• A propos du documentaire Demain, tous crétins ?
    https://www.arte.tv/fr/videos/069096-000-A/demain-tous-cretins

    Cité ici, mais je préfère faire un post à part :
    https://seenthis.net/messages/499739

    #effondrement #collapsologie #catastrophe #fin_du_monde #it_has_begun #Anthropocène #capitalocène

    Perturbateurs endocriniens : une menace pour notre QI
    Barbara Demeneix, Le Journal du CNRS, le 6 octobre 2016
    https://seenthis.net/messages/531055

    #perturbateurs_endocriniens #documentaire
    #santé #QI #Intelligence #hormones

    Un qui n’a pas aimé :

    Tous pris pour des crétins devant Arte
    Martin Clavey, Sound of Science, le 11 novembre 2017
    https://www.soundofscience.fr/644

    http://media.urtikan.net/wp-content/uploads/2017/11/171114-QI-baisse-soulas.jpg

    Le quotient intellectuel baisse année après année
    Soulas, Urtikan, le 14 novembre 2017
    http://www.urtikan.net/dessin-du-jour/le-quotient-intellectuel-baisse-annee-apres-annee

    et :

    Notre QI est-il vraiment en train de baisser ?
    Pauline Moullot, Libération, le 22 novembre 2017
    http://www.liberation.fr/futurs/2017/11/22/notre-qi-est-il-vraiment-en-train-de-baisser_1610778

    Depuis la diffusion sur Arte du documentaire « Demain, tous crétins ? » plusieurs internautes nous interrogent sur la baisse supposée du quotient intellectuel.

    Notre QI est-il, oui ou non, en train de baisser ? Depuis la diffusion le week-end dernier sur Arte d’un documentaire intitulé Demain, tous crétins ? plusieurs internautes nous ont posé la question. Pendant une heure, le documentaire démontre l’influence néfaste des perturbateurs endocriniens sur le développement du cerveau, en s’appuyant notamment sur une baisse du QI. Qu’est-ce que le QI ? « C’est une mesure de l’intelligence générale qui donne une moyenne de toutes les fonctions cognitives. Elle permet de tout résumer en un chiffre, comme une moyenne générale au bac », explique le chercheur du CNRS spécialiste des sciences cognitives Franck Ramus.

    La biologiste du CNRS Barbara Demeneix, conseillère scientifique du documentaire d’Arte, assure que de multiples études dans plusieurs pays, et avec plusieurs méthodes, confirment cette thèse. Ça ne fait pas débat selon elle. Une série d’études publiées depuis plusieurs années sur le sujet indiquent, en effet, que le QI est plutôt orienté à la baisse.

    Selon celles-ci, il serait en effet en train de baisser depuis le tournant des années 2000. En France, mais aussi en Norvège, en Australie, au Danemark, au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Finlande… Les résultats sont recensés dans cet article d’Edward Dutton (cité par le documentaire d’Arte) et Richard Lynn, les auteurs des études sur la France et la Finlande.

    « Flynn effect » et « negative Flynn effect »

    A l’appui de cette thèse, on trouve aussi James Flynn, professeur émérite à l’université d’Otago, à Dunedin en Nouvelle-Zélande, spécialiste du QI dans le monde. Il a donné son nom à la théorie du Flynn effect, en démontrant que le QI ne cessait d’augmenter sur des générations depuis l’après-guerre. Il aurait même augmenté de trois points par décennie selon une méta-analyse recensant plus de 200 études sur le QI. Une augmentation qui s’explique notamment par l’amélioration des conditions de vie, de l’alimentation et de l’éducation.

    Selon James Flynn, cette tendance s’inverserait bien, aujourd’hui. Contacté par Check News, il ne conteste pas les conclusions de Dutton et Lynn, même s’il affirme que « ça dépend des pays ». Concernant l’étude menée sur la France, il explique : « Il n’y a aucun problème avec cette étude [sur la France], mais l’on aura besoin d’autres études pour être sûrs de ces résultats. » Le chercheur, qui sortira une nouvelle publication d’ici un mois, ne développe pas beaucoup plus pour l’instant.

    Au Monde, il avait affirmé récemment : « Nos enfants sont plus bêtes que nous, et les leurs risquent bien d’être encore plus stupides. » Même s’il ne se référait pas seulement au QI. « Je fais référence au fait qu’aux Etats-Unis, les gens lisent moins de grande littérature et connaissent moins d’histoire, du coup ils ne peuvent pas utiliser leur intelligence critique pour questionner ce que leurs leaders leur disent sur le monde moderne (par exemple sur l’invasion de l’Irak). Cette tendance semble augmenter (peut-être pas en France), quelle que soit la courbe du QI », explique-t-il aujourd’hui.

    Mais si plusieurs sources indiquent une tendance à la baisse, ces études rencontrent aussi des opposants. Ainsi, celle concernant la France, qui nous apprend que le QI y aurait perdu 3,8 points en dix ans. Problème, selon les détracteurs de l’article, il se base sur une cohorte particulièrement petite : 79 personnes. Des critiques balayées par son auteur, Edward Dutton : « On précise que c’est un chiffre relativement réduit, mais il est concordant avec les résultats des études menées en Scandinavie et va dans la direction attendue. »

    La controverse touche aussi une autre publication souvent citée, menée par le psychologue Michael Woodley, qui assure que notre QI a perdu quatorze points depuis l’époque victorienne, à raison de 1,23 point par décennie. Intitulée « Est-ce que les Victoriens étaient plus intelligents que nous ? » l’étude se base sur les temps de réaction des gens à un stimulus visuel. Une technique qui ne peut pas permettre d’en déduire une mesure de l’intelligence, selon plusieurs chercheurs. Flynn, qui plaide, lui, pour une augmentation constante du QI jusqu’à cette baisse dans les années 90-2000, fait partie de ses critiques.

    Prendre du recul

    La communauté scientifique n’est donc pas unanime sur la question. « L’effet Flynn, qui montre une hausse de trois points par décennie, est incontesté. Mais seules quelques travaux font état d’une baisse sur une période de dix ans, relativise Franck Ramus. La croissance ralentit, mais il n’est même pas encore établi que ça plafonne. »

    Pour le chercheur, la publication la plus complète sur la question est une méta-analyse recensant plus de 200 études et menées sur les variations du QI de 1909 à 2013. Et si les travaux tendant à montrer un déclin dans certains pays semblent solides – celles sur la Finlande, le Danemark, les Pays-Bas, l’Allemagne, et la Grande-Bretagne portent sur des effectifs suffisamment importants pour être crédibles, selon le chercheur –, elles sont aussi minoritaires parmi la quantité d’autres travaux montrant l’inverse dans d’autres pays. « Le problème, c’est qu’il n’y a généralement qu’une seule étude récente par pays, résume-t-il, et pas toujours avec de gros effectifs (notamment l’étude sur la France). Il faudrait réévaluer la situation dans dix ans. Alors on aura suffisamment de recul pour voir s’il y a une croissance plus lente, une stagnation ou un déclin. En attendant, il n’y a pas lieu d’être alarmiste. »

    Débat sur les causes

    A ce débat sur la réalité ou pas d’une baisse s’en ajoute un autre : celui sur les causes. Si les études sur la France et la Finlande font aussi débat, c’est à cause de l’interprétation de ces résultats proposée par leurs auteurs. Dutton et Lynn voient des causes génétiques dans la baisse du QI… Ce qui explique leur déception après la diffusion du documentaire d’Arte : celui-ci s’est appuyé sur les résultats de leurs travaux pour étayer la thèse d’une baisse liée à des facteurs environnementaux, là où les chercheurs assurent que les causes sont génétiques. Ils sont d’ailleurs rejoints sur ce point par Michael Woodley. Pour résumer grossièrement, les personnes avec un QI élevé feraient moins d’enfants que ceux avec un QI plus faible, ce qui tend au fil des ans à faire baisser la population qui possède un QI plus important… Une théorie très controversée, qui sert à leurs détracteurs pour décrédibiliser les résultats.

    A ces tenants controversés d’une théorie dysgénique (la détérioration génétique d’une espèce) comme Dutton et Lynn, s’opposent donc les partisans d’une théorie environnementale. Parmi eux, la biologiste du CNRS Barbara Demeneix : « Dutton et Lynn ne donnent que des hypothèses pour expliquer cette baisse, alors que je m’appuie sur des études scientifiques validées par la communauté. » Selon elle, l’exposition aux perturbateurs endocriniens impacte le développement du cerveau en agissant sur les hormones thyroïdiennes. Toute la thèse du documentaire diffusé sur Arte. Et de citer par exemple cette étude sur l’effet de l’exposition aux phtalates (des substances chimiques que l’on retrouve dans des plastiques et des produits du quotidien) dans le ventre de la mère sur le QI des enfants âgés de 7 ans.

    En résumé, si plusieurs études démontrent une baisse du QI dans certains pays, cette conclusion ne fait pas encore l’unanimité dans la communauté scientifique. Pas plus que les causes de cette éventuelle baisse.


  • Un an ferme pour une tentative d’ouverture de squat ! - Paris-luttes.info
    https://paris-luttes.info/un-an-ferme-pour-une-tentative-d-9117

    Le mardi 24 octobre, plusieurs camarades ont tenté de rentrer dans une maison vide afin d’y élire leur domicile. La surveillance bourgeoise de la propriété privée ne cesse de se perfectionner et la maison était équipée d’un système d’alarme. Tous les camarades ont réussi à prendre la fuite sauf l’un d’eux qui, resté en arrière, s’est fait arrêter, et emprisonner...

    Les policiers ont entamé une enquête pour tentative de cambriolage, bien que la maison soit inoccupée et que les propriétaires eux-mêmes aient reconnu plus tard que, des quelques affaires laissées sur place, rien n’avait disparu.
    Le camarade arrêté n’a pas de papiers et ne peut pas prouver son identité. Déféré pour une comparution immédiate au TGI de Créteil, il a été jugé immédiatement. Il a alors écopé d’une peine d’un an ferme pour un cambriolage sans objet volé...et se trouve actuellement incarcéré à la maison d’arrêt de Fresnes en attendant le procès en appel.

    L’emprisonnement d’Alfidel est l’aboutissement provisoire d’une existence très mouvementée, au cours de laquelle il n’a cessé de se faire malmener par les pouvoirs en place et de se débattre.
    Né au Tchad dans les années 80, il a participé encore mineur à une rébellion contre le dictateur Idriss Déby. Blessé grièvement et sommairement soigné (il en garde de graves séquelles), il est emprisonné jusqu’à ce qu’une autre rébellion, s’emparant momentanément de la capitale N’Djamena et ouvrant les portes de la prison, lui permette de s’enfuir. Il s’installe ensuite en Lybie, mais la guerre civile et la chute de Khadafi le poussent de nouveau à la fuite, d’autant plus que les populations noires sont persécutées pour leur soi disant complicité avec le dictateur (en fait, Déby avait envoyé des troupes auxiliaires pour soutenir son confrère).

    #logement #squat #criminalisation #justice #prison


  • In Photos: Daily struggle of Palestinian workers at Checkpoint 300
    Nov. 24, 2017 8:00 P.M.
    http://www.maannews.com/Content.aspx?ID=779520
    http://www.maannews.com/Photos/454426C.jpg Checkpoint 300 in Bethlehem, November 24, 2017. (MaanImages/ Nasser Lahham)

    BETHLEHEM (Ma’an) — In the early hours of the morning, typically before dawn, hundreds of Palestinians in the southern occupied West Bank must endure long waits at the 300 checkpoint, one of the only access points Palestinians from the southern West Bank have to Jerusalem and Israel.

    Palestinians crowd into the cement- and metal-barred walkways, push through turnstiles, pass a metal detector, and show their IDs and permits to Israeli soldiers in order to travel to Israel for work . The process can at times take hours and cold winter temperatures coupled with hours of waiting time means frustrations are high.

    Checkpoint 300 was built in 2005 two kilometers inside of the green line, despite rulings by the International Court of Justice that the separation wall was deemed illegal in 2004.

    High numbers of Palestinians, especially construction laborers, cross through the checkpoint every day, facing frequent overcrowding and often waiting for hours in line due to Israeli security measures.

    Israel maintains severe restrictions on Palestinians’ freedom of movement through a complex combination of fixed checkpoints, flying checkpoints, roads forbidden to Palestinians but open exclusively to Jewish settlers, and various other physical obstructions.

    At any given time there are about 100 permanent Israeli checkpoints in the West Bank, while surprise flying checkpoints often number into the hundreds.

    http://www.maannews.com/Photos/454422C.jpg Checkpoint 300 in Bethlehem, November 24, 2017. (MaanImages/ Nasser Lahham)


  • Un avertissement qui, 60 ans après, n’a pas été entendu

    http://www.pourlascience.fr/e_img/boutique/pls_482_couv.jpg

    La couverture du magazine Pour la Science n°482 de décembre 2017 fait sa une avec le « berceau de la vie » et sa quatrième de couverture avec le « cercueil de notre mort », en publiant la publicité suivante :

    https://sniadecki.files.wordpress.com/2013/09/ceadam2017.jpg

    On y lit bien : « honnêteté morale ».

    Qu’est ce que c’est que ce truc ? Qu’est ce que cela peut pouvoir bien signifier lors qu’il s’agit de développer des armes de destructions massive ?

    A savoir planifier l’assassinat de centaines de milliers de personnes. Organiser la destruction de villes entières. Et enfin, grâce à l’industrie nucléaire, empoisonner à petit feu le monde entier.

    L’honnêteté morale a bien mieux été défendre par André Breton en 1958 que par tous ces « équarrisseurs diplômés », ces pourritures scientistes et ces crevures nucléaristes qui travaillent pour des militaires.

    https://sniadecki.wordpress.com/2013/09/06/breton-nucleaire

    N’hésitez pas à leur faire savoir tout le bien que vous pensez d’eux en leur envoyant un mot gentil à l’adresse qu’ils ont si aimablement indiquée.

    Contact : drh-suivi.recrutements@cea.fr

    #CEA, #science, #militaire, #bombe_atomique, #critique_techno, #André_Breton.


  • #Nantes, quand l’ogre Nécropole dévore nos quartiers
    https://nantes.indymedia.org/articles/39251

    Ces derniers temps la Ville de Nantes et Nantes Métropole accentuent les attaques (le développement selon eux) pour écarter tout un pan de la population qui arrivait encore à se loger à un prix décent sur Nantes tout en cassant une certaine diversité sociale. En parallèle elles redessinent la circulation piétonne pour drainer un public-touriste vers les espaces marchands. L’une après l’autre, et désormais en même temps, des parcelles d’alternatives à leur vision de la Ville idéale sont mises en danger. Après les quartiers du Vieux-Doulon, la Moutonnerie, c’est Feydeau et Chantenay qui se trouvent dans la ligne de mire de l’asseptisation-sécurisée qu’elles nous vendent. Cartographie textuelle de là où en sont les projets. N’hésitez pas à ajouter vos informations en commentaires pour un (...)

    #nantes_nécropole #greenwashing #gentrification #urbanisme #nantes_nécropole,greenwashing,gentrification,urbanisme


  • Qatari owned daily claims Turkish banks are seeing an inundation of Saudi cash as businessmen worry about MBS’s moves | The Mideastwire Blog
    https://mideastwire.wordpress.com/2017/11/24/qatari-owned-daily-claims-turkish-banks-are-seeing-an-inundat

    On November 24, the Qatari-owned Al-Quds al-Arabi daily carried the following report from Istanbul by its correspondent Ismail Jamal: “During the last few weeks, Turkey witnessed the arrival of many Saudi businessmen and Arab residents in the Kingdom of Saudi Arabia, attempting to transfer their money from the Kingdom that has been going through unprecedented political and economic transformations, which generated fear of the future among them. Hence, at the central immigration office in the Turkish city of Istanbul, which is in charge of giving residency papers to foreigners, one could detect a noticeable increase in the number of Saudi citizens and Arab residents in the Kingdom, seeking residency in Turkey as soon as possible. The same could also be detected in the Turkish banks located in central parts of Istanbul…

    http://www.alquds.co.uk/?p=832267

    #arabie_saoudite



  • Infographics in the Time of Cholera — ProPublica
    https://www.propublica.org/nerds/infographics-in-the-time-of-cholera
    https://assets.propublica.org/legacy/images/ngen/gypsy_og_image/20160316-cholera-graphic-1200x630.jpg

    This story originally appeared in “Malofiej 24,” published by the Spanish Chapter of the Society for News Design (SNDE).

    “It is a singular truth that the mere shadowy image of a building is likely to have a longer term of existence than the piled brick and mortar of a building. Should posterity know where the proud structure stood, it will be indebted for its knowledge to the woodcut.”

    —attributed to Nathaniel Hawthorne, 1836, quoted in “Low Life” by Luc Sante.

    It’s a simple line chart, the kind you can make using Excel in about a minute, but for its time it might as well have been from another planet.

    On Saturday, Sept. 29, 1849, The New York Tribune published on its front page a line chart tracking the deaths in New York City from the cholera epidemic that summer. It used techniques that would become common decades later, but were, for the time being, at the bleeding edge of visual data journalism. And, until now, it was forgotten.

    #santé #choléra #visualisation #sémiologie cc @fil


  • L’avenir de la Syrie : de quoi ont convenu la Russie, la Turquie et l’Iran
    https://www.crashdebug.fr/international/14229-l-avenir-de-la-syrie-de-quoi-ont-convenu-la-russie-la-turquie-et-l-

    Lors du sommet tenu mercredi dans la ville russe de Sotchi, Vladimir Poutine, Recep Tayyip Erdogan et Hassan Rohani ont évoqué l’avenir de la Syrie d’après la guerre. Les points clés de cette rencontre à la loupe d’un politologue.

    Vacuum de la responsabilité

    Le monde actuel s’est habitué à une réflexion de blocs et d’« axes » dans la politique internationale, dont le fameux « axe du mal », dont les composantes n’ont pas cessé de changer. Moscou a appelé, au sens figuré du terme, à construire des « axes de l’ordre » partenaires au lieu de ces « axes du bien et du mal » antagonistes. Il s’agit de coopérer au niveau régional afin de maintenir conjointement la stabilité et le développement progressif dans leurs régions. Telle serait, selon Moscou, la structure d’un monde (...)


  • La dictée :"Mes notes c’étaient -20, -30/20. Mon objectif, c’était d’atteindre le 0"
    https://www.franceculture.fr/emissions/les-pieds-sur-terre/la-dictee

    Des histoires de dictées, glorieuses, salvatrices, humiliantes, ou dévastatrices, qui les ont marqués, des fautes incroyables et des succès publics. Retour sur une passion nationale et irrationnelle : la dictée.

    http://rf.proxycast.org/1357126563191070720/10078-18.10.2017-ITEMA_21467267-0.mp3


  • Fonds européens : donner envie de rester et réussir en Afrique

    Que devient l’argent de l’Europe censé s’attaquer aux causes profondes de l’immigration clandestine ? Une équipe de France 2 a suivi une délégation en charge du projet phare de l’Union européenne au Sénégal : 40 millions d’euros pour développer l’#emploi. Depuis quelques mois, elle visite dans tout le pays des entreprises qui espèrent être soutenues. Quinze entreprises ont été sélectionnées, l’objectif est d’en aider 250 en quatre ans avec un critère majeur : des emplois coûte que coûte. Le Sénégal est l’un des principaux pays de départ clandestins en Afrique, la moitié des migrants sénégalais viennent de la région de Tambacounda.

    https://mobile.francetvinfo.fr/monde/senegal/fonds-europeens-donner-envie-de-rester-et-reussir-en-afrique_2482169.html#xtor=CS2-765-[facebook]-&xtref=http://m.facebook.com
    #Afrique #Sénégal #asile #migrations #réfugiés #développement #aide_au_développement #contrôle_migratoire



  • Une très brève histoire du temps
    https://blog.monolecte.fr/2017/11/24/tres-breve-histoire-temps
    https://blog.monolecte.fr/wp-content/uploads/2017/11/dsc03535D.jpg

    Quand est-ce, la dernière fois, au juste, que vous vous êtes assis pour seulement regarder le monde autour de vous  ? Je ne parle pas du ravissement qui peut nous étreindre à l’arrivée en haut de la moraine ou du « moment carte postale » que l’on s’impose chaque fois que l’on parvient à grands frais sur un […] L’article Une très brève histoire du temps est apparu en premier sur Le Monolecte.


  • Has Kushner given Riyadh carte blanche? - Al-Monitor: the Pulse of the Middle East

    https://www.al-monitor.com/pulse/en/originals/2017/11/jared-kushner-saudi-arabia-carte-blanche-destablize-region.amp.html

    WASHINGTON — Saudi Arabia and the United Arab Emirates have found themselves at odds of late with US State Department diplomats and Defense Department leadership, taking provocative actions by blockading Qatar; summoning Lebanon’s Prime Minister Saad Hariri to Riyadh earlier this month, where he abruptly resigned; and blockading since Nov. 6 major Yemeni ports from desperately needed humanitarian aid shipments in retaliation for a Nov. 4 Houthi missile strike targeting Riyadh’s international airport.

    The State and Defense departments have urged Riyadh and Abu Dhabi to ease their pressure campaigns on Qatar and Lebanon and improve aid access in Yemen to avert catastrophic famine. But Saudi and Emirati officials have suggested to US diplomatic interlocutors that they feel they have at least tacit approval from the White House for their hard-line actions, in particular from President Donald Trump and his son-in-law and senior adviser, Jared Kushner, who Trump has tasked with leading his Middle East peace efforts.

    Kushner has reportedly established a close rapport with UAE Ambassador to the United States Yousef al-Otaiba, as well as good relations with Saudi Crown Prince Mohammed bin Salman, with whom Kushner met in Riyadh in late October.

    But growing US bureaucratic dismay at perceived Saudi/Emirati overreach, as well as Kushner’s mounting legal exposure in the Russia investigations, has many veteran US diplomats, policymakers and lobbyists urging regional players to be cautious about basing their foreign policy on any perceived green light, real or not, from the Kushner faction at the White House. They warn the mixed messages could cause Gulf allies to miscalculate and take actions that harm US interests. And they worry US diplomacy has often seemed hesitant, muted and delayed in resolving recent emerging crises in the Middle East, in part because of the perceived divide between the State Department and the Department of Defense on one side and the White House on the other, making US mediation efforts less effective and arguably impeding US national security interests.


  • La mobilisation n’est pas (tout à fait) la guerre
    http://www.dedefensa.org/article/la-mobilisation-nest-pas-tout-a-fait-la-guerre

    La mobilisation n’est pas (tout à fait) la guerre

    24 novembre 2017 – La réunion à Sotchi d’une conférence-clef des dirigeants des secteurs militaires et industriels de défense avec le président Poutine et le Vice-Premier ministre, chargé de l’industrie d’armement, Dmitri Rogozine, a eu un certain écho dans les différents canaux et domaines de la communication dans le bloc-BAO. Partout, cette réunion, et les déclarations qui l’accompagnent, sont bel et bien interprétées comme une sorte e répétition d’une mobilisation de guerre de toute l’industrie (publique et privée) en cas de guerre du plus haut niveau, – guerre conventionnelle totale, avec ou non une composante nucléaire.

    Il semble que ce soit surtout la presse britannique qui se soit attachée à l’information, avec à l’esprit, ou disons dans l’esprit du (...)