu’il appelait par son prénom. Dans ses heures sombres, la République se tenait aux côtés de l’Eglise. La détresse des catholiques, c’était celle de la France tout entière. Erwan Le Morhedec : « Je me suis dit alors que l’Eglise catholique n’était pas, cette fois-ci, associée à quelque chose de négatif. Quelque chose demeurait qui pouvait nous rassembler, le catholicisme n’était pas encore arrivé à un point de rejet total. »
    « Frustrés »

    De fait, a posteriori, l’incendie du 15 avril apparaît comme un moment où le catholicisme, vilipendé et marginalisé, a réintégré le récit national. En cinquante ans, l’Eglise catholique a vécu une révolution silencieuse. Les temps de la chrétienté étant désormais révolus, elle est entrée dans une culture de la minorité. « Ce qu’on a vu, ces derniers jours, c’est que le catholicisme demeure encore un registre d’expression du sentiment national », estime le sociologue Yann Raison du Cleuziou. « Pour les catholiques, cela a été un soulagement, poursuit la sociologue des religions Céline Béraud. Ces milieux sont souvent frustrés du manque de reconnaissance de ce qu’ils apportent à la société. »

    Politiquement, le moment est quand même périlleux. A l’instar d’un Philippe de Villiers qui dit dans l’hebdomadaire conservateur Famille chrétienne que l’incendie est « un signe que la France peut mourir », les milieux identitaires catholiques ont la tentation de ressusciter la rhétorique polémique et exclusiviste des racines chrétiennes. Sans trouver encore réellement d’écho. L’obsession identitaire se focalise sur la question d’une reconstruction à l’identique de la cathédrale, défendue toutes griffes dehors par les très catholiques Laurent Wauquiez et François-Xavier Bellamy, tête de liste LR aux élections européennes. « Une droite catholique essaie de prendre le train en marche, remarque Yann Raison du Cleuziou. La réaffirmation des racines chrétiennes est une manière pour elle de contrer la marginalisation sociale du catholicisme. »

    Prudemment, soucieuse de ne pas se faire récupérer, la hiérarchie épiscopale se tient à l’écart de ces débats. Pour elle (et la majorité de ses ouailles), loin des instrumentalisations politiques, le véritable enjeu qui se joue ces temps-ci est que le catholicisme demeure vivant. Le vrai drame serait qu’il ne soit plus qu’un patrimoine culturel. Avec le risque d’être réduit en cendres en quelques heures…

    #catholicisme