• How Google’s ’Privacy Sandbox’ Will Target Ads Without Singling Users Out
    https://onezero.medium.com/how-google-will-target-ads-without-singling-users-out-a83123d5c92c

    A handful of new standards will personalize ads without the privacy violations of today The internet is about to experience a dramatic shift toward privacy. Today, advertisers like Facebook and Google use cookies to track people as they interact with different websites, building profiles for the sake of targeted marketing. But on Wednesday, Google — a giant in the global digital ad market — announced that it would stop using this kind of system to track individuals across the web. Instead, (...)

    #Apple #Google #Chrome #cookies #consentement #microtargeting #profiling #publicité

    ##publicité
    https://miro.medium.com/focal/1200/632/52/30/0*MTsa4WtwCZGxz18_

  • Covid-19 : pourquoi les plus riches sont parmi les plus contaminés en France - Le Parisien
    https://www.leparisien.fr/societe/covid-19-pourquoi-les-plus-riches-sont-parmi-les-plus-contamines-en-franc

    Les 10% les plus riches de la population française ont eu deux fois plus de risque de contracter le Covid-19 par rapport aux classes moyennes, révèle l’enquête EpiCov†. En cause notamment, des relations sociales plus nombreuses, même durant le confinement.

    De nombreuses études ont montré à quel point les plus modestes étaient plus durement frappés par le nouveau coronavirus en matière d’emploi, d’épargne ou globalement en qualité de vie. Pourtant, si l’impact de la pandémie n’a pas été aussi brutal pour les plus riches, ils seraient plus touchés par les contaminations. C’est ce que révèle une enquête de la direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) nommée EpiCov - pour épidémiologie et conditions de vie.

    Il s’agit de la première analyse de l’état des contaminations au Covid-19 sur le territoire français, dont une partie de l’objectif consiste à « estimer les facteurs notamment liés aux conditions de vie associés à l’exposition au virus, et étudier les répercussions du confinement et de l’épidémie sur les conditions de vie ». Pour y répondre, l’Inserm, la Drees et l’Insee ont procédé à une collecte d’information de plus de 135 000 personnes représentatives de la population, via Internet, et en ont tiré au sort plus de 12 000 afin d’en obtenir un échantillon de sang auto-prélevé par les répondants. Une enquête hors norme pour une période hors norme.

    Plus on est riche, plus le carnet de relations sociales s’étend
    Parmi les différentes pistes qu’étudient les scientifiques pour comprendre ce qui fait qu’une population a pu contracter le Covid-19 davantage qu’une autre : le niveau de vie. Et la conclusion de l’enquête est implacable : les 10 % des Français les plus riches ont une probabilité deux fois plus importante d’avoir contracté le Covid-19 que ceux appartenant aux classes moyennes, soit plus encore que les 10 % les moins riches.

    La première raison est sociale, analyse Stéphane Legleye, chef de la Division conditions de vie des ménages à l’Insee. « Plus on monte dans les catégories sociales, plus le carnet de relations sociales s’étend, explique le chercheur. Les occasions de faire des rencontres, plus choisies que subies, sont plus nombreuses. »

    La capacité financière d’esquiver les recommandations
    Une seconde famille d’explications est matérielle : les personnes les plus aisées ont pu continuer à recevoir leurs amis, voisins, familles. « Les ressources matérielles favorisent une sociabilité de réception : on peut recevoir chez soi, insiste Stéphane Legleye. Les entorses aux règles, perçues comme minimes, sont plus faciles, mais font augmenter mécaniquement les risques de contamination. »

    Autre explication matérielle à cette part de contamination plus importante chez les plus riches : la fuite de nombreux citadins aisés vers leur résidence secondaire lors du premier confinement. Pour le statisticien, ces déplacements, accompagnés d’un relâchement de la vigilance ont « pu favoriser de potentiels foyers d’infection, phénomène qui n’a pas existé chez les plus modestes. »

    Télétravail et parentalité
    Les personnes les plus aisées sont aussi souvent celles qui ont pu poursuivre leur activité professionnelle grâce au télétravail, quand d’autres, aux emplois moins bien rémunérés, subissaient le chômage partiel. Mais, sans écoles pour prendre en charge les enfants de ces foyers, le télétravail et la garde d’enfants ont du coexister. « L’intervention d’un tiers (grands-parents, amis, baby-sitter) a pu augmenter les risques de contaminations », poursuit Stéphane Legleye.

    Une étude à relativiser ?
    Si les raisons concrètes pour expliquer cette surcontamination chez les plus aisés ne manquent pas, deux biais possibles sont cependant à relever. « D’un point de vue méthodologique, on peut considérer qu’il y a une limite à ce type d’enquêtes épidémiologiques menées sur Internet : il fallait une photographie de la situation, donc un délai de collecte court, mais on sait que d’une part les personnes les plus aisées ont tendance à répondre davantage aux sondages que les moins aisées, mais aussi que les plus aisées portent aussi une attention plus importante à leur santé que les moins aisées. L’Insee a fait un excellent travail de pondération des résultats collectés, mais il n’est pas impossible qu’il reste une partie d’explication à trouver dans ce biais là. »

    † EpiCov - « 4,5 % de la population en France métropolitaine a développé des anticorps contre le SARS-CoV-2 »

    • Bizarre, l’étude citée a été publiée en octobre 2020
      https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/sites/default/files/2020-10/er1167.pdf

      on y lit bien que les plus riches ont un risque 2 fois plus élevé que les classes moyennes d’être séropositif, mais l’article passe totalement sous silence que le chiffre est exactement le même (2,1, en fait) à l’autre extrémité de l’échelle des niveaux de vie.

      En mai 2020, 4,5 % de la population vivant en France métropolitaine a développé des anticorps contre le SARS-CoV-2 | Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques
      https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/publications/etudes-et-resultats/en-mai-2020-45-de-la-population-vivant-en-france-metrop

      RÉSUMÉ
      L’enquête EpiCoV a été élaborée par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et la DREES, en collaboration avec Santé publique France et l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) dans le contexte de la pandémie de Covid-19. Cette enquête, réalisée auprès d’un échantillon représentatif de la population, est la seule qui permet d’estimer la diffusion de l’épidémie à un niveau national et départemental et les facteurs notamment liés aux conditions de vie associés à l’exposition au virus. Elle permet également d’étudier les répercussions du confinement et de l’épidémie sur la population.
      D’après cette enquête, la séroprévalence du SARS-CoV-2, c’est-à-dire la proportion de personnes avec des anticorps contre le virus, estimée à partir de prélèvements réalisés au décours du confinement, en mai 2020, s’élève à 4,5 % en France métropolitaine parmi les personnes âgées de 15 ans ou plus. La séroprévalence est la plus élevée à Paris (9,0 %), dans les départements de la petite couronne (9,5 %) et le Haut-Rhin (10,8 %).

      Le fait de vivre dans une commune à forte densité urbaine, d’exercer une profession dans le domaine du soin ou de vivre avec un nombre élevé de personnes dans le même logement sont associés à un risque plus élevé d’avoir un test positif. Indépendamment de ces facteurs, la proportion de tests positifs est également plus élevée lorsqu’un membre du ménage a présenté des symptômes ou a été testé positivement pour le SARS-CoV-2, montrant également le rôle de la contamination intrafoyer dans la circulation du virus. La séroprévalence est plus élevée parmi la tranche d’âge des 30-49 ans et aux extrêmes de la distribution des niveaux de vie. Elle est également plus élevée chez les personnes immigrées nées hors de l’Europe que chez les personnes non immigrées. Cela s’explique par les conditions de vie moins favorables dans lesquelles une partie d’entre elles vivent, car cette différence disparaît lorsqu’on prend en compte les conditions de vie socio-économiques.

  • Inceste : les hypocrites et les innocents - Délinquance, justice et autres questions de société
    http://laurent-mucchielli.org/index.php?post/2021/03/02/Inceste-les-hypocrites-et-les-innocents

    La solution d’en appeler à la répression infinie (l’imprescriptibilité) comme le demande certaines associations, ce qui est respectable car la douleur est infinie, est juridiquement monstrueux de confusion et inefficace.
    (...)
    Et surtout un peu de bon sens ne nuit pas : s’il y a entre 4 et 5 millions de victimes d’inceste, ce qui est en effet possible et probable (mais mérite plus qu’une étude par sondage), est-il pensable que ce sera la justice, même surarmée en moyens (on peut rêver…), sur-formée à la détection et à la sanction juste et efficace, qui va résoudre ce problème ? Car 4 millions de victimes suppose presqu’autant d’agresseurs : ne seraient-ils qu’1 million, que va-t-on faire ? Les associations et certains psy militants réclament des peines plus lourdes donc plus longues : imagine-t-on 1 million de procès fournissant 1 millions de prisonniers en France ? …. On les met où ? combien de personnes faut-il mobiliser pour les encadrer ? pour quoi faire et comment ?

    (...)
    Comme quoi il ne suffit pas d’une bonne loi pour faire changer la réalité. Les victimes – et l’auteur de ces lignes en a beaucoup rencontré dans sa carrière – ne se taisent pas sans raisons, même si ces raisons ne sont pas les « bonne raisons » au regard des donneurs de leçons

    (...)

    La résilience – puisque c’est le terme à la mode – ne se décrète pas, et ne vient pas l’injonction même des « psys » » : les victimes d’inceste ont été privées par leur agresseur de la liberté de construire leur développement au regard de leur propre besoin fondamental d’humanisation. Nous n’avons pas à leur imposer notre savoir et nos injonctions à « parler et se soigner » « parler cela fait du bien », « le procès c’est utile pour faire son deuil » (de sa vie ?), toutes ces tartes à la crème qui se transforment en boulets
    Les victimes ont besoin qu’on leur propose des lieux, des personnes ressources, des parcours judiciaires adaptés (nos procédures judiciaires ont été pensées pour des adultes pas pour des enfants) ouvertes, d’où l’on peut se retirer, quitte à revenir, sans être mal jugé ou disqualifié, car les innocents ont besoin avant tout de la liberté psychique dont les a privé leur agresseur, ce que ne permet pas les injonctions dont elles sont l’objet.
    Les victimes ont aussi le droit à la présomption d’innocence….
    (...)

    Oui une société peut cesser de faire silence et éduquer ses enfants à ne pas céder à « la confusion de langage entre l’adulte et l’enfant » (Ferenczi, 1932 !). La violence émotionnelle précède le passage à l’acte car l’abus d’amour peut être un crime moral et c’est par là que se construit le crime sexuel. [? pour ma part]

    (...)

    Hypocrite est notre société, ses dirigeant et ses « sachants » qui font semblant de découvrir l’ampleur de la question : soit ils masquent leur ignorance abyssale, soit ils savent très bien que si nous échouons à simplement parler de l’inceste c’est parce que nous ne savons que le sanctionner, peu, et sans efficacité. Mais ils n’iront pas pour autant donner quelques moyens que ce soit pour former correctement des professionnels qui sauront parler de cela aux enfants et aux familles. Ils n’auront pas le courage d’inclure enfin fermement, sans tenir compte des criailleries hypocrites et culs-bénis, l’éducation sexuelle et morale à l’école ce qu’on échoue à faire depuis la circulaire Fontanet de… 1975. L’école est le seul lieu où l’enfant va obligatoirement sans sa famille, c’est donc le seul lieu où, quand on vit dans une famille incestueuse, on peut entendre que ce n’est pas « normal » comme le croit bien des enfants victimes qui se taisent, et donc en parler. Ce n’est pas compliqué à comprendre et pour le coup il n’est pas utile de réunir une commission : il suffit de faire appliquer les textes sur l’éducation affective et sexuelle sans aucune dérogation possible, et sans langue de bois. Bien sur il faudrait former les enseignants etc. mais il vaut mieux compter sur la force de la parole que sur les effets d’un kit de formation. Les innocents ont besoin du respect, de leur silence quand il est silence, de leur parole quand elle est parole. Ils n’ont pas besoin d’être culpabilisés par les injonctions des psy, des autorités religieuses ou des politiques, quand ils disent n’avoir pas confiance en une justice démunie et débordée. Ils/elles savent que ce qui combat la déshumanisation qu’elles ont subi c’est leur humanité, c’est la vie, c’est la transmission par la prise de parole qui leur convient quand elle leur convient. Le système judiciaire peut y aider mais il ne vaut que ce que vaut la société et ses dirigeants, élu-e-s, haut-fonctionnaires, directeur/trices et président(e)s des organismes de formation. La surdité hypocrite vient d’en haut : pour ceux qui en doutaient quelques femmes courageuses viennent de dévoiler la conspiration des silences qui donne la victoire à l’Inceste.

    #inceste #enfance

  • Banksy rend hommage à Oscar Wilde et au pouvoir émancipateur de l’écriture
    https://actualitte.com/article/99205/insolite/banksy-rend-hommage-a-oscar-wilde-et-au-pouvoir-emancipateur-de-l-ecritu

    Avec une vidéo de la réalisation de l’oeuvre.

    Banksy aurait donc fait des siennes sur le mur d’une ancienne prison, et pas n’importe laquelle, celle de Reading. L’immense édifice est connu à plus d’un titre, mais surtout parce qu’il abrita l’écrivain irlandais Oscar Wilde, à la fin du XIXe siècle, en raison de son homosexualité.

    Désaffecté par le gouvernement depuis 2014, l’établissement devait accueillir un centre des arts, selon le souhait émis par le conseil de la ville : le projet n’a toutefois pas abouti, apprenait-on en avril 2020. L’intervention de Banksy viendrait peut-être souligner cette occasion manquée.

    Le visuel choisi par l’artiste, une feuille noircie sortant d’une machine à écrire, permettant ainsi de faire le mur, semble une référence directe à l’héritage d’Oscar Wilde, qui avait composé à Reading un poème, La Ballade de la geôle de Reading, décrivant les derniers instants d’un condamné à mort.

    #Banksy #Street_art

  • Covid-19 : avec plus de 1500 morts par jour, le Brésil au bord de l’effondrement sanitaire
    https://www.bfmtv.com/international/covid-19-avec-plus-de-1500-morts-par-jour-le-bresil-au-bord-de-l-effondrement

    Avec des records de morts quotidiens, des hôpitaux au bord de l’effondrement et une campagne vaccinale menée au rythme de l’escargot, le Brésil affronte le moment le plus violent de la pandémie sans aucune stratégie nationale. Mercredi, le pays a enregistré 1910 morts en 24 heures, battant le triste record établi la veille de 1641 décès. Avec un total de 259.271 morts du Covid-19, l’immense pays latino-américain est le plus endeuillé au monde après les Etats-Unis.

    « Pour la première fois depuis le début de la pandémie (il y a plus d’un an) on assiste dans tout le pays à une détérioration des différents indicateurs », a indiqué mardi la Fondation Fiocruz, qui dépend du ministère de la Santé.

    Le « scénario est alarmant » : augmentation en flèche du nombre de contaminations et de morts, avec des taux élevés de syndromes respiratoires aigus sévères (SRAS) et une occupation des lits en soins intensifs supérieure à 80% dans 19 des 27 Etats du pays, explique l’institution.

    Cette deuxième vague est encore pire que la première. Au cours des sept derniers jours, la moyenne mobile de morts du coronavirus a été de 1331, un chiffre qui jusqu’en février n’avait jamais dépassé les 1100 décès. C’est en janvier que la moyenne quotidienne de morts est repassée au-dessus du seuil des 1000, comme cela avait été le cas entre juin et août l’an dernier, la pire période de la première vague.

    Cette nette aggravation est, pour les épidémiologistes, le prix que paie le Brésil pour les fêtes de Noël et du Nouvel An. Bientôt va s’ajouter la « facture » de la période du carnaval de la fin février, qui a donné lieu à des rassemblements festifs en dépit de leur interdiction et de l’annulation des grands défilés, comme à Rio.

    Les scientifiques invoquent aussi le variant P1 apparu en Amazonie, qui est deux fois plus contagieux et a essaimé dans 17 Etats du Brésil et plusieurs pays étrangers.

    Pour la théorie « ça va, en France il suffit de vacciner les vieux et de tenir jusqu’à l’été » :
    – c’est l’été, en ce moment, au Brésil ; la température moyenne à São Paulo en mars est de 28° (c’est la température moyenne à Montpellier en août) ;
    – l’espérance de vie est de 74 ans au Brésil, et 8,6% de la population a plus de 65 ans ; l’espérance de vie est de 82 ans en France, et 19% de la population a plus de 65 ans.

  • Les policiers de Los Angeles ont peut-être trouvé le moyen de ne pas se faire filmer en action.

    Récemment, Sennett Devermont entre dans un commissariat et entame une conversation avec un sergent qui comprend vite que leur échange est diffusé en direct sur Instagram. Aussitôt, le policier dégaine son téléphone portable et s’en sert pour diffuser… de la musique. Sennett Devermont lui demande plusieurs fois de baisser le son, l’agent ne bronche pas.

    Le vidéaste se rappelle alors que ce n’est pas la première fois. Deux semaines auparavant, le militant s’était approché d’un policier de Los Angeles. Même réflexe. Le flic avait compris qu’il est filmé, extirpé un téléphone de sa poche, fouillé sa playlist et sélectionné son arme fatale : les Beatles !

    https://www.franceinter.fr/emissions/l-edito-m/l-edito-m-16-fevrier-2021

    https://rf.proxycast.org/fee7fdac-2871-4de6-b7c2-06ef4be178ee/18798-16.02.2021-ITEMA_22575767-2021F31058S0047.mp3

    #police #droit_d'auteur #copyright #musique

  • XV de France. Le protocole sanitaire a bien été « respecté », affirme Jean-Michel Blanquer
    https://www.ouest-france.fr/sport/rugby/equipe-de-france/xv-de-france-le-protocole-sanitaire-a-bien-ete-respecte-affirme-jean-mi

    Après avoir reçu Bernard Laporte au ministère, Jean-Michel Blanquer affirme que le protocole sanitaire a bien été respecté par les membres du XV de France, fortement.

    Et si c’est Blanquer qui le dit...

  • Qu’est-ce que l’État ?

    Ernest London

    https://lavoiedujaguar.net/Qu-est-ce-que-l-Etat

    « Lorsque que s’invente et s’établit une idée comme celle d’État, qui réussit à confondre avec le plus grand succès les notions contraires de “peuple” et de “Gouvernement”, il se constitue ainsi l’arme la plus puissante (qui est, comme on le voit, la plus métaphysique) pour enfermer le peuple dans la confusion et l’identification avec son Gouvernement et pour empêcher n’importe quel sentiment clair d’opposition et n’importe quelle intention d’en secouer le joug. » Agustín García Calvo (1926-2012), philologue et poète espagnol, convoque l’idée « État », « idée mensongère et réelle », pour en explorer les contradictions, les ambiguïtés dissimulées.

    Tandis qu’avec la notion de Patrie « l’amour de la terre se confondait avec le service des Seigneurs », celle d’« État » consolide et masque ce procédé de confusion et d’intégration. « L’État est la culmination logique, historique et naturelle, de l’idée d’État », fusionnant le Pouvoir et le peuple, « faisant du gouvernement et des gouvernés une seule et même chose » : « La Démocratie, que ce soit par la tromperie de la représentation et des élections de la voix du peuple, ou par la dictature des opprimés et dominés, réalise historiquement le mensonge que renferme la construction même de son vocable. »

    « Il n’y a pas de Pouvoir sans nécessité de justification et, donc, comme disent les politiciens, d’idéologie, d’autant plus efficace et puissante qu’elle est plus abstraite et métaphysique, et par conséquent plus difficile à dénoncer et plus facilement dissimulable aux yeux du peuple, jusqu’à atteindre le comble de la réussite, quand il n’est plus nécessaire d’énoncer l’idée puisqu’elle est déjà ce que tout le monde sait. (...)

    #Agustín_García_Calvo #recension #État #travail #Capital #Marx #religion #langue #écriture

  • 90% des victimes de violences conjugales satisfaites par la police...d’après l’IGPN

    Plus d’un an après le Grenelle sur les violences conjugales, Marlène Schiappa annonce ce vendredi les chiffres sur l’audit fait sur l’accueil des femmes victimes des violences de genre par la police... menée par l’IGPN et l’IGGN.

    https://www.revolutionpermanente.fr/90-des-victimes-de-violences-conjugales-satisfaites-par-la-poli

    #déni #sexisme #discrimination #IGPN #communication #violences_conjugales

  • „Stromschlag währe gut!!!“ - Hasspostings als Puppentheater
    https://www.youtube.com/watch?v=qkVLKci64bA

    Mit: Nikolaus Habjan und Manuela Linshalm
    Musik: Christoph und Lollo
    Nach einer Idee von Florian Klenk

    Was passiert wenn man den wütenden, digitalen Mob auf die Bühne holt?

    Was tagtäglich auf den Bildschirmen der Österreicherinnen und Österreicher zu lesen ist wird zunehmend zu einer gesellschaftlichen Gefahr. Mit Katzenfoto als Profilbild und unter ihren echten Namen veröffentlichen tausende Menschen täglich die zynischsten, gehässigsten und ekelerregendsten Kommentare zu allem, was ihnen nicht in den Kram passt. Falschmeldungen und Verschwörungstheorien werden, ohne sie zu hinterfragen, einfach geteilt, Menschen werden auf derbste Weise beschimpft und sogar vor Mordaufrufen wird nicht halt gemacht – alles im scheinbar rechtsfreien und anonymen Raum des World Wide Web, wo niemand mit Konsequenzen rechnet.

    Der Puppenmagier Nikolaus Habjan und seine kongeniale Partnerin Manuela Linshalm geben mit ihren Puppen den Trollen und Hass-Postern Gesicht und Stimme. Gemeinsam mit den schrägen Musikhumoristen „Christoph und Lollo“ präsentieren sie eine Auswahl der schlimmsten und grauslichsten Beiträge.

    #auf_deutsch #humour #Autriche #théâtres #marionettes

  • Salade d’endives aux 3 fromages
    https://www.cuisine-libre.org/salade-d-endives-aux-3-fromages

    Les amateurs de fromage apprécieront… Retirer les feuilles extérieures, couper les pieds des endives. Préparer la vinaigrette en mélangeant les ingrédients. Ajouter 4 brins de ciboulette ciselés. Effiler les branches de cèleri. Couper en tronçons. Détailler le chèvre en tranches puis en triangles, l’emmenthal en bâtonnets et le Roquefort en boulettes à l’aide d’une petite cuillère. Avant de servir, peler et couper en rondelles l’oignon rouge. Répartir les feuilles d’endives dans les 4 assiettes. Au… #Endive, #Fromages, #Salades / #Végétarien, #Sans œuf, #Sans gluten, #Sans viande, Crudité

    #Crudité

  • Les-Crises : Offre de Stages étudiants
    https://www.les-crises.fr/les-crises-offre-de-stages-etudiants

    Comme chaque année, Les-Crises propose différents stages étudiants. Cette année, nous proposons des stages étudiants conventionnés et rémunérés en télétravail allant de 2 à 6 mois, dans les domaines suivants : Aide à la rédaction d’articles et d’analyses Synthèse de livres (classiques de l’auto-défense intellectuelle) Rédaction de synthèses Et ce dans différents domaines : histoire, […]

    #Divers #convention #étudiant #stage #Divers,_convention,_étudiant,_stage

  • How Law Made Neoliberalism | Boston Review
    http://bostonreview.net/law-justice/jedediah-britton-purdy-amy-kapczynski-david-singh-grewal-how-law-made-

    Many people recognize that the law has changed in anti-egalitarian and anti-democratic ways in recent decades—for example, that Citizens United amplified the role of money in politics, or that the construct of “colorblindness” has become entrenched in constitutional doctrine and helps sustain structural racism. In our view these are not isolated changes, but part of an orientation—an ideology about markets, governments, and law that has become foundational to our legal infrastructure. We call this orientation the “Twentieth-Century Synthesis” in legal thought.

    #corruption_légale #états-unis #néolibéralisme #droit

  • https://www.youtube.com/watch?v=d4mwwFsfYvI

    La collaboration entre McFly et Carlito et Emmanuel Macron pour « promouvoir les gestes barrières » s’inscrit dans la campagne du président pour briguer un deuxième mandat en 2022.
    Mais derrière l’évidente opération de communication, de multiples zones d’ombres.
    Pourquoi des dizaines de milliers de commentaires ont permis d’augmenter artificiellement le nombre de vues de la vidéo ? Quelle est la nature du syndicat étudiant qui bénéficiera des fonds levés ? Comment sont financées les vidéos de partenariat avec des influenceurs ? Quelle est la limite entre information gouvernementale et propagande partisane ? Quel est le rôle de Google dans ces partenariats ?
    Derrière la vidéo « divertissante » de Mcfly et Carlito, Blast et Le Vent Se Lève décryptent les rouages d’une opération politique historique, qui pose des problèmes démocratiques majeurs.

  • Émeutes à la Duchère : les flics blessent grièvement un jeune de 13ans puis répriment le quartier qui se révolte - Rebellyon.info
    https://rebellyon.info/Emeutes-a-la-Duchere-les-flics-blessent-22960

    Hier, mercredi 3 mars 2021 un jeune de 13 ans a fait une chute en scooter dans le quartier de la Duchère et est grièvement blessé, probablement percuté par une voiture de police banalisée. Face aux demandes d’explication des habitants, les flics balancent des lacrymos. Le 4 mars, la révolte reprend de plus belle. En face la répression.

    #violences_policières

  • #Au_Poste #3, avec Arié Alimi, avocat au barreau de Paris
    http://www.davduf.net/au-poste-3-avec-arie-alimi-avocat-au-barreau-de

    Causerie avec #Arié_Alimi, auteur de « Le Coup d’État d’urgence : Surveillance, répression et libertés », à l’occasion de la sortie en DVD et VOD de Un pays qui se tient sage. Au Poste : libertés publiques, libertés fondamentales, #Police, sousveillance & contre-filatures. Causeries hebdomadaires proposées par le réalisateur David Dufresne (« Un pays qui se tient sage »). Chaque lundi. Et parfois plus sur Twitch et sur Blast. Ce soir, il a été question de #Loi_sécurité_globale bientôt au Sénat, de la (...) Au Poste

    / Une, Arié Alimi, Beauvau de la Sécurité, Loi sécurité globale, #Maintien_de_l'ordre, Police

    #Beauvau_de_la_Sécurité
    https://twitter.com/AA_Avocats
    https://www.senat.fr/espace_presse/actualites/202012/securite_globale.html#c659909
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Indice_de_d%C3%A9mocratie
    https://www.franceculture.fr/philosophie/la-violence-legitime-de-letat-de-max-weber
    https://lafabrique.fr/ennemis-detat
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_Rajsfus

  • When more Covid-19 data doesn’t equal more understanding | MIT News | Massachusetts Institute of Technology
    https://news.mit.edu/2021/when-more-covid-data-doesnt-equal-more-understanding-0304

    “An initial hypothesis was that if we had more data visualizations, from data collected in a systematic way, then people would be better informed,” says Lee. (...) The researchers found that antimask groups were creating and sharing data visualizations as much as, if not more than, other groups.

    And those visualizations weren’t sloppy. “They are virtually indistinguishable from those shared by mainstream sources,” says Satyanarayan. “They are often just as polished as graphs you would expect to encounter in data journalism or public health dashboards.”

    “It’s a very striking finding,” says Lee. “It shows that characterizing antimask groups as data-illiterate or not engaging with the data, is empirically false.”

    #data-visualisation #antimaskkkers

  • “If opsins aren’t actually necessary to perceive colors, then we might need to expand how we define color sensitivity”

    An eyeless worm has upended scientific understanding of color
    https://www.inverse.com/science/eyeless-worms-can-still-see-color-study

    This finding upends conventional scientific wisdom, which dictates organisms must possess the photoreceptor genes in opsins to discriminate between colors. C. elegans, remarkably, was able to discriminate between the colors despite lacking opsins.

    The scientists also identified two sets of genes — chtl-1 and jkk-1 as well as F52H3.6 and lec-3 — that contribute to the roundworm’s avoidant responses to color, setting up the potential for future genetic research.
    experiment, C. elegans
    A figure from the study showing how the roundworm discriminates between colors to avoid danger. Dipon Ghosh et. al.

    Why it matters — This roundworm’s color discrimination is no mere quirk, but an evolutionary gift, the researchers suggest.

    “Our work also suggests that sensitivity to specific colors could offer some evolutionary benefit for the worm as it navigates an environment where it might encounter colorful microbes,” Ghosh says.

    But Ghosh also believes the findings of the research go beyond roundworms, reshaping the way scientists think about the evolution of color discrimination. The work suggests opsins are not necessary for an animal to tell the difference between colors, for example. If opsins aren’t actually necessary to perceive colors, then we might need to expand how we define color sensitivity in other animals.

    “Because it seems that worms have co-opted evolutionarily conserved genes for color sensitivity, we think our findings could generalize to other animals or even tissues that sense light, even if they don’t possess the classic molecules required for vision per se,” Ghosh says.

    Microbial pigments might affect color perception in these other animals in a similar way to the roundworm, he adds.

    “Perhaps microbial pigmentation can more generally affect foraging by wandering hosts other than C. elegans – meaning that colors might be involved in unexpected ways in other interspecies interactions as well,” Ghosh says.

  • Marguerite Duras
    https://www.youtube.com/watch?v=s--2miauRQ4

    Apostrophes | France 2 | 28/09/1984

    À l’occasion de la sortie de son dernier roman « L’amant » en 1984, Marguerite Duras est l’unique invitée d’"Apostrophes". Elle répond en direct aux questions de Bernard Pivot, sur le succès populaire inattendu de « L’amant » : 100 000 exemplaires vendus en 4 semaines. Succès critique aussi après 10 ans de silence, le prix Goncourt raté de peu pour « Barrage contre le Pacifique » en raison de son appartenance au Parti Communiste. Elle évoque sa rencontre à 15 ans avec l’amant chinois milliardaire ainsi que les rapports entretenus avec sa mère et ses deux frères, sauvages.

  • Genève veut interdire les « thérapies de conversion » - Le Temps
    https://www.letemps.ch/suisse/geneve-veut-interdire-therapies-conversion

    Une motion visant a rendre illégales les pratiques visant à modifier l’identité de genre ou l’orientation sexuelle d’une personne a été acceptée par le Grand Conseil genevois. Une motion similaire a été déposée dans le canton de Vaud [...]

    En Europe, Malte et l’Autriche ont interdit ces « thérapies » alors que l’Allemagne les prohibe pour les mineurs. Des projets d’interdiction sont en cours en France, en Espagne, en Norvège et au Royaume-Uni.

    #homosexualité #LGBTIQ+