• Electronic exams fail again across Egypt on Sunday - Egypt Independent
    https://www.egyptindependent.com/electronic-exams-fail-again-across-egypt-on-sunday

    https://amayei.nyc3.digitaloceanspaces.com/2019/05/935179_0exam298923.jpg

    On Sunday morning first secondary grade exams began electronically for about 600,000 students, and was plagued by a host of technical issues.

    About 10,772 students in Damietta had problems with the exam on their tablets just minutes after the exam started.

    The examinees resorted to a hardcopy starting 9:30 am, after the electronic exam system failed.

    At 11 am the electronic systems were operational, however the Education Ministry decided to continue the examination on paper to avoid confusion.

    The situation was the same in Alexandria, as students used a hardcopy for the exam after a failure in the electronic system that continued until 9:15 am.

    In North Sinai schools, exams were conducted for 2,617 students in 29 schools affiliated to six educational departments.

    The exam was carried out using paper in 26 schools, while students at three Arish schools underwent the exam electronically.

    At south Marsa Alam, students conducted the examinations using paper following a power outage.

    Nora Fadel, Director General of the Education Department in the Red Sea, said that all first secondary grade students at the Red Sea schools performed exams electronically, except for Abou Ghosoon School in Marsa Alam, which had only eight students.

    The failure of electronic system in Beheira caused the Beheira Directorate of Education to revert to paper for the Arabic language exam, delaying exams and forcing students to leave schools to buy pens and other tools.

    #Egypte terrain d’essai pour les big brothers de l’éducation en ligne ?


  • Pour un #Frexit de fait, écologique et social
    https://lemediapresse.fr/politique/pour-un-frexit-de-fait-ecologique-et-social

    « Le Frexit, en soi, n’est évidemment pas un projet #Politique : il est une condition – nécessaire mais non suffisante – à la mise en place d’un tel projet ». Sceptique vis-à-vis du Frexit dur porté par l’UPR, sans illusions envers la gauche eurobéate qui propose depuis des années de « changer l’Europe », Clément Caudron, membre du collectif « Chapitre 2 » et coauteur de l’ouvrage « La gauche à l’épreuve de l’Union Européenne », propose ici une stratégie : la désobéissance aux traités, synonyme selon lui d’un Frexit de fait.

    #Europe #Constitution #Ecologie #Gilets_Jaunes #souveraineté #Souverainisme #UE #Union_Européenne #UPR


  • Mulhouse is unique in that 75% of new openings are independents, from comic book stores to microbreweries and organic grocers. It is one of the only places in France with as many independents as franchises. And it is one of very few places in France where more shops are opening than closing....

    French political powers woke up late to the problem of dying town centres. Outside the Paris region, an average of 11% of high street premises lie empty, similar to the UK. But France, which has a powerful hypermarket industry and lobby, has for decades hastened town centre decline by allowing out-of-town superstores to mushroom over kilometres of dull grey hangars on the outskirts of towns.

    https://www.theguardian.com/cities/2019/may/20/from-bleak-to-bustling-how-one-french-town-beat-the-high-street-blues-m


  • Un faux drapeau iranien potentiel alors que la rocket tombe près de l’ambassade des États-Unis en Irak et qu’une explosion frappe une base israélienne (Activistpost)
    https://www.crashdebug.fr/international/16042-un-faux-drapeau-iranien-potentiel-alors-que-la-rocket-tombe-pres-de

    May 19, 2019

    y TLAV

    A rocket lands in Green Zone in Iraq. Trump appears to blame Iran Twitter “If Iran wants to fight, that will be the official end of Iran. Never threaten the United States again!” John Bolton heads to war room. Explosion hits military facility in Israel. Is this a false flag to foment war with Iran?

    YouTube newsman TLAV (The Last American Vagabond) on the latest below.

    Visit TheLastAmericanVagabond.com, subscribe to TLAV on YouTube, follow him on Twitter, and support his work here.

    Subscribe to Activist Post for truth, peace, and freedom news. Follow us on Minds and Twitter. Support our work here.

    Be Free and Independent! Get a free issue of Counter Markets today.

    Image credit: Anthony Freda Art

    Source : Activistpost.com

    Informations complémentaires :

    Crashdebug.fr (...)

    #En_vedette #Actualités_internationales #Actualités_Internationales


  • #Pays-Bas : #Jakra, l’année 2018 pour les squats dans un livre
    https://fr.squat.net/2019/05/20/pays-bas-jakra-lannee-2018-pour-les-squats-dans-un-livre

    JaKra ! est une initiative du #KSU_Den_Haag (le service autogéré d’assistance au squat de #La_Haye). Dans ce projet de livre, nous aimerions revenir sur un certain nombre de développements et d’événements de l’année écoulée, avec des squatteur-euse-s et des activistes du logement dans différents endroits. Il s’avère que squatter est toujours nécessaire et […]


  • Arab Image Foundation
    http://198.38.85.152:8083/arabimagefoundation/getEntityFront?page=PageDetails&entityName=PageEntity&idEntity=15

    - Images of collection items (25,000 so far) are now available to access and use.
    – All website content is available to view without registering for an account. In the near future, users will be able to register to download or bookmark images.
    – The website’s fresh, user-friendly interface and improved search function.
    – An interactive online catalogue offering image tagging and commenting, and display options.
    – A lab for digital experimentation and online residencies.


  • Au moins 186 FAI européens utilisent le DPI pour court-circuiter la neutralité du net
    https://www.zdnet.fr/actualites/au-moins-186-fai-europeens-utilisent-le-dpi-pour-court-circuiter-la-neutralite

    Sécurité : Des ONG et des universitaires mettent en garde contre l’impact de la technique de Deep Packet Inspection sur la vie privée des utilisateurs, et sur le fait que la neutralité du net pourrait être affaiblie dans l’UE. Selon un groupe comprenant des ONG, des universitaires et des entreprises, les fournisseurs européens de services Internet enfreignent déjà les règles de neutralité du net et façonnent le trafic Internet, bien que la réglementation sur la neutralité du réseau soit en vigueur dans (...)

    #Deep_Packet_Inspection_(DPI) #neutralité #profiling #surveillance #web #EDRi

    ##Deep_Packet_Inspection__DPI_ ##neutralité


  • DENIS GRRR « CHAIR DE FER »
    https://laspirale.org/graphisme-607-denis-grrr- chair-de-fer.html

    DENIS GRRR « CHAIR DE FER »Illustrateur autodidacte, auteur des couvertures des fameuses compilations Master of Brutality, tatoueur pour un temps, grand habitué de la scène rock ’n’ roll, hardcore-punk et metal parisienne, Denis GRRR s’est exprimé sur une multitude de supports depuis la fin des années 1980 et ses débuts dans la scène underground.

    Il revient aujourd’hui avec Chair de fer, un nouvel opus édité par les éditions Timeless, déjà responsables de collaborations avec Peter Christopherson, Trevor Brown et Romain Slocombe, entre autres agités des frontières culturelles. Limité à 300 exemplaires et bénéficiant d’un tirage exceptionnel, Chair de fer se concentre sur la « Grande Guerre » de (...)


  • La situation des classes laborieuses aux États-Unis d’Amérique 19 Mai 2019 Librairie Tropiques
    http://www.librairie-tropiques.fr/2019/05/la-situation-des-classes-laborieuses-aux-etats-unis-d-amerique.h

    Présentation par Nat London d’un nouveau livre de Mary-Alice Waters, publié par les éditions Pathfinder .

    https://www.youtube.com/watch?v=QAHT4r7ay-g

    Déjà publié en anglais et en espagnol, à paraître bientôt en français, ce livre fait l’état des conditions actuelles de vie, de la renaissance et des perspectives de lutte d’un des plus importants secteurs de la classe ouvrière dans le monde aujourd’hui :

    « Vous ne pouvez pas comprendre ce qui se passe aux États-Unis sans comprendre la dévastation des vies des familles de travailleurs dans des régions comme la Virginie occidentale, et l’augmentation considérable des inégalités de classe depuis la crise de 2008. »

    Un géant a commencé à bouger...
    
Hillary Clinton les appelle « les déplorables » qui habitent des régions « reculées » entre New York et San Francisco. Mais des dizaines de milliers de professeurs et de personnels des écoles de Virginie occidentale, d’Oklahoma et au-delà ont montré l’exemple par leurs grèves victorieuses en 2018. Les travailleurs à travers la Floride se sont mobilisés et ont gagné le rétablissement du droit de vote pour plus d’un millions d’anciens prisonniers.

    S’appuyant sur les meilleures traditions de lutte des opprimés et des producteurs exploités de toutes les couleurs de peau et origines nationales aux US, ils ont lutté pour la dignité et le respect pour eux-mêmes, pour leurs familles et pour tous les travailleurs.

    #usa, #Nat_London, #Pathfinder, #Working_Class, #communisme, #marxisme #GiletsJaunes #Révoltes #donald_trump


  • Soupe d’orge (hssoua)
    https://cuisine-libre.fr/soupe-d-orge-hssoua

    Fameuse soupe marocaine à la semoule d’orge et au lait. Dans une marmite, porter à ébullition l’eau salée, ajouter la semoule en pluie tout en remuant à l’aide d’une cuillère en bois. Laisser cuire sur feu doux environ une vingtaine de minutes en remuant de temps en temps. Diluer le cumin dans un peu de lait. Verser le lait progressivement dans la soupe tout en mélangeant, en terminant par le lait épicé. Laisser cuire encore 5 à 10 min. Goûter et rectifier l’assaisonnement si nécessaire. Verser la…

    #Orge, #Minestrones_et_hariras / #Végétarien, #Sans_viande, #Sans_œuf, #Bouilli



  • De la difficulté de cartographier l’espace saharo-sahélien

    Depuis les premières cartes de l’Afrique au XVIe siècle où le Sahara apparaissait comme une longue barrière de dunes et le Sahel comme un lieu hanté par des bêtes sauvages, cartographier l’espace saharo-sahélien pose problème. Encore aujourd’hui, il semble difficile de représenter les mutations qui traversent la zone sans entretenir certains clichés. Nous en voulons pour preuve deux récents phénomènes qui ont fait l’objet d’une importante production cartographique : les migrations transsahariennes et la montée de l’insécurité liée au terrorisme.

    Des espaces migratoires lisses

    Les cartes diffusées dans la presse ou les rapports d’expertise sur la question donnent régulièrement à voir le Sahara et le Sahel depuis l’Europe, en les présentant comme des carrefours migratoires incontrôlables et des espaces de transit généralisé. Les concepteurs de ces documents ont fait des choix qui s’expliquent autant par la volonté d’en faciliter la lecture et de permettre une compréhension immédiate que par la difficulté de représenter certains faits complexes sur la carte. La plupart des représentations cartographiques choisies aboutissent à la vision d’un espace migratoire « lisse », c’est-à-dire où le trait de dessin continu de quelques routes migratoires occulte toutes les « #aspérités » — spatiales et temporelles d’ordre politique, policier, pécuniaire… — qui jalonnent les itinéraires empruntés par les migrants. Les concepteurs de ces cartes opèrent ainsi de nombreux raccourcis qu’ils imposent au lecteur ; ils laissent de côté les questions essentielles mais peu documentées de la hiérarchisation des flux ou de l’importance de telle ou telle agglomération le long de ces routes, ou encore de la variabilité du phénomène, de sa saisonnalité…

    Les longs traits qui figurent la migration africaine vers l’Europe (fig. 1) restituent l’image un peu inquiétante d’une invasion passant par des itinéraires (les villes de Ceuta et de Mellila, la Libye...) qui sont pourtant rarement empruntés simultanément par des milliers de migrants. De telles cartes font oublier que ces flux sont marginaux au regard des migrations africaines et même des migrations transsahariennes. Elles induisent aussi une confusion entre « itinéraires » et « flux ». Les centaines de milliers de Soudanais, Éthiopiens qui se rendent en Égypte n’y sont pas représentés, ni les Tchadiens et les Soudanais en Libye, ni les Nigériens et les Maliens en Algérie... À l’inverse, il n’est jamais fait cas des Sahariens qui « descendent » dans les pays sahéliens ni de ceux du golfe de Guinée, flux pourtant plus anciens.

    La carte établie par l’agence européenne Frontex qui dresse le bilan des flux aux frontières extérieures de l’Europe est tout aussi évocatrice (fig. 2). Voulant mettre en lumière l’efficacité des opérations de contrôle des frontières sur le court terme, elle rend compte de la baisse des flux migratoires entre 2008 et 2009. Mais, en sus de figurer de façon confuse chiffres, nationalités et provenances, la carte de Frontex trace également des routes approximatives : l’improbable passage par le Sud-Est égyptien entre le Soudan et la Libye ou le départ depuis le golfe de Syrte vers l’Italie ou Malte. Cette carte gomme également la dimension conjoncturelle propre à ces flux migratoires, qu’il s’agisse de leur baisse progressive depuis le début des années 2000 ou de leur réactivation, largement évoquée depuis le début des révoltes arabes en 2011.

    Des zones grises incontrôlables ?

    Cette carte du ministère des Affaires étrangères (fig. 3) rappelle le changement géopolitique brutal qu’a connu la zone ces dernières années. Les nomades seraient passés du statut fascinant de Bédouins hospitaliers qui menaient les caravanes et accompagnaient les trekkeurs à celui de dangereux islamistes à la solde d’AQMI (al Qaïda au Maghreb islamique). Les récentes turbulences géopolitiques, généralement mises sur le compte d’al Qaïda, entretiennent l’idée que des régions entières échappent à l’emprise des États. Sur cette carte élaborée par le centre de crise du ministère des Affaires étrangères, la menace prend la forme d’une surface de couleur rouge couvrant une vaste zone qui s’étend de la Mauritanie au Niger. Qualifiée de « Sahel », alors même qu’elle couvre davantage le Sahara, elle est fortement déconseillée aux voyageurs. À l’évidence, représenter en surface une menace ne s’accorde pas avec la réalité d’AQMI, groupe qui opère toujours par des attaques ciblées et ponctuelles et selon une stratégie « fondée sur le mouvement et les réseaux » (Retaillé, Walther, 2011). Une carte réticulaire qui présenterait ses bases terrestres (le terme d’al Qaïda signifie justement base en arabe) et les lieux d’actes terroristes serait bien plus juste. Devant l’impossibilité à réaliser cette carte, c’est toute la zone qui est montrée du doigt pour le « risque terroriste » qu’elle représente et, par conséquent, délaissée par les touristes, les chercheurs, les ONG et les investisseurs. Seules les grandes firmes multinationales continuent à tirer bénéfice des ressources que la zone renferme et sont prêtes à investir beaucoup d’argent pour assurer la sécurité des enclaves extractives.


    https://mappemonde-archive.mgm.fr/num31/intro/intro2.html
    #Sahara #Sahel #cartographie #migrations #itinéraires_migratoires #parcours_migratoires
    ping @reka

    • Sarah Mekdjian cite le texte de Armelle Choplin et Olivier Pliez dans son article : "Figurer les entre-deux migratoires"
      https://journals.openedition.org/cdg/790

      Sur de nombreuses cartes migratoires, qui paraissent notamment dans les médias, les espaces parcourus par les migrants pendant leurs voyages sont souvent « lissés », selon la terminologie utilisée par Armelle Choplin et Olivier Pliez (2011) au sujet des cartes de l’espace migratoire transsaharien : « la plupart des représentations cartographiques choisies aboutissent à la vision d’un espace migratoire « lisse », c’est-à-dire où le trait de dessin continu de quelques routes migratoires occulte toutes les « aspérités » -spatiales et temporelles d’ordre politique, policier, pécuniaire...- qui jalonnent les itinéraires empruntés par les migrants » (Pliez, Chopplin, 2011). En réaction à la figuration d’espaces « lissés », des chercheurs tentent de produire des cartes où apparaissent les expériences vécues pendant les déplacements et les difficultés à franchir des frontières de plus en plus surveillées. L’Atlas des migrants en Europe publié par le collectif Migreurop (2009, 2012), mais aussi des productions de contre-cartographie sur les franchissements frontaliers, entre art, science et activisme, se multiplient7.


  • Jean Robert, Les visages de la modération radicale, 2016
    https://sniadecki.wordpress.com/2019/05/09/robert-moderation-radicale

    Un long article mettant en lier les zapatistes et Ivan Illich par Jean Robert.

    Durant l’automne de 2013, l’essayiste public que je prétends être a dû faire face à deux tâches hétérogènes entre lesquelles j’ai eu l’intuition de convergences à explorer, mais aussi la certitude immédiate d’incompatibilités. Ce furent, d’une part, la rédaction d’un essai et la traduction française de textes d’un collègue mexicain sur la « petite école » zapatiste qui eut lieu en août et, d’autre part l’élaboration de l’article que le lecteur a sous les yeux.

    La première de ces tâches consistait à mettre au net, d’abord en espagnol et puis en français, les souvenirs des jours passés au Chiapas à étudier, sous la conduite de paysans et paysannes indigènes, l’expérience zapatiste, depuis 2003, de construction d’un monde de liberté et de justice concrètes, c’est-à-dire proportionnées aux communautés qui les pratiquent. La seconde : la rédaction de présent article sur un homme – un penseur, un historien, un philosophe et un théologien qui se défendait de l’être – qui m’honora de son amitié du début des années 1970 à sa mort, en 2002 : Ivan Illich.

    #Mexique #Ivan_Illich #Jean_Robert #zapatisme #Histoire #petite_école #autonomie #subsistance
    @val_k


  • Urgence écologique à Marseille le 24 mai
    https://www.passerelleco.info/article.php?id_article=2256

    Une Grève Mondiale pour le Climat est organisée le 24 mai et relayée localement sur Marseille Youth For Climate Marseille. Les collégiens, lycéens et étudiants marseillais invitent tous les citoyens à les rejoindre pour cette mobilisation et surtout à rester le soir venu pour exiger de nos élus la reconnaissance de l’urgence écologique. Cette veillée fera le lien entre la mobilisation du vendredi et celle du samedi : une Marche pour le Climat qui partira du Vieux-Port à 14h. Qui oserait encore parler (...)

    Agenda & Actualité

    #Agenda_&_Actualité


  • « #Blackface » : le théâtre de la question raciale
    par Éric Fassin — L’AUTRE QUOTIDIEN
    https://www.lautrequotidien.fr/articles/2019/5/17/1i52wjrklqtkir54f3jgzdm3syfa0v

    Dès lors, la question n’est plus uniquement de savoir si tel ou telle, au fond, est raciste ; on considère les choses du point de vue des personnes dites « racisées », car assignées à leur couleur ou leur origine par des logiques de racialisation qui dépassent les intentions et idéologies, bonnes ou mauvaises. Pour combattre les violences de genre, on a fini par l’accepter, mieux vaut se placer dans la perspective des victimes. On commence à le comprendre, il en va de même du racisme : l’intention n’est pas tout.
    Le monde de l’art n’est pas épargné : si nul ou presque n’y est raciste, alors que tout le monde ou presque y est blanc, ne faut-il pas se poser, avec les personnes qui en sont exclues, la question du racisme en effet ?

    #racisme #racisme_systémique #art #theatre


  • #CANNES 2019 - « On va tout péter » - Rage Against the capitalisme - Maze Magazine
    https://maze.fr/2019/05/cannes-2019-on-va-tout-peter-rage-against-the-capitalisme

    Quelle soit nichée dans les commissariats et les halls d’immeubles en France ou au fin fond d’un désert brésilien imaginaire, la colère des cinéastes face à l’injustice sociale anime la plupart des projections cannoises, en ce début d’édition. Un cinéma de combat qui ne se résout pas à accepter la lente mais profonde fracture sociale frappant les 98 % de la population. Épousant la cause de femmes et d’hommes dépendant de la la procédure de liquidation judiciaire, Kowalski a passé jour et nuit avec ces compagnons de la dernière chance. Ce n’est pas forcément leur statut social qui passionne le cinéaste, mais le noble combat qu’ils mènent pour ne pas être mis à la marge, ne pas tomber dans l’oubli.

    #usines #GM&S #cinéma (de combat)


  • Essai. Comment 1938 éclaire notre présent
    https://www.humanite.fr/essai-comment-1938-eclaire-notre-present-672244

    Dans son dernier ouvrage, le philosophe Michaël Fœssel explore la fin des années 1930 par le biais de la presse de l’époque.

    Le thème du «  retour des années 1930  » tend à devenir l’un des lieux communs de notre époque, marquée par l’inquiétante résurgence des extrêmes droites en Europe et dans le monde. Mais, bien évidemment, la thèse d’une répétition à l’identique de l’histoire ne saurait résister longtemps à l’examen. Dès le début de son dernier ouvrage, Michaël Fœssel y insiste  : «  Aucun événement historique ne se reproduit sous la forme et dans les circonstances où il est advenu une première fois.  » Et pour s’en convaincre, il suffit de songer un instant à l’impact des outils numériques sur les modes de mobilisation collective.

    Mais une fois la chose entendue, il n’est pas interdit d’aller «  à la rencontre  » d’un certain passé avec les préoccupations du présent. Et c’est précisément à cette démarche que nous convie le philosophe, en se centrant pour sa part sur l’année 1938. Son intérêt s’est porté sur cette date un peu par hasard. Tombé d’abord sur un éditorial particulièrement abject, paru dans un journal collaborationniste daté d’un jour de juin 1944, à un moment où la perspective d’une victoire alliée ne faisait plus de doute, il a éprouvé le besoin de remonter quelques années en arrière. «  Je me suis souvenu que Je suis partout existait avant l’occupation allemande. Je me suis dit qu’il ne serait peut-être pas inutile de voir ce que ces types écrivaient avant cela  », explique-t-il. Et il se trouve que c’est en 1938 que le ton du journal se précise, délaissant les précautions rhétoriques de ses débuts pour assumer ouvertement son antisémitisme. De là, Michaël Fœssel a pu explorer toute une période, son imaginaire dominant, sa «  guerre des mots  » et ses décisions politiques.

    1938, c’est l’année des accords de Munich, par lesquels les Français et les Britanniques, au prétexte de préserver la paix, livrent la Tchécoslovaquie à Hitler. C’est l’année de la démission de Blum et des pleins pouvoirs à Daladier, lequel entend «  remettre la France au travail  » par une série de «  décrets-lois  » mêlant recours aux heures supplémentaires et facilitation des licenciements, hausses de taxes sur les produits de première nécessité, suppressions de postes de fonctionnaires, mais aussi, déjà, des mesures contre les étrangers  : traque et répression des «  clandestins  », «  déchéance de nationalité  » facilitée… 1938, c’est également, le 30 novembre, l’échec d’une grève générale et sa répression inouïe (10 000 ouvriers licenciés, près d’un millier de syndicalistes condamnés à de la prison ferme). «  Au cours des mois qui suivent, il ne sera plus question de revendications sociales, seulement des victoires de la “République”, de l’“unité nationale” et de la “restauration de l’autorité de l’État”  », observe Michaël Fœssel.

    Les analogies avec certains aspects de notre actualité crèvent les yeux. À travers des formes renouvelées, ne retrouve-t-on pas, de nos jours, le même mélange de libéralisme économique débridé et d’autoritarisme politique, la même tentative de neutraliser la colère sociale par l’agitation de sujets identitaires  ?

    Fondamentalement, comme le résume l’auteur lui-même, «  le détour par 1938 permet de voir en accéléré une démocratie qui prétend se défendre en empruntant les armes de ses adversaires les plus acharnés  ». En creux, le message est clair  : pour empêcher la «  récidive  », il n’est point d’autre voie que la défense intransigeante et l’approfondissement de la démocratie. Un livre essentiel dans nos temps troublés.

    • Toutes les citations exhumées se révèlent « raccord », tant à 80 ans de distance se fait jour le même jeu pervers et redoutable sur le « ressentiment » populaire, sciemment déchaîné par un pouvoir qui fait mine d’y répondre et de le tempérer.

      L’épilogue du livre saute aux yeux. En voici un extrait :

      « L’avantage de 1938 est de condenser en quelques mois des évolutions à l’œuvre depuis plus d’une décennie dans le présent : radicalisation conservatrice du discours camouflée par une idéologie postpartisane, triomphe des solutions libérales en pleine crise du libéralisme économique, perception des procédures démocratiques comme un obstacle à la mise en œuvre d’une politique efficace, renforcement inexorable du pouvoir exécutif, multiplication des lois sécuritaires, restrictions dans la politique d’accueil des réfugiés, stigmatisation d’une minorité religieuse à la faveur d’une “guerre” officiellement déclarée contre ses membres les plus fanatiques. Le tout sur le fond d’une montée apparemment irrésistible des “nationaux” rebaptisés ”populistes” sans que cette nouvelle appellation nous éclaire beaucoup dans l’intelligibilité du phénomène. »

      Et Michaël Fœssel de poursuivre :

      « Le détour par 1938 permet de voir en accéléré une démocratie qui prétend se défendre en empruntant les armes de ses adversaires les plus acharnés . »

      http://www.universitepopulairetoulouse.fr/IMG/pdf/article_800632.pdf



  • L’#allergie à l’#iode n’existe pas ! - RESEAU FRANCAIS DES CENTRES REGIONAUX DE PHARMACOVIGILANCE
    https://www.rfcrpv.fr/lallergie-a-liode-nexiste

    Cette notion d’« allergie à l’iode » impliquerait que l’atome d’iode soit l’#allergène, c’est-à-dire que l’iode serait responsable de la survenue de l’allergie. Or l’allergène en cause est différent selon que l’on soit allergique aux #poissons et #crustacés, aux #antiseptiques iodés ou aux produits de contraste iodés :

    – Allergie aux poissons et crustacés Allergène = protéines des muscles des poissons et des crustacés

    – Allergie aux antiseptiques iodés   Allergène = povidone (substance active contenue par exemple dans la BETADINE®) ou conservateur

    – Allergie aux produits de contraste iodés (PCI) Allergène = non connu actuellement


  • Ah, en marge des Gilets jaunes à #Montpellier, la nouvelle péripétie locale : Pourquoi Montpellier n’a pas profité de l’aide de l’Etat pour les commerçants du centre-ville ?
    https://www.20minutes.fr/montpellier/2520251-20190517-gilets-jaunes-pourquoi-montpellier-profite-aide-etat-comm

    Dans le centre de Montpellier,​ les commerçants grondent. Alors que d’autres villes en ont profité, la capitale héraultaise n’a pas candidaté à l’opération « Revitalisation et animation des commerces », proposée par le ministère de l’Economie et des Finances.

    Ce dispositif, doté d’une enveloppe initiale de 3 millions d’euros, visait à accompagner la mise en place d’actions de nouvelles animations, pour redonner envie aux clients d’aller faire du shopping dans les centres-villes, touchés de plein fouet par les manifestations de « gilets jaunes », chaque samedi. Marseille ou encore Toulouse ont monté un dossier. Pas Montpellier. André Deljarry, le président de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI), et Philippe Saurel (divers gauche), le maire, se renvoient la faute.


  • La fin de la collaboration Google-Huawei, symbole de la balkanisation du Web
    https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/05/20/huawei-google-la-nouvelle-guerre-froide-a-commence_5464482_3234.html?xtor=EP

    Dans la nuit du 12 au 13 août 1961, l’Allemagne de l’Est a surpris le monde en entamant l’érection autour de Berlin-Ouest d’un gigantesque mur « antifasciste ». La guerre froide avait son symbole et pouvait occuper le devant de la scène pour près de trente ans. Brique par brique, Donald Trump semble vouloir construire son mur, mais, cette fois, pour contenir les ambitions commerciales et stratégiques chinoises.

    Un édifice totalement virtuel, mais tout aussi redoutable et dont la première concrétisation grand public est apparue ce week-end : Google a annoncé geler toute collaboration avec le deuxième vendeur mondial de smartphones (en unités), le chinois Huawei. Et notamment l’accès aux très populaires applications de l’américain, comme Gmail, YouTube ou Google Maps. Ainsi que les mises à jour de son système d’exploitation Android, qui équipe près de 2,5 milliards de téléphones dans le monde.
    Lire aussi Google coupe les ponts avec Huawei : ce que ça change pour les utilisateurs

    Cette décision est la conséquence logique de l’inscription de Huawei sur la liste noire tenue par Washington. Les entreprises américaines qui souhaitent fournir des composants aux sociétés ainsi stigmatisées devront demander une autorisation spéciale. Le plus grave pour le roi des télécoms chinois sera certainement la restriction d’accès aux puces électroniques, dont les Américains sont les champions mondiaux. Mais le blocage des accords sur Android est le plus spectaculaire. Cela affectera peu les téléphones de la firme vendus en Chine, dont les applications de l’américain sont interdites, mais lourdement ceux vendus en Europe, son second marché.
    Lire aussi Huawei : la guerre commerciale entre Washington et Pékin s’envenime
    Nouvelle guerre froide

    En ce qui concerne le système d’exploitation Android, le plus populaire au monde, Huawei pourra continuer à utiliser sa version libre de droits, mais il n’aura plus accès au support technique et aux mises à jour décidées par l’entreprise. Il devra développer sa propre version, qui, progressivement, divergera de celle de l’américain. Ou lancer mondialement son système d’exploitation maison, qu’il a déjà déployé en Chine. Cette mesure ne tuera pas la société mais l’affaiblira sérieusement.

    Google, lui, n’y perdra pas grand-chose financièrement puisqu’il est déjà interdit de séjour en Chine pour ses applications. Mais cela va sérieusement affecter sa stratégie en creusant encore la division du monde de l’Internet en blocs de plus en plus distincts. Android, volontairement ouvert à tous, se voulait, à l’instar du Windows de Microsoft dans les années 1990-2000, comme le standard indépassable du marché. C’est lui qui a permis l’émergence des smartphones coréens et chinois, qui se sont ainsi lancés à l’assaut du monde sous l’ombrelle de Google.

    Dans la Silicon Valley comme à Shenzhen, où l’on s’effraye de cette balkanisation du Net sous la pression des rivalités politiques, on veut croire que le champion chinois n’est que l’otage d’une guerre commerciale qui devra bien un jour aboutir à un accord entre les deux puissances. Mais il y a peu de chances que cela change la donne. La nouvelle guerre froide a commencé et les murs qui montent ne sont pas près de tomber.

    #Géopolitique #Google #Huawei



  • Royaume-Uni : Nigel Farage refuse de faire la lumière sur le financement de son Parti du Brexit
    https://www.mediapart.fr/journal/international/200519/royaume-uni-nigel-farage-refuse-de-faire-la-lumiere-sur-le-financement-de-

    Le Parti du Brexit, emmené par l’eurodéputé d’extrême droite Nigel Farage, semble porté par une solide dynamique à l’approche des européennes, qui se déroulent dès jeudi au Royaume-Uni. Mais la frustration d’une partie de l’électorat britannique face à l’enlisement du Brexit n’est pas la seule raison de cet apparent succès. Depuis 2016, Nigel Farage bénéficie du soutien financier d’un personnage très controversé, Arron Banks.

    #EUROPE #Niigel_Farage,_Royaume-Uni,_élections_européennes,_Brexit


  • Notes anthropologiques (XXXVI)

    Georges Lapierre

    https://lavoiedujaguar.net/Notes-anthropologiques-XXXVI

    L’idée et son devenir (II)

    Nous devons garder à l’esprit cette évocation d’un monde originel au sein duquel l’humain peut s’exprimer et se révéler. Ce monde des origines est tenace et accrocheur et il est arrivé à survivre jusqu’à notre époque, à résister tant bien que mal à l’envahissement d’un monde qui lui est contraire. Pourtant le monde marchand, négateur de l’humain, est en train de prendre une importance considérable jusqu’à repousser dans des zones de plus en plus marginales l’expression non aliénée de l’humain.

    Le marchand se défie de l’humain, il fixe le retour et le rend obligatoire. Cette défiance de l’humain, cette absence fâcheuse mais obstinée de reconnaissance d’autrui, s’impose peu à peu comme une norme de comportement dans le premier monde : chat échaudé craint l’eau froide. Une flèche empoisonnée a pénétré le cœur de la femme et de l’homme, lui causant une énorme et implacable souffrance. Cette souffrance est tue, elle est devenue indicible. Comment en sommes-nous arrivés là ? L’activité marchande bouleverse les mœurs et nous bouleverse insidieusement. (...)

    #anthropologie #humanité #État #commerce #aliénation


  • Guénon et le rejet des élites en Chine ancienne
    http://www.dedefensa.org/article/guenon-et-le-rejet-des-elites-en-chine-ancienne

    Guénon et le rejet des élites en Chine ancienne

    Les élites sont rejetées ou carrément craintes maintenant en occident, et la grande élection de Trump aura marqué ce moment, comme le reconnaissait Nassim Nicholas Taleb. Ce penchant anarchiste – ou libertaire-libertarien – est très marqué dans notre vague mondiale de contestation antitout et je lui trouve sinon une origine, du moins un beau précédent – en Chine ancienne. Pays du nombre et de la récurrente organisation totalitaire et massifiée, la Chine a été aussi, dans une lointaine antiquité, le pays du rejet de cette organisation.

    Il y a vingt-cinq siècles donc les gilets/périls jaunes existent en Chine et rejettent, avec les penseurs taoïstes, la hiérarchie, l’empereur, la bureaucratie, l’armée et les fameux « lettrés » alors incarnés par Confucius. On (...)


  • Ce que les combattants juifs de 1948 disent sur la Nakba | Middle East Eye édition française

    https://www.middleeasteye.net/fr/opinion-fr/ce-que-les-combattants-juifs-de-1948-disent-sur-la-nakba

    Si, officiellement, Israéliens et Palestiniens s’écharpent au sujet des événements de 1948 qui ont conduit 805 000 Arabes à l’exil forcé, en pratique, des combattants juifs ont très tôt témoigné des crimes dont ils ont pu être complices, voire auteurs

    #nakba #israël #palestine


  • Hénaff. Avec les compliments de L214 ! - Bretagne Bretons
    http://www.bretagne-bretons.fr/henaff-compliments-l214

    C’est presqu’aussi étonnant que si les gilets jaunes adressaient des compliments à Macron ! Voilà que l’association L214, connue pour ses vidéos-choc sur la maltraitance animale, vient de féliciter la société Henaff, celle de la fameuse boite de pâté, pour ses orientations dans le domaine de l’environnement et des conditions d’élevage des cochons qui fournissent sa matière première.

    Après ces louanges, le premier constat qui s’impose , c’est que L214 ne fait pas partie des antispécistes dont les théories et les actions parfois violentes s’opposent purement et simplement à la consommation de la viande d’élevage. Elle ne va pas jusque là. Mais ces défenseurs de la cause animale sont si intransigeants sur les conditions d’élevage que ce satisfecit constitue tout de même une drôle de surprise (et pas une fake news) alors que les relations entre l’entreprise bretonne et cette association ont été quelque peu tendus, l’an dernier, après une vidéo en caméra cachée tournée chez un éleveur fournissant en porcs l’entreprise bigoudène.

    Cet épisode a incontestablement pesé sur la stratégie de l’entreprise. Déjà engagée dans des actions environnementales, elle vient d’annoncer un tournant radical. A Rennes, le Pdg Jean-Jacques Henaff a dévoilé le plan Be Good 2030 dont la consonnance anglaise traduit surtout l’implantation bigoudène de la société de Pouldreuzic (Finistère). Et cette fois, ce n’est plus une évolution mais une véritable révolution interne qu’entame la société. Dans le domaine environnemental, ce plan englobe des efforts l’écoconception des produits, de valorisation des déchets ou encore de meilleure gestion de l’eau mais surtout, elle modifie de façon radicale les conditions d’élevage des cochons dans les exploitations. Avec obligation de litières, garantie d’accès extérieur aux truies reproductrices ou encore fin de certaines pratiques comme la castration des porcelets ou la coupe des queues.


  • [l] (https://blog.fefe.de/?ts=a21c8340) Google liefert keine Androi...
    https://diasp.eu/p/9077899

    [l] Google liefert keine Android-Updates mehr an Huawei aus. Huawei-Kunden kriegen aber (erstmal?) noch Updates von Google.Da sieht man mal wieder, wie wichtig Freie Software ist. Wenn das alles ordentlich unter freier Lizenz stünde und eh weltweit gespiegelt vorläge, dann käme Google gar nicht in Versuchung, solche Geschäftstaktiken zu fahren.Auf der anderen Seite zeigt das auch ganz eindrucksvoll, wie sehr die Tech-Firmen die Hosen voll haben, wenn es um China geht. Deren Strategie gegen China ist ja vergleichbar mit der Strategie von Trump gegen sein eigenes Land. Alles leugnen, ständig neue Barrikaden errichten, und am Ende die Schuld auf jemand anderen schieben.Update: The Verge schreibt, Google habe Huawei die Android-Lizenz entzogen. Das hieße, dass sie nicht mal das Inventar (...)


  • Amérique du Sud : on saigne bien les juments | Luce Lapin et copains
    https://luce-lapin-et-copains.com/2018/08/20/amerique-du-sud-on-saigne-bien-les-juments

    Le placenta des juments gestantes produit une hormone, l’#eCG, gonadotrophine chorionique équine (equine chorionic gonadotropin), qui est extraite de leur sang dans des fermes, en Argentine et en Uruguay, et utilisée dans nos élevages, car elle fait ovuler les femelles sur commande — d’où une plus grande « production »… donc profit. « Pendant deux mois et demi, des juments gestantes subissent des prélèvements sanguins massifs hebdomadaires. Elles sont ensuite avortées, mises à la reproduction et saignées à nouveau. Et ainsi de suite jusqu’au départ pour l’abattoir » (vidéo).
    Entretien avec Adeline Colonat, directrice de campagne des « fermes à sang » pour Welfarm – PMAF, Protection mondiale des animaux de ferme.

    #hormones #fermes_à_sang #placenta #élevage_industriel #juments #argentine #uruguay #animaux