• « Le football ne doit pas se résumer à une opposition fratricide entre Abou Dhabi et le Qatar »
    http://www.lemonde.fr/ligue-1/article/2017/08/18/le-football-ne-doit-pas-se-resumer-a-une-opposition-fratricide-entre-abou-dh

    Dans quelle mesure le transfert de Neymar au PSG marque-t-il une rupture pour le football européen ?
    C’est tout le débat de savoir si on est dans l’excès ou dans la rupture. Parce que le montant est tellement supérieur à l’usage qu’on est dans une analyse qui, selon les uns est excessive et est une dérégulation, et selon les autres pourrait aller au-delà. C’est-à-dire : vers une rupture par rapport à ce qui a été établi, aux grands équilibres auparavant actés.

    #disruption ?

    […]
    La réaction des grands clubs européens à l’égard du PSG est-elle épidermique ?
    Il y a une réaction plus qu’épidermique. Elle est culturelle. Pour en avoir parlé avec tous les présidents présents à la réunion de l’ECA, dont Nasser Al-Khelaïfi (président du PSG) est membre, il y a une inquiétude qui est liée au fait qu’il n’y a plus de limite. Et que ce process, au-delà du fait qu’il désorganise probablement un certain nombre de marchés, pose le problème de l’inflation permanente des salaires.

    #ah_la_la, #il_n'y_a_plus_de_limites, #où_c'est_qu'on_va ?

    […]
    Faut-il s’attendre à une réaction groupée des grands clubs européens ?
    Oui, il y aura une réaction. Manchester City fait des choses assez similaires (le club a dépensé plus de 220 millions d’euros cet été en transferts). Le football ne doit pas se résumer à une opposition fratricide entre Abou Dhabi (propriétaire de Manchester City) et le Qatar d’un côté, et puis de l’autre côté d’avoir des règles où c’est l’argent généré par le savoir-faire des clubs qui vient déterminer leur capacité à être les meilleurs sur le plan sportif. Il y a une prise de conscience qui devrait avoir des lendemains.

    Ce ne serait pas plutôt, l’affrontement (fratricide, hum !) entre Abou Dhabi (et consorts) et le #Qatar ne doit pas se résumer uniquement au football ?


  • When Cape Jazz found a perfect mix with R&B, fusion and pop
    http://africasacountry.com/2017/08/when-cape-jazz-found-a-perfect-mix-with-rb-fusion-and-pop

    The band Pacific Express was Cape Town’s “answer to Earth Wind and Fire.” In 1976 they released the watershed album, Black Fire, the first successful confluence of Cape Jazz with R&B, fusion and pop. Reissued in 2017, Black Fire is clearly music for dancing, and even the more extended improvisations of trumpeter Robbie Jansen, saxophonist Basil Coetzee and pianist – and chief composer/arranger – Chris Schilder (Ebrahim Khalil Shihab) keep that in mind. The appealing voice of…



  • Deadly drug-resistant fungus sparks outbreaks in UK—and it’s stalking US | Ars Technica
    https://arstechnica.com/science/2017/08/deadly-drug-resistant-fungus-sparks-outbreaks-in-uk-and-its-stalking-us
    https://cdn.arstechnica.net/wp-content/uploads/2017/08/21796_lores-700x380.jpg

    More than 200 patients in more than 55 UK hospitals were discovered by healthcare workers to be infected or colonized by the multi-drug resistant fungus #candida_auris, a globally emerging yeast pathogen that has experts nervous.

    Three of the hospitals experienced large outbreaks, which as of Monday were all declared officially over by health authorities there. No deaths have been reported since the fungus was first detected in the country in 2013, but 27 affected patients have developed blood infections, which can be life-threatening. And about a quarter of the more than 200 cases were clinical infections.

    Officials in the UK aimed to assuage fear of the fungus and assure patients that hospitals were safe. “Our enhanced surveillance shows a low risk to patients in healthcare settings. Most cases detected have not shown symptoms or developed an infection as a result of the fungus,” Dr Colin Brown, of Public Health England’s national infection service, told the BBC.

    Yet, public health experts are uneasy about the rapid emergence and level of drug resistance the pathogen is showing. In a surveillance update in July, the US Centers for Disease Control and Prevention said that C. auris “presents a serious global health threat.”

    #champignon #mycose #santé #hopitaux #hopital


  • 1000 bonnes raisons en une pour quitter Yahoo mail, à moins d’adorer partout étaler ses donnés privées.

    Cher utilisateur Yahoo,

    Sachez que, Yahoo fait désormais partie de Oath, société de médias numériques et mobiles regroupant plus de 50 marques à travers le monde (AOL, HuffPost, Engadget, TechCrunch, Moviefone, Makers, etc.) et membre de la famille d’entreprises Verizon qui cherche à façonner l’avenir des médias. L’objectif d’Oath est de créer une communauté d’utilisateurs passionnés et engagés en concevant des contenus et des produits sources d’inspiration et de divertissement.

    Dans le cadre de notre mission et à compter du 18 septembre 2017, nous prévoyons de partager des informations utilisateur avec Oath et la famille d’entreprises Verizon. Nous partagerons ces informations à des fins d’intégration des entreprises et pour que la nouvelle organisation Oath, y compris ces entreprises, puisse les utiliser afin de vous proposer des publicités plus personnalisées, des contenus engageants, des produits innovants, et également à d’autres fins d’analyse, conformément aux politiques relatives à la vie privée de ces entreprises. Yahoo peut également recevoir des données semblables de la part d’entités Oath et Verizon.

    Les informations utilisateur que nous pouvons partager avec Oath et la famille d’entreprises Verizon sont du même type que celles utilisées précédemment par Yahoo pour fournir des produits et services leaders du secteur. Il s’agit notamment d’informations sur votre compte telles que vos informations d’enregistrement (votre nom, votre adresse mail et votre âge, par exemple), vos centres d’intérêt, les types de services que vous utilisez, les cookies et les identifiants d’appareils, les adresses IP, les informations de localisation, ainsi que votre activité sur tous nos sites, logiciels et autres services, et d’autres informations vous concernant que nous collectons conformément à notre Politique relative à la vie privée.

    Votre vie privée est importante pour nous. [<insert evil laugther>] Aucun changement n’a été apporté à la façon dont Yahoo et Oath protègent vos informations personnelles, ainsi qu’aux données que nous partageons avec des tiers ne faisant pas partie de Oath et la famille d’entreprises Verizon. Yahoo EMEA Conditions Générales d’Utilisation et Politique relative à la vie privée s’appliquent toujours à votre activité sur un site Yahoo, votre utilisation d’une application Yahoo ou votre interaction avec nos produits, services ou technologies. L’intégration de Yahoo dans la nouvelle organisation Oath est actuellement en cours. Pendant cette période de transition, nous gérerons vos données avec soin et nous vous informerons, conformément à la Politique relative à la vie privée de Yahoo EMEA dès que d’autres changements notables seront apportés.

    Pour en savoir plus sur les informations que nous pouvons partager, ainsi que sur les préférences de gestion des informations qui sont à votre disposition, veuillez consulter la FAQ.

    https://www.youtube.com/watch?v=odK20vQB-7o

    FAQ : https://policies.yahoo.com/ie/fr/yahoo/privacy/euoathnoticefaq

    PS : il va de soi que les liens dans le mail contiennent le nécessaire pour qu’ils puissent savoir que vous avez cliqué dessus...


  • Le phalanstère de Charles Fourier

    http://www.lemonde.fr/festival/article/2017/08/18/le-phalanstere-de-charles-fourier_5173629_4415198.html

    « Ceci n’est pas une utopie. » Voici comment le socialiste Charles Fourier aurait pu ­légender le dessin de son phalanstère, un projet d’habitat communautaire dont on trouve des esquisses dans ­plusieurs de ses livres. Il a banni ce mot, hérité de L’Utopie deThomas More, de son vocabulaire. « C’est le rêve du bien sans moyen d’exécution, sans méthode efficace », affirme-t-il.

    http://img.lemde.fr/2017/07/25/0/0/2636/2096/0/0/60/0/a3c2aaf_2209-1v77z7g.1if8cnxw29.jpg

    Pour lui, les « faiseurs d’utopies », comme il les appelle, ne produisent que des chimères irréalisables. Charles Fourier qualifie ainsi de « sottises dogmatiques »Les Aventures de Télémaque, un roman de Fénelon publié en 1699 qui vantait la vie frugale et heureuse des habitants de la Bétique, un pays isolé.

    Un océan sépare les deux hommes : la Révolution française. Charles Fourier, qui a 17 ans en 1789, ne rêve pas d’un monde meilleur : il aspire à transformer la société ici et maintenant. Avec l’industrialisation, affirme-t-il, les classes laborieuses s’appauvrissent, alors que les intermédiaires du monde du négoce s’enrichissent.

    Cet homme qui a grandi dans une famille de commerçants a été choqué, enfant, par l’immoralité de cette profession. Et cette impression négative a été confortée par une expérience plus tardive : en 1799, commis d’une maison de commerce de Marseille, il voit une cargaison de grains jetée à la mer parce qu’à force de spéculer sur les prix, ses propriétaires l’ont laissée pourrir.

    Ce « renversement de l’ordre naturel » le pousse à réfléchir. Charles Fourier se met en quête d’une alternative au monde qui l’entoure crédible et, quoi qu’il en dise, utopique. « Dans le cours de cette Notice, je peindrai des coutumes si étrangères aux nôtres, que le lecteur demandera d’abord si je décris les usages de quelque planète inconnue », prévient-il dans Théorie de l’unité universelle (1822). Dans sa quête d’une harmonie universelle, il imagine un lieu de vie lié à des activités agricoles – le phalanstère – qui a vocation à devenir un laboratoire social. Ce concept d’habitation dont le nom est une contraction de phalange et de monastère prend le contre-pied des théories en vogue. Au progrès fondé sur la raison, il préfère l’équilibre des passions. A l’égalité, la diversité.

    Luxe et plaisir

    En « Harmonie », lieu de vie idéal, certains sont pauvres et d’autres riches, tout le monde n’a pas les mêmes goûts, les costumes sont brillants et variés, les appartements loués à des prix différents… Pas de rejet de l’argent, ni d’uniforme austère ni de frugalité volontaire – bien au contraire : c’est une société fondée sur le luxe et le plaisir. Le confort est si important que les rues ont été remplacées par des galeries couvertes afin que personne ne prenne froid l’hiver. Appartements privés, réfectoires, salles de bal et de réunion, bibliothèques, ateliers et greniers sont reliés entre eux par des souterrains ou des couloirs élevés sur colonnes.

    En ce début de XIXe siècle, le projet de Fourier pose les bases du mouvement coopératif naissant. Qu’ils soient trois cents ou mille cinq cents, tous les sociétaires sont des copropriétaires qui détiennent des actions, lesquelles peuvent leur être remboursées s’ils le souhaitent « au prix du dernier inventaire ». En cas de fléau mettant en péril les récoltes, la communauté et la région se portent ­garantes d’un revenu minimum que chacun est assuré de recevoir.

    Dans le phalanstère de Charles Fourier, les désirs priment. Le travail n’est pas subi mais choisi, la gourmandise est source de sagesse et l’amour cimente les relations sociales. Contre la monotonie du mariage, Fourier vante les bienfaits d’une sexualité libérée autant pour les hommes que pour les femmes : la femme peut avoir à la fois un époux dont elle a deux enfants, un géniteur dont elle n’a qu’un enfant, un favori qui a vécu avec elle et ­conserve ce titre, ainsi que de multiples « possesseurs » qui ne sont rien devant la loi.

    « Prophète postcurseur »

    Connaissant le personnage, cette défense de la jouissance reste une énigme : Charles Fourier était un célibataire bougon et bourré de manies, connu pour connaître par cœur les dimensions de chaque monument parisien. « Dans ses promenades, on le trouvait occupé parfois à mesurer, avec sa canne métrique ou pas, telle ou telle façade d’un édifice, tel ou tel côté d’une place, d’un jardin public, etc. », raconte le fouriériste Charles Pellarin en 1842.

    A l’évidence, cette utopie est l’œuvre d’un original. Fourier, qui se présente comme « illettré », c’est-à-dire autodidacte, ne se veut l’héritier de personne et affirme n’être membre d’aucune famille de pensée. « Il doute de tout ce qui a été écrit avant lui et s’écarte des doctrines majoritaires de son temps, résume Florent Perrier, maître de conférences en esthétique et théorie de l’art à l’université de Rennes-II. Il dit même qu’il est le “prophète postcurseur” par rapport au Christ, mais c’est évidemment un détour qui lui permet de faire passer des idées radicales sous un côté délirant. »

    Charles Fourier se distingue ainsi des premiers utopistes qui condamnaient autant l’argent que la propriété : à ses yeux, le système coopératif du phalanstère démontre les avantages de « l’esprit de propriété ». « Un des ressorts les plus puissants pour concilier le pauvre et le riche, c’est l’esprit de propriété sociétaire ou composée, écrit-il dans Théorie de l’unité universelle. Le pauvre, en Harmonie, ne possédât-il qu’une parcelle d’action, qu’un vingtième, est propriétaire du canton ­entier, en participation. »

    Expériences communautaires

    A la fin de sa vie, Charles Fourier cherche des mécènes pour mettre son projet en pratique. Un ancien médecin, député de Seine-et-Oise, ­répond à l’appel de fonds et propose un lieu, près de Rambouillet. En 1833, le premier phalanstère, à Condé-sur-Vesgre, est créé mais Fourier se retire très vite du projet, qui tombe à l’eau trois ans plus tard. Mort en 1837, le penseur ne connaîtra pas cette communauté, finalement relancée et ­toujours active aujourd’hui. Et c’est peut-être tant mieux. « Les sociétaires s’appellent “colons” entre eux. Un anachronisme qui donne le sentiment d’une bourgeoisie occupée à se transmettre des parts de propriété », affirme Florent Perrier.

    Au XIXe siècle, le fouriérisme essaime en Europe, mais c’est aux Etats-Unis qu’il rencontre le plus de succès. Entre 1840 et 1860, des disciples de Fourier y lancent plus de vingt expériences communautaires, dont la durée de vie dépasse rarement trois ans. D’autres cherchent sans succès à créer des phalanstères pour enfants trouvés. « Fourier pensait que les petits n’étant pas corrompus, il était plus facile de les ­former à la nouvelle société », explique Nathalie Brémand, docteure en histoire et chercheuse associée de l’université de Poitiers. Dès les années 1840, à une époque où beaucoup d’enfants ne vont pas à l’école, des polytechniciens, des médecins et des ­philanthropes s’impliquent dans la création de crèches inspirées par Fourier.

    Après une longue éclipse, le fouriérisme rejaillit en mai 1968. Certains voient en lui le père fondateur des mouvements de libération sexuelle : on redécouvre sa radicalité en matière de mœurs grâce à un ouvrage posthume, Le Nouveau Monde amoureux, qui n’est publié in extenso qu’en 1967 – sans doute parce que ses disciples étaient choqués par ses positions.

    Dans ce texte, l’auteur pourfend la monogamie et défend une égalité stricte entre hommes et femmes. Pour l’intellectuel libertaire homosexuel Daniel Guérin, auteur d’un recueil de textes intitulé Vers la liberté en amour (Gallimard, 1975), Fourier a ouvert la voie à la révolution sexuelle.

    Traces de l’utopie fouriériste

    Aujourd’hui, on trouve des traces de l’utopie fouriériste dans le mouvement des SCOP (sociétés coopératives et participatives) comme dans le modèle du kibboutz en Israël ou les expériences locales qui surgissent ici ou là. « Les jardins collectifs ou les habitats partagés qui cherchent à élaborer de nouveaux types de gouvernance, dans lesquels chaque individu est représenté, en sont les héritiers indirects », estime Nathalie Brémand. L’historien François Jarrige établit une filiation indirecte entre l’esprit de Fourier et celui des « zones à défendre » (ZAD) comme Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). « Elles relèvent d’une conception libertaire. L’imaginaire des zadistes s’inspire des communautés anarchistes de la fin du XIXe siècle qui s’ins­crivaient dans une filiation avec le ­phalanstère fouriériste. »

    Les pédagogies alternatives de type Freinet ou Montessori lui doivent également beaucoup. « Charles Fourier est à l’origine de l’“éducation intégrale” qui visait à développer toutes les facultés des enfants et plus seulement à les ­instruire. Il préconisait notamment d’utiliser le jeu », poursuit Nathalie Brémand. Finalement, la vraie postérité de Fourier n’est pas à chercher dans le phalanstère de Condé-sur-Vesgre, mais du côté d’un imaginaire politique qui continue d’infuser.


  • Adresse aux révolutionnaires d’Algérie et de tous les pays

    Internationale situationniste

    http://lavoiedujaguar.net/Adresse-aux-revolutionnaires-d

    Le texte « Adresse aux révolutionnaires d’Algérie et de tous les pays » a été diffusé clandestinement en Algérie en 1965. Il a par la suite été publié dans le numéro 10 de la revue Internationale situationniste (Paris, mars 1966).

    L’écroulement en miettes de l’image révolutionnaire que présentait le mouvement communiste international suit avec quarante années de retard l’écroulement du mouvement révolutionnaire lui-même. Ce temps gagné par le mensonge bureaucratique, ajouté au permanent mensonge bourgeois, a été du temps perdu par la révolution. L’histoire du monde moderne poursuit son processus révolutionnaire, mais inconsciemment ou dans une fausse conscience. Partout des affrontements sociaux, mais nulle part l’ordre ancien n’est liquidé parmi les forces mêmes qui le contestent. Partout les idéologies du vieux monde sont critiquées et rejetées, mais nulle part « le mouvement réel qui supprime les conditions existantes » n’est libéré d’une « idéologie » au sens de Marx : les idées qui servent des maîtres. Partout des révolutionnaires, mais nulle part la Révolution. (…)

    #Algérie #Internationale_situationniste #Ben_Bella #Boumedienne #ordre_moral #capitalisme #Israël #Espagne #révolution #autogestion


  • Migrants évacués à la Chapelle : « ce genre d’opération coup de poing n’a aucun intérêt »
    http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/08/18/migrants-evacues-a-la-chapelle-ce-genre-d-operation-coup-de-poing-n-a-aucun-
    http://img.lemde.fr/2017/08/18/408/0/4896/2448/644/322/60/0/f69001a_29013-1y85igv.i9x2hxs9k9.jpg

    Il s’agissait de la 35e évacuation en deux ans dans ce quartier

    (...)

    « C’est un éternel recommencement à porte de la Chapelle et c’est le fait de savoir ça qui nous affole. On se demande à quoi toutes ces évacuations riment. »

    #réfugiés #migrants #expulsions #socialos



  • Saadallah Wannous. Itinéraire d’un intellectuel arabe libre
    Maher Cherif

    http://orientxxi.info/lu-vu-entendu/saadallah-wannous-itineraire-d-un-intellectuel-arabe-libre,1967

    Saadallah Wannous, né en Syrie en 1941 et décédé en 1997 est reconnu comme l’un des plus grands dramaturges contemporains de langue arabe. L’une de ses pièces, Rituel pour une métamorphose est d’ailleurs entrée au répertoire de la Comédie-Française en 2013, après avoir fait l’objet d’une création au Théâtre du Gymnase à Marseille. Sa conception du rôle du théâtre et plus généralement de celui de l’intellectuel arabe, si elle a évolué au fil du temps, a jusqu’à la fin été celle de la participation à une histoire émancipatrice du monde arabe.

    #théâtre #Syrie


  • Le voyage de Lucie, tétraplégique, a viré au cauchemar - Le Parisien
    http://www.leparisien.fr/societe/le-voyage-de-lucie-tetraplegique-a-vire-au-cauchemar-08-08-2017-7181061.p
    http://s1.lprs1.fr/images/2017/08/08/7181061_lucie-carrasco.jpg

    A l’arrivée d’un vol WOW Air Los Angeles-Paris, Lucie Carrasco, paralysée, récupère son fauteuil électrique hors d’usage. C’est le début d’un long calvaire. Témoignage.

    Un scandale ! Je ne suis même pas sûre qu’elle parviendra à avoir gain de cause. Ils vont lui sortir une ou deux petites clauses qui montrent qu’ils ne sont pas responsables du matériel spécifique qu’ils transportent ou une connerie du genre.
    #handicap #avion #transports #WOW_Air #discriminations

    • Un mal-voyant béarnais met 7h pour faire Bordeaux - Orthez après une erreur de la SNCF (4/08/17)
      https://www.francebleu.fr/infos/transports/mal-pris-en-charge-par-la-sncf-un-mal-voyant-bearnais-met-7h-pour-faire-b

      Antonio Figueiredo prend régulièrement le train à Bordeaux pour rendre visite à sa famille à Mourenx. A la gare Saint-Jean de Bordeaux le 4 août dernier, le service d’accompagnement des voyageurs de la SNCF lui a fait prendre le train pour Paris !

      Le voyage d’Antonio Figueiredo devait durer moins de 2h. Son périple en train devait couvrir moins de 200km. Finalement, le quadragénaire a mis 7h et a parcouru plus de 1 200km pour aller rendre visite à sa famille.
      […]
      Le 4 août dernier, alors qu’il devait prendre le train en tout début d’après-midi, le service « #Accès_Plus » qui gère les personnes souffrant d’un handicap l’a fait monter dans le mauvais train. Un TGV en direction de Paris-Montparnasse, sans arrêt. Antonio prévient les passagers puis les contrôleurs du train qui alertent le service. A Paris, on lui remet un nouveau billet gratuit et un repas. Il repart dans l’après-midi et arrive finalement à Orthez vers 20h.

    • Oubliée dans un TGV : les excuses de la SNCF ! - (8/08/17)
      https://informations.handicap.fr/art-TGV-oubliee-handicap-853-10103.php

      Une jeune femme, qui se déplace en fauteuil roulant électrique, avait prévu de se rendre le 8 août 2017 en train de Vintimille à la frontière italienne à Grenoble (Isère), via une correspondance à Avignon (Vaucluse). Or, une fois son TGV arrivé dans cette gare pour une escale de trois minutes, aucun agent ne s’est présenté pour l’aider à descendre, bien qu’elle ait réservé le service « #Accès_plus » qui le prévoit. Elle est restée bloquée à bord du train qui est reparti pour Paris, a-t-elle raconté sur son blog. Prise en charge par la SNCF à la gare de Lyon, elle a fini par arriver à Grenoble avec 4h30 de retard sur l’horaire initialement prévu.

      La SNCF, dans une lettre adressée à sa cliente le 11 août, a présenté ses « excuses » et reconnu que « nos attentions n’ont pas été à la hauteur de vos besoins ». Une enquête a « permis d’identifier un dysfonctionnement informatique, qui sera corrigé », et qui a induit le personnel d’Avignon en erreur sur le lieu où se trouvait la cliente, selon ce texte mis en ligne par la jeune femme et dont l’authenticité a été confirmée à l’AFP par la SNCF.

    • Le Transilien oublie la MDPH de Seine et Marne ! - En ce moment (10093) (8/08/17, il n’y a pas que le TGV)
      https://informations.handicap.fr/art-accesibilite-gare-transilien-853-10093.php

      Savigny- le-Temple, Cesson et Le-Mée-sur-Seine, situées sur la ligne D, avaient obtenu l’assurance que les travaux débuteraient en 2018. Dès août 2017 même pour la gare de Savigny...

      Or un courrier de SNCF Réseau Ile-de-France reçu le 10 avril 2017 prévient Marie-Line Pichery, la maire de la commune, qu’ils sont reportés, au plus tôt, en 2021, avec, au minimum, deux ans de travaux. La raison invoquée ? « Des problèmes financiers et de recrutement de postes techniques » pour assurer la réalisation du chantier selon Frank Vernin, le maire UDI du Mée.
      […]
      Selon Damien Guer, les réalités du terrain ne peuvent plus tolérer les reports incessants. Depuis des décennies, les lois se succèdent, les délais aussi, renvoyés aux calendes… grecques ! Car c’est aujourd’hui la perspective des Jeux olympiques et paralympiques à Paris en 2024 qui inquiètent certains de nos concitoyens, et notamment Claude Boulanger. Ne serait-on pas en train de « marchander », sans en avoir l’air, une nouvelle échéance pour la mise en accessibilité de la région, alimentée par des déclarations nourries sur un tout Paris entièrement accessible en 2024 et un « changement de regard profond sur le handicap » (article en lien ci-dessous). Une aubaine joliment empaquetée pour s’accorder 7 ans de plus ?





  • À Bure, la Préfecture continue sa stratégie d’escalade brutale au prix de nombreux-ses blessé-e-s
    http://vmc.camp/2017/08/17/a-bure-la-prefecture-continue-sa-strategie-descalade-brutale-au-prix-de-nombre

    Potentielles suites répressives pour les personnes hospitalisé-e-s
    Non content de se limiter à blesser, mutiler et peut-être amputer des manifestant.es, la police va jusqu’à les assaillir dans les hôpitaux, parfois avant même qu’ielles soient soigné-e-s, pour les auditionner voire les perquisitionner :

    Une personne hospitalisée à Neufchâteau a vu débarquer la police dans sa chambre pour contrôler son identité.
    À l’hôpital de Nancy, la police a auditionné le manifestant sévèrement blessé au pied dans l’après-midi du 16 août, 1h30 d’interrogatoire épuisant par des gens responsables d’une possible amputation. Une question sur deux le concernait, les autres étaient sur la manifestation. « J’accepte l’audition mais je ne vous dirai rien vous avez bousillé ma vie », réponse sur le ton du gentil flic « On est là pour vous, pas contre vous, là pour vous aider. » 1h30 plus tard, les policiers reviennent avec un ordre de perquisition pour contrôler ses vêtements. « Je suis fatigué, vous me mettez la pression, c’est la deuxième fois que vous rentrez dans ma chambre ! ». Réponse : « J’ai été gentil, j’aurais pu ne pas l’être. »
    Une stratégie répressive de plus en plus brutale
    Il est loin le temps où la stratégie de l’Andra et de la Préfecture se résumait à « ne faisons pas de vagues », pour éviter de trop visibiliser la contestation du projet. Depuis quelques mois la stratégie policière évolue vers un tournant de plus en plus agressif : intimidations et provocations au quotidien, asphyxie directe des manifestations, blessés graves. Bien loin de se cantonner à protéger le laboratoire et les autres infrastructures comme c’était le cas par le passé, les gendarmes ont reçu l’ordre de venir directement au contact des manifestant-e-s en plein milieu des villages, pour apeurer les gens, favoriser la division, blesser, mutiler… Jusqu’où ira-t-elle ?

    L’objectif d’un tel communiqué n’est pas de tomber dans une contre-propagande victimaire, un bilan morbide ou une surenchère guerrière. Il est de documenter au mieux les attaques de la police sur le cortège, et d’offrir un témoignage sur l’évolution continue du dispositif répressif à Bure. Nous prenons acte de cette stratégie d’asphyxie et, dans les mois et années à venir, nous allons chercher à nous donner de l’air de multiples manières.

    Témoignage de Robin, gravement blessé au pied 

    Robin a écrit ce témoignage le 16 août, dans sa chambre d’hôpital, pour transmettre à tout le monde :
    « Je suis Robin,la personne qui a été blessée au pied par une des nombreuses grenades assourdissantes que les gendarmes mobiles ont lancé sur les manifestant-e-s, aux alentours de Bure mardi 15 août 2017. Je suis à l’hôpital de Nancy. Mon pied est dans un sale état, la grenade l’a creusé sur une profondeur de 3 cm et un diamètre de 13 cm. Les os sont pour la plupart brisés. Certains ont même disparus, pulvérisés. La chaussure a été explosée, le plastique a fondu et s’est engouffré dans la plaie, si bien qu’une infection est probable, ce qui nécessiterait l’amputation des 5 orteils. À cela s’ajoute une trentaine d’éclats répartis dans l’autre jambe.
    Les gendarmes ont tiré une quinzaine de grenades assourdissantes, ils ne courraient aucun danger.
    Juste avant que mon pied saute, j’ai vu une grenade exploser à hauteur de tête.
    Pour moi la volonté des forces de l’ordre à ce moment là est très clairement de blesser ou tuer, dans le but de terroriser ceux qui se battent et ceux qui ne se battent pas encore. Sur le brancard de l‘équipe médic dont je salue le courage et l’efficacité, j’ entendais encore les grenades exploser. Malgré le brutal changement que cette blessure va provoquer dans ma vie de père de 2 enfants en bas âge, j’appelle plus que jamais à continuer le combat, à le prendre ou le reprendre pour certain-e-s. »
    Écrire à Robin et aux autres copaines blessé-e-s : Pour écrire et témoigner de notre soutien à Robin et aux autres copain-e-s blessé-e-s lors de la manif, n’hésitez pas à écrire à la Maison de résistance à Bure, 2 rue de l’Église, 55290 BURE. Les témoignages de soutien leur seront transmis.

    #toctoc


  • Rohrabacher, avec Assange dans sa musette ?
    http://www.dedefensa.org/article/rohrabacher-avec-assange-dans-sa-musette

    Rohrabacher, avec Assange dans sa musette ?

    Mercredi, le député républicain de Californie Dana Rohrabacher a été rendre visite à Julian Assange, l’homme de WikiLeaks, toujours cloitré dans son extraordinaire odyssée, à l’ambassade de l’Equateur à Londres. Cette visite était en elle-même remarquable, puisque la première d’une personnalité politique officielle US de ce niveau. D’autre part, Rohrabacher est connu comme un maverick rarissime, assez ami de Poutine et pas vraiment ennemi d’Assad, c’est dire... Rohrabacher avait rencontré Trump après l’élection et certains avaient espéré un poste diplomatique important pour lui. Peine perdue...

    Par contre, Rohrabacher rapporte des nouvelles qu’il juge importantes d’Assange. Il estime que certaines révélations sous forme de documents permettraient d’éclaircir (...)


  • Les États-Unis attendent leur première éclipse totale en 99 ans
    https://www.crashdebug.fr/international/13868-les-etats-unis-attendent-leur-premiere-eclipse-totale-en-99-ans

    SIGNE PROPHETIQUE :...21 août, éclipse solaire sur les USA, attendue depuis 99 ans

    Soit 1918, proche de Fatima 1917 donc l’éclipse de 1918 annonçait la fin de la guerre comme prophétisé à Fatima

    Donc l’éclipse du 21 août annonce le début de la chute des USA d’où la même éclipse 7 ans après, qui forme une croix sur les USA, en 2024 pour clore sa destruction définitive https://www.youtube.com/watch?v=SKC7SN3oo8g

    Illustration du 21 juin 2017 de la Nasa représentant la Terre, la Lune et le Soleil lors d’une éclipse ( NASA/AFP

    /Archives / Handout )

    Agités par la passion d’astronomes amateurs, les espoirs des scientifiques et l’explosion du prix des chambres d’hôtels, les États-Unis attendent leur première éclipse solaire totale depuis près d’un siècle, qui projettera son (...)

    #En_vedette #Actualités_internationales #Actualités_Internationales